RSS

Archives de Tag: ouragan

Ouragan Karl: le Mexique désactive son unique centrale nucléaire

MEXICO (Mexique) – Le Mexique a désactivé son unique centrale nucléaire par précaution dans l’attente de l’impact de l’ouragan Karl, annoncé comme le plus violent depuis trente ans, dans la région de Veracruz, sur la côte atlantique, a annoncé vendredi la Protection civile nationale.

« La centrale de Laguna Verde a été éteinte et ses deux réacteurs désactivés, par mesure de précaution et bien que les équipements ne courent aucun risque », a déclaré la directrice nationale de la protection civile, Laura Gurza, lors d’une conférence de presse à Mexico.

« Nous avons décidé hier (jeudi) de fermer au moment approprié l’activité de la centrale pour éviter tout risque », avait rappelé un peu plus tôt à la presse le gouverneur de l’Etat de Veracruz, Fidel Herrera.

Laguna Verde, à une centaine de kilomètres au nord de Veracruz, le grand port de la côte du Golfe du Mexique, fournit 3% de la consommation électrique du Mexique.

(©AFP / 17 septembre 2010 18h07)

On peut vraiment penser qu’ils s’attendent au pire!!!

 
1 commentaire

Publié par le 17 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

L’ouragan Karl se renforce encore dans le golfe du Mexique

MIAMI – Karl s’est renforcé dans la nuit de jeudi à vendredi pour devenir un ouragan de catégorie 3, sur une échelle de cinq, avec des vents soufflant à 195 km/heure, a annoncé le Centre national des ouragans (NHC) américain.

« Karl est maintenant un ouragan majeur », a souligné le NHC dans son bulletin de 09H00 GMT.

Son centre se trouvait à quelque 110 km au nord-est de Veracruz, port de la côte atlantique mexicaine, et se déplaçait vers l’ouest à une vitesse d’environ 15 km/h.

« Un renforcement est encore possible avant qu’il ne touche terre » dans la journée de vendredi, a souligné le NHC, avertissant que l’ouragan serait accompagné de pluies diluviennes.

Un peu plus tôt, la société pétrolière nationale mexicaine Pemex avait annoncé l’évacuation de plateformes offshore du golfe du Mexique en prévision du passage de Karl.

Le tiers de la région de Veracruz est inondé depuis plus d’une semaine par des pluies historiques et les pluies liées à Karl devraient encore y faire monter le niveau des eaux, a averti la Commission nationale de l’eau à Mexico.

Karl avait auparavant traversé la péninsule mexicaine du Yucatan, sans provoquer de dommages.

Karl représente la troisième perturbation grave d’une saison cyclonique annoncée particulièrement violente dans l’océan Atlantique et les Caraïbes.

Derrière lui, les ouragans Julia et Igor avancent actuellement dans l’Atlantique, mais sont encore loin des côtes.

(©AFP / 17 septembre 2010 11h18)

 
2 Commentaires

Publié par le 17 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Earl frappe le Canada avec force d’ouragan(mise à jour)

Earl frappe le Canada: 210’000 foyers sans électricité

La tempête tropicale Earl balayait samedi la province canadienne de Nouvelle-Ecosse avec des vents soufflant jusqu’à 111 km/h. Les bourrasques et les fortes pluies ont arraché des arbres et des poteaux électriques, privant plus de 210’000 foyers d’électricité.

« Earl est maintenant une forte tempête tropicale », a annoncé le Centre canadien des ouragans, qui l’avait d’abord classée dans la catégorie des ouragans. Earl se dirige plus à l’Est que ne l’avaient prévu les services météorologiques canadiens.

A l’aéroport international du Grand Moncton, tous les vols au départ et à l’arrivée ont été annulés au moins jusqu’en milieu d’après-midi heure locale. Quelques vols au départ de l’aéroport international Stanfield d’Halifax, la capitale de la province, ont aussi été annulés.

Le pont de la Confédération, qui relie les provinces du Nouveau-Brunswick à l’Ile du Prince Edouard (12,9 km), a été fermé aux poids lourds à cause des vents violents. Aucun ferry ne relie les deux provinces jusqu’à nouvel ordre.

Earl avait commencé samedi dans la matinée à balayer la Nouvelle-Ecosse, touchant terre près de la frontière des comtés de Shelburne Queens et de Lunenburg, avec des rafales autour de 110 km/h. Les autorités canadiennes l’avaient alors classé comme ouragan.

Une tempête devient un ouragan lorsque les vents soufflent à plus de 119 km/h. Or, des vents allant jusqu’à 120 km/h avaient été enregistrés samedi matin.

La veille, Earl avait frappé le Nord-Est des Etats-Unis, et plus particulièrement l’Etat du Massachusetts et la presqu’île de Cap Cod, sans toutefois provoquer de dégâts majeurs.

(ats / 04 septembre 2010 22:16) 

Earl frappe le Canada: 210’000 foyers sans électricité

La tempête tropicale Earl balayait samedi la province canadienne de Nouvelle-Ecosse avec des vents soufflant jusqu’à 111 km/h. Les bourrasques et les fortes pluies ont arraché des arbres et des poteaux électriques, privant plus de 210’000 foyers d’électricité.

« Earl est maintenant une forte tempête tropicale », a annoncé le Centre canadien des ouragans, qui l’avait d’abord classée dans la catégorie des ouragans. Earl se dirige plus à l’Est que ne l’avaient prévu les services météorologiques canadiens.

A l’aéroport international du Grand Moncton, tous les vols au départ et à l’arrivée ont été annulés au moins jusqu’en milieu d’après-midi heure locale. Quelques vols au départ de l’aéroport international Stanfield d’Halifax, la capitale de la province, ont aussi été annulés.

Le pont de la Confédération, qui relie les provinces du Nouveau-Brunswick à l’Ile du Prince Edouard (12,9 km), a été fermé aux poids lourds à cause des vents violents. Aucun ferry ne relie les deux provinces jusqu’à nouvel ordre.

Earl avait commencé samedi dans la matinée à balayer la Nouvelle-Ecosse, touchant terre près de la frontière des comtés de Shelburne Queens et de Lunenburg, avec des rafales autour de 110 km/h. Les autorités canadiennes l’avaient alors classé comme ouragan.

Une tempête devient un ouragan lorsque les vents soufflent à plus de 119 km/h. Or, des vents allant jusqu’à 120 km/h avaient été enregistrés samedi matin.

La veille, Earl avait frappé le Nord-Est des Etats-Unis, et plus particulièrement l’Etat du Massachusetts et la presqu’île de Cap Cod, sans toutefois provoquer de dégâts majeurs.

(ats / 04 septembre 2010 22:16)

MONTREAL – Earl a commencé samedi à balayer la province canadienne de Nouvelle-Ecosse (est) avec des vents soufflant à 120 kmh et des pluies torrentielles, a indiqué le Centre canadien des ouragans qui l’a classé en ouragan.

Earl s’était affaibli durant la nuit de vendredi à samedi lors de son passage sur le nord-est des Etats-Unis, poussant le Centre national des ouragans (NHC), basé à Miami (Floride, sud-est des Etats-Unis) a le rétrograder en tempête tropicale.

Mais il s’est renforcé juste avant de toucher terre et de commencer à balayer la Nouvelle-Ecosse.

Selon les données les plus récentes « Earl est un ouragan », a expliqué à l’AFP John Parker du Centre canadien des ouragans.

M. Parker a ajouté que l’oeil du cyclone se trouvait au-dessus du sud de la Nouvelle-Ecosse.

(©AFP / 04 septembre 2010 16h55)

 
2 Commentaires

Publié par le 4 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Ouragan Earl: la Caroline du Nord en alerte

Un habitant de Buxton, en Caroline du Nord, se prépare à l'arrivée de l'ouragan Earl le 2 septembre 2010

L’ouragan Earl, avec des vents soufflant à 230 km/h, se rapprochait ce jeudi des côtes de Caroline du Nord (sud-est des Etats-Unis) où la météo nationale a mis en garde contre une houle «dangereuse» et où des ordres d’évacuation ont déjà été lancés.

A 11h, l’ouragan se trouvait à 660 km au sud de Cap Hatteras, le point le plus oriental de la côte de Caroline du Nord, et se dirigeait vers le nord nord-ouest à 30 km/h. «Le centre d’Earl va passer dans la soirée près des Outer Banks», une barrière d’îles sablonneuses au large de la Caroline du Nord, selon le Centre national des ouragans (NHC). Il devrait se rapprocher de la Nouvelle-Angleterre, au nord-est des Etats-Unis, vendredi soir.

La suite ici:

http://www.20minutes.fr/article/592280/planete-ouragan-earl-la-caroline-du-nord-en-alerte

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Atlantique: l’ouragan Earl se renforce et atteint la 3e catégorie (mise à jour)

Miseà jour du 01 Septembre

MIAMI – L’ouragan Earl, qui menace les Etats-Unis, s’est renforcé à nouveau mercredi pour passer en catégorie 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, ont annoncé les météorologues américains, faisant état de vents allant jusqu’à 216 kmh.

A 21H00 GMT, Earl se trouvait à 1.010 km au sud-sud-est de Cape Hatteras à l’extrémité orientale de la Caroline du Nord. L’ouragan se déplace à une vitesse de 28 kmh vers le nord-ouest, a annoncé le Centre national des ouragans (NHC), basé à Miami (Floride, sud-est).

Une partie des côtes de Caroline du Nord et de Virginie ont été placées en état d’alerte cyclonique, tout comme l’île de San Salvador.

(©AFP / 01 septembre 2010 23h15)

 

Mise à jour du 31

Les autorités craignent qu’il ne se retrouve au large du cap Hatteras dans la journée de jeudi, a déclaré mardi le directeur du Centre américain de veille cyclonique (NHC), Bill Read.

Cependant, a tempéré Craig Fugate, directeur de l’Agence fédérale de gestion des situations d’urgence (Fema), il n’est pas prévu pour l’instant que l’ouragan proprement dit atteigne les côtes.

Un avis d’ouragan pourrait être émis mardi soir pour une partie de la côte Atlantique, invitant la population à s’attendre à des conditions de tempête dans les 72 heures.

Earl, dont les vents soufflent à 215 km/h, s’éloignait mardi de Porto Rico. A 15h00 GMT, il était centré à 335 km à l’est de l’île de Grande Turque, dans l’archipel des Turques-et-Caïques, territoire britannique à la pointe sud des Bahamas.

Cela correspond à une distance de 1.725 km au sud-sud-est du cap Hatteras. La trajectoire d’Earl ne menace en tout cas pas le Golfe du Mexique et les grandes installations pétrolières et gazières américaines.

Par ailleurs, une nouvelle tempête tropicale, Fiona, s’est formée dans l’Atlantique à près de 1.500 km des Antilles. Elle devrait passer mercredi à proximité des Îles Sous-Le-Vent et dimanche au large des Bermudes.

 

Mise à jour Du 30

L’ouragan Earl se renforce et met le cap sur San Juan

L’ouragan Earl, qui menace les Caraïbes, s’est renforcé une nouvelle fois lundi pour passer en catégorie 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson qui en totalise 5, ont annoncé les météorologues américains, faisant état de vents allant jusqu’à 217 kmh. Il mettait le cap sur la capitale de Porto Rico, San Juan.

« Un renforcement supplémentaire est à prévoir lors de la prochaine journée », a averti dans un communiqué le Centre national des ouragans (NHC) basé à Miami (sud-est des Etats-Unis), qui considère qu’un ouragan de catégorie 4 peut provoquer des dégâts d’ampleur « catastrophique ».

A 23h00 (heure en Suisse), l’oeil de l’ouragan se trouvait à environ 180 km au nord-est de San Juan, la capitale de Porto Rico. La dépression se dirigeait vers l’ouest-nord-ouest à la vitesse de 24 km/h puis devrait s’orienter vers le nord-ouest dans la journée de mardi.

Earl devait s’éloigner des îles Vierges dans la soirée puis passer à l’est de l’archipel des Turks et Caïcos dans la nuit de mardi à mercredi, selon le NHC.

La ministre française de l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard, a affirmé lundi qu’elle « n’avait pas de connaissance de pertes humaines, selon un premier bilan » établi à 21h00 (heure en Suisse) pour les deux îles des Antilles françaises touchées, Saint-Martin et Saint-Barthélémy. L’oeil du cyclone est passé lundi matin à une cinquantaine de kilomètres de Saint-Martin.

Mme Penchard, qui se rendra dans les deux collectivités d’outre-mer dès « mardi matin », a fait état de dégâts matériels importants. Le réseau routier de Saint-Martin est endommagé par des « chutes d’arbres » et « la moitié des habitants sont privés d’électricité ». L’approvisionnement en eau potable de la collectivité est stoppé car « l’usine de dessalement serait touchée », aussi selon Mme Penchard.

A Saint-Barthélémy, la gare maritime, le quartier flamand et l’hôtel de la collectivité seraient inondés.

_______________________________________

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Aprés le passage de l’ouragan Alex dans la région de Monterrey Nord Est du Mexique

Un album photo fait par une source habitant les lieux et qui nous montre à quel point nous ne sommes rien fasse aux forces de la nature!

*Alex: Ouragan de force 2 avec 3  jours de fortes pluies:

http://s134.photobucket.com/albums/q87/yomismo100/ALEX/

 
3 Commentaires

Publié par le 3 juillet 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Golfe du Mexique: la tempête Alex pourrait se transformer en ouragan mardi

MIAMI – La tempête tropicale Alex, qui a fait 10 morts an Amérique centrale, se renforce et pourrait devenir un ouragan mardi, à mesure qu’elle progresse dans le golfe du Mexique, restant toutefois à distance de la marée noire, a indiqué lundi le Centre américain des ouragans.

A 10H00 locales (15H00 GMT), Alex se trouvait dans le sud-ouest du golfe du Mexique, à 135 km au nord-ouest de Campeche (Mexique) et 860 km au sud-est de Brownsville (Etats-Unis, Texas), selon le dernier bulletin publié par le Centre national des ouragans (NHC).

La tempête progressait dans la direction nord-nord-ouest à la vitesse de 11 km/h avec des vents soufflant à 95 kmh.

Le Centre des ouragans signale qu’Alex devrait se renforcer dans les prochains jours et « devenir un ouragan mardi », tandis que des avis de surveillance cyclonique ont été émis dans les régions concernées au Mexique et aux Etats-Unis.

Alex devrait toucher à nouveau la côte mexicaine jeudi et rester à distance de la marée noire, située plusieurs centaines de kilomètres plus à l’est, selon les prévisions à cinq jours du NHC.

Les conditions climatiques extrêmes créées par la tempête pourraient toutefois pousser davantage le pétrole vers les côtes.

Les compagnies pétrolières Shell et ExxonMobil ont indiqué avoir évacué lundi une partie du personnel de leurs plateformes dans le golfe du Mexique, par précaution.

Shell a ramené à terre lundi environ 200 personnes travaillant sur ses puits de pétrole et de gaz naturel dans l’ouest du golfe, selon un communiqué publié sur son site internet. En comptant les évacuations des derniers jours, quelque 700 personnes au total sont revenues sur les côtes, et 835 personnes restent au large.

Le groupe américain ExxonMobil a de son côté indiqué avoir « débuté l’évacuation de (son) personnel non-essentiel de ses sites off-shore situés sur la trajectoire prévue de la dépression ».

Le NHC ajoute qu’Alex devrait entraîner de 7 à 15 cm de précipitations sur le Yucatan (Mexique) et au nord du Guatemala, pouvant provoquer des inondations ou des coulées de boue.

Le passage d’Alex a déjà fait au moins 10 morts dimanche au Nicaragua, au Guatemala et au Salvador.

(©AFP / 28 juin 2010 21h55)

_____________________________________________________

 
1 commentaire

Publié par le 28 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Pas de fumée sans feu!

Le pétrole bondit de 3% à New York, le marché craint un ouragan aux USA

http://www.romandie.com/ats/news/100625193138.e417cqwe.asp

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

80% de chance du possible passage d’un ouragan dans le golf du Mexique!

http://www.nhc.noaa.gov/index.shtml

ZCZC MIATWOAT ALL
TTAA00 DDHHMM KNHC
PERSPECTIVES climat tropical
FL NWS PTC / centre national des ouragans MIAMI
800 AM EDT Ven 25 2010

Pour l'Atlantique Nord ... Caraïbes mer et le golfe du Mexique ...

1. Une zone de basse pression centrée entre la côte nord HONDURAS
Et Cayman Grand continue à montrer des signes d'organisation. DOUCHE
L'activité a devenir un peu plus concentré ce matin ... ET
Pression de surface sont en baisse. VENTS de niveau supérieur sont peu à peu
DEVENIR plus favorable au développement ... ET le système est susceptible
Pour devenir une dépression tropicale avant qu'il atteigne le YUCATAN
Péninsule dans une couple de jours . Il ya une chance HAUTE ... 70
Cent ... de ce système DEVENIR Un cyclone tropicaux pendant la
Prochaines 48 heures . Un avion de reconnaissance aérienne de la Force est prévue pour
ENQUÊTER Cette perturbation plus tard aujourd'hui pour déterminer si un TROPICAL
CYCLONE a formé . 

2. Une grande surface mais désordonnée de la nébulosité et des douches CENTRE
Juste à l'est des îles du Nord LEEWARD est associée à une
INTERACTION AVEC onde tropicale un creux de niveau supérieur . CETTE ACTIVITE
On s'attend à ce déplacer vers le NORD-OUEST ET AUTRES
DÉVELOPPEMENT ... Si un ... seront lents à se produire. IL EST UN FAIBLE
CHANCE ... ... 10 pour cent de ce système DEVENIR un cyclone tropical
Pendant les 48 prochaines heures .

FORMATION CYCLONE TROPICAL ailleurs ... On ne s'attend pas PENDANT LA
Prochaines 48 heures .

$ $
AVILA prévisionniste / ROBERTS
NNNN

http://www.hardcoreweather.com/showthread.php?t=23238&page=26

Ce qu’en pense le météorologiste ART HORN:

Traduction:

Le déversement de pétrole du Golfe est mauvais, mais il pourrait devenir bien pire , et bientôt . La menace est un ouragan se déplaçait sur le déversement. Si les vents violents d’un ouragan sur la voie du déversement , on pourrait assister à une calamité naturelle et économique que l’histoire n’a jamais enregistré nulle part ou à tout moment . Nous allons littéralement dans les eaux imbibé d’huile. Nous avons assisté à la oilicane premier.

Une catégorie un ouragan ( sur une échelle de 1 à 5) a des vents soutenus de 74 à 95 miles par heure près de l’œil . Un ouragan de catégorie cinq qui a des vents soutenus de 156 à 200 miles par heure. La différence entre les deux tempêtes est gigantesque et non linéaires . L’ouragan celui-ci peut provoquer 250 fois plus de dégâts que l’ancienne .

températures de l’eau dans l’océan Atlantique sont maintenant en cours d’exécution aussi chaude ou plus chaude que c’était le cas durant la saison des records de 2005 . Cela est important . Une eau plus chaude , plus le soleil et l’humidité sur l’océan tropical à combustible des ouragans. Tout comme une voiture a besoin d’essence pour alimenter son moteur, un ouragan besoins air chaud et humide en raison d’un ouragan est un peu plus d’ un moteur atmosphérique gigantesques . Le plus chaud et plus humide de l’air qu’il respire dans le plus vite ses pistons de la pompe et le plus fort de ses vents devenir . Le réchauffement de l’eau permet non seulement plus d’ouragans , la rendre plus grands. La saison 2005 a eu un record de 15 ouragans . Personne ne sait combien il y aura cette saison . Mais il semble que ce pourrait être une grande année .

Le pétrole continue de jaillir du fond de l’abîme . Certains progrès ont été faits pour réduire le montant s’échapper. Le pétrole est s’échouer sur les rives et les efforts sont faits pour le nettoyer . Les bonnes nouvelles sont que la plupart de l’huile est limitée aux régions côtières . Les nouvelles mauvaises pourrait venir si modérée aux manèges de l’ouragan au cours de la grande marée .

Les vents d’un ouragan sont si fortes que l’interface normale entre océan et atmosphère disparaît . Les vents commencent à générer de grosses vagues . Spray est soufflée sur le haut des vagues. Ce spray se mélange avec l’air de sorte que peu de temps après il n’y a pas de frontière réelle entre ce qui est des océans et ce qui est l’atmosphère. Si un ouragan se déplace plus grand déversement, ce mélange chaotique de l’eau et l’air sera inévitablement aussi contenir de l’huile . Le pétrole deviendra l’air et Voyage avec le passage de l’ouragan .

Quand les cyclones touchent terre les vents poussent l’océan sur le sol dans ce qu’on appelle une onde de tempête . La hauteur de la montée sur la terre dépend de plusieurs facteurs . La force du vent et le taux de mouvement vers l’avant de la tempête est essentiel à la quantité d’eau est obligé de monter sur la terre . Le diamètre de l’ouragan permettra également de déterminer combien d’eau est soufflé intérieure . Le plus large de la tempête plus l’eau est poussée à l’intérieur et sur une plus grande surface. Si l’eau est peu profonde au large des côtes , la montée sera plus profonde sur la terre . Naturellement , l’élévation de la terre est aussi importante . L’eau au large de la côte du golfe est peu profond . L’élévation est à l’intérieur de quelques pieds seulement . Cette zone est un territoire de choix pour les dévastateurs et pénétrant profondément dans les ondes de tempête .

Si un ouragan majeur pousser le déversement vers la côte du golfe , il y aura rien de ce qui peut être fait pour l’arrêter. Aucun montant de la planification ou de l’ingénierie aidera . N nombre de visites dans le Golfe par le président ou tout autre fonctionnaire cesse de l’inévitable. L’onde de tempête va conduire l’eau et les miles intérieure de pétrole . Tout sur son passage sera couché dans un bain de graisse de pétrole brut . Même le vent peut avoir de pétrole. En Nouvelle-Angleterre , j’ai vu des ouragans et tempêtes tropicales qui ont soufflé au brouillard salin miles de nombreuses voies de la côte. Les feuilles des arbres éventuellement brunissent et tombent . Dans le cas du golfe , il sera huile qui vont pulvériser les arbres, les bâtiments et tout le reste de la manière . Comment l’intérieur des terres ce gâchis huileuse va souffler Dieu seul le sait , mais il sera sans précédent dans son dommages économiques et environnementaux .

La période de récupération après un ouragan peut prendre des années . Il était de 10 ans jusqu’à ce que certaines communautés totalement remis de l’ouragan Andrew en Floride du Sud , certains ne se remit jamais du tout. La région de la Nouvelle -Orléans est toujours lui-même remettre ensemble après l’ouragan Katrina en 2005 . La période de récupération après un ouragan imbibé d’huile – ou ce qui pourrait être appelé un Oilicane – est impossible à prévoir , mais il pourrait prendre des années et des milliards de dollars . On se demande si BP a de l’argent pour survivre à une telle catastrophe unique . Les pertes humaines et naturelles d’un tel événement pourrait être historique.

Art Horn, un météorologue , vit à Manchester, Connecticut. Son site web est www.theartofweather.com.

 http://www.energytribune.com/articles.cfm/4398/An-Oilicane?

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

La marée noire:une véritable bombe à retardement!

Ecoutez bien ce qui suit,cela fait froid dans le dos:

extraits d’une très longue interview. Lindsey Williams a un contact, ancien P-DG d’une compagnie pétrolière qu’il appelle Monsieur X, qui lui a notamment dit en 2008 que les prix du pétrole allaient monter à 150 $ puis s’effondrer à 50 en quelques mois.

« Attention à la traduction, l’abréviation de partie par milliard = ppb
Partie par million = ppm »

Agence de protection de l’environnement Américaine,EPA:

http://www.epa.gov/bpspill/air.html

Précisions:

Un pied = 30,48cm5000 pieds = 1524m, sous 1600m d’eau…Dans l’eau de mer: pression additionnelle de 1 bar tout les 10 mètres ==> pression de 160 bar au niveau du forage.Mais pour 30000pieds….
Autre donnée : 1 PSI = 0,069 bar.
Donc la pression qui sort de la tête de forage, à 1600m de profondeur, est comprise entre….
1380 à 4830 BARS !!!!!

 

Maintenant dans la vidéo qui suit,vous remarquerez que le fond marin est truffé de fissures d’où s’échappe le pétrole et les gaz et ce sur des kms!

http://www.godlikeproductions.com/forum1/message1098868/pg1

Je n’ose imaginer ce qui pourrait se passer si la pression devait ouvrir ces fissures ou si un séisme devait se produire dans cette région,sans oublier leur histoire de charge atomique,c’est une vrai roulette Russe!!!!!!!

________________________________________________

Pierre Jovanovic en parle aussi dans sa revue de presse:

L’AUMONIER DE BP PARLE A ALEX JONES
du 14 au 17 juin 2010 : Si ce qu’il dit est vrai, alors Alex Jones a le plus grand scoop de l’année. L’Aumônier Lindsay Williams qui connaît tout le personnel BP donne des explications hallucinantes et qui expliquent parfaitement la folie qui s’est emparée de BP et des Gardes Côtes pour empêcher les journalistes d’approcher des zones contaminées. Aujourd’hui, il est même formellement interdit de survoler tout le Golfe du Mexique! Selon cet homme d’église, la pression du puits est telle qu’une seule technologie humaine peut l’arrêter, comme les Russes l’avaient fait sur terre dans les années 50, la bombe nucléaire. Porblème, il n’y a pas que du pétrole qui sort, les gaz les plus toxiques et les plus explosifs qui puissent exister: hydrogène sulfide à très haut niveau, et les vents les transportent sur les côtes. Autorisé 5 à 10 ppd par million. Aujourd’hui, c’est à 100.000 ppd par million. Benzine: 0 à 4 ppd par million autorisés, aujourd’hui à 3000 ppd par million. Toutes ces plages sont désormais atteintes et les gens commencent à être malades. Williams dit les mesures faites ces derniers jours sont à des millions au-dessus des quotas autorisés. La Metaline chloride autorisée à 61 p par million, aujourd’hui entre 3000 et 100.000 par million. J’ai écouté cette interview par téléphone, et si tout ceci est exact, alors c’est la plus grande catastrophe de l’humanité depuis 9000 ans. Ajoutons que Williams a écrit un livre très bien documenté voici 10 ans, et il connaît son affaire. Bravo à Alex Jones et à Hussard qui l’a traduit. Allez sur cette page pour les 3 vidéos. Cliquez ici pour la version US.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2010

__________________________________________________

Selon des informations qui viennent de « l’intérieur », l’option de l’évacuation des populations qui habitent sur la Côte Est semble être sur la table de négociation des différents groupes chargés de
la sécurité (Garde Nationale, USNorthcom, policiers d’état) et ce, depuis un bon moment.

Il semble que des plans ont déjà été prévus pour une évacuation de masse, soit entre 10 et 50 millions de personnes (beaucoup d’éléments très toxiques s’échappent avec le pétrole).
Évidemment, sur plusieurs blogs, le « wake up call » est sonné. Certains informateurs pressent les internautes à préparer un plan d’évacuation pour les prochains jours ou prochaines semaines tout au plus. L’ordre d’évacuation n’est pas encore donnée par les autorités et elle ne reste qu’une possibilité non-confirmée. Il est évident que si la situation venait qu’à dégénérer, ne serait-ce qu’au niveau des émanations de produits toxiques dans l’air, un déplacement de populations sera à envisager. Être averti et prêt ne peut pas faire de tort…
Si l’option de l’évacuation était donnée, telle que prévue par la Garde Nationale, on pourrait assister à une déclaration de loi martiale pour soutenir la relocalisation de dizaines de millions de personnes.
Où pourront-ils reloger tous ces gens ?  Dans des camps de la FEMA ?

  Artémissia-Collège newsletter

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :