RSS

Archives de Tag: volcan

Petit séisme à l’endroit du volcan Katla en Islande!

http://modernsurvivalblog.com/natural-disasters/uh-oh-katla-volcano-just-rumbled/

 Le 17 mai 2010 08:32 UTC, le bureau de l’Islande Met indique qu’un petit tremblement de terre s’est produit à l’endroit du Katla.

Sachant que l’Eyjafjallajökull et le katla sont liées par des canaux magmatiques et que par le passé le Katla s’est réveillé aprés son petit frère,peut-être est-ce là un signe précurseur d’un éventuel réveil.

A suivre donc!

Animation satellite du nuage de fumée:

http://brunnur.vedur.is/pub/bolli/btd/

 

Étiquettes : , , ,

Nuage de cendres: L’Irlande la Grande-Bretagne et les Pays-Bas touchés

TRANSPORTS – Une vingtaine d’aéroports sont fermés…

Cet article est remis à jour régulièrement. Cliquez ici pour rafraichir.

Le trafic aérien en Irlande, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas est perturbé par le nuage de cendres volcaniques lundi matin, provoquant la fermeture d’une vingtaine d’aéroports.
 

En Grande-Bretagne, l’aéroport d’Heathrow, le plus important d’Europe, est fermé depuis lundi 00h00 GMT, à cause de la propagation vers le sud du nuage de cendres, a annoncé le service de contrôle aérien britannique (Nats). «Les cendres en forte densité continuent à se diriger vers le sud aux premières heures de lundi», précise le Nats dans un communiqué. «Pour la période allant de 01H00 (00H00 GMT) à 07H00 (06H00 GMT) lundi, la zone d’interdiction de vol imposée par les autorités de l’aviation civile (CAA) inclut les aéroports londoniens d’Heathrow et Gatwick», selon le Nats. Déjà, dimanche, plusieurs aéroports du nord et du centre de l’Angleterre (Manchester, Liverpool, East Midlands, Sheffield, Birmingham et Teeside), ainsi que des aéroports secondaires d’Ecosse, avaient déjà fermé à cause du nuage de cendres qui progresse vers le sud.
 

En Irlande, l’aéroport de Dublin est fermé depuis dimanche 18h00 GMT. Tous les aéroports d’Irlande du Nord et plusieurs de l’ouest de la république d’Irlande sont également fermés, ce qui inclut ceux de Galway, Sligo, Donegal et Knock.
 

Aux Pays-Bas, les aéroports d’Amsterdam-Schiphol et de Rotterdam sont également fermés lundi de 06H00 (04H00 GMT) à 14H00 (12H00 GMT), en raison de la concentration de cendres volcaniques dans l’espace aérien des Pays-Bas, a annoncé le service néerlandais de contrôle aérien. Cette décision est «basée sur les informations des services météorologiques néerlandais», a précisé l’organisme, soulignant que les autres aéroports des Pays-Bas n’étaient pas fermés.
 

Polémique en Grande-Bretagne 

Le reste de l’Europe n’est pas touché. Seul le Danemark devrait rester en zone 2 mardi (zone intermédiaire où les vols sont permis avec l’habilitation du constructeur aéronautique), alors que l’espace aérien au dessus des autres pays scandinaves était jugé libre de cendres. D’après les météorologues, le nuage de cendres pourrait arriver sur Londres d’ici mardi et pourrait se dissipera mercredi.
 

Mais déjà, des critiques se font jour sur la gestion de la crise par l’aviation civile en Grande-Bretagne. «La nouvelle fermeture de l’espace aérien au dessus de Manchester est plus qu’une blague», a réagi le patron de la compagnie aérienne Virgin, Richard Branson. «Les tests en vol par les compagnies aériennes, les constructeurs d’avion et de moteurs n’ont montré aucune preuve que les avions ne pouvaient pas continuer à voler en toute sécurité», a-t-il souligné. Un porte-parole de British Airways a également estimé que l’approche des autorités de l’aviation civile était «trop restrictive» et «injustifiée». D’autant que les passagers de BA pourraient aussi faire face à une grève mardi si les pourparlers de la dernières chance et une action en justice échouent. Eurostar a déjà fait savoir qu’il mettrait deux trains supplémentaires entre paris et Londres et Londres et Paris d’ici lundi, pour faire face à une augmentation de la demande.
 

L’activité du volcan islandais en éruption, qui a paralysé le trafic aérien mi-avril, a légèrement augmenté au cours des dernières 48 heures et le nuage de cendres a de nouveau atteint une altitude de 8.000 m, a estimé un vulcanologue islandais de l’Institut des sciences de la terre de l’Université d’Islande.  M.P. avec agence

http://changementclimatique.over-blog.com/article-nuage-de-cendres-l-irlande-la-grande-bretagne-et-les-pays-bas-touches-50557738.html

 

Étiquettes : , , , ,

Nuage de cendres : nouvelles perturbations en Europe

Nouvelles perturbations dans le ciel européen. Plusieurs aéroports ont été fermés ce dimanche matin en Irlande et en Irlande du Nord (Ulster) en raison du nuage de cendres issus de l’éruption début avril du volcan Eyjafjöll en Islande. Pour l’instant, l’aéroport de Dublin n’est pas concerné: il restera ouvert au moins jusqu’à 14 heures ce dimanche.

Le Royaume-Uni pourrait également être touché. Son espace aérien pourrait ainsi être partiellement fermé ce dimanche, selon le ministre britannique des Transports. Ces perturbations pourraient durer jusqu’à mardi matin. « Pendant cette période de temps, différentes parties de l’espace aérien, notamment dans le sud-est, sont susceptibles d’être fermées temporairement », a précisé le ministère.

L’éruption du volcan Eyjafjöll avait paralysé le trafic aérien en Europe pendant près d’une semaine mi-avril. Le nuage de cendres continue périodiquement de perturber l’espace aérien. Plusieurs aéroports français,  allemands, autrichiens et espagnols avaient ainsi dû fermer la semaine dernière.

latribune.fr

 

Étiquettes : , , , ,

Volcan Islandais:Photo satellite couleur du panache de fumée

Image couleur  EUMETSAT

 

  

   

   

// //

 

Étiquettes : , , , ,

Nuage de cendres: 8 aéroports fermés au Maroc

RABAT – Le Maroc a décidé de fermer provisoirement mardi huit aéroports, dont ceux de Rabat, Casablanca et Agadir, en raison du nuage de cendres volcaniques en provenance d’Islande, a-t-on annoncé de source officielle.

Cinq aéroports (Casablanca, Rabat, Tanger, Tétouan et Essaouira) ont été fermés au trafic dans la matinée. La mesure, prévue dans un premier temps jusqu’à 12H00 GMT, a ensuite été prolongée jusqu’à 18H00 GMT, selon un communiqué du ministère des Transports.

Les aéroports d’Agadir, Tan-Tan et Guelmim (sud) ont été fermés dans l’après-midi, également jusqu’à 18H00 GMT, a indiqué le même communiqué.

Le Maroc est le premier pays du Maghreb a être touché par ces cendres volcaniques, dont le nuage a atteint son littoral nord et ouest.

Sept aéroports espagnols, trois dans le sud et quatre sur l’archipel des Canaries, ont également été fermés mardi matin en raison du nuage,

(©AFP / 11 mai 2010 14h32)

 
2 Commentaires

Publié par le 11 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Composition du nuage de cendres

http://earth-of-fire.over-blog.com/

SiO2 61,46 silice / silicate de sodium
Al203 13,8 Oxyde d’aluminium
FeO 8,44 Oxyde de fer
MnO 0,21 Oxyde de manganese
MgO 2,99 Oxyde de Magnésium
CaO 4,74 Oxyde de Calcium (chaux vive)
Na2O 4,68 Oxyde de sodium
K2O 1,7 Potasse
TiO2 1,39 Dioxyde de Titane
P2O5 0,42 Phosphate

Pour ce qui est des 2 principaux éléments telle que le silicate de sodium,lire ici:

http://candmz04.brenntag.ca/MSDS/Fr/00061156.pdf

Pour l’oxyde d’aluminium:

http://www.biorespect.com/info/medecine_-_sante/127

Si cela devait durer voir s’aggraver dans le temps,un certain nombre de problèmes risquent d’apparaître!

Position du nuage de cendres pour le 11 Mai:

http://www.metoffice.gov.uk/aviation/vaac/data/VAG_1273556035.png

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Cendres volcaniques: fermeture probable des aéroports de Catalogne

MADRID – Les aéroports de Catalogne (nord-est de l’Espagne), dont celui de Barcelone, vont probablement devoir fermer samedi à partir de 12H00 GMT en raison de l’avancée d’un nuage de cendres volcaniques venu d’Islande, a indiqué le ministre des Transports José Blanco.

Le nuage venu de l’Atlantique se déplace vers le nord-est de l’Espagne et si cela se confirme, les aéroports de Catalogne (Barcelone, Gérone, Tarragone et Reus) vont devoir fermer « à 14H00 », a indiqué le ministre à la presse à l’issue d’une réunion de crise.

Une quinzaine d’aéroports du nord-ouest de l’Espagne, sur la façade atlantique, étaient déjà fermés samedi à la mi-journée et la compagnie nationale Iberia a suspendu tous ses vols vers cette partie du pays.

Au total, selon les prévisions, une vingtaine d’aéroports espagnols devraient rester fermés jusqu’à dimanche à 02H00 (00H00 GMT), a ajouté José Blanco.

Une centaine de vols, vers ou au départ des aéroports du nord-ouest de l’Espagne, avaient déjà été annulés en début d’après-midi, selon les compagnies Iberia et Air Nostrum.

« La priorité absolue est la sécurité des voyageurs », a déclaré José Blanco qui a souligné ne pas exclure de nouvelles perturbations en Espagne la semaine prochaine en fonction de l’évolution du nuage de cendres.

Il a indiqué que la compagnie ferroviaire nationale Renfe était en train de renforcer ses capacités vers le nord de l’Espagne et qu’elle avait déjà mis à disposition des voyageurs 1.000 places supplémentaires.

Des services alternatifs en autobus étaient également mis en place.

(©AFP / 08 mai 2010 13h46)

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Volcan: fortes chutes de cendres sur l’Islande:60 évacuations volontaires

REYKJAVIK – D’importantes quantités de cendres émises par le volcan Eyjafjöll s’abattent de nouveau sur l’Islande et une soixantaine de personnes ont volontairement quitté la zone, a-t-on appris samedi auprès de la protection civile islandaise qui n’a pas recommandé d’évacuation à ce stade.

« Il y a beaucoup de cendres qui retombent (dans la région du volcan) et la population en est affectée », a déclaré à l’AFP une porte-parole de la protection civile, Gudrun Johannesdottir.

« La Croix Rouge a ouvert des centres pour les gens qui ont besoin d’assistance et a demandé aux personnes qui quittent la région de s’inscrire sur ses registres », a-t-elle ajouté.

Les autorités islandaises surveillent de près la situation de la population mais n’ont « pas ordonné d’évacuation » pour le moment, a-t-elle ajouté.

Samedi matin, 60 personnes avaient signalé à la Croix Rouge qu’elles quittaient la zone sur laquelle les cendres s’abattent, à l’est du volcan situé dans le sud de l’île, selon Mme Johannesdottir.

L’Eyjafjöll avait recommencé jeudi à cracher d’importantes quantités de cendres après quelques jours d’accalmie. Les émissions ont de nouveau diminué depuis vendredi, mais le panache contient toujours beaucoup de particules, selon la porte-parole de la protection civile.

« Jeudi, le panache s’est élevé jusqu’à 9.000 mètres et il a diminué vendredi à 5.000-6.000 mètres. Depuis, il est stable, mais il contient beaucoup de cendres », a-t-elle souligné, précisant que les particules n’étaient « pas aussi fines qu’au début » de l’éruption. Elles retombent donc plus rapidement et sont moins susceptibles de se déplacer.

« En fait, il semble que l’activité explosive ait un peu diminué depuis hier (vendredi) », a déclaré à l’AFP un géologue de l’Université d’Islande à Reykjavik, Björn Oddsson.

En tout cas, elle « est comparable à ce qu’elle était hier (vendredi) et n’a pas augmenté, contrairement à l’impression que peuvent avoir les gens vivant dans la région », a-t-il ajouté.

Il a précisé que les cendres du panache qui « s’est élevé jusqu’à 7.000 mètres samedi matin » s’évacuaient vers le sud-est, en direction de l’Europe.

Entré en éruption le 14 avril, l’Eyjafjöll émet un nuage de cendres qui a paralysé le trafic aérien européen durant près d’une semaine avant une baisse des émissions et un changement de direction des vents favorables au ciel de l’Europe.

Depuis jeudi, l’intensification des émissions crée de nouvelles perturbations et, samedi matin, l’Espagne a annoncé la fermeture de quinze aéroports tandis que plus de 100 vols ont été annulés au Portugal.

(©AFP / 08 mai 2010 13h22)

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Cendres volcaniques: fermeture étendue à 15 aéroports en Espagne

MADRID – Quinze aéroports, contre neuf auparavant, devaient être fermés samedi en fin de matinée dans le nord de l’Espagne, en raison d’un nuage de cendres volcaniques venu d’Islande, a annoncé l’organisme gestionnaire des aéroports et du trafic aérien.

(©AFP / 08 mai 2010 11h01)

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Le nuage du volcan islandais menace à nouveau l’Europe

Le panache de l’Eyjafjöll a déjà atteint les îles Britanniques. La France évalue les risques. 

Tout le monde est sur le qui-vive. Quinze jours après le début de l’éruption du volcan islandais Eyjafjöll qui a paralysé le trafic aérien, le nuage de cendres menace à nouveau l’Europe. Une réunion devait avoir lieu sur le sujet ce lundi soir à la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) avec des cadres de Météo-France. Objectif : évaluer les risques d’un retour du nuage sur la France et préparer les mesures en cas de nouveaux risques pour le ciel européen. Les ministres des Transports de l’Union européenne doivent d’ailleurs se rencontrer ce mardi à Bruxelles pour mieux coordonner les efforts dans l’hypothèse d’une nouvelle crise.

Du côté de l’unité scientifique Safire (Service des avions français instrumentés pour la recherche en environnement), commune au CNRS et à Météo-France, on se disait en stand-by ce lundi après-midi et prêt à décoller pour de nouvelles opérations de mesures au-dessus de la France. Selon un cadre de l’unité, interrogé par «Le Figaro», une nouvelle opération de mesure serait plus efficace que la première «du fait de l’installation de matériel plus approprié aux cendres volcaniques».

La suite ici: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/05/03/01016-20100503ARTFIG00756-le-nuage-du-volcan-islandais-menace-a-nouveau-l-europe-.php

Le nuage de cendre ici: http://mapped.at/volcano/

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

Si les volcans d’Auvergne se réveillaient…

Le volcan islandais Eyjafjöll n’en finit pas d’alimenter l’actualité et de perturber le trafic aérien. En Sicile, l’Etna nous offre de temps à autre les images sublimes de ses coulées de lave incandescente. Quant au géant de Campanie, le mythique Vésuve, il attend son heure pour détourner l’attention des touristes des mandolines napolitaines et peut-être les noyer sous les cendres comme, jadis, les habitants de Pompei ou d’Herculanum. Quelque part entre ces turbulents enfants de Vulcain, des dizaines de vétérans paisibles font le gros dos au cœur du Massif Central. Sont-ils éteints ou simplement endormis ? Et si les volcans d’Auvergne se réveillaient ?

Nombre de nos concitoyens, fascinés par la médiatisation des éruptions de l’Eyjafjöll, montrent un intérêt tout neuf pour cette passionnante manifestation tectonique qu’est le volcanisme. Et ils ont raison car cet univers fabuleux de laves, de cendres et de soufre les met en prise directe non seulement avec l’architecte de quelques-uns de nos paysages les plus spectaculaires, mais aussi avec nos lointains ancêtres, spectateurs effrayés de ces impressionnantes convulsions de la Terre, et tout aussi impuissants que nous – belle leçon de modestie ! – à s’opposer aux colères d’une Nature indomptée. 

Les plus fortunés ou les plus impatients de ces nouveaux passionnés voudront naturellement se précipiter vers les stars du volcanisme : le Krakatau, le Pinatubo, le Kilauea, ou bien encore le très actif Piton de la Fournaise dont les Réunionnais sont si fiers. Ce serait sans doute brûler les étapes et se priver des bases nécessaires, si l’on en croît le défunt Haroun Tazieff, le plus célèbre des vulcanologues français. « Je suis venu aux volcans d’Auvergne au terme d’une quinzaine d’années passées à parcourir le monde en quête d’éruptions. Je sais aujourd’hui que si j’avais  » fait mes classes  » dans nos puys, sur les flancs du Cantal ou du Mont Dore, j’aurais gagné un temps infiniment précieux. » affirmait-il en 1967 avec beaucoup de sagesse. Car des volcans, il y en a bel et bien en France métropolitaine, et ils se chiffrent par dizaines dans les environs immédiats de Clermont-Ferrand.

Le géant cantalien

Les plus importants volcans du Massif Central n’appartiennent toutefois pas à la Chaîne des Puys qui étire ses 80 dômes ou cratères à l’ouest de la métropole auvergnate. Les géants, on les trouve plus au sud, dans les Monts Dore (massif du Sancy) et plus encore dans le Cantal dont les principaux sommets constituent les vestiges du plus grand volcan que le continent européen ait porté. Né il y a plus de 15 millions d’années, ce formidable édifice volcanique – d’une circonférence à la base d’environ 240 km et d’une altitude dépassant les 3000 m ! – a longtemps été actif avant de s’endormir il y a 2 millions d’années sous le regard rassuré des hommes du paléolithique déjà très présents dans la proche vallée de la Dordogne. Le lent travail de l’érosion a, depuis, raboté ce cône monumental et creusé de profondes vallées disposées en forme d’étoile depuis le centre du volcan. Les photos satellites de la Nasa sont à cet égard parlantes et, malgré la redoutable action du temps, montrent de manière évidente la structure et la superficie de ce géant. Sur l’une de ces photos, ci-dessous, figure en rouge le contour approximatif du département. On mesure mieux en l’observant à quel point ce volcan a pu être gigantesque à son apogée.

Le volcan du Cantal et ses trois frères cadets des Monts Doresont-ils endormis ou éteints ? Durablement endormis, affirment, avec une prudence de Normands, les géologues en se basant sur l’activité du sous-sol auvergnat. Et ce ne sont pas les habitants de Chaudes-Aigues, où l’eau surgit naturellement à 82° de la source du Par, qui diront le contraire. Mais nul n’est inquiet pour autant. Après 2 millions d’années de répit pour le Cantal et 1,5 pour le Sancy, il est peu probable que les géants se réveillent à l’échelle de notre existence, et même – notre fierté dût-elle en souffrir – de notre civilisation.

L’activité volcanique s’est d’ailleurs déplacée plus au nord au cours du pléistocène, précisément dans cette Chaîne des Puys, née sur un socle de granite hercynien, qui nous régale aujourd’hui de ses 80 volcans alignés sur une distance d’environ 30 km comme de formidables témoins et un incomparable livre de classe à ciel ouvert. Une activité récente qui, pour l’essentiel, s’est concentrée sur une brève période comprise en -30000 ans et -6500 ans BP (Before Présent). Autrement dit hier si l’on considère ce temps à l’échelle géologique. Il suffit à cet égard de fouler ici et là les scories brutes qui jonchent encore le sol ou constituent la partie sommitale du spectaculaire cratère égueulé du puy de Lassolas pour s’en convaincre. Certaines études datent même l’explosion qui, à 20 km au sud de la Chaîne, en bordure du massif du Sancy, a créé le cratère du Pavin – aujourd’hui transformé en un superbe lac – à seulement… 3500 ans, autrement dit à l’âge du bronze.

Clermont est-elle en sursis ?

Ces volcans peuvent-ils se réveiller ? Oui, incontestablement, affirment les scientifiques car le magma reste proche sous la croûte terrestre en cet endroit du globe. Et les dernières éruptions sont beaucoup trop récentes pour que quiconque puisse prétendre le contraire. Quelles en seraient les conséquences ? Difficile à dire car on ne sait jamais sous quelle forme et avec quelle ampleur peut reprendre une activité volcanique après un temps de sommeil de plusieurs millénaires. Si l’on se réfère à l’activité de la Chaîne des Puys, et en admettant qu’elle reproduise les schémas passés, deux types d’éruptions pourraient se produire : péléennes ou stromboliennes. Les premières, constituées de laves très visqueuses à base de trachyte, se contenteraient de former des dômes plus ou moins importants selon l’importance du magma expulsé, à l’image du Puy de Dôme. Les secondes, nettement plus dangereuses, car de nature plus explosive, formeraient de nouveaux cratères, projetteraient cendres, lapilli et projectiles divers à des kilomètres à la ronde. Elles donneraient surtout lieu à des coulées de laves, potentiellement importantes, principalement constituées de basaltes, de trachy-andésites et de leucobasaltes. Des coulées à l’image de celles qui figurent en bleu sur la carte géologique ci-dessous, l’une d’elles (au centre droit) ayant atteint Chamalières et le sud de Clermont, l’autre (en bas à droite) ayant dévalé depuis les cratères égueulés des puys de La vache et Lassolas jusque dans la plaine de Limagne à la hauteur de Saint-Amant-Tallende à environ 15 km du lieu d’émission. En un mot, un réveil serait catastrophique et pourrait signer la destruction de l’agglomération clermontoise.

Encore le risque serait-il limité à des conséquences locales. Sans doute en irait-il différemment si le volcanisme auvergnat renouait avec une activité comparable avec celle qui a sculpté les paysages des Monts Dore et du Cantal. L’ensemble de la région s’en trouverait prodigieusement bouleversé, et les conséquences économiques et humaines pour notre pays ramèneraient sans nul doute les éruptions de l’Eyjafjöll à d’aimables plaisanteries. Nous n’en sommes heureusement pas là, et l’on peut sans grand risque partir explorer ces monts à la recherche de bombes volcaniques, de laves cordées ou autres souvenirs minéralogiques. Avec une pensée pour le géologue et naturaliste Jean-Étienne Guettard. Dans une communication à l’Académie Royale des Sciences en mai 1752, il a été le premier, devant un parterre de savants médusés, à reconnaître la nature volcanique des monts d’Auvergne.

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/si-les-volcans-d-auvergne-se-73995

 

Étiquettes : , ,

Activité volcanique du Dimanche 25 Avril

Dépêche du 25-04-2010 à 07:37
Volcan : Eyjafjöll, Islande, 1666 m

Les volcanologues ont pu mener hier des investigations par avion sur l’Eyjafjöll. Il ressort que l’évent nord est le plus (voir le seul) actif et que des coulées sont en train de se mettre en place en direction du nord. Ce sont elles qui, sur la webcam Valahnúk, donnent naissance aux volutes de vapeur blanche que l’on voit à la base du panache de cendres. Le débit massique des coulées a été estimé entre 10 et 30 tonnes/sec. Les volcanologues pensent, sur la base de diverses observations concordantes, que leur présence dans le cratère remonte au 21 avril. Le trémor est très stable encore aujourd’hui, le VAAC de Londres maintient le niveau d’alerte rouge (altitude du panache: 2500m environ) ce matin et le rapport des volcanologues se termine par cette phrase « no signs of termination of eruption ».

 Sources: NORDVULK; Vedur.is; VAAC de Londres.

Dépêche du 24-04-2010 à 09:12
Volcan : Tongkoko, Indonésie, 1149 m

Pour le moment aucune information complémentaire sur l’éventuelle émission de cendres du Tongkoko n’a été mise en ligne. Le VAAC de Darwin a baissé ce matin le niveau d’alerte, le passant du rouge à l’orange car ils estiment que le panache (s’il a bien existé) est maintenant dissipé. Affaire à suivre.

 Source : VAAC de Darwin.

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Activité volcanique du Vendredi 23 Avril.

 

Dépêche du 23-04-2010 à 07:44
Volcan : Tongkoko, Indonésie, 1149m

Le VAAC de Darwin a passé ce matin le niveau d’alerte aviation au rouge dans la zone du Tongkoko suite à la détection d’un panache de cendres en provenance de ce volcan, situé à la pointe nord de l’ile de Sulawesi. Ce panache, si ça présence n’est pas un artefact comme cela a déjà été observé auparavant, serait monté à plus de 10 000m d’altitude. La dernière éruption connue de ce volcan remonte à 1880.

Sources: VAAC de Darwin; GVP

Dépêche du 23-04-2010 à 12:30
Volcan : Eyjafjöll, Islande, 1666 m

Les images des webcams de ce matin montraient une activité encore soutenue, produisant un panache alternant entre une dominante vapeur et une dominante cendreuse d’un gris clair très différent du panache noir du début de l’éruption. Le trémor montre depuis hier midi une tendance à la baisse, légère.

 LE MODVOLC a, quand à lui, enregistré les premières anomalies thermiques de cette seconde phase de l’éruption: le paroxysme phréatomgmatique des premiers jours n’émettait probablement pas assez de rayonnement thermique.

 Enfin il est à noter que demain sort un complément du Figaro Magazine avec l’éruption de l’Eyjafjöll en vedette.

 Par ailleur, pour les habitants de la région Parisienne, La boite de production St Thomas Production présentera sous peu au Cinéma le Rex un film inédit sur cette éruption. Nous vous donnerons rapidement plus de détails dans la page des actualités (lien en bas à gauche de la page d’accueil).

Sources: Vidur.is; Mila.is

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Activité volcanique du Jeudi 22 Avril

Dépêche du 22-04-2010 à 07:34
Volcan : Sangay, Equateur, 5230 m

L’édifice continue d’être le siège d’une activité explosive irrégulière. Un rapport du VAAC de Washington en date d’hier indique la présence d’un petit panache de cendres émis par le volcan.
Source: VAAC de Washington.

du 22-04-2010 à 07:33
Volcan : Eyjafjöll, Islande, 1666 m

L’amplitude du trémor montre une augmentation depuis hier midi (TU) suggérant une intensification de l’intensité de l’éruption (qui ne signifie pas une augmentation de la taille du panache puisque la glace n’est plus aussi présente autour des évents éruptifs). Les webcams sont malheureusement bouchées par le mauvais temps et ne permettent pas l’observation de la phénoménologie. Cependant le VAAC de Londres maintient l’alerte aviation au rouge et indique que le panache est toujours présent, entre 3000 et 3500 m d’altitude.
Sources: Mila.is; Vedur.is; VAAC de Londres

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Eruption en Islande: cela commence à coûter cher aux compagnies aériennes

Paris (awp/afp) – La fermeture d’une grande partie du ciel européen depuis jeudi, en raison du nuage de cendre islandais, commence à coûter cher aux compagnies aériennes, qui commençaient à peine à se remettre de la crise et s’impatientent désormais du maintien des interdictions de vol.

Au cinquième jour de perturbation du trafic, l’Association internationale du transport aérien (IATA) a tiré la sonnette d’alarme. « L’ampleur de cette crise est désormais plus importante que le 11-septembre », a jugé Giovanni Bisignani, le directeur de cette association qui représente 230 compagnies aériennes dans le monde.

Le manque à gagner pour les compagnies, qui ont vu plonger leurs cours de bourse lundi, est estimé à plus de 200 millions de dollars par jour par IATA. Mais il faut aussi ajouter des coûts supplémentaires comme le déroutement des avions vers les aéroports ouverts, le logement des passagers ou des équipages bloqués loin de chez eux et l’entretien d’avions éloignés de leur base.

Certains transporteurs ont évalué ce que leur coûte la crise chaque jour: 35 millions d’euros pour Air France-KLM, de 15 à 20 millions de livres (17 à 26 millions d’euros) pour British Airways, de 5 à 9 millions d’euros pour la scandinave SAS.

Par ailleurs, même en période d’activité réduite, « les compagnies ont de toute façon des salaires à verser, des coûts fixes », souligne un analyste parisien.

La situation est cependant très diverse selon les compagnies, ajoute-t-il. Certaines comme SAS, de taille moyenne et dont la trésorerie a déjà été fragilisée par la crise, auront plus de mal à s’en sortir facilement. La compagnie scandinave envisage d’ailleurs de mettre à pied une partie de son personnel.

Les mastodontes du transport européen comme Air France-KLM, Lufthansa ou British Airways (BA) ont en revanche les reins plus solides pour faire face à des difficultés temporaires.

BA, dont tous les vols ont été annulés lundi, s’est ainsi voulue rassurante, soulignant avoir assez de fonds (1,7 milliard de livres en caisse) « pour soutenir une période de fermeture considérable de l’espace aérien britannique ».

Reste que l’actuelle paralysie risque de couper dans son élan un secteur qui était en train de se remettre des lourdes conséquences de la crise économique.

En mars, IATA avait noté que le transport aérien mondial montrait des signes de reprise grâce à l’Asie et avait élaboré des prévisions moins pessimistes pour 2010.

« Cette intempérie arrive clairement au mauvais moment pour les compagnies aériennes dont l’environnement de marché commençait enfin à s’améliorer significativement », notent les analystes du CM-CIC.

Face à la facture salée du nuage de cendre, les compagnies mettent aujourd’hui la pression sur les gouvernements européens qu’elles accusent d’avoir mal géré la crise. « Sans évaluation du risque, sans consultation, sans coordination et sans leadership », déplore le directeur de IATA.

Dès le week-end, des compagnies comme KLM et Lufthansa avaient mené des vols d’essais apparemment sans problème et avaient commencé à s’interroger à voix haute sur les critères de fermeture de l’espace aérien.

Lundi, IATA est revenue à la charge, demandant l’ouverture à la circulation de certains couloirs aériens. D’autant que même après la réouverture totale du ciel, le retour à la normale du trafic ne sera pas immédiat et devrait prendre « de trois à six jours ».

Devant ces inquiétudes, l’Union européenne a annoncé lundi qu’elle était prête à autoriser les Etats à aider financièrement leurs transporteurs aériens, comme après les attentats du 11 septembre 2001.

rp

(AWP/19 avril 2010 15h00)

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Activité du volcan Islandais ce Lundi.

Mise à jour 20h50:

 Dépêche du 19-04-2010 à 17:37
Volcan : Eyjafjöll, Islande, 1666 m

Le journal en ligne Iceand Review vient de mettre en ligne un article indiquant des coulées sont en train de se mettre en place, confirmant notre bulletin émis plus tôt dans la journée.

Source: Iceland Review

————————————-

Dépêche du 19-04-2010 à 08:25
Volcan : Eyjafjöll, Islande, 1666 m

Les webcams, en particulier celle de Hvolsvelli, permettent d’observer le panache ce matin, emporté vers le sud-sud-est par des vents très puissants. Le VAAC de Londres indique qu’il se trouve actuellement à environ 5000m d’altitude. Le niveau d’alerte est donc maintenu au rouge.

 Toutefois, en ce qui concerne la France tout du moins, la DGAC indiquait hier soir sur son site que les vols à vue sont autorisés dans l’espace aérien Français, uniquement pour les vols commerciaux utilisant de petits avions dont les moteurs (à hélice) sont munis de filtres à air.

 EUROCONTROL, l’organisme qui gère l’ensemble des vols européens, indiquait sur son site web que plus de 63000 vols ont été annulés depuis le début de l’éruption. 5000 vols, contre 24000 en temps normal, sont partis hier sur le territoire européen. La sismicité de l’éruption, en particulier l’amplitude du trémor, reste élevé.

 Sources: VAAC de Londres; DGAC; EUROCONTROL; Mila.is; Vedur

Webcam sur site:  http://eldgos.mila.is/eyjafjallajokull-fra-valahnjuk/

Situation du nuage de cendres

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Activité du volcan Eyjafjoll aujourd’hui Dimanche

Mise à jour:

Dépêche du 18-04-2010 à 14:16
Volcan : Eyjafjöll, Islande, 1666 m

Le NORDVULK a mis en ligne quelques précisions concernant les volumes émis et débit de l’éruption phréatoplinienne en cours sur l’Eyjafjöll.

Depuis les 72 dernières heures l’éruption a émis au total 140 M3 de cendres (volume non compacté, correspondant à un volume compact de 75 millions de m3 environ) répartis sous trois formes: 10 millions de m3 dans les Jokulhaulps; 30 millions de m3 coincés au sommet dans les cavités glaciaires; 100 millions de m3 dans le panache de cendres. Le débit du panache est estimé à 300 M3/sec correspondant à 750 tonnes/sec de cendres.

 Les webcams se dégagent actuellement (14h14, heure française) et permettent de voir un panache toujours aussi important et bien alimenté. Les vents sont de nouveau presque ouest-est.

 Source: Mila.is; NORDVULK.

Web cam sur site:  http://eldgos.mila.is/eyjafjallajokull-fra-valahnjuk/

—————————————–

Dépêche du 18-04-2010 à 10:00
Volcan : Eyjafjöll, Islande, 1666 m

Depuis hier soir le trémor montre une très nette hausse tandis que la météo s’est fortement dégradée et bouche maintenant la visibilité sur les webcams. Le VAAC de Londres indique que l’altitude maximale atteinte actuellement par le panache est de 7600m. Le niveau d’alerte aviation est maintenu au rouge. Sources : Vedur.is; VAAC de Londres.

 
Poster un commentaire

Publié par le 18 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Foudre causée par la décharge électrique dans la colonne de cendres!

Des images absolument ahurissantes des éclairs intra panaches sont en ligne sur le site de Stromboli Online.

Source  ici

 
1 commentaire

Publié par le 17 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Bref historique du volcanisme Islandais.

 On sait que certaines éruptions de volcans islandais peuvent durer de quelques semaines à quelques mois, voire exceptionnellement une ou même deux années.

 L’éruption islandaise la plus puissante et aussi la plus meurtrière a eu lieu au volcan Laki en 1783 lorsque 130 cratères se sont ouverts soudainement le long d’une longue fissure éruptive. Cette éruption initialement phréato-magmatique, qui a libéré un gigantesque volume de gaz volcaniques dans l’atmosphère dont le fameux SO2 ainsi qu’une quantité importante de fluor, a aussi affecté une grande partie de l’Europe du Nord durant les 8 mois qu’a duré l’activité.

 Elle a été suivie d’une famine, renforcée par un empoisonnement au fluor (HF), qui a causé la disparition de 20-25% de la population islandaise et la destruction d’une partie importante du cheptel. de L’activité spectaculaire la plus récente en Islande a eu lieu sur l’île d’Heimaey dans l’archipel des îles Vestmann. Elle a démarré le 22 janvier 1973 et a duré près de 6 mois avec des conséquences importantes sur l’importante activité de pêcherie de cet archipel.

L’image montre trois cratères de 200 à 500 mètres de diamètre

 

L’unique éruption connue sous le glacier Eyjafjallajökull date de 1821 et a duré plus d’un an en causant d’importantes chutes de cendre. Elle a connu une phase d’arrêt suivie d’une reprise.

 Un  volcanologue islandais, le Dr Einarssonn, a déclaré qu’il était vraisemblable que l’éruption actuelle se poursuive durant quelques temps encore.

 Toutefois, il arrive que certaines éruptions s’arrêtent soudainement, mais il est aussi possible que cette éruption se termine et reprenne sur un autre lieu.

 Il a aussi signalé que l’éruption du volcan sous le glacier Eyjafjallajökull s’est déplacée du meilleur endroit possible pour une éruption, la seule zone dépourvue de glace, au pire endroit où la calotte de glace est la plus épaisse et où se situe le risque le plus élevé de démantèlement du glacier et de retombées de cendre. Par ailleurs, un déplacement de l’éruption vers le volcan Katla est toujours à crainte et pourrait, considérant l’imposant volume de ce volcan, être alors beaucoup plus catastrophique.

Volcan Katla

* En 1783, l’éruption qui s’est produite sur la fissure du Laki a entraînée une coulée de lave d’environ 70 km de long qui s’est déversée pendant 7 mois.
C’est la plus longue coulée de lave répertoriée après celle qui s’est produite, il y a 15 millions d’années, aux Etats-Unis. La coulée de Pomona mesurait, elle, 500 km de long.

Le drame de 1783 a entraîné la mort de plus de 9 000 personnes qui sont morts de faim et de maladie.

Lors de l’éruption du Grimsvötn en 1998, la colonne de fumée sortant de la caldeira s’est élevée à 10 km de haut.

 

En 1973, l’éruption de l’Eldfjell sur l’île de Heimaey au large de l’Islande obligea les 500 habitants à fuir. Plus de 200 maisons ont été enfouies sous les cendres.

En février 2000, le volcan Hekla s’est réveillé après 9 ans de sommeil, faisant jaillir des fumées, des poussières et des fontaines de lave.

La dernière éruption remonte à novembre 2004.

 

 
2 Commentaires

Publié par le 17 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Dispersion du nuage de cendre au-dessus de l’Europe du Nord le 17/04

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :