RSS

Archives du 2 novembre 2010

Irak: 36 morts et 320 blessés dans 11 attentats coordonnés à Bagdad

BAGDAD – Au moins 36 personnes ont péri et 320 ont été blessées mardi en début de soirée dans 11 attentats à la voiture piégée apparemment coordonnés dans plusieurs quartiers chiites de Bagdad, a indiqué le ministre de la Santé Saleh Mehdi al-Hasnawi.

Un couvre-feu a été décrété peu après ces attaques dans l’est de la capitale, a ajouté ce responsable. Le couvre-feu à Bagdad débute tous les soirs à partir de 00H00 (21H00 GMT) jusqu’à 05H00 (02H00 GMT).

« Il y a 36 morts et nos hôpitaux ont reçu 320 blessées mais 80% ont pu regagner leur domicile car ils ne souffraient que de blessures légères », a-t-il dit sur la chaîne publique Iraqiya.

Un responsable du ministère de l’Intérieur a précisé que les deux plus gros attentats avaient eu lieu contre des restaurants à Kazamiya (nord) et à Husseiniya (est). Le premier a fait 6 tués et 26 blessés et le second 4 tués et 34 blessés.

De par leur simultanéité et les cibles choisies -des quartiers chiites-, ces attentats portent la marque de la branche irakienne d’Al-Qaïda qui, en dépit d’une nette baisse des violences sur l’essentiel du territoire irakien, a toujours la capacité de frapper fort.

En soirée, quatre obus de mortiers ont par ailleurs été tirés sur le quartier mixte de Ghazaliya, dans l’ouest, a indiqué la même source au sein du ministère de l’Intérieur. Elle n’a pas été en mesure de dire si ces tirs avaient fait des victimes ou des dégâts.

Ces attaques risquent de ruiner les efforts du gouvernement qui cherchent à attirer les investisseurs étrangers. Depuis lundi, se tient la foire internationale de Bagdad où sont présentes 300 sociétés du monde entier.

Le 25 août, 14 voitures piégées, dont certaines pilotées par des kamikazes, avaient explosé à quelques heures d’intervalle dans une dizaine de villes irakiennes, faisant 53 morts et plus de 300 blessés. Cette vague d’attentats avait alors pris pour cible la police.

Si le niveau de violence en Irak est sans commune mesure par rapport au pic observé lors des violences confessionnelles en 2006 et 2007, l’Irak, et notamment sa capitale, demeure le théâtre d’attentats quotidiens, dont les plus sanglants sont imputables à Al-Qaïda.

Dimanche un commando armé a attaqué en pleine messe la cathédrale syriaque catholique Notre-Dame du Perpétuel secours, dans le centre de Bagdad, dans une attaque revendiquée ensuite par l’Etat islamique en Irak qui a fait 53 morts, parmi lesquels 44 fidèles et deux prêtres.

Ces attaques interviennent alors que le blocage politique se poursuit en Irak où, près de huit mois après les élections législatives, les partis politiques ne sont toujours pas parvenus à trouver d’accord en vue de la formation d’un nouveau gouvernement.

Le mois d’octobre a cependant été le moins sanglant depuis novembre 2009, selon un bilan fourni lundi par les ministères de la Santé, de la Défense et de l’Intérieur. Un total de 194 Irakiens ont péri en octobre, un chiffre gonflé par le bilan particulièrement élevé de l’attaque de la cathédrale syriaque catholique à Bagdad.

(©AFP / 02 novembre 2010 19h20)

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Les futurs retraites en Bolivie:prends en de la graine pauv’con!

 

La Bolivie abaisse l’âge légal de la retraite de 65 à 58 ans

A l’heure où chez nous, en France, le gouvernement s’apprête à repousser l’âge de départ à la retraite à plus de 60 ans et à augmenter le nombre d’annuités pour bénéficier d’une retraite à taux plein, et cela sans toucher sérieusement aux revenus du capital, en Bolivie, le gouvernement socialiste anti-libéral de Evo Morales s’apprête à faire voter une nouvelle Loi sur les retraites, discutée avec la principale centrale ouvrière du pays (la COB), qui abaisse l’âge de départ à la retraite de 65 à 58 ans, avec les mêmes avantages. Cet âge sera même rabaissée à 56 ans pour les ouvriers du secteur minier, avec possibilité de baisser encore cet âge selon certains travailleurs, dans ce cas un an travaillé à l’intérieur de la mine comptera pour deux années.

Tout cela s’inscrit dans le cadre de la reconstruction du système Bolivien de retraite par répartition mis à sac par des décénnies de libéralisme économique…

Début février 2008, le président Morales avait déja instauré une pension « dignité » destinée aux retraités vivants sous le seuil de pauvreté, dans un pays où deux habitants sur cinq vivent avec moins de 2 dollars par jour. ..Pour financer cette allocation, le gouvernement de Morales avait instauré une redistribution des richesses liée aux hydrocarbures (Gaz et pétrole), mettant ainsi à contribution les riches régions de l’est Bolivien qui s’étaient arrangées jusque là pour bénéficier de la quasi-totalité de ces revenus.

Refusant de partager le gâteau, l’oligarchie Bolivienne avait, avec à la complicité de l’ambassade américaine, tenté de déclencher une guerre civile destinée à renverser le président Morales.

La France n’est évidemment pas la Bolivie, ses niveaux de revenus, de pensions de retraites et de vie sont très éloignés certes, mais n’y a t-il pas là encore, matière à s’inspirer d’un gouvernement progressiste qui élabore et vote des lois qui ne séparent pas l’aspect humain de l’aspect économique.

N’y a t-il pas intérêt à s’inspirer une fois de plus de ces gouvernements progressistes latino-américains qui ont choisis leur camps entre les requins de la finance, les affameurs du FMI et de la Banque Mondiale d’un côté, et le bien-être du peuple de l’autre.

La Bolivie, comme le Venezuela et l’Equateur, ainsi que les pays membres de l’ALBA (Alliance Bolivarienne pour les Amériques) ont décidé depuis quelques années déja de renvoyer les technocrates du FMI dans leurs bureaux New-yorkais, et de gérer eux-mêmes leurs pays, leur économie, et leurs systèmes de retraites.

Contrairement à nos gouvernements Européens, celui de Evo Morales, estime que l’humain passe avant les considérations économiques, il estime aussi que ce sont ceux qui ont le plus et qui provoquent les crises financières qui doivent mettre la main à la poche..

Il estime que les ressources de son pays ne doivent plus servir à garnir les comptes des multinationales étrangères et des oligarques locaux, mais au contraire à développer économiquement et socialement une nation désormais libre du diktat des marchés financiers et de ses alliés.

Une belle source d’inspiration que cette Amérique Latine rebelle et progressiste n’est-ce pas ? Ne devrait-on pas avoir les yeux rivés sur ces nations et ses peuples qui remettent en cause ce que l’on a commencé à nous faire subir ici : à savoir la dégradation de nos conditions de vies et la destruction de nos acquis sociaux, résultants d’années de luttes, tout cela au nom de la course au profit des plus riches et du libre-marché « sacré »..

Sarkozy n’est pas Morales, et nous le regrettons bien.

  • Source : voxnr.com
  • Avis à la population:On demande un Evo morales pour 2012,merci de se faire connaître d’urgence…!

     
    Poster un commentaire

    Publié par le 2 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

     

    Étiquettes : , ,

    Etat de l’Indiana aux States:bientôt des gardes armés dans les bureaux de l’ANPE

    D’ici à fin Novembre dans l’état de l’Indiana aux US,prés de 2 millions de personnes perdront leurs prestations chômage.

    C’est pourquoi dans les 36 bureaux de l’état seront affectés des gardes armés en cas d’émeutes ou de débordements liés à la possible exaspération et mécontentement des personnes ayant perdu leurs prestations.

    Ceci arrive au pire moment,celui des fêtes de fin d’années ,ce qui n’arrange rien,à moins que le congrés n’autorise une extention exeptionelle,ce qui est peu probable.

    A titre indicatif,il y a environ 41 millions d’Américains qui vivent avec des bons d’alimentations et  ce nombre est en augmentation.

    Plus ici:

    http://theeconomiccollapseblog.com/archives/why-is-indiana-putting-armed-security-guards-into-36-unemployment-offices-across-the-state

     

    Étiquettes : , , , ,

    France: baisse immatriculations de voitures neuves en octobre (-18,7% sur un an)

    France: baisse immatriculations de voitures neuves en octobre (-18,7% sur un an)
    Paris (awp/afp) – Les immatriculations de voitures neuves en France ont poursuivi leur recul en octobre pour le sixième mois d’affilée, avec une baisse sur un an de 18,7%, selon les chiffres publiés mardi par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

    La baisse est de 14,9% à nombre de jours ouvrables comparables et 171’449 voitures ont été immatriculées le mois dernier, selon le communiqué.

    Les immatriculations reculent depuis mai suite à la réduction de la prime à la casse passée de 1000 euros l’an dernier à 700 euros en janvier, puis à 500 euros en juillet. Le dispositif doit prendre fin le 31 décembre 2010.

    Cette tendance traduit « la sortie de la prime à la casse », a commenté François Roudier, porte-parole du CCFA, avec un nombre d’immatriculations en octobre qui retombe à peu près au niveau d’octobre 2008.

    La part des constructeurs français s’élève à 54,7%, en recul de près de 20% sur un an.

    L’ensemble des marques, françaises et étrangères, a souffert, à l’exception notable du sud-coréen Hyundai, du japonais Nissan et de l’allemand Audi qui ont connu une légère progression.

    « Ce sont les marques qui ont profité de la prime à la casse qui souffrent d’autant », explique M. Roudier.

    Sur les dix premiers mois de l’année, les immatriculations sont passées dans le rouge, avec un recul de 1,4% (1,83 millions de voitures immatriculées).

    Le ministre de l’Industrie Christian Estrosi avait évoqué dimanche une baisse de 1% des immatriculations en cumulé depuis le début de l’année.

    Pour l’ensemble de l’année, le CCFA table sur une baisse d’environ 10% des immatriculations, avec 2 millions de voitures écoulées.

    Les immatriculations de véhicules utilitaires légers s’inscrivent en revanche en hausse de 15,7% au mois d’octobre, preuve que « l’activité économique a tenu » selon M. Roudier.

    ft

    (AWP/02 novembre 2010 12h34)

     
    Poster un commentaire

    Publié par le 2 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

     

    Étiquettes : , , ,

    Espagne: ventes voitures en chute de 37,6% en octobre pour le 4e mois d’affilée

    Madrid (awp/afp) – Les immatriculations de voitures neuves en Espagne ont chuté de 37,6% en octobre sur un an, leur quatrième mois d’affilée de baisse, revenant, sous l’effet de la fin de la prime à la casse, à des niveaux d’il y a 15 ans, a annoncé mardi l’association de fabricants (Anfac).

    Au total, 61’366 voitures neuves ont été vendues en octobre, un peu plus qu’en septembre (56’595) mais 37,6% de moins qu’en octobre 2009 (98’404), « des volumes qui reflètent la chute du marché à des niveaux d’il y a 15 ans » selon l’Anfac .

    Ce recul est plus prononcé que celui enregistré en septembre (-26,9%), en août (-23,8%) et en juillet (-24,1%).

    « Si le marché automobile ne se reprend pas, l’Espagne ne sera plus suffisamment attractive pour réussir à maintenir les niveaux de production actuels », s’inquiète l’Anfac dans un communiqué, soulignant qu' »un marché fort est un facteur pour implanter des entreprises en Espagne ».

    Selon l’association, le secteur automobile emploie en Espagne plus de 500’000 personnes.

    Ses premières estimations, pour le mois d’octobre, sont d’une baisse des ventes de voitures aux particuliers (le plus gros du marché) de plus de 50%.

    L’association prévoit pour 2010 moins de 900’000 ventes de voitures: « pour la troisième année consécutive, le marché se situera aux niveaux du début des années 90 », assure-t-elle.

    Deux facteurs, début juillet, ont eu raison de la progression constante du marché depuis septembre 2009: la hausse de deux points de la TVA et la fin du versement de primes à la casse, mises en place par le gouvernement espagnol pour soutenir le secteur.

    En volume cumulé depuis le début de l’année, les ventes de voitures restent toutefois dans le vert, avec une hausse de 9,4% sur un an (848’555 voitures vendues). Mais « il faut rappeler que l’année dernière (2009) nous avions déjà enregistré des ventes très basses », précise l’Anfac.

    ft

    (AWP/02 novembre 2010 12h34)

     
    1 commentaire

    Publié par le 2 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

     

    Étiquettes : , , ,

     
    %d blogueurs aiment cette page :