RSS

Archives de Tag: seisme

Italie: Trois fortes secousses sismiques frappent le centre du pays…

 

Nouvelle alerte en Italie. Trois fortes secousses de magnitude supérieure à 5 ont frappé mercredi matin le centre du pays, dans une zone actuellement sous la neige et déjà touchée par une série de séismes plus puissants en août et octobre.

Une première secousse a eu lieu à 10h25 (09h25 GMT), évaluée à 5,3 par plusieurs instituts de mesure. Une autre, plus forte et plus longue, a eu lieu vers 11h20 (10h20 GMT), et encore une autre à 11h26 (10h26 GMT). Les trois secousses ont été ressenties jusqu’à Rome mais aucun dégât n’a été signalé dans l’immédiat.

 

 

« Je n’ai plus de mots », a déclaré le maire d’Amatrice

La première secousse a été localisée entre Pitignano et Montereale, à une vingtaine de kilomètres au sud d’Amatrice, la localité le plus touchée par le séisme de 6,0 qui avait fait près de 300 morts le 24 août 2016. « Je ne sais pas si on a fait quelque chose de mal, je me le demande depuis hier, 1,5 à 2 mètres de neige et maintenant aussi le tremblement de terre. Que dire ? Je n’ai plus de mots », a déclaré à la télévision le maire d’Amatrice, Sergio Pirozzi.

Le 26 octobre 2016, deux secousses de 5,5 puis 6,1 légèrement plus au nord avaient provoqué d’importants dégâts mais sans faire de victimes, de même qu’une autre secousse de 6,5 le 30 octobre près de Norcia, toujours dans la même zone.

 

 

Regional view Local view

 

Magnitude Mw 5.3 / 5,7 /4,7 / 4,6 / 4,5 / 5,6 / 4,1 / 4,7 / 4,1 / 5,2 / 4,6 / 4,4
Region CENTRAL ITALY
Date time 2017-01-18 09:25:40.6 UTC
Location 42.55 N ; 13.26 E
Depth 9 km
Distances 97 km NE of Roma, Italy / pop: 2,564,000 / local time: 10:25:40.6 2017-01-18
25 km NW of L’Aquila, Italy / pop: 68,600 / local time: 10:25:40.6 2017-01-18
 
Poster un commentaire

Publié par le 18 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Activité sismique au 06 Avril 2011

 
 logo - home
Pour plus d’infos rendez-vous sur le site de l’EMSC
 
Recent earthquakes worldwide (during the last 2 weeks)
——————————————————————————–
06 Avril 2011
 
2011-04-06   14:01:44.0   5.8   Région Nias Indonésie
10-degree map showing recent earthquakes
 
05 Avril 2011
 
2011-04-05   11:14:17.0  6.0   Kepulauan Talaud Indonésie
10-degree map showing recent earthquakes
 
 
04 Avril 2011
 
 2011-04-04   11:31:41.0   5.6   Frontière Inde/Népal
10-degree map showing recent earthquakes
 
 
03 Avril 2011
 
2011-04-03   20:06:40.0   6.8   Sud de Java
10-degree map showing recent earthquakes
 
 
2011-04-03   14:07:08.0    6.5   Région Fiji
10-degree map showing recent earthquakes
 
 
  Région de Honshu:
La terre continue de trembler dans une moindre mesure avec des répliques de mag. égales ou sup. à 5.
 
 
 
10-degree map showing recent earthquakes
 
 
66 Commentaires

Publié par le 6 avril 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Indonésie: au moins 23 morts et 167 disparus après un raz de marée(mise à jour)

 

Tsunami en Indonésie: le bilan s’alourdit, l’espoir diminue

De nouveaux corps ont été découverts jeudi sur les îles indonésiennes frappées lundi par un puissant tsunami qui a tué près de 350 personnes et rasé des villages entiers de pêcheurs. Les secours et l’aide commençaient à arriver dans les zones les plus affectées des Mentawaï, au large de Sumatra.

Mais les espoirs de retrouver des survivants parmi les 338 personnes portées disparues s’amenuisaient alors que le nombre de morts s’élevait à 343 en fin de matinée, selon les autorités.

Un navire transportant de la nourriture, de l’eau et des médicaments a débarqué jeudi à Sikakap, sur l’île de Pagaï du nord, où l’absence de routes en bon état et de communications freinait les secours, a rapporté un photographe de l’AFP.

Le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono, s’y est rendu dans l’après-midi après avoir annulé, la veille, sa participation à une réunion de l’ASEAN au Vietnam.

A Sikakap, des centaines d’habitants étaient soignés, essentiellement pour des plaies provoquées lors du passage des deux vagues géantes successives qui ont pénétré jusqu’à 600 mètres à l’intérieur des terres.

Tous témoignaient de la brutalité de la catastrophe, le tsunami ayant frappé une dizaine de minutes seulement après le tremblement de terre de magnitude 7,7 alors qu’il faisait nuit et qu’il pleuvait.

(ats / 28 octobre 2010 12:29)

 
1 commentaire

Publié par le 28 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Activité sismique du 30 Octobre 2010


 

 
 
 
 
 
 
 

 
 

 

 

Vous retrouverez toutes ces infos sur le site de l’EMSC.
 
 
 
 
 

 
 


 

 

 

Recent earthquakes in the Euro-Med region (during the last 2 weeks)

 

Recent earthquakes worldwide (during the last 2 weeks)

 

2010-10-30   10:39:24.8    5,2/4,9   Sud des iles Fiji

29  Oct.
29/10/2010 18:05:24.   5,1/4,5   Sud ouest de Sumatra

29/10/2010 16:30:25.9   5,1   Iles volcanique JAPON
2010-10-29   14:11:50.7    5,2   Coquimbo Chili
2010-10-29   06:19:21.0    5,2   Halmahera Indonésie 
 2010-10-29   06:13:33.5    5,0    Iles Santa Cruz
2010-10-29   02:25:01.9    5,1   Sud océan indien

2010-10-28   03:59:42.4    5,2/4,4    Région de l’Indu Afghnistan

2010-10-28   03:17:27.2    6,1    Région nouvelle irelande PNG
2010-10-28   02:22:26.5    5,1    Mer de Banda
2010-10-28   02:22:26.5    5,4    Golf de Californie
2010-10-28   00:53:28.7    5,1    Iles Salomon

 

Étiquettes : ,

Activité sismique du 14 Octobre

Recent earthquakes in the Euro-Med region (during the last 2 weeks)

Recent earthquakes worldwide (during the last 2 weeks)

http://www.emsc-csem.org/index.php?page=home

*Dans certains cas,il y a  plusieurs séismes dans la même région mais à des moments différents.

*Je n’indiquerais à présent que les séismes de 5 ou sup. sauf cas particuliers.

 

Nb de séismes en temps réel au cours des derniéres 48H

________________________________________________

 

UI / YAK , Yakoutsk , Russie

 

 
 

*Exemple de sismogramme que vous trouverez à cette adresse:

http://aslwww.cr.usgs.gov/Seismic_Data/heli2

_______________________________________________

 _______________________________________________

2010-10-14 10:03:31.9  5,2   Région des Commores

13 Oct.

 

2010-10-13 23:32:52.1   4,9   Vanuatu
2010-10-13 19:49:15.1   4,9   Sud Ouest de Sumatra

 
12 Oct.

 

2010-10-12 12:02:56.2   5,6/5,9   Tonga
 

 2010-10-12 10:21:34.6   6.0   Côte Sud Papouasie Indonésie

 

2010-10-14   19:48:24.8   5,2   java indonésie
2010-10-14 13:58:55.3   5,5   Hokkaido Japon
 
32 Commentaires

Publié par le 13 octobre 2010 dans SEISMES ET TREMBLEMENTS DE TERRE

 

Étiquettes : ,

Nette augmentation des séismes en 2010!

Source : La presse Galactique via l’Actu du web Ufoetscience

magnitude-7-to-7.9-earthquakes-4-sep-2010

 

Les tremblements de terre de magnitude 7 à 7,9  sont en hausse de 93 % jusqu’à présent en 2010
.

Le dernier tremblement de terre majeur , de magnitude 7,0 situé à seulement 5 km en dessous de l’île du Sud de la Nouvelle -Zélande , illustre la tendance continue des tremblements de terre en 2010 .

 Les statistiques USGS indiquent que nous avons déjà dépassé le nombre normal de tremblement de terre de 7 à 7,9 qui se produit en un an, et il nous reste encore trois mois pour l’augmenter.

 Comme ce graphique de démontre , 17 séisme de magnitude 7 à 7,9 ont secoué la planète en 2010 .

Normalement , rendu à la 35e semaine de l’année, seulement 9 ou 10 séismes de cette ampleur ont déjà frappé .

 __________________________________________________

Magnitude de 7 à 7,9: tremblements de terre en hausse de 93 % par rapport aux 10 dernières années
Magnitude de 7 à 7,9: tremblements de terre en hausse de 68 % par rapport aux 110 dernières années

 __________________________________________________

Magnitude de 6 à 6,9: tremblements de terre en hausse de 21 % par rapport aux 10 dernières années
Magnitude de 6 à 6,9: tremblements de terre en hausse de 31 % par rapport aux 110 années dernières

 __________________________________________________

Magnitude de 5 à 5,9: tremblements de terre en hausse de 21 % par rapport aux 10 dernières années
Magnitude de 5 à 5,9: tremblements de terre en hausse de 42 % par rapport aux 110 années dernières

 __________________________________________________

Magnitude 8 à 8,9: Les tremblements de terre ont déjà atteint la moyenne (1 par an ) , et il reste encore 3 mois à venir…

Plan séisme de magnitude 7 (1- Jan à 4 -Sep 2010)

 

http://modernsurvivalblog.com/

 

Étiquettes : , ,

Séisme en Nouvelle-Zélande: pillages et couvre-feu dans le centre de Christchurch

Un séisme de magnitude 7 a frappé dans la nuit de vendredi à samedi Christchurch, deuxième ville de Nouvelle-Zélande (340.000 habitants). Réveillés en pleine nuit, les habitants sont sortis, paniqués, quittant leurs logements et découvrant des rues bloquées par l’écroulement de façades de bâtiments, jonchées de verre brisé et de voitures écrasées, des ponts effondrés et les canalisations de gaz coupées en plusieurs endroits.

«En fait, nous sommes bénis»

La moitié de la ville était privée d’électricité à l’aube, ce samedi matin. De nombreuses façades de bâtiments se sont effondrées. Mais selon des sources hospitalières, seuls deux hommes âgés d’une cinquantaine d’années ont été grièvement blessés. D’autres hôpitaux traitaient plusieurs personnes plus légèrement touchées.

«En tant que nation, nous avons été extrêmement chanceux de ne pas déplorer de morts», a déclaré le ministre de la Sécurité civile John Carter, ajoutant: «En fait, nous sommes bénis».

Le maire «horrifié»

Si le bilan humain semble limité, les dégâts matériels sont en revanche considérables et pourraient atteindre 2 milliards de dollars néo-zélandais (environ 1,12 milliard d’euros), a estimé Ian Simpson, directeur général de la Commission des tremblements de terre.

L’état d’urgence a cependant été déclaré dans la ville, a annoncé le maire de Christchurch, Bob Parker. «Cela va rendre un peu plus facile pour nous de sortir les gens des bâtiments si nécessaire et de fermer les rues», a déclaré le maire sur la radio nationale. Bob Parker s’est dit «horrifié par l’ampleur des dégâts», beaucoup plus importants selon lui qu’à première vue.

Pillages et couvre-feu dans le centre-ville

«Il y a des fuites de gaz, des conduites d’eau endommagées, des égouts coulant dans les maisons et beaucoup de câbles et de poteaux électriques rompus. C’est très dangereux de sortir dans la rue», a-t-il ajouté. La police a bouclé le centre de Christchurch, où un couvre-feu a été imposé de 19h à 7h du matin, en raison d’informations faisant état de pillages, a indiqué l’inspecteur Mike Coleman en demandant à la population de rester chez elle.

L’aéroport international de Christchurch, principal accès au sud de l’île, a été fermé pendant plusieurs heures, forçant des avions à se poser à Auckland et à Wellington, avant de rouvrir dans l’après-midi. Par ailleurs, la circulation des trains a été suspendue en attendant de vérifier l’état du réseau.

L’un des plus puissants séismes de l’histoire de la Nouvelle-Zélande

Les responsables de la défense civile ont expliqué le faible nombre de victimes par l’heure (4h35 du matin) à laquelle la secousse s’est déclenchée. Initialement mesurée par l’Institut américain de géophysique (USGS) à 7,4 de magnitude, elle a été revue à la baisse à 7. Des répliques continuaient à se faire sentir, mais les risques de tsunami ont été écartés par le Centre d’alerte aux tsunamis pour le Pacifique.

Le tremblement de terre, dont l’épicentre était situé à une profondeur de 16,1 km, a atteint une zone située à 30 km au nord-ouest de Christchurch, selon l’USGS. Ce séisme est l’un des plus puissants de l’histoire de la Nouvelle-Zélande, située sur la ceinture de feu à la frontière des plaques australienne et pacifique, et secouée par quelque 15.000 secousses chaque année. Le séisme du 3 février 1931, qui avait fait 256 morts, dans la baie de Hawke, sur l’Ile du Nord, reste le plus meurtrier à ce jour. 

 

Étiquettes : ,

Destructions massives en Nouvelle-Zélande après le séisme

L’un des plus violents séismes de l’histoire de la Nouvelle-Zélande, de magnitude 7, a frappé dans la nuit Christchurch, deuxième ville du pays. La secousse a provoqué des destructions massives, mais n’a fait que des blessés dont deux graves.

Réveillés au petit matin, les habitants sont sortis, paniqués, de leurs logements et ont découvert des rues bloquées par l’écroulement de façades de bâtiments, jonchées de verre brisé et de voitures écrasées, des ponts effondrés et les canalisations de gaz coupées en plusieurs endroits.

La moitié de la ville environ était privée d’électricité. Deux hommes âgés d’une cinquantaine d’années ont été grièvement blessés, a indiqué l’hôpital de Christchurch. D’autres hôpitaux traitaient plusieurs personnes plus légèrement touchées.

Si le bilan humain semble limité, les dégâts matériels sont en revanche considérables et pourraient atteindre 2 milliards de dollars néo-zélandais (1,45 milliard de francs), a estimé Ian Simpson, directeur général de la Commission des tremblements de terre.

Christchurch, 340’000 habitants, est la plus grande ville de l’Ile du Sud, qui constitue avec l’Ile du Nord la Nouvelle-Zélande. L’état d’urgence a été déclaré dans la ville, a annoncé le maire de Christchurch, Bob Parker, qui s’est dit « horrifié par l’ampleur des dégâts ».

L’aéroport international de Christchurch, principal accès au sud de l’île, a été fermé et la circulation des trains arrêtée en attendant de vérifier l’état du réseau ferré. A Wellington, le ministère de la Défense civile a décrété l’état de crise nationale.

La police a bouclé le centre-ville en raison d’informations faisant état de pillages, a indiqué l’inspecteur Mike Coleman en demandant à la population de rester chez elle.

Le tremblement de terre, dont l’épicentre était situé à une profondeur de 16,1 km, a atteint une zone située à 30 km au nord-ouest de Christchurch, selon l’USGS.

(ats / 04 septembre 2010 09:41) 

Destructions massives en Nouvelle-Zélande après un séisme

L’un des plus violents séismes de l’histoire de la Nouvelle-Zélande, de magnitude 7, a frappé dans la nuit Christchurch, deuxième ville du pays. La secousse a provoqué des destructions massives, mais n’a fait que des blessés dont deux graves.

Réveillés au petit matin, les habitants sont sortis, paniqués, de leurs logements et ont découvert des rues bloquées par l’écroulement de façades de bâtiments, jonchées de verre brisé et de voitures écrasées, des ponts effondrés et les canalisations de gaz coupées en plusieurs endroits.

La moitié de la ville environ était privée d’électricité. Deux hommes âgés d’une cinquantaine d’années ont été grièvement blessés, a indiqué l’hôpital de Christchurch. D’autres hôpitaux traitaient plusieurs personnes plus légèrement touchées.

Si le bilan humain semble limité, les dégâts matériels sont en revanche considérables et pourraient atteindre 2 milliards de dollars néo-zélandais (1,45 milliard de francs), a estimé Ian Simpson, directeur général de la Commission des tremblements de terre.

Christchurch, 340’000 habitants, est la plus grande ville de l’Ile du Sud, qui constitue avec l’Ile du Nord la Nouvelle-Zélande. L’état d’urgence a été déclaré dans la ville, a annoncé le maire de Christchurch, Bob Parker, qui s’est dit « horrifié par l’ampleur des dégâts ».

L’aéroport international de Christchurch, principal accès au sud de l’île, a été fermé et la circulation des trains arrêtée en attendant de vérifier l’état du réseau ferré. A Wellington, le ministère de la Défense civile a décrété l’état de crise nationale.

La police a bouclé le centre-ville en raison d’informations faisant état de pillages, a indiqué l’inspecteur Mike Coleman en demandant à la population de rester chez elle.

Le tremblement de terre, dont l’épicentre était situé à une profondeur de 16,1 km, a atteint une zone située à 30 km au nord-ouest de Christchurch, selon l’USGS.

(ats / 04 septembre 2010 09:41)

 

Étiquettes : ,

Nouvelle-Zélande: séisme de magnitude 7.2

WELLINGTON – Un séisme de magnitude 7,2 a frappé samedi matin la deuxième ville de Nouvelle-Zélande provoquant des coupures de courant dans cette ville du Sud du pays, a annoncé l’Institut américain de géophysique (USGS), les experts évoquant un risque de tsunami localisé.

Le tremblement de terre, dont l’épicentre était situé à une profondeur de 16,1 kilomètres, a atteint une zone située à 30 kilomètres de Christchurch, la plus grande ville de l’Ile du Sud (qui constitue avec l’Ile du Nord la Nouvelle-Zélande), samedi à 04h05 (vendredi 16H35 GMT), a ajouté l’USGS.

Un journal local, The Post, a rapporté que des répliques continuaient à se faire sentir et que les dégâts étaient importants, alors que Christchurch, ville située sur la côte orientale de l’Ile du Sud, qui compte environ 340.000 habitants, semblait en grande partie privée de courant.

Toujours selon ce journal, une habitante, Colleen Simpson, a raconté que de nombreuses personnes, prises de panique, étaient descendues dans les rues et que le réseau des téléphones portables était en panne.

« Oh mon Dieu, il y a toute une série de magasins qui sont complètement détruits juste devant moi », a-t-elle déclaré au journal.

Quake9

Kevin O’Hanlon, de Mairehau, un quartier de Christchurch, a déclaré: « C’est incroyable, J’étais réveillé pour aller au travail et j’ai entendu un bruit énorme et un boum, c’était comme si la maison avait été frappée. Elle a commencé à trembler. Je n’avais jamais rien ressenti de tel de ma vie », a rapporté le quotidien citant ce témoin.

Le tremblement de terre a été ressenti dans une grande partie de l’Ile du Sud, selon le Post.

t1larg.nz.damage.visionary.jpg

Il n’y a aucune menace de tsunami de grande ampleur, a affirmé le Centre d’alerte au tsunami pour le Pacifique, mais, a-t-il ajouté, un séisme de cette magnitude pourrait provoquer un tsunami local susceptible d’entraîner des destructions dans un rayon de 100 kilomètres autour de l’épicentre.

La magnitude de ce tremblement de terre a été revue à la baisse par l’USGS, qui l’avait dans un premier temps évaluée à 7,4.

Pour mesurer la puissance d’un séisme, l’USGS utilise la « magnitude de moment » (mw). Sur cette échelle, un séisme atteignant une magnitude d’au moins six est considéré comme fort.

(©AFP / 03 septembre 2010 20h07)

 

Étiquettes : ,

Un séisme majeur en Californie pourrait survenir plus tôt que prévu

 

LOS ANGELES – Le « Big One », le séisme majeur qui devrait selon les géologues frapper la Californie dans un avenir proche, pourrait survenir encore plus tôt que prévu, selon une étude publiée vendredi.

Des chercheurs des Universités de Californie et d’Arizona ont étudié la fréquence des séismes ces 700 dernières années sur une portion de la célèbre faille de San Andreas, située à la jonction des plaques tectoniques du Pacifique et de l’Amérique, et qui traverse la Californie du nord au sud.

L’étude, réalisée dans le secteur de Carrizo Plain, à 160 km au nord-ouest de Los Angeles, a révélé que le nombre de séismes majeurs dans la région avait été beaucoup plus nombreux que ne le pensaient les scientifiques, et qu’ils s’étaient produits dans un intervalle de temps allant de 45 à 144 ans.

« Si vous attendiez quelqu’un pour vous dire que nous sommes proches du prochain tremblement de terre sur la faille (de San Andreas), regardez les chiffres », écrit dans un communiqué la sismologue Lisa Grant Ludwig, qui a dirigé l’étude, à paraître le 1er septembre dans la revue Geology.

De fait, le dernier « Big One » dans la région étudiée — le séisme de Fort Tejon, d’une magnitude de 7,8 — remonte à 1857, il y a plus de 150 ans.

Les chercheurs relèvent que « l’idée largement répandue qu’un séisme majeur se produit sur la faille tous les 200 à 400 ans est fausse » et que « s’il est possible que la faille connaisse une époque de calme, il est plus probable qu’un séisme majeur soit imminent ».

Les géologues estiment généralement à 70% la probabilité d’un tremblement de terre dévastateur en Californie, l’Etat le plus peuplé des Etats-Unis, au cours des 30 prochaines années.

Ken Hudnut, de l’Institut de géophysique américain (USGS), cité dans le communiqué, estime que l’étude est importante car elle « remet en cause l’idée ancienne de séismes extrêmement forts mais largement espacés dans le temps ».

Le chercheur Sinan Akciz, qui a procédé aux prélèvements de charbon dans la faille ayant permis de dater et évaluer les précédents séismes, apporte un peu d’optimisme à cet inquiétant tableau: si les séismes se sont avérés plus nombreux sur les 700 dernières années, ils ont cependant été moins violents qu’escompté, avec des magnitudes comprises entre 6,5 et 7,9.

Mme Ludwig espère que l’étude ouvrira les yeux des Californiens, qui négligent selon elle le risque d’un tremblement de terre dévastateur.

« Il y a de gros nuages à l’horizon. Va-t-il forcément pleuvoir pour autant? Non. Mais quand on voit des nuages, on prend son parapluie. C’est l’intérêt de cette étude: elle nous donne une chance de nous préparer », écrit-elle.

Le dernier séisme dévastateur à s’être produit sur la faille de San Andreas, longue de 1.300 kilomètres, est celui de San Francisco, en 1906. D’une magnitude de 7,8 sur l’échelle de Richter, il avait ravagé la ville et fait environ 3.000 morts.

(©AFP / 21 août 2010 00h00)

 

Étiquettes : , ,

Iran: séisme de magnitude 5,7 dans le nord-est, 110 blessés

TEHERAN – Un séisme de magnitude 5,7 a frappé vendredi le nord-est de l’Iran, faisant au moins 110 blessés, dont un dans un état grave, et des dégâts matériels importants, ont rapporté les agences iraniennes de presse.

Des opérations de sauvetage étaient en cours en soirée pour récupérer des personnes prisonnières des décombres, après la secousse qui a eu lieu à à 18H21 (13H51 GMT).

« Le séisme s’est produit à sept kilomètres en profondeur et son épicentre se situait entre les villes de Baygh et Torbat-Heydarieh », a déclaré Javad Erfanian, directeur de la cellule de crise de la province Khorassan Razavi, cité par l’agence Isna.

« Le séisme a été ressenti dans les villes de Machhad, Khaf, Torbat-Heydarieh, Ghonabad », a-t-il ajouté.

Selon le préfet de Torbat-Heydarieh, Mojtaba Sadeghian, cité par l’agence Irna, 110 personnes ont été blessées.

« Trois heures après le séisme, le nombre des blessés est passé à 110 personnes. L’un d’eux se trouve dans un état grave (…), neuf ont été hospitalisés et 100 personnes ont été soignées », a dit M. Sadeghian, qui a fait état de « dégâts importants ».

« Des personnes sont coincées sous les décombres et la possibilité d’avoir des morts est grande », a-t-il ajouté.

« Des villages ont été détruits entre 50% et 100% », a dit Bahram Soltani, le sous-préfet de Torbat-Heydarieh, cité par l’agence Isna.

Selon M. Erfanian, « la puissance du séisme a perturbé les réseaux de communication ».

Le district de Torbat-Heydarieh compte 190 villages.

La semaine dernière, un séisme de magnitude 5,8 a fait un mort et plusieurs dizaines de blessés dans une région peu peuplée du sud de l’Iran.

(©AFP / 30 juillet 2010 20h39)

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 juillet 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

La terre a tremblé en Vendée

« J’ai d’abord entendu une explosion, comme un bruit sourd puis quelques secondes après j’ai ressenti les vibrations« , rapporte Pierre Bertrand le maire de Maillé, petite commune de 850 âmes du sud de la Vendée. « J’ai tout de suite pensé à un tremblement de terre car il y en a déjà eu dans la région » précise-t-il.  « J’ai été  réveillé par une secousse ce matin qui a duré une vingtaine de secondes« , témoigne de son côté Pierre, un autre habitant.

Le réseau national de surveillance sismique contacté par TF1 News a confirmé qu’effectivement une secousse sismique d’une magnitude de 4,0 sur l’échelle de Richter a bien été enregistrée dans le secteur de Maillé et Fontenay-le-Compte ce mercredi à 9H15. La secousse qui a duré une vingtaine de secondes n’a fait ni blessés, ni dégâts. 

Cette zone géographique a déjà subi des tremblements de terre par le passé, en raison d’une faille située près de l’ïle de Ré dans l’Atlantique.  Il y a plus de vingt ans un tremblement avait provoqué des dégâts superficiels autour de la zone de Maillé. Pour écouter les explications de Sophie Lanbotte, responsable du Réseau national de surveillance sismique à Strasbourg, cliquez ci-dessous.

Vidéo ici:  http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/la-terre-a-tremble-dans-le-sud-de-la-vendee-5901970.html

 

Étiquettes : , , ,

Séisme Mag 6.2 Oaxaca Mexique

10-degree map showing recent earthquakes

globe showing location of 10-degree map

Détails du séisme

Ampleur 6,2
Date-Time
Emplacement 16.527 ° N, 97.760 ° W
Profondeur 20 km (12,4 miles ), institué par le programme de localisation
Région Oaxaca, Mexique
Distances 125 km ( 80 miles) WSW de Oaxaca , Oaxaca , Mexique
145 km ( 90 miles) de S Huajuapan de Leon , Oaxaca , Mexique
160 km (100 miles ) du nord-ouest Angel Puerto , Oaxaca , Mexique
355 km (220 miles ) de la SSE MEXICO , D.F. , le Mexique
Incertitude Lieu + horizontal / – 4.6 km (2,9 miles ) , la profondeur fixée par programme de localisation
Paramètres NST = 268 , NPH = 268 , Dmin = > 999 km, SGD = 0,86 sec , Gp = 155 ° ,
M- type = magnitude de moment télésismiques (Mw ) , Version = 7
Source
  • USGS NEIC ( WDCS -D )
L’ID d’événement us2010yday

 

MEXICO – Un puissant séisme qui a été fortement ressenti jusque dans la capitale Mexico a frappé tôt mercredi la côte mexicaine du Pacifique dans le sud, sans provoquer de dégâts importants, selon les autorités locales.

L’épicentre du séisme d’une magnitude de 6,5 et enregistré à 02H22 locales (07H22 GMT) était situé à l’intérieur des terres dans la région d’Oaxaca (sud du Mexique) à une profondeur de 10 km, ont indiqué l’Institut sismologique mexicain (SSN) et l’Institut de géophysique américain (USGS).

L’USGS a ensuite révisé la magnitude à la baisse, à 6,2.

Aucun dégât important n’a été signalé pour l’heure, selon les services régionaux d’incendie et de Protection civile qui ont fait seulement état de murs fissurés dans quelques localités de la côte, proches de l’épicentre.

« On ne nous a pas signalé de dommages, nous n’avons pas d’immeubles endommagés, pas de morts et pas de blessés, mais nous procédons à des vérifications de quart d’heure en quart d’heure car la secousse a été intense et longue », a déclaré à l’AFP le directeur de la Protection de la Ville de Mexico, Elias Moreno.

Le tremblement de terre, d’une trentaine de secondes, a été fortement ressenti à Mexico, ont constaté des journalistes de l’AFP.

« J’étais endormi et j’ai été réveillé en croyant que quelqu’un secouait mon lit », a témoigné l’un d’eux.

Des télévisions et radios ont initialement donné des versions confuses sur la localisation du séisme, plusieurs stations ayant fait état d’un « séisme dans la ville de Mexico ».

La station de radio Formato 21 a signalé des scènes de panique dans la capitale où le plus grand séisme de l’histoire moderne du Mexique, de magnitude 8,1 le 19 septembre 1985, avait fait entre 10.000 et 30.000 morts, selon les différentes estimations de l’époque.

Les secousses telluriques sont quasi-quotidiennes dans certaines régions du Mexique, même si elles ne sont généralement pas ressenties par la population. C’est le cas par exemple dans la péninsule de la Californie mexicaine et la mer de Cortez qui la sépare du continent.

(©AFP / 30 juin 2010 12h30)

 

Étiquettes : , , ,

Séisme Mag 6.3 Sud des Iles Fiji

10-degree map showing recent earthquakes

globe showing location of 10-degree map

Détails du séisme

Ampleur 6,3
Date-Time
Emplacement 23,200 ° S, 179,165 ° E
Profondeur 536.3 km (333,3 miles )
Région Sud des îles Fidji
Distances 360 km (220 miles ) au sud ouest de la Île Ndoi , Fidji
500 km ( 310 miles) de l’ ESE Ceva – I- Ra , Fidji
565 km (350 miles ) de S SUVA , Viti Levu , Fidji
1575 km (980 miles ) de NNE Auckland , Nouvelle-Zélande
Incertitude Lieu + horizontal / – 8.2 km (5,1 miles ) ; + profondeur / – 14.2 km (8,8 miles )
Paramètres NST = 151 , NPH = 151 , Dmin = 615.6 km , SGD = 0,84 sec , Gp = 65 ° ,
M- type = magnitude de moment télésismiques (Mw ) , Version = 6
Source
  • USGS NEIC ( WDCS -D )
L’ID d’événement us2010ydan
 

Étiquettes : , ,

Séisme Mag 6.7 Iles Salomon

10-degree map showing recent earthquakes

globe showing location of 10-degree map

Détails du séisme

Ampleur 6,7
Date-Time
Emplacement 10,636 ° S, 161,443 ° E
Profondeur 35 km (21,7 miles ), institué par le programme de localisation
Région ILES SALOMON
Distances 55 km ( 35 miles) WSW de Kira Kira , San Cristobal , Isl Salomon.
210 km (130 miles ) de la SE Honiara, Guadalcanal , îles Salomon
220 km (140 miles ) de la SSE Auki , Malaita , îles Salomon
2070 km (1280 miles ) de NNE Brisbane, Queensland , Australie
Incertitude Lieu horizontale + / – 4,8 km (3,0 miles ) , la profondeur de l’emplacement fixé par le programme
Paramètres NST = 302 , NPH = 302 , Dmin = 211.2 km , SGD = 1,14 sec , Gp = 18 ° ,
M- type = magnitude de moment télésismiques (Mw ) , Version = 8
Source
  • USGS NEIC ( WDCS -D )
L’ID d’événement us2010xzal
 

Étiquettes : ,

Séisme Mag 6.1 Région New Britain(Papouasie Nouvelle Guinée)

10-degree map showing recent earthquakes

globe showing location of 10-degree map

Détails du séisme

Ampleur 6,1
Date-Time
Emplacement 5,531 ° S, 151,157 ° E
Profondeur 42 km (26,1 miles ) fixé par programme de localisation
Région REGION New Britain, PAPOUASIE -NOUVELLE-GUINÉE
Distances 110 km ( 70 miles) de E Kimbe , à New Britain , PNG
185 km (115 miles ) au sud ouest de la Rabaul , Nouvelle-Bretagne , PNG
615 km (385 miles ) au nord de Port Moresby, Papouasie -Nouvelle-Guinée
2430 km (1510 miles ) de N Brisbane, Queensland , Australie
Incertitude Lieu + horizontal / – 4,3 km (2,7 miles ) , la profondeur fixée par programme de localisation
Paramètres NST = 269 , NPH = 269 , Dmin = 615.2 km , SGD = 0,95 sec , Gp = 18 ° ,
M- type = magnitude de moment télésismiques (Mw ) , Version = 8
Source
  • USGS NEIC ( WDCS -D )
L’ID d’événement us2010xxam
 

Étiquettes : , ,

Indonésie: séisme de magnitude 7.1 en Papouasie alerte au tsunami levée

 

10-degree map showing recent earthquakes

Répliques :  6,4 / 6,2 / 5,1

globe showing location of 10-degree map

MANOKWARI (Indonésie) – Un séisme de magnitude 7,1 a endommagé quelques habitations mais sans faire de victime dans la province indonésienne de Papouasie (est), où une alerte au tsunami a été brièvement lancée, ont annoncé les autorités.

La secousse a provoqué des scènes de panique dans plusieurs petites îles tropicales, où des habitations et au moins une église ont été endommagées. Aucune victime n’a été signalée, selon les premières informations.

Survenu à 12H16 locale (03H16 GMT), le tremblement de terre a été localisé à une profondeur de 10 km, à 123 km au sud-est de l’île de Biak, au large de la Papouasie occidentale, selon l’agence. Sa magnitude a été évaluée à 7 par l’Institut de géophysique américain (USGS), qui a fait état de plusieurs répliques de magnitude supérieure à 6.

L’île de Biak et celles qui l’entourent, au milieu de récifs coralliens, sont isolées et relativement peu peuplées.

« Je conduisais ma voiture lorsque le premier tremblement de terre s’est produit. J’ai ressenti une très forte secousse et la voiture a semblé perdre sa direction », a témoigné un fonctionnaire de la ville de Biak, Osibyo Wakum. « Je n’ai pas vu de bâtiments endommagés », a-t-il indiqué, en précisant que les habitants préféraient rester à l’extérieur des habitations par crainte d’une réplique.

Mais dans la localité de Serui, sur l’île Yapen, une église s’est effondrée et environ 150 habitations ont été endommagées, selon le chef de la police Deny Siregard.

La secousse a été ressentie également dans la capitale de la Papouasie occidentale, Manokwari, située à 250 km de l’île de Biak. « Ca a tremblé pendant environ 40 secondes. Les habitants sont sortis précipitamment de chez eux », a témoigné le correspondant de l’AFP.

L’Indonésie est située sur le « cercle de feu » du Pacifique, où l’activité volcanique et sismique est très forte.

Plus de 1.000 personnes avaient été tuées par un séisme d’une magnitude de 7,6 ayant secoué l’ouest de l’île de Sumatra en septembre 2009.

(©AFP / 16 juin 2010 06h51)

 

Étiquettes : , , ,

Séisme mag 7.7 Iles Nicobar

Détails du séisme

Ampleur 7,7
Date-Time
Emplacement 7,702 ° N, 91.975 ° E
Profondeur 35 km (21,7 miles), institué par le programme de localisation
Région Nicobar, Inde Région
Distances 150 km (95 miles) de W Mohean, les îles Nicobar, Inde
440 km (275 miles) WNW de Banda Aceh, à Sumatra, en Indonésie
1155 km (710 miles) au sud ouest de la BANGKOK, Thaïlande
2790 km (1730 miles) de la SE New Delhi, Delhi, Inde
Incertitude Lieu + Horizontal / – 7,7 km (4.8 miles); profondeur fixée par programme de localisation
Paramètres NST= 52, Nph= 52, Dmin=614.3 km, Rmss=1.23 sec, Gp= 65°,
M-type = magnitude de moment télésismiques (Mw), Version = 7
Source
  • USGS NEIC (WDCS-D)
L’ID d’événement us2010xkbv

 

Une alerte au tsunami est en vigueur pour

 INDE / Indonésie / Sri Lanka / Myanmar / Thaïlande / MALAISIE

13 Juin

NI VICTIMES NI DÉGÂTS

A Port Blair, capitale des îles Andaman et Nicobar, les habitants ont quitté leurs maisons dès que la secousse a été ressentie. « Il y a eu une coupure de courant totale et la ville entière a été plongée dans le noir pendant quelques temps, alors que tout le monde courait dans les rues en craignant pour sa vie », a témoigné un habitant. Aucune victime ni dégât n’ont été signalés dans l’immédiat mais les autorités insulaires vérifient encore plusieurs zones isolées.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/06/13/puissant-seisme-dans-l-ocean-indien-l-alerte-au-tsunami-levee_1372033_3244.html

 

Étiquettes : , , , ,

Haïti: des milliers de paysans en colère contre Monsanto et le gouvernement

 

HINCHE (Haïti) – Des milliers de paysans haïtiens ont participé à une manifestation pour protester contre le gouvernement, à qui ils reprochent de distribuer des semences de la firme multinationale Monsanto.

Rassemblés vendredi à Hinche, dans le centre du pays, les manifestants, portant des chemises rouges et des chapeaux de paille, arboraient des pancartes et chantaient des slogans dénonçant le président René Préval et réclamant le départ de Monsanto du pays, a constaté une journaliste de l’AFP.

La compagnie a fait don de 475 tonnes de maïs aux paysans haïtiens dans le cadre de Project Winner, une initiative de l’agence publique américaine d’aide au développement, l’Usaid.

Selon le ministère haïtien de l’agriculture, le but de cette initiative est d’accroître la productivité agricole du pays, sévèrement touché par le séisme du 12 janvier qui a fait entre 250.000 et 300.000 morts et laissé quelque 1,3 millions de sans-abri.

Mais de nombreux paysans craignent que les semences reçues ne soient une menace pour les variétés locales.

« Le gouvernement haïtien utilise le séisme pour vendre le pays aux multinationales », a dénoncé Jean-Baptiste Chavannes, coordinateur du Mouvman Peyizan Papay (MPP), à la pointe du mouvement des agriculteurs haïtiens.

Kettly Alexandre, du MPP, a estimé le nombre de participants à la marche de vendredi entre 8.000 et 12.000 personnes. La police n’a pas confirmé ces chiffres.

« Nous devons nous battre pour nos semences locales », a déclaré Jean-Baptiste Chavannes en s’adressant aux manifestants. « Nous devons défendre notre souveraineté alimentaire ».

Un porte-parole de Monsanto aux Etats-Unis a indiqué à l’AFP que les semences données aux Haïtiens n’étaient pas génétiquement modifiées mais qu’il s’agissait de « semences hybrides conventionnelles, déjà utilisées en République dominicaine ».

Mais pour M. Chavannes, les dons de Monsanto constituent « une attaque contre l’agriculture paysanne, contre les fermiers, contre la biodiversité, contre les semences locales, contre ce qui reste de notre environnement en Haïti ».

D’autres manifestants tournaient leur colère contre le gouvernement. « Je suis ici car je suis en colère contre Préval », a expliqué Pierre Charité, un agriculteur de 61 ans qui cultive maïs, plantains, canne à sucre et pistaches sur le plateau central haïtien. « Il a accepté du maïs qui est mauvais, qui va tuer le maïs haïtien. Je ne vais pas l’utiliser ».

(©AFP / 05 juin 2010 16h21)

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

Petit séisme à l’endroit du volcan Katla en Islande!

http://modernsurvivalblog.com/natural-disasters/uh-oh-katla-volcano-just-rumbled/

 Le 17 mai 2010 08:32 UTC, le bureau de l’Islande Met indique qu’un petit tremblement de terre s’est produit à l’endroit du Katla.

Sachant que l’Eyjafjallajökull et le katla sont liées par des canaux magmatiques et que par le passé le Katla s’est réveillé aprés son petit frère,peut-être est-ce là un signe précurseur d’un éventuel réveil.

A suivre donc!

Animation satellite du nuage de fumée:

http://brunnur.vedur.is/pub/bolli/btd/

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :