RSS

Archives de Tag: virus

Nucléaire iranien: Le virus aux références bibliques

La cyber-guerre vient peut-être de connaître son premier épisode. Selon «The New York Times», le code du ver informatique Stuxnet qui a visé notamment les installations nucléaires iraniennes comporterait des références au Livre d’Esther, un extrait de l’Ancien Testament.

epuis sa découverte en juin dernier, le ver informatique Stuxnet n’en finit plus de susciter des fantasmes et des interprétations. Le programme vise spécifiquement les programmes de l’industriel allemand Siemens et a infecté de nombreux ordinateurs à travers le monde. Deux pays sont notamment touchés et pas des moindres ; la Chine, dont six millions de terminaux informatiques ont été infectés par l’agence officielle Chine Nouvelle et surtout l’Iran, principal «ennemi» sur la scène géopolitique des Etats-Unis et d’Israël. Selon Symantec, firme spécialisée dans la neutralisation des virus informatiques, 60% des systèmes informatiques visés par Stuxnet seraient situés dans l’Etat perse. Le ver informatique qui s’introduit dans les ordinateurs grâce à des clés USB contaminés serait actif depuis janvier, toujours selon Symantec qui a précisé que le virus endommageait des programmes dit SCADA de Siemens (Supervisory, Control And Data Acquisition), principalement utilisé dans l’industrie lourde notamment nucléaire. Siemens est très implanté au Moyen-Orient et a été critiqué pour son assistance technique au développement du nucléaire civil iranien.

Des références àl’ancien Testament ?

De nombreux chercheurs en sécurité informatiques se sont relayés pour disséquer le ver et trouver son origine. Et c’est là que l’histoire commence à être fascinante. Pour Ralph Langner, un consultant en informatique allemand et expert réputé, il ne fait presque aucun doute que le logicial malveillant est une arme cyber conçu pour ralentir l’industrie nucléaire iranienne. Il pense également que le ver a été introduit en Iran par des entrepreneurs russes, sans doute par des clés USB infectées. Langner a également trouvé à l’intérieur du code une référence à l’Ancien Testament. Les «hackers» auraient donné le terme de «Myrtus» à leur néfaste projet. Pour lui, cela ne fait guère de doute. «Myrtus» fait référence au mot hébreu utilisé pour Esther.

Le Livre d’Esther, récit biblique repris parmi les livres historiques de l’Ancien Testament, raconte comment Esther, juive devenue reine de Perse grâce à sa beauté, parvient à empêcher l’extermination de son peuple… «Si vous lisez la Bible, vous pouvez faire cette supposition», a déclaré M. Langner au «New York Times». Cela a été confirmé au journal américain par un spécialiste en linguistique et en théologie, Carol Newsom. Il y a bien un lien possible entre le nom de la reine Esther en hébreu («Hadassah») et le mot hébreu pour myrte. Bien sûr, les experts israéliens démentent l’implication de l’Etat hébreu dans la cyber-attaque, comme Shai Blitzblau, le responsable du laboratoire de la guerre informatique de Maglan, une société israélienne spécialisée dans la sécurité informatique, qui évoque une simple affaire d’espionnage industriel. Et explique que le virus avait d’abord touché l’Inde, l’Indonésie ou encore la Russie…

L’Iran confirme l’attaque

De son côté, l’Iran a officiellement confirmé que son projet de centrale nucléaire de Busher avait été concerné par l’attaque virale. Le chef de projet Mahmoud Jaafari a néanmoins déclaré à l’agence de presse de la République islamique que le virus n’avait pas causé de dégâts dans les systèmes principaux, et que l’infection avait été trouvé dans les ordinateurs personnels des employés à la centrale nucléaire. L’incident n’a pas retardé l’achèvement de l’usine, a-t-il déclaré. Un haut-fonctionnaire du Ministère des industries et des Mines, Mahmoud Liali, a même expliqué qu’«une guerre électronique avait été déclaré à l’Iran.» Dans un avis technique délivré le 17 Septembre, Siemens a déclaré que le comportement de Stuxnet suggère que le virus est apparemment activé uniquement dans les usines avec une configuration spécifique, explique la firme allemande, cela signifie que Stuxnet est évidemment un processus de ciblage spécifique (…)».

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/Nucleaire-iranien-Le-virus-aux-references-bibliques-215425/

 
1 commentaire

Publié par le 30 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

La Grande-Bretagne avait planifié des attaques bactériologiques

On les croyait nées des angoisses de l’après-11-Septembre. Les attaques biologiques n’ont pourtant pas attendu les menaces terroristes de ce XXIe siècle pour voir le jour. C’est ce que révèle un rapport confidentiel sur les expérimentations menées par les scientifiques de Porton Down, en Angleterre, pendant la Seconde Guerre mondiale, rendu public par les Archives nationales et révélé lundi par le site du Guardian.


Alors que les îles britanniques résistaient à l’invasion allemande sous le feu des bombes, les scientifiques testaient, eux, dans le plus grand secret, un moyen imparable de renverser le cours de la guerre. Dans leurs laboratoires de Porton Down et de Pirbright, situés dans la tranquille campagne du sud-ouest de Londres, ils avaient pour mission de parer à l’invasion nazie en étudiant le moyen de propager des épidémies chez l’ennemi. Et la liste des essais biologiques prévus par le cabinet de guerre du Royaume-Uni entre 1939 et 1945 est longue, comme le révèle le document classé top secret jusqu’à aujourd’hui : fièvre aphteuse, choléra, typhus, dysenterie. Le contenu du document estampillé des mentions « secret », « à conserver sous clé » ou « Toxin X » est donc contraire au protocole de Genève (1925), interdisant le recours aux « armes bactériologiques » dans les conflits mondiaux.

Grippe porcine et fièvre aphteuse comme armes de destruction

Les résultats furent concluants et ont permis de déboucher, en 1941,sur un résumé exhaustif des maladies exploitables. Dans la catégorie des attaques les plus efficaces sont listées les épidémies (typhus, para-typhus, dysenterie, choléra). Dans celle en direction des animaux – destinés à nourrir les armées, mais aussi vecteurs de contamination pour l’homme – apparaissent la fièvre aphteuse, la peste bovine, la grippe porcine, l’anthrax et la maladie des glandes (chevaux, ânes, mulets).

Les Britanniques étaient-ils sur le point de changer le cours de l’histoire à l’aide de leurs expérimentations ? Dans cette mise sous scellés, les autorités préconisent que cette guerre biologique ne soit pas « utilisée pour obtenir un effet décisif, mais plutôt pour causer l’embarras de l’ennemi à un stade critique du conflit ». L’arme secrète est donc envisageable en cas d' »attaques ennemies », ou comme « moyen de représailles ». À l’époque, aucun agent secret de la reine mandaté pour introduire le virus en territoire ennemi, mais un organisme de « saboteurs » avait été imaginé. Leur champ d’action avait également été étudié, dans les cantines principalement, afin d’en contrôler les dégâts, précise le rapport. Pour les animaux, la méthode aérienne avait été retenue, grâce à la dispersion des produits par avion.

Le détail des simulations ne s’arrête pas là. Débutées en 1940 à Porton Down, toutes les « mesures de représailles » biologiques ont été passées au crible, « dans l’hypothèse qu’elles soient autorisées » par le gouvernement de Winston Churchill. De par sa précision, le document rendu public est inédit. La menace n’aura, elle, pas attendu de lever le cadenas de l’histoire pour réapparaître en Europe.

LePoint

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Grippe H1N1: le monde a eu de « la chance », selon la directrice de l’OMS

GENÈVE – Le monde a eu de « la chance » avec la première pandémie grippale du siècle qui a fait quelque 18.000 morts depuis sa découverte en avril 2009, car le virus H1N1 n’a pas muté, a estimé lundi la directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Margaret Chan.

Dans son discours inaugurant la 63ème Assemblée générale de l’agence onusienne à Genève, Mme Chan a expliqué que « les bonnes nouvelles » en terme de santé mondiale dépendaient surtout des engagements politiques des Etats ainsi que des ressources mises en oeuvre.

« Parfois, cependant, nous avons simplement de la chance. Ce fut le cas avec la pandémie de grippe H1N1. Le virus n’a pas muté en une forme plus meurtrière », a-t-elle souligné.

(©AFP / 17 mai 2010 15h02)

On a surtout eu la chance de ne pas les avoir écoutés et de ne pas avoir été se faire vacciner!
Au fait! Elle n’a pas encore démissionnée celle-là!!!

Et puis ça veut dire quoi cette annonce ?! Il comptent peut-être nous balancer le mutant la prochaine fois,allez savoir ?!!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Le vaccin anti-grippal pourrait rendre plus vulnérable au H1N1

 

MONTRÉAL – Un groupe de chercheurs canadiens a constaté que les personnes vaccinées contre la grippe saisonnière étaient plus exposées au risque de contracter le virus H1N1 que la moyenne de la population, selon une étude publiée dans la revue PLoS Medicine.

On en apprend tous les jours!!!

Cependant, la recherche menée à travers le Canada et dirigée par Danuta Skowronski du Centre de contrôle des maladies de Vancouver, évite d’établir un lien de cause à effet, se contentant d’évoquer une « possibilité ».

Lors d’une vague de cas de H1N1 observée dans une école au printemps 2009, on avait constaté que les personnes qui toussaient et avaient de la fièvre avaient été plus souvent vaccinées contre la grippe saisonnière que celles restées en bonne santé.

Sans rire!!!

Quatre études ont été lancées pour vérifier l’existence d’un rapport éventuel, portant au total sur 2.700 personnes ayant contracté la grippe H1N1 ou non, en Colombie-Britannique, en Alberta, en Ontario et au Québec.

La première, s’appuyant sur le système existant de surveillance de la grippe, a cherché à vérifier la proportion de personnes vaccinées contre la grippe saisonnière en 2008 dans deux groupes, l’un composé de personnes ayant souffert de H1N1, l’autre de celles qui ne l’ont pas contractée.

Elle a confirmé que le vaccin protégeait bien la population contre la grippe saisonnière, mais semblait associé à un risque accru de 68% de contracter le virus H1N1.

68% quand même!!!

Les trois autres études ont donné des résultats similaires, la probabilité de contracter ce virus étant multipliée par des facteurs situés entre 1,4 et 2,5 pour les personnes vaccinées. Cependant, le risque d’hospitalisation pour les patients atteints de H1N1 n’a pas augmenté pour ces personnes.

1,4 et 2,5 ,faut absolument arrêter de se faire vacciner !:)

Dans leur conclusion, les chercheurs soulignent qu’il est trop tôt pour tirer des conclusions fermes de ces chiffres, les phénomènes constatés pouvant être dus à d’autres facteurs qui n’étaient pas pris en compte dans leur recherche.

Ils soulignent aussi que l’organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé qu’un élément H1N1 soit ajouté aux vaccins préparés pour les prochaines campagnes, ce qui devrait éliminer tout risque éventuellement lié aux vaccins de 2009 qui n’en contenaient pas.

Et là on multiplie par combien ? 5,10 le nombre de malades qui n’étaient pas malades ?…..

Je ne voudrais jouer les mythomanes,mais à mon humble avis le mélange est déjà prés depuis longtemps!

(©AFP / 06 avril 2010 20h12)

//

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 avril 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

Chemtrails:Pourquoi ces épandages?

 

Quand aurons-nous le bonheur de voir plusieurs jours d’affilées

un ciel d’azur pur et limpide qui ne soit pas lacéré

et défiguré par ces traînées blanches que font certains avions dans le ciel ?

 Ce qui est le plus incroyable et agaçant c’est de se retrouver devant l’ironie

et les sarcasmes ou encore l’indifférence de la plupart des gens

quand on essaie d’aborder le phénomène Chemtrails.

 Et pourtant il suffit de lever les yeux

pour constater l’incontournable réalité des faits !
 
  Pour ceux qui pensent encore que ces traces qui quadrillent le ciel sont dû à un effet de condensation que font les avions en volant à une certaine altitude,

alors qu’ils me disent pourquoi certains jours on en voit aucunes ?

Ce pourrait-il qu’il y ait des jours où tous les vols sont suspendus ? 

 Bien sur que non !

 Il est clair que tous les avions ne sont pas de même nature, ne volent pas à la même altitude,

 mais SURTOUT n’ont pas la même MISSION !

 

La suite ici: http://behappyhumanity.spaces.live.com/blog/cns!484F9B55724925C!3026.entry?wa=wsignin1.0&sa=79274536

Moi-même je le constate quand l’état du ciel le permet,alors vous aussi,levez les yeux et voyez par vous-même que tout ceci n’a rien de naturel!

Quelques unes de mes photos sur le sujet:

:

J’ajouterais d’autres clichés par la suite…..

En ce Lundi de Pâques,8h du matin,voilà ce que j’avais au dessus de la tête !!!!!!!!!!!!

Je me suis levé vers 8h et ce balai macabre a duré jusqu’àux environ de 10h30!!!!!!

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Il est midi et malgré les nuages qui viennent obscurcirent le ciel et qu’ une trouée daigne me le montrer ,les avions sont toujours là à déverser leurs merdes!!!!
 ————————————————————————–
Mardi 6 Avril 2010
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :