RSS

Archives du 28 novembre 2010

Actualité Corée

Conférence de presse à 16h  du ministre des affaires étrangéres Chinois.

« Traduction google »

http://english.yonhapnews.co.kr/news/2010/11/28/55/0200000000AEN20101128003500320F.HTML

Par Kim Young-gyo
HONG KONG, 28 novembre (Yonhap) – Le gouvernement chinois a annoncé dimanche qu’il fera une « urgence » L’annonce tard dans la journée au milieu de la montée des tensions militaires entourant la péninsule coréenne.

   ministère des Affaires étrangères de la Chine a déclaré qu’elle tiendrait une conférence de presse à 16 heures pour les deux journalistes nationaux et étrangers basés à Pékin, ajoutant qu’il n’acceptera pas de questions pendant la conférence.

   Le ministère n’a pas fourni de détails sur l’annonce.

   ygkim@yna.co.kr

 

* Des tirs d’artillerie entendus près d’une île sud-coréenne proche du Nord

ILE DE YEONPYEONG (Corée du Sud) – Des tirs d’artillerie ont été entendus dimanche près de l’île sud-coréenne de Yeonpyeong, bombardée mardi par Pyongyang, peu après un ordre d’évacuation des résidents vers les abris de défense, a annoncé la télévision sud-coréenne YTN.

« On a entendu le bruit de tirs d’artillerie sur l’île et +des signes de bombardement+ ont été détectés », a indiqué l’agence sud-coréenne Yonhap, qui cite un responsable militaire.

Aucune confirmation officielle n’a été donnée dans l’immédiat.

*Pékin propose des consultations d’urgence sur la Corée du Nord

PEKIN – La Chine a proposé dimanche d’accueillir des consultations d’urgence début décembre des pays engagés dans les négociations à Six sur le programme nucléaire nord-coréen, alors que la tension est aiguë dans la péninsule coréenne.

Les deux Corées, les Etats-Unis, le Japon, la Russie et la Chine participent à ces négociations.

La Chine « après mûre réflexion, propose la tenue de consultations d’urgence parmi les chefs des délégations des négociations à Six début décembre à Pékin pour échanger les points de vue sur les sujets de forte préoccupation actuellement », a déclaré Wu Dawei, chef de la délégation chinoise à ces pourparlers sur la fin du programme nucléaire nord-coréen.

« La communauté internationale, en particulier les partenaires des négociations à Six, est profondément inquiète » des tensions dans la péninsule coréenne, a ajouté M. Wu devant la presse, cinq jours après le bombardement meurtrier par Pyongyang d’une île sud-coréenne qui a provoqué un tollé et une flambée de tensions.

« Je voudrais insister sur le fait que bien que les consultations n’impliquent pas la reprise des négociations à Six, nous espérons qu’elles contribueront à créer les conditions de la reprise des pourparlers à Six ».

« La position habituelle de la Chine est que les pourparlers à Six devraient être relancés rapidement », a-t-il dit lors de cette conférence de presse arrangée à la hâte par Pékin.

« Les négociations à Six jouent un rôle important pour renforcer la communication entre les parties, faire avancer la dénucléarisation de la péninsule et sauvergarder la paix et la stabilité », a conclu M. Wu

 
4 Commentaires

Publié par le 28 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :