RSS

Archives de Tag: tremblement de terre

Activité sismique au 06 Avril 2011

 
 logo - home
Pour plus d’infos rendez-vous sur le site de l’EMSC
 
Recent earthquakes worldwide (during the last 2 weeks)
——————————————————————————–
06 Avril 2011
 
2011-04-06   14:01:44.0   5.8   Région Nias Indonésie
10-degree map showing recent earthquakes
 
05 Avril 2011
 
2011-04-05   11:14:17.0  6.0   Kepulauan Talaud Indonésie
10-degree map showing recent earthquakes
 
 
04 Avril 2011
 
 2011-04-04   11:31:41.0   5.6   Frontière Inde/Népal
10-degree map showing recent earthquakes
 
 
03 Avril 2011
 
2011-04-03   20:06:40.0   6.8   Sud de Java
10-degree map showing recent earthquakes
 
 
2011-04-03   14:07:08.0    6.5   Région Fiji
10-degree map showing recent earthquakes
 
 
  Région de Honshu:
La terre continue de trembler dans une moindre mesure avec des répliques de mag. égales ou sup. à 5.
 
 
 
10-degree map showing recent earthquakes
 
 
66 Commentaires

Publié par le 6 avril 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Activité sismique du 30 Octobre 2010


 

 
 
 
 
 
 
 

 
 

 

 

Vous retrouverez toutes ces infos sur le site de l’EMSC.
 
 
 
 
 

 
 


 

 

 

Recent earthquakes in the Euro-Med region (during the last 2 weeks)

 

Recent earthquakes worldwide (during the last 2 weeks)

 

2010-10-30   10:39:24.8    5,2/4,9   Sud des iles Fiji

29  Oct.
29/10/2010 18:05:24.   5,1/4,5   Sud ouest de Sumatra

29/10/2010 16:30:25.9   5,1   Iles volcanique JAPON
2010-10-29   14:11:50.7    5,2   Coquimbo Chili
2010-10-29   06:19:21.0    5,2   Halmahera Indonésie 
 2010-10-29   06:13:33.5    5,0    Iles Santa Cruz
2010-10-29   02:25:01.9    5,1   Sud océan indien

2010-10-28   03:59:42.4    5,2/4,4    Région de l’Indu Afghnistan

2010-10-28   03:17:27.2    6,1    Région nouvelle irelande PNG
2010-10-28   02:22:26.5    5,1    Mer de Banda
2010-10-28   02:22:26.5    5,4    Golf de Californie
2010-10-28   00:53:28.7    5,1    Iles Salomon

 

Étiquettes : ,

Séisme Mag 6,2 dans le sud du Pérou

Détails du séisme

Ampleur 6,2
Date-Time
Emplacement 18,023 ° S, 70.533 ° W
Profondeur 35 km (21,7 miles), institué par le programme de localisation
Région Le sud du Pérou
Distances 30 km (20 miles) de W Tacna, au Pérou
55 km (35 miles) NNW de Arica, Tarapaca, Chili
100 km (65 miles) de la SSE Moquegua, Pérou
960 km (600 miles) de la SE LIMA, Pérou
Incertitude Lieu + Horizontal / – 4,9 km (3,0 miles), la profondeur fixée par programme de localisation
Paramètres NST = 340, NPH = 340, Dmin = 535.7 km, SGD = 0,87 sec, Gp = 14 °,
M-type = magnitude de moment télésismiques (Mw), Version = 8
Source
  • USGS NEIC (WDCS-D)
L’ID d’événement us2010vyad
 

Étiquettes : , ,

Point de vue du sismo-vulcanologue Raymond Matabosch sur la marée noire qui frappe la Louisiane

Les apprentis sorciers et les catastrophes…

Les pétroliers sont allés au delà du possible avec la plate-forme de prospection pétrolière qui a littéralement coulé, au large de la Louisiane, suite à une accumulation d’explosions sous-marines, une toutes les 9 secondes depuis des semaines, des mois et des années.

Golfe du Mexique
Pour comprendre la marée noire qui frappe la Louisiane, il faut penser aux tremblements de terre, les uns naturels et les autres induits.

Une des zones de prospection pétrolifère
Une des zones de prospection pétrolifère… dans le Golfe du Mexique, au large de la Louisiane, zone truffée de Monts en dôme, plus de 15…

et…

Le dernier séisme induit, en date, ayant provoqué la marée noire dans le golfe du Mexique car, à jouer avec le feu, les pétroliers sont allés au delà du possible avec la plate-forme de prospection pétrolière qui a littéralement coulé, au large de la Louisiane, suite à une accumulation d’explosions sous-marines, une toutes les 9 secondes depuis des semaines, des mois et des années, pour permettre aux scientifiques et aux techniciens d’affiner les résonnances sismiques dans le cadre des études « pétrolifères »… qui se déroulaient dans la Chandeleur Valley, la Redfish Valley et le Gulfport Valley, et les canyons sous-marins du Mississipi, dans l’axe même du rift de New Madrid… une région, au large de la Louisiane, truffée de Monts en Dôme et à forte sismicité…

Volcan de boue dans le Golfe du Mexique
Cerclés de rouge les volcans de boue sous-marins et autres exutoires gazeux… dans une des zones de prospection pétrolifère… dans le Golfe du Mexique

Est-il nécessaire de s’interroger sur les vraies causes qui ont coulé la plateforme de prospection… suite à des arrivées massives de gaz qui déclenchèrent une explosion qui embrasa la plateforme?

source: http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/05/02/pour-mieux-comprendre-la-maree-noire-qui-frappe-la-louisiane-et-le-delta-du-mississipi-3579.qc

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Un glacier se détache au Pérou et provoque un tsunami dans les Andes

 

Un énorme glacier s’est détaché de la banquise et a fait déborder un lac au Pérou, provoquant une vague géante de 23 mètres de haut qui a détruit une centrale de traitement de l’eau desservant 60 000 habitants et qui a tué au moins trois personnes, d’après ce qu’ont déclaré des responsables du gouvernement lundi.

La masse de glace s’est détachée dans un lac des Andes dimanche près de la ville de Carhuaz, à près de 320 kilomètres au nord de la capitale du Pérou, Lima. Trois personnes ont été emportées par les vagues et ensevelies sous des débris. Le lac est l’un des « 513 lacs » du nord de la région d’Ancash au Pérou.

Environ une cinquantaine de personnes ont été blessées par le tsunami provoqué par la chute du glacier. Vingt maisons ont été détruites.

Les enquêteurs ont déclaré que le morceau de glace du glacier Hualcan qui s’est détaché mesurait 508 mètres par 203 mètres.

« Le chute dans le lac [du morceau de glacier] a généré une vague géante qui a dépassé les barrages du lac, qui mesurent 23 mètres de haut, ce qui signifie que la vague faisait au moins 23 mètres de haut » a déclaré Patricio Vaderrama, un expert des glaciers à l’Institut des Ingénieurs des Mines du Pérou.

Les autorités ont évacué les vallées montagneuses, craignant d’autres chutes.

Cet incident est l’un des signes les plus concrets montrant la disparition des glaciers au Pérou, qui abrite près de 70% des champs de glace tropicaux du monde. Les scientifiques affirment que les températures plus chaudes entraîneront la fonte totale des glaciers d’ici vingt ans.

En 1970, près de Carhuaz, un séisme avait provoqué une avalanche de glace, de roche et de boue sur la montagne de Huascaran, qui avait enterré la ville de Yungay, tuant plus de 20 000 personnes vivant sur le pic le plus haut du pays, qui culmine à 6 383 mètres.

Le gouverneur d’Ancash, Cesar Alvarez a déclaré que le changement climatique était à l’origine de cet incident, tout comme la disparition d’un tiers des glaciers des Andes péruviennes au cours des trente dernières années.

D’après un rapport publié par la Banque Mondiale en 2009, les glaciers du Pérou ont diminué de 22% au cours des 35 dernières années, entraînant une diminution de 12% de la quantité d’eau douce atteignant la côte –qui abrite la plupart de la population du pays.

Ainsi, la fonte des glaciers menace la distribution en eau des grandes villes de la région, qui dépend largement des eaux de ruissellement glaciaire. Par exemple, Quito, la capitale équatorienne, tire 50 % de son eau potable du bassin glaciaire tandis qu’en Bolivie, La Paz en tire 30 %.

D’après le rapport de la Banque Mondiale, le volume de la surface glaciaire perdue au Pérou équivaut à 7 000 millions de mètres cubes d’eau, soit une quantité d’eau représentant environ dix ans d’approvisionnement pour la ville de Lima au Pérou.

Image sat:  http://hisz.rsoe.hu/alertmap/woalert_read.php?glide=TS-20100413-25676-PER

http://www.actualites-news-environnement.com/23362-glacier-Perou-tsunami-Andes.html

 

Étiquettes : , , , , , ,

Le projet H.A.A.R.P

 

La technologie mettra à la disposition des grandes nations des procédés qui leur permettront de mener des guerres furtives, dont seule une infime partie des forces de sécurité auront connaissance. Nous disposons de méthodes capables de provoquer des changements climatiques, de créer des sécheresses et des tempêtes, ce qui peut affaiblir les capacités d’un ennemi potentiel et le pousser à accepter nos conditions. Le contrôle de l’espace et du climat ont remplacé Suez et Gibraltar comme enjeux stratégiques majeurs” (Zbigniew Brzezinski, principaux concepteur de la politique étrangère américaine avec Henry Kinsinger).

Un premier reportage, diffusé par la chaîne ITV et déjà publié sur ce site, présentait succinctement le projet HAARP : http://www.prisedeconscience.org/science/projet-haarp-itv-86

Voici maintenant un documentaire plus complet abordant précisément ce funeste projet.

Sous le sigle HAARP se cache un des programmes de recherche appliquée qui, bien que présenté comme inoffensif et d’usage civil, est considéré par un grand nombre de scientifiques de renom comme une arme secrète redoutable, développée par les Américains et qui serait déjà opérationnelle. Que les sceptiques prompts à la moquerie facile veuillent bien prendre le temps de s’informer en lisant cet article. Nous ne prétendons pas que cette arme soit utilisée, nous pensons donner suffisamment d’indices pour suggérer qu’elle existe et nous posons le problème moral de son emploi.
Il y a une trentaine d’années, Zbigniew Brzezinski, Conseiller pour la Sécurité Nationale américaine, écrivait dans son livre « Entre deux âges » que : « La technologie permettra tôt ou tard aux chefs des grandes nations d’utiliser des techniques pour mener des guerres secrètes. Des techniques, de modification sélective et ciblée du climat, pourront être employées pour déclencher des périodes prolongées de sécheresse ou d’orage ». Rappelons que Brzezinski  co-fonde alors, avec David Rockefeller, la commission Trilatérale en 1973, qu’il dirige jusqu’en 1976.

Rosalie Bertell est couverte de diplômes et a été conseillère scientifique du président Carter pour les technologies de défenses au cours des années 1970. Elles a réalisé de nombreuses études sur des sujets comme la radiation émises par les essais nucléaire et a dirigé de nombreuses commissions internationales sur diverses catastrophes. En 2005, Rosalie Bertell  a été sélectionnée parmi les “milles femme de paix” pour le prix nobel. Elle compare Haarp à un “four gigantesque qui peut entrainer une déchirure dans l’ionosphère et générer non seulement des trous, mais de grandes entailles dans la couche protectrice qui empêche les radiations mortelles de bombarder notre planète“. Pour elle la question ne se pose pas : “Ce sont les militaires qui ont détérioré le climat et la couche d’ozone“.

Rosalie Bertell confirme que « Les scientifiques militaires américains travaillent sur des systèmes atmosphériques pouvant être employés comme armes potentielles. Les méthodes incluent l’intensification des orages et la canalisation des vapeurs de rivières dans l’atmosphère terrestre pour produire des sécheresses et des inondations ciblées ».

En février 1998, le Comité des Affaires Étrangères de Sécurité et de Défense du Parlement Européen, interpellé officiellement par un rapport de Britt Theorin, Membre du Parlement suédois, a tenu des audiences publiques à Bruxelles sur le programme H.A.A.R.P. Les conclusions officielles de ces séances furent que : « Le Comité considère que H.A.A.R.P, compte-tenu de son puissant impact projeté à distance sur l’environnement, est un problème global qui exige que ses implications éthiques, légales et écologiques soient examinées par un corps d’experts internationaux indépendants. Le Comité regrette les refus répétés de l’Administration des Etats-Unis de témoigner et donner des preuves sur les risques publics et environnementaux du programme H.A.A.R.P ». Cette demande fût alors rejetée, lui étant opposé le fait que la Commission Européenne ne peut s’immiscer dans « les liens entre l’environnement et la défense » (sic), et Bruxelles voulant éviter un rapport de force avec Washington.

Nicholas Begich (présent dans la 1ère partie de cette vidéo), docteur en médecine, est profondément impliqué dans la campagne contre le projet Haarp. Il est coauteur avec la journaliste Jeanne Manning, spécialisée dans les recherches sur les énergies dites “non conventionnelles”, de l’ouvrage “Les anges ne jouent pas de cette Haarp” (rubrique “livre” de ce site). Il affirme sans ambiguïté que l’un des buts de  ce projet est de mettre sur pied une arme de destruction, aussi bien massive qu’individuelle.

Dès 1952, le docteur José Manuel Rodriguez Delgado, professeur de physiologie à Yale, avait découvert que l’on pouvait affecter le comportement émotionnel et la façon de penser d’un individu par l’utilisation de certaines fréquences et de certaines ondes. Avec d’autres scientifiques comme Robert Becker, ils ont réussi à démontrer que des ondes de types ELF, identiques à celles utilisées par Haarp qui sont couplées avec l’emploi de courant alternatif, génèrent des fréquences “où la plupart des fonctions cérébrales profondes de l’être humain peuvent être manipulées de l’extérieur avec des résultats tangibles“. Le docteur Begich explique que certaines ondes peuvent provoquer dans le cerveau l’apparition de substances neuro-chimiques  qui génèrent “un vaste arsenal de réponses et de comportements émotionnels ou intellectuels comme des sentiments de peur, de dépression, de désir, d’amour“.

Marc Filterman, ancien officier de l’armée française, distingue plusieurs sortes d’armes “non conventionnelles” qui utilisent des radiofréquences. Il estime que les Etats-Unis et l’union soviétique maîtrisent parfaitement la manipulation du climat depuis le début des années quatre-vingt, grâce à ELF.

Ces brefs paragraphes d’introduction pouvant donner à penser que H.A.A.R.P n’est pas une fumisterie du type du monstre du Loch Ness ou de l’abominable homme des neiges, il convient d’en dire un peu plus sur ce programme.

Haarp est donc une installation militaire conjointe entre l’US Navy et l’US Air Force, financée directement par le département américain de la Défense, sans avoir à passer par un processus d’évaluation par des chercheurs américains comme c’est le cas d’habitude.

Voyons ce qu’en dit Michel Chossudovsky dans la revue The Ecologist et dans Global Research : « HAARP est une arme de destruction massive, capable de déstabiliser des systèmes agricoles et écologiques au niveau mondial. » La guerre climatique (il s’agit bien de cela) est susceptible de menacer l’avenir de l’humanité.

Comment ça marche ?
Cette technologie revient à pointer vers l’ionosphère un faisceau d’ondes (comme le ferait un émetteur radio) à la haute fréquence afin de voir ce qui s’y passe. Le bombardement d’une zone donnée de l’ionosphère avec ces HF a pour effet de créer un énorme miroir virtuel qui agit comme une antenne. Cette « antenne » virtuelle émet des fréquences extrêmement basses vers la Terre. C’est un peu comme si on créait une sorte de four micro-ondes géant dans un territoire donné de l’ionosphère. Ces ondes sont de nature à dérégler les systèmes de guidages électroniques aussi bien d’avions qui passeraient par là, que des missiles, jusqu’à les faire se désintégrer en plein vol. Mais Haarp peut aussi bien déclencher des séismes.
Et si certains récents séismes étaient provoqués ? Grâce à ces ondes, on peut aussi « scanner » la croûte terrestre à des profondeurs extrêmes pour en faire une sorte de radiographie afin de détecter n’importe quelle implantation secrète nucléaire. L’injection de fortes quantités d’énergie dans l’ionosphère a la capacité d’influencer la météorologie, provoquant des effets bénéfiques dans une région ou cauchemardesque dans une autre. On peut également provoquer la libération soudaine d’une énorme quantité d’énergie, en imitant par exemple le flash provoqué par une explosion nucléaire à haute altitude. Ce type d’action ne relève pas de la science-fiction, il a été utilisé en 1991 au cours de la guerre du Golfe et de l’opération « Desert Storm ».   Selon le périodique militaire officiel Defence News (n19 du 13 avril 1992), les Etats-Unis avaient déployé sur le champ de bataille une arme à impulsion électromagnétique (EMP Weapon).   Le but de cette arme est double:  il permet, comme le fait une explosion nucléaire, d’empêcher toute forme de communication radio chez l’ennemi et a un effet redoutable en matière de guerre psychologique. On comprend mieux dans ce cas pourquoi des dizaines de milliers de soldats irakiens se sont rendus sans combattre. Il serait peut-être temps d’arrêter de jouer aux apprentis sorciers…

Haarp aurait donc la capacité d’interrompre toute forme de communication hertzienne, de modifier la météorologie, d’influer sur le cerveau humain, de provoquer des tremblements de terre en bombardant d’onde certaines zones à failles sismique par exemple, et pourrait générer des explosions aussi puissantes qu’une bombe atomique.

A noter que l’Australie et la Russie dispose d’une telle installation..

Source : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/haarp-un-systeme-d-armement-68896

source : http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article833&lang=fr

Enfin, voici un lien portant sur une étude complète de l’astrophysicien Jean-Pierre Petit, intitulée : “Le projet Haarp et ce qu’il cache” :

http://www.jp-petit.org/nouv_f/Crop%20Circles/Haarp.htm

Et un dernier, détaillant ce projet de manière complète :

http://www.onnouscachetout.com/themes/technologie/haarp.php

Pour le doc vidéo en haut de page à cette adresse:

 http://www.prisedeconscience.org/category/manipulation-et-complot

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Les zones sismiques en France.

ECHELLE DE RICHTER

Établie par Charles Richter, elle mesure la magnitude des séismes. Elle est évaluée à partir de l’amplitude des ondes sismiques enregistrées sur le sismographe. C’est une échelle logarithmique où chaque degré de l’échelle représente une magnitude 10 fois plus élevée que le degré précédent.

Elle sert de référence sur le plan scientifique mais au plan pratique, l’échelle d’intensité est préférable ( Échelle de Mercalli, MSK…).

Échelle MSK

  • Degré III Secousse ressentie par quelques personnes à l’intérieur des habitations
  • Degré IV Légères vibrations
  • Degré V La population est réveillée. Pas de véritables dégâts.
  • Degré VI Début de frayeur /Quelques dommages aux habitations ( fissurations, brèches…)Perception humaine particulièrement forte.
  • Degré VII Dommages sensibles aux habitations.
  • Degré VIII Dommages amplifiés. Frayeur, panique.
  • Degré IX Dommages aux constructions généralisés. Panique générale.
  • Degré X Ouvrages d’art endommagés.
  • Degré XI et XII Dégâts considérables. Situation rare et extrême.

La carte de sismicité (base de données BCSF de 1980 à 1998)

Année Ville

Dommages

1909

Lambesc en Provence

46 morts/ milliers d’habitations détruites Intensité VIII et IX

13 août 1967

Arette (Pyrénées-Atlantiques)

1 mort/ 2000 habitations endommagées
5,3 sur l’échelle de Richter

29 fév. 1980

Arudy (Pyrénées-Atlantiques)

5,4 sur l’échelle de Richter

En Europe, comparée à la Grèce ou à la Turquie, la France métropolitaine est une région à sismicité moyenne. Les séismes y sont essentiellement superficiels, leur foyer se situe dans la croûte terrestre. Ils résultent du rapprochement lent entre la plaque africaine et la plaque eurasienne et sont répartis le long des zones de failles et de plissements souvent anciennes.

On dénombre en moyenne chaque année une vingtaine de séismes de magnitude supérieure à 3.5 alors que plusieurs milliers sont ressentis dans l’ensemble du bassin méditerranéen. Néanmoins, la France a subi dans le passé des séismes destructeurs qui se sont produits sur le territoire national ou dans des régions frontalières.

 

Les zones sismiques de la France métropolitaine

 

En France métropolitaine, 37 départements sont classés, en tout ou partie, en zone de sismicité Ia, Ib, ou II. Huit d’entre eux sont concernés dans leur intégralité :
– Alpes de Hautes Provence
– Alpes Maritimes
– Pyrénées Orientales
– Haut-Rhin
– Savoie
– Haute-Savoie
– Vaucluse
– Territoire de Belfort
Les alpes et la Provence

L’activité sismique des Alpes est liée à la déformation de la marge de la plaque Européenne.
Au nord, une bande sismique s’étend sur 50 km de large depuis Chamonix jusqu’à Valence.
Cependant, toute cette zone provençale est peut-être actuellement le siège d’une lacune sismique, c’est-à-dire une zone reconnue comme sismique autrefois mais dont l’activité sismique est relativement faible aujourd’hui. Ceci impose une surveillance particulière d’autant que la densité de la population a beaucoup augmentée ces dernières décennies.
Au sud, jusqu’à la Méditerranée, de Marseille à Cannes, la sismicité est nulle. On y ressent néanmoins des séismes dont les foyers se situent plus à l’Est, à partir de Nice en direction de l’Italie (cela correspondrait à la limite des plaques Afrique et Europe).
Enfin, on observe une activité assez régulière et importante dans le Queyras et l’Ubaye mais également dans les régions internes des Alpes et notamment dans le Briançonnais.

La vallée du Rhône

A l’Ouest des Alpes, de Valence jusqu’en Provence occidentale et jusqu’en bordure du Massif Central, la vallée rhodanienne est une zone de rift datant de 25 Ma, et donc à l’origine d’une ligne sismique allant du Tricastin jusqu’à Cavaillon et Nîmes. La région de Montélimar a connu plusieurs séismes qui ont atteint l’intensité VIII (1772-1773, 1873 et 1901). Cette zone a été l’objet d’une surveillance accrue suite à l’installation de centrales nucléaires.

Les Pyrénées

La chaîne des Pyrénées s’est formée suite au grand coulissage qui s’est produit voilà 100 Ma le long de la faille nord-pyrénéenne, déplaçant l’Espagne vers l’Est, suivi par un déplacement vers le Nord de cette dernière. L’activité sismique est importante et assez homogène le long de l’axe. Elle est surtout concentrée dans certaines zones comme Arette, Arudy et Saint-Paul de Fenouillet qui a connu en le 18 février 1996 le plus fort séisme français depuis 40 ans (MS = 5.6), la Bigorre, Bagnères-de-Luchon et le massif de la Maladetta, Andorre.
Actuellement, le Roussillon a une activité sismique faible, ce qui n’a pas été toujours le cas dans le passé avec notamment le séisme de Catalogne de 1428 qui a fait de gros dégâts. On pourrait donc croire à une phase de lacune sismique.

Le fossé rhénan et l’Auvergne

Ce sont des régions en extension avec des rifts intracontinentaux datant de 30 Ma (oligocène) associés à du volcanisme (Kaiserstuhl à l’Est de Colmar; volcans d’Auvergne). La sismicité n’est pas très élevée actuellement, mais dans le passé la région a subi de fortes secousses comme le séisme de Bâle de 1356 (intensité X). Près de Clermont-Ferrand, deux séismes d’intensité VIII se sont produits en 1477 et 1490. Depuis quelques années, le Livradois (région montagneuse d’Auvergne) connaît une certaine activité sismique.

Massif armoricain, Massif central occidental, Vosges

Ces massifs correspondent à l’ancienne chaîne hercynienne (300 Ma). La sismicité est régulière mais assez diffuse. Le séisme le plus marquant est sans doute celui de Remiremont dans les Vosges en 1682. Des séismes plus récents ont eu lieu au Sud de la Bretagne (1930 dans le Morbihan; 1959 près de Quimper), à l’île d’Oléron (1972), à l’Ouest du Contentin (1926) ainsi que les deux crises qui ont secoué en 1977 les régions d’Eguzon (Indre) et de Cosne d’Allier.

Les tremblements de terre les plus anciens (avant 1900)

  • 1 Avant l’an mil
  • 2 Années 1200
  • 3 Années 1300
  • 4 Années 1400
  • 5 Années 1500
  • 6 Années 1600
  • 7 Années 1700
  • 8 Années 1800
  • 9 Années 1900
  • 10 Années 1950
  • 11 Années 1960
  • 12 Années 1980
  • 13 Années 1990
  • 14 Années 2000
  •  

    Étiquettes : , , , , , , , , ,

    Seisme au Chili.

    Sur cette carte,vous pouvez suivre en quasi direct les séismes et leur répliques.

    Tous les carrés bleus correspondent aux répliques de la journée.

    * Pour la carte au niveau mondial:

    http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/recenteqsww/

    __________________________________

    *Nouvelle réplique de magnitude 6,7  aujourd’hui Mardi 16 Mars 2010,toujours dans la région de BIO-BIO,à quelques 86 Kms de Conception.

    * Nouveau Seisme aujourd’hui Lundi 15 Mars à 11h08,de magnitude 6 dans la région Offshore BIO-BIO (Chili).

    ___________________________

     

     CHILI

    Une alerte au tsunami a été émise par le Bureau national des urgences (Onemi) sur une section de plus de 400 kilomètres du littoral, depuis la région de Valparaiso (centre) jusqu’à celle des Lacs (sud). Cette deuxième alerte en une semaine a été levée au bout de quatre heures.

    « Aucun mort n’a été signalé et nous n’en attendons pas », a déclaré le nouveau ministre de l’Intérieur, Rodrigo Hinzpeter.

    Plus de 270 répliques ont été ressenties depuis la catastrophe du 27 février qui a fait 497 morts identifiés et des centaines de disparus, selon les dernières données officielles. Un demi-million de logements ont été endommagés ou sinistrés.

    Jeudi 11 Mars 2010

    Chili: une secousse de 7,2 touche la capitale Santiago

    Trois fortes secousses telluriques ont été ressenties dans plusieurs villes du centre du Chili, provoquant une alerte au tsunami et un début de panique. Ces secousses ont eu lieu peu avant l’investiture du président élu Sebastian Pinera.

    La plus violente, qui était de magnitude 7,2 selon l’institut sismologique américain USGS, a duré près d’une minute vers 15h40 suisses. C’est la plus forte secousse ressentie depuis le séisme et le tsunami qui ont fait 497 morts et plusieurs centaines de disparus le 27 février.

    Peu après, le Bureau national des urgences a annoncé une alerte au tsunami dans le centre du Chili. Le séisme a créé un début de panique parmi certaines personnalités invitées à la cérémonie d’investiture de Sebastian Pinera, à laquelle assistaient sept chefs d’Etat latino-américains. La cérémonie a ensuite repris son cours.

    Deux autres secousses plus brèves ont été moins fortement ressenties par la suite. Aucun dégât matériel ou victime n’a été signalé dans un premier temps par les médias chiliens.

    Plus de 268 répliques ont été ressenties depuis le séisme de magnitude 8,8 du 27 février au matin, suivi de trois vagues de tsumami.

    Quant à Sebastian Pinera, il a prêté serment devant le président du Parlement à Valparaiso, à 120 km à l’ouest de Santiago, puis a enfilé l’écharpe présidentielle tricolore. M. Pinera devait entamer immédiatement son mandat par une visite dans la ville côtière de Constitucion en partie ravagée par le séisme et le tsunami du 27 février.

    7 seismes de mag /5,0/5,0 /4,9 /5,4/6,0/6,7/6,9/ en moins de 2 heure à cet endroit,cela commence à faire beaucoup ! 
    Préparez-vous au grand chambardement….!
    ———————————————————————

    Un terrible séisme de magnitude 8.8 a frappé la Chili, Santiago, la ville principale est dans la pagaille après le terrible tremblement de terre. C’est le 5ème séisme puissant dans l’histoire. Des tsunamis importants se sont  créés en Asie et s’approchent de beaucoup de zones en ce moment. Hawaï, l’Australie, la Nouvelle Zélande et beaucoup de nations du Pacifique sont en ce moment en alerte tsunami majeure. Le Chili est gravement menacé parce qu’il se trouve sur la frontière de la plaque Pacifique et la plaque Sud Américaine.

    Une activité sismique Importante se passe dans le monde entier, depuis le séisme d’Haïti, du Japon et maintenant le Chili a été secoué par des tremblements de terre importants. Il y aussi de  l’inquiétude à propos de l’Amérique du Nord dans les mois à venir avec l’activité croissante sur la Faille de San Andreas selon l’ USGS et les régions peuplées de Californie.

     
    Poster un commentaire

    Publié par le 6 mars 2010 dans Séisme CHILI

     

    Étiquettes : , ,

     
    %d blogueurs aiment cette page :