RSS

Archives de Tag: réforme

Réformes:aprés les anciens les malades!

 Financement de la Sécurité Sociale : Les perdants et les gagnants !

Par J-C Slovar

http://www.marianne2.fr/SlovarMarianne/Financement-de-la-Securite-Sociale-Les-perdants-et-les-gagnants-_a105.html?com#comments

 

Après avoir expédié la « réforme » des retraites, le gouvernement et sa majorité vont s’occuper de la Sécu. Au programme : Economies sur le dos des assurés et de plus en plus de transferts vers les assureurs qui voient d’un bon oeil cette nouvelle rente !

Financement de la Sécurité Sociale : Les perdants et les gagnants !

 » Quand on a un marteau en tête, on voit tous les problèmes sous forme de clous  » dit un proverbe, qui illustre, à merveille la façon dont le gouvernement et sa majorité sont en train de façonner la vie des français pour les années à venir.

Même si le dossier des retraites n’est pas, à notre sens clos, au gouvernement et à l’UMP, on est déja « passé à autre chose ». Et cet autre chose, c’est, comme l’appelle, Christian Saout :  » … / … Le détricotage du filet de sécurité que constitue l’assurance maladie … / ..  »

En effet :  » Les députés ont commencé mardi soir l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2011 … / … présenté par François Baroin, ministre du Budget, et Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, qui proposent 4,5 milliards d’euros de recettes nouvelles et un plan d’économies de 2,4 milliards d’euros … / …  »

Et là encore, le gouvernement fait preuve de sa « volonté de concertation » puisque :  » L’examen de ce projet de loi … / … devrait s’achever vendredi soir ou samedi, l’Assemblée devant se prononcer le 2 novembre par un vote solennel sur l’ensemble du texte  » – Le Point

Alors, tous aux abris ?

Si du côté de l’UMP on essaye de mettre en valeur les quelques nouvelles taxes qui pourraient contribuer à la baisse du déficit, comme nous l’expliquent Les Echos

– La hausse du forfait social sur la participation et l’intéressement de 4 % à 6 %
– L’augmentation des cotisations des employeurs au titre des accidents du travail.
– Assujettisement aux cotisations sociales les indemnités de licenciement supérieures à trois fois le plafond de la Sécurité sociale, soit 103.860 euros
– Soumission des actions gratuites au même régime que les stockoptions (le gouvernement y est hostile)
– Taxation des retraites chapeaux (seuil pas encore définit)

La réalité est beaucoup plus prosaïque, puisque ce sont les assurés qui vont payer au prix fort la majeure partie de ces économies !

C’est ce que nous explique la Mutualité Française :  » Plusieurs … / … dispositions vont pénaliser les ménages et leurs complémentaires, à travers des transferts de charge directs pour un montant de 340 millions d’euros … / … les dispositifs médicaux, comme les attelles ou les pansements, seront remboursés à 60% au lieu de 65% … /… relèvement du seuil à partir duquel la contribution du malade est plafonnée à 18 euros pour les actes coûteux, réalisés en ville ou à l’hôpital. Ce seuil passera de 91 à 120 euros. Les dépenses de transport ne seront plus systématiquement prises en charge pour les patients en affection de longue durée (ALD) … / … l’hypertension artérielle isolée ne sera plus inscrite à la liste des ALD … / … De fait, ces transferts de charge seront tout simplement imposés aux usagers après la publication des différents textes réglementaires … / …  »

D’où proviennent ces informations ? Et bien, tout simplement des déclarations de Roselyne Bachelot, lors de la présentation du Projet de loi de financement de la sécurité sociale 2010. Et que disait-elle ?

 » Tous les acteurs du système de soins devront poursuivre les efforts engagés et les maintenir dans la durée » … Les patients compris !

Si certains argueront que la baisse du remboursement de quelques médicaments ou pansements n’est pas un drame, en ce qui concerne les ALD, on ne parle pas de remèdes au « Service médical faible ou insuffisant » Car, il s’agirait ni plus ni moins que de faire payer ceux que de graves maladies rendent les plus fragiles, en : Supprimant la prise en charge systématique des patients atteints d’affections de longue durée (ALD) comme l’indiquent la Mutualité Française et Futura santé

Ces mesures, que condamne Catherine Lemorton, député PS qui fait remarquer qu’il y a :  » … / … quasi-obligation, pour ceux qui en ont les moyens, de recourir à une complémentaire santé pour se garantir un taux de couverture décent … / …  »

C’est vrai ! Mais, si on en parlait, justement des organismes d’assurances qui vendent de la « complémentaire santé » et se voient accorder par le gouvernement la plus belle des rentes ?

C’est UFC-Que Choisir, qui s’en est chargée et nous donne ses constatations dans une enquête publiée le 30 septembre, sur le coût des dépenses de santé des ménages :  » … / … l’inflation des primes est sans rapport avec les remboursements ». Soit une progression de 44% par personne couverte, entre 2001 et 2008, contre seulement une croissance de 27% des prestations de remboursement … / … Quand une personne consacrait 407 euros à se soigner en 2001, elle devait y consacrer 618 euros, sept ans plus tard. Soit une progression de 52% …  » Nous dit le site 24Ore

Si les assurés sont pieds et poings liés face à cette nouvelle « réforme », il n’en est pas de même semble t-il du côté du corps médical.

En effet, dans un article mis en ligne le 26 octobre 2010 par le site Le Journal de Médecine, on apprend que :  » … / … L’attention des professionnels de santé et de l’ensemble des observateurs devrait se concentrer sur les garanties données quant au respect des hausses de tarif (notamment le passage du C à 23 euros pour les généralistes) … / … la disposition qui prévoit que les augmentations d’honoraires pourront s’appliquer trois mois (contre six auparavant) après la signature d’un accord entre l’Assurance maladie et les professionnels de santé devrait se révéler très rassurante … / …  »

Mais comme le fait remarquer Le Figaro :  » Alors que l’Assurance-maladie devrait enregistrer cette année un déficit historique de 14,5 milliards, la revalorisation des généralistes lui coûtera environ 250 millions par an. Le prix, espère le chef de l’État, de la réconciliation avec le corps médical, l’une des cibles électorales traditionnelles de la droite, qui a visiblement déserté lors des régionales, marquant son exaspération … / …  » CQFD !
———————————————————————————

36% des Français renoncent à se soigner

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/36-des-francais-renoncent-a-se-soigner_927425.html

Je crains que ce chiffre des 36% n’augmente suite à cette réforme….!!!

 
4 Commentaires

Publié par le 28 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

France: les Français travailleront jusqu’à 62 ans au moins

Le Parlement français a définitivement adopté la réforme très contestée des retraites après le vote final du texte par l’Assemblée nationale mercredi et celui du Sénat mardi. Et ce en dépit d’un vaste mouvement de protestation.

Cette approbation a été obtenue par 336 voix contre 233 à l’Assemblée nationale. La veille, le Sénat avait confirmé son vote positif de la réforme qui recule de 60 à 62 ans l’âge minimal de départ à la retraite.

Les deux chambres du Parlement français avaient déjà approuvé une première fois cette réforme phare du président Nicolas Sarkozy. Ce deuxième vote ouvre la voie à la promulgation de la loi, prévue à la mi-novembre. La promulgation du texte par le président français permettra de la mettre en oeuvre.

Cette réforme est très vivement contestée depuis des mois par l’opposition et les syndicats qui ont organisé plusieurs journées de grèves et de manifestations depuis le printemps. Une nouvelle journée d’action est prévue jeudi.

Ces deux dernières semaines, des grèves reconductibles dans le secteur de l’énergie ont notamment provoqué des pénuries de carburant et le pays a frôlé la paralysie. Mais le mouvement donnait cette semaine de nets signes d’essoufflement.

Le président français Nicolas Sarkozy espère désormais pouvoir tourner une longue et douloureuse page sociale, pour entrer dans une nouvelle phase politique, marquée en particulier par un remaniement gouvernemental.

(ats / 27 octobre 2010 17:05)

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

France: le Sénat a voté l’impopulaire réforme des retraites

PARIS – Le Sénat français a voté vendredi la réforme des retraites, déjà adoptée par l’Assemblée nationale, qui provoque depuis la rentrée un mouvement massif de contestation et la plus grande crise du mandat du président Nicolas Sarkozy.

Le Sénat a adopté le projet par 177 voix (153 contre) sur 330 votants.

Le vote définitif du texte devrait avoir lieu mercredi, a indiqué à l’AFP le ministre des Relations avec le Parlement, Henri de Raincourt. Le président français devrait remanier le gouvernement peu après.

Cette réforme doit reculer de 60 à 62 ans l’âge minimal de départ à la retraite et de 65 à 67 ans l’âge auquel il sera possible de percevoir une pension complète.

L’impopulaire président français, Nicolas Sarkozy, en a fait la réforme phare de la fin de son mandat à 18 mois de la présidentielle.

Les syndicats, qui jugent cette réforme « injuste », maintiennent la pression avec six journées d’actions nationales depuis début septembre et des niveaux de mobilisation élevés voire record. Ils ont appelé à deux nouvelles journées d’action les 28 octobre et 6 novembre.

Les appels au débrayage sont particulièrement suivis dans les raffineries qui sont toutes en grève, provoquant des pénuries de carburant dans les stations-service et un ralentissement de l’activité dans certains secteurs.

(©AFP / 22 octobre 2010 20h23)

 
4 Commentaires

Publié par le 22 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :