RSS

Archives de Tag: moody’s

Moody’s envisage d’abaisser la note souveraine de l’Espagne

MADRID – L’agence de notation financière Moody’s a indiqué mercredi qu’elle envisageait d’abaisser la note souveraine de l’Espagne, en raison de la faiblesse des perspectives de croissance de sa fragile économie.

http://www.romandie.com/ats/news/100630200842.3k64y40t.asp

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Moody’s dégrade la note à long terme de BP de trois crans

LONDRES – En raison de la marée noire dans le golfe du Mexique, l’agence de notation financière Moody’s a dégradé vendredi de trois crans la note de la dette à long terme de BP, l’abaissant de « Aa2 » à « A2 » et imitant ainsi les agences rivales Fitch et Standard & Poor’s.

Cette décision « reflète l’aggravation de l’impact attendu de la marée noire », qui « devrait avoir un impact négatif prolongé sur la génération de trésorerie du groupe, et sur son bilan financier pendant plusieurs années », a précisé Moody’s dans un communiqué.

Moody’s estime en effet que l’ensemble des coûts liés à la marée noire aux Etats-Unis « seront probablement plus élevés que ce qu’elle prévoyait auparavant, étant donné les dégâts étendus » qu’elle provoque.

Moody’s ajoute que les 20 milliards que BP a promis de verser dans un fonds d’indemnisation pour les victimes de la marée noire constituent « un développement plutôt positif » et devraient aider à réduire les pressions du gouvernement américain à l’encontre du groupe pétrolier.

Mais cette somme ne constitue pas un plafond, rappelle l’agence en mettant en garde contre « l’incertitude sur le coût final des demandes massives d’indemnisation et des autres dommages » qui « va faire peser une épée de Damoclès sur la solvabilité de BP pendant des années ».

Les autres agences de notation avaient déjà abaissé fortement ces jours-ci la note d’endettement de BP, mais à des niveaux différents.

Fitch l’avait dégradée mardi de six crans d’un coup, à « BBB » (soit trois crans en dessous de la nouvelle note fixée par Moody’s), tandis que S&P l’avait abaissée jeudi de deux crans, à « A », un niveau identique à la note « A2 » dans l’échelle utilisée par Moody’s.

(©AFP / 18 juin 2010 14h03)

 
Poster un commentaire

Publié par le 18 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Agence de Notation:Moody’s vient de couper la 2° jambe de la Grèce!

Après la note du pays, Moody’s dégrade les principales banques grecques

PARIS – L’agence de notation Moody’s a annoncé mardi avoir dégradé la note des principales banques grecques en raison des doutes sur la capacité d’Athènes à soutenir son système bancaire, 24 heures après avoir abaissé la note souveraine de la Grèce.

Moody’s a décidé de dégrader la note de la Banque nationale de Grèce, de EFG Eurobank, d’Alpha Bank, de la Banque agricole de Grèce, d’Emporiki, et de la Banque générale de Grèce, les quatre premières étant releguées au rang d’investissements spéculatifs.

« L’abaissement de la note du gouvernement grec a poussé Moody’s à abaisser sa notation sur la capacité du gouvernement grec à soutenir son système bancaire, dans la droite ligne du changement de note sur sa dette souveraine », affirme l’agence dans un communiqué.

L’agence de notation Moody’s a abaissé lundi la note de la Grèce de quatre crans, de « A3 » à « Ba1 », la reléguant à son tour dans la catégorie spéculative pour un risque de non-remboursement de sa dette publique.

Cette sanction a été critiquée par Athènes, qui l’a jugée sans fondement, mais également par plusieurs dirigeants européens. Le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn, a jugé mardi cette décision « étonnante et malheureuse » et Jean-Claude Juncker, le président de l’Eurogroupe, qui rassemble les 16 pays de l’euro, a qualifié l’abaissement d' »irrationnel ». Les marchés ont de leur côté peu réagi à la décision de Moody’s.

(©AFP / 15 juin 2010 17h23)

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Note de la Grèce baissée de 4 crans!

PARIS – L’agence de notation Moody’s a abaissé lundi la note de la Grèce de quatre crans, de « A3 » à « Ba1 », la reléguant à son tour dans la catégorie spéculative, ce qui reflète un risque de non remboursement de sa dette publique.

La note Ba1 reflète « les risques liés au plan de sauvetage mis en place par les pays de la zone euro et le Fonds monétaire international » (FMI), a expliqué Moody’s dans un communiqué.

L’agence avait prévenu le 10 mai qu’elle pourrait reléguer la note de la Grèce en catégorie spéculative. Elle avait alors souligné que cette décision dépendrait « des développements au sein de l’économie grecque une fois dissipé le brouillard né de la panique financière, des mesures de soutien et des mouvements de protestation ».

Elle avait prévenu au même moment qu’elle pourrait aussi revoir, dans les quatre semaines, la note du Portugal, également en difficulté budgétaire.

La Grèce a déjà subi des baisses de notation par les deux autres agences. Elle est notée BB+ par Standard and Poor’s, qui la range également dans la catégorie des investissements spéculatifs, et BBB- par Fitch.

Il y a une « incertitude considérable sur le calendrier et l’impact » des mesures prises par la Grèce en contrepartie du plan de 110 milliards d’euros sur trois ans mis en place par la zone euro et le FMI, a estimé Sarah Carlson, analyste chez Moody’s.

La note Ba1, assortie d’une perspective stable, reflète un « plus grand, quoique faible, risque de défaut » de la Grèce, selon l’agence de notation.

Le plan élimine toutefois les risques d’un défaut à court terme et « encourage la mise en place de mesures crédibles, réalisables, qui ont de fortes chances de stabiliser les intérêts de la dette à un niveau supportable », a souligné Sarah Carlson.

Les trois crans Ba1, Ba2 et Ba3 correspondent aux BB+, BB et BB- des autres agences majeures Standard and Poor’s et Fitch.

Des experts de l’Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international (FMI) étaient à pied d’oeuvre lundi à Athènes pour contrôler les comptes du gouvernement grec et l’évolution du plan draconien imposé en contrepartie des prêts destinés à sortir le pays de la crise financière.

La Grèce qui doit ramener son déficit public à 8,1% du produit intérieur brut (PIB) en 2010 a déjà reçu en mai 20 milliards et doit recevoir deux autres versements, de 9 milliards chacun, en septembre et décembre.

Les dirigeants grecs ont affiché ces derniers jours leur optimisme au vu des résultats encourageants pour la période janvier-mai où le déficit budgétaire a diminué de 38,8% par rapport à la même période de 2009.

(©AFP / 14 juin 2010 19h59)

 

Étiquettes : , , ,

Au tour de Moody’s d’abaisser la note de BP

BP: Moody’s abaisse la note de crédit de Aa1 à Aa2 à cause de la marée noire
LONDRES – L’agence de notation Moody’s a abaissé jeudi de Aa1 à Aa2 la note de crédit du groupe pétrolier britannique BP, avec perspective négative, en raison des coûts pour endiguer et nettoyer la marée noire du golfe du Mexique, et des frais de justice auquel le groupe s’expose.

« L’abaissement aujourd’hui (jeudi) de la note de crédit à long terme de BP reflète le fait que Moody’s s’attend à ce que la marée noire du golfe du Mexique, causée par l’explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon de Transocean, entraîne des coûts importants pour l’endiguer et la nettoyer ainsi que des frais de justice importants », s’explique Moody’s dans un communiqué.

Quelques heures plus tôt, l’agence de notation Fitch avait procédé à un geste similaire, en abaissant de AA+ à AA la note de crédit qu’elle accorde à BP.

BP

(©AFP / 03 juin 2010 16h17)

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Bourses:L’Euro replonge ou « quand Moody’s s’en mêle »

L’euro rechute sous 1,27 dollar, les craintes sur zone euro persistent

Londres (awp/afp) – L’euro reculait face au dollar mardi, les craintes sur la zone euro persistant après la mise en garde de l’agence de notation Moody’s qui envisage d’abaisser les notes de la Grèce et du Portugal comme l’a fait Standard and Poor’s, malgré le colossal plan annoncé par l’Union européenne.

Vers 09H10 GMT (11H10 à Berne), l’euro valait 1,2685 dollar contre 1,2778 dollar lundi soir vers 21H00 GMT.

La monnaie unique européenne baissait également face à la devise japonaise à 117,29 yens contre 119,19 yens la veille.

Le dollar cédait aussi du terrain face au yen, à 92,46 yens contre 93,25 yens lundi soir.

L’euro avait grimpé lundi à près de 1,31 dollar, dopé par le plan de secours historique annoncé par les pays de l’Union Européenne (UE) allant jusqu’à 750 milliards d’euros pour aider les pays de la zone euro, si nécessaire, et endiguer une crise financière qui menace de gagner toute la planète

Mais « l’euphorie (…) est passée et l’euro a désormais effacé tous ses gains de la veille face au dollar », commentait Derek Halpenny, analyste de Bank of Tokyo-Mitsubishi.

« Il est devenu évident que le plan est fait pour réduire les coûts de financement pour les pays périphériques (de la zone euro, comme l’Espagne, le Portugal et l’Italie, ndlr), mais il est un fardeau pour le taux de change de l’euro », expliquaient les analystes de Commerzbank.

En effet, des risques continuent de planer sur la mise en place de ce plan, et sur la capacité de la Grèce, et d’autres pays, l’Espagne et le Portugal en particulier, a appliquer de nouvelles mesures d’austérité, notaient des analystes.

De plus, l’extension de ces mesures d’austérité devrait « forcer la Banque centrale européenne (BCE) a maintenir une politique monétaire très accommodante par rapport aux autres principales banques centrales », prévenait M. Halpenny.

Sachant que la Réserve fédérale américaine pourrait relever ses taux d’ici quelques mois, avec l’accélération de la reprise américaine, l’écart de rendement entre le dollar et l’euro devrait donc jouer en faveur du dollar.

Renforçant les craintes sur la zone euro, l’agence de notation financière Moody’s a répété lundi qu’elle allait abaisser la note de la Grèce de manière « très certainement » significative, jugeant « possible », un ajustement en catégorie spéculative. Pour le Portugal, Moody’s prévoit aussi un abaissement.

Vers 09H10 GMT, la livre britannique grimpait légèrement face à la monnaie unique européenne, à 85,92 pence pour un euro, mais reculait face au billet vert, à 1,4811 dollar. Les tractations se poursuivaient mardi au Royaume-Uni pour la formation d’une coalition gouvernementale après des élections le 6 mai n’ayant permis à aucun parti d’obtenir une majorité absolue.

La monnaie helvétique montait face à l’euro à 1,4136 franc suisse pour un euro, Face au dollar, le franc suisse lâchait un peu de terrain, à 1,1108 franc suisse.

cours de    cours de 
        mardi       lundi
        09H10 GMT   21H00 GMT

EUR/USD 1,2685      1,2778

EUR/JPY 117,29      119,19

EUR/CHF 1,4095      1,4186

EUR/GBP 0,8544      0,8603

USD/JPY 92,46       93,25

USD/CHF 1,1110      1,1099

GBP/USD 1,4844      1,4852

rq

(AWP/11 mai 2010 11h40)

//

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Euro / Eco : Moody’s menace le Portugal!!!

Moody’s Investors Service annonce avoir placé la note long terme du Portugal « Aa2 » sous surveillance, en vue d’une éventuelle dégradation. L’agence de notation a en revanche confirmé la note court terme « Prime1 ». Moody’s s’attend à ce que, dans le cas d’une dégradation, la note « Aa2 » soit abaissée d’un cran voir deux ou plus. L’examen des notes du Portugal, dont les perspectives sont négatives depuis octobre 2009, devrait se terminer dans un horizon de trois mois.

La notation actuelle du Portugal, reflète la détérioration récente des finances publiques du pays ainsi que les défis auxquels doit faire face l’économie à long terme. « Dans le contexte d’une économie de petite taille et à croissance lente, les mesures de la dette ne pourront plus être compatibles avec une note « Aa2 », explique Moody’s.

C’est quand même incroyable le pouvoir qu’ont ces agences de notation Anglo-saxonne!!!
Autant vous dire que tous les « pigs » vont y passer,et ensuite ce sera notre tour,de façon à dépecer l’Europe pour sauver le cul du dollars!!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Moody’s baisse la note de la Grèce à A3 et pourrait encore la baisser

L’agence de notation Moody’sa abaissé jeudi la note de la Grèce d’un cran à A3 et envisage de la réduire davantage dans l’attente de plus de précisions sur les mesures qu’Athènes va prendre pour assainir ses finances publiques.
Alors que les taux d’intérêt que la Grèce doit payer pour emprunter sur les marchés évoluaient jeudi à un niveau record, au-dessus de 8,7%, Moody’s pointe le « risque significatif » que le pays doive payer des intérêts encore plus élevés, avec pour effet de seulement stabiliser sa lourde dette.

//
En outre, du fait d’un déficit plus lourd que prévu, à 13,6% du PIB, « il sera plus difficile pour le gouvernement grec de se conformer aux objectifs du programme de stabilité » imposé par Bruxelles, et qui prévoit une réduction du déficit public de quatre points de pourcentage, estime Sarah Carlson, analyste en charge de la Grèce chez Moody’s.
« Il est improbable que la notation reste A3, sauf si le gouvernement s’avère capable de regagner la confiance des marchés et d’agir contre les vents contraires que sont des taux d’intérêt élevés et une croissance faible », une configuration qui pourrait « au bout du compte l’empêcher de réduire durablement le niveau de sa dette », selon Mme Carlson.
Moody’s avait déjà abaissé la note grecque en décembre, à A2.
L’agence Fitch l’a abaissée début avril de deux crans (BBB-), invoquant l’accroissement des « défis budgétaires » auxquels le gouvernement grec doit faire face, mais Standard & Poor’s n’a pas modifié la sienne depuis décembre, où elle l’avait abaissée à BBB+.

AFP

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :