RSS

Archives de Tag: sous-marin

L’incroyable arnaque de BP – 2e partie: les multiples puits/conséquences océaniques et climatiques

Note de l’auteur: Cet article est la suite et une mise à jour de L’incroyable arnaque de BP: le puits (B) qui n’a jamais été colmaté, qui fut publié le 31 août 2010. À la suite de certaines observations faites par quelques lucides lecteurs, des corrections et précisions devaient être apportées et j’en profite donc pour donner de l’expansion à ce dossier. Cet présent article devrait donc conséquemment remplacer le premier puisqu’il est maintenant mis à jour avec toutes les modifications et qu’il contient de notables ajouts.

– La section A renferme la section du premier article qui est conservée;

La section B constitue la suite et la mise à jour;

La section C renferme des indications inquiétantes quant aux conséquences de ce volcan de pétrole sous-marin sur les courants marins qui eux, à leur tour, influencent le climat planétaire.

Je tiens à remercier tous les intervenants qui ont contribué à ce que ce dossier soit complet et sans faille. Le travail à l’unisson de la communauté de chercheurs sur Internet nous mène inéluctablement sur le chemin de la vérité et c’est ensemble que nous parvenons à nous y rapprocher. Sans tous ces gens qui collaborent ensembles et qui apportent leur part de vérité pour former une vue d’ensemble, ce travail journalistique ne serait pas possible.

Mes hommages à tous ces journalistes citoyens qui s’acharnent à poursuivre la vérité, partout où elle se trouve.

François Marginean

La suite ici:

http://les7duquebec.wordpress.com/2010/09/07/lincroyable-arnaque-de-bp-2e-partie-les-multiples-puits-consequences-oceaniques-et-climatiques/

Respects et hommages à tous ces journalistes en quête de vérité!

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La Corée du Nord réagira militairement à toute condamnation à l’ONU

NEW YORK (Nations unies) – L’ambassadeur de Corée du Nord à l’ONU a averti mardi que son pays réagirait militairement à toute condamnation par le Conseil de sécurité pour le naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan, que Séoul impute à Pyongyang.

(©AFP / 15 juin 2010 17h55)

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Corée:la tension monte….!

Séoul doit arrêter sa campagne de « calomnie » sous peine de « sévère punition »

SEOUL – La Corée du Nord a menacé dimanche d’infliger une « sévère punition » à la Corée du Sud si celle-ci poursuit sa campagne « intolérable » de « calomnie », 48 heures après la saisine par Séoul du Conseil de sécurité de l’ONU pour le torpillage d’un de ses navires de guerre.

L’avertissement du régime communiste de Pyongyang est intervenu alors que le secrétaire américain à la Défense Robert Gates n’excluait pas de « nouvelles provocations » suite au torpillage fin mars de la corvette sud-coréenne Cheonan (46 morts).

Vendredi, la Corée du Sud a saisi formellement le Conseil de sécurité au sujet de cette « attaque » qui « constitue une violation flagrante » de la Charte de l’ONU, de l’armistice de 1953 ayant mis fin à la guerre de Corée et d’un accord bilatéral datant de 1992.

Le Nord a très mal réagi. Dimanche, la Commission pour la réunification pacifique de la mère patrie a promis à Séoul une « punition sévère » pour l’action diplomatique déclenchée contre Pyongyang aux Nations unies.

« C’est pour nous une autre provocation intolérable et sérieuse », a estimé cette commission chargée des relations avec la Corée du Sud.

« Les marionnettes sud-coréennes n’éviteront jamais une punition sévère de la part de notre armée et de notre peuple, ainsi que de vives protestations des gens du Sud si elles poursuivent leur campagne de calomnie » contre la Corée du Nord, ajoute la déclaration de Pyongyang.

Robert Gates, qui s’est entretenu avec ses homologues de Corée du Sud et du Japon en marge d’une conférence sur la sécurité asiatique ayant pris fin dimanche à Singapour, a appelé à un front uni face à la Corée du Nord, tout en admettant que les options étaient limitées pour Washington et ses alliés.

« Tant que le régime (nord-coréen) ne se préoccupe pas de ce que pense de lui le reste du monde, tant qu’il ne se préoccupe pas du bien-être de son peuple, franchement, il n’y a pas grand chose à faire, à moins d’être prêt à un moment à utiliser la force militaire », a dit M. Gates à la BBC. « Et personne ne veut cela », a-t-il ajouté.

Selon le responsable américain, l’attitude provocatrice de la Corée du Nord pose un « dilemme » aux pays qui cherchent des mesures efficaces contre Pyongyang en dehors de l’action militaire.

Il a également reconnu que les motivations du torpillage de la corvette Cheonan restaient floues.

« Il faut se demander à quoi ils pensent et s’il y aura de nouvelles provocations », a-t-il dit, en rappelant le caractère imprévisible du régime de Pyongyang.

(©AFP / 06 juin 2010 15h27)

//

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

Torpillage: Séoul saisit le Conseil de Sécurité de l’ONU

SINGAPOUR – La Corée du Sud a saisi vendredi le Conseil de Sécurité de l’ONU du torpillage présumé d’un de ses navires par la Corée du Nord, a annoncé le président sud-coréen Lee Myung-Bak.

« Aujourd’hui, le gouvernement de la République de Corée a renvoyé l’affaire de l’attaque du Cheonan (une corvette sud-coréenne, ndlr) par la Corée du Nord devant le Conseil de Sécurité de l’ONU », a déclaré M. Lee dans un discours à une conférence annuelle sur la sécurité à Singapour.

La Corée du Nord « a violé notre souveraineté et attaqué nos forces armées, ce qui fait clairement de ceci une provocation militaire », a-t-il poursuivi.

« La Corée du Nord doit reconnaître son méfait; elle doit promettre de ne jamais plus s’engager dans une action aussi répréhensible. C’est dans l’intérêt de la paix. C’est dans l’intérêt de la Corée du Nord », a ajouté le chef de l’Etat.

« Si on pensait qu’après un certain temps, on fermerait les yeux sur l’action de la Corée du Nord et que la stabilité dans la péninsule coréenne serait (ainsi) d’une manière ou d’une autre maintenue, alors on se duperait parce que la Corée du Nord en viendrait une fois de plus à attaquer les autres », a encore dit M. Lee

Une enquête internationale sur la cause du naufrage qui a entraîné la mort de 46 marins sud-coréens, le 26 mars au large de l’île de Baengnyeong, près de la ligne de démarcation maritime avec la Corée du Nord, a conclu à un tir de torpille par un sous-marin nord-coréen.

La Corée du Nord pour sa part a accusé la Corée du Sud d’avoir « fabriqué » des preuves et affirmé que les deux pays étaient désormais « proches de la guerre ».

Elle a de nouveau brandi, vendredi, la menace de représailles en cas de saisine et de condamnation à l’ONU après le naufrage du navire de guerre sud-coréen.

(©AFP / 04 juin 2010 15h12)

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

Corée : « Une guerre peut éclater à tout moment »

GENÈVE – « La situation actuelle est si grave dans la péninsule coréenne qu’une guerre peut éclater à tout moment », a déclaré jeudi un diplomate nord-coréen devant la Conférence du désarmement de l’ONU à Genève.

La tension est à son comble entre les deux Corées depuis le torpillage, attribué au régime de Pyongyang, le 26 mars d’une corvette sud-coréenne.

Dans un discours devant la Conférence du désarmement, l’ambassadeur adjoint nord-coréen auprès de l’ONU à Genève Ri Jang Gon a rejeté la responsabilité de la « grave situation » sur « le régime sud-coréen en collaboration avec son allié, les Etats-Unis d’Amérique à propos du naufrage du navire de guerre sud-coréen  »Cheonan » ».

La Corée du Nord « n’a rien à voir avec le naufrage », a déclaré le représentant de la Corée du Nord en dénonçant des « résultats d’enquête » fondés « sur des présomptions et des suppositions ».

« Les autorités sud-coréennes, avec le plein soutien des Etats-Unis, (…) ont finalement annoncé arbitrairement les  »résultats d’une enquête » assurant que la navire de guerre avait été coulé par une torpille tirée par un sous-marin nord-coréen », a poursuivi le diplomate.

« En même temps, elles manoeuvrent stupidement pour  »punir » et imposer des  »représailles » et même pour faire adopter des  »sanctions » supplémentaires contre la République populaire démocratique de Corée par le Conseil de sécurité de l’ONU », a-t-il ajouté.

Selon les conclusions d’une enquête internationale, le naufrage du Cheonan, une corvette de 1.200 tonnes, a été provoqué par son torpillage par un sous-marin nord-coréen, provoquant la mort des 46 marins sud-coréens.

Pyongyang a démenti toute responsabilité dans l’incident, l’un des plus graves depuis l’armistice dans la guerre de Corée en 1953.

La Corée du Sud a annoncé des représailles contre le Nord, qui a promis de répliquer en déclenchant « une guerre généralisée » en cas de nouvelles sanctions.

(©AFP / 03 juin 2010 17h12)

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Sarkozy mis en cause dans une affaire de commissions illégales

Révélations embarrassantes pour Nicolas Sarkozy. Le président français est mentionné dans un rapport de police luxembourgeois concernant le paiement de commissions occultes de dizaines de millions d’euros en marge d’une vente de sous-marins français au Pakistan en 1994.

Ce document daté du 19 janvier 2010 est aux mains de deux juges d’instruction français qui enquêtent sur la Direction des constructions navales (DCN), qui construisait les sous-marins, a dit une source judiciaire, confirmant une information du site Mediapart.

Analysant des documents saisis lors de leur enquête au Grand-Duché, les policiers luxembourgeois font état de l’implication de l’actuel chef de l’Etat français, ministre du Budget en 1994, dans la création d’une société au Luxembourg, Heine, qui a obtenu des dizaines de millions d’euros en marge du marché des sous-marins.

Un total de quelque 84 millions d’euros de commissions destinées à des officiels pakistanais, soit 10% du contrat, avait été convenu en marge de la livraison de sous-marins Agosta par la DCN au Pakistan, a déjà établi une mission d’information parlementaire française.

Dans leur rapport, les policiers luxembourgeois estiment qu’il est possible que cet argent ait servi ensuite à financer la campagne présidentielle d’Edouard Balladur, candidat que soutenait Nicolas Sarkozy face à Jacques Chirac en 1995.

(ats / 02 juin 2010 14:14)

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

La corvette sud-coréenne Cheonan coulée par Pyongyang

Le naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan fin mars a été provoqué par une torpille nord-coréenne, a conclu jeudi une commission d’enquête internationale, une « agression » fermement condamnée par Washington mais aussitôt démentie par Pyongyang qui menace d’une « guerre généralisée » en cas de sanctions.

« Les preuves amènent de manière accablante à la conclusion que la torpille a été tirée par un sous-marin nord-coréen », indiquent les enquêteurs dans un rapport sur le naufrage au cours duquel 46 marins ont été tués.

« Il n’y aucune autre explication possible », estiment-ils, précisant que l’explosion qui a brisé le navire de guerre en deux a été provoquée par une torpille nord-coréenne de 250 kg.

La Corée du Nord a vivement réagi, qualifiant ces accusations « d’affabulations », selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

« Nous prendrons des mesures énergiques, parmi lesquelles une guerre généralisée, si des sanctions sont imposées à la Corée du Nord », a mis en garde la Commission de la Défense nationale (NDC), le plus puissant organe du régime communiste, cité par Yonhap.

Le communiqué radio-diffusé précise que Pyongyang va envoyer ses propres enquêteurs en Corée du Sud pour vérifier les preuves avancées.

La Chine a appelé « toutes les parties à la retenue », ajoutant qu’elle ferait « sa propre évaluation » de cette enquête

Les Etats-Unis condamnent « fermement l’acte d’agression » de la Corée du Nord, a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche, Robert Gibbs, estimant que le rapport de la commission d’enquête se fondait sur « un examen objectif et scientifique des preuves ».

Le président Barack Obama a exprimé « sa profonde compassion » à son homologue sud-coréen Lee Myung-Bak et au peuple sud-coréen.

Le secrétaire-général des Nations unies, Ban Ki-moon, a jugé « profondément inquiétantes » les conclusions de l’enquête internationale mettant en cause Pyongyang.

Londres a dénoncé « le mépris flagrant de ses devoirs internationaux » par Pyongyang. « Cette attaque démontre une insensibilité totale pour la vie humaine et un mépris flagrant des devoirs internationaux », a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, dans un communiqué.

Le Premier ministre japonais, Yukio Hatoyama, a pour sa part jugé « impardonnable » l’acte de la Corée du Nord.

Le président sud-coréen, Lee Myung-Bak, a promis « des mesures énergiques » contre le Nord. La Corée du Sud, grâce à une forte coopération internationale, « devra faire en sorte que la Corée du Nord admette son méfait et redevienne un membre responsable de la communauté internationale », a-t-il indiqué.

De forts soupçons pesaient sur la Corée du Nord depuis le naufrage du Cheonan, corvette de 1.200 tonnes, le 26 mars, au large de l’île de Baengnyeong, près de la frontière maritime avec la Corée du Nord, après une mystérieuse explosion.

Pyongyang a toujours démenti toute implication dans l’une des pires attaques contre la Corée du Sud depuis la mort en 1987 de 115 personnes, après un attentat contre un Boeing de la Korean Airlines, attribué à des agents nord-coréens. Selon les conclusions de l’enquête, l’attaque contre la corvette a probablement été menée par un sous-marin de poche. « Plusieurs petits sous-marins soutenus par un navire d’assistance ont quitté une base navale nord-coréenne située en Mer jaune deux à trois jours avant l’attaque et ont regagné la base deux ou trois jours après », selon le rapport.

Le naufrage a provoqué un grand émoi en Corée du Sud où cinq jours de deuil avaient été décrétés.

Si Séoul semble avoir écarté toute riposte militaire, de peur de déclencher un conflit majeur, il devrait en revanche saisir le Conseil de sécurité de l’ONU afin de demander de nouvelles sanctions contre le Nord. La Chine, proche allié de Pyongyang et qui dispose d’un droit de véto au Conseil de sécurité, pourrait s’opposer à cette demande, à moins qu’elle accepte les preuves fournies par Séoul.

Séoul pourrait également encore réduire les échanges commerciaux avec son voisin.

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2010-05-20/la-corvette-sud-coreenne-cheonan-coulee-par-pyongyang-condamnatio/924/0/456829

Je me disais bien que ça sentait l’atome ce matin!!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 20 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

Un volcan sous-marin menace le sud de l’Italie

 

Le plus grand volcan sous-marin d’Europe, pourrait se désintégrer et déclencher un tsunami qui pourrait engloutir le sud de l’Italie « à tout moment », a mis en garde un éminent vulcanologue dans une entrevue publiée lundi.

Le volcan Marsili, qui est bourré de magma, possède des « parois fragiles », qui pourraient s’effondrer, a déclaré Enzo Boschi au premier quotidien italien le « Corriere della Sera ».

« Cela pourrait même se produire demain, » a dit Boschi, Président de l’Institut National de Géophysique et de Vulcanologie (INGV).

« Nos études récentes montrent que le volcan n’est pas solide dans sa structure, ses parois sont fragiles, la chambre magmatique est de dimensions variables, »a-t-il dit.

L’événement pourrait se traduire par « un puissant tsunami qui pourrait frapper les côtes de Campanie, de Calabre et de Sicile, » a déclaré Boschi.

Le volcan sous-marin Marsili, fait 3.000 mètres de haut, et est situé à quelque 150 kms au sud-ouest de Naples, n’a jamais connu d’éruption depuis le début de l’histoire connue.

Il est long de 70 kms et large de 30, et son cratère est à environ 450 mètres sous la surface de la Mer Tyrrhénienne.

« Une rupture des parois pourrait libérer des millions de mètres cube de matériel capable de générer un vague très puissante, » a déclaré Boschi.

« Tandis que les indications collectées sont précises, il est impossible de faires des prédictions. Le risque est réel, mais est difficile à évaluer. »

——————————————————-

Autre article sur le même sujet trouvé ici en anglais :

http://news.blogs.cnn.com/2010/03/30/experts-undersea-volcano-may-collapse-cause-tsunami/

Dont voici la traduction française :

Selon les experts : un volcan sous-marin pourrait s’effondrer, provoquant un tsunami

Ces images du volcan Marsili montrent les anomalies magnétiques et de gravité, dont les chercheurs disent qu’elles augmentent le risque d’un effondrement.

Les parois du plus grand volcan sous-marin d’Europe pourraient s’effondrer, libérant des tonnes de magma, ce qui pourrait provoquer un tsunami susceptible d’inonder le sud de l’Italie, selon ce qu’ont déclaré les experts de l’Institut National de Géophysique et de Vulcanologie à CNN.

Le volcan Marsili, qui a une chambre magmatique active, possède également des zones de pertes de magnétisme et une grande quantité de roches friables et perméables qui le supportent, qui font dire aux chercheurs, que les parois pourraient s’effondrer à tout moment, et principalement quand se produira une activité sismique suffisante.

Et si cela arrivait, le résultat serait catastrophique.

« L’effondrement de larges portions de roches sous-marines, représentent un risque majeur de tsunami qui produirait un des événements les plus dévastateurs, » selon un article coécrit par Cosmo Carmisciano, qui travaille avec l’Institut National de Géophysique et de Vulcanologie (INGV).

Les chercheurs ont découvert que certaines parties du volcan Marsili, se sont déjà effondrées, et l’Histoire a montré que la Mer Tyrrhénienne, où se situe le Marsili, a connu des cas de tsunamis vérifiés.

« De vastes effondrements similaires pourraient bien avoir lieu dans le futur du Marsili, » a dit Carmisciano.

Quand cela arrivera n’est sûr pour personne, le volcan n’est pas entré en éruption depuis que les chercheurs ont commencé son observation. Mais sous la surface, les chercheurs disent que le Marsili est sans aucun doute actif et qu’une éruption pourrait se produire à tout moment. Si un tsunami était déclenché, il pourrait toucher la Sicile et la Sardaigne, disent les chercheurs.

« Cela pourrait même se produire demain, » a déclaré Enzo Boschi, Président de l’INGV au journal italien « Le Corriere della Sera ». « La rupture des parois, pourraient libérer des millions de mètres cube de matériaux capables de générer une vague de fond très puissante. »

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :