RSS

Archives de Tag: islande

Possible éruption imminente du volcan Islandais Grimsvötn(mise à jour)

07 Novembre

Les volcanologues islandais indiquent dans leur bulletin d’hier que le jökulhlaup qui a affecté la rivière Gígja se termine. Ils mesurent en effet une forte décroissance du débit depuis le 03, jour où le pic de débit a été atteint.Le volume total d’eau mise en jeu est de 0.45 km3 ce qui, par comparaison avec d’autres événements connus en Islande, en fait un petit jökulhlaup . Aucun signe tangible d’activité volcanique n’est décelé sous le Grimsvötn.

 Source : IMO

http://www.activolcans.info/actualite-volcans/07112010-4215.php

04 Novembre

D’après les volcanologues islandais le débit du jökullhaup a encore augmenté. Passé à 2600 m3 par seconde, il est probablement proche de son maximum. Pour le moment aucun signe d’activité volcanique n’est détecté. Source : IMO-IES

03 Novembre

Le jaukulhaulp se poursuit et son débit connait une diminution après avoir augmenté entre dimanche et mardi. Le débit mesuré hier était de 1200 m3/sec. Parralèlement les enregistrements du trémor par la station de Grimsfjall ont montré cette nuit une forte augmentation, après minuit. Cependant les volcanologues du NORDVULK indiquent que ce trémor n’est pas volcanique mais lié à la progression du jaukulhaulps. Alors Une éruption va-t-elle démarrer? Pour le moment le NORDVULK indique qu’il n’y a aucun signe détectable indiquant le début d’une activité éruptive, bien que la conductibilité électrique de l’eau du jaukulhaulps indique qu’il est constitué d’un mélange entre l’eau de fonte du glacier Skeiðarárjökull et une eau géothermale (fortement minéralisée, donc très conductrice).

Source : NORDVULK; IMO

http://www.activolcans.info/actualite-volcans/03112010-4193.php

——————————————————————————-

 

 

Nom : Grimsvötn
Région/Pays : Rift est-islandais / Islande
Lat./Long. : 64.42 N/17.33 W
Alt. : 1725 m

Rappel:

Pendant plusieurs mois avant l’éruption, le sol de la région se soulève et la base du glacier Vatnajökull fond. Ceci est dû à la présence de magma à faible profondeur. L’éruption se déclenche lorsque le volume d’eau sous-glaciaire, devenu trop important, rompt la résistance du glacier déclenchant une débâcle fluvio-glaciaire ou jökulhlaup. La baisse de pression induite permet l’arrivée du magma en surface. De violentes explosions se produisent formant des panaches qui atteignent jusqu’à 13 km d’altitude. Mais l’activité se calme vite. Après 4 jours d’éruption on découvre un petit cône au milieu du lac sous-glaciaire alors à l’air libre.

——————————————————————————-

Aujourd’hui et selon les géologues Islandais,la crue du glacier a commencée.

Cette crue glaçiére atteindra son apogée dans 4 à 5 jours.

http://www.jonfr.com/volcano/

——————————————————————————-

Historique:

Date de l’éruption : Du 01-11-2004 au 04-11-2004

Résumé :
Pendant plusieurs mois avant l’éruption, le sol de la région se soulève et la base du glacier Vatnajökull fond. Ceci est dû à la présence de magma à faible profondeur. L’éruption se déclenche lorsque le volume d’eau sous-glaciaire, devenu trop important, rompt la résistance du glacier déclenchant une débâcle fluvio-glaciaire ou jökulhlaup. La baisse de pression induite permet l’arrivée du magma en surface. De violentes explosions se produisent formant des panaches qui atteignent jusqu’à 13 km d’altitude. Mais l’activité se calme vite. Après 4 jours d’éruption on découvre un petit cône au milieu du lac sous-glaciaire alors à l’air libre.

Lieu de l’éruption : Sud-ouest et est de la caldera de Grimsvötn

Date de l’éruption : Du 18-12-1998 au 28-12-1998

Résumé :
Une activité explosive sous-glaciaire assez brève se produit pendant une semaine. Un panache de cendre et vapeur se développe jusqu’à 10 km d’altitude et des déferlantes basales seront observées formant un anneau de tuf. Aucun jökulhlaup ne se produit cette fois-ci, la vidange ayant été faite lors de l’éruption de 1996.

Lieu de l’éruption : Paroi sud de la caldera de Grimsvötn

Date de l’éruption : Du 30-09-1996 au 06-11-1996

Résumé :
Une éruption fissurale sous-glaciaire débute au nord-est du Grimsvötn. Rapidement, de grandes quantités de glace fondent, s’écoulent sous le glacier et remplissent la caldera de Grimsvötn. Une activité explosive phréatomagmatique s’y développe produisant un important panache de vapeur et cendres. Début novembre, le lac temporaire formé dans la caldera se vidange brutalement sous forme d’une débâcle ou jökulhlaup dont le débit maximum atteindra 45000 m3/s. Au total 3 km3 d’eau se sont déversés dévastant plusieurs km de route, de lignes électrique et 3 ponts.

Lieu de l’éruption : Fissure Gjalp au nord de la caldera de Grimsvötn

Date de l’éruption : Du 01-12-1902 au 12-01-1904

Résumé :
Importante activité explosive sous-glaciaire pendant plusieurs mois.

Lieu de l’éruption : Caldera de Grimsvötn et Thordarhyrna

Date de l’éruption : Du 08-01-1873 au 01-08-1873

Résumé :
Importante activité explosive sous-glaciaire pendant plusieurs mois.

Lieu de l’éruption : Non connu

Date de l’éruption : Du 08-06-1783 au 26-05-1785

Résumé :
Cette colossale éruption, la plus importante des temps historiques en Islande, s’est déroulée sur deux sites. La caldera du Grimsvötn a subi une activité explosive sous-glaciaire modérée. Plusieurs dizaines de km plus au sud-ouest, une fissure de 25 km s’ouvre vomissant de très grandes quantités de lave : c’est la fissure du Lakagigar (cf. fiche Laki).

Lieu de l’éruption : Fissure du Lakagigar et Grimsvötn

Date de l’éruption : 07-11-1598

Résumé :
Eruption sous-glaciaire très explosive qui déclenche d’importantes débâcles boueuses (jökulhlaups).

Lieu de l’éruption : Non connu

——————————————————————————
Activité sismique dans la région aujourd’hui:

Tremblement de terre où se trouve le 31 octobre 19:10 GMT

Map of earthquake epicentres

Temps et de l’ampleur du tremblement de terre 31 octobre 19:10 GMT

Graph showing earthquake timing and magnitude

 

Étiquettes : , ,

Islande:le volcan Katla se réveille?!!!

Le Katla aussi appelé Kötlugjá va entrer en éruption en Islande préviennent des experts dans un rapport publié jeudi à Londres.

Un second volcan pourrait entrer en éruption en Islande, peu après celle de l’Eyjafjöll, préviennent des experts dans un rapport publié jeudi 27 mai à Londres. « Une éruption à court terme » du volcan Katla, plus important et plus puissant que l’Eyjafjöll, est « une forte probabilité », estiment les experts de l’Institut pour la diminution des risques et du nombre des catastrophes, qui fait partie de l’University College London. « Il est très probable que les éruptions en Islande, modérées ou importantes, couplées à des conditions météos appropriées, provoquent une répétition des perturbations récentes du transport aérien », ajoutent-ils.

Dans un second rapport, publié par l’Institut de physique de Londres cette fois, des scientifiques annoncent avoir découvert que les nuages de cendres volcaniques qui ont récemment survolé l’Ecosse peuvent endommager les avions. « Des particules chargées d’électricité peuvent provoquer des interférences radio et, si elles pénètrent dans l’appareil, présenter un risque pour les passagers ou les appareils de vol », avertissent les experts.

LA FIN DE L’ÉRUPTION ?

La fin de l’éruption du volcan Eyjafjöll, qui était quasiment inactif depuis diamnche, avait été annoncée ce même jour. Cependant, des scientifiques ont déclaré jeudi lors d’une conférence de presse à Reykjavik, qu’il était encore trop tôt pour déclarer la fin de l’éruption. « Habituellement, les éruptions volcaniques s’arrêtent progressivement mais cela n’a pas été le cas ici. L’éruption [sous le glacier] d’Eyjafjallajökull a pris fin assez brutalement et nous hésitons un peu à faire des annonces pour l’instant », a expliqué Pall Einarsson, géophysicien de l’Université d’Islande.

La décision d’annoncer que l’éruption est réellement terminée a été reportée au début de la semaine prochaine au moins. « Nous surveillons l’Eyjafjallajökull de près ; il y a toujours une activité mais elle est minimale, a pousuivi M. Einarsson. Nous observons également des petites variations sur nos enregistreurs GPS, montrant qu’il y a toujours un peu de mouvements dans le volcan mais qu’ils sont très très faibles. »

L’énorme nuage de cendres craché par le volcan avait provoqué une perturbation sans précédent du trafic aérien en Europe, avec plus de 100 000 vols annulés et plus de huit millions de passagers bloqués, principalement dans la semaine suivant l’éruption du 14 avril. Les autorités avaient décidé d’interdire les vols par précaution, les particules émises pouvant endommager le bon fonctionnement des avions en vol.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/05/27/apres-l-eyjafjoll-le-katla_1363627_3244.html

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Nuage de cendres: L’Irlande la Grande-Bretagne et les Pays-Bas touchés

TRANSPORTS – Une vingtaine d’aéroports sont fermés…

Cet article est remis à jour régulièrement. Cliquez ici pour rafraichir.

Le trafic aérien en Irlande, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas est perturbé par le nuage de cendres volcaniques lundi matin, provoquant la fermeture d’une vingtaine d’aéroports.
 

En Grande-Bretagne, l’aéroport d’Heathrow, le plus important d’Europe, est fermé depuis lundi 00h00 GMT, à cause de la propagation vers le sud du nuage de cendres, a annoncé le service de contrôle aérien britannique (Nats). «Les cendres en forte densité continuent à se diriger vers le sud aux premières heures de lundi», précise le Nats dans un communiqué. «Pour la période allant de 01H00 (00H00 GMT) à 07H00 (06H00 GMT) lundi, la zone d’interdiction de vol imposée par les autorités de l’aviation civile (CAA) inclut les aéroports londoniens d’Heathrow et Gatwick», selon le Nats. Déjà, dimanche, plusieurs aéroports du nord et du centre de l’Angleterre (Manchester, Liverpool, East Midlands, Sheffield, Birmingham et Teeside), ainsi que des aéroports secondaires d’Ecosse, avaient déjà fermé à cause du nuage de cendres qui progresse vers le sud.
 

En Irlande, l’aéroport de Dublin est fermé depuis dimanche 18h00 GMT. Tous les aéroports d’Irlande du Nord et plusieurs de l’ouest de la république d’Irlande sont également fermés, ce qui inclut ceux de Galway, Sligo, Donegal et Knock.
 

Aux Pays-Bas, les aéroports d’Amsterdam-Schiphol et de Rotterdam sont également fermés lundi de 06H00 (04H00 GMT) à 14H00 (12H00 GMT), en raison de la concentration de cendres volcaniques dans l’espace aérien des Pays-Bas, a annoncé le service néerlandais de contrôle aérien. Cette décision est «basée sur les informations des services météorologiques néerlandais», a précisé l’organisme, soulignant que les autres aéroports des Pays-Bas n’étaient pas fermés.
 

Polémique en Grande-Bretagne 

Le reste de l’Europe n’est pas touché. Seul le Danemark devrait rester en zone 2 mardi (zone intermédiaire où les vols sont permis avec l’habilitation du constructeur aéronautique), alors que l’espace aérien au dessus des autres pays scandinaves était jugé libre de cendres. D’après les météorologues, le nuage de cendres pourrait arriver sur Londres d’ici mardi et pourrait se dissipera mercredi.
 

Mais déjà, des critiques se font jour sur la gestion de la crise par l’aviation civile en Grande-Bretagne. «La nouvelle fermeture de l’espace aérien au dessus de Manchester est plus qu’une blague», a réagi le patron de la compagnie aérienne Virgin, Richard Branson. «Les tests en vol par les compagnies aériennes, les constructeurs d’avion et de moteurs n’ont montré aucune preuve que les avions ne pouvaient pas continuer à voler en toute sécurité», a-t-il souligné. Un porte-parole de British Airways a également estimé que l’approche des autorités de l’aviation civile était «trop restrictive» et «injustifiée». D’autant que les passagers de BA pourraient aussi faire face à une grève mardi si les pourparlers de la dernières chance et une action en justice échouent. Eurostar a déjà fait savoir qu’il mettrait deux trains supplémentaires entre paris et Londres et Londres et Paris d’ici lundi, pour faire face à une augmentation de la demande.
 

L’activité du volcan islandais en éruption, qui a paralysé le trafic aérien mi-avril, a légèrement augmenté au cours des dernières 48 heures et le nuage de cendres a de nouveau atteint une altitude de 8.000 m, a estimé un vulcanologue islandais de l’Institut des sciences de la terre de l’Université d’Islande.  M.P. avec agence

http://changementclimatique.over-blog.com/article-nuage-de-cendres-l-irlande-la-grande-bretagne-et-les-pays-bas-touches-50557738.html

 

Étiquettes : , , , ,

Nuage de cendres : nouvelles perturbations en Europe

Nouvelles perturbations dans le ciel européen. Plusieurs aéroports ont été fermés ce dimanche matin en Irlande et en Irlande du Nord (Ulster) en raison du nuage de cendres issus de l’éruption début avril du volcan Eyjafjöll en Islande. Pour l’instant, l’aéroport de Dublin n’est pas concerné: il restera ouvert au moins jusqu’à 14 heures ce dimanche.

Le Royaume-Uni pourrait également être touché. Son espace aérien pourrait ainsi être partiellement fermé ce dimanche, selon le ministre britannique des Transports. Ces perturbations pourraient durer jusqu’à mardi matin. « Pendant cette période de temps, différentes parties de l’espace aérien, notamment dans le sud-est, sont susceptibles d’être fermées temporairement », a précisé le ministère.

L’éruption du volcan Eyjafjöll avait paralysé le trafic aérien en Europe pendant près d’une semaine mi-avril. Le nuage de cendres continue périodiquement de perturber l’espace aérien. Plusieurs aéroports français,  allemands, autrichiens et espagnols avaient ainsi dû fermer la semaine dernière.

latribune.fr

 

Étiquettes : , , , ,

Des cendres du volcan islandais en vente sur Internet

Une petite société islandaise, qui vend sur Internet des cendres du volcan en éruption Eyjafjöll, rencontre un vif succès avec des commandes dans plus de 130 pays, a-t-on appris jeudi 13 mai auprès de son PDG.

La boutique en ligne dénommée nammi.is, qui vend habituellement divers produits de l’île de l’Atlantique Nord, propose depuis une dizaine de jours à la vente un bocal de 160 grammes de cendres volcaniques, pour 3.900 couronnes islandaises (23,80 euros). Et alors que deux autres sociétés proposent le même type de service mais à des fins lucratives, l’intégralité des bénéfices des cendres vendues sur nammi.is seront reversés aux services de secours d’urgence islandais ICESAR.

Près d’un million de visites

« Tout a commencé lorsqu’un de nos clients étrangers, un collectionneur, nous a demandé si nous pourrions aller lui chercher de la cendre du volcan. J’ai tout de suite pensé que c’était une idée formidable », indique le patron du site Internet, Sofus Gustavsson. « Mon père vit près du volcan alors je lui ai demandé de me ramener de la cendre. Il en a ramassé une bonne quantité et me l’a apportée », a-t-il raconté.

Depuis, face à la demande, son père a fait trois voyages supplémentaires et la société a livré des clients dans 60 pays. « La cendre est différente à chaque fois. Elle est beaucoup plus lourde et dense maintenant qu’auparavant », explique Sofus Gustavsson.

Le site a reçu près d’un million de visites depuis le lancement de l’offre, selon le patron de la boutique en ligne.

(Nouvelobs.com avec AFP) 

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Volcan Islandais:Photo satellite couleur du panache de fumée

Image couleur  EUMETSAT

 

  

   

   

// //

 

Étiquettes : , , , ,

Nuage de cendres: 8 aéroports fermés au Maroc

RABAT – Le Maroc a décidé de fermer provisoirement mardi huit aéroports, dont ceux de Rabat, Casablanca et Agadir, en raison du nuage de cendres volcaniques en provenance d’Islande, a-t-on annoncé de source officielle.

Cinq aéroports (Casablanca, Rabat, Tanger, Tétouan et Essaouira) ont été fermés au trafic dans la matinée. La mesure, prévue dans un premier temps jusqu’à 12H00 GMT, a ensuite été prolongée jusqu’à 18H00 GMT, selon un communiqué du ministère des Transports.

Les aéroports d’Agadir, Tan-Tan et Guelmim (sud) ont été fermés dans l’après-midi, également jusqu’à 18H00 GMT, a indiqué le même communiqué.

Le Maroc est le premier pays du Maghreb a être touché par ces cendres volcaniques, dont le nuage a atteint son littoral nord et ouest.

Sept aéroports espagnols, trois dans le sud et quatre sur l’archipel des Canaries, ont également été fermés mardi matin en raison du nuage,

(©AFP / 11 mai 2010 14h32)

 
2 Commentaires

Publié par le 11 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Composition du nuage de cendres

http://earth-of-fire.over-blog.com/

SiO2 61,46 silice / silicate de sodium
Al203 13,8 Oxyde d’aluminium
FeO 8,44 Oxyde de fer
MnO 0,21 Oxyde de manganese
MgO 2,99 Oxyde de Magnésium
CaO 4,74 Oxyde de Calcium (chaux vive)
Na2O 4,68 Oxyde de sodium
K2O 1,7 Potasse
TiO2 1,39 Dioxyde de Titane
P2O5 0,42 Phosphate

Pour ce qui est des 2 principaux éléments telle que le silicate de sodium,lire ici:

http://candmz04.brenntag.ca/MSDS/Fr/00061156.pdf

Pour l’oxyde d’aluminium:

http://www.biorespect.com/info/medecine_-_sante/127

Si cela devait durer voir s’aggraver dans le temps,un certain nombre de problèmes risquent d’apparaître!

Position du nuage de cendres pour le 11 Mai:

http://www.metoffice.gov.uk/aviation/vaac/data/VAG_1273556035.png

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Volcan: fortes chutes de cendres sur l’Islande:60 évacuations volontaires

REYKJAVIK – D’importantes quantités de cendres émises par le volcan Eyjafjöll s’abattent de nouveau sur l’Islande et une soixantaine de personnes ont volontairement quitté la zone, a-t-on appris samedi auprès de la protection civile islandaise qui n’a pas recommandé d’évacuation à ce stade.

« Il y a beaucoup de cendres qui retombent (dans la région du volcan) et la population en est affectée », a déclaré à l’AFP une porte-parole de la protection civile, Gudrun Johannesdottir.

« La Croix Rouge a ouvert des centres pour les gens qui ont besoin d’assistance et a demandé aux personnes qui quittent la région de s’inscrire sur ses registres », a-t-elle ajouté.

Les autorités islandaises surveillent de près la situation de la population mais n’ont « pas ordonné d’évacuation » pour le moment, a-t-elle ajouté.

Samedi matin, 60 personnes avaient signalé à la Croix Rouge qu’elles quittaient la zone sur laquelle les cendres s’abattent, à l’est du volcan situé dans le sud de l’île, selon Mme Johannesdottir.

L’Eyjafjöll avait recommencé jeudi à cracher d’importantes quantités de cendres après quelques jours d’accalmie. Les émissions ont de nouveau diminué depuis vendredi, mais le panache contient toujours beaucoup de particules, selon la porte-parole de la protection civile.

« Jeudi, le panache s’est élevé jusqu’à 9.000 mètres et il a diminué vendredi à 5.000-6.000 mètres. Depuis, il est stable, mais il contient beaucoup de cendres », a-t-elle souligné, précisant que les particules n’étaient « pas aussi fines qu’au début » de l’éruption. Elles retombent donc plus rapidement et sont moins susceptibles de se déplacer.

« En fait, il semble que l’activité explosive ait un peu diminué depuis hier (vendredi) », a déclaré à l’AFP un géologue de l’Université d’Islande à Reykjavik, Björn Oddsson.

En tout cas, elle « est comparable à ce qu’elle était hier (vendredi) et n’a pas augmenté, contrairement à l’impression que peuvent avoir les gens vivant dans la région », a-t-il ajouté.

Il a précisé que les cendres du panache qui « s’est élevé jusqu’à 7.000 mètres samedi matin » s’évacuaient vers le sud-est, en direction de l’Europe.

Entré en éruption le 14 avril, l’Eyjafjöll émet un nuage de cendres qui a paralysé le trafic aérien européen durant près d’une semaine avant une baisse des émissions et un changement de direction des vents favorables au ciel de l’Europe.

Depuis jeudi, l’intensification des émissions crée de nouvelles perturbations et, samedi matin, l’Espagne a annoncé la fermeture de quinze aéroports tandis que plus de 100 vols ont été annulés au Portugal.

(©AFP / 08 mai 2010 13h22)

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Cendres volcaniques: fermeture étendue à 15 aéroports en Espagne

MADRID – Quinze aéroports, contre neuf auparavant, devaient être fermés samedi en fin de matinée dans le nord de l’Espagne, en raison d’un nuage de cendres volcaniques venu d’Islande, a annoncé l’organisme gestionnaire des aéroports et du trafic aérien.

(©AFP / 08 mai 2010 11h01)

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Islande: un autre volcan pourrait provoquer une éruption plus importante

L’éruption de l’Eyjafjallajokul en Islande pourrait provoquer une autre éruption, plus importante, du volcan voisin Katla, créant ainsi un nouveau scénario catastrophe pour le transport aérien, avertissent les scientifiques.

Une éruption du Katla serait dix fois plus forte et éjecterait de plus grands panaches de cendres dans les airs. Il est situé à seulement 20 kilomètres de l’Eyjafjallajokul, dans le sud de l’île. Les deux volcans seraient reliés par un réseau de canaux de magma.

Le Katla est toutefois recouvert d’une couche de glace de 500 mètres d’épaisseur formée par le glacier Myrdalsjokull, l’un des plus grands d’Islande. Cela représente une quantité de glace plus de deux fois supérieure à celle du glacier de l’Eyjafjallajokul.

Le Katla se réveille habituellement tous les 80 ans environ. Il semble cette fois un peu en retard, sa dernière éruption remontant à 1918. Il ne présentait aucun signe d’activité mardi, selon les scientifiques qui le surveillent à l’aide de capteurs sismiques.

Les chercheurs restent toutefois sur leurs gardes. Une éruption volcanique peut provoquer l’explosion d’un volcan voisin, et par le passé ont le Katla et l’Eyjafjallajokul ont été actifs en même temps, souligne Pall Einarsson, professeur de géophysique à l’université d’Islande. Les trois dernières fois que l’Eyjafjallajokul est entré en éruption, le Katla a fait de même.

En cas d’éruption du Katla, des villageois vivant à proximité devraient être évacués rapidement pour échapper à des torrents d’eau fondue dévalant les pentes du volcan. A Vik, un village qui s’est retrouvé couvert de trois millimètres de cendres après l’éruption de l’Eyjafjallajokul, les 300 habitants auraient deux à trois heures pour gagner un abri si nécessaire. Mais dans d’autres zones autour de la montagne, les habitants auraient moins de 20 minutes pour évacuer, précise Svenn Palsson, le maire de Vik.

La couche de glace du Katla est une source de préoccupation car c’est le mélange d’eau froide fondue et de lave qui provoque des explosions et projette des cendres en haute altitude. Une éruption du volcan pourrait ainsi libérer un nuage de cendres qui pourrait ensuite dériver au-dessus de l’Europe et paralyser le trafic aérien.

Pour le moment les scientifiques n’enregistrent que de légers tremblements au Katla, qui seraient liés aux mouvements de la couche de glace, mais l’activité de l’Eyjafjallajokull complique l’analyse des données et rend une éventuelle éruption du Katla plus difficile à prévoir.

Comme les séismes, les éruptions volcaniques sont de toute façon difficiles à prévoir. « Le Katla peut se réveiller demain ou dans 100 ans, on ne peut pas savoir », déclare M. Palsson. « Tout ce que nous pouvons faire c’est nous y préparer. »

 http://changementclimatique.over-blog.com/article-islande-un-autre-volcan-pourrait-provoquer-une-eruption-plus-importante-49000660.html

AP

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Eruption en Islande: cela commence à coûter cher aux compagnies aériennes

Paris (awp/afp) – La fermeture d’une grande partie du ciel européen depuis jeudi, en raison du nuage de cendre islandais, commence à coûter cher aux compagnies aériennes, qui commençaient à peine à se remettre de la crise et s’impatientent désormais du maintien des interdictions de vol.

Au cinquième jour de perturbation du trafic, l’Association internationale du transport aérien (IATA) a tiré la sonnette d’alarme. « L’ampleur de cette crise est désormais plus importante que le 11-septembre », a jugé Giovanni Bisignani, le directeur de cette association qui représente 230 compagnies aériennes dans le monde.

Le manque à gagner pour les compagnies, qui ont vu plonger leurs cours de bourse lundi, est estimé à plus de 200 millions de dollars par jour par IATA. Mais il faut aussi ajouter des coûts supplémentaires comme le déroutement des avions vers les aéroports ouverts, le logement des passagers ou des équipages bloqués loin de chez eux et l’entretien d’avions éloignés de leur base.

Certains transporteurs ont évalué ce que leur coûte la crise chaque jour: 35 millions d’euros pour Air France-KLM, de 15 à 20 millions de livres (17 à 26 millions d’euros) pour British Airways, de 5 à 9 millions d’euros pour la scandinave SAS.

Par ailleurs, même en période d’activité réduite, « les compagnies ont de toute façon des salaires à verser, des coûts fixes », souligne un analyste parisien.

La situation est cependant très diverse selon les compagnies, ajoute-t-il. Certaines comme SAS, de taille moyenne et dont la trésorerie a déjà été fragilisée par la crise, auront plus de mal à s’en sortir facilement. La compagnie scandinave envisage d’ailleurs de mettre à pied une partie de son personnel.

Les mastodontes du transport européen comme Air France-KLM, Lufthansa ou British Airways (BA) ont en revanche les reins plus solides pour faire face à des difficultés temporaires.

BA, dont tous les vols ont été annulés lundi, s’est ainsi voulue rassurante, soulignant avoir assez de fonds (1,7 milliard de livres en caisse) « pour soutenir une période de fermeture considérable de l’espace aérien britannique ».

Reste que l’actuelle paralysie risque de couper dans son élan un secteur qui était en train de se remettre des lourdes conséquences de la crise économique.

En mars, IATA avait noté que le transport aérien mondial montrait des signes de reprise grâce à l’Asie et avait élaboré des prévisions moins pessimistes pour 2010.

« Cette intempérie arrive clairement au mauvais moment pour les compagnies aériennes dont l’environnement de marché commençait enfin à s’améliorer significativement », notent les analystes du CM-CIC.

Face à la facture salée du nuage de cendre, les compagnies mettent aujourd’hui la pression sur les gouvernements européens qu’elles accusent d’avoir mal géré la crise. « Sans évaluation du risque, sans consultation, sans coordination et sans leadership », déplore le directeur de IATA.

Dès le week-end, des compagnies comme KLM et Lufthansa avaient mené des vols d’essais apparemment sans problème et avaient commencé à s’interroger à voix haute sur les critères de fermeture de l’espace aérien.

Lundi, IATA est revenue à la charge, demandant l’ouverture à la circulation de certains couloirs aériens. D’autant que même après la réouverture totale du ciel, le retour à la normale du trafic ne sera pas immédiat et devrait prendre « de trois à six jours ».

Devant ces inquiétudes, l’Union européenne a annoncé lundi qu’elle était prête à autoriser les Etats à aider financièrement leurs transporteurs aériens, comme après les attentats du 11 septembre 2001.

rp

(AWP/19 avril 2010 15h00)

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Dispersion du nuage de cendre au-dessus de l’Europe du Nord le 17/04

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Activité du volcan Islandais ce jour

Tandis que les cendres produites par l’éruption de l’Eyjafjöll continuent de perturber ce matin tout le trafic aérien du nord de l’Europe, le NORDVULK a mis en ligne un ensemble de cartes mappées par des images radar (qui permettent de traverser la couche de nuages qui recouvre le massif) et permettent donc de voir l’état du glacier.

 Il apparait que l’éruption est essentiellement sommitale, avec des cavités immenses liées à la fonte du glacier sous l’effet de l’éruption. Trois cavités se sont formées dans l’enceinte du cratère sommitale et étaient alignées sur un axe sud-ouest/nord-est.

 Une autre zone éruptive hors cratère a été observée à la cote 1380m sur le flanc sud de l’Ejafjöll, sur le même axe que les trois cavités précédemment citées: on est bien là sur une seule et même fracture éruptive et deux kilomètres séparent les deux zones éruptives situées aux extrémités de la fracture. La plus grosse cavité ouverte dans le glacier au sommet mesure environ 150 m de large mais l’ensemble des cavités est entourée de fractures (liées à l’affaissement de la masse glaciaire autour des cavités) qui s’étendent à plus de 100m alentours.

 L’ensemble fait environ 500m de diamètre. Par ailleurs la zone d’activité située sur le flanc sud est accompagnées elle aussi de facturation glaciaires liées à de la fonte et à l’affaissement de la glace superficielle.

 Il se peut donc que des écoulements boueux prennent naissance sur ce flanc. Le VAAC de Londres maintient actuellement le niveau d’alerte rouge pour l’aviation et indique que les panaches s’élèvent à plus de 5000m d’altitude. Le trémor est actuellement faible et stable et les images webcam montrent que la panache est toujours aussi important mais relativement peu chargé en cendres (bien que cela puisse changer rapidement).

 Sources: Vedur; VAAC de Londres; NORDVULK; Mila.is.

http://www.activolcans.info/actualite-volcans/16042010-3804.php

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Un aperçu de l’étendue qu’atteindra la propagation des cendre dans 48h

Situation des vols en Europe:

http://www.flightradar24.com/?lat=58d10110549730587&lng=24d2138671875&zoom=4

 

Étiquettes : , , , , ,

Eruption volcanique: plus de 50% du trafic aérien européen annulé vendredi

Bruxelles (awp/afp) – Plus de 50% du trafic aérien prévu vendredi en Europe devrait être annulé en raison du nuage de cendres volcaniques venu d’Islande, a estimé dans la matinée l’Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne, Eurocontrol, dans un communiqué.

Eurocontrol table sur environ 11’000 vols dans l’espace aérien européen vendredi. Au cours d’une journée normale, ce chiffre serait de 28’000 vols.

Concernant le trafic transatlantique, Eurocontrol a indiqué que sur les 300 vols prévus vendredi de l’Amérique vers l’Europe, seulement 100 à 120 vols ont pu être assurés vendredi matin.

Le nuage de cendres volcaniques venu d’Islande devrait continuer à perturber le ciel européen « au moins au cours des prochaines 24 heures », a prévenu Eurocontrol.

« Les prévisions montrent que le nuage de cendres volcaniques continue à se déplacer vers l’est et le sud-est de l’Europe », souligne en outre l’organisation.

L’espace aérien reste fermé au-dessus de l’Irlande, du Royaume-Uni, de la Belgique, des Pays-Bas, du Danemark, de la Suède, de la Norvège, de la Finlande, de l’Estonie, du nord de la France y compris les aéroports parisiens, certaines parties de l’Allemagne dont les zones de Düsseldorf, Cologne, Hambourg, Berlin et Francfort et certaines parties de la Pologne dont Varsovie, a précisé Eurocontrol.

sm

(AWP/16 avril 2010 11h09)

————————————

Suède et Norvège rouvrent prudemment le trafic aérien, Danemark paralysé

STOCKHOLM – La Suède et la Norvège ont commencé vendredi à rouvrir prudemment leurs espaces aériens par le nord, mais le Danemark et la Finlande ont averti que les vols dans leurs cieux resteraient suspendus au moins jusqu’à samedi en raison du nuage de cendres volcaniques venu d’Islande.

La Scandinavie est avec la Grande-Bretagne la plus touchée par cette perturbation sans précédent qui a cloué au sol des milliers d’avions et affecté des centaines de milliers de passagers. Le nuage progresse désormais vers le centre de l’Europe, poussé par les vents.

En Finlande, escale fréquente pour des vols entre l’Europe et l’Asie, les autorités aéroportuaires ont indiqué que les restrictions pourraient durer « plusieurs jours », durant lesquels le nuage pourrait rester dans le ciel finlandais, selon l’institut météorologique national.

Des chasseurs F-18 ayant traversé le nuage jeudi matin ont vu leurs réacteurs endommagés, a annoncé l’armée de l’air finlandaise.

Les quatre pays nordiques avaient tous intégralement fermé leur espace aérien jeudi à l’approche du nuage provenant d’un volcan islandais en éruption.

Bus et trains sont pris d’assaut un peu partout dans la région avec un trafic d’autocar qui a triplé pour certaines compagnies. La compagnie de chemins de fer suédois SJ rajoute des trains supplémentaires et des taxis à Stockholm qui se voient même réclamer des courses jusqu’à la capitale norvégienne Oslo, à plus de 500 kilomètres de là.

SAS, première compagnie aérienne scandinave, a annulé jeudi plus de 630 vols, près de 75% de son trafic, et presqu’aucun vol n’est maintenu vendredi en Scandinavie, les reprises de trafic se faisant au compte-gouttes, a-t-elle annoncé.

La Norvège, qui avait été le premier pays d’Europe à entièrement fermer son espace aérien jeudi matin, a rouvert au moins temporairement vendredi matin quelques liaisons dans une zone comprise entre Trondheim (centre) et les îles Lofoten (nord), a annoncé Avinor, l’autorité chargée du trafic aérien.

Le trafic a été rouvert à 09H00 (07H00 GMT) pour une durée de 6 à 12 heures suivant les liaisons, « sur la base des dernières données météo », selon Avinor.

La Suède a commencé peu après 08H00 (06H00 GMT) à rouvrir une partie de l’espace aérien dans le nord peu peuplé.

En milieu de journée, l’autorité du trafic aérien (LFV) a indiqué qu’elle « ne voyait pas pour l’instant de possibilité de lever les restrictions » dans le reste du pays.

Au Danemark, l’aéroport de Copenhague, le plus grand de Scandinavie, restera fermé au moins jusqu’à 02H00 du matin (minuit GMT) samedi, a averti l’autorité aérienne Naviair. « Il y a encore trop de concentration de cendres dans les couches de l’atmosphère, ce qui constitue un risque pour les transports aériens », a expliqué une porte-parole à l’AFP.

En Islande, paradoxalement plutôt épargnée, les aéroports restent ouverts mais le trafic est perturbé par la suspension des vols en Europe, selon les autorités.

(©AFP / 16 avril 2010 13h52)

————————————–

La paralysie du trafic aérien coûte plus de 200 M USD par jour au secteur

GENÈVE – La paralysie du trafic aérien causée par des nuages de cendres volcaniques coûte plus de 200 millions de dollars (147,3 millions d’euros) au secteur par jour, a estimé vendredi l’Association internationale du transport aérien (IATA).

« Au niveau de perturbation actuel (…) l’impact financier sur les compagnies aériennes est de plus de 200 millions de dollars par jour en termes de chiffre d’affaires perdu », a annoncé un porte-parole de l’organisation, Anthony Concil, dans un email aux médias.

« Aux pertes de revenus s’ajoutent pour les compagnies aériennes les coûts pour modifier les itinéraires de leurs appareils, prendre en charge des passagers et des appareils bloqués dans les différents aéroports », a-t-il ajouté, précisant qu’il s’agit d’une « première estimation prudente ».

Des milliers de vols ont été annulés jeudi et vendredi en raison de la fermeture des espaces aériens d’une partie de l’Europe afin de prévenir tout accident provoqué par les nuages de cendres crachées par un volcan en éruption en Islande.

(©AFP / 16 avril 2010 17h48)

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Reprise de l’éruption du volcan Eyjafjallajokull en Islande: des centaines de civils évacués

Quelque 800 personnes ont été évacuées mercredi matin en Islande en raison d’un risque important d’éruption d’un volcan au glacier Eyjafjallajokull dans le sud de l’île, a annoncé un porte-parole de la police.

« Entre 700 et 800 personnes ont été évacuées de leurs habitations en raison d’un risque d’éruption à Eyjafjallajokull et parce qu’il y eu de nombreux tremblements de terre dans la région », a déclaré à l’AFP Baldur Sigurdsson.

« Toutes les routes sont fermées et un hélicoptère vient de partir pour voir s’il y avait une éruption », a ajouté le porte-parole.

La radio-télévision publique RUV a indiqué sur son site web que l’évacuation constituait une « mesure préventive » prise « à la lumière d’une activité volcanique accrue sous le sommet du glacier Eyjafjallajokull ».

Les civils évacués sont dirigés vers des centres de la Croix-Rouge, a-t-elle ajouté.

De son côté, Magnus Tumi Gudmundsson, professeur de géophysique et conseiller en matière de protection civile, a dit à l’AFP: « nous ne savons pas exactement quand l’éruption a commencé, mais (cela s’est) probablement (passé) vers 01H00 (locale) ce matin ».

« Des responsables à bord de deux avions ont vu de la fumée. L’éruption est plutôt faible pour le moment », a-t-il ajouté en notant toutefois une augmentation du flux de l’eau en provenance du glacier.

Le mois dernier, la première éruption de volcan depuis 1823 au glacier Eyjafjallajokull avait entraîné une brève évacuation de quelque 600 personnes de leurs habitations.

Cette zone, reculée et peu peuplée, est située à 125 kilomètres à l’est de Reykjavik, la capitale islandaise.

Copyright © 2005 AFP. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) (dépêches, logo) sont protégées pas des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune des informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations."

Vidéo de l’éruption ici:

http://www.nrk.no/nyheter/verden/1.7079404

—————————————————————-

Mise à jour:

REYKJAVIK – Quelque 800 personnes ont été évacuées mercredi matin en Islande en raison de l’éruption d’un volcan sous le glacier Eyjafjallajokull dans le sud de l’île, ont annoncé la police et des géophysiciens.

« Entre 700 et 800 personnes ont été évacuées de leurs habitations », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police, Baldur Sigurdsson, en notant qu’il y avait eu « de nombreux tremblements de terre dans la région ».

« Toutes les routes sont fermées », a-t-il ajouté.

« Il y a une éruption dans la partie sud-ouest du cratère au sommet de l’Eyjafjallajokull », a dit pour sa part le géophysicien Gunnar Gunnarsson de l’Institut de la météo d’Islande.

De la fumée s’échappe de ce cratère et s’élève à plus de 6.000 mètres, a-t-il précisé à l’AFP.

Selon lui, « le volume d’eau dans la langue du glacier Gigjokull, dans la partie nord de l’Eyjafjallajokull, est monté de 2,5 mètres et continue d’augmenter ».

De son côté, Magnus Tumi Gudmundsson, professeur de géophysique et conseiller en matière de protection civile, a dit à l’AFP: « nous ne savons pas exactement quand l’éruption a commencé, mais (cela s’est) probablement (passé) vers 01H00 (locale) ce matin ».

« Des responsables à bord de deux avions ont vu de la fumée. L’éruption est plutôt faible pour le moment », a-t-il ajouté.

La radio-télévision publique RUV a indiqué sur son site web que l’évacuation des civils constituait une « mesure préventive » prise « à la lumière d’une activité volcanique accrue sous le sommet du glacier Eyjafjallajokull ».

Ces civils sont dirigés vers des centres de la Croix-Rouge, a-t-elle ajouté.

Le mois dernier, la première éruption de volcan depuis 1823 au glacier Eyjafjallajokull avait entraîné une brève évacuation de quelque 600 personnes de leurs habitations. Cette éruption au volcan Fimmvorduhal s’était terminée mardi, a dit M. Gudmonsson.

La nouvelle éruption semble se situer plus à l’ouest et « rien n’indique à ce stade qu’elle sera importante », a-t-il ajouté.

Quand le Fimmvorduhal était entré en éruption le 21 mars, tous les vols aériens d’Islande avaient été brièvement annulés, mais aucun vol n’a jusqu’ici été annulé mercredi.

La région concernée, qui est reculée et peu peuplée, est située à 125 kilomètres à l’est de Reykjavik, la capitale islandaise.

(©AFP / 14 avril 2010 12h51)

 

Étiquettes : , , ,

Wesbster Tarpley sur la « crise » grecque et le Nouvel Ordre Mondial…

Il a commencé sa carrière de journaliste d’investigation en menant une enquête sur l’assassinat d’Aldo Moro à la demande d’un membre du gouvernement italien. (…)

Sa biographie non-autorisée de George W. H. Bush fait référence. Elle a inspiré de très nombreux ouvrages français qui l’ont pillée sans la citer, notamment à propos des liens entre la famille Bush et les nazis.

Il anime, depuis le début 2006, sur la radio Republican Broadcasting Network une émission de géopolitique, le World Crisis Show comprenant une chronique de l’actualité internationale et des interviews de personnalités.

Il a participé au Reopen 9/11 Tour organisé en Europe par le philanthrope Jimmy Walter et aux symposium d’Alex Jones en Californie sur les attentats du 11 septembre. Il est membre de la conférence « anti-impérialiste » Axis for Peace.
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :