RSS

Archives du 21 mars 2011

Fukushima : les retombées « sans aucune conséquence » pour la France!

Les retombées radioactives du nuage émis par la centrale de Fukushima, qui pourrait atteindre les territoires français dans les prochains jours, resteront « à des niveaux extrêmement bas » et seront « sans aucune conséquence » sur la santé, a assuré lundi l’ASN.

Selon l’Autorité de Sûreté nucléaire, qui se fonde sur les simulations et les calculs de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté nucléaire (IRSN), le nuage de particules radioactives provenant des rejets de la centrale accidentée pourrait atteindre les Antilles françaises à partir de lundi, Saint-Pierre-et-Miquelon à partir de mardi, puis la métropole française à partir de mercredi.

Mais, dans tous les cas, la radioactivité resterait à « des niveaux extrêmement bas (…), 1.000 à 10.000 fois moins que les retombées de Tchernobyl » en 1986, a insisté le président de l’ASN, André-Claude Lacoste, lors d’un point de presse.

« Il est tout à fait clair qu’à ce niveau de concentration, il n’y a aucune conséquence possible en termes de santé pour les Français, aucune conséquence possible non plus sur les niveaux maximum (de radioactivité) retenus par les aliments (…). Nous sommes tout à fait formels », a assuré André-Claude Lacoste.

« On peut dire qu’il s’agit d’estimations, de modèles. Ceci sera vérifié par des mesures, mais il est extrêmement vraisemblable que les niveaux de retombées qui seront constatés seront tellement faibles qu’ils ne seront pas décelables par les appareils de mesure, pourtant extrêmement fins, dont nous disposons », a ajouté le président de l’ASN.

Et même dans le scénario le plus pessimiste pouvant toucher la centrale de Fukushima, « il n’y aura pas de retombée significative en France, pour deux raisons : la distance (entre le Japon et les territoires français) et la circulation des vents », a martelé André-Claude Lacoste.

De son côté, Patrick Gourmelon, directeur de la radioprotection humaine de l’IRSN, a souligné en écho qu’il n’y avait « pas de précautions à prendre » en France.

« Il n’y aura pas de conséquences sur la santé de la population française lorsque la radioactivité arrivera en France, même pour les nouveau-nés ou les enfants à naître », a-t-il souligné.

« Les enfants peuvent sortir, il est inutile de les cloîtrer ou de se précipiter dans les pharmacies pour acheter des comprimés d’iode », a-t-il ajouté.

(©AFP / 21 mars 2011 18h25)

C’est cette désinformation que l’on nous a servi en 86 avec Tchernobyl,aucun risque,le nuage ne passera pas la frontiére….vous connaissez la suite…!

Un autre son de cloche,lisez plutôt:

Les barres de combustible nucléaire à l’air libre dans les piscines asséchées et fissurées pourraient relâcher bientôt 130 tonnes d’uranium directement dans l’environnement

Natural News, Ethan A. Huff, 20 mars 2011

Pendant que la plupart des grands médias semblent se désintéresser de la débâcle nucléaire imminente de Fukushima Daiichi, la Nuclear Regulatory Commission (NRC, Commission de contrôle du nucléaire) a publié dernièrement des nouvelles effrayantes sur la piscine des barres de combustible usagé désormais vide (asséchée) du réacteur 4 de la centrale. Selon la NRC, une fissure ou un trou dans la piscine empêche toute tentative de la remplir et, puisqu’elle ne dispose pas des mêmes appareils de confinement que les vrais réacteurs, un incendie ou une explosion pourrait libérer directement dans l’environnement les 130 tonnes d’uranium qu’elle contient.

Mercredi, la NRC a dit au Sous-comité sur l’énergie et le commerce de la Chambre zunienne, que l’unité 4 marche totalement à sec. Et, sans eau dans la piscine, il n’existe aucun moyen de refroidir les milliers de barres de combustible irradié pour les empêcher de prendre feu, d’exploser, et de libérer des tonnes d’uranium toxique directement dans l’atmosphère

Le même jour avant qu’ils ne cessent de les rapporter, les températures à l’unité 4 ont été notées beaucoup plus élevées que celles des autres réacteurs endommagés. Depuis lors, entraînant plus de questions que de réponses sur l’état de l’installation et la menace potentielle, tant pour ceux qui vivent autour de la centrale que ceux en Zunie qui pourraient être atteints par d’énormes panaches radioactifs emportés dans le jet-stream, aucun rapport officiel n’a confirmé l’état de l’unité 4.

Selon le Los Angeles Times, en se basant sur des informations qui lui ont été fournies par des entrepreneurs zuniens qui auraient été dans la centrale de Fukushima au moment du tremblement de terre, la NRC soupçonne que la piscine de l’unité 4 est fissurée. Et Edwin Lyman, un physicien de l’Union of Concerned Scientists (UCS, Syndicat des scientifiques responsables), estime qu’il n’existe aucune solution possible.

« Mon intuition est que c’est une situation terrible et qu’elle ne fera qu’empirer, » a-t-il dit. « Il se pourrait qu’il n’y ait aucun moyen d’y faire face. »

Dans l’intervalle, les panaches faiblement radioactifs des premiers dégagements ont commencé à toucher l’Ouest zunien, avec possiblement les jours prochains dans leur sillage des panaches de plus forte intensité, car les radiations des derniers feux et explosions voyagent à travers l’océan Pacifique. Et malgré un quasi black-out médiatique sur la situation du 19 mars, il y a toujours la menace très sérieuse de retombées radioactives.

SOURCE

Traduction copyleft de Pétrus Lombard

Alter Info

 
11 Commentaires

Publié par le 21 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Contamination radioactive des aliments au Japon

Ce dimanche matin 20 mars, plusieurs médias français se sont fait l’écho d’informations selon lesquelles « des traces de radioactivité ont été mesurées dans certains produits alimentaires provenant de villes proches de la centrale de Fukushima Daiichi ». Les niveaux de contaminations seraient sans danger.

Ces informations sont erronées.

Des résultats d’analyses sur les denrées alimentaires sont enfin disponibles (les denrées type épinards ou salades reçoivent des dépôts radioactifs depuis plus d’une semaine). Bien qu’ils restent très (trop !) parcellaires, ils attestent toutefois de l’importance des dépôts radioactifs.

– Des niveaux de contamination très élevés – et non pas des traces de radioactivité – ont été mesurés dans des épinards : de 6 100 Bq/kg à 15 020 Bq/kg pour l’iode 131, avec une moyenne de 10 450 Bq/kg.

– Les lieux de prélèvements ne sont pas situés dans des villes proches de la centrale de FUKUSHIMA DAIICHI : il s’agit de 7 villes de la Préfecture d’IBARAKI (voir la carte de localisation des prélèvements) situées à 100 km environ au sud de la centrale.

– Il suffit qu’un enfant de 5 ans ingère 10 000 Bq d’iode 131 pour qu’il atteigne la limite annuelle maximale admissible de 1 mSv. Pour les enfants de moins de 2 ans, la limite de dose est atteinte avec l’ingestion d’environ 5 500 Bq (soit une activité nettement inférieure à celle contenue dans les épinards de la préfecture d’Ibaraki).

– Les aliments contaminés (produits à risque comme les légumes à feuille, le lait et les fromages frais) doivent être retirés de la consommation. Ils ne sont pas « sans danger ». Bien sûr, il ne s’agit pas de fortes doses de rayonnements et de risque immédiat. Rien à voir avec les niveaux d’exposition des équipes qui interviennent sur la centrale de Fukushima. Il n’en demeure pas moins que des mesures de protection sont indispensables : la contamination du fait de l’ingestion d’aliments contaminés s’ajoute à l’inhalation de gaz et d’aérosols radioactifs et à l’irradiation par les panaches radioactifs et par les dépôts au sol.

http://www.criirad.org/

Le communiqué complet ici:

Cliquer pour accéder à 11_03_20_Japon_Aliments.pdf

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Modélisation de la dispersion des rejets radioactifs dans l’atmosphère à l’échelle globale

Basées sur le modèle météo numérique européen CEP, voici la prévision de dispersion des éléments radioactifs en suspension dans l’air autour de la terre dans les prochains jours, suite à la catastrophe écologique majeure de Fukushima au Japon :

Animation : Diffusion des particules radio-actives mortifères dans l’atmosphère terrestre, par MétéoFrance (cliquez pour afficher l’animation dans une nouvelle fenêtre) – source : IRSN

http://www.irsn.fr/FR/popup/Pages/irsn-meteo-france_19mars.aspx

 

A noter que les pharmacies refusent de plus en plus souvent de procurer des pastilles d’iode aux personnes qui les demandent et ont reçu des injonctions dans ce sens de la part de leur hiérarchie… Tout comme pour la grippe AH1N1, les élites veulent avant tout contrôler elles-mêmes la protection de leurs administrés !

Nous suivrons bien évidemment cette affaire de très près, au moment où le Parquet a réclamé un non-lieu dans le scandale de la contamination du nuage de Tchernobyl sur la France. Quelle énoOOrme surprise…

911.NWO.INFO

 

USA, Louisianne Une immense nappe de pétrole a été repérée au large de Grand Isle.

Une immense nappe de pétrole de 20 km de large sur 160 km de long a été repérée au large de Grand Isle en Louisiane par Bonny Schumaker responsable de l’ONG californienne “On Wings of Care”. Elle témoigne que cette nappe de pétrole semble s’étendre très rapidement, et compte revenir survoler la région au plus vite pour récolter de plus amples informations. Jerry Moran le photographe qui l’accompagnait a pu prendre quelques clichés aériens de cette catastrophe.

Néanmoins, il semblerait que les autorités tentent de dissimuler cette catastrophe, alors restons vigilant

Source: oilspillaction.com et le Times-Picayun

http://naturealerte.blogspot.com/

 

Un étrange tremblemement de terre inexpliqué dans la région de Palm Coast en floride ,aux USA

Un étrange tremblement de terre inexpliqué dans la région de Palm Coast en Floride ,aux USA

De nombreux témoignages affluent de la région de Palm coast en Floride mentionnant un étrange tremblement de terre totalement inexpliqué, accompagné par un fort grondement sonore durant plus de 20 minutes.Les services d’urgence de la région Palm Hammock en Floride ont été inondé d’appels le 18 Mars de personnes inquiètes de ressentir des secousses ou d’entendre un grondement sourd extrêmement puissant envahir le ciel.

Une vieille dame aveugle affirme même avoir ressenti toute sa maison trembler.

Ce qui reste plus étrange encore, c’est que l’Usgs (US Geological Survey ), affirme que les capteurs sismiques n’ont rien enregistré d’anormal, que le service national de météorologie n’a détecté aucun évènement météo particulier, et que le service de surveillance côtière et maritime constate qu’aucun exercice de tir n’a été répertorié.

Bref ce phénomène reste pour le moment totalement inexpliqué???

Source : http://palm-coast-flagler-county-florida.blogspot.com

http://naturealerte.blogspot.com/

 
6 Commentaires

Publié par le 21 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :