RSS

Archives de Tag: irlande

L’Irlande prévoit 15 milliards d’euros de mesures d’austérité sur 4 ans

DUBLIN – Le gouvernement irlandais a fixé mardi à 15 milliards d’euros sur quatre ans le montant des mesures d’austérité nécessaires, en coupes budgétaires et en hausses d’impôts, pour faire face au déficit public du pays.

Un « ajustement global de 15 milliards d’euros » est « nécessaire pour parvenir à notre objectif d’un déficit ramené à 3% du produit intérieur brut (PIB) en 2014 », a annoncé le gouvernement dans un communiqué.
Selon les économistes, les premières victimes de la nouvelle cure de rigueur en vue devraient être la fonction publique et les dépenses sociales, alors que le chômage frappe déjà 13,7% de la population active.

Dublin pourrait aussi privatiser une série d’entreprises publiques, comme la compagnie nationale de gaz et d’électricité (Bord Gais), ou vendre ses participations dans la compagnie aérienne Aer Lingus dont il détient encore 25%.

Côté fiscalité, Dublin a exclu d’augmenter l’impôt sur les sociétés, au niveau extrêmement bas (12,5%), mais pourrait augmenter la TVA, actuellement fixée à 21% sur la plupart des produits.

(©AFP / 26 octobre 2010 19h37)

 
1 commentaire

Publié par le 26 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

Irlande: Fitch dégrade la note financière d’un cran

Irlande: Fitch dégrade la note financière d’un cran
Londres (awp/afp) – L’agence de notation financière Fitch a dégradé mercredi la note de dette à long terme de l’Irlande, à A+ contre AA-, assortissant sa décision d’une « perspective négative », en raison du coût jugé « exceptionnel » du sauvetage des banques du pays par l’Etat.

« La dégradation de la note de l’Irlande reflète le coût exceptionnel, et plus élevé que prévu, de la recapitalisation des banques irlandaises, notamment l’Anglo Irish », a expliqué Fitch dans un communiqué.

« La perspective négative traduit les incertitudes concernant la vigueur de la reprise économique et le redressement budgétaire à moyen terme », ajoute le texte.

Fitch avait dégradé la note de l’Irlande à AA- en novembre, déjà inquiète à l’époque de « la hausse exceptionnelle de l’endettement public ».

Sa nouvelle décision intervient au lendemain d’un avertissement d’une autre agence de notation, Moody’s, qui a dit envisager elle aussi de dégrader la note de l’Irlande.

Le coût du sauvetage des banques irlandaises, dont la facture finale vient d’être révélée par le gouvernement, est désormais estimé à près de 50 milliards d’euros, dont 30 milliards pour la seule Anglo Irish.

Le déficit budgétaire du pays est désormais estimé à environ 32% du PIB en 2010.

La banque centrale irlandaise avait alimenté lundi les mauvaises nouvelles en abaissant nettement sa prévision de croissance du pays en 2010, qui ne serait que de 0,2%. Elle avait alors encouragé le gouvernement à accentuer encore les coupes budgétaires pour faire face au coût faramineux du sauvetage des banques.

jq/rp

(AWP/06 octobre 2010 14h00)

 
4 Commentaires

Publié par le 6 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Standard and Poor’s abaisse la note de l’Irlande d’un cran à « AA- »

WASHINGTON – L’agence d’évaluation financière Standard and Poor’s a abaissé mardi d’un cran la note de dette de l’Irlande, à « AA- » contre « AA » auparavant, invoquant la hausse pour l’Etat du coût du soutien au système financier.

Cette note attribuée à la dette de long terme du pays, la quatrième sur une échelle de 21, correspond à un emprunteur généralement fiable. Elle est assortie d’une « perspective négative », indiquant que S&P envisage de l’abaisser encore.

« Le coût budgétaire projeté du soutien par l’Etat irlandais du secteur financier du pays s’est considérablement accru par rapport à nos estimations initiales », a affirmé l’agence dans un communiqué.

« Un nouvel abaissement est possible si ce coût augmente encore, ou si d’autres événements économiques négatifs affaiblissent la capacité du gouvernement à atteindre ses objectifs budgétaires de moyen terme », a-t-elle ajouté.

« Au vu de l’annonce récente de nouvelles injections dans le capital d’Anglo Irish Bank, nos dernières projections montrent que la dette publique de l’Irlande va augmenter à 113% du produit intérieur brut en 2012 », a précisé S&P.

La Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe, avait autorisé le 10 août à titre provisoire une troisième recapitalisation d’urgence de cette banque irlandaise, à hauteur de 8,6 milliards d’euros, qui pourrait être portée à 10,1 milliards.

Une autre agence de notation, Moody’s, avait abaissé le 19 juillet la note de l’Irlande, à « Aa2 », le troisième cran dans son échelle.

(©AFP / 24 août 2010 23h30)

 
1 commentaire

Publié par le 24 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Le cargo Rachel Corrie poursuit sa route vers Gaza

JERUSALEM – Le cargo Rachel Corrie, affrété par une organisation irlandaise pour acheminer de l’aide humanitaire à la bande de Gaza, se dirigeait vendredi vers l’enclave palestinienne, a indiqué l’Irlandaise Mairead Maguire, prix Nobel de la paix, qui est à bord.

De son côté, le ministère israélien des Affaires étrangères a réitéré sa demande au navire irlandais d’accoster dans le port israélien d’Ashdod, près de Tel Aviv (sud).

« L’un des éléments qui nous parviennent est qu’Israël pense que nous allons diriger ce navire et sa cargaison vers Ashdod. Mais nous n’avons aucune intention d’aller à Ashdod qui est en Israël », a expliqué Mme Maguire, sur les ondes de la radio publique irlandaise RTE, via un téléphone satellitaire.

« Nous sommes partis pour livrer cette cargaison à la population de Gaza et ce que nous souhaitons faire, c’est briser le siège de Gaza », a précisé le prix Nobel, affirmant: « Nous n’avons pas peur ».

« Nous ne sommes pas en contact avec les Israéliens et les Israéliens ne sont entrés en contact avec aucune des personnes à bord de ce navire, mais nous sommes totalement déterminés à mener le navire à Gaza », a-t-elle assuré.

A Chypre, une porte-parole de Free Gaza, Mary Hughes Thompson, a indiqué à l’AFP que le navire à sa vitesse actuelle serait en mesure d’atteindre Gaza dans la soirée.

« Nous nous attendons à ce qu’ils reportent leur arrivée à demain (samedi) parce qu’il serait assez dangereux de le faire de nuit », a-t-elle souligné ».

Mme Thompson a expliqué que le mouvement avait tenté en vain d’obtenir que le bateau fasse étape dans un port de la région afin d’embarquer des personnalités et des journalistes et dissuader ainsi Israël de tenter un abordage comme celui de la flottille arraisonnée lundi.

De son côté, le directeur général des Affaires étrangères israélien, Yossi Gal, a fait savoir qu’Israël n’avait « aucun désir de confrontation ».

« Nous n’avons aucun désir d’aborder le navire. Si le bateau décide d’aller jusqu’au port d’Ashdod, alors nous garantirons sa bonne arrivée et nous ne l’aborderons pas », a-t-il affirmé dans un communiqué.

« Israël est prêt à recevoir le bateau et à décharger sa cargaison. Après l’avoir inspecté, et s’être assuré qu’il ne transporte pas d’armes ou de matériel de guerre, nous sommes prêts à livrer tout le chargement à Gaza », en coopération avec l’ONU et les organisations internationales, a ajouté M. Gal.

Le prix Nobel de la paix irlandais a estimé acceptable l’éventualité que le cargo soit contrôlé par les Nations unies ou par un organisme indépendant pour vérifier qu’il ne transporte aucun matériel dangereux.

« Mais nous ne sommes pas disposés à autoriser Israël à le faire. Notre cargaison a été inspectée par des responsables du gouvernement irlandais, par des responsables syndicaux à Dundalk (un port d’Irlande du Nord) et par des responsables du parti écologiste », a relevé Mairead Maguire, 66 ans.

A Gaza, le comité populaire d’accueil du bateau a également indiqué espérer son arrivée samedi s’il n’était pas arrêté ou intercepté par les forces israéliennes.

Le Rachel Corrie, à bord duquel voyagent 15 personnes, de nationalité irlandaise et malaisienne, transporte un millier de tonnes d’aide, selon les organisateurs. Il a été affrété par l’organisation irlandaise Campagne de solidarité Irlande-Palestine (IPSC) et devait initialement faire partie de la flottille arraisonnée le 31 mai.

(©AFP / 04 juin 2010 17h25)

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

Flottille: l’Irlande exhorte Israël à laisser passer un bateau vers Gaza

DUBLIN – Le gouvernement irlandais a exhorté mercredi le gouvernement israélien à laisser passer un navire affrété par une organisation irlandaise en route vers Gaza, après l’assaut donné par Israël sur le reste de la flottille internationale.

« Nous sommes en liaison constante avec le gouvernement israélien sur ce sujet, conseillant la retenue absolue en ce qui concerne ce navire en particulier », a déclaré le Premier ministre Brian Cowen au Parlement.

Le ministre des Affaires étrangères, Micheal Martin, avait peu auparavant « répété (son) appel urgent au gouvernement israélien pour qu’il autorise le passage en sécurité du navire irlandais, le MV Rachel Corrie ». « Il est impératif qu’il n’y ait pas d’autres confrontations ou d’effusion de sang de ce qui a toujours été une mission purement humanitaire », a-t-il déclaré.

« Le gouvernement restera en contact étroit avec le gouvernement israélien à ce sujet dans les prochains jours », a-t-il averti.

Le navire, un cargo baptisé « MV Rachel Corrie », fait partie de la flottille internationale acheminant les militants pro-palestiniens et des tonnes d’aide, dont six navires ont été pris d’assaut lundi par des commandos de marine israéliens.

Le MV Rachel Corrie devait initialement arriver ce mercredi à Gaza mais il a modifié son programme et devrait y être lundi prochain, selon Niamh Moloughney, de Free Gaza Ireland, branche irlandaise du « Free Gaza mouvement » (Libérez Gaza).

Le bateau « se trouve en mer Méditerranée et va se rendre à Gaza. Nous cherchons à obtenir des assurances que nous pourrons y aller en toute sécurité », a-t-elle déclaré à l’AFP.

Le MV Rachel Corrie se situe « entre la Crète et la côte de l’Afrique du nord », a précisé Mme Moloughney, ajoutant que de nouveaux passagers pourraient monter à bord lors d’escales à venir.

La militante n’a pas précisé le nombre de personnes à bord, qui seraient quinze selon la presse irlandaise. Selon l’organisation « Ireland Palestine Solidarity Campaign », cinq sont de nationalité irlandaise, dont la Prix Nobel de la paix Mairead Maguire, 66 ans, et l’ancien haut responsable de l’ONU Denis Halliday.

Mardi, Brian Cowen avait mis en garde Israël: « S’il arrive quoi que ce soit à un de nos ressortissants, cela entraînera les conséquences les plus graves », a-t-il assuré devant le Parlement. Le gouvernement a exigé d’Israël que le Rachel Corrie soit autorisé à « terminer son voyage sans entrave et à décharger sa cargaison humanitaire à Gaza », a-t-il précisé.

(©AFP / 02 juin 2010 14h30)

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :