RSS

Archives de Tag: tension

Pyongyang menace d' »anéantir » les hauts-parleurs sud-coréens réinstallés à la frontière

 

SEOUL – La Corée du Nord a menacé samedi de lancer « une frappe généralisée » sur les hauts-parleurs sud-coréens réinstallés à la frontière pour la guerre psychologique contre Pyongyang, selon un communiqué militaire cité par l’agence officielle nord-coréenne KCNA.

« Les forces armées révolutionnaires de la DPRK (la Corée du Nord, ndlr) lanceront une frappe militaire généralisée pour anéantir les dispositifs de guerre psychologique » du Sud, a déclaré l’Etat-major général de l’Armée populaire nord-coréenne cité par l’agence.

« Il devrait être bien compris que la réplique militaire de la (Corée du Nord) est une frappe sans pitié, incluant même de transformer Séoul, bastion du groupe de traîtres, en un océan de flammes », indique encore le communiqué.

La Corée du Sud a réinstallé récemment des hauts-parleurs en 11 endroits de la frontière militarisée entre les deux Corées, dans l’intention de reprendre les émissions contre le régime nord-coréen, suspendues depuis 2004.

Cette décision a été prise par Séoul à la suite du torpillage d’un de ses navires de guerre en mars dernier, attribué à Pyongyang par une commission multinationale d’enquête.

La décision sud-coréenne équivaut à « une déclaration de guerre directe », ajoute le communiqué de l’Etat-major général nord-coréen, selon lequel il s’agit d’une « violation flagrante » de la déclaration de paix et de réconciliation inter-coréenne signée en 2000 entre les deux pays.

« En conséquence, les forces armées révolutionnaires de la Corée du Nord lanceront une frappe généralisée » sur ces installations, ajoute le communiqué.

La déclaration, publiée par l’agence officielle nord-coréenne KCNA, décrit encore les hauts-parleurs sud-coréens comme « un acte de provocation hideux portant atteinte à la dignité et aux intérêts suprêmes » de la Corée du Nord.

La tension entre les deux Corées est au plus haut depuis le torpillage du Cheonan, une corvette de 1.200 tonnes, tuant 46 de ses marins en mer Jaune.

Les deux pays sont toujours juridiquement en état de guerre, le conflit de 1950-53 s’étant conclu sur une armistice.

Pyongyang et Séoul avaient mis fin à la guerre de propagande par hauts-parleurs le long de la frontière en 2004 afin de favoriser un réchauffement des relations.

Le Nord communiste accuse toutefois des mouvements civils sud-coréens de se livrer à des lancers de tracts hostiles par dessus la frontière, hautement militarisée.

(©AFP / 12 juin 2010 06h25)

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Corée:la tension monte….!

Séoul doit arrêter sa campagne de « calomnie » sous peine de « sévère punition »

SEOUL – La Corée du Nord a menacé dimanche d’infliger une « sévère punition » à la Corée du Sud si celle-ci poursuit sa campagne « intolérable » de « calomnie », 48 heures après la saisine par Séoul du Conseil de sécurité de l’ONU pour le torpillage d’un de ses navires de guerre.

L’avertissement du régime communiste de Pyongyang est intervenu alors que le secrétaire américain à la Défense Robert Gates n’excluait pas de « nouvelles provocations » suite au torpillage fin mars de la corvette sud-coréenne Cheonan (46 morts).

Vendredi, la Corée du Sud a saisi formellement le Conseil de sécurité au sujet de cette « attaque » qui « constitue une violation flagrante » de la Charte de l’ONU, de l’armistice de 1953 ayant mis fin à la guerre de Corée et d’un accord bilatéral datant de 1992.

Le Nord a très mal réagi. Dimanche, la Commission pour la réunification pacifique de la mère patrie a promis à Séoul une « punition sévère » pour l’action diplomatique déclenchée contre Pyongyang aux Nations unies.

« C’est pour nous une autre provocation intolérable et sérieuse », a estimé cette commission chargée des relations avec la Corée du Sud.

« Les marionnettes sud-coréennes n’éviteront jamais une punition sévère de la part de notre armée et de notre peuple, ainsi que de vives protestations des gens du Sud si elles poursuivent leur campagne de calomnie » contre la Corée du Nord, ajoute la déclaration de Pyongyang.

Robert Gates, qui s’est entretenu avec ses homologues de Corée du Sud et du Japon en marge d’une conférence sur la sécurité asiatique ayant pris fin dimanche à Singapour, a appelé à un front uni face à la Corée du Nord, tout en admettant que les options étaient limitées pour Washington et ses alliés.

« Tant que le régime (nord-coréen) ne se préoccupe pas de ce que pense de lui le reste du monde, tant qu’il ne se préoccupe pas du bien-être de son peuple, franchement, il n’y a pas grand chose à faire, à moins d’être prêt à un moment à utiliser la force militaire », a dit M. Gates à la BBC. « Et personne ne veut cela », a-t-il ajouté.

Selon le responsable américain, l’attitude provocatrice de la Corée du Nord pose un « dilemme » aux pays qui cherchent des mesures efficaces contre Pyongyang en dehors de l’action militaire.

Il a également reconnu que les motivations du torpillage de la corvette Cheonan restaient floues.

« Il faut se demander à quoi ils pensent et s’il y aura de nouvelles provocations », a-t-il dit, en rappelant le caractère imprévisible du régime de Pyongyang.

(©AFP / 06 juin 2010 15h27)

//

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :