RSS

Archives de Tag: suisse

Quelque 3000 emplois risquent de passer à la trappe à La Poste

Quelque 1300 facteurs venus de toute la Suisse ont protesté samedi après-midi à Berne contre le projet Distrinova de La Poste. Ils ont dénoncé les plans du géant jaune visant à les remplacer par des machines, avec à la clé la suppression de milliers d’emplois et une dégradation du service.

La manifestants répondaient à l’appel du Syndicat de la communication. Des facteurs venus des trois régions où des essais pilotes sont menés depuis septembre devaient faire part de leurs expériences. Une résolution doit être adoptée en fin d’après-midi.

3000 emplois à la trappe
Le projet de La Poste de mécaniser l’ultime tri du courrier par le facteur a suscité beaucoup d’inquiétude. Le Syndicat de la communication avait évoqué en août dernier un « phénoménal projet tueur d’emplois », craignant la suppression de 3000 emplois.

Près d’un facteur sur cinq serait remplacé par une soixantaine de machines, selon le syndicat, qui soulignait qu’elles sont là et que le processus paraît irréversible. En outre, la distribution de courrier différenciée entre entreprises et privés verra « l’émergence d’une société à deux classes ».

L’autorité de régulation postale avait également critiqué le fait que La Poste privilégie les entreprises par rapport aux particuliers. Cela contrevient aux exigences du service universel, selon PostReg. Dans les régions-pilotes, les tournées sont organisées de manière à desservir au plus tôt les zones denses en entreprises.

Bout de la chaîne
De son côté, La Poste souligne qu’il s’agit de la dernière étape d’un processus, le facteur étant le dernier maillon d’une chaîne que le géant jaune finit de moderniser. La restructuration a commencé par la réorganisation du tri et la création de trois grands centres de courrier.

La Poste se penche maintenant sur la fin de la chaîne de travail. Une décision définitive sera prise au printemps 2011 au plus tôt.

(ats / 23 octobre 2010 15:14)

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Des milliers de poissons morts dans l’Arbogne à Domdidier

Des milliers de poissons ont péri dans la pollution de l’Arbogne à Domdidier. L’hécatombe a été constatée mercredi par les gardes-pêches des cantons de Fribourg et de Vaud. L’origine de cette pollution n’est pas encore connue.

L’Etat de Fribourg a déposé une plainte pénale. La pollution a été constatée à la hauteur de la zone industrielle, a précisé lundi le Service des forêts et de la faune du canton, qui lance un appel aux éventuels témoins. La mortalité des poissons a été constatée sur une distance de quatre kilomètres.

(ats / 30 août 2010 11:27)

Il parait que nous sommes dans la fin de l’ére du poisson,rien d’étonant!
Blague à part,encore et toujours des industries qui balancent leur merde là où il ne faut pas,rien ne change!

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Un banquier suisse annonce la fin de l’euro!

Article placé le 20 mai 2010, par Mecanopolis

Dans un incroyable entretien accordé hier au quotidien suisse La Tribune de Genève, Alexandre Wohlwend, patron d’Arabesque Wealth Management, est convaincu que l’euro ne survivra pas à la crise actuelle. Mieux que ça, il confirme nos prévisions les plus sombres sur les évènements en cours : pour que la monnaie unique se maintienne, il faudrait aligner au même niveau toutes les économies des pays de la zone euro, ce qui est exactement ce que le pouvoir autoritaire européen est en train de mettre en place avec la mise sous tutelle des Etats concernés.

S’exprimant sans langue de bois, M. Wohlwend explique également que « les États-Unis ont planifié et souhaité la création de l’euro, avec la complicité de la Communauté européenne, pour contaminer l’Europe avec leur concept de mondialisation ».

Comme cet entretien n’est pas disponible sur le site internet du quotidien, nous en plaçons ci-dessous les principaux extraits, ainsi que le fac-similé de la version imprimée.

Mecanopolis

TDG19052010

Alexandre Wohlwend à La Tribune de Genève (extraits) :

 Je considère que la constitution de l’Europe autour de la monnaie unique est un non-sens politique, économique et culturel. L’Histoire à montré que toute monnaie plurinationale est vouée a exploser s’il y a des déséquilibres dans les économies qui la partagent. (…)

L’euro n’échappera pas à la règle car les différences culturelles et économiques en Europe son énormes. La crise grecque n’est que le premier symptôme. (…)

Cela pourrait être très rapide. J’estime qu’avant cinq ans les pays européens auront largement commencé à se retirer de la zone euro. (…)

[Le plan de 750 milliards est] une fuite en avant. (…) L’Europe est euphorique car elle est droguée à la dette. Cette solution ne fait qu’augmenter la dose de la drogue en créant encore plus de dettes ! Tout cet argent sera finalement ponctionné auprès des contribuables, ce qui risque d’entrainer une crise sociale importante. (…)

Ce sont les États-Unis qui ont planifié et souhaité la création de l’euro, avec la complicité de la Communauté européenne, pour « contaminer » l’Europe avec leur concept de mondialisation et de profits maximum à court terme. Le problème, c’est qu’ils ont créé un endettement abyssal et démantelé leur industrie, rapidement imités en cela par les États européens. En outre, depuis qu’ils ont séparé le dollar de l’étalon-d’or, ils ont créé de la monnaie à tout va, jusqu’à faire baisser de 98% la valeur du billet vert par rapport à l’once d’or. Le dollar est lui aussi moribond et la disparition de l’euro lui profitera en lui permettant de rester momentanément en vie. (…)

Avec 2200 milliards de dollars que la Chine détient en bons du Trésors américains, chaque chinois possède une créance virtuelle de 15′000 dollars envers les États-Unis. Pour l’instant, il n’est pas dans l’intérêt de la Chine de voir chuter la monnaie américaine ; elle continuera donc à augmenter ses réserves en bons du Trésors, qu’elle finira par utiliser pour acheter des pans entiers de l’industrie américaine. Et fera vraisemblablement de même, dans la foulée, avec les pays occidentaux si ces derniers ne se protègent pas par un retour à leur souveraineté monétaire et territoriale, visant à la reconstruction 

d’un tissu industriel, seul gagnant d’une stabilité économique à long terme.

Propos recueillis par Emmanuel Barraud, pour la TdG

http://www.mecanopolis.org/?p=17244

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :