RSS

Archives de Tag: maladie

Les effets anti-cancer de la vitamine D confirmés

(Source : paper blog, par Frédéric Duval-Levesque)

Une étude américaine relance le scandale des apports conseillés en vitamine D, ridiculement faibles en France. Selon elle, avec des apports quotidiens de 2000 UI de vitamine D3, on pourrait éviter 600 000 cas de cancers chaque année.

En mai, LaNutrition dénonçait le scandale des apports conseillés en vitamine D, ridiculement faibles. En juin, une étude de grande envergure montrant que la vitamine D prévenait les cancers lui donnait raison. Aujourd’hui, les effets protecteurs de cette vitamine sur les cancers sont définitivement confirmés. Selon des chercheurs de San Diego (Californie), si les habitants de l’hémisphère Nord prenaient 2000 UI de vitamine D3 tous les jours, 250 000 cancers colorectal et 350 000 cancers du sein pourraient être évités chaque année.

Cedric F. Garland, spécialiste de la prévention du cancer et ses collègues du Centre du cancer Moores de l’université de Californie ont estimé en mars dernier le taux sanguin de vitamine D3 optimal pour prévenir le cancer : 55 ng/ml de 25-hydroxyvitamine D (l’indicateur du statut en vitamine D) (1). Ils ont ensuite comparé ce taux idéal avec les taux mesurés en hiver chez les habitants de 15 pays. Parallèlement, les chercheurs ont relevé les mesures satellites d’ensoleillement de ces pays. Résultat : plus les taux sanguins de vitamine D sont bas, plus le risque de cancer du sein et de cancer colorectal est élevé. L’effet protecteur de la vitamine D commence avec des taux situés entre 24 et 32 ng/ml alors qu’en hiver le taux de vitamine D des Américains du Nord ne dépasse pas les 18 ng/ml (2). En France, 75% des citadins présentent en hiver un déficit en cette vitamine. « Le taux sanguin idéal de vitamine D peut être atteint grâce à l’alimentation plus des suppléments et des courtes expositions quotidiennes au soleil (10 15 minutes) » explique le Dr Garland. Pour prévenir le cancer colorectal, il faudrait, selon ses estimations, un apport de 2000 UI de vitamine D3 par jour. Pour le cancer du sein, il en faut un peu plus : 2000 UI toujours plus quelques minutes d’exposition au soleil (avec au moins 40% de la peau exposée) sauf si bien sûr, la personne présente des risques de cancer de la peau. Ces recommandations sont très loin des apports en vitamine D conseillés en France. Ainsi, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a divisé par deux, dans ses recommandations de 2000, les niveaux d’apports déjà faibles de 1992. Elle estime que les adultes français de moins de 65 ans, pour rester en bonne santé, n’ont besoin que de 200 UI/jour, soit des apports dix fois inférieurs à ceux préconisés par les chercheurs américains. A quand une révision des recommandations par l’Afssa ? Au vu des nombreuses études sur le sujet, espérons que cela soit au plus tôt. En attendant le réveil des autorités de santé, si vous souhaitez augmenter vos apports en vitamine D3, il vous faudra passer par la case médecin. Cette vitamine n’étant délivrée que sur ordonnance (contrairement à la vitamine D2 en vente libre mais moins active). Côté alimentation, haro sur les poissons gras comme le saumon, le maquereau, le hareng qui en renferment 400 à 800 UI pour 100 g. Et n’hésitez pas à vous exposer (modérément) au soleil dès qu’il pointe le bout de son nez. (1) Cedric F. Garland : Vitamin D and prevention of breast cancer : Pooled analysis. The Journal of Steroid Biochemistry and Molecular Biology, Volume 103, Issues 3-5March 2007Pages 708-711.

 (2) Cedric F. Garland. Nutrition reviews, Août 2007.

 
2 Commentaires

Publié par le 16 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Toxic

Une enquéte sur l’obésité,la malbouffe et la maladie,conséquences d’une alimentation industrielle dégénérée sur l’hotel du profit et du désintérêt total de la santé du vivant,nous entres autres.

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Découvertes Interdites sur le Cancer

En France, en 25 ans, l’incidence du cancer est de 93 % chez l’Homme, et de 84 % chez la Femme. Il est donc Temps que vous sachiez la Vérité.

Découvertes Interdites sur le Cancer

Pour éviter le cancer, le docteur André Gernez préconise un « protocole de prévention active » qui se traduit par une mise en acidose de l’organisme via un jeûne relatif prenant la forme d’une réduction alimentaire pendant trente jours chaque année à partir de l’âge de risque qui se situe à la quarantaine et la prise d’un traitement préventif. La perte de poids doit être limitée à 1% sur une période de deux semaines pour les personnes âgées de plus de 65 ans, avec renouvellement de la procédure six mois après (soit deux cures annuelles). Gernez estime que le seuil de détection du cancer à 1 milliards de cellules cancéreuses est bien trop éloigné du seuil d’irréversibilité qui se situe à un million de cellules cancéreuses.

Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Inserm sur un échantillon de 13 000 volontaires, la consommation de vitamines et de minéraux antioxydants naturellement présents dans les fruits et légumes ferait baisser d’un tiers le risque de cancer chez les hommes de 45 à 60 ans. Le docteur Gernez et le professeur Willem affirment qu’une étude INSERM réalisée sur leur protocole sur des souris démontre dès 1971 que le cancer peut être évité dans 93% des cas.

Le Profit ou la vie ?

Quand une découverte ne rapportera pas d’argent ! :

Conférence d’Edward Griffin sur la vitamine B17 contre le Cancer. On trouve cette vitamine dans 1400 produits de la terre : noyaux d’abricots, noyaux de pêches, pépins de pomme, etc.

« Que ta nourriture soit ta médecine, et ta médecine, ta nourriture. » Hippocrate.

De nos jours, les médecins sont très peu formés à la nutrition, voire pas du tout. La médecine moderne a plutôt pour principe : « à chaque maladie son médicament ». Et l’Industrie Pharmaceutique souhaite conserver cette politique.

Guérir une maladie n’est pas rentable pour le géant Big Pharma par contre entretenir une maladie c’est fructueux.

ATTENTION ERREUR DANS LES SOUS TITRES : VITAMINE B17 ET NON B27 :

La Victoire sur le Cancer ne se fera pas par la Recherche mais par le Savoir de le Vérité

… Il faut transmettre le Savoir et la Vérité…
… La Vérité finit toujours par se Savoir…

DJAMELITO

http://djamelitosante.blogspot.com

 
 
2 Commentaires

Publié par le 1 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Nouvelles censurées du Golfe : Des communautés entières se sont mises à vomir du sang

 

(Source : Examiner, 19 septembre 2010, Deborah Dupré, trad. NewsOfTomorrow.org)

L’inhumanité de l’opération lancée dans le Golfe par le complexe pétrochimico-militaro-industriel (PMIC), la guerre contre les américains par l’utilisation de son dispersant, arme chimique de destruction massive fabriquée aux Etats-Unis, devient plus claire chaque jour. L’un des derniers rapports fait état de communautés entières atteintes d’hémorragies internes en Louisiane.

Dans une interview de Dahr Jamail par Intel Hub Radio le 17 septembre 2010, Jamail a déclaré que « tous les jours le long du Golfe, d’énormes catastrophes se produisent et l’impact sur l’homme – les éruptions cutanées et autres répercussions liées aux dispersants – deviennent monnaie courante. »

Jamail a déclaré que des communautés entières en Lousiane du sud, « vomissent du sang et rejetaient du sang dans leurs selles. »

« Les gens sont très très malades. La situation ici est très très grave. »

Dans une interview récente des Médecins aux pieds nus du Golfe, Delia LaBarre a déclaré, « Nous devons le faire savoir au monde. »

Selon LaBarre, un soutien urgent est demandé par les Médecins aux pieds nus du Golfe pour aider à la distribution des Kits de Survie à la Toxicité, qui sont par ailleurs débordés de demandes d’aide à la survie.

L’armée et l’Agence de protection de l’environnement (EPA) travaillaient sur les dispersants depuis des dizaines d’années. On ne peut pas l’attribuer à la négligence.

Le 12 juillet, Dupre rapporta, « Une guerre chimique contre les américains dans la région du Golfe et au-delà a été planifiée et étudiée par l’EPA, le Département de la Défense et les compagnies pétrochimiques depuis des dizaines d’années selon des documents du gouvernement. » (Voir : Nouvelles censurées du Golfe à propos du dispersant : Acte de guerre (Partie II) L’art de la guerre chimique. Examiner)

« Il est tragiquement naïf de penser que la pulvérisation aérienne de ces pesticides dans le Golfe s’arrêtera avant la fin de la mission. L’Agence principale pouvant mettre fin au génocide, l’Agence présentée comme l’antenne du gouvernement protégeant le public et l’environnement, l’Agence de Protection de l’Environnement (EPA), a collaboré avec des fabricants de produits chimiques et avec le Département de la Défense (DoD) depuis des dizaines d’années plutôt que de protéger le public de leur plan d’extermination. Cette collaboration s’est intensifiée durant l’administration Bush, ses fruits apparaissent finalement au grand jour dans l’opération d’Obama dans le Golfe. »

Plus tôt durant l’opération, Hugh Kaufman, un conseiller et whistleblower de l’EPA, a affirmé que des millions de gens seront atteints d’hémorragies internes car « c’est ce que le Corexit est censé faire. » (Voir ; Dupre, Nouvelles censurés du Golfe : Les gens ont des hémorragies internes, des millions de personnes empoisonnées selon un whistleblower de l’EPA’)

Le PMIC a continué de pulvériser le poison ce mois-ci.

Ce traitement inhumain des américains est intentionnel.

Selon Griffith, ces actions font partie de l’Agenda 21, qui comprend le relogement, la prise de possession des terres, le contrôle total des survivants et le dépeuplement.

« L’empoisonnement aérien délibéré des américains avec une arme chimique de destruction massive, maintenant évident dans le Golfe du Mexique et dans les régions côtières, n’est pas seulement un acte de guerre contre la population américaine. Comme l’eau et l’air empoisonné va faire le tour de la planète, cette opération présente un risque de sécurité nationale pour les pays de par le monde. » (Dupre, 12 juillet)

Ne relevant pas de sources  » officielles « ,tout ceci reste à vérifier,mais si tel est le cas je ne m’avancerais pas en disant que ceci ressemble fort à un génocide !!!

 
1 commentaire

Publié par le 27 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

La vérité sur la chimio!

la Santé, parlons-en, saviez-vous que des enquêtes et des questionnaires
montrent que trois docteurs sur quatre (donc 75%) refusent toute chimiothérapie
sur eux-mêmes, en cas de cancer en raison de son inefficacité sur la maladie
et de ses effets dévastateurs sur la totalité de l’organisme humain.

Voici ce que de nombreux docteurs et scientifiques ont à dire à propos de la
chimiothérapie :

“La majorité des patients atteints de cancer dans ce pays meurent à cause
de la chimiothérapie, qui ne soigne ni les cancers du sein, ni ceux du côlon
ou des poumons. Cela été consigné depuis plus de dix ans. Néanmoins les
docteurs continuent à utiliser la chimiothérapie pour combattre ces
tumeurs.”  
(Allen Lewin, MD, UCSF, “The Healing of Cancer”, Marcus Books, 1990)  

“Si je devais contracter le cancer, je ne recourrais jamais à un certain
modèle thérapeutique pour soigner cette maladie. Les patients du cancer qui se
tiennent éloignés de ces centres ont une certaine chance de s’en sortir.”

(Prof. Georges Mathé “Scientific Medecine Stymied”, Médecines Nouvelles,
Paris, 1989)

“Le Dr Hardin Jones, conférencier à l’université de Californie, après
avoir analysé pendant de nombreuses décennies les statistiques de survie au
cancer, est parvenu à cette conclusion : “ … Quand ils ne sont pas
traités, les patients ne vont pas plus mal, ils vont même mieux.” Les
conclusions déstabilisantes du Dr Jones n’ont jamais été réfutées”.
(Walter Last, “The Ecologist”, vol. 28, n°2, Mars-avril 1998.)  

“De nombreux oncologues recommandent la chimiothérapie pour presque tous
les types de cancer, avec une foi qui n’est même pas ébranlée par des
échecs presque constants.”  
(Albert Braverman, MD, “Medical Oncology in the 90s”, Lancet, 1991, vol.
337, p. 901)

“Nos prescriptions les plus efficaces sont très risquées, ont des effets
secondaires et comportent des problèmes pratiques, et après que tous les
patients que nous avons traités ont payé leur dîme, seul un minuscule
pourcentage d’entre eux est remboursé par une période éphémère de
régression tumorale et généralement partielle.” (Edward G. Griffin,
“World Without Cancer”, American Media Publications, 1996)  

“Après tout, et pour une majorité bouleversante de cas, il n’y a aucune
preuve que la chimiothérapie prolonge les attentes de survie. Et c’est le
grand mensonge de cette thérapie, qu’il y a une corrélation entre la
réduction des tumeurs et le prolongement de la vie du patient.”  
(Philip Day, “Cancer : Why we’re still dying to know the truth”,
Credence Publications, 2000)

“Plusieurs scientifiques à plein temps au Centre du Cancer Mac Gill ont
envoyé à 118 docteurs, tous experts du cancer du poumon, un questionnaire pour
déterminer le niveau de confiance qu’ils avaient dans les thérapies qu’ils
appliquaient; on leur a demandé d’imaginer qu’ils avaient eux-mêmes
contracté la maladie et laquelle des six thérapies expérimentales actuelles
ils choisiraient. 79 docteurs ont répondu, 64 d’entre eux ont dit qu’ils ne
consentiraient pas à subir un traitement contenant du cis-platine – un des
médicaments chimiothérapeutiques communs, tandis que 58 sur 79 croient que
toutes les thérapies expérimentales ci-dessus ne sont pas acceptables en
raison de leur inefficacité et du niveau élevé de toxicité de la
chimiothérapie.”  
(Philip Day, “Cancer : Why we’re still dying to know the truth”,
Credence Publications, 2000)

“Le docteur Ulrich Abel, un épidémiologiste allemand de la Clinique des
tumeurs de Heidelberg-Mannheim, a étudié et analysé de manière exhaustive
les principales études et expérimentations cliniques effectuées sur la
chimiothérapie: “ … Abel a découvert que le taux global mondial de
résultats positifs résultant de la chimiothérapie était effrayant, parce
que, simplement, nulle part nous n’avons de preuve scientifique à notre
disposition démontrant que la chimiothérapie est capable de “prolonger
d’une manière appréciable la vie des patients affectés par les types les
plus communs de cancer des organes.” Able met en lumière le fait que rarement
la chimiothérapie améliore la qualité de vie, il la décrit comme désolante
du point de vue scientifique et maintient qu’au moins 80% des chimiothérapies
administrées dans le monde sont sans valeur. Mais, même s’il n’y a pas de
preuve scientifique, quelle qu’elle soit, que la chimiothérapie marche, ni
les docteurs ni les patients ne sont préparés à l’abandonner.”  
(Lancet, Aug. 10, 1991)

“Aucun des principaux media n’a jamais mentionné cette étude exhaustive;
elle a été complètement enterrée.”  
(Tim O’ Shea, “Chemotherapy – An Unproven Procedure”) “Selon les
associations médicales, les effets secondaires notoires et dangereux des
médicaments sont devenus la quatrième cause principale de mortalité après
l’infarctus, le cancer et l’apoplexie.”  
(Journal of The American Medical Association, april 15, 1998)

DJAMELITO

http://djamelitosante.blogspot.com

http://www.alterinfo.net/La-Verite-sur-la-Chimiotherapie_a49774.html?start=20#comments

 
12 Commentaires

Publié par le 13 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

USA – Une maladie mystérieuse frappe la végétation : céréales arbres arbustes herbe…!

Voici une affaire que les médias alignés peinent à relayer et qui pourtant inquiète les habitants de plusieurs comtés aux Etats-Unis, dans la vallée du Mississipi : Une mystérieuse maladie attaque la végétation en provoquant des tâches blanchâtres ou jaunâtres sur le feuillage (voir vidéo ci-dessous).

Contrairement aux maladies « normales », cette maladie-là semble s’attaquer à toutes les familles de végétations : céréales cultivées, mais aussi arbres, arbustes, herbes et jardins, fleurs…

Pour le moment, cette maladie reste un mystère mais l’affaire a éclaté fin mai début juin et s’avère donc très récente.

Vidéo (Vo en anglais) : Une mystérieuse maladie frappe la végétation dans plusieurs comtés des Etats-Unis – Youtube

Des centaines d’hectares seraient contaminés en divers endroits de la vallée du Mississipi au nord de Memphis (Tenessee).

Il ne semble pas que des parasites ou des insectes ni même des champignons soient à l’origine de cette maladie, car des champs abrevés de pesticides et de fongicides sont touchés de la même manière que les cultures biologiques.

Différentes hypothèses sont avancées, mais la plupart des autochtones pensent que cette maladie pourrait provenir du ciel et s’intéressent à de possibles Chemtrails ou de possibles « pluies toxiques ».

Certains se demandent si cette contamination massive ne pourrait être liée aux produits chimiques déversés par milliers de tonnes dans le Golfe du Mexique par BP et l’administration US d’Obama…

Des oiseaux morts retrouvés dans plusieurs nids inquiètent également la population locale, sans qu’elle sache à cette heure si un lien de cause à effet peut être établi…

L’Observatoire francophone du Nouvel Ordre Mondial suivra l’évolution de cette affaire, la maladie pour le moins étrange et peu courante pouvant aussi bien dégénérer… que disparaitre sans bruit, comme elle est arrivée.

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :