RSS

Archives de Tag: régim sioniste

L’entité sioniste a dévoilé sa stratégie contre l’Iran

 

(Source : Irdiplomacy.ir – Traduit par : AlterInfo)

La conférence annuelle de Herzliya a consacré ses réunions cette année à l’examen du dossier nucléaire de la République Islamique d’Iran. Cette conférence sécuritaire et stratégique qui se tient tous les ans à Herzliya, au nord de Tel-Aviv a examiné des sujet très précis : la possibilité de l’attaque militaire contre la République Islamique d’Iran pour appliquer un projet de changement du régime ou un projet pour accentuer les sanctions économiques plus sévères. La plupart des participants à cette conférence ont plaidé pour un affrontement plus ou moins musclé contre la République Islamique d’Iran.

Le vice-Premier ministre du régime sioniste Moshé Yaalon a évoqué la possibilité d’un recours à la force pour empêcher l’Iran d’obtenir l’arme nucléaire. « Le plan de l’Iran sera probablement stoppé, par un changement de régime ou s’il n’y a pas d’autre choix, par le recours à la force pour priver l’Iran de ses capacités de production de l’arme nucléaire », a affirmé M. Yaalon lors de la conférence annuelle de Herzliya (au nord de Tel-Aviv) consacrée aux questions de sécurité. « Il est important de continuer à faire savoir clairement au régime iranien que toutes les options restent sur la table « , a ajouté cet ancien chef d’état-major de l’armée du régime sioniste.

M. Yaalon a également appelé de nouveau la communauté internationale à imposer des sanctions plus dures à l’Iran. Le régime sioniste et les occidentaux accusent l’Iran de développer un programme nucléaire pour se doter de l’arme atomique, alors que Téhéran rejette toutes ces accusations. Teem Goldman, diplomate suisse a mis en garde contre le danger de toute intervention militaire à l’encontre de la République Islamique d’Iran. Ambassadeur de Suisse à Téhéran de 1999 à 2004, il a prévu que l’Iran pourrait, en représailles, attaquer les pétroliers dans le golfe Persique, ce qui pourrait avoir des conséquences négatives sur les cours du pétrole et le marché mondial de l’or noir.

Lors d’un discours à Herzliya, le président de l’entité sioniste Shimon Pères a plaidé pour tout plan qui aboutirait au renversement du régime en Iran. Il a déclaré pourtant que ce plan doit être appliqué à l’intérieur du pays, et non pas par une intervention militaire directe de la part des puissances étrangères.

Shamoul Barr, président de l’Institut de la politique et de la stratégie a déclaré, quant à lui, que l’Iran ne voulait pas défier les pays de la région. Il a déclaré que les dirigeants iraniens ont interdit la fabrication et la possession des armes nucléaires. Les participants à cette conférence ont déclaré qu’il ne faut pas s’attendre à ce que le régime actuel de l’Iran se renverse très rapidement et qu’un régime pro-occidental le remplace tout de suite. A ce propos, Patrick Cronin, membre du Centre pour un Nouveau siècle américain a déclaré que l’intensification des sanctions contre la République islamique d’Iran augmentera les pressions sur Téhéran. Il a prétendu qu’un embargo sur l’essence pourrait affaiblir la République islamique d’Iran en espace d’une courte période de trois mois. Il a estimé que les agitations qui pourraient se produire après les sanctions sur l’essence et les produits pétroliers pourront créer une situation favorable au changement du régime à l’intérieur de l’Iran. Il n’a pas exclu cependant que les Iraniens pourraient croire que les conséquences d’un embargo sur l’essence pourraient être considéré comme une faute du « Grand Satan », de sorte que les Iraniens n’y voit rien contre le gouvernement de leur pays.

Les participants à cette conférence avaient des idées différentes en ce qui concerne la finalité du programme nucléaire de la République islamique d’Iran. Issac Ben Israël, ancien général de l’armée du régime sioniste a estimé que l’Iran ne voulait pas se doter de l’arme atomique et que les dirigeants iraniens voulaient seulement arriver au seuil nucléaire, afin de créer un levier de dissuasion face aux menaces des puissances occidentales.

A noter que les participants à cette conférence ont également mis l’accent sur le fait que l’opinion publique du régime sioniste est très sensible aux déclarations anti-israéliennes du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, et ne croit pas que les propos de ce dernier portant sur la disparition du régime israélien serait une simple menace verbale.

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 mars 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :