RSS

Archives de Tag: retraités

Un jeune manifestant sauve un bébé des CRS

L’un des six lycéens mis en examen pour rébellion et agression contre les forces de l’ordre, le 12 octobre à Fontainebleau, a maintenu devant le juge pour enfants avoir repoussé une grenade lacrymogène pour protéger un bébé dans une poussette. Les parents du bébé, Emmanuel et Myléna, racontent ce qu’ils ont vu et vécu lors de la dispersion de la manifestation lycéenne. Ils confirment ce qu’a dit le lycéen et veulent témoigner devant la justice. Selon eux, sans ce jeune homme, leur bébé aurait dû être blessé ou peut-être pire : les forces de l’ordre ont tiré des grenades lacrymogènes et des flashballs sur la foule, au hasard.

http://www.mediapart.fr/club/blog/drapher/241010/garde-vue-des-six-lyceens-de-fontainebleau-un-couple-pris-dans-les-violence

P.H : Pour quelle raisons étiez-vous présents, votre compagne, votre bébé et vous-même au moment de la dispersion de la manifestation ?

Emmanuel : «On devait aller en centre ville, à la banque faire des papiers. On s’est retrouvé encerclé au bout de la rue, il y avait les CRS des deux côtés, on ne pouvait pas passer. Ca tirait pas encore, c’était tendu, il y avait des charges de CRS au moment où on est arrivé. Ils couraient contre la foule, au croisement de la rue, on a été obligé de partir, avec la petite. Il y avait des personnes âgées. Un groupe de CRS a fait tomber par terre une personne âgée.»

P.H : Quand les gaz lacrymogènes ont été lancés, qu’est-ce qu’il s’est passé ?

«On a été repoussé avec la foule quand ça chargeait. Après on avait des choses à faire, on avait rien à voir avec ça, on a continué, et là, ça a tiré directement dans la foule. La première fois c’est tombé à 2 mètres, deux mètres cinquante de nous. La deuxième grenade c’est un lycéen qui s’est mis devant (ndlr : le lycéen mis en examen), sinon c’est la poussette et notre fille qui la prenait. Quand j’ai vu le premier tir, on a reculé, je suis parti directement voir les CRS. J’avais des preuves que je venais pour aller à la banque, je leur ai montré et on m’a répondu «ferme ta gueule, dégage de là», mot pour mot. Je leur ai dit que ma fille était bloquée dans les gaz lacrymogène, ils m’ont dit de faire le tour. C’est pendant que je discutais avec eux qu’ils ont tiré une deuxième grenade. Quand je suis revenu vers ma compagne c’est là que j’ai vu une veste sur la poussette.»

Myléna : «Le jeune (ndlr : celui mis en examen) avait mis la veste sur la poussette pour protéger la petite des gaz, il s’est interposé, il a pris un flashball dans la jambe, et a relancé une grenade qui était à côté de la poussette, c’était soit lui soit la petite, il a préféré que ce soit lui.»

P.H Quand il a repoussé la grenade lacrymogène, il l’a fait comment ?

Myléna : «Il a fait un geste comme tout le monde l’aurait fait. Il a essayé de la dégager le plus loin possible de la petite.

Emmanuel : «S’il ne se mettait pas devant la poussette, c’est la poussette qui prenait le tir».

P.H : Les CRS étaient à quelle distance ?

Emmanuel : «Au début ils étaient collés, après ils étaient à quinze, vingt mètres.»

P.H : Les CRS pouvaient voir la poussette ?

Emmanuel : «Bien sûr, je leur ai dit, il y avait des lycéens qui leur ont dit «arrêtez, il y a un bébé qui passe». Quand on a voulu s’en aller, ils nous ont dit : «allez y, allez y, passez, passez, personne fait rien, on bloque», et au moment où on arrivait au milieu de la route, les CRS se sont remis à charger. Ils voyaient bien qu’il y avait une poussette. Et nous, c’est une coiffeuse qui nous a fait rentrer dans son magasin pour nous protéger.»

Myléna : «Les CRS se sont pris pour des cowboys. Les lycéens ils faisaient leur manifestation, ils étaient par terre, sur la route. C’est là que les CRS ont fait n’importe quoi. On a vu trois policiers qui passaient dans la foule et dès que quelqu’un les regardait à peine, ils leur mettaient des coups de bouclier, ils leur parlaient mal. Ils ont tapé un jeune devant tout le monde et il l’ont menotté.»

P.H : Est ce que vous témoignerez au tribunal pour le procès des lycéens mis en garde à vue ?

Emmanuel : «Moi , je viendrai. Si cette personne là n’était pas là ce jour là, ma fille elle se prenait une cartouche. Grâce à lui, on a réussi à empêcher le pire. Je suis obligé, je viendrai. Il a mis en quelque sorte sa vie en danger pour protéger ma fille. Il ne nous connaissait pas, on l’avait jamais vu. Il s’est mis en opposition, il s’est pris une flashball dans la jambe pour la protéger.»

P.H : Qu’est-ce que vous pouvez dire sur cette manifestation, pour conclure ?

Emmanuel : «Ils ont tiré sur la foule sans calculer, comme ça, il y avait un deuxième couple avec une poussette, elle est partie tout de suite aux urgences. Ce couple, ils se sont pris des projectiles que la police a jetés. Les jeunes se sont mis devant pour éviter qu’il ait un problème avec la petite, c’est les jeunes qui ont essayé d’aider, les forces de l’ordre, il n’y avait rien à faire. Les jeunes étaient solidaires, ils essayaient d’aider les gens par terre. Il y avait un jeune avec des marques au visage, qui saignait, entouré par un groupe de trente policiers et CRS autour de lui. Il y a une femme policier qui a braqué un lycéen avec son flashball qui venait voir pour son copain par terre, elle lui a dit «tu bouges pas ou je tire !» Ils sont restés au moins un quart d’heure à le taper. Les trois policiers qui circulaient dans la foule, ils regardaient les jeunes et les agressaient. Il y a un jeune qui ne faisait rien, adossé à un mur, un policier lui a mis un coup de bouclier dans la tête. A un moment les lycéens sont allés voir les policiers qui étaient devant la mairie et d’autres qui sortaient de la mairie, qui étaient derrière les portes de la mairie. Les policiers les ont insultés, leur ont dit « dégage, dégage ». Ca tirait dans la foule, j’ai vu des personnes âgées qui pleuraient à cause des gaz. On se serait cru dans un film. On se sentait plus en sécurité avec les jeunes qu’avec les policiers. C’est grâce aux jeunes qu’on a pu rentrer chez nous.

Témoignage recueilli dimanche 24 octobre 2010 au domicile d’Emmanuel et Myléna, parents de la petite Océane, 12 mois.

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article109342

Les SS nazis de l’état ont encore frappée,il faut vraiment en finir avec cet état fasciste!!!

 

Étiquettes : , ,

Un instituteur va remettre 2.000 € de dons aux grévistes de Grandpuits

MELUN – Un instituteur parisien, Jean-Baptiste Reddé, remettra mercredi matin 2.000 euros de dons aux salariés de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne), en grève depuis le 12 octobre contre la réforme des retraites, a-t-on appris de sources concordantes.

« Très en colère », ce généreux donateur apportera aussi aux manifestants des croissants afin de « leur apporter un peu de chaleur », a déclaré à l’AFP M. Reddé, qui a effectué cette collecte auprès de collègues.

« C’est un soutien confraternel pour saluer leur courage et leur volonté et plus largement c’est un soutien dans leur action contre la politique de monsieur Sarkozy et de son gouvernement, qui méprisent le peuple et ne font une politique que pour les riches », a-t-il expliqué.

« Comme on l’a vu pour le CPE, on peut faire reculer le gouvernement », a affirmé ce professeur des écoles à Paris (XIIIe).

Depuis le début du mouvement, les grévistes de Grandpuits bénéficient de soutiens d’horizons divers. Aux provisions fournies par des militants et des riverains sont venus s’ajouter des dons provenant du Mexique, d’Allemagne et d’Espagne, a affirmé Mohamed Touis, délégué syndical CFDT.

« On fera les comptes plus tard », afin de partager les dons entre les salariés, a pour sa part précisé Franck Manchon, responsable CGT.

(©AFP / 26 octobre 2010 19h43)

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

France: le Sénat confirme son vote de la réforme des retraites

PARIS – Le Sénat français a confirmé mardi son vote positif de la réforme très contestée du système des retraites, à la veille d’un vote solennel mercredi de l’Assemblée nationale, qui doit marquer l’adoption définitive de ce projet par le Parlement français.

(©AFP / 26 octobre 2010 16h57)

 
2 Commentaires

Publié par le 26 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

TREMBLEZ ! CUPIDES VAUTOURS : VOUS AVEZ REVEILLES LE PEUPLE QUI COUPE LA TETE AUX ROIS

Vautours 2.jpg

 

MEDIAPART

Par victorayoli

 

Ô, gouvernants POURRIS dans votre CITADELLE,
Vous pouvez nous berner à n’en jamais finir,
Mais quand aura paru la première Hirondelle,
Vous n’empêcherez pas le PRINTEMPS de venir.

Nicolas Descamino

Autistes. Vous ne voyez rien, vous n’entendez rien, vous ne comprenez rien. Vous ne percevez pas cet immense ras le bol qui prend les Français aux tripes. Vous continuez à manier la morgue et le mensonge, le mépris et l’anathème. Vous niez jusqu’au ridicule le rejet global, total de votre politique d’INJUSTICE généralisée par un peuple qui a enfin ouverts les yeux. Enfermés dans vos certitudes, vous n’entendez pas la juste colère qui gronde, qui enfle, et qui va vous submerger.

Bêtise, aveuglement, veulerie, avidité, clanisme sont les seules vertus qui vous animent. Et pour cause : vous et votre chef mafieux n’êtes que les marionnettes des puissants, des cupides, des tricheurs, des voleurs, des vautours en col blanc. De ces charognards qui se tapissent la tripe de sauces chaudes et onctueuses au Fouquet’s puis se partagent – entre deux rots puants – les dépouilles d’un pays qu’ils saccagent, abandonnant en ricanant à la rue les millions de travailleurs kleenex qu’ils exploitent puis jettent. Et vous êtes leurs complices.

Enfin réveillé, le Peuple exige ses droits, le Peuple exige son dû, le Peuple exige le respect, le Peuple est prêt à vous imposer l’article 35 de la déclaration du 24 juin 1795 : « Quand le gouvernement viole les droits du Peuple, l’insurrection est pour le Peuple, et pour chaque portion du Peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. » 

Selon l’adage « séparer pour mieux régner », vous dressez en toute occasion les Français les uns contre les autres : les travailleurs du privé contre ceux du service public, les jeunes contre les vieux, les pauvres contre les riches, les « Gaulois » contre les « Céfrancs ». Mais ça suffit : entendez la rue qui gronde. Regardez marcher, protester, gueuler la main dans la main fonctionnaires et ouvriers, lycéens et retraités, Français « souchiens » et Français venus d’ailleurs. Tous unis contre votre politique désastreuse. Tous unis pour vous renvoyer à votre juste place : les poubelles de l’histoire.

Ils sont des millions à vous dire « Basta ! »

Des millions à vous dire « Merde ! »,

Des millions à vous dire « CASSEZ-VOUS ! ».

Vous en êtes encore à croire que c’est votre contre-réforme sur la retraite – monument d’injustice s’il en est – qui est au centre des mouvements sociaux qui secouent le pays. Mais vous ne comprenez décidément rien du rien ! Elle est dépassée la question des retraites : c’est un rejet total de tout ce que vous êtes, de tout ce que vous faites qui est en cause. C’est une remise en cause de cette cinquième république que vous avez défigurée jusqu’à la caricature. De cette cinquième république au service des seuls riches, de cette caricature de république des scandales Woerth-Bettencourt, Karachi, Tapie et autres. De cette république des coquins et des copains. Ras le bol ci-devant pseudos « élites ». Ras les couilles ci-devant parasites. Ras les couilles de la précarité, du chômage, de l’exploitation jusqu’à l’esclavage, de la répression et du flicage. 

Vous vous gargarisez parce que vos spadassins « débloquent » quelques dépôts de carburants ? Qu’importe : le blocage reprend ailleurs. Vous vous gargarisez parce que vos spadassins « débloquent » quelques lycées ? Qu’importe, lycéens et étudiants – rompus aux techniques internet, facebook et twitter – se regroupent immédiatement ailleurs. Vous vous gargarisez parce que les métros circulent mieux ? Qu’importe : les routiers bloquent la circulation. C’est vous qui débloquez.

La vérité, c’est que vous tremblez ! La vérité, c’est que vous voyez poindre le spectre de ce qui est, pour vous et vos maîtres du Caca-rente, l’horreur absolue : le blocage de l’économie. Perdre du fric ! Voilà ce qui vous fait trembler ! Et vous allez en perdre du fric ! Beaucoup ! Du fric que vous pompez sur le dos des salariés. 

Tremblez stupides guignols !

Retournez dans vos bauges cupides menteurs, gluants usurpateurs sans honneur ni courage ! 

TREMBLEZ ! IMPRUDENTE ET TRISTE VERMINE :

VOUS AVEZ REVEILLES LE PEUPLE QUI COUPE LA TETE AUX ROIS

 

Victor

http://www.mediapart.fr/club/blog/victorayoli/201010/tremblez-cupides-vautours-vous-avez-reveilles-le-peuple-qui-coupe-la-te

 

Excellent et ceci est valable pour toute  l’oligarchie décérébrée et sa horde de bouffons!

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

les Eurodictateurs veulent imposer des taxes Européennes!

La Commission européenne a annoncé mardi son intention d’étendre son financement par le biais de nouvelles taxes à l’échelle communautaire.

Après avoir imposé le sauvetage des Banksters par les finances publiques des Etats, creusant ainsi encore plus leurs dettes, l’UERSS continue sa mutation en une dictature bureaucratique complètement déshumanisée. Les commissaires politiques siégeant dans leur tour de Babel veulent maintenant taxer directement les peuples européens soumis à leur diktat en créant un paquet de taxes. Officiellement, et comme toujours, les intentions sont « louables ». Il s’agirait cette fois de « ne pas peser sur les finances des Etats et rendre le financement européen plus lisible pour les citoyens ». Toujours ce vernis de bonnes intentions sensé nous faire accepter l’inacceptable.

La finalité est de taxer, taxer et encore taxer des peuples déjà asphyxiés par les conséquences des politiques criminelles menées par cette nouvelle UERSS. Destruction des Etats-nations, libéralisation sauvage des services publics, délocalisations, mise en concurrence déloyale des travailleurs… Les ravages des politiques menées contre les avis du peuple n’ont pas fini de cicatriser que déjà une nouvelle volée de coups  de trique s’annonce.

L’exécutif communautaire propose par exemple de créer une TVA européenne ou encore d’affecter au budget une partie des recettes d’une taxe énergétique, d’une taxe sur les transactions financières ou les activités financières à ce budget.

Une taxe sur les ventes de quota d’émission de gaz à effet de serre et sur le transport aérien ou un impôt sur les sociétés sont également évoqués.

De telles taxes, même si elles pourraient permettre de dégager plusieurs dizaines de milliards par an, sont cependant très improbables car les questions fiscales sont décidées à l’unanimité des 27 Etats membres et plusieurs d’entre eux rejettent le principe même d’un prélèvement européen.

« A un moment où les dépenses publiques sont examinées à la loupe, nous suggérons des moyens de réaliser un budget communautaire apte à relever les défis qui nous font face, sans nécessairement augmenter les dépenses mais plutôt en se concentrant sur les bonnes priorités, la valeur ajoutée, le résultat et la qualité des dépenses européennes », a expliqué le président de la Commission, José Manuel Barroso.

Ce dernier propose également de modifier le système actuel de « perspectives financières pluriannuelles » portant sur sept ans pour créer un cadre budgétaire sur dix ans avec une révision à mi-parcours des objectifs.

Nouvel Obs

 

Étiquettes : , , , , , ,

Français ! Vos députés vous escroquent !

Ils se gardent bien d’en parler !
Par un vote du 3 septembre 2010, les députés ont rejeté à la quasi-unanimité l’amendement n°249 Rect. proposant d’aligner leur régime spécifique de retraite (dont bénéficient également les membres du gouvernement) sur le régime général des salariés.
Alors qu’ils n’ont de cesse d’expliquer l’importance de réformer rapidement un régime de retraite en déficit, les parlementaires refusent donc d’être soumis au régime de retraite de la majorité des Français.
C’est ce qu’ils appellent une réforme « juste » paraît-il !

source : www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/2770/277000249.asp

Les haut fonctionnaires européens :

http://www.sauvegarde-retraites.org/docs/Retraite_Hauts_fonctionnaires_europeens_Annexe_3_Etude_27.pdf
http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-les-retraites-en-or-des-hauts-fonctionnaires-europeens/916/0/344867__

Coucou les gens,vous les voyez là vos élus de la ripoublique et Européens,tous pourris,tout çà pour garder leurs petits priviléges de nantis!

allez,Sacrifiez-vous petit peuple et continuez à engraisser l’oligarchie nationale et mondiale,ou alors,réveillez-vous une bonne fois et débarrassez-vous de ce systéme qui n’a plus lieu d’exister…!!!

Faites tourner svp…

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Sarko…verdose!

 

par olivier cabanel (son site)

Au moment ou la contestation sur la retraite s’intensifie, deux statistiques jettent un éclairage cruel sur la société française : la France se place au troisième rang aux nombres des milliardaires, et elle tient un autre record avec 8 millions de pauvres, qui gagnent moins de 950 € mensuels.

Le 13 octobre 2010, le retrait du bouclier fiscal, considéré par François Baroin comme un « symbole d’injustice », demandé par la gauche, et 125 députés UMP a malgré tout été refusé.

Il est probable que le fait de lier sa suppression à celui de l’impôt sur la fortune soit à l’origine du rejet de cet amendement. lien

C’est dans un climat social pour le moins agité que deux autres informations se télescopent dans un livre étonnant.

Azzeddine Ahmed-Chaouch vient de publier un livre : « Le testament du diable  » (éditions du moment) consacré à Jean Marie Le Pen.

L’auteur est journaliste à M6.

On y apprend que Sarközi, loin d’avoir été en concurrence avec Le Pen, lors de la présidentielle de 2007, était plutôt dans la connivence.

« La première poignée de main, plutôt chaleureuse, donne la tonalité. Contrairement aux attentes, il n’y aura pas d’explication musclée », raconte Azzeddine Ahmed-Chaouch, qui précise au passage que Le Pen trouve à Sarkozy « du charme personnel ». A l’issue d’un entretien « cordial », « agréable », le Chef de l’État français finit même par inviter Le Pen à le revoir : « venez quand vous le souhaitez ».

Et il va même jusqu’à présenter Le Pen à tous les ministres, réunis avant le conseil, en le prenant par le bras.

Si Chateaubriand avait assisté à la scène, il aurait sans doute pu écrire une nouvelle version de son « vice appuyé au bras du crime ». lien

A ce moment-là, Le Pen est convaincu par le programme électoral de Sarközi, et songe même à une alliance avec lui.

Quand, plus tard, il comprend que son rapprochement avec Sarközi ne lui rapporte rien sur le plan électoral, il retourne sa veste, et sera l’un des plus virulents contre Jean Sarközy dans l’affaire de l’EPAD.

Personne ne pourra nier qu’ainsi racontée, cette anecdote démontre l’évidente convergence entre l’actuel président et le patron du FN.

D’ailleurs, si le chef de l’Etat se flatte parfois d’avoir piqué des voix au FN, c’est en affichant la même ligne politique.

Pourtant, comment ne pas être dupe en revoyant cette vidéo sur le fameux débat Sarko-Le Pen, ou on a vraiment l’impression d’un affrontement ?

Ils sont tous les deux, à n’en point douter, d’excellents comédiens.

Il faut découvrir les coulisses de cette alliance sur cette vidéo humoristique.

Aujourd’hui, comme le dit Noël Mamère dans cette vidéo, Sarközi est la copie de Le Pen.

N’est-ce pas le programme du Front National qui est appliqué, sur ordre du nouveau chef de l’état, par Besson et Hortefeux ?

C’est le moment de revoir cette vidéo des guignols.

Dans ce même livre, il y a quelques pages consacrées à Bernard Tapie.

On y découvre des informations intéressantes.

Un accord, secret jusqu’à présent, avait été passé entre Tapie et Le Pen en 1993.

Tapie s’était rendu au domicile de Le Pen afin de lui demander de maintenir le candidat frontiste au deuxième tour afin de faciliter son élection contre le candidat de droite.

Bernard Tapie, dans une interview qui va devenir culte, essaye de faire de l’humour au second degré, en donnant des éléments supplémentaires afin de discréditer l’information. lien

Sauf qu’en 1994, Valérie Lecasble et Airy routier avaient raconté en détails les liens qui unissaient Tapie et Le Pen dans une « bio non autorisée de Bernard Tapie ». lien

Mais revenons à nos retraites.

Actuellement, les députés de la majorité, et quelques autres, ont « courageusement » rejeté l’amendement n° 249 du projet de réforme des retraites.

Sauf que cet amendement ne portait que sur la réforme de leurs retraites.

Ils nous obligent à travailler jusqu’à 62 ans au lieu de 60 (pour l’instant), mais rechignent à s’appliquer le même traitement.

Voici l’exposé sommaire de l’amendement qu’ils ont refusé.

« Nos concitoyens supportent de plus en plus difficilement l’idée que leurs élus et représentants bénéficieraient, dans leurs rémunérations comme dans la gestion de leurs droits sociaux, de dispositions dérogatoires du droit commun.

Les différents systèmes mis en place pour sécuriser l’exercice de responsabilités politiques demandent à être harmonisés, afin que l’ambition légitime de permettre à chacune et chacun de s’investir dans les affaires publiques ne soit plus perçue comme une tentative de créer ou laisser perdurer des privilèges indus ».

Il faut savoir que le régime de retraite des députés fonctionne par répartition, mais leur caisse n’est alimentée qu’à hauteur de12% par des cotisations.

Le reste est payé par une subvention (qu’ils votent) et qui est donc payée par l’état.

C’est à dire par nous, pauvres contribuables crédules et mal informés.

Ce cadeau que nous faisons à nos députés nous coute 52 millions annuels.

Leurs avantages ne s’arrêtent pas là.

Ils peuvent cotiser double pendant 15 ans, puis 1,5 fois les 5 années suivantes.

Ils auraient tort de s’en priver : le rendement de leur investissement est des plus profitables. Pour un euro cotisé, un député touchera 6 euro à sa retraite.

Pour le Français moyen, il en va autrement : Pour un euro cotisé, il aura un euro, voire 1,5 euro au maximum.

Ainsi, en 22 ans et des poussières, un député validera une carrière pleine de 40 annuités.

La vidéo de ce débat est sur ce lien.

Pas étonnant des lors que la France glisse de la 18ème place à la 46ème au classement de la parité.

C’est dans les inégalités de salaire entre les hommes et les femmes qu’elle est la plus mal placée :

« Ces trois dernières années, la perception que les femmes ne gagnent pas, à travail égal, le même salaire que les hommes a augmenté »

La France pointe désormais tout en bas, au 127ème rang mondial pour cet indicateur. lien

C’est le Forum économique mondial qui vient de publier ces informations.

les scandales de ce gouvernement s’accumulent.

Public Sénat en a fait un résumé incomplet :

les affaires du golf de Nice et de jet privé d’ Estrosi, de Joyandet,

les cigares de Christian Blanc,

les constructions sans permis de construire d’Estrosi et Joyandet,

la Garden party de 2009 à l’Elysée (732 826 €),

les pressions sur le procureur Courroye pour bloquer l’affaire Bettencourt,

les timbres de Gérard Longuet pour acheter une maison,

l’affaire Woerth-Bettencourt-UMP,

les excès de vitesse de Xavier Bertrand,

les repas à 5050 € par personne du sommet de la Méditerranée

les légions d’honneur qui deviennent légions du déshonneur,

le cadeau de Sarközi à Johnny (2 millions d’euros, pour son « concert » du 14 juillet, l

es condamnations pour injures raciales d’Hortefeux,

le voyage de noce de Besson au frais du contribuable,

les cumuls de mandat qui continuent (à droite comme à gauche),

l’affaire de népotisme de l’Epad,

le piston du Père (Nicolas) au fils (Pierre) pour l’obtention d’une subvention SACEM (80 000 € quand même !),

les tripatouillages financiers de Dominique Dord,

les largesses d’Amara à ses frères,

les manœuvres de M.A.M.,

les chères nuits d’hôtel de Rama Yade,

les 9500 € de Christine Boutin pour une mission discutable,

l’affaire de l’héritage Wildenstein,

les manœuvres de Bernard Kouchner,

la France montrée du doigt par la communauté mondiale pour stigmatisation des Roms,

les 2 milliards gaspillés pour des vaccins inutiles de Bachelot,

les millions offerts à Tapie,

l’affaire Karachi,

le faux diplôme de Dati, 

les 24 milliards gaspillés en sous-marins nucléaires,

les 280 000 euros pour 300 m2 de fleurissement de salon à l’Elysée,

l’effarante augmentation du budget « com » de l’Elysée, passant de 6 millions sous Chirac à 27 millions en 2010…

d’autres scandales sont à découvrir sur ce blog,

Ce bilan, vraisemblablement provisoire, (j’ai recensé 32 scandales) donne la nausée, et confirme la phrase prononcée par Sarközi lors d’un discours à la Réunion, en février 2007 :

« Je serais un président (…) servile avec les puissants, ignoble avec les faibles ». lien

Une pétition a été lancée pour demander la transparence sur le scandale politique de cette « Ripoux-blique », et on peut la signer sur ce lien.

Il est question de remaniement ministériel : aurons nous droit à celui proposé par Gérard Lenormand ? Tintin à la police, Bécassine au commerce, Maya à l’industrie, Picsou aux finances…la chanson est sur ce lien.

On ne voit pas bien ce que ce remaniement ministériel repoussé plusieurs fois pourra changer ? Car comme dit mon vieil ami africain :

« À quoi bon changer de pot, si ce sont toujours les mêmes cornichons qui sont à l’intérieur ? »

L’image illustrant l’article provient du blog « aperomobile.over-blog.com »

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/sarko-verdose-82873

 
2 Commentaires

Publié par le 16 octobre 2010 dans Sarko...verdose!

 

Étiquettes : , , ,

Contestation de la réforme des retraites: grèves et actions en cours

PARIS – Un point sur les grèves, manifestations et actions de salariés et de lycéens, contre le projet de réforme des retraites vendredi à la mi-journée.

– RAFFINERIES et DEPOTS: La totalité des 12 raffineries de métropole étaient en grève vendredi (contre 10 la veille), parfois temporairement, avec l’entrée dans le mouvement d’Esso à Gravenchon (Seine-Maritime), et de Petroplus à Reichstett (Bas-Rhin) pour l’avenir du site.

Ces grèves se conjuguent aux effets du blocage par la CGT portuaire des terminaux pétroliers de Fos et Lavera, près de Marseille. Toutes les raffineries se retrouvent en production très réduite.

Les forces de l’ordre sont intervenues dans la matinée pour libérer les accès aux dépôts d’hydrocarbures de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), Bassens (Gironde), Cournon d’Auvergne (Puy-de-Dôme) et Lespinasse près de Toulouse.

Le dépôt de Saint-Baussant en Meurthe-et-Moselle est resté bloqué, de nouveaux dépôts l’étaient vendredi matin, parfois temporairement (près de Tours, Rennes et à La Rochelle).

L’oléoduc approvisionnant en carburants les aéroports parisiens d’Orly et de Roissy, notamment, ne fonctionnait plus vendredi matin faute de produits pétroliers.

– METHANIER: Au terminal méthanier de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique), l’assemblée générale a reconduit la grève, selon la CGT, le terminal devant être arrêté samedi à la mi-journée, faute de stocks.

– SNCF: le nombre de grévistes a reculé, pour la quatrième journée, à 15,5%, selon la direction et à 28,4% la CGT-cheminots (une baisse de respectivement 5 et 3 points par rapport à jeudi).

Selon la CGT, dans certains services, le mouvement a été suspendu pour le week-end, avec l’engagement de « reprendre la grève lundi ». Chez les roulants et aiguilleurs, la grève a été reconduite pour 24 heures.

– RATP: la grève était de moins en moins suivie (5% du personnel), selon la direction, ce qui perturbe très peu le trafic, à l’exception du RER B, plus touché.

– EDUCATION: 306 lycées étaient perturbés à des degrés divers vendredi matin (7,1% de l’ensemble), un peu moins que la veille, selon le ministère, alors que l’Union nationale lycéenne (UNL) en comptait à la mi-journée 900 mobilisés dont 550 bloqués.

A Paris, une centaine de lycéens ont protesté aux abords de l’Hôtel Matignon avant de se diriger vers le Sénat. A Montreuil (Seine-Saint-Denis), où un lycéen a été blessé jeudi par un tir de flash-ball, plusieurs centaines de jeunes se sont rassemblés devant la mairie. De nombreuses manifestations de lycéens, parfois émaillées d’incidents, ont eu lieu notamment à Lyon, dans plusieurs villes de Bretagne, à Marseille, La Rochelle, Villeneuve-sur-Lot.

– RASSEMBLEMENTS: Quelque 200 grévistes ont bloqué le Centre des Finances publiques de Marseille dans la matinée. Environ 3.000 personnes, salariés et lycéens, défilaient en milieu de journée à Nantes.

– ENTREPRISES: des grèves, souvent sous forme de débrayages quotidiens de quelques heures, ont lieu dans le privé comme chez les chimistes Arkema et Rhodia, dans des entreprises de la métallurgie…

– LA POSTE : Seuls quelques bureaux ou services sont touchés dans le cadre d’un préavis illimité Sud et FO.

– FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE: 120 collectivités perturbées dans au moins 50 départements, contre 43 départements jeudi, selon la CGT.

(©AFP / 15 octobre 2010 13h50)

 
2 Commentaires

Publié par le 15 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Retraites : ces chiffres qui donnent la migraine à Sarkozy

Retraites : ces chiffres qui donnent la migraine à Sarkozy

 
 
Le président continue de miser sur le pourrissement du mouvement anti réforme des retraites mais tous les indices chiffrés annoncent pour le pouvoir l’entrée en zone critique : il s’apprête sans doute à expérimenter jusqu’à quel point l’on peut gouverner contre le peuple sans s’exposer à la radicalisation du conflit. Quels sont ces chiffres qui donnent la migraine à Sarkozy ? Florilège.
 

 

 

 

Étiquettes : , ,

Les vrais chiffres de la grève

 
4 Commentaires

Publié par le 3 octobre 2010 dans Les vrais chiffres de la grève

 

Étiquettes : , , ,

Sarko refuse de revenir sur l’âge de départ en retraite

PARIS – Le président français Nicolas Sarkozy a dit mercredi dans un communiqué qu’il n’était « pas question » de revenir sur le report de l’âge de départ en retraite, au lendemain d’imposantes manifestations, mais s’est prononcé pour des aménagements de la réforme.

(©AFP / 08 septembre 2010 11h08)

Fallait descendre à 30 millions (Pop active) pour que Sarko fasse pipi et se retracte!
Vous allez me dire: »30 millions c’est la révolution »,ben oui, faut ce qui faut…!!!

 
2 Commentaires

Publié par le 8 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Réflexions sur l’utopie de l’éveil des consciences

Voilà pour tout ceux qui sont conditionnés par le système,à tout ceux dont leur éducation et leur idéologie est le reflet des médias,de la télévision et à tout ceux qui refusent de voir la vérité telle qu’elle est!

En fait,à tout ceux qui dorment encore….

http://www.dailymotion.com/video/xdj5fa_reflexions-sur-l-utopie-de-l-eveil_news#from=embed

 
4 Commentaires

Publié par le 16 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :