RSS

Archives de Tag: ndm-1

Bactérie NDM-1 (suite)

Japon: un cas d’infection au gène NDM-1 qui rend les bactéries résistantes
TOKYO – Un cas d’infection par le gène NDM-1 qui rend des bactéries résistantes à tous les antibiotiques actuels a été détecté pour la première fois au Japon, a indiqué lundi un hôpital nippon, alors que l’OMS a demandé aux pays de prendre des mesures pour combattre leur propagation.

Ce gène, apparu en Asie du sud, a été trouvé chez un malade quinquagénaire d’un établissement de la préfecture de Tochigi (nord de Tokyo).

« Un patient qui revenait d’Inde a été hospitalisé en mai l’an passé avec de la fièvre. Après une analyse de sang, nous avons détecté la présence d’une bactérie multi-résistante porteuse du NDM-1 (New Delhi metallo-lactamase-1) », a expliqué à l’AFP un responsable de l’hôpital.

Le patient s’est rétabli, a-t-il précisé.

« Certaines bactéries ont développé des mécanismes qui les rendent résistantes à de nombreux antibiotiques (bactéries multi-résistantes) et sont donc particulièrement difficiles à traiter, les alternatives thérapeutiques étant très limitées ou inexistantes », a alerté l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

« Un article publié le 11 août 2010 dans The Lancet révèle qu’on a identifié un gène permettant à certaines bactéries d’être hautement résistantes à presque tous les antibiotiques », a expliqué l’organisation. Selon elle, cet article « attire l’attention sur le problème de la résistance aux antimicrobiens et sensibilise aux infections provoquées par les bactéries multi-résistantes ».

Le magazine a notamment fait état de la découverte de bactéries porteuses du gène NDM-1 chez 37 patients britanniques ayant reçu des traitements médicaux en Asie du Sud.

Plusieurs mois avant l’article en question, des médecins indiens avaient prévenu d’une possible épidémie causée par la dissémination dans le monde entier de ce type de bactérie via des patients étrangers venus se faire soigner dans la région.

Un Belge est mort le mois dernier à cause d’une bactérie multi-résistante, le premier décès causé par ce type d’infection.

(©AFP / 06 septembre 2010 12h08)

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Bactérie NDM-1:Deux personnes infectées en Autriche

 

VIENNE – Deux cas de malades infectés par la bactérie de type NDM-1, résistante aux antibiotiques, ont été identifiés en Autriche, chez des personnes ayant été contaminées dans des hôpitaux à l’étranger, a annoncé vendredi le ministère de la Santé.

Les deux patients ont été traités par la clinique universitaire de Graz (sud-est de l’Autriche), l’une venait du Pakistan et a été soignée et guérie, la seconde venue du Kosovo est toujours en traitement, selon un communiqué du ministère.

Les médecins de la clinique universitaire ont pu identifier cette souche de type NDM-1 avec la coopération des laboratoires médicaux sur la base des informations internationales obtenues dans d’autres pays où des souches semblables ont été détectées.

Pour prévenir la multiplication en Autriche de cette souche de bactérie rendant les antibiotiques inefficaces, le ministère préconise des tests sur toutes les personnes qui seraient tombées malades en Inde ou au Pakistan, leurs proches ainsi que sur le personnel médical qui a travaillé dans des hôpitaux de ces pays. « Plusieurs données indiquent que la région d’origine pour les souches de ces entérobactéries est le sous-continent indien, » selon le ministère.

(©AFP / 27 août 2010 13h25)

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Bactérie NDM-1 (suite)

Deuxième souche de bactérie NDM-1 identifiée en France

PARIS – Une deuxième souche de bactérie de type NDM-1, résistante aux antibiotiques, a été identifiée en France, chez une femme hospitalisée en Inde et transférée mi-août en France dans un hôpital de province, selon un expert.

« Cette femme avait développé une infection urinaire liée à une entérobactérie NDM1, mais elle va bien à présent », a précisé à l’AFP Patrice Nordmann, expert Inserm des « résistances émergentes aux antibiotiques ».

« Transférée mi-août d’un hôpital du sud de l’Inde, après une intervention chirurgicale, vers un hôpital de province en France, elle avait développée une infection urinaire. Mais une fois la sonde urinaire dont elle était porteuse retirée, tout est rentré dans l’ordre », rassure-t-il.

« La bactérie en cause, dénommée « citrobacter » est une bactérie du tube digestif, très proche des colibacilles et plutôt liée au milieu hospitalier », selon cet expert.

« Cela confirme et justifie les mesures annoncées par le professeur Didier Houssin, directeur général de la santé, de détecter les bactéries multirésistantes lors des transferts de tout hôpital étranger »,commente le Pr Nordmann. « Et cela confirme que le réservoir de ce gène de résistance NDM1 se trouve dans le sous continent indien », ajoute-t-il.

La seule souche de type NDM-1 repérée jusque là en France date d’avril dernier et concerne une femme simplement porteuse mais sans présenter d’infection provoquée par la bactérie. « Il s’agissait d’une découverte fortuite, cette femme, qui vivait en Inde avant de rentrer en France, n’avait jamais vu un hôpital indien », relève-t-il.

(©AFP / 19 août 2010 11h02)

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Bactérie NDM-1(suite)

 

Superbactérie: test de dépistage prévu pour les rapatriés hospitalisés

PARIS – Tous les patients faisant l’objet d’un transfert interhospitalier –d’un établissement à l’étranger, quel que soit le pays, vers un établissement français–, feront bientôt l’objet d’un test de dépistage des bactéries ultrarésistantes de type NDM-1, selon un expert.

« Les autorités sanitaires françaises devraient bientôt annoncer que toutes les patients hospitalisés à l’étranger, quel que soit le pays, et rapatriés dans un hôpital français seront testées pour dépister des bactéries résistantes type NDM1 », a expliqué à l’AFP le Pr Patrice Nordmann, directeur de l’unité de recherche Inserm « Résistances émergentes aux antibiotiques », qui est un centre d’expertise internationale.

« Cette mesure fera l’objet de prochaines recommandations », a-t-il dit.

Outre l’Inde, ces surperbactéries découvertes en Suède chez un patient qui avait préalablement été hospitalisé en Inde, ont été détectées au Pakistan et au Royaume-Uni, en Belgique (2 cas d’infections dont un mort), aux Pays-Bas, au Canada (3 cas), aux Etats-Unis (3 cas), en Australie (4 cas), au Kenya (6 cas), à Oman (2 cas), en Allemagne (1 cas) et même en France (une femme porteuse), selon ce spécialiste.

« Avant même que n’émerge cette forme de résistance aux antibiotiques dans le sous-continent indien, on pratiquait déjà en France des tests pour dépister les bactéries résistantes aux antibiotiques chez tous les patients à risque admis en réanimation à l’hôpital. Et, s’ils étaient porteurs, on les isolait pour éviter une transmission aux autres malades », précise cet expert. Il indique avoir mis au point un test pour dépister le nouveau gène de résistance aux antibiotiques, qui sera diffusé dans les autres hôpitaux.

Le gène en question permet la production d’une enzyme dite « New Delhi métallo-bêta-lactamase » (NDM-1) qui inactive la plupart des antibiotiques: pénicillines, céphalosporines, carbapénèmes, ces derniers étant habituellement réservés aux infections les plus graves.

(©AFP / 17 août 2010 15h14)

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Bactérie NDM-1 (suite)

E. coli
L’Inde Qualifie de complot le fait d’attribuer le probléme NDM-1 à la seule Inde,car cette bactérie pouvait se retrouver partout dans le monde et pas uniquement là-bas.
Les députés Indiens voient en ceci une propagande délibérée contre le tourisme médical se dévellopant rapidement en Inde.
 
Poster un commentaire

Publié par le 13 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Du nouveau avec la Bactérie NDM-1

SYDNEY – Trois Australiens, qui ont voyagé en Inde, ont été infectés par une bactérie résistante à presque tous les antibiotiques, faisant craindre une propagation mondiale après avoir touché plusieurs dizaines de Britanniques, a indiqué vendredi un expert.

Selon le professeur Peter Collignon, chef du service des maladies infectieuses à l’Hôpital de Canberra, ces personnes – dont l’une a subi une opération de chirurgie esthétique à Bombay – ne représentait que la « partie émergée de l’iceberg ».

« Il doit y en avoir bien plus parce que c’est très difficile de repérer ce gène particulier, à moins de disposer de matériel sophistiqué », a-t-il déclaré à l’AFP.

Cette entérobactérie, productrice d’une enzyme baptisée « New Delhi métallo-beta-lactamase » (NDM-1), a été identifiée pour la première fois en 2009 par Timothy Walsh (université de Cardiff, Royaume-Uni) chez un patient suédois qui avait été hospitalisé en Inde.

Mais, selon une étude publiée cette semaine dans la revue britannique The Lancet Infectious Diseases, des chercheurs l’ont aussi isolée chez 37 patients au Royaume-Uni, dont certains avaient voyagé en Inde ou au Pakistan pour y subir une opération de chirurgie esthétique.

Le NDM-1 résiste à pratiquement tous les types d’antibiotiques, y compris les carbapénèmes, généralement réservés aux urgences et au traitement des infections multi-résistantes.

Le Pr Collignon a indiqué avoir traité l’un des trois Australiens infectés à Canberra tandis que les deux autres se trouvent dans les Etats de Nouvelle-Galles-du-Sud et du Queensland.

« On a trouvé ce germe résistant et insoignable dans leurs urines, et heureusement il ne leur génère pas trop de problèmes. Mais la propagation de cette infection est une réelle inquiétude », a-t-il indiqué.

Le médecin a également précisé que l’un des trois patients avait contracté cette bactérie après des complications suite à une intervention de chirurgie esthétique tandis que les deux autres l’ont contractée dans des circonstances inconnues.

(©AFP / 13 août 2010 09h31)

Photo d'une colonie de bactéries d'eau prise en 2008.

Un Bruxellois, d’origine pakistanaise, en est décédé en juin, a indiqué jeudi le Docteur Piérard, microbiologiste à l’hôpital AZ VUB.

Il s’agissait d’un patient diabétique habitant Bruxelles. En voyage au Pakistan, son pays d’origine, il a été victime d’un accident de voiture. Hospitalisé sur place pour une importante plaie à la jambe, il a ensuite été rapatrié en Belgique mais son état était déjà septique », explique Denis Piérard.

Bactérie résistante
Le corps médical a ensuite découvert « une bactérie horriblement résistante ». Malgré l’administration de « colistine », le patient est décédé. On ne parle pas de problème de santé publique en Belgique, mais le microbiologiste concède tout de même que « mis à part la colistine, nous sommes tout de même limités dans les traitements thérapeutiques ». Cette bactérie peut causer des infections urinaires, abdominales, pulmonaires ou des plaies ouvertes.

http://ecolonews.blog.fr/2010/08/12/la-bacterie-ndm-1-presente-en-belgique-9171019/

A SUIVRE…

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Une superbactérie résistante aux antibiotiques se répand à partir de l’Asie

LONDRES – Une bactérie résistante à presque tous les antibiotiques a été découverte dans des hôpitaux britanniques, après avoir été transportée d’Asie du Sud par des personnes y ayant voyagé pour du tourisme médical, a révélé une étude publiée mercredi, faisant craindre une propagation mondiale.

L’entérobactérie, productrice d’une enzyme de type « New Delhi métallo-beta-lactamase » (NDM-1), a été identifiée pour la première fois en 2009 par Timothy Walsh (université de Cardiff, Royaume-Uni) chez un patient suédois qui avait été hospitalisé en Inde.

Mais, selon une étude publiée mercredi dans la revue britannique The Lancet Infectious Diseases, des chercheurs l’ont désormais isolée chez 37 patients au Royaume-Uni, dont certains avaient voyagé en Inde ou au Pakistan pour y subir une opération de chirurgie esthétique.

« Le NDM-1 a un fort potentiel de se transformer en problème de santé publique mondial et une surveillance coordonnée est nécessaire », avertissent les auteurs de l’étude, soulignant que « l’Inde offre de la chirurgie esthétique à d’autres Européens et Américains et il est probable que le NDM-1 se répandra dans le monde ».

Le NDM-1 résiste à pratiquement tous les types d’antibiotiques, y compris les carbapénèmes, généralement réservés aux urgences et au traitement des infections multi-résistantes.

« Avec ce genre de bactérie, nous avons presque épuisé les antibiotiques. Seuls deux peuvent les combattre et l’un d’entre eux n’est pas très efficace. Il n’y aura pas de nouveaux antibiotiques disponibles dans dix ans. Si l’ont permet à ces infections de se poursuivre sans traitements appropriés, on verra sans doute une certaine mortalité », a souligné M. Walsh dans une interview à la BBC.

« Il nous faut absolument un mécanisme de surveillance à l’échelle de la planète et de nouveaux antibiotiques originaux ciblant ce genre de bactéries », a-t-il ajouté.

44 cas positifs au type NDM-1 ont été identifiés dans l’Etat du Tamil Nadu (sud de l’Inde), 26 dans l’Etat du Haryana (nord), ainsi que sur d’autres sites en Inde, au Bangladesh et au Pakistan.

Dans un éditorial du Lancet, Johann Pitout (université de Calgary, Canada) indique que le type NDM-1 a déjà été isolé aux Etats-Unis, aux Pays-Bas, en Australie et au Canada, chez des patients qui étaient allés se faire soigner en Inde.

Le tourisme médical en Inde pourrait croître de 30% par an durant les cinq prochaines années, met-il en garde.

(©AFP / 11 août 2010 12h05)

Autres:

http://www.nebac.com.br/noticias/00039.html

Aprés le H1N1,voici le NDM-1,pourquoi nous en parle t-on maintenant ?!!!

 
2 Commentaires

Publié par le 11 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :