RSS

Archives du 17 mars 2011

L’ONU autorise le recours à la force contre la Libye

NEW YORK (Nations unies) – Le Conseil de sécurité de l’ONU a voté jeudi soir en faveur d’un recours à la force contre les troupes du colonel Mouammar Kadhafi, ouvrant la voie à des frappes aériennes en Libye.

(©AFP / 17 mars 2011 23h38)

C’est repartit pour un tour…!!!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Breaking News : Des modifications alarmantes du champ magnétique signalent un tremblement de terre majeur pour la côte Ouest

ceinture de feu 2

Traduction de Älte

» Les gens qui disent que l’on ne peut pas prévoir un tremblement de terre ne savent pas de quoi ils parlent, » a déclaré Jim Berkland à The Santa Cruz Sentinel pendant une interview en 2009. Apparaissant dans des émissions radio nocturnes et tardives pendant des années, depuis le grand tremblement de terre et le Tsunami qui ont dévasté le Nord-Est du Japon le géologue retraité se retrouve avec un agenda bien rempli.

 

Son site internet au nom imprononçable et difficile à épeler, http://www.syzygyjob.com, a planté plusieurs fois après sa dernière apparition sur FOXNews avec Neil Cavuto et l’animateur de radio populaire du Michael Savage’s show. Alors que Berkland a marqué de nombreux points avec ses prévisions de tremblements de terre – ils tombaient à l’intérieur de ce qu’il appelle lui-même une  » fenêtre sismique  » – son plus grand sujet de gloire a été sa prévision précise du très puissant tremblement de 1989 qui secoua San Francisco, 4 jours avent que ce dernier ne se produise.  Actuellement, le pronostiqueur de tremblements de terre admet qu’il est inquiet et préoccupé au sujet d’un fort tremblement frappant la Côte Ouest à quelque moment durant Mars 2011, particulièrement autour du 19 de ce mois.« L’anneau de feu  » qui encercle la bordure de l’Océan Pacifique inclut la region depuis le Sud de l’Alaska jusqu’à l’Amérique du Sud. Durant les années passées, les tremblements de terre et l’activité volcanique ont connu une augmentation tout au long de la bordure excepté sur le périmètre Nord-Est.Berkland croit que cela est en train de changer.Il en a dit davantage a Cavuto :

« Historiquement, c’est durant les mois d’Octobre, Mars et Avril que se sont produits les trois tremblements de terre les plus dévastateurs en termes de dommages dans la zone de la baie de San Francisco. Et nous aurons le 19 de ce mois non seulement une pleine lune, mais aussi durant une heure l’approche à la plus courte distance de la Lune à la Terre d’ici à l’année 2016.  Le jour suivant sera celui des grandes marées d’Équinoxe. Donc, vous mettez ensemble trois des plus puissantes forces de marée.

Nous connaissons les marées océaniques, mais ils existe aussi des marées terrestres et il y a aussi des forces de marées s’exerçant dans les eaux souterraines.

Tout cela contibue à relâcher soudainement des pressions, des contraintes accumulées, et cause des tremblements de terre. Alors qu’il est considéré par nombre de ses pairs comme un marginal, Berkland demeure imperturbable. Ses résultats enregistrés laissent loin derrière n’importe quelle critique. 

Son approche pour prévoir les tremblements de terre et éruptions volcaniques n’est certes pas traditionnelle. Utilisant des tables et des annuaires des marées basés sur les périgées lunaires – périodes de son orbite durant lesquelles la Lune est au plus proche de la Terre, ayant un impact mesurable sur l’attraction gravitationnelle exercée – et sur l’alignement bi-mensuel du Soleil et de la Lune, il calcule le pourcentage risque d’évènements probables dans une région donnée. Il prend aussi en considération d’autres facteurs comme les mesures de changements du champ magnétique terrestre, au sujet desquels il dit qu’ils indiquent des modifications dans le noyau terrestre et dans le manteau. Des avertissements de tels changements peuvent aussi se remarquer dans des comportements étranges et inhabituels d’animaux, tels que la désorientation d’animaux domestiques qui s’égarent et se perdent ou dans l’échouage de masse de baleines et autres animaux marins sur les plages. Les oiseaux aussi procurent des indices.  De récentes études sur le champ magnétique terrestre et son interaction avec les plaques tectoniques, les tremblements de terre et l’activité volcanique tendent à confirmer ses hypothèses.Berkland dit que la fenêtre sismique qui approche est une des plus importante depuis bien des années. Il la voit s’étendre entre le 19 et le 26 Mars 2011.Dans son interview à FOXNews il a souligné :  » Je  dis que nous venons d’avoir une mort massive de poisson, peut-être un million de poissons sont morts à Redondo Beach. Ils ont eu un engouffrement massif de poissons au Mexique. Nous venons aussi d’avoir un troupeau de baleines s’approchant tout près de San Diego. »Berkland est convaincu que des changements subtils dans le champ magnétique sont les signes avant-coureurs de gros tremblements de terre.» Des modifications du champ magnétique précèdent souvent les plus puissants tremblements de terre.  La plupart des animaux, incluant nous même les humains, ont du minerai de magnétite dans leur corps. »

La Magnétite, une sorte d’oxyde ferreux, est très sensible aux champs magnétiques. » Juste avant le tremblement de 1989, il y a eu un échouage très inhabituel de baleines rares sur Ocean Beach, à San Francisco,  » a-t-il expliqué,  » Juste après cela, un cachalot nain également très rare s’est échoué, épuisé à Santa Cruz, dans un rayon de 8 kms de l’épicentre du tremblement. Ce type d’échouage n’était jamais arrivé avant cela, ni depuis d’ailleurs. Alors nous guettons si des poissons étranges, venus des abysses, viennent se perdre dans les hauts-fonds, ou si des animaux sauvages viennent dans des villes. »  » J’avais l’habitude de railler ce genre de choses, car j’étais un géologue classique, traditionnel jusqu’à ce que j’ai trouvé que les tremblements de terre obéissent à un schéma. Le gros tremblement de terre dans l’Océan Indien suivit des échouages massifs de baleines à Taïwan, et pas uniquement là, mais aussi en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Tasmanie. Et en deux ou trois jours, ils ont eu un  8.3 en Nouvelle-Zélande, et puis est arrivé le 9.1 dans l’Océan Indien, avec le grand tsunami, le jour même de la pleine Lune. »Le dernier vraiment gros tremblement de terre qui se soit produit sur la bordure Nord-Est de l’anneau de feu s’est produit en Alaska.» Le précédent gros tremblement et tsunami était en Alaska, qui fut un evènement d’une magnitude de 9.2, juste le jour de la pleine lune, le 27 Mars 1964. »Ce tremblement de terre à la méga-poussée, connu aujourd’hui comme Le Grand Tremblement de Terre d’Alaska (The Great Alaskan Earthquake), frappa à 17h36 Heure Normale de l’Alaska (5:36 PM Alaska Standard Time) le Vendredi 27 Mars 1964.
Le sol s’ouvrit, les autoroutes se gondolèrent, des bâtiments entiers s’effondrèrent et plusieurs tsunamis se produisirent.

Environ 131 personnes fûrent tuées. Lorsqu’on lui demanda si le tremblement qui arrive sera un autre évènement de 9.0, Jim Berkland a simplement admis qu’il n’en savait rien.

  Source

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=992393

Je vais y aller de ma petite prédiction pour cette période: 🙂

– Alignement planétaire : Terre/Pleine Lune (à sa périgée le 19 Mars)/Soleil +équinox de Prinptemp(21 Mars)+gros coefficient de marée.

Il pourrait bien se passer quelque chose comme un gros séisme par exemple ou autre chose!

– Explosion du ou des reacteurs au Japon

– Attaque en régle sur la Lybie,sachant que l’ONU doit donner sa bénédiction ce soir,d’où un déclenchement des hostilité demain voir après-demain.

Et si nous avions tout cela en même temps?!!!

Wait and see  🙂

 
3 Commentaires

Publié par le 17 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Libye: L’ONU doit autoriser une zone d’exclusion aérienne

TUNIS – Les Etats-Unis veulent convaincre ce jeudi le Conseil de sécurité de l’ONU d' »autoriser plus d’actions » contre le régime de Mouammar Kadhafi, y compris l’imposition d’une zone d’exclusion aérienne, a déclaré la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton à Tunis.

Washington veut « convaincre le Conseil de sécurité de l’ONU d’autoriser plus d’actions » contre le régime de Mouammar Kadhafi, « y compris l’imposition d’une zone d’exclusion aérienne, et de voir alors combien de pays sont prêts à vraiment faire ce que le Conseil aura autorisé de faire », a-t-elle déclaré.

« La Tunisie sait très bien que si Kadhafi ne s’en va pas, il va très probablement créer des ennuis chez vous, en Egypte à et à n’importe qui d’autre, c’est dans sa nature », a-t-elle dit sur la télévision tunisienne privée Nessma TV.

Un vote sur un projet de résolution du Conseil de sécurité prévoyant « toutes les mesures nécessaires » contre les forces du colonel Kadhafi, à l’exception d’une occupation du territoire libyen, aura lieu jeudi à 18H00 (22H00 GMT), a indiqué un diplomate.

Mme Clinton, pour la première fois en déplacement dans la Tunisie de l’après Ben Ali, a offert jeudi l’appui politique et financier des Etats-unis pour réussir la transition démocratique.

(©AFP / 17 mars 2011 18h44)

 
9 Commentaires

Publié par le 17 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Fukushima: appel à manifestation nationale anti-nucléaire dimanche à Paris

PARIS – Le réseau « Sortir du nucléaire » et quelque 36 organisations ont appelé à un rassemblement national dimanche à Paris pour exiger l’arrêt de tous les projets nucléaires en cours et un débat démocratique sur le choix énergétique du pays, après l’accident de la centrale de Fukushima.

Ce rassemblement unitaire est prévu dimanche à 15h00 devant l’Assemblée nationale à Paris pour « manifester la solidarité avec le peuple japonais et se réapproprier la question du recours au nucléaire et de la politique énergétique », selon l’appel lancé jeudi.

« Sortir du nucléaire », qui dit fédérer plus de 800 associations, et les 36 partis, groupes et syndicats signataires de l’appel ont également invité les militants à des rassemblement dans toutes les villes de France.

En particulier, les anti-nucléaires réclament l’arrêt des projets électro-nucléaires en cours comme ceux des réacteurs de nouvelle génération EPR de Flamanville et Penly, les futurs centres de stockage de déchets, entre autres, « tant que les citoyens n’auront pas été en mesure de se prononcer démocratiquement sur notre politique énergétique ».

Au besoin, estiment les organisateurs, il faudra tenir un référendum sur la question.

Ils exigent aussi que le gouvernement renonce à prolonger l’exploitation des réacteurs de 30 ans et plus de fonctionnement, ainsi que l’arrêt des projets poursuivis par l’industrie nucléaire française à l’étranger.

« Sortir du nucléaire » rappelle qu’il existe des solutions alternatives « pour faire face à la pénurie de croissance des ressources fossiles, aux risques inacceptables du nucléaire, et à la nécessité de réduire les gaz à effet de serre. Elles s’appuient sur la réduction de nos consommations, par la sobriété et l’efficacité énergétique et sur le développement des énergies renouvelables ».

(©AFP / 17 mars 2011 17h40)

 
6 Commentaires

Publié par le 17 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Mesures « inquiétantes » sur la radioactivité à Tokyo, selon la Criirad

LYON – Des mesures partielles réalisées par un laboratoire japonais sur la radioactivité à Tokyo donnent des « résultats inquiétants », s’est alarmée jeudi la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (Criirad).

La Criirad, créée en 1986 au lendemain de l’accident de Tchernobyl, détaille dans un communiqué une série de mesures effectuées mardi et mercredi par le Tokyo Metropolitan Industrial Technology Research Institute, concernant la concentration de quatre produits radioactifs dans l’air de Tokyo.

En moyenne sur 42 heures, l’activité de l’iode 131 s’élève à 14,9 becquerel par mètre cube (Bq/m3), celle de l’iode 132 à 14,5 Bq/m3, celle du césium 134 à 3,4 Bq/m3 et celle du césium 137 à 3,2 Bq/m3, énumère la Criirad, qui affirme que l’air « contient nécessairement » d’autres particules radioactives.

« En situation normale, le seul radionucléide que l’on s’attend à mesurer dans l’atmosphère est le césium 137 », en raison d’une contamination résiduelle après la catastrophe de Tchernobyl, mais à un taux environ « 1 million de fois inférieur », souligne l’association.

La Criirad, basée à Valence (France), relève également, en suivant l’évolution des concentrations sur ces deux jours, « que le niveau de radioactivité de l’air a très fortement augmenté sur Tokyo le (mardi) 15 mars, entre 10 et 12H00, avec un pic de radioactivité sur les poussières prélevées à 11H00 ».

A ce moment, quelques heures après une explosion d’hydrogène dans le bâtiment abritant le réacteur 2 de la centrale de Fukushima, l’activité du césium 137 aurait atteint 60 Bq/m3, « soit plus de 10 millions de fois le niveau antérieur aux accidents nucléaires », commente l’association.

(©AFP / 17 mars 2011 17h03)

 
6 Commentaires

Publié par le 17 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Echouage de 30 baleines pilotes en Tasmanie

30 baleines pilotes se sont échouées sur l’île de Bruny, au sud de la capitale Hobart en Tasmanie.
12 d’entres elles seraient toujours en vie.

http://www.news.com.au/breaking-news/whales-stranded-on-bruny-island/story-e6frfku0-1226023503630

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Japon: course contre la montre pour refroidir Fukushima

A l’aide d’hélicoptères et d’un canon à eau, les autorités japonaises luttaient jeudi par tous les moyens pour tenter de refroidir des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima afin d’éviter une catastrophe nucléaire. Quelque 30’000 litres d’eau ont été déversés.

Pour la première fois depuis le début de la crise, quatre hélicoptères de l’armée japonaise ont déversé dans la matinée toute cette eau sur les réacteurs 3 et 4. L’objectif était notamment de remplir la piscine de combustible usagé du réacteur 4 qui a été endommagée par deux incendies.

Il restait de l’eau dans cette piscine de stockage de barres de combustible, a fait savoir l’opérateur de la centrale endommagée Tepco. Un incendie s’était déclaré mercredi dans le bâtiment abritant le réacteur. Les autorités japonaises n’avaient pas dit combien il restait d’eau dans la piscine de refroidissement.

Cette piscine est désormais quasiment asséchée, ce qui a pour effet de provoquer des niveaux « extrêmement élevés » de radiations, avait de son côté déclaré mercredi le président de l’Autorité américaine de régulation nucléaire (NRC).

La fusion de ce combustible pourrait entraîner des rejets de radioactivité de même ampleur que la catastrophe de Tchernobyl, selon des experts.

Evacuations
Devant la menace d’un accident nucléaire majeur, la plupart des ambassades ont recommandé à leurs ressortissants de s’éloigner de la zone pour se replier vers le sud, dans la région d’Osaka, ou bien de quitter le Japon. L’ambassade des Etats-Unis a fixé la zone de risque à 80 km autour de la centrale.

La Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie et l’Australie ont également à leurs ressortissants de quitter le nord et la région de Tokyo. La France, comme la Belgique et la Russie vont envoyer des avions supplémentaires afin d’évacuer les familles souhaitant quitter le pays. Washington a autorisé les familles de son personnel d’ambassade à quitter l’archipel.

Bilan en hausse
En revanche, un froid intense et d’importantes chutes de neige dans la nuit ont encore dégradé les conditions de vie et de travail pour les 500’000 sinistrés du séisme et du tsunami et les 80’000 secouristes mobilisés dans le nord-est. Des millions de Japonais sont privés d’eau, d’électricité, de chauffage et de nourriture en quantités suffisantes.

Le bilan officiel du séisme et du tsunami s’établissait jeudi à 5178 morts et 8606 disparus.

(ats / 17 mars 2011 07:27)

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mars 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :