RSS

Archives de Tag: thomas

Haïti: autorités et ONG se mobilisent devant la menace de la tempête Tomas (mise à jour)

 

Haïti: l’ouragan Tomas a fait 21 morts et pourrait aggraver le choléra

PORT-AU-PRINCE – Le bilan du passage de l’ouragan Tomas en Haïti s’est brusquement alourdi lundi à 21 morts tandis que les fortes inondations qu’il a provoquées risquaient de propager encore davantage l’épidémie de choléra qui a fait 544 morts jusqu’à maintenant.

Tomas s’est abattu entre jeudi et vendredi sur Haïti avec des vents soufflant à plus de 130 kmh et des pluies torrentielles.

L’ouragan a fait au moins 21 morts et 36 blessés, a indiqué lundi la Protection civile haïtienne. Tomas avait causé la mort de 14 personnes dans l’île de Sainte-Lucie, au sud de la Martinique.

Tomas est le premier ouragan essuyé par Haïti depuis le séisme meurtrier du 12 janvier qui a fait 250.000 morts. Le cyclone n’a pas directement frappé le pays, se contentant d’évoluer le long de la côte ouest, épargnant le pire aux centaines de milliers de sinistrés du tremblement de terre qui vivent dans des camps dans la région de Port-au-Prince.

Mais les fortes précipitations ont été destructrices, en particulier dans l’ouest du pays. Quelque 857 maisons ont été détruites et 5.000 endommagées, et le cyclone a laissé 5.950 familles sinistrées, selon la Protection civile, qui a précisé que 36.000 personnes avaient dû être évacuées et que sept personnes étaient portées disparues lundi.

« L’évacuation des dégâts se poursuit », a déclaré lundi la directrice de la Protection civile haïtienne, Alta Jean-Baptiste. « Il y a eu beaucoup de dégâts, au niveau des routes qui sont coupées, et des plantations agricoles qui ont été détruites ».

« Il y a une situation d’urgence à Léogâne, une trentaine de kilomètres à l’ouest de Port-au-Prince, la ville la plus frappée par les intempéries, totalement inondée », a-t-elle ajouté.

Vendredi, des images de la ville avaient montré des rues complètement inondées. « On a commencé à évacuer l’eau, mais il faut des actions urgentes (…) car si la pluie recommence à tomber, il y aura de nouvelles inondations », a souligné Mme Jean-Baptiste. « Léogâne est la ville qui a le plus souffert du passage de Tomas parce qu’elle avait été fragilisée par le séisme ».

Trois jours après le passage de l’ouragan, les autorités craignaient une augmentation des infections de choléra, car les précipitations ont entraîné une augmentation du volume d’eau polluée, un des principaux vecteurs de la maladie.

« Il faut s’attendre à une progression (de la maladie) après le cyclone », a déclaré à l’AFP le docteur Daniel Henry, directeur de cabinet du ministre de la Santé.

L’épidémie a fait jusqu’à présent 544 morts, selon les données fournies lundi par le ministère haïtien de la Santé publique et de la population, qui a également fait état de plus de 8.000 hospitalisations. Samedi, le ministère avait dénombré 501 morts et 7.359 hospitalisations.

L’épidémie sévit en Haïti depuis mi-octobre. Des analyses de laboratoires publics américains ont révélé que la bactérie responsable de l’épidémie était similaire à des souches trouvées en Asie.

Le choléra mobilise une importante aide internationale. « C’est en dehors des zones les plus peuplées que l’assistance est devenue particulièrement nécessaire », a indiqué lundi l’ONG Médecins sans frontières.

« Nous sommes très préoccupés par la propagation de l’épidémie dans les zones rurales, car se rendre dans des structures existantes de santé est difficile. Des centres de traitement doivent être installés et ceux qui existent doivent être soutenus afin d’assurer un accès rapide au traitement », a expliqué Kate Alberti, épidémiologiste de MSF.

(©AFP / 08 novembre 2010 19h40)

//

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :