RSS

Archives de Tag: NOM

La « décennie du malheur » selon la fondation Rockefeller

Une étude de la Fondation Rockefeller, publiée en mai dernier, promet une «Décennie du malheur ». Au programme : catastrophes naturelles, attaques terroristes, systèmes économiques incontrôlables et surveillance électronique généralisée. Projection d’un futur cauchemardesque qui décrit une dictature mondiale étroitement contrôlée par l’élite mondiale et leurs serviteurs et bénéficiaires : les multimillionnaires. Ce rapport, que nous plaçons en fin d’article, intitulé « Scénarios pour l’avenir de la technologie et le développement global », prédit quatre grandes lignes et possibles scénarios pour un avenir à court et moyen terme.

rockefeller
Un de ces possibles scénarios, intitulé « Hack Attack » (attaque de hackers) décrite une technologie diabolisée, une arme informatique criminelle qui règne dans un monde où la civilisation s’est effondrée.

Des événements dévastateurs comme le 11 septembre, le tsunami en Asie du Sud en 2004, ou le tremblement de terre en Haïti en 2010, ont préparé les mentalités à des catastrophes inattendues, mais certainement pas à une succession sans relâche de catastrophes encore plus considérables.

Dans ce document, les années 2010 à 2020 sont qualifiées de « décennie du malheur » pour les raisons suivantes: des bombardements en 2012 tuèrent quelques 13.000 personnes, suivis de près par un tremblement de terre en Indonésie qui provoqua la mort de 40.000 autres, puis un gigantesque tsunami qui balaye pratiquement la totalité du Nicaragua, enfin une sécheresse liée au changement climatique provoque une famine sans précédant en Chine occidentale.

L’étude d’écrit également les nations perdant le contrôle de leurs finances publiques et une incapacité à gérer l’ordre et la stabilité provoquant toujours plus de violence de criminalité et de troubles au sein de la société.

Vers 2030, il n’y aura plus de distinction entre «pays développés» et «pays en voie de développement».

Cependant  l’étude affirme que la prospérité de l’élite mondiale et des plus nantis sera assurée : « La différence entre les nantis et les plus défavorisés sera de plus en plus grande. Les plus riches auront encore les moyens financiers de se protéger. Les quartiers privés et sécurisés fleuriront partout dans le monde. Ce seront des sortes d’îlots entourés de bidonvilles. (…) En 2025, il sera de rigueur non pas de construire une maison, mais bien une forteresse avec de hauts murs et protégée par du personnel armé provenant d’entreprises de sécurité privées ».

A propos d’Internet, le rapport indique que «la technologie des pirates de l’informatique sera chaque fois plus complexe et développée». Les escroqueries sur Internet et la vente pyramidale seront un fléau. Les pirates informatiques les plus performants tenteront de détruire les sociétés, les gouvernements et les systèmes bancaires, par l’intermédiaire du Fishing et du vol de bases de données informatisées, rançonnant ainsi leurs victimes.

Les gouvernements ne pourront plus surveiller, identifier ou restreindre ces activités illégales, indique le rapport, d’où la nécessité de mettre en œuvre un système de sécurité hautement sophistiqué afin de contrôler les intégrants du réseau ainsi que leurs activités à l’extérieur du dit réseau (Internet).

Les technologies de vérification de l’identité deviendront une routine de la vie quotidienne. Une base de données d’enregistrements de rétines, volée par des pirates en 2017, sera utilisée pour créer de nombreuses fausses identités dans le milieu des années 2020.

Tandis que la technologie Internet est diabolisée dans ce scénario d’anticipation, l’étude de la Fondation Rockefeller prévoit également une explosion sur le marché noir de récoltes d’aliments produits à partir d’OGM, appelés ici et pour l’occasion «progressistes», par les masses populaires décimées et appauvries.

L’étude détaille aussi la présence de réseaux criminels très bien organisés produisant grâce à un système d’ingénierie inverse de produits initialement « légaux », tout type de produits extrêmement dangereux comme la fabrication de pseudos vaccins qui occasionneront par exemples en 2021 la mort de 600 enfants par l’intermédiaire d’un « vaccin » falsifié contre l’hépatite B, qui tout compte fait ne sera finalement que peu de chose en comparaison d’une gigantesque hécatombe due à un médicament frelaté qui devait supposément agir contre le paludisme…

Détail intéressant, le rapport de la Fondation Rockefeller mentionne le « fearmongering » (propagande de la peur) à propos du changement climatique et des catastrophes naturelles ainsi que les attaques terroristes à grande échelle comme « outil de contrôle des populations ».

Antoine de Decaen, pour Mecanopolis


Télécharger le rapport de la fondation Rockefeller au format PDF


Reproduction autorisée avec indication des sources

 

Étiquettes : , , ,

Un banquier suisse annonce la fin de l’euro!

Article placé le 20 mai 2010, par Mecanopolis

Dans un incroyable entretien accordé hier au quotidien suisse La Tribune de Genève, Alexandre Wohlwend, patron d’Arabesque Wealth Management, est convaincu que l’euro ne survivra pas à la crise actuelle. Mieux que ça, il confirme nos prévisions les plus sombres sur les évènements en cours : pour que la monnaie unique se maintienne, il faudrait aligner au même niveau toutes les économies des pays de la zone euro, ce qui est exactement ce que le pouvoir autoritaire européen est en train de mettre en place avec la mise sous tutelle des Etats concernés.

S’exprimant sans langue de bois, M. Wohlwend explique également que « les États-Unis ont planifié et souhaité la création de l’euro, avec la complicité de la Communauté européenne, pour contaminer l’Europe avec leur concept de mondialisation ».

Comme cet entretien n’est pas disponible sur le site internet du quotidien, nous en plaçons ci-dessous les principaux extraits, ainsi que le fac-similé de la version imprimée.

Mecanopolis

TDG19052010

Alexandre Wohlwend à La Tribune de Genève (extraits) :

 Je considère que la constitution de l’Europe autour de la monnaie unique est un non-sens politique, économique et culturel. L’Histoire à montré que toute monnaie plurinationale est vouée a exploser s’il y a des déséquilibres dans les économies qui la partagent. (…)

L’euro n’échappera pas à la règle car les différences culturelles et économiques en Europe son énormes. La crise grecque n’est que le premier symptôme. (…)

Cela pourrait être très rapide. J’estime qu’avant cinq ans les pays européens auront largement commencé à se retirer de la zone euro. (…)

[Le plan de 750 milliards est] une fuite en avant. (…) L’Europe est euphorique car elle est droguée à la dette. Cette solution ne fait qu’augmenter la dose de la drogue en créant encore plus de dettes ! Tout cet argent sera finalement ponctionné auprès des contribuables, ce qui risque d’entrainer une crise sociale importante. (…)

Ce sont les États-Unis qui ont planifié et souhaité la création de l’euro, avec la complicité de la Communauté européenne, pour « contaminer » l’Europe avec leur concept de mondialisation et de profits maximum à court terme. Le problème, c’est qu’ils ont créé un endettement abyssal et démantelé leur industrie, rapidement imités en cela par les États européens. En outre, depuis qu’ils ont séparé le dollar de l’étalon-d’or, ils ont créé de la monnaie à tout va, jusqu’à faire baisser de 98% la valeur du billet vert par rapport à l’once d’or. Le dollar est lui aussi moribond et la disparition de l’euro lui profitera en lui permettant de rester momentanément en vie. (…)

Avec 2200 milliards de dollars que la Chine détient en bons du Trésors américains, chaque chinois possède une créance virtuelle de 15′000 dollars envers les États-Unis. Pour l’instant, il n’est pas dans l’intérêt de la Chine de voir chuter la monnaie américaine ; elle continuera donc à augmenter ses réserves en bons du Trésors, qu’elle finira par utiliser pour acheter des pans entiers de l’industrie américaine. Et fera vraisemblablement de même, dans la foulée, avec les pays occidentaux si ces derniers ne se protègent pas par un retour à leur souveraineté monétaire et territoriale, visant à la reconstruction 

d’un tissu industriel, seul gagnant d’une stabilité économique à long terme.

Propos recueillis par Emmanuel Barraud, pour la TdG

http://www.mecanopolis.org/?p=17244

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :