RSS

Archives du 28 mars 2011

Un trou d’ozone en formation exceptionnellement vaste atteint l’Europe

Un trou exceptionnellement vaste dans la couche d’ozone est en formation au-dessus du Pôle Nord, et les scientifiques préviennent que le phénomène pourrait toucher la Scandinavie et l’Europe de l’est les 30 et 31 mars.

Selon les dernières prévisions de « l’European Center for Medium Range Weather Forecasts », La perte d’ozone se poursuit à un rythme élevé et il ne prévoit aucune réduction du phénomène pendant au moins 10 à 15 jours.

Le niveau de perte d’ozone dans l’Arctique est nettement plus importante que l’hiver précédent.

les stations polaires ont enregistrés des pertes de plus de la moitié de la couche d’ozone dans certaines latitudes, et l’Arctique est sur la bonne voie pour une perte record de sa couche d’ozone, celle qui nous protège contre la lumière ultraviolette (UV). L’hiver rigoureux en est probablement la cause.

Il devient tout à fait possible que cette amaigrissement de la couche se transforme en « trou d’ozone » préviennent les spécialistes, mais rien ne l’indique pour le moment, sinon une mesure actuelle de 250 Dobson (unité standard de mesure de concentration dans la couche d’ozone) au dessus de la Sibérie , et pour qu’un trou se forme il faudrait que cette mesure chute sous les 200 .

«Les personnes des régions concernées doivent restées vigilantes, et se tenir informés dans les prochains jours sans trop s’inquiéter; il faut , pour se prémunir des UV, porter un chapeau et des lunettes de soleil, et surtout ne pas rester trop longtemps exposé au soleil »

Source : Euractiv

http://naturealerte.blogspot.com/2011/03/2603201un-trou-exceptionnellement-vaste.html

 

Tempête de sable au Koweit

 
 

Les Inconnus:la centrale nucléaire

 

Fukushima: du plutonium détecté dans le sol à cinq endroits

OSAKA (Japon) – Du plutonium a été détecté dans le sol à cinq endroits de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima Daiichi (N°1), dans le nord-est du Japon, a annoncé lundi l’opérateur du site, cité par l’agence de presse Kyodo.
La société Tokyo Electric Power (Tepco) pense que le plutonium provient du combustible d’un des réacteurs qui ont été endommagés par le puissant séisme du 11 mars et par l’énorme tsunami qui a suivi, a ajouté l’agence.
Lundi, de l’eau fortement radioactive a été découverte dans les tunnels passant sous les bâtiments des réacteurs 1, 2 et 3, et débouchant à l’extérieur.
(©AFP / 28 mars 2011 17h23)

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Carte des retombées radioactives

 

 

Carte animée qui montre le déploiement des retombées nucléaires de Fukushima dans le monde

 
5 Commentaires

Publié par le 28 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

USA:les hecatombes de poissons continuent, cette fois dans la région de « Gulf Shores » en Alabama.

Comme chaque matin Laura Pfizenmayer faisait sa promenade quotidienne le long de la plage de « Gulf Shores » en Alabama, mais hier c’est une triste et macabre découverte qu’elle a constaté sur le rivage. 

«Quand je suis descendue le long de la plage, j’ai vu des poissons morts, il y en avait partout, vraiment partout, tout le long de la plage sur plus de 5 km. Je ne suis pas une spécialiste, je suis juste une résidente, et une résidente concernée, et j’aimerai vraiment savoir ce qui ce passe dans le coin »

Le garde cote Charles Kelly constate qu’une seule espèce de poisson semble être touchée, ce qui provoque chez lui une profonde inquiétude.

«Il y en a des milliers et de la même espèce ce qui est très inhabituel, se sont des « spade fish » qui se nourrissent essentiellement de méduses. Même si il est courant dans rencontrer dans le coin en fin d’été, il est reste totalement anormal d’en voir autant en ce moment, et encore plus raides morts sur la plage sur plus de 5 km. C’est la première fois que je vois ça, et je travaille ici depuis 1995. Nous avons effectués des prélèvements et nous attendons les résultats avec impatiente »

Source : Fox 10

 

http://noxmail.us/Syl20Jonathan/

 
2 Commentaires

Publié par le 28 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Séisme en Birmanie: les sauveteurs toujours sans nouvelles des zones isolées

Les sauveteurs luttaient toujours dimanche pour parvenir à des zones isolées dans l’est de la Birmanie touché jeudi par un violent séisme, craignant une aggravation du bilan de 75 morts.

Selon des responsables, la secousse de magnitude 6,8 qui a frappé la frontière entre la Birmanie, la Thaïlande et le Laos jeudi après la tombée de la nuit, et qui a été ressentie jusqu’au Vietnam et en Chine, a tué 75 personnes: 74 en Birmanie et une en Thaïlande.

Mais « alors que nous en apprenons plus, il semble que le chiffre des victimes va continuer à augmenter » en Birmanie, a indiqué dimanche sous couvert de l’anonymat un travailleur humanitaire dans le pays.

Six communes de l’Etat shan dans lesquelles vivaient plus de 15.000 personnes, dont Tachilek, Tarlay et Mong Lin, ont été particulièrement touchées, avec des bâtiments publics et religieux abattus, des maisons en bois réduites à des amoncellements de débris et des habitants choqués contraints de dormir dehors.

« Nous ne savons pas encore combien de personnes ont été affectées. Nous essayons toujours d’obtenir des chiffres », a indiqué dimanche un responsable birman sous couvert de l’anonymat. « Nous n’avons toujours pas réussi à atteindre certaines zones.

Nous ne savons pas ce qui leur est arrivé et nous ne savons pas combien de personnes vivent dans ces zones montagneuses », a-t-il ajouté, soulignant la difficulté des déplacements en raison de routes coupées.

Des lignes téléphoniques ont été coupées. Et selon les rares images disponibles jusqu’à présent, certaines voies ont été complètement éventrées, les habitants tentant de colmater les brèches avec des ponts de fortune en sacs de sable.

Selon le magazine en ligne d’exilés birmans The Irrawaddy, citant un membre non identifié de la Croix-Rouge sur place, le bilan dépasserait les 150 morts. Mais le responsable birman a assuré que le bilan de 74 morts n’avait pour l’heure pas changé.

La Birmanie s’était illustrée par son affligeante inefficacité en 2008, lorsque tout le delta de l’Irrawaddy, dans le sud, avait été balayé par le cyclone Nargis (138.000 morts et disparus). La junte avait longtemps refusé l’aide étrangère, en se repliant dans un réflexe xénophobe et paranoïaque.

Mais elle n’a cette fois pas tenté de minimiser la catastrophe et semble laisser les ONG travailler. En partenariat avec le ministère de la Santé, l’ONG Word Vision a commencé à envoyer des dizaines de milliers de comprimés de purification d’eau, ainsi que des kits de premiers soins et des abris d’urgence.

« Le besoin d’eau est critique. C’est le défi immédiat, avec les abris temporaires », a expliqué Chris Herink, responsable de l’organisation à Rangoun. Il a ajouté qu’un rapport des autorités avait estimé que les dégâts, uniquement à Tarlay, pourraient atteindre 3,5 millions de dollars (2,5 millions d’euros).

Dans son édition de dimanche, le journal officiel New Light of Myanmar a de son côté mis en avant les efforts des secours à la une, au lendemain du déplacement de plusieurs ministres dans les zones sinistrées.

« Ils ont réconforté les victimes du séisme et leur ont offert une aide financière », a assuré le quotidien. Mais de nombreuses victimes comptaient plutôt sur la radio thaïlandaise pour avoir des informations et un résident de Tachilek anonyme a dénoncé samedi sur un forum internet le manque d' »aide concrète des autorités ».

Source: http://www.cyberpresse.ca (Agence France Presse)

 
 
%d blogueurs aiment cette page :