RSS

Archives de Tag: manifestation

Grande-Bretagne: des étudiants s’en prennent au siège des Tories

Des milliers d’étudiants ont manifesté mercredi à Londres contre la forte hausse des frais d’entrée à l’université. Certains ont pénétré de force au siège du Parti conservateur. Selon la police, au moins huit personnes ont été blessées durant la manifestation.

Des étudiants ont brûlé des pancartes, affronté des policiers et brisé des vitres au siège du Parti conservateur au pouvoir. Des manifestants aux visages masqués par des écharpes ont fait voler en éclats les portes de verre du bâtiment, occupant le hall d’accueil tandis que d’autres gagnaient le toit de l’immeuble.

Ces incidents ont éclaté au cours d’une marche pacifique à laquelle participaient 20’000 étudiants et maîtres de conférence, selon la police, 50’000 selon les organisateurs. Il s’agit de la plus importante manifestation organisée depuis l’entrée en fonction du gouvernement du conservateur David Cameron, en mai dernier.

Le gouvernement de coalition formé par les conservateurs et les libéraux démocrates compte réduire de 2,9 milliards de livres l’aide financière publique aux universités. Il s’agit pour eux de juguler un déficit budgétaire atteignant près de 11% du produit intérieur brut (PIB) du fait de la crise financière internationale.

« Les politiques semblent se foutre (de ce qui se passe). Ils devraient prendre l’argent aux personnes qui en gagnent beaucoup, qui ont des salaires à sept chiffres, pas aux étudiants qui n’ont pas d’argent », a déclaré Anna Tennant-Siren, une étudiante de l’université d’Ulster à Coleraine, en Irlande du Nord.

Actuellement, les frais d’inscription pour les étudiants britanniques et européens dans les universités anglaises ne peuvent pas dépasser 3290 livres (5100 francs) par étudiant et par an. Mais le gouvernement du conservateur David Cameron veut autoriser les universités à les fixer à 6000 livres (9325 francs), et dans « des circonstances exceptionnelles » à 9000 livres (14’000 francs).

(ats / 10 novembre 2010 20:07)

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Entourloupe dans la réforme des retraites : la médecine du travail aux ordres de l’employeur comme sous… Pétain

Le Medef en rêvait, Woerth l’a fait (en douce)

Nous poursuivons avec cette deuxième édition quotidienne notre grève du zèle en soutien au mouvement pour les retraites et adressons un avertissement solennel au gouvernement : nous ne relâcherons pas les plumonautes tant qu’il n’aura pas retiré sa loi ! Voici plumedepresse-Nuit.

Cette contre-réforme des retraites est décidément une réelle calamité : outre tous les aspects dénoncés ici à longueur de pages, il en est un que nous n’avions pas encore abordé : le sort fait à la médecine du travail. Du reste, presque personne n’en parle, mais il est plus que temps de combler ce trou noir médiatique. Parce que l’affaire est gravissime : « Bernard Salengro, médecin du travail et secrétaire national de la CFE-CGC, dénonce le retour en arrière de la médecine du travail sous l’impulsion du Medef, de la majorité et du ministre du travail, Eric Woerth », annonce l’introduction d’un chat sur le site du Monde, qui titre carrément : « On revient à la médecine du travail instituée par Pétain » ! L’article date du 16 septembre dernier déjà et qu’il n’ait pas fait davantage de bruit a de quoi désespérer. Les propos qui suivent, aussi alarmants soient-ils, ne sont pourtant pas ceux d’un crypto-gauchiste : pour ceux qui l’ignorent, les initiales CFE-CGC signifient Confédération française de l’encadrement – Confédération générale des cadres et c’est peu dire qu’il ne s’agit pas d’un repaire de bolchéviques ! Ça n’en donne que plus de poids aux dires de Bernard Salengro, secrétaire national de l’organisation et – ça tombe bien – médecin du travail. Que dit notre homme ? L’intégralité du chat est en ligne ici mais nous avons sélectionné pour vous les extraits les plus significatifs. Accrochez-vous, c’est du lourd. Un internaute pose la première question suivante : « Pourquoi le fonctionnement de la médecine du travail a-t-il été amendé au milieu d’un texte sur la réforme des retraites ? En aviez-vous été informé ? » Réponse de Bernard Salengro : « Non. On nous avait annoncé une réforme, mais qui viendrait après la réforme des retraites, qui serait publique, annoncée. Alors qu’on a eu un amendement glissé en dernière minute, en catimini, comme si on avait honte de la zizanie qu’on faisait. L’amendement est essentiellement l’amendement 730, déposé par le gouvernement, qui transforme le service de santé au travail, qui était un service protecteur des salariés, en un service protecteur des entreprises. (…) c’est ce que les employeurs demandent depuis toujours. Reprenez les éditoriaux du Dr Georges Clemenceau, l’homme politique qui était médecin du travail, dans L’Aurore, en 1906. Il disait déjà, pour défendre la reconnaissance de la maladie du plomb : les médecins du travail sont considérés comme des gêneurs par les employeurs. Et il y a toujours eu la pression des salariés pour que les médecins du travail les protègent – c’est ce qui s’est passé en 1946 – et la pression des entreprises pour que les médecins du travail les aident à rentabiliser le système. La tentative du Medef sur les députés UMP et sur Eric Woerth, le ministre du Travail, a réussi, puisqu’ils présentent textuellement la demande du Medef qui avait été présentée il y a deux ans aux organisations syndicales et que toutes avaient refusée à l’unanimité. C’est aussi simple que de dire : on va organiser la lutte antidrogue en la confiant aux dealers. Ce n’est pas possible, ça ne marche pas. (…) Le système de médecine dans les usines existe depuis longtemps. C’était une médecine sous l’autorité de l’employeur, chargée d’optimiser le matériel humain par la sélection, par l’entretien. C’est la médecine du travail avec sélection génétique instituée par Pétain. A la Libération, on a repris les outils et les hommes en leur donnant un objectif opposé – cela a été voté à l’unanimité des députés : éviter toute altération de la santé du fait du travail. Avec cet amendement, on retourne vers le système de Pétain, car les médecins du travail avaient une indépendance garantie par la loi, protégés contre le licenciement par l’inspecteur du travail, et bénéficiant d’un agrément renouvelé tous les cinq ans par l’autorité des services déconcentrés du ministère. Tout cela saute au profit d’une mention indiquant que c’est sous l’autorité de l’employeur. On imagine que la direction du poulailler par le renard n’est pas une grande garantie… (…) Le fait qu’on en parle peu, c’est ce que voulait Eric Woerth en glissant cet amendement dans le grand brouhaha de la retraite. Heureusement, des syndicalistes et la CFE-CGC ont repéré cet amendement et ils ont tiré la sonnette d’alarme pour que petit à petit la population s’aperçoive de la rouerie qu’est ce cavalier législatif. Car c’est une loi cachée derrière une autre loi. C’est normalement illégal et anticonstitutionnel. Mais on n’est plus à ça près… » Enorme !

Interrompons un instant le médecin syndicaliste pour souligner la fourberie du ministre, qui accomplit en douce, discrètement, le rêve du Medef de soumettre le travailleur au joug de l’employeur jusque dans le cabinet médical. Quand on pense que d’aucuns ont le toupet de prétendre que Woerth est honnête, malgré tous les mensonges qu’il a accumulés dans le bettencourtgate… Voici une nouvelle preuve de sa malhonnêteté foncière. Et au-delà de son cas personnel, de celle de l’UMP, qui gouverne au service du patronat et des privilégiés contre le peuple. Ensuite, lorsque Salengro se félicite de ce que « des syndicalistes et la CFE-CGC ont repéré cet amendement et ils ont tiré la sonnette d’alarme pour que petit à petit la population s’aperçoive de la rouerie qu’est ce cavalier législatif », on est tenté de lui demander : « et ça change quoi ? » Ce gouvernement fait ce qu’il veut, contre le monde entier et les Français en particulier, et tirer la sonnette d’alarme, qui tintinnabule faiblement dans un désert médiatique, s’avère en définitive bien dérisoire. Salengro en convient d’ailleurs lui-même dans la suite de l’entretien : « Les médecins du travail se mobilisent pour avertir les députés, les sénateurs et l’opinion publique. Mais au bout du compte, si la loi est votée, elle sera appliquée. C’est dire le danger de la situation actuelle. Car les médecins du travail feront ce que la loi dit. Ce n’est pas tellement un problème de médecins du travail, c’est surtout un problème du système de protection des salariés. Et c’est là où c’est dommage – mais c’est voulu – qu’ils n’aient pas conscience de ce qui se passe. » Dernière question du chat : « Peut-on craindre, dans un prochain avenir, une disparition totale de la médecine du travail ? » Réponse de Salengro : « Je crois qu’on peut le craindre, effectivement, et un habillage « Canada Dry » de santé au travail par des techniciens divers et variés à la solde des employeurs. L’important, quand quelqu’un a la fièvre, c’est de casser le thermomètre. Là, c’est ce qu’on fait. C’est dire l’importance de cet amendement et la gravité de cette manipulation que représente ce cavalier législatif, qui entraîne une perte de liberté et de protection des salariés. Et j’espère que les députés sauront interpeller le Conseil constitutionnel pour cette loi glissée derrière une autre loi, sans aucun rapport avec celle-ci, et pour un sujet aussi grave. » On peut toujours espérer… En attendant, voilà une raison de plus de s’opposer de toutes ses forces à cette contre-réforme qui apparaît comme une véritable forfaiture. Grève générale jusqu’au retrait total ! A demain dans la rue.

http://www.plumedepresse.net/le-medef-en-revait-woerth-la-fait-en-douce-la-medecine-du-travail-passe-sous-lautorite-de-lemployeur-comme-sous-petain/#more-1322

 

Étiquettes : , , ,

Contestation de la réforme des retraites: grèves et actions en cours

PARIS – Un point sur les grèves, manifestations et actions de salariés et de lycéens, contre le projet de réforme des retraites vendredi à la mi-journée.

– RAFFINERIES et DEPOTS: La totalité des 12 raffineries de métropole étaient en grève vendredi (contre 10 la veille), parfois temporairement, avec l’entrée dans le mouvement d’Esso à Gravenchon (Seine-Maritime), et de Petroplus à Reichstett (Bas-Rhin) pour l’avenir du site.

Ces grèves se conjuguent aux effets du blocage par la CGT portuaire des terminaux pétroliers de Fos et Lavera, près de Marseille. Toutes les raffineries se retrouvent en production très réduite.

Les forces de l’ordre sont intervenues dans la matinée pour libérer les accès aux dépôts d’hydrocarbures de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), Bassens (Gironde), Cournon d’Auvergne (Puy-de-Dôme) et Lespinasse près de Toulouse.

Le dépôt de Saint-Baussant en Meurthe-et-Moselle est resté bloqué, de nouveaux dépôts l’étaient vendredi matin, parfois temporairement (près de Tours, Rennes et à La Rochelle).

L’oléoduc approvisionnant en carburants les aéroports parisiens d’Orly et de Roissy, notamment, ne fonctionnait plus vendredi matin faute de produits pétroliers.

– METHANIER: Au terminal méthanier de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique), l’assemblée générale a reconduit la grève, selon la CGT, le terminal devant être arrêté samedi à la mi-journée, faute de stocks.

– SNCF: le nombre de grévistes a reculé, pour la quatrième journée, à 15,5%, selon la direction et à 28,4% la CGT-cheminots (une baisse de respectivement 5 et 3 points par rapport à jeudi).

Selon la CGT, dans certains services, le mouvement a été suspendu pour le week-end, avec l’engagement de « reprendre la grève lundi ». Chez les roulants et aiguilleurs, la grève a été reconduite pour 24 heures.

– RATP: la grève était de moins en moins suivie (5% du personnel), selon la direction, ce qui perturbe très peu le trafic, à l’exception du RER B, plus touché.

– EDUCATION: 306 lycées étaient perturbés à des degrés divers vendredi matin (7,1% de l’ensemble), un peu moins que la veille, selon le ministère, alors que l’Union nationale lycéenne (UNL) en comptait à la mi-journée 900 mobilisés dont 550 bloqués.

A Paris, une centaine de lycéens ont protesté aux abords de l’Hôtel Matignon avant de se diriger vers le Sénat. A Montreuil (Seine-Saint-Denis), où un lycéen a été blessé jeudi par un tir de flash-ball, plusieurs centaines de jeunes se sont rassemblés devant la mairie. De nombreuses manifestations de lycéens, parfois émaillées d’incidents, ont eu lieu notamment à Lyon, dans plusieurs villes de Bretagne, à Marseille, La Rochelle, Villeneuve-sur-Lot.

– RASSEMBLEMENTS: Quelque 200 grévistes ont bloqué le Centre des Finances publiques de Marseille dans la matinée. Environ 3.000 personnes, salariés et lycéens, défilaient en milieu de journée à Nantes.

– ENTREPRISES: des grèves, souvent sous forme de débrayages quotidiens de quelques heures, ont lieu dans le privé comme chez les chimistes Arkema et Rhodia, dans des entreprises de la métallurgie…

– LA POSTE : Seuls quelques bureaux ou services sont touchés dans le cadre d’un préavis illimité Sud et FO.

– FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE: 120 collectivités perturbées dans au moins 50 départements, contre 43 départements jeudi, selon la CGT.

(©AFP / 15 octobre 2010 13h50)

 
2 Commentaires

Publié par le 15 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Retraites : ces chiffres qui donnent la migraine à Sarkozy

Retraites : ces chiffres qui donnent la migraine à Sarkozy

 
 
Le président continue de miser sur le pourrissement du mouvement anti réforme des retraites mais tous les indices chiffrés annoncent pour le pouvoir l’entrée en zone critique : il s’apprête sans doute à expérimenter jusqu’à quel point l’on peut gouverner contre le peuple sans s’exposer à la radicalisation du conflit. Quels sont ces chiffres qui donnent la migraine à Sarkozy ? Florilège.
 

 

 

 

Étiquettes : , ,

Loose Change Final Cut

 

Le onze septembres est le plus grand mensonge de tout les temps.C’est le pire acte de térrorisme d’état qu’est jamais connue l’humanité,impliquant diverses agences gouvernementales américaine,des technologies de pointe et exécuté sous couvert d’exercices millitaires!

 
4 Commentaires

Publié par le 2 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Guerre civile à Stuttgart!!!


C’est pourtant pas là qu’on l’attendait ….

Intervention massive et brutale de la police hier à Stuttgart. Gaz lacrimogènes, canons à eau. Ils n’ont pas hésité à frapper des jeunes et des personnes agées, malgré le caractère pacifique de la protestation. Des centaines de personne sont à l’hopital. Plus de 400 blessés, dont beaucoup d’écoliers.
« Stuttgart 21″ est le sujet d’une réunion extraordinaire au Bundestag ce vendredi. On craint l’escalade.
Commentaire de Özdemir (du parti des verts) pour stern.de: Ils dégoutent toute une génération de la démocratie. Ils frappent des grand-mères et des enfants. Ca montre bien qu’ils n’ont pas d’arguments ».
Les manifestants chantaient l’hymne national pendant qu’on les rouait de coups.

Stuttgart21: Aujourd’hui la république a changé.
Il s’est passé des choses qui n’auraient pas du se passer. La politique n’ a pas attaqué des vandales, des terroristes ou des extremistes, non, elle a attaqué la population. Des enfants, des vieux, des femmes et des malades. Avec l’aide des médias ils peuvent nous mentir et nous tromper sur beaucoup de sujets, mais aujourd’hui on les a vu, des centaines de milliers ont vu!

Les citoyens de ce pays ont beaucoup supporté, on leur a pris beaucoup de libertés.

Cette intervention inutile fait déborder le vase. Quelque fois ce sont de petits détails qui changent le monde. Qui aurait cru que les gens allaient se solidariser à cause d’un projet de construction? Moi pas. La résignation s’installait et j’allais perdre l’espoir.

C’est peut-etre le début d’un changement, dont ce pays a besoin plus que jamais. Peut etre va t on enfin montrer les limites à la corruption et au lobbies. Prenons la petite flamme dans nos coeurs et alumons la torche de la liberté.

Un petit aperçu de l’ambiance avant l’attaque:

Les enc… avec leurs canons à flotte contre un blocage d’écoliers:

_________________________________________

Super aussi l’interview du ministre de l’intérieur du Baden-Württemberg sur la chaine nationale ZDF:
Tradui à la va-vite, je suis à la bourre. A+

Question de l’animatrice: Etait ce bien utile d’utiliser des canons à eaux des gaz lacrimo et des matraques contre une manifestation d’écoliers?

Réponse du ministre: C’est regrettable, mais la police a essayé de dé- euh d’escal.. de désescalader (il bafouille) mais les manifestants n’ont pas voulu discuter avec la police.

Question: Vous parlez d’urgence quand 1.000 écoliers font face à 1.000 fonctionnaires de police?

Réponse:.ce n’étaient pas 1.000 écoliers, mais beaucoup, vraiment beaucoup de manifestants bien organisés qui ont montré leur violence potentielle. La police n’a rien fait d’autre que d’assurer le parc [lieu de la manif. ndt]

Question: Quelque fois la violence est difficile à éviter, mais là nous avons vu les images, et nous n’avons pas vu les manifestatnts dangereux masqueés et habillés en noir tel qu’on les connait à Berlin. C’était des enfants, des vieux, des familles …

Réponse: Oui. Et surtout des enfants. Et quand on instrumentalise des enfants contre la police, et bien il faut les éloigner avec violence.

Question: Non mais vous parlez encore de citoyenneté? Vous parlez comme si vous étiez en train de rapporter des faits de guerres.

Réponse: Ah non mon dieu pas de guerre civile. Il ne faut pas dramatiser mais la police a le devoir de faire respecter le droit, cad de faire en sorte que les travaux prévus puissent etre accomplis. Si la police n’etait plus en état de le faire, alors c’est la liberté des citoyens qui serait menacée.

Question:Le role de la politique n’est pas de faire passer droit et lois avec violence mais de convaincre une majorité et visiblement, le gouvernement de Baden-Württemberg n’y arrive plus.

Réponse: Ce n’est pas mon avis. Vous n’avez pas parlé des manifestations de gens qui sont pour le projet « Stuttgart 21 » et le projet a été discuté publiquement devant le parlement européen, le Bundestag, le Landtag de Baden-W. et 100 fois pendant le Gemeinderat de la ville de Stuttgart.

Question: Les sondages montent très clairement que 2/3 des citoyens sont contre le projet.

Réponse: la question est de savoir si nous gouvernons démocratiquement ou par vote à main levée [ndt: génial cette phrase].

Question: Ca signifie que vous etes prets envers et contre tout à imposer ce projet avec toute la violence nécéssaire?

Réponse: Non nous ne sommes pas déterminés coute que coute mais nous appelons les manifestants à rester pacifiques. C’est comme ca que nous seront de nouveau prets au dialogue. je rapelle que le dialogue n’a pas été possible parce que les manifestants l’on refusé.

Q: Merci pour cette discussion.

http://mahamudras.blogspot.com/2010/10/guerre-civile-stuttgart.html

 
5 Commentaires

Publié par le 1 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Roumanie:Mesures d’austérités

traduction Google:

BUCAREST , Roumanie – Des dizaines de Roumains ont essayé de prendre d’assaut le palais présidentiel pour protester contre les mesures d’austérité .

La police anti -émeute repoussé ceux qui ont essayé de forcer le passage barricades passé dans le palais du 17ème siècle .

Quelque 600 Roumains mis en scène la manifestation de vendredi que plus haut tribunal du pays a été prévu pour se prononcer sur la réduction des salaires du secteur public et les pensions sont constitutionnelles .

Les manifestants exigent que le président refuse d’approuver les réductions considérables des salaires et des pensions publiques .

Le Premier ministre Emil Boc a annoncé des réductions de 25 pour cent des salaires du secteur public et une baisse de 15 pour cent des pensions . Boc a déclaré les coupes doivent être faites pour répondre aux exigences du Fonds monétaire international et à maintenir le déficit budgétaire à 6,8 pour cent.
AP.

 
2 Commentaires

Publié par le 25 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Manifestation anti-Bilderberg en Espagne(Juin 2010)

Regardez ces policiers qui reculent,non par peur,mais par approbation, car ils savent eux aussi qu’ils sont manipulés par cette oligarchie de l’ombre et j’espère que tous les policiers du monde seront derrière nous le moment venu!

 

Étiquettes : , ,

Nice: des agriculteurs alertent sur la disparition des exploitations

NICE – Une cinquantaine d’agriculteurs des Alpes-Maritimes se sont réunis dimanche place Garibaldi à Nice, à l’appel de la Confédération paysanne et d’associations, pour alerter l’opinion sur la disparition des exploitations agricoles dans le département, a constaté l’AFP.

Les organisateurs ont déversé sur la place quelques sacs de terre pour dessiner un terrain éphémère de huit mètres carrés, planté d’un panneau accusateur: « Alpes-Maritimes, laboratoire de la disparition des terres fertiles? ».

Cette action intervient à quelques semaines de l’organisation, sous l’égide du préfet Francis Lamy, d’assises départementales de l’agriculture.

Le département ne compte plus que 650 exploitations professionnelles, contre 10.000 en 1970, selon Henri Derepas, porte-parole de la Confédération paysanne dans les Alpes-Maritimes.

Et les dernières exploitations sont menacées de disparition en raison du vieillissement des cultivateurs, avec une moyenne d’âge de 58 ans, et de la pression spéculative sur les terres fertiles, a-t-il expliqué.

Dans le même temps, la demande dans le département pour des produits de proximité de qualité et de proximité est forte, avec de longues listes d’attente pour les AMAP (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) et le souhait de maires de plus en plus nombreux de fournir les cantines scolaires avec de tels produits.

Le rassemblement, soutenu financièrement par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, à hauteur de 2.000 euros selon M. Derepas, a été « désapprouvé » par le maire et ministre de l’Industrie Christian Estrosi (UMP).

« Jamais il n’a été accordé à Nice autant de place à l’agriculture. Depuis mon élection, nous mettons tout en oeuvre pour la préservation des terres agricoles, avec notamment le Plan local d’urbanisme de Nice », a fait valoir M. Estrosi dans un communiqué.

(©AFP / 06 juin 2010 13h56)

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Israël: manifestation contre l’occupation des territoires palestiniens

Israël: manifestation contre l’occupation des territoires
Des milliers d’Israéliens, juifs et arabes, ont manifesté à Tel Aviv à l’appel d’organisations de gauche contre la poursuite de l’occcupation des territoires palestiniens. Ce rassemblement a lieu à l’occasion du 43e anniversaire de la conquête de ces territoires en 1967.

Plus de 5000 manifestants ont défilé dans le calme, dénonçant un « gouvernement qui coule Israël au lieu de naviguer vers la paix ». Ils faisaient allusion à l’assaut meurtrier de la marine israélienne contre la flottille d’aide venue briser le blocus israélien de Gaza qui a fait neuf tués civils lundi.

Les orateurs ont appelé à cette occasion à lever le blocus de Gaza et à autoriser les bateaux d’aide internationaux à accoster dans l’enclave palestinienne.

Arborant des drapeaux israéliens et palestiniens, les manifestants ont scandé: « Israël, Palestine, deux Etats pour deux peuples » et « Nous aimons notre pays, mais avons honte de son gouvernement ».

La manifestation, autorisée par la police et protégée par un important service d’ordre, était organisée par un collectif de mouvements anti-occupation de gauche et d’extrême-gauche, notamment la Paix Maintenant.

Plus tôt dans la journée, la marine israélienne a arraisonné sans violence le cargo d’aide irlandais « Rachel Corrie » en route pour la bande de Gaza.

Le Rachel Corrie, escorté par deux vedettes et sur la coque duquel il pouvait être lu « Free Gaza » (Liberté pour Gaza), est arrivé en fin d’après-midi dans le port israélien d’Ashdod, au sud de Tel-Aviv. Sa cargaison y sera déchargée, selon l’armée, et transférée à Gaza par les autorités israéliennes via le terminal routier frontalier de Kerem Shalom.

La bande de Gaza, enclave de 362 km2 où s’entassent 1,5 million de Palestiniens, est soumise à un blocus israélien, renforcé en juin 2007 après la prise du pouvoir par la force du mouvement islamiste Hamas.

En Europe, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté contre Israël samedi dans plusieurs villes. Elles étaient environ 400 à Genève et une centaine à Bâle.

(ats / 05 juin 2010 21:07)

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Haïti: des milliers de paysans en colère contre Monsanto et le gouvernement

 

HINCHE (Haïti) – Des milliers de paysans haïtiens ont participé à une manifestation pour protester contre le gouvernement, à qui ils reprochent de distribuer des semences de la firme multinationale Monsanto.

Rassemblés vendredi à Hinche, dans le centre du pays, les manifestants, portant des chemises rouges et des chapeaux de paille, arboraient des pancartes et chantaient des slogans dénonçant le président René Préval et réclamant le départ de Monsanto du pays, a constaté une journaliste de l’AFP.

La compagnie a fait don de 475 tonnes de maïs aux paysans haïtiens dans le cadre de Project Winner, une initiative de l’agence publique américaine d’aide au développement, l’Usaid.

Selon le ministère haïtien de l’agriculture, le but de cette initiative est d’accroître la productivité agricole du pays, sévèrement touché par le séisme du 12 janvier qui a fait entre 250.000 et 300.000 morts et laissé quelque 1,3 millions de sans-abri.

Mais de nombreux paysans craignent que les semences reçues ne soient une menace pour les variétés locales.

« Le gouvernement haïtien utilise le séisme pour vendre le pays aux multinationales », a dénoncé Jean-Baptiste Chavannes, coordinateur du Mouvman Peyizan Papay (MPP), à la pointe du mouvement des agriculteurs haïtiens.

Kettly Alexandre, du MPP, a estimé le nombre de participants à la marche de vendredi entre 8.000 et 12.000 personnes. La police n’a pas confirmé ces chiffres.

« Nous devons nous battre pour nos semences locales », a déclaré Jean-Baptiste Chavannes en s’adressant aux manifestants. « Nous devons défendre notre souveraineté alimentaire ».

Un porte-parole de Monsanto aux Etats-Unis a indiqué à l’AFP que les semences données aux Haïtiens n’étaient pas génétiquement modifiées mais qu’il s’agissait de « semences hybrides conventionnelles, déjà utilisées en République dominicaine ».

Mais pour M. Chavannes, les dons de Monsanto constituent « une attaque contre l’agriculture paysanne, contre les fermiers, contre la biodiversité, contre les semences locales, contre ce qui reste de notre environnement en Haïti ».

D’autres manifestants tournaient leur colère contre le gouvernement. « Je suis ici car je suis en colère contre Préval », a expliqué Pierre Charité, un agriculteur de 61 ans qui cultive maïs, plantains, canne à sucre et pistaches sur le plateau central haïtien. « Il a accepté du maïs qui est mauvais, qui va tuer le maïs haïtien. Je ne vais pas l’utiliser ».

(©AFP / 05 juin 2010 16h21)

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

Arnaque à la Grecque!!!

Première arnaque avec la complicité de l’Europe et du FMI : faire payer par les Grecs pauvres les impôts dus par les Grecs riches à l’État grec. Deuxième arnaque : faire croire à l’Europe que la dette de l’État grec est plus faible que ce qu’elle est. Dernière arnaque : le pouvoir grec assassine trois personnes pendant une manif très combative pour faire croire que ce sont les émeutiers les coupables !

Bonjour à toutes et à tous,

En Grèce, les riches fraudent les impôts au lieu de les payer ; ce qui fait que l’État est très endetté. Ce qu’on appelle la crise, en Grèce, c’est une arnaque destinée à faire payer par les pauvres ce que les riches auraient dû payer.

Et cette arnaque est montée avec la complicité de l’Europe et du FMI. Les Grecs pauvres ne sont pas dupes, et ne veulent pas payer à la place des Grecs riches, qui se sont d’ailleurs enrichis en les exploitant.

C’est pourquoi les Grecs ont manifesté aujourd’hui avec comme slogan principal le cri : « VOLEURS ! ».

Les Grecs sont très en colère ! parmi les manifestants, il y eut aujourd’hui de nombreux commandos d’anarchistes et autres groupes révolutionnaires prêts à en découdre avec le pouvoir et à se battre contre les forces de l’« ordre », prêts à piller les grands magasins, les bijouteries et les banques.

Le pouvoir a pris peur. Il craint en effet que les émeutes ne deviennent révolution. Souvenez-vous de ce célèbre dialogue, un certain 14 juillet 1789 :

Le roi Louis XVI : « Encore une révolte ? »
Son conseiller : « Non, sire, c’est la révolution ! »

C’est pourquoi le pouvoir a utilisé une fois de plus une bonne vieille ruse qui commence sérieusement à être éventée. Il a glissé parmi les nombreux commandos pratiquant la guérilla urbaine à Athènes un groupe de flics masqués et déguisés en anarchistes. C’est ce groupe de flics déguisés en commando anarchiste qui a fait exprès de mettre le feux à une banque alors que des employés se trouvaient encore à l’intérieur. Le but étant bien entendu de faire porter le châpeau aux anarchistes et autres groupes combatifs ; afin que les Grecs se disent : « Bon ! on manifeste, on se bat, mais finalement ce sont des salarié-e-s, pauvres comme nous, qui meurent par notre faute. On arrête tout ; du moins on arrête d’utiliser la violence, et tant pis si on est inefficace ». Voilà le but du pouvoir avec cette nouvelle arnaque.

Cependant, les constestataires ne sont pas idiots, ils savent bien qu’aucun d’entre eux, quelle que soit sa « tendance politique », n’aurait mis le feu à un bâtiment sans s’assurer qu’aucune personne n’était à l’intérieur. Et puis, ce n’est pas la première fois que le pouvoir fait ce genre de manipulations en Grèce et ailleurs. Aussi, en Grèce, les anarchistes, les communistes, et d’autres aussi probablement, ont dénoncé qu’il s’agissait d’un coup monté de toute pièce : le pouvoir a assassiné trois personnes afin de faire croire que c’étaient les émeutiers qui avaient fait le coup. Car le pouvoir a peur des émeutes et est prêt à tout pour les faire cesser. Que le pouvoir ait peur d’eux prouve une chose :

CE SONT LES ÉMEUTIERS QUI ONT RAISON !

J’ai écouté les infos sur France-Culture aujourd’hui 5 mai 2010 à 18h. Puis sur ARTE à 19h, puis sur FR3 à 19h30, puis sur FR2 à 20 heures. Un ami a écouté les infos de 20h sur TF1. Apparemment, seul France-Culture a osé dire la vérité : les contestataires grecs dénoncent que les trois morts de la manif d’aujourd’hui ont été assassinés par le pouvoir dans le but de faire porter le châpeau aux émeutiers.

http://mai68.org/spip

Ce Site est malheureusement CENSURE!!!

 

Lire aussi cet article trés interressant sur Mécanopolis et qui rejoint les propos ci-dessus:

L’étrange incendie de la Banque Marfin à Athènes (vidéos)

http://www.mecanopolis.org/?p=16663

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Premier Mai en Gréce:c’est chaud!

1er Mai: milliers de manifestants dans le monde – heurts en Grèce

Les traditionnels défilés du 1er mai ont rassemblé des milliers de manifestants dans le monde. En Grèce, pays qui traverse une grave crise économique et financière, des incidents ont eu lieu.

A la veille de l’annonce d’un accord sur un plan de sauvetage qui devrait se traduire par une cure d’austérité sans précédent, 20’000 personnes, selon la police, ont défilé à Athènes et Salonique. Les manifestants ont dénoncé les « sacrifices » et les coupes salariales exigés par le FMI et l’UE en échange du sauvetage financier du pays.

De brefs affrontements entre jeunes et forces anti-émeute ont marqué les défilés dans les deux villes. Mais les manifestations se sont terminées en début d’après-midi sans nouveaux incidents.

A Istanbul, pour la première fois depuis 33 ans, des milliers de manifestants ont convergé sur la place Taksim. Aucun heurt majeur n’a été rapporté. La place était interdite aux manifestants depuis le 1er mai 1977, lorsque des inconnus avaient ouvert le feu sur la foule, faisant 34 morts.

En Allemagne, quelque 8500 policiers étaient mobilisés pour éviter que se renouvellent les incidents de l’an dernier à Berlin.

En France, des cortèges – selon les premières indications nettement moins fournis qu’en 2009 – ont défilé un peu partout, à l’appel des syndicats qui comptent peser sur la réforme en cours du système de retraites.

En Italie, c’est dans une ambiance bon enfant qu’a eu lieu la manifestation syndicale nationale organisée à Rosarno (Calabre), avec orchestres et géants en papier mâché montés sur échasses. Dans cette ville, de violents affrontements avaient opposé en janvier ouvriers saisonniers immigrés et habitants.

A Cuba, le traditionnel défilé de centaines de milliers de Cubains était placé sous le signe de la lutte contre les « ingérences » des Etats-Unis et de leurs alliés européens.

(ats / 01 mai 2010 17:29)

Vidéos du 1° Mai en Gréce:

Prochaine manifestation en gréce le 5 Mai!

 

Étiquettes : , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :