RSS

Archives du 7 mars 2011

La terre s’ouvre aussi au Pakistan!

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Interview webster Tarpley sur Coast to Coast

Même son de cloche que Lindsey Williams sur la situation en Libye de Tarpley et une analyse trés lucide du comportement égémoniste des US dans le monde.

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Libye: les pays du Golfe favorables à une zone d’exclusion aérienne

ABOU DHABI – Les monarchies arabes du Golfe se sont déclarées lundi soir favorables à la mise en place par l’ONU d’une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Libye, dans une déclaration au terme d’une réunion à Abou Dhabi.

« Les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) demandent au Conseil de sécurité de l’ONU de prendre les mesures nécessaires pour protéger les civils en Libye, dont l’imposition d’une zone d’exclusion aérienne », a annoncé à la presse le secrétaire général de ce groupement régional, Abdel Rahman al-Attiya.

Outre les Emirats, le CCG regroupe l’Arabie saoudite, le Koweït, le Qatar, le sultanat d’Oman et Bahreïn.

Ils ont par ailleurs « dénoncé les crimes perpétrés à l’encontre des civils, le recours aux armes lourdes et le recrutement de mercenaires » de la part du régime libyen, a-t-il ajouté.

La prise de position des monarchies du Golfe est intervenue alors que Paris et Londres tentent d’obtenir un appui des pays de la région à leur projet de « zone d’exclusion aérienne » au-dessus de la Libye, pour empêcher les forces fidèles au colonel Mouammar Kadhafi de bombarder l’insurrection.

Les six pays ont appelé le régime libyen à « arrêter immédiatement l’emploi de la force contre les civils, oeuvrer à arrêter l’effusion de sang et réaliser les aspirations du peuple libyen ».

La France et la Grande-Bretagne travaillent sur un projet de résolution du Conseil de sécurité, imposant une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Libye, qu’ils veulent présenter « assez vite », dès cette semaine, selon des diplomates onusiens.

L’adoption d’une nouvelle résolution sur une zone d’exclusion aérienne par les Etats membres du Conseil semble cependant délicate à mener, selon une autre source diplomatique. Certains pays, en particulier la Chine et surtout la Russie, sont réticents.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, a confirmé lundi que son pays travaillait sur un projet de résolution de l’ONU établissant une zone d’exclusion aérienne, mais en insistant sur la nécessité d’un appui local et régional au projet.

Son homologue français Alain Juppé a déclaré avoir reçu l’assurance, dimanche au Caire, que la Ligue arabe soutenait le projet.

Le Conseil de sécurité a déjà adopté une résolution sur la Libye le 26 février imposant des sanctions au colonel Mouammar Kadhafi, sa famille et son entourage. Il s’agit d’une interdiction de voyager et d’un gel des avoirs.

Le chef de la diplomatie émiratie, cheikh Abdallah ben Zayed, avait appelé à l’ouverture de la réunion le Conseil de sécurité à intervenir pour « protéger le peuple libyen ».

Cheikh Abdallah a accusé le régime libyen de « refuser les aides » humanitaires envoyées par les Emirats et d’autres pays du Golfe et de « priver le peuple libyen de ces aides ».

« Il faut arrêter ces crimes odieux et traduire en justice les responsables », a-t-il dit, sans précision.

La réunion des pays du CCG a également abordé la situation à Oman et Bahreïn, deux pays du groupement régional touchés par la vague de contestation dans le monde arabe.

Les six pays ont convenu de tenir une réunion jeudi à Ryad consacrée à la situation dans ces deux pays.

Le ministre yéménite des Affaires étrangères Abou Bakr al-Kourbi, dont le pays est le plus pauvre de la péninsule arabique, devait se joindre à la réunion.

Des manifestations populaires se déroulent depuis fin janvier au Yémen pour réclamer le départ du président Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans.

(©AFP / 07 mars 2011 21h14)

Un énorme feu vert afin d’intervenir,on peut supposer que Kadhafi ne le verra pas de cet oeil et cela risque de finir dans un bain de sang…!

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Moody’s rétrograde la Grèce à B1

Moody’s a rétrogradé la note souveraine de la Grèce de Ba1 à B1 à l’issue de la période de surveillance entamée le 16 décembre dernier.

L’agence de notation a dégradé le rating de la Grèce de 3 crans. Un rating qui s’enfonce donc toujours plus dans le high yield.

L’agence de notation justifie sa décision par les risques liés à l’ambitieux programme de réduction budgétaire et de réformes engagé par le pays, par les difficultés persistantes rencontrées par la Grèce pour collecter de nouvelles recettes et par l’incertitude concernant les futurs critères de solvabilité requis dans le cadre du futur mécanisme de sauvetage financier européen après 2013 qui pourraient déboucher sur une restructuration de la dette grecque.

Moody’s maintient par ailleurs les notes en perspective négative. Le mouvement de rétrogradation n’est donc peut-être pas terminé. L’ampleur de l’endettement et les risques de mise en place des réformes structurelles pourraient entraîner une nouvelle dégradation.

http://www.obliginfos.fr/2011/03/07/moodys-retrograde-la-grece-a-b1/

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Japon: Deux vaccins suspendus après le décès de quatre enfants

Les autorités sanitaires du Japon ont suspendu ce lundi l’utilisation de deux vaccins produits par les laboratoires Pfizer et Sanofi-Aventis à la suite du décès de quatre enfants.

Dans un communiqué, le ministère de la Santé précise que les vaccins concernés – le Prevenar de Pfizer et l’ActHIB de Sanofi – resteront suspendus le temps que les enquêtes lancées sur ces morts soient menées à leur terme. Ils servent à immuniser contre certaines formes de méningites et de pneumonie.

Trois des quatre enfants disparus au Japon on reçu les deux vaccins. Trois enfants sont morts le lendemain et la prise du vaccin, entre les 2 et 4 mars.

En février 2010, une affaire de santé publique similaire avait déjà impliqué le Prevenar aux Pays-Bas, mais les autorités sanitaires avaient exclu au final tout lien entre le vaccin de Pfizer et le décès de trois enfants qui l’avaient reçu.

http://www.20minutes.fr/ledirect/682224/monde-japon-deux-vaccins-suspendus-apres-deces-quatre-enfants

 
2 Commentaires

Publié par le 7 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Attaque informatique: l’Elysée et le Quai d’Orsay également piratés

Selon nos informations, l’attaque informatique n’a pas touché uniquement les services de Bercy, mais aussi l’Elysée et le ministère des Affaires étrangères. Une révélation qui contredit la version donnée ce matin par Patrick Pailloux, directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information.

Une source haut placée au ministère de l’Intérieur révèle à Libération que les intrus ont «réalisé un ciblage parfait de tous les fonctionnaires préparant le G8-G20», non seulement «au ministère du Trésor, mais aussi à l’Elysée, aux ministère des Affaires étrangères et au niveau des instances européennes».

Ainsi, la présidence de la République a-t-elle été victime de détournements de documents liés à la préparation du G8-G20. Selon notre source ayant eu accès aux vérifications de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur), «tout démontre qu’il s’agit d’un espionnage et d’un pillage institutionnels, étatiques».

Piste chinoise

Et ce n’est donc pas l’œuvre d’hackers émoustillés par la seule perspective de percer la citadelle de Bercy.

La piste chinoise évoquée dans Paris-Match n’est pas forcément fausse «mais c’est plus compliqué», continue notre source: «En tout cas, ces intrus ne viennent pas de Bastia ou d’Estonie, ni de Russie». La grande majorité des documents appréhendés sont «repartis sur un continent, l’Asie».

Depuis qu’un soupçon d’attaque informatique du réseau du ministère de l’économie et des finances a été détecté «début janvier», Bercy a déposé une plainte contre X pour «intrusion dans un système de traitement de données informatiques» auprès du procureur de la République de Paris, Jean-Claude Marin. Celui-ci a aussitôt ouvert une enquête préliminaire -sous son autorité- et a saisi la DCRI qui a procédé aux investigations.

Ce matin, Patrick Pailloux déclarait à l’AFP que l’attaque informatique avait été conduite par des «professionnels déterminés et organisés». Et de préciser: «Nous avons procédé de manière extrêmement large dans l’administration française auprès de tous les services de l’Etat concernés par le G20. On a vérifié du côté de l’Elysée ou de Matignon et nous avons repéré des tentatives d’attaques là-aussi, mais aucune qui ait réussi.»

http://www.liberation.fr/economie/01012324191-attaque-informatique-l-elysee-et-le-quai-d-orsay-egalement-pirates

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :