RSS

Archives du 25 mars 2011

Mort de milliers de poissons en Lituanie et d’étoiles de mer au pays de Galles

En Lituanie des milliers de poissons ont été retrouvé morts sur plus d’1 km à Smiltyne.

Source: www.lrytas.lt

—————————————————————

Plusieurs centaines d’étoiles de mer mortes ont été découvertes échouées sur une plage au nord du Pays de Galles, sur la plage de Talybont entre Harlech et Barmouth dans le Gwynedd.

Barry Davies agent du conseil maritime avoue ne pas comprendre pourquoi elles ont échoués en si grand nombre sur le rivage, même si il est courant qu’elles se rapprochent des plages avec les grandes marées.

Le maire de Talybont a ordonné une enquête

«je veux un rapport scientifique complet sur ce qui a pu causer la mort de ces étoiles de mer».

Nature alerte

 

http://noxmail.us/Syl20Jonathan/

 

Fukushima: les Français sceptiques quant à la sincérité du gouvernement

PARIS – Une majorité de Français n’a pas confiance dans le gouvernement pour dire la vérité sur les conséquences de l’accident de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, selon un sondage publié vendredi, et une courte majorité fait confiance à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Un total de 69% des sondés ne font pas confiance (35% « plutôt pas confiance » et 34% « pas confiance du tout ») au gouvernement pour « dire la vérité sur les conséquences de l’accident nucléaire de la centrale de Fukushima », selon cette étude Opinionway réalisée pour le compte du cabinet de conseil en stratégie de communication Vae Solis Corporate et l’Observatoire des Risques Sanitaires.

Ils sont 50% à avoir confiance (12% « tout à fait confiance » et 38% « plutôt confiance ») dans l’ASN.

Cet organisme « assure, au nom de l’État, le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France pour protéger les travailleurs, les patients, le public et l’environnement des risques liés à l’utilisation du nucléaire. Elle contribue à l’information des citoyens », selon le site de l’organisme.

Le sondage a été réalisé entre le 23 et le 25 mars auprès d’un échantillon de 1.001 personnes représentatif de la population française majeure de 18 ans, interrogé en ligne.

Selon cette enquête, 53% des français ne sont pas vraiment inquiets du passage sur la France du nuage provoqué par l’accident de la centrale consécutif au séisme du 11 mars qui a frappé le Japon.

Un majorité de Français (58%) estime que la France ne peut pas abandonner le nucléaire à moyen-terme.

(©AFP / 25 mars 2011 19h59)

 
4 Commentaires

Publié par le 25 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Mesures et graphiques de la radioactivité au Japon

 

Par ici les mesures relevées par les civils japonais eux-même:
–  http://fleep.com/earthquake/
Et par ici les cartes de relevés sur les niveaux de radioactivité en direct suivant la densité de population au
Japon, par préfectures, dont la source est le ministère de l’environnement japonais en nGy/h, dont les villes de Miyagi et Fukushima censurées (Ishikawa est louche aussi ).

– Aller directement sur le site pour promener votre curseur et cliquer sur la carte associée aux tableaux interactifs:

 http://www.targetmap.com/viewer.aspx?reportId=4870

– Dont les données proviennent directement du ministère japonais par ici leur carte:

 http://www.bousai.ne.jp/eng/

Merci à Strank pour tous ces liens 😉

 

en Birmanie: au moins 75 morts, plus de cent blessés

RANGOUN (AFP) – Le séisme de magnitude 6,8 qui a frappé l’Est de la Birmanie jeudi a fait au moins 75 morts et plus de cent bléssés, selon un bilan provisoire qui risque d’augmenter lorsque les secours parviendront à accéder à certaines zones pour l’heure inaccessibles.

La secousse est survenue en plein triangle d’or, aux confins de la Birmanie, de la Thaïlande et du Laos, une zone montagneuse difficile d’accès mais théâtre d’un très actif commerce transfrontalier.

Elle a été particulièrement violente dans des communes situées entre les villes de Tachilek et Kengtung, d’où proviennent pour l’instant toutes les victimes birmanes, et d’où les informations ne parviennent qu’au compte-gouttes.

Le bilan en Birmanie est monté à plus de 74 morts et environ 110 blessés dans cinq communes distinctes, dont celle de Tarlay et Mine Lin, particulièrement touchées, a indiqué une source birmane à l’AFP sous couvert de l’anonymat.

« Selon nos informations, plus de 130 bâtiments se sont effondrés », a-t-elle ajouté en craignant que le bilan ne s’aggrave encore. « Nous essayons d’atteindre les zones isolées (…). L’armée, la police et les autorités locales veulent chercher des blessés dans les zones affectées mais les routes sont toujours coupées ».

Côté Thaïlandais, une femme de 52 ans a été tuée dans le district de Mae Sai, à proximité de la frontière, selon la police locale.

L’épicentre du séisme, qui s’est produit à une profondeur d’une dizaine de kilomètres, a été localisé par l’Institut de géophysique américain (USGS) à 90 kilomètres au nord Chiang Rai (nord de la Thaïlande), en territoire birman. Chris Herink, directeur en Birmanie de l’organisation humanitaire World Vision, qui dispose d’une trentaine d’employés dans la zone, a indiqué que des répliques s’étaient poursuivies dans la matinée.

« Il ne me semble pas y avoir de dégâts d’infrastructures catastrophiques bien que beaucoup de bâtiments soient fissurés (…). Mais les zones rurales sont sources d’inquiétude », a-t-il expliqué à l’AFP par téléphone depuis Rangoun. « Il y aura d’autres mauvaises nouvelles au cours de la journée, je le crains ». Le séisme a été ressenti dans une zone très étendue, provoquant des scènes de panique même si seules la Birmanie et la Thaïlande ont fait état de victimes.

Des secousses ont été perçues dans des immeubles élevés de Bangkok. Naypyidaw, la capitale birmane, située à plusieurs centaines de kilomètres plus au sud, et Mandalay ont aussi un peu tremblé, de même que Vientiane. A Louang Namtha, dans le nord du Laos, « ça a tremblé un peu, peut-être pendant deux minutes », a indiqué Adrian Schuhbeck, employé de la coopération allemande.

Au Vietnam, les secousses ont été ressenties à Hanoï ainsi que dans plusieurs localités du nord, dont la petite ville montagneuse de Dien Bien Phu, à 350 kilomètres de l’épicentre.

« Plusieurs grands bâtiments ont tremblé dans le nord du Vietnam et à Hanoï et cela a provoqué une certaine panique chez les gens », a précisé Le Huy Minh, directeur adjoint de l’Institut national de géophysique.

La Radio nationale de Chine a confirmé pour sa part que le séisme avait été ressenti dans la province du Yunnan (sud-ouest). Il a provoqué des fissures dans des maisons et des écoles, les craintes de réplique poussant de nombreux habitants à passer la nuit dehors.

Le séisme est intervenu 13 jours après celui qui a déclenché au Japon un tsunami destructeur, qui a fait un total de 27.000 morts et disparus, selon le dernier bilan. Mais Birmanie et Japon se trouvent sur des plaques tectoniques différentes et les deux séismes ne sont probablement pas liés.

Aucun avis d’alerte au tsunami n’a été émis, la secousse tellurique s’étant produite loin à l’intérieur des terres.

http://www.romandie.com/afp/francais/journal/mon/110325094117.5310knvp.asp

 
4 Commentaires

Publié par le 25 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Fukushima:Fusion au réacteur n°3?!

Fukushima : la cuve du réacteur n° 3 pourrait ...

TEPCO avoue enfin,mais on le savait déjà,que le coeur du réacteur n°3 serait en fusion! Ils ont juste attendus 10 jours avant de nous le dire!

 

« L’état du réacteur 3 de la centrale de Fukushima est critique. Un responsable de l’opérateur Tepco a déclaré à l’AFP : « Il est possible que la cuve contenant les barres de combustible dans le réacteur soit endommagée ».

 Hier, trois d’entre eux chaussés seulement de bottines en caoutchouc ont été sévèrement irradiés par une flaque d’eau très fortement radioactive. Ils intervenaient dans la turbine située derrière le réacteur 3. Deux d’entre eux ont dû être hospitalisés avec des brûlures aux pieds. Depuis le 11 mars, ce sont 17 techniciens qui ont été irradiés au dessus de la limite autorisée. »

– Le taux de radiation à cet endroit est 10 000 fois plus élevé que la normale!

– Le pire serait que le coeur du réacteur ait fondu,qu’il ait traversé les fondations et contaminait la nappe fréatique,contaminant ainsi l’eau et les sols.

 Comme les fuites radioactives dans l’environnement continuent à Fukushima , sa production totale radioactive peut encore dépasser celle de Tchernobyl. Il y a certainement beaucoup de combustible à Fukushima qu’il n’y a jamais eu à Tchernobyl: 1.760 tonnes de combustible nucléaire contre seulement 180 tonnes de Tchernobyl.

Fukushima possède donc dix fois le montant de combustible usé et frais par rapport à Tchernobyl.

D’autre part:

A la vue de ce que l’on vient de lire,il était évident que la radioactivité allait toucher l’eau,les légumes et autres nourritures à des distances relativement importantes:

Radioactivité détectée dans des légumes provenant de Tokyo
Un niveau anormalement élevé de radioactivité a été détecté pour la première fois dans des légumes provenant de Tokyo.

Du césium radioactif, à un niveau excédant la limite légale, a été découvert jeudi dans un légume à feuilles vertes, le komatsuna, cultivé dans un centre de recherche d’Edogawa, à la périphérie de Tokyo et à 250 km de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, a précisé la chaîne publique NHK. Du césium radioactif a été mesuré à 890 becquerels par kilo, soit au-delà de la limite de 500 becquerels par kilogramme.

 
9 Commentaires

Publié par le 25 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :