RSS

Archives du 7 novembre 2010

La Grande-Bretagne envisage le travail gratuit des chômeurs

Le gouvernement britannique présentera cette semaine son nouveau plan anti-chômage.

Deux semaines après avoir dévoilé un plan de rigueur sans précédent, le gouvernement britannique s’apprête à prendre des mesures musclées pour lutter contre le chômage. Ce nouveau dispositif sera présenté cette semaine par le ministre britannique du Travail, Iain Duncan Smith. L’objectif affiché du ministre est ambitieux : réduire la facture des allocations, qui coûtent chaque année 190 milliards de livres sterling (220 milliards d’euros), et «casser le cycle de la dépendance».

Iain Duncan Smith décrit ce nouveau plan anti-chômage comme un «contrat» qu’il entend passer avec les 1,4 million de chômeurs de longue durée qui touchent des allocations hebdomadaires de 65 livres sterling (75 euros). Ces derniers se verraient contraints d’effectuer 30 heures par semaine de travail bénévole, donc non rémunéré, comme le ramassage d’ordures, le balayage des rues ou l’entretien des parcs et jardins. Et ce, pendant quatre semaines. En échange, le gouvernement compte garantir au bénévole un nouveau «crédit universel» qui remplacerait les catégories d’allocations existantes. Si le demandeur d’emploi ne se présentait pas à son poste, en revanche, il perdrait ses allocations pendant au moins trois mois.

Redonner aux chômeurs une «routine de travail»

 

«Il s’agit simplement de redonner aux chômeurs une routine de travail, ce qui rendra leur profil bien plus intéressant pour un employeur qui cherche à pourvoir un poste», explique une source proche du ministère britannique du Travail au Guardian. Par ailleurs, des sanctions comme la suppression des allocations existent déjà pour les bénéficiaires qui refuseraient de participer à une formation ou de se rendre à des entretiens d’embauche.

Pour autant, le nouveau plan de la coalition britannique suscite la «controverse» outre-Manche, indique le journal. La députée travailliste Anne Begg a estimé que ces périodes de travail bénévole priverait les chômeurs d’un temps précieux pour la recherche d’emploi. «Le problème, c’est justement de trouver un travail», a-t-elle déclaré. Harriet Harman, une autre députée travailliste, a déclaré que les réformes étaient sans doute nécessaires, tout en jugeant les projets du gouvernement «inéquitables».

Il y a tout juste deux semaines, la Grande-Bretagne a annoncé les coupes budgétaires les plus radicales de l’histoire moderne du Royaume-Uni. Le chancelier de l’Echiquier, George Osborne, a confirmé l’objectif annoncé en juin pour la réduction des dépenses publiques, alors fixé à quelque 83 milliards de livres (95 milliards d’euros) d’ici à 2015. A cet horizon, la Grande-Bretagne va supprimer 490.000 emplois publics , pour «éviter la faillite» et «s’éloigner du précipice».

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/11/07/04016-20101107ARTFIG00167-la-grande-bretagne-envisage-le-travail-gratuit-des-chomeurs.php

Sacrés bouffons d’ Anglo saxons,toujours le mot pour rire et au train ou vont les choses se sera un bon moyen pour ne plus délocaliser,vous prenez autant de chômeurs que vous voulez avec un salaire à la chinoise et le tour est joué,tout bénéf pour les patrons!

L’esclavage moderne je vous dis,on y est…!!!

Vivement que ce systéme disparaisse,vite ,trés vite…!!!

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Colombie : les pluies ont fait 108 morts et plus d’un million de sinistrés

BOGOTA – Les pluies diluviennes qui continuent de s’abattre sur la Colombie ont fait, depuis le début de l’année, 108 morts et plus d’un million de sinistrés, ont indiqué dimanche les autorités.

« Jusqu’à présent 108 personnes ont été tuées, 27 sont portées disparues et 1.119.000 sont sans-abris tandis que 28 départements et 515 municipalités ont été affectées », a indiqué à la presse, Carlos Ivan Marquez, directeur des services de secours de la Croix Rouge colombienne.

Il a précisé que les régions de la côte caraïbe et du centre du pays étaient les plus touchées et que dans plusieurs localités l’état d’urgence avait été décrété en raison d’inondations.

Le directeur de l’Institut météorologique colombien, Ricardo Lozano, a indiqué que les pluies continueraient de s’abattre sur la région andine en raison du phénomène climatique de la Niña.

(©AFP / 07 novembre 2010 20h42)

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Possible éruption imminente du volcan Islandais Grimsvötn(mise à jour)

07 Novembre

Les volcanologues islandais indiquent dans leur bulletin d’hier que le jökulhlaup qui a affecté la rivière Gígja se termine. Ils mesurent en effet une forte décroissance du débit depuis le 03, jour où le pic de débit a été atteint.Le volume total d’eau mise en jeu est de 0.45 km3 ce qui, par comparaison avec d’autres événements connus en Islande, en fait un petit jökulhlaup . Aucun signe tangible d’activité volcanique n’est décelé sous le Grimsvötn.

 Source : IMO

http://www.activolcans.info/actualite-volcans/07112010-4215.php

04 Novembre

D’après les volcanologues islandais le débit du jökullhaup a encore augmenté. Passé à 2600 m3 par seconde, il est probablement proche de son maximum. Pour le moment aucun signe d’activité volcanique n’est détecté. Source : IMO-IES

03 Novembre

Le jaukulhaulp se poursuit et son débit connait une diminution après avoir augmenté entre dimanche et mardi. Le débit mesuré hier était de 1200 m3/sec. Parralèlement les enregistrements du trémor par la station de Grimsfjall ont montré cette nuit une forte augmentation, après minuit. Cependant les volcanologues du NORDVULK indiquent que ce trémor n’est pas volcanique mais lié à la progression du jaukulhaulps. Alors Une éruption va-t-elle démarrer? Pour le moment le NORDVULK indique qu’il n’y a aucun signe détectable indiquant le début d’une activité éruptive, bien que la conductibilité électrique de l’eau du jaukulhaulps indique qu’il est constitué d’un mélange entre l’eau de fonte du glacier Skeiðarárjökull et une eau géothermale (fortement minéralisée, donc très conductrice).

Source : NORDVULK; IMO

http://www.activolcans.info/actualite-volcans/03112010-4193.php

——————————————————————————-

 

 

Nom : Grimsvötn
Région/Pays : Rift est-islandais / Islande
Lat./Long. : 64.42 N/17.33 W
Alt. : 1725 m

Rappel:

Pendant plusieurs mois avant l’éruption, le sol de la région se soulève et la base du glacier Vatnajökull fond. Ceci est dû à la présence de magma à faible profondeur. L’éruption se déclenche lorsque le volume d’eau sous-glaciaire, devenu trop important, rompt la résistance du glacier déclenchant une débâcle fluvio-glaciaire ou jökulhlaup. La baisse de pression induite permet l’arrivée du magma en surface. De violentes explosions se produisent formant des panaches qui atteignent jusqu’à 13 km d’altitude. Mais l’activité se calme vite. Après 4 jours d’éruption on découvre un petit cône au milieu du lac sous-glaciaire alors à l’air libre.

——————————————————————————-

Aujourd’hui et selon les géologues Islandais,la crue du glacier a commencée.

Cette crue glaçiére atteindra son apogée dans 4 à 5 jours.

http://www.jonfr.com/volcano/

——————————————————————————-

Historique:

Date de l’éruption : Du 01-11-2004 au 04-11-2004

Résumé :
Pendant plusieurs mois avant l’éruption, le sol de la région se soulève et la base du glacier Vatnajökull fond. Ceci est dû à la présence de magma à faible profondeur. L’éruption se déclenche lorsque le volume d’eau sous-glaciaire, devenu trop important, rompt la résistance du glacier déclenchant une débâcle fluvio-glaciaire ou jökulhlaup. La baisse de pression induite permet l’arrivée du magma en surface. De violentes explosions se produisent formant des panaches qui atteignent jusqu’à 13 km d’altitude. Mais l’activité se calme vite. Après 4 jours d’éruption on découvre un petit cône au milieu du lac sous-glaciaire alors à l’air libre.

Lieu de l’éruption : Sud-ouest et est de la caldera de Grimsvötn

Date de l’éruption : Du 18-12-1998 au 28-12-1998

Résumé :
Une activité explosive sous-glaciaire assez brève se produit pendant une semaine. Un panache de cendre et vapeur se développe jusqu’à 10 km d’altitude et des déferlantes basales seront observées formant un anneau de tuf. Aucun jökulhlaup ne se produit cette fois-ci, la vidange ayant été faite lors de l’éruption de 1996.

Lieu de l’éruption : Paroi sud de la caldera de Grimsvötn

Date de l’éruption : Du 30-09-1996 au 06-11-1996

Résumé :
Une éruption fissurale sous-glaciaire débute au nord-est du Grimsvötn. Rapidement, de grandes quantités de glace fondent, s’écoulent sous le glacier et remplissent la caldera de Grimsvötn. Une activité explosive phréatomagmatique s’y développe produisant un important panache de vapeur et cendres. Début novembre, le lac temporaire formé dans la caldera se vidange brutalement sous forme d’une débâcle ou jökulhlaup dont le débit maximum atteindra 45000 m3/s. Au total 3 km3 d’eau se sont déversés dévastant plusieurs km de route, de lignes électrique et 3 ponts.

Lieu de l’éruption : Fissure Gjalp au nord de la caldera de Grimsvötn

Date de l’éruption : Du 01-12-1902 au 12-01-1904

Résumé :
Importante activité explosive sous-glaciaire pendant plusieurs mois.

Lieu de l’éruption : Caldera de Grimsvötn et Thordarhyrna

Date de l’éruption : Du 08-01-1873 au 01-08-1873

Résumé :
Importante activité explosive sous-glaciaire pendant plusieurs mois.

Lieu de l’éruption : Non connu

Date de l’éruption : Du 08-06-1783 au 26-05-1785

Résumé :
Cette colossale éruption, la plus importante des temps historiques en Islande, s’est déroulée sur deux sites. La caldera du Grimsvötn a subi une activité explosive sous-glaciaire modérée. Plusieurs dizaines de km plus au sud-ouest, une fissure de 25 km s’ouvre vomissant de très grandes quantités de lave : c’est la fissure du Lakagigar (cf. fiche Laki).

Lieu de l’éruption : Fissure du Lakagigar et Grimsvötn

Date de l’éruption : 07-11-1598

Résumé :
Eruption sous-glaciaire très explosive qui déclenche d’importantes débâcles boueuses (jökulhlaups).

Lieu de l’éruption : Non connu

——————————————————————————
Activité sismique dans la région aujourd’hui:

Tremblement de terre où se trouve le 31 octobre 19:10 GMT

Map of earthquake epicentres

Temps et de l’ampleur du tremblement de terre 31 octobre 19:10 GMT

Graph showing earthquake timing and magnitude

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :