RSS

Archives de Tag: tempéte

Haïti: autorités et ONG se mobilisent devant la menace de la tempête Tomas (mise à jour)

 

Haïti: l’ouragan Tomas a fait 21 morts et pourrait aggraver le choléra

PORT-AU-PRINCE – Le bilan du passage de l’ouragan Tomas en Haïti s’est brusquement alourdi lundi à 21 morts tandis que les fortes inondations qu’il a provoquées risquaient de propager encore davantage l’épidémie de choléra qui a fait 544 morts jusqu’à maintenant.

Tomas s’est abattu entre jeudi et vendredi sur Haïti avec des vents soufflant à plus de 130 kmh et des pluies torrentielles.

L’ouragan a fait au moins 21 morts et 36 blessés, a indiqué lundi la Protection civile haïtienne. Tomas avait causé la mort de 14 personnes dans l’île de Sainte-Lucie, au sud de la Martinique.

Tomas est le premier ouragan essuyé par Haïti depuis le séisme meurtrier du 12 janvier qui a fait 250.000 morts. Le cyclone n’a pas directement frappé le pays, se contentant d’évoluer le long de la côte ouest, épargnant le pire aux centaines de milliers de sinistrés du tremblement de terre qui vivent dans des camps dans la région de Port-au-Prince.

Mais les fortes précipitations ont été destructrices, en particulier dans l’ouest du pays. Quelque 857 maisons ont été détruites et 5.000 endommagées, et le cyclone a laissé 5.950 familles sinistrées, selon la Protection civile, qui a précisé que 36.000 personnes avaient dû être évacuées et que sept personnes étaient portées disparues lundi.

« L’évacuation des dégâts se poursuit », a déclaré lundi la directrice de la Protection civile haïtienne, Alta Jean-Baptiste. « Il y a eu beaucoup de dégâts, au niveau des routes qui sont coupées, et des plantations agricoles qui ont été détruites ».

« Il y a une situation d’urgence à Léogâne, une trentaine de kilomètres à l’ouest de Port-au-Prince, la ville la plus frappée par les intempéries, totalement inondée », a-t-elle ajouté.

Vendredi, des images de la ville avaient montré des rues complètement inondées. « On a commencé à évacuer l’eau, mais il faut des actions urgentes (…) car si la pluie recommence à tomber, il y aura de nouvelles inondations », a souligné Mme Jean-Baptiste. « Léogâne est la ville qui a le plus souffert du passage de Tomas parce qu’elle avait été fragilisée par le séisme ».

Trois jours après le passage de l’ouragan, les autorités craignaient une augmentation des infections de choléra, car les précipitations ont entraîné une augmentation du volume d’eau polluée, un des principaux vecteurs de la maladie.

« Il faut s’attendre à une progression (de la maladie) après le cyclone », a déclaré à l’AFP le docteur Daniel Henry, directeur de cabinet du ministre de la Santé.

L’épidémie a fait jusqu’à présent 544 morts, selon les données fournies lundi par le ministère haïtien de la Santé publique et de la population, qui a également fait état de plus de 8.000 hospitalisations. Samedi, le ministère avait dénombré 501 morts et 7.359 hospitalisations.

L’épidémie sévit en Haïti depuis mi-octobre. Des analyses de laboratoires publics américains ont révélé que la bactérie responsable de l’épidémie était similaire à des souches trouvées en Asie.

Le choléra mobilise une importante aide internationale. « C’est en dehors des zones les plus peuplées que l’assistance est devenue particulièrement nécessaire », a indiqué lundi l’ONG Médecins sans frontières.

« Nous sommes très préoccupés par la propagation de l’épidémie dans les zones rurales, car se rendre dans des structures existantes de santé est difficile. Des centres de traitement doivent être installés et ceux qui existent doivent être soutenus afin d’assurer un accès rapide au traitement », a expliqué Kate Alberti, épidémiologiste de MSF.

(©AFP / 08 novembre 2010 19h40)

//

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Golfe du Mexique: la tempête Alex pourrait se transformer en ouragan mardi

MIAMI – La tempête tropicale Alex, qui a fait 10 morts an Amérique centrale, se renforce et pourrait devenir un ouragan mardi, à mesure qu’elle progresse dans le golfe du Mexique, restant toutefois à distance de la marée noire, a indiqué lundi le Centre américain des ouragans.

A 10H00 locales (15H00 GMT), Alex se trouvait dans le sud-ouest du golfe du Mexique, à 135 km au nord-ouest de Campeche (Mexique) et 860 km au sud-est de Brownsville (Etats-Unis, Texas), selon le dernier bulletin publié par le Centre national des ouragans (NHC).

La tempête progressait dans la direction nord-nord-ouest à la vitesse de 11 km/h avec des vents soufflant à 95 kmh.

Le Centre des ouragans signale qu’Alex devrait se renforcer dans les prochains jours et « devenir un ouragan mardi », tandis que des avis de surveillance cyclonique ont été émis dans les régions concernées au Mexique et aux Etats-Unis.

Alex devrait toucher à nouveau la côte mexicaine jeudi et rester à distance de la marée noire, située plusieurs centaines de kilomètres plus à l’est, selon les prévisions à cinq jours du NHC.

Les conditions climatiques extrêmes créées par la tempête pourraient toutefois pousser davantage le pétrole vers les côtes.

Les compagnies pétrolières Shell et ExxonMobil ont indiqué avoir évacué lundi une partie du personnel de leurs plateformes dans le golfe du Mexique, par précaution.

Shell a ramené à terre lundi environ 200 personnes travaillant sur ses puits de pétrole et de gaz naturel dans l’ouest du golfe, selon un communiqué publié sur son site internet. En comptant les évacuations des derniers jours, quelque 700 personnes au total sont revenues sur les côtes, et 835 personnes restent au large.

Le groupe américain ExxonMobil a de son côté indiqué avoir « débuté l’évacuation de (son) personnel non-essentiel de ses sites off-shore situés sur la trajectoire prévue de la dépression ».

Le NHC ajoute qu’Alex devrait entraîner de 7 à 15 cm de précipitations sur le Yucatan (Mexique) et au nord du Guatemala, pouvant provoquer des inondations ou des coulées de boue.

Le passage d’Alex a déjà fait au moins 10 morts dimanche au Nicaragua, au Guatemala et au Salvador.

(©AFP / 28 juin 2010 21h55)

_____________________________________________________

 
1 commentaire

Publié par le 28 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Un gouffre gigantesque se forme après la tempête Agatha

Ces photos, postées par le gouvernement guatémaltèque sur FlickR, montrent un gouffre de 60 m de profondeur qui s’est formé à Guatemala City dimanche dernier après le passage de la tempête tropicale Agatha.

C’est une doline, un phénomène naturel au cours duquel les roches calcaires sont dissoutent par l’eau de pluie, provoquant l’affaissement du sous-sol.

Un phénomène similaire avait été observé en 2007 dans le pays. Des rumeurs font actuellement état d’autres dolines en formation.

http://observers.france24.com/fr/content/20100601-gouffre-spontane-guatemala-tempete-agatha-catastrophe-doline

 

Étiquettes : , , ,

La tempête Agatha fait une centaine de morts en Amérique centrale

GUATEMALA – La tempête tropicale Agatha, première de la saison cyclonique, a fait une centaine de morts et des milliers de sinistrés lors de son passage dimanche en Amérique centrale, principalement au Guatemala qui déplore 82 morts mais aussi au Salvador et au Honduras.

Pays le plus touché par les pluies torrentielles, le Guatemala dénombrait au moins 82 morts et 4 disparus et quelque 112.000 personnes évacuées, selon un bilan officiel donné dans la nuit de dimanche à lundi. L’état d’urgence avait été décrété samedi dans le pays.

Le département le plus touché est celui de Chimaltenango, à 55 km à l’ouest de la capitale) avec au moins 49 morts.

Dans le département de Solola (ouest), à San Antonio Palopo, les pluies ont provoqué un glissement de terrain qui a emporté 25 habitations, faisant au moins 15 morts, selon le maire de la ville. Les secours ont indiqué que les corps allaient être enterrés immédiatement pour éviter la propagation de maladies.

Douze touristes autrichiens et américains ont été évacués d’un centre de vacances situé à 220 km à l’ouest de la capitale, Guatemala City.

Au Salvador voisin, le directeur de la Protection civile, Jorge Melendez, a annoncé le décès de neuf personnes, liés au passage d’Agatha.

Le président Mauricio Funes a décrété l' »alerte rouge » sur tout le territoire, qualifiant la situation de « critique ».

Le Honduras a fait état de dix morts, douze disparus et de quelque 2.300 personnes évacuées, ainsi que d’importants dommages matériels. L’état d’urgence nationale a été décrété par le président Porfirio Lobo et l’alerte rouge concerne cinq des 18 départements.

Première tempête tropicale d’une saison cyclonique (1er juin-30 novembre) prédite comme particulièrement violente, Agatha s’est transformée dimanche en dépression.

Le Guatemala est également confronté à l’éruption du volcan Pacaya, qui a fait deux morts et trois disparus. L’aéroport international de la capitale guatémaltèque a été fermé et le restera les prochains jours, en raison de travaux de déblaiement des cendres du volcan sur les pistes, compliqués par les précipitations de la dépression tropicale.

La Colombie et les Etats-Unis ont offert un appui aérien pour transporter l’aide ou participer aux évacuations. Le Mexique a autorisé l’utilisation d’un aéroport à la frontière avec le Guatemala pour transporter l’aide.

(©AFP / 31 mai 2010 10h00)

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

La tempête tropicale Agatha fait au moins quinze morts

 

Au moins 15 personnes sont mortes au Guatemala après le passage de la première tempête tropicale de la saison, baptisée Agatha, ont annoncé les secours. La Coordination nationale pour les désastres a fait état de plus de 3000 sinistrés.

Douze touristes autrichiens bloqués dans une zone touristique ont quant à eux pu être secourus, ont précisé les autorités du pays. Onze autres personnes sont portées disparues dans l’ouest du pays, selon le gouvernement.

Agatha, accompagnée de vents de 65 km/h a fait douze morts, dont quatre enfants, samedi soir à San José Pinula, une agglomération à 17 km à l’est de la capitale, à la suite d’un glissement de terrain provoqué par les pluies torrentielles. Trois autres personnes sont en outre décédées, dont une au Salvador voisin.

Le président du Guatemala, Alvaro Colom, a appelé ses concitoyens « à l’unité » au cours d’une réunion d’urgence du gouvernement et a annoncé qu’il annulait ses déplacements en République dominicaine et au Canada prévus la semaine prochaine.

Toujours au Guatemala, régulièrement victime de catastrophes naturelles, la puissante éruption du volcan Pacaya, qui a fait deux morts et trois disparus depuis vendredi, a conduit les autorités à fermer l’aéroport international La Aurora de la capitale. Les travaux de déblaiement des cendres du volcan sur les pistes ont été compliqués par les abondantes précipitations de la tempête tropicale.

Le trafic aérien – plus de 80 vols – est suspendu depuis jeudi, date du début de l’éruption du volcan, situé à 50 km de la capitale.

(ats / 30 mai 2010 05:42)

 

Étiquettes : , , ,

Tempête Xynthia: « Pourquoi n’a-t-on pas évacué les habitants des zones à risque avant? »

La tempête a fait 45 morts ce week-end. Et ça aurait pu être pire. Colère des habitants sinistrés qui ont tout perdu, et ont eu peur pour leur vie.

La situation de Guingamp après le passage de la tempête Xynthia
La situation de Guingamp après le passage de la tempête Xynthia MAXPPP

La tempête Xynthia qui a durement touché la Vendée et la Charente aurait-elle pu faire moins de dégâts? C’est l’avis de Fabrice, un sinistré, qui habite en Vendée, sur Europe 1:

« J’ai passé la nuit sur le toit de la maison . J’ai tout perdu. Pourquoi tous ces responsables ont autorisé des constructions en zone inondable rouge, comme pour ma maison? Pourquoi n’a-t-on pas été évacué plus tôt? On aurait pu mourir. J’ai passé ma nuit à sauver mes enfants. »

« En plus, la digue était en rénovation… Les responsables auraient dû prendre les devants. Les heures passent et on apprend la mort de camarades de classe de mes enfants…  »

Les responsables politiques ont rapidement réagi.. après coup: François Fillon a parlé de « catastrophe nationale » et promet que les décrets de catastrophe naturelle, qui facilitent le remboursement des assurances, seront promulgués d’ici à mardi.

« J’ai vu des moutons morts par dizaines, des caravanes au milieu des champs… La mer a fait gonfler la rivière, et dans les terres derrière l’Aiguillon sur Mer. Les digues ont cédé, certaines sont en terre, pas en béton, et avec des coefficients de marée pareils, pas étonnant que ça cède », raconte Grégory, un ostréiculteur de la région vendéenne, sur RMC. « J’ai même vu une digue en béton armé qui a cédé, c’est incroyable. »

(Sources: Europe 1, RMC)

Le Post

http://changementclimatique.over-blog.com/article-tempete-xynthia-pourquoi-n-a-t-on-pas-evacue-les-habitants-des-zones-a-risque-avant-45842427.html

PS:
 
Mon Oncle et ma Tante habitent L’Aiguillon,ils ont tout perdu mais eux sont sains et sauf,c’est bien le plus important !
Je pense à vous,gardez courage,je vous embrasse ….
 
Poster un commentaire

Publié par le 1 mars 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :