RSS

Archives de Tag: politique

Crise politique en Belgique:Scission?!

 

BRUXELLES – Le tabou de la scission de la Belgique commence à tomber dans le monde politique francophone, dont plusieurs représentants de premier plan ont ouvertement évoqué cette éventualité dimanche en raison des difficultés à s’entendre sur l’avenir du pays avec les Flamands.

Les déclarations sont toutes venues du parti socialiste, vainqueur des récentes élections législatives du 13 juin en Wallonie.

« Espérons d’abord que ça n’arrive pas parce qu’en cas de scission, ce sont les populations les plus fragiles qui en paieront le prix le plus lourd », a déclaré la ministre de la Santé et des Affaires sociales du gouvernement actuel, Laurette Onkelinx, dans un entretien publié par le quotidien La Dernière Heure.

« D’un autre côté, on ne peut plus ignorer que parmi une grande partie de la population flamande, c’est un voeu », a poursuivi Mme Onkelinx, également vice-Premier ministre, « donc, oui, il faut se préparer à la fin de la Belgique. Sans quoi on risque d’être les dindons de la farce » côté francophone, a-t-elle jugé.

Le parti indépendantiste flamand NV-A a remporté les élections dans la partie néerlandophone du pays. Depuis, les négociations visant à former un gouvernement de coalition avec les francophones ont échoué en raison de divergences sur l’avenir du royaume.

Le roi des Belges Albert II a désigné samedi deux médiateurs, un francophone et un Flamand, pour tenter de relancer les discussions et surmonter la crise politique.

Un autre responsable francophone, le ministre-président de Wallonie, Rudy Demotte, a appelé sa communauté à envisager désormais « toutes les hypothèses », dont celle de se prendre en mains toute seule sans la Flandre.

« Il est certain que nous devons nous prendre en mains nous-mêmes », a-t-il dit à la radio RTBF.

Il faut aujourd’hui, a-t-il estimé, réfléchir à toutes les hypothèses « qui nous imposent de pouvoir nous assumer ». A ses yeux, la Wallonie et Bruxelles, la troisième région du pays, très majoritairement francophone mais enclavée à l’intérieur de la Flandre, ont des outils « pour voir ce qu’on peut faire pour soi-même et ne pas attendre demain ».

Ces prises de position s’ajoutent à celle d’un autre responsable important du parti socialiste francophone, Philippe Moureaux. Ce dernier a été le premier à briser le tabou en évoquant dans une interview vendredi la scission du pays.

« On est jusqu’à présent dans un processus de délitement de l’Etat. On va peut-être entrer dans l’organisation progressive de la séparation », a-t-il dit.

Si les négociations pour former un gouvernement restent dans l’impasse, les Belges pourraient être à nouveau appelés aux urnes, avec un risque de radicalisation accrue de l’électorat flamand.

Dimanche, plusieurs dizaines de milliers de Flamands ont participé à une manifestation annuelle consistant à faire le tour de Bruxelles à vélo ou à pied pour rappeler aux francophones qui résident dans la capitale et sa banlieue qu’ils vivent entourés de la Flandre, et pour bien marquer le caractère néerlandophone de leur territoire.

(©AFP / 05 septembre 2010 15h56)

_______________________________________________

Scission de la Belgique ? Combien ça coûte ?

Il semblerait que l’on n’ait jamais autant parlé d’une éventuelle scission de la Belgique. Même dans certains partis francophones, on pose clairement la question : avons-nous encore la volonté de continuer à rester unis, de continuer à travailler ensemble ? Qu’avons-nous encore, flamands et francophones, comme points communs ? Ne conviendrait-il pas à nous séparer ?

Si la réponse est affirmative, si nous voulons naviguer chacun de notre côté, cela ne se fera pas sans mal au niveau juridique. La constitution belge ne prévoit rien à ce sujet et pour cause. Mais faisons confiance aux juristes pour élaborer un scénario.

En dehors de toute préoccupation juridique, « morale « , « éthique « , cette séparation aurait un coût auquel il convient de prêter une attention de tout premier ordre. En voici de premiers éléments de réflexion.

– Une scission coûterait 7,2 milliards d’euros par an dont 4,9 milliards pour les Wallons, 1,25 milliard pour la Flandre et 1 milliard pour Bruxelles ( source Rudy Aernoudt, parti populaire ).

– La séparation coûterait 1.400 euros en moyenne par an pour chaque Wallon contre 200 euros pour un Flamand.

– Puis il y a aussi une dette gigantesque. Elle s’élève à 333 milliards d’euros, soit plus que ce que la Belgique produit en richesses par an. Comment la répartirait-on si le divorce était consommé à l’amiable ? Et si seule une des parties exigeait la séparation, comment la calculer ?

Restons-en là .

Quels seraient les impacts pour le sud et le nord ( pour autant que l’on n’envisage que deux parties ( Flamands et Wallons, mais quid de Bruxelles ? ) .

Flandre :

– Avantages : fin des transferts financiers vers la Wallonie et Bruxelles + 5,4 milliards d’euros par an ; baisse de la fiscalité sur les personnes physiques et sur les sociétés.

– Désavantages : La Flandre pourrait rembourser 65 % de la dette belge : – 216 milliards d’euros ; perte de l’image « Bruxelles-Belgique « estimée à 400 milliards d’euros ;

Wallonie :

– Avantages : fin des tracasseries flamandes ; sauvegarde avec Bruxelles du label « Bruxelles-Belgique « estimée à 400 milliards d’euros.

– Désavantages : baisse des prestations sociales, pensions, salaires : – 1.400 euros par an par Wallon ; risque de banqueroute à cause de la dette.

No comment ! ! !

Publié par Catinus 

 
 

Étiquettes : , , , ,

Contre-réforme des retraites : la presse se déchaîne ; Eric Woerth gravement insulté

Après qu’Eric Woerth a dévoilé le projet gouvernemental de contre-réforme des retraites, aussi injuste qu’inefficace, la presse se déchaîne :

 ’ »Indigne« , proteste France Soir, « Lamentable« , juge Le Parisien, Le Dauphiné parle de « déroute » démocratique, les Dernières nouvelles d’Alsace d’ « un pied dans la tombe » (sur le chapitre de la prise en compte de la pénibilité), la Nouvelle République titre sur « L’humiliation » des syndicats et La Montagne voit l’UMP « en dépôt de bilan« . Quant à L’Equipe, après un premier titre sur « Les imposteurs » qui prétendent sauver les retraites, le quotidien sportif passe les bornes en adressant au ministre cette invective : « Va te faire enculer, sale fils de pute ! » Il est du reste étrange que ce journal se mêle à présent de politique… Ah mais pardon, on me souffle dans l’oreillette que tous ces titres ne concernent pas le dossier des retraites mais l’équipe de France de football. Au temps pour nous. On se disait aussi…

Mise à jour : finalement, d’après 20 minutes, Nicolas Anelka n’a pas prononcé la phrase qu’affiche en Une L’Equipe. Il a juste suggéré à Eric Woerth Raymond Domenech : « Va niquer ta mère« . Alors que ce pauvre Raymond n’est pour rien dans la réforme des retraites ! A n’y rien comprendre.

P.-S.

Ce billet vous a intéressé ? Soutenez plumedepresse ! L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

Contre-réforme des retraites : la presse se déchaîne ; Eric Woerth gravement insulté


Lundi 21 Juin 2010


http://www.plumedepresse.net http://www.plumedepresse.net

Eh oui!Le foot,la politique,même théatre,même comédie et les mêmes guignols!  🙂


 

Étiquettes : , , , ,

Convoi humanitaire intercepté à Gaza: des preuves datant de… 2003?

La bouffonnerie dans toute sa splendeur…!!!

Nouveau couac dans la propagande tous azimuts d’Israël après le fiasco d’avant-hier? Non content de prendre le monde entier pour une courge en affirmant que les soldats de Tsahal, lourdement armés et férocement protégés par hélicoptères et bateaux de guerre, étaient menacés par des couteaux, des billes pour enfants et des barres de fer, les impunis semblent multiplier les gaffes. Dernière en date, semble-t-il, une série de photos postées mardi et mercredi sur le site de partage Flickr. Après celles montrant que Pikachu constitue désormais une menace pour la sécurité d’Israël, les photos dateraient de… 2003 et de… 2006, preuves ultimes du caractère terroriste du bateau attaqué il y a deux jours. Ces photos ont été postées, tenez-vous bien, par le ministère des Affaires étrangères, qui, disons-le au passage, ne cesse sa propagande notamment sur Twitter depuis plusieurs jours (déjà avant l’assaut).

La copie d’écran qui suit correspond à la page Flickr dudit ministère. Plusieurs photos ont été postées ces dernières heures:

Marmara

Regardons maintenant de plus près ces clichés.

Première arme: des gilets pare-balles (ne riez pas). Porter un gilet pare-balles, même si vous savez que vous allez rencontrer des soldats qui ont la gâchette facile, fait de vous un terroriste. Si l’on regarde en bas à droite de la copie d’écran – merci Flickr -, on se rend compte que la photo date de 2006. On peut en effet lire: « prise le 7 février 2006 » (cliquez sur l’image pour l’agrandir):

Marmara

Deuxième arme: des jumelles longue portée (on ne rit toujours pas). On lit aussi: « prise le 7 février 2006 »:

Marmara

Troisième arme: des répulsifs au poivre. Photo prise le 1er janvier 2003:

Marmara

Quatrième et cinquième armes: une hache et des cutters. Photo prise le 1er janvier 2003:

Marmara

De nombreux internautes ont posté, sur Flickr, des commentaires pointant ces incohérences. Cela dit, il semblerait que la date affichée puisse ne pas correspondre au jour où la photo a été prise. Pour le coup, elle ne constitue pas une preuve irréfutable. Mais au fond, est-ce vraiment important? D’autres photos, elles datées du 31 mai et des 1er et 2 juin, montrent différents outillages, présentés aussi comme des armes de guerre. Empêtré et ne craignant pas le ridicule, Israël a décidé de faire feu de tout bois pour sauver la face. Mais il faut croire que, si le cabinet de sécurité israélien est composé de « sept idiots », comme l’écrivait hier Haaretz, ces derniers peuvent être rassurés: ils ne sont pas les seuls. Des Pieds Nickelés à l’israélienne?

 http://www.lepost.fr/article/2010/06/02/2097550_israel-et-la-flottille-des-preuves-datant-de-2003.html

(Sources: Al-Kanz, Flickr, Haaretz, Ibn Kafka)

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

Un banquier suisse annonce la fin de l’euro!

Article placé le 20 mai 2010, par Mecanopolis

Dans un incroyable entretien accordé hier au quotidien suisse La Tribune de Genève, Alexandre Wohlwend, patron d’Arabesque Wealth Management, est convaincu que l’euro ne survivra pas à la crise actuelle. Mieux que ça, il confirme nos prévisions les plus sombres sur les évènements en cours : pour que la monnaie unique se maintienne, il faudrait aligner au même niveau toutes les économies des pays de la zone euro, ce qui est exactement ce que le pouvoir autoritaire européen est en train de mettre en place avec la mise sous tutelle des Etats concernés.

S’exprimant sans langue de bois, M. Wohlwend explique également que « les États-Unis ont planifié et souhaité la création de l’euro, avec la complicité de la Communauté européenne, pour contaminer l’Europe avec leur concept de mondialisation ».

Comme cet entretien n’est pas disponible sur le site internet du quotidien, nous en plaçons ci-dessous les principaux extraits, ainsi que le fac-similé de la version imprimée.

Mecanopolis

TDG19052010

Alexandre Wohlwend à La Tribune de Genève (extraits) :

 Je considère que la constitution de l’Europe autour de la monnaie unique est un non-sens politique, économique et culturel. L’Histoire à montré que toute monnaie plurinationale est vouée a exploser s’il y a des déséquilibres dans les économies qui la partagent. (…)

L’euro n’échappera pas à la règle car les différences culturelles et économiques en Europe son énormes. La crise grecque n’est que le premier symptôme. (…)

Cela pourrait être très rapide. J’estime qu’avant cinq ans les pays européens auront largement commencé à se retirer de la zone euro. (…)

[Le plan de 750 milliards est] une fuite en avant. (…) L’Europe est euphorique car elle est droguée à la dette. Cette solution ne fait qu’augmenter la dose de la drogue en créant encore plus de dettes ! Tout cet argent sera finalement ponctionné auprès des contribuables, ce qui risque d’entrainer une crise sociale importante. (…)

Ce sont les États-Unis qui ont planifié et souhaité la création de l’euro, avec la complicité de la Communauté européenne, pour « contaminer » l’Europe avec leur concept de mondialisation et de profits maximum à court terme. Le problème, c’est qu’ils ont créé un endettement abyssal et démantelé leur industrie, rapidement imités en cela par les États européens. En outre, depuis qu’ils ont séparé le dollar de l’étalon-d’or, ils ont créé de la monnaie à tout va, jusqu’à faire baisser de 98% la valeur du billet vert par rapport à l’once d’or. Le dollar est lui aussi moribond et la disparition de l’euro lui profitera en lui permettant de rester momentanément en vie. (…)

Avec 2200 milliards de dollars que la Chine détient en bons du Trésors américains, chaque chinois possède une créance virtuelle de 15′000 dollars envers les États-Unis. Pour l’instant, il n’est pas dans l’intérêt de la Chine de voir chuter la monnaie américaine ; elle continuera donc à augmenter ses réserves en bons du Trésors, qu’elle finira par utiliser pour acheter des pans entiers de l’industrie américaine. Et fera vraisemblablement de même, dans la foulée, avec les pays occidentaux si ces derniers ne se protègent pas par un retour à leur souveraineté monétaire et territoriale, visant à la reconstruction 

d’un tissu industriel, seul gagnant d’une stabilité économique à long terme.

Propos recueillis par Emmanuel Barraud, pour la TdG

http://www.mecanopolis.org/?p=17244

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

le scandale des retraites des élus européens !

UN SCANDALE ! ! ! A SAVOIR AVANT LA « TONTE » DE 2010

Vous avez remarqué que nos politiques se battent comme des fous pour rentrer dans l’administration européenne Et pourquoi ?

A LIRE CI-DESSOUS

En guise de réflexion !

Scandaleux, tout simplement.

Envoyez ceci aux Européens que vous connaissez !!!

La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l’UE a été approuvée !!!!

Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9.000 Euros par mois.

Oui, vous avez bien lu !!!

Afin d’aider l’intégration de nouveaux fonctionnaires des nouveaux états membres de l’UE (Pologne, Malte, pays de l’Est…), les fonctionnaires des anciens pays membres (Belgique, France, Allemagne..) recevront de l’Europe un pont d’or pour partir à la retraite.

POURQUOI ET QUI PAIE CELA ?

Vous et moi travaillons ou avons travaillé pour une pension de misère, alors que ceux qui votent les lois se font des cadeaux dorés.

La différence est devenue trop importante entre le peuple et les « dieux de l’Olympe » !!!

REAGISSONS par tous les moyens en commençant par divulguer ce message à tous les Européens. Bonne journée à tous quand même.

C’EST UNE VRAIE MAFIA CES HAUTS FONCTIONNAIRES DE l’UNION EUROPEENNE…. A DIFFUSER LARGEMENT S.V.P

Les technocrates européens jouissent de véritables retraites de nababs… Même les parlementaires qui, pourtant, bénéficient de la « Rolls » des régimes spéciaux, ne reçoivent pas le tiers de ce qu’ils touchent… C’est dire ! Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de « contrôleur adjoint de la protection des données », aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515 € / mois. L’équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié français du secteur privé après une carrière complète (40 ans).

Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans renouvelé. Après 10 années, lui aura droit à près de 9 000 € de retraite / mois.

C’est simple, plus personne ne leur demande des comptes et ils ont bien décidé d’en profiter. C’est comme si, pour leur retraite, on leur avait fait un chèque en blanc.

En plus, beaucoup d’autres technocrates profitent d’un tel privilège :

1. Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12 500 € de retraite par mois.

2. Pernilla Lindh, juge au Tribunal de première instance, 12 900 € / mois.

3. Damaso Ruiz-Jarabo Colomer, avocat général, 14 000 € / mois.

Consultez la liste : http://www.kdo-mailing.com/redirect…

Pour eux, c’est le jackpot. En poste depuis le milieu des années 1990, ils sont assurés de valider une carrière complète et, donc, d’obtenir le maximum : 70 % du dernier salaire. Car, c’est à peine croyable… Non seulement leurs pensions crèvent les plafonds mais il leur suffit de 15 années et demie pour valider une carrière complète alors que pour vous, comme pour moi, il faut se tuer à la tâche pendant 40 ans et, bientôt, 41 ans.

Face à la faillite de nos systèmes de retraite, les technocrates de Bruxelles recommandent l’allongement des carrières : 37,5 ans, 40 ans, 41 ans (en 2012), 42 ans (en 2020), etc. Mais, pour eux, pas de problème, le taux plein c’est 15,5 ans… De qui se moque-t-on ?

A l’origine, ces retraites de nababs étaient réservées aux membres de la Commission européenne puis, au fil des années, elles ont également été accordées à d’autres fonctionnaires. Maintenant, ils sont toute une armée à en profiter : juges, magistrats, greffiers, contrôleurs, médiateur, etc.

Mais le pire, dans cette affaire, c’est qu’ils ne cotisent même pas pour leur super retraite. Pas un centime d’euro, tout est à la charge du contribuable…

Nous, nous cotisons plein pot toute notre vie et, au moindre retard de paiement, c’est la déferlante : rappels, amendes, pénalités de retard, etc.

Aucune pitié. Eux, ils (se) sont carrément exonérés. On croit rêver !

Rendez-vous compte, même les magistrats de la Cour des comptes européenne qui, pourtant, sont censés « /contrôler si les dépenses de l’Union européenne sont légales, faites au moindre coût et pour l’objectif auxquelles elles sont destinées…/ « , profitent du système et ne paient pas de cotisations.

Et, que dire de tous ces technocrates qui ne manquent pas une occasion de jouer les « gendarmes de Bruxelles » et ne cessent de donner des leçons d’orthodoxie budgétaire alors qu’ils ont les deux mains, jusqu’aux coudes, dans le pot de confiture ?

A l’heure où l’avenir de nos retraites est gravement compromis par la violence de la crise économique et la brutalité du choc démographique, les fonctionnaires européens bénéficient, à nos frais, de pensions de 12 500 à 14 000 € / mois, après seulement 15 ans de carrière et sans même cotiser… C’est une pure provocation !

Mon objectif est d’alerter tous les citoyens des états membres de l’Union Européenne. Ensemble nous pouvons créer un véritable raz de marée.

Il est hors de question que les technocrates européens continuent à jouir, à nos frais et en toute impunité, de telles retraites. Nous allons leur remettre les pieds sur terre.

Sauvegarde Retraites a réalisé une étude précise et très documentée qui prouve par « A+B » l’ampleur du scandale. Elle a déjà été reprise par les médias.

http://www.lepoint.fr/actualites-ec… europeens/916/0/344867

Diffusons, diffusons massivement auprès de tous les relais de vingt-sept pays de l’Union Européenne, il en restera bien quelque chose !!!

 

Étiquettes : , , , ,

Usure: confession d’un assassin économique

JOHN PERKINS Confession d’un assassin économique.

Quand on regarde cette vidéo, on comprend une bonne fois pour toutes pourquoi les intérêts , l’usure est interdite en islam.

John Perkins explique tres clairement et dans le détail le processus de controle et de dominations des etats et des peuples grace à la dette.

Je vous laisse juger par vous même.

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 mars 2010 dans Assassin économique

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :