RSS

Archives du 29 novembre 2010

Vrais Chiffres Chômage Octobre 2010 – Radiations + 36 400 !! – scandale des chiffres bidonnés

par patdu49 (son site)

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-octobre-85058

320 600 RADIATIONS en OCTOBRE !!! pour défaut d’actualisation + 17%, radiation administrative + 5,5%, et mystérieuse rubrique « autre cas » + 4,5 %

Si on prend la réalité de cette supercherie + 36 400 radiations, par rapport au mois dernier, ça relativise la fausse baisse de 22 900 demandeurs d’emploi par rapport à septembre.

Les radiations pour reprise d’activité sont en baisses de 2,2%, les radiations pour maternité maladie retraite en hausse de 7,9% !Les seules radiations pour defaut d’actualisation représentent à elles seules 44,4% des sorties des listes de pôle emploi, si on rajoute « autres cas » et radiations adminstrative, c’est 65,6 % des sorties des listes ce mois ci !!

Décryptage des vrais chiffres connus ( Octobre 2010 ) des demandeurs d’emploi, ceux dont les médias classiques ne parlent quasi JAMAIS.

Ils occultent les catégories D et E systématiquement, les DOM TOM systématiquement, et encore pire, une énorme partie des radiés mensuels (des centaines de milliers tout les mois, radiés, pour autre motif que reprise d’emploi ), et ils ne parlent évidemment JAMAIS des centaines de milliers de demandeurs d’emploi qui ne dépendent carrement pas du tout de pôle emploi pour diverses raisons.

Octobre 2010, les chiffres sont toujours catastrophiques.
Les chiffres des travailleurs précaires et pauvres explosent, en même temps que celui du chômage de longue durée.

A noter qu’environ 40% des demandeurs d’emploi inscrits, ne sont aucunement indemnisés, ni par les Assedics, ni par la solidarité nationale (RSA ou ASS), encore pire si l’on compte donc, les non inscrits à Pôle emploi qui ne sont pas indémnisés non plus, pour une énorme partie d’entre eux.

Plus de 7 millions de demandeurs d’emploi et travailleurs précaires par intermittences, soit 25% minimum, de la population active, on est très très très loin des annonces mensongères de 9,5% de chômeurs (seule catégorie A, inscrits chez pôle-emploi qui servent à la propagande)

Cela ne veut pas dire que 75% de la population active travaillent hein, des étudiants, des femmes au foyer etc ne sont pas sur le marché de la recherche de l’emploi, parmis la population active.

Mon analyse :

  • VRAIS chiffres du chômage OCTOBRE 2010 : 
MOINS 20 300 chômeurs disent les médias catégorie A , ou MOINS 13 700 catégorie A, B et C ? 
 
Réalité : résultat net, catégories A, B, C, D et E  moins 22 900 demandeurs d’emplois de + inscrits à Pôle Emploi entre Septembre et Octobre :
 
catégorie A – 0,8 %
catégorie B – 1,2 %
catégorie C + 1,7 %
catégorie D – 1,5 %
catégorie E – 1,5 %
 
catégorie A : 2 676 800 (+ 1,8 % sur 1 an) 
catégorie B et C : 1 308 700 ( + 4,9 % B, + 18 % C sur 1 an)
catégorie D et E : 614 400 (+ 10,6% D, et + 33,8% E sur 1 an)

catégorie A, B, C, D et E Septembre 2010 : 4 622 800 (hors dom-tom)

catégorie A, B, C, D et E Octobre 2010 : 4 599 900  (hors dom-tom)

TOTAL : – 22 900 demandeurs d’emploi, par rapport à Septembre, où il y avait augmentation réelle de + 34 700 
 
MAIS ATTENTION ! LE POT AUX ROSES est là (les chiffres JAMAIS JAMAIS JAMAIS mis en avant) : 

sorties des listes de pôle emploi pour autres cas que ces 3 cas là : 

  • reprise d’activité (97 800) – 2,2 % seules vraies sorties .. et encore pour quels emplois ?!
  • ou entrée en stage (31 900) – 2,1%
  • ou arrêts maladie, retraite, maternité (38 500) + 2,7 %
donc les Radiés qui échappent complètement au 5 catégories, à toutes les statistiques que l’on peut entendre dans les médias « conventionnels »  : 
  • disparitions des listes pour cessation d’inscription suite à défaut d’actualisation : 217 200 personnes pour ce mois d’ Octobre 2010 ( + 17 %) VOILA LA COMBINE … des soit disant BAISSES du chômage il représente 44,4% des sorties des listes.
  • disparitions des listes pour radiation administrative ( les punis ) 45 800 personnes pour ce mois d’ Octobre ( + 5,5 % )
  • sorties des listes inexpliquées, classées dans mystérieuse rubrique « autres cas » 57 600 personnes ( + 4,5 %) les incarcérés peut être, les suicidés ??!

    soit  320 600 demandeurs d’emploi sortis artificiellement des 5 listes A B C D et E … (284 200 le mois dernier) soit AUGMENTATION DE 36 400 RADIES par rapport au mois dernier.

Ne sont donc pas comptés dans ces chiffres de 4 599 900 demandeur d’emploi « officieux » : 
  •  Des RSastes qui pour une grosse partie ne sont pas inscrits à pôle emploi, (autre suivi) environs 40% 
  •  Des personnes en AAH ou sous pension d’invalidité, qui ne dépendent pas de pôle emploi. 
  •  Les dom-tom (Réunion, Guadeloupe, Martinique et Guyane) 
  •  Des sans droits, car moins de 25 ans, qui ne perçoivent RIEN 
  •  Des sans droits radiés ou désinscrits, car dépassement du plafond de ressources dans un couple, qui sont donc privés du RSA ou de l’ASS et qui n’ont droit à rien (exemple votre époux perçoit 600€ d’assedic, vous n’aurez pas droit vous même au RSA, car vous dépasserez le plafond de ressources couple)
  •  Des retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre (loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste..)
  •  Des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires
Estimation 2,5 MILLIONS au bas mot à rajouter aux chiffres « officieux », soit + de 7 MILLIONS de demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres intermittents, ce qui correspond à un taux de demandeurs d’emploi, de 25% environs de la population active (en age de travailler entre 16 et 64 ans)

Seuls 39% des 55/61 ans sont en encore en activité, et seuls 32% des 16/24 ans sont en activité en France. 

 
Rendez-vous le 24 Décembre 2010, pour connaitre les chiffres du chômage de Novembre 2010.

-catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ;
-catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (de 78 heures ou moins au cours du mois) ;
-catégorie C : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (de plus de 78 heures au cours du mois) ; 
-catégorie D : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi (en raison d’un stage, d’une formation, d’un arrêt maladie court, d’un arrêt maternité …), sans emploi, on y trouve des travailleurs gratuit, ou c’est le patron qui est payé 5€ de l’heure ou +. 
-catégorie E : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, en emploi (essentiellement bénéficiaires de contrats aidés ou l’employeur peut avoir de 50% jusqu’à 105% du salaire payée par l’état et les collectivités locales) on y trouve très souvent, tri en déchetterie, ménage, repassage, aide à la personne, élimination de gravats, débroussaillage, plonge en restauration collective ou non, mais ça touche aussi parfois des métiers à BAC + 5 dans des domaines divers et variés ( tourisme, commerce, administrations, etc ) !!
 
 

le CAC 40 chute (-2,46%), les bancaires de nouveau tourmentées

Paris (awp/afp) – La Bourse de Paris a chuté lundi (-2,46%) pour terminer largement sous la barre des 3700 points, plombée par des craintes persistantes de contagion de la crise de la dette aux pays fragiles de la zone euro, au lendemain de l’adoption du plan d’aide à l’Irlande.

L’indice vedette a reculé de 91,69 points à 3636,96 points dans un volume d’échanges de 4 milliards d’euros.

Ailleurs en Europe, la tendance était la même: Francfort a perdu 2,20% et Londres 2,08%. De son côté, l’Eurostoxx 50 a abandonné 2,45%.

Le marché parisien a brièvement salué en début de séance le plan de sauvetage annoncé dimanche pour l’Irlande, avant de se retourner brutalement, pénalisé notamment par la baisse des valeurs bancaires et de finalement clôturer sous les 3.700 points pour la première fois depuis le 4 octobre.

« L’indice est entraîné à la baisse par les spéculateurs baissiers, qui ont les mains libres pour manipuler le marché étant donné que personne ne veut se mettre en face pour acheter. Les investisseurs classiques sont complètement tétanisés et n’osent plus rien faire », explique Arnaud de Champvallier de Turgot AM.

« Toutes sortes d’inquiétudes agitent le marché et la principale reste: après l’Irlande qui sera le prochain? », ajoute-t-il.

Comme lors des deux dernières semaines, le marché est focalisé sur les pays fragiles de la zone euro et se demande si l’Europe pourra faire face à une contagion si elle s’étend à des pays comme l’Espagne dont le poids économique est conséquent.

Par ailleurs, la forte hausse des taux espagnols et italiens, après une émission obligataire en demi-teinte en Italie, pesait sur le marché et sur les valeurs bancaires qui sont concernées par les problématiques de dette souveraine.

Les investisseurs craignent en effet qu’elles soient exposées dans la mesure où elles détiennent des titres de dettes des pays fragiles de la zone euro.

Ce climat pénalisait de nouveau la monnaie européenne qui évoluait sous 1,31 dollar en fin d’après-midi, entraînant dans son sillage les Bourses européennes, de plus en plus corrélées à l’évolution de la monnaie unique.

Toutes les valeurs du CAC 40 ont clôturé dans le rouge, avec les bancaires parmi les plus fortes baisses: Crédit Agricole a abandonné 3,58% à 9,7 euros, Société Générale 3,54% à 37,05 euros et BNP Paribas 3,19% à 47,18 euros.

AFP

Plus on met de rustines,plus la chambre à air se dégonfle 🙂

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

C’EST LE DEBUT DE LA  » FAIM  »

C’est un signe qui ne trompe pas. Un trader fidèle lecteur de ce blog qui est venu ce week-end à la Mairie du VIe, m’a signalé cette petite information totalement folle et bien factuelle sur ce qui se passe en Irlande: « Récemment, j’ai été très surprise, en faisant mes courses (en Irlande) de trouver des antivols sur la viande au supermarché« . Ouups! Dingue. A Paris seul le caviar a un système antivol. Si les gérants des supermarchés en sont arrivés là, c’est surtout parce qu’ils ont constaté que les gens commençaient à voler la viande. En France nous n’en sommes pas encore là, mais en Irlande si! Réfléchissez: c’est un avant-goût de ce qui va nous arriver aussi en France. Bientôt des antivols sur la baguette? Clairement c’est aussi le début de la fin. Lire Rue 89 et commencez à remplir vos armoires, vos frigos et congélateurs. Et n’oubliez pas le saumon sauvage « élevé » en Irlande !!!

Les autres Perles de Pierre Jovanovic ici:

http://www.jovanovic.com/blog.htm

 
13 Commentaires

Publié par le 29 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :