RSS

Archives du 4 mars 2011

Huile de schiste: forage prévu après le 15 avril en Seine-et-Marne

PARIS – La compagnie pétrolière américaine Hess alliée à la société indépendante Toreador prévoient toujours d’effectuer un forage d’exploration d’huile de schiste sur la commune de Doue (Seine-et-Marne) après le 15 avril, selon une lettre transmise vendredi à l’AFP.

Dans cette lettre adressée aux habitants de Doue, les deux sociétés affirment que cette prospection de pétrole « n’est ni dangereuse ni destructrice de l’environnement ».

Mercredi 3 mars, le conseil municipal de Doue a voté à l’unanimité une motion demandant de surseoir au projet d’exploration « d’hydrocarbures de schistes », selon le site internet de la commune. Une manifestation est prévue à Doue samedi 5 mars contre ce projet de forage, selon ce même site.

Pour les deux sociétés, cette prospection « vise à connaître et tester la nature exacte de la roche enfouie, sa porosité, l’ensemble de ses caractéristiques géologiques et les conditions environnementales », affirment-elles.

Le forage effectué « sera classique comme il en existe des centaines dans la région, selon les mêmes techniques employées depuis plus d’un demi-siècle et ce dans un cadre strict de préservation de l’environnement », assurent Hess et Toreador.

Il permettra de savoir « si ce terrain contient suffisamment de pétrole dit +huile de roche mère+ qui puisse être exploitable dans des conditions respectueuses de l’environnement », selon la lettre.

« C’est à partir du 15 avril prochain (…) que pourrait commencer ce forage », indiquent les sociétés, soit après la remise du rapport d’étape sur le gaz et l’huile de schiste demandé par le gouvernement en pleine polémique sur l’exploitation de ces gisements.

Ce forage devait initialement avoir lieu en mars.

Toreador et Hess s’étaient engagés début février auprès du gouvernement à différer le forage de leurs puits après la remise du rapport d’étape et à n’entreprendre aucune fracturation hydraulique avant la remise des conclusions finales du rapport prévue fin mai.

(©AFP / 04 mars 2011 19h26)

Il faut absolument que les habitants de Doue se mobilisent et empêchent cette prospection,il en va de leur santé et de celle de la Terre…!

 
11 Commentaires

Publié par le 4 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Appel de Dakar contre les accaparements de terres

Pour signer,c’est ici:

http://www.petitiononline.com/accapar/petition.html

*Nous, organisations paysannes, organisations non-gouvernementales, organisations confessionnelles, syndicats et autres mouvement sociaux, réunis à Dakar pour le Forum Social Mondial de 2011 :
Considérant que les agricultures paysannes et familiales qui regroupent la majorité des agriculteurs et des agricultrices du monde, sont les mieux placées pour :
répondre à leurs besoins alimentaires et ceux des populations, assurant la sécurité et la souveraineté alimentaires des pays,
fournir des emplois aux populations rurales et maintenir un tissu économique en zones rurales, clé d’un développement territorial équilibré,
produire en respectant l’environnement et en entretenant les ressources naturelles pour les générations futures ;
Considérant que les récents accaparements massifs de terres au profit d’intérêts privés ou d’États tiers ciblant des dizaines de millions d’hectares – que ce soit pour des raisons alimentaires, énergétiques, minières, environnementales, touristiques, spéculatives, géopolitiques – portent atteinte aux droits humains en privant les communautés locales, indigènes, paysannes, pastorales, forestières et de pêcherie artisanale de leurs moyens de production. Ils restreignent leur accès aux ressources naturelles ou les privent de la liberté de produire comme ils le souhaitent. Ces accaparements aggravent également les inégalités d’accès et de contrôle foncier au détriment des femmes ;
Considérant que les investisseurs et les gouvernements complices menacent le droit à l’alimentation des populations rurales, qu’ils les condamnent au chômage endémique et à l’exode rural, qu’ils exacerbent la pauvreté et les conflits et qu’ils contribuent à la perte des connaissances, savoir-faire agricoles et identités culturelles;
Considérant enfin que la gestion foncière, ainsi que le respect des droits des peuples, sont d’abord sous la juridiction des parlements et gouvernements nationaux et que ces derniers portent la plus grande part de responsabilité dans ces accaparements ;
Nous en appelons aux parlements et aux gouvernements nationaux pour que cessent immédiatement tous les accaparements fonciers massifs en cours ou à venir et que soient restituées les terres spoliées. Nous ordonnons aux gouvernements d’arrêter d’oppresser et de criminaliser les mouvements qui luttent pour l’accès à la terre et de libérer les militants emprisonnés. Nous exigeons des gouvernements nationaux qu’ils mettent en place un cadre effectif de reconnaissance et de régulation des droits fonciers des usagers à travers une consultation de toutes les parties prenantes. Cela requiert de mettre fin à la corruption et au clientélisme, qui invalident toute tentative de gestion foncière partagée.
Nous exigeons des gouvernements et Unions Régionales d’États, de la FAO et des institutions nationales et internationales qu’elles mettent immédiatement en place les engagements qui ont été pris lors de la Conférence Internationale pour la Réforme Agraire et le Développement Rural (CIRADR*) de 2006, à savoir la sécurisation des droits fonciers des usagers, la relance des processus de réformes agraires basés sur un accès équitable aux ressources naturelles et le développement rural pour le bien-être de tous. Nous réclamons que le processus de construction des Directives de la FAO* soit renforcé et qu’il s’appuie sur les droits humains tels qu’ils sont définis dans les différentes chartes et pactes internationaux – ces droits ne pouvant être effectifs que si des instruments juridiques contraignants sont mis en place au niveau national et international afin que les États respectent leurs engagements. Par ailleurs, il incombe à chaque état d’être responsable vis à vis de l’impact de ces politiques ou des activités de ses entreprises dans les pays ciblés par les investissements. De même, il faut réaffirmer la suprématie des droits humains sur le commerce et la finance internationale, à l’origine des spéculations sur les ressources naturelles et les biens agricoles.
Parallèlement, nous invitons le Comité de la Sécurité Alimentaire mondiale (CSA*) à rejeter définitivement les Principes pour des Investissements Agricoles Responsables (RAI*) de la Banque Mondiale, qui sont illégitimes et inadéquats pour traiter le phénomène, et à inclure les engagement de la CIRADR ainsi que les conclusions du rapport d’Évaluation Internationale des Connaissances, des Sciences et Technologies Agricoles pour le Développement (IAASTD*) dans son Cadre d’Action Globale.
Nous exigeons que les États, organisations régionales et institutions internationales garantissent le droit des peuples à avoir accès à la terre et soutiennent l’agriculture familiale et l’agroécologie. Ces initiatives doivent être basées sur l’agriculture familiale et la production vivrière agro-écologique. Des politiques agricoles appropriées devront prendre en compte les différents types de producteurs (peuples autochtones, éleveurs nomades, pêcheurs artisanaux, paysans et paysannes et bénéficiaires des réformes agraires) et répondre plus spécifiquement aux besoins des femmes et des jeunes.
Enfin, nous appelons les citoyen-ne-s et les organisations de la société civile du monde entier à soutenir – par tous les moyens humains, médiatiques, juridiques, financiers et populaires possibles – tous ceux et toutes celles qui luttent contre les accaparements de terres et à faire pression sur les gouvernements nationaux et sur les institutions internationales pour qu’ils remplissent leurs obligations vis à vis des droits des peuples.
Nous avons tous le devoir de résister et d’accompagner les peuples qui se battent pour leur dignité !

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Nanterre: fermeture des Papeteries de la Seine qui emploie 106 salariés

NANTERRE – Le groupe d’emballage Smurfit Kappa a annoncé vendredi la fermeture définitive d’ici dix mois des Papeteries de la Seine qui emploient 106 personnes à Nanterre (Hauts-de-Seine), a déclaré à l’AFP Frédéric Lasgi, délégué CFDT.

Une réunion du comité central d’entreprise « est prévue les 16 et 17 mars prochains pour entériner la décision de fermeture de notre usine » par son propriétaire, le groupe Smurfit Kappa, a ajouté M. Lasgi, également représentant du personnel.

Mi-février, une lettre avait été adressée au directeur de l’usine, dans laquelle le personnel, au chômage technique de manière quasiment ininterrompue depuis avril 2009, estimait qu’il était « grand temps » que le groupe basé en Irlande, lève « les incertitudes et les doutes ».

Depuis avril 2009, les 106 salariés n’avaient en effet travaillé que six mois et étaient au chômage technique jusqu’au 4 avril. Un redémarrage de la production était prévu à cette date.

« Nous sommes désespérés par cette annonce. On pensait vraiment qu’il existait un espoir de reprendre notre travail. C’est vraiment dommage que Smurfit Kappa ait attendu si longtemps pour nous annoncer ce plan social et cette fermeture », a regretté M. Lasgi.

Installée depuis le début du XXe siècle en bord de Seine, l’usine de 17 hectares se trouve à proximité du quartier d’affaires de La Défense.

(©AFP / 04 mars 2011 18h23)

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Médecin elle découvre la vérité sur les vaccins

Interview du Dr Suzanne Humphries, néphrologue à Fridley dans le Minnesota.

Cette néphrologue est non seulement docteur en médecine, mais aussi diplômée en Physique Théorique (Université Rutgers). Elle a dirigé un laboratoire de biochimie et enseigné la médecine interne et la néphrologie aux étudiants en médecine.

Comme beaucoup de médecins, j’ai, pendant des années eu une foi aveugle dans les vaccinations. Je croyais qu’elles étaient nécessaires, sûres et efficaces. Comme beaucoup de médecins, je n’ai jamais ouvert le moindre document pour me faire une opinion> personnelle. Mais contrairement à beaucoup de médecins, je ne puis supporter d’adhérer à de faux paradigmes et je ne dois rien au gouvernement. Au cas où se présenterait le pire des scénarios et contrairement à la plupart des médecins, j’ai la possibilité de gagner ma vie sans avoir besoin d’une licence médicale. Je ne crains pas de clamer haut et fort la vérité que j’ai découverte. Les milliers de pages que j’ai consultées, les centaines d’heures de travail que j’ai consacrées à la recherche m’ont permis de découvrir l’horrible vérité par rapport à ce qui est fait aux gens, comme aux animaux partout dans le monde sous le faux prétexte de « santé publique ».

Jusqu’il y a deux ans, j’étais heureuse de faire mon travail de médecin et de m’occuper de personnes souffrant de graves maladies des reins. Il y a deux ans tout a changé. À la suite de plusieurs cas de problèmes rénaux qui s’étaient produits après les vaccinations chez des personnes qui auparavant étaient en parfaite santé, j’ai commencé à creuser davantage le thème des vaccinations que pendant longtemps j’avais cru ne pas être digne de quelque débat que ce soit.

J’ai commencé à étudier les vaccins leurs composants, ainsi que la science qui affirme leur innocuité et leur efficacité. À partir de ce moment, j’ai été submergée par une avalanche de vérités qui ont fait que je ne serai plus jamais la même. En fait, tout ce que je verrai à partir de maintenant ne sera plus jamais comme avant. Les maladies chroniques dégénératives, les troubles rénaux, les maladies auto immunes, de même que les autorités en place, plus rien ne sera plus jamais comme avant. Il y a maintenant des choses que je puis dire sans avoir peur de me tromper. Les vaccins n’ont pas sauvé l’humanité et ne la sauveront jamais. […]

Les vaccins sont dangereux et ne devraient jamais être injectés à qui que ce soit pour aucune raison. Les vaccins ne constituent pas la réponse adéquate aux maladies infectieuses. D’autres solutions sans danger existent. Je supplie les médecins d’aborder ce thème des vaccins avec un esprit ouvert. Je les implore pour qu’ils se documentent aux sources de la littérature alternative.

Je leur demande de comprendre que la littérature médicale a censuré tout ce qui pouvait induire le doute quant à la sécurité des vaccins. Je vous fais cette demande pour le véritable bien de l’humanité. De grâce, parents et médecins faites votre devoir ; les corps et les esprits des générations futures dépendent de ce que vous pourrez faire.

Au cours de cette interview, le Dr Humphries explique :

* Pourquoi elle s’est intéressée aux vaccins après avoir remarqué des troubles rénaux chez des patients qui venaient d’être vaccinés ;

* Pourquoi les vaccins sont souvent contaminés par des souches virales dont on ne parle pas et pourquoi l’industrie des vaccins a camouflé des contaminations vaccinales ( et a sciemment vendu des vaccins contaminés) ;

* Pourquoi une enquête est absolument nécessaire et pourquoi de nouveaux efforts doivent être déployés pour évaluer si les vaccins sont réellement sûrs et efficaces ;

* Pourquoi le conte de fées qui nous dit que « les vaccins ont éradiqué la polio » relève de la mythologie. Il s’agit de se rendre compte de ce qui s’est réellement passé ;

* Pourquoi on n’a jamais pu prouver que le vaccin contre la variole s’est avéré efficace contre cette maladie ;

* Pourquoi l’industrie du vaccin prend les choses trop à la légère et semble ignorer les règles rigoureuses de la démonstration scientifique (Elle utilise par exemple de faux placebos pour minimiser les effets secondaires) ;

* Pourquoi l’industrie du vaccin ne veut pas comparer les enfants vaccinés aux enfants non vaccinés (L’industrie est terrifiée des résultats qui pourraient apparaître) ;

* Pourquoi les enfants qui font la rougeole au cours d’épidémies de rougeole sont les mêmes enfants qui ont été vaccinés contre la rougeole ;

* Pourquoi les vaccins sont susceptibles de déprimer le système immunitaire tout en augmentant la vulnérabilité à d’autres infections :

* Pourquoi plusieurs maladies infectieuses de l’enfance comme la varicelle sont tout à fait naturelles, normales et même SALUTAIRES ;

* Pourquoi le comportement bizarre et non scientifique de l’industrie du vaccin est en train de provoquer l’érosion de la crédibilité de toute « science » ;

* Pourquoi de nombreuses personnes qui sont parties prenantes dans la promotion des vaccins ont des liens d’intérêts avec les compagnies pharmaceutiques ;

* Pourquoi l’industrie du vaccin ne peut pas tolérer que des questions intelligentes soient posées au sujet de la sûreté des vaccins.

Elle conclue « Les milliers de pages que j’ai consultées, les centaines d’heures de travail que j’ai consacrées à la recherche m’ont permis de découvrir l’horrible vérité par rapport à ce qui est fait aux gens comme aux animaux partout dans le monde sous le faux prétexte de « santé publique ». »

http://www.naturalnews.tv/v.asp?v=BAE7F6323813CFAFB8338173FB11D429

http://www.wat.tv/audio/part-of-the-healthranger-3cfeb_31wod_.html

http://www.NaturalNews.com/031173_vaccines_science.html

SOTT.NET

http://noxmail.us/Syl20Jonathan/

Que de révélations ….!A ce train bigpharma risque de se sentir mal à l’aise,les langues se délient et de plus en plus d’affaires de ce genres voient le jours!

Nous allons vraiment devoir réaprendre à se soigner d’une façon plus naturelle,cela me parait évident!

 

Echec du lancement du satellite d’observation Glory

WASHINGTON – Le satellite d’observation Glory destiné à mieux comprendre les effets du Soleil et des aérosols sur le climat terrestre, n’a pu atteindre son orbite vendredi en raison d’un problème lors de sa séparation avec la fusée, a annoncé un responsable de la Nasa.

« Le carénage ne s’est pas séparé et le véhicule n’a pas une vélocité suffisante pour atteindre son orbite », a déclaré un responsable à la télévision de l’agence spatiale américaine. Il n’y a « aucune indication expliquant pourquoi la séparation ne s’est pas faite », a-t-il dit.

Il a précisé qu’une conférence de presse était prévue à 07H30 (12H30 GMT).

Le satellite a été lancé depuis la base aérienne de Vandenberg, en Californie (ouest), placé à bord d’une fusée Taurus-XL vendredi à 02H09 (10H09 GMT), mais la Nasa a vite rapporté qu’elle ralentissait et n’atteindrait pas l’orbite.

Le lancement du satellite avait déjà été reporté à deux reprises.

Des difficultés techniques ayant affecté une console de contrôle au sol de la fusée Taurus XL à quatre étages, chargée de transporter le satellite, avaient conduit au premier report du tir prévu initialement le 23 février.

Le satellite et la fusée Taurus ont été construits par la firme Orbital Sciences Corp.

Outre Glory, la fusée Taurus XL devait transporter aussi les premiers nanosatellites d’un programme d’éducation de la Nasa.

Il s’agit de trois petits satellites appelés CubeSats conçus et construits par des étudiants d’université.

Glory devaita également poursuivre les mesures de l’énergie solaire ou irradiance solaire, débutées il y a plus de trente ans.

Ces mesures sont indispensables pour répondre aux principales incertitudes concernant le changement climatique.

Le satellite est équipé de deux nouveaux instruments conçus pour décortiquer certains des éléments les plus complexes du système climatique terrestre.

Le premier est l’Aerosol Polarimetry Sensor, pour étudier les aérosols qui peuvent influencer le climat en absorbant ou en réfléchissant les rayons solaires et aussi en modifiant les nuages et les précipitations.

Le second instrument est l’Irradiance Monitor, qui mesure l’énergie solaire absorbée par la Terre.

Glory devait rejoindre une flotte de satellites d’observation de la Terre appelés « Afternoon Constellation » ou « A-train ».

(©AFP / 04 mars 2011 12h29)

Oh ben mince,c’est béta….!
Une bonne raison pour continuer à nous enfler,puisque pas de données,on peut dire que cela tombe bien….!

 
2 Commentaires

Publié par le 4 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :