RSS

Archives de Tag: Hongrie

La Hongrie craint une nouvelle coulée de boue toxique

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a dit redouter une nouvelle coulée de boue rouge toxique s’échappant du réservoir de l’usine d’aluminium d’Ajka située à quelque 160 km à l’ouest de Budapest.

Le chef du gouvernement s’est rendu samedi matin dans le village de Kolontar dont les 800 habitants ont tous été évacués par crainte d’une nouvelle catastrophe.

« La nuit dernière, le ministre de l’Intérieur nous a informés que des fissures sont apparues dans la digue nord du réservoir, dont un coin s’est affaissé, ce qui rend probable un effondrement de toute la digue », a dit Orban lors d’une conférence de presse à Ajka.

Quelque 500.000 mètres cubes de boue rouge toxique pourraient alors s’échapper du réservoir. Cette nouvelle coulée serait plus visqueuse que celle qui a englouti trois villages lundi faisant sept morts et plus de 150 blessés.

Les dégâts financiers n’ont pas encore été évalués. Une zone de 800 à 1.000 hectares a été contaminée par cette coulée d’un million de mètres cubes de boue faite de déchets provenant du traitement de la bauxite et considérés comment hautement caustiques.

La coulée a détruit toutes formes de vie dans la rivière Marcal, la première touchée par la pollution, tandis que la présence de poissons morts a été signalée dans d’autres cours d’eau.

Les autorités hongroises affirmaient vendredi avoir écarté tout risque de catastrophe biologique ou environnementale dans le Danube.

Krisztina Than; Pierre Sérisier pour le service français
Le chef du gouvernement s’est rendu samedi matin dans le village de Kolontar dont les 800 habitants ont tous été évacués par crainte d’une nouvelle catastrophe.

« La nuit dernière, le ministre de l’Intérieur nous a informés que des fissures sont apparues dans la digue nord du réservoir, dont un coin s’est affaissé, ce qui rend probable un effondrement de toute la digue », a dit Orban lors d’une conférence de presse à Ajka.

Quelque 500.000 mètres cubes de boue rouge toxique pourraient alors s’échapper du réservoir. Cette nouvelle coulée serait plus visqueuse que celle qui a englouti trois villages lundi faisant sept morts et plus de 150 blessés.

Les dégâts financiers n’ont pas encore été évalués. Une zone de 800 à 1.000 hectares a été contaminée par cette coulée d’un million de mètres cubes de boue faite de déchets provenant du traitement de la bauxite et considérés comment hautement caustiques.

La coulée a détruit toutes formes de vie dans la rivière Marcal, la première touchée par la pollution, tandis que la présence de poissons morts a été signalée dans d’autres cours d’eau.

Les autorités hongroises affirmaient vendredi avoir écarté tout risque de catastrophe biologique ou environnementale dans le Danube.

Krisztina Than; Pierre Sérisier pour le service français
Le chef du gouvernement s’est rendu samedi matin dans le village de Kolontar dont les 800 habitants ont tous été évacués par crainte d’une nouvelle catastrophe.

« La nuit dernière, le ministre de l’Intérieur nous a informés que des fissures sont apparues dans la digue nord du réservoir, dont un coin s’est affaissé, ce qui rend probable un effondrement de toute la digue », a dit Orban lors d’une conférence de presse à Ajka.

Quelque 500.000 mètres cubes de boue rouge toxique pourraient alors s’échapper du réservoir. Cette nouvelle coulée serait plus visqueuse que celle qui a englouti trois villages lundi faisant sept morts et plus de 150 blessés.

Les dégâts financiers n’ont pas encore été évalués. Une zone de 800 à 1.000 hectares a été contaminée par cette coulée d’un million de mètres cubes de boue faite de déchets provenant du traitement de la bauxite et considérés comment hautement caustiques.

La coulée a détruit toutes formes de vie dans la rivière Marcal, la première touchée par la pollution, tandis que la présence de poissons morts a été signalée dans d’autres cours d’eau.

Les autorités hongroises affirmaient vendredi avoir écarté tout risque de catastrophe biologique ou environnementale dans le Danube.

Krisztina Than; Pierre Sérisier pour le service français
Le chef du gouvernement s’est rendu samedi matin dans le village de Kolontar dont les 800 habitants ont tous été évacués par crainte d’une nouvelle catastrophe.

« La nuit dernière, le ministre de l’Intérieur nous a informés que des fissures sont apparues dans la digue nord du réservoir, dont un coin s’est affaissé, ce qui rend probable un effondrement de toute la digue », a dit Orban lors d’une conférence de presse à Ajka.

Quelque 500.000 mètres cubes de boue rouge toxique pourraient alors s’échapper du réservoir. Cette nouvelle coulée serait plus visqueuse que celle qui a englouti trois villages lundi faisant sept morts et plus de 150 blessés.

Les dégâts financiers n’ont pas encore été évalués. Une zone de 800 à 1.000 hectares a été contaminée par cette coulée d’un million de mètres cubes de boue faite de déchets provenant du traitement de la bauxite et considérés comment hautement caustiques.

La coulée a détruit toutes formes de vie dans la rivière Marcal, la première touchée par la pollution, tandis que la présence de poissons morts a été signalée dans d’autres cours d’eau.

Les autorités hongroises affirmaient vendredi avoir écarté tout risque de catastrophe biologique ou environnementale dans le Danube.

Krisztina Than; Pierre Sérisier pour le service français

http://fr.rd.yahoo.com/partner/reuters/SIG=111h93ub9/**http%3A%2F%2Ffr.reuters.com%2F

 
2 Commentaires

Publié par le 9 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Hongrie/accident: tout l’écosystème de la rivière Marcal détruit

BUDAPEST – L’écosystème entier de la rivière Marcal, directement touchée par la marée de boue toxique après un accident industriel en Hongrie, a été détruit à cause de la pollution, a annoncé jeudi le chef régional des services anticatastrophes Tibor Dobson.

« L’écosystème complet de la rivière Marcal a été détruit, car le taux alcalin très élevé a tout tué », a-t-il déclaré à l’agence de presse nationale MTI.

« Tous les poissons sont morts et nous n’avons pas pu sauver la végétation non plus », a-t-il ajouté.

« La Marcal a reçu sa +peine de mort+ quand la boue rouge y a déferlé par le ruisseau Torna », a-t-il ajouté.

« Nous avons essayé de diminuer le taux alcalin de la Marcal sur plusieurs points avec du plâtre et de l’acide, mais en vain », a encore ajouté M. Dobson en soulignant que l’objectif était de ramener le taux alcalin sous 9 dans la Raab et le Danube pour sauver ces écosystèmes.

La pollution a atteint la branche principale du Danube à midi (10H00 GMT), et pour l’instant, il n’y a pas eu de rapports de poissons morts de ces deux rivières.

(©AFP / 07 octobre 2010 12h53)

 
8 Commentaires

Publié par le 7 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Hongrie: état d’alerte après inondation de boue toxique

Le gouvernement hongrois a déclaré l’état d’alerte dans trois départements de l’ouest du pays menacés par une inondation de boue rouge toxique à la suite d’un accident dans une usine d’aluminium, a annoncé le ministère de l’Intérieur mardi.

Plusieurs villages situés dans l’ouest de la Hongrie ont été submergés de centaines de mètres cubes de boue toxique provenant d’une usine d’aluminium, faisant quatre morts, dont un bébé, selon les médias locaux.

Sept personnes sont encore portées disparues et 113 autres sont blessées. Les médias hongrois parlent de la plus grande catastrophe chimique de la Hongrie. Le barrage du réservoir de boue toxique d’une usine d’aluminium a cédé pour une raison encore inconnue, provoquant l’inondation des villages avoisinants. Près de 400 personnes ont dû être évacuées, des centaines de maisons sont touchées par cette inondation.

Vidéo ici : http://www.rtbf.be/info/monde/hongrie/hongrie-etat-dalerte-apres-inondation-de-boue-toxique-261480

 
2 Commentaires

Publié par le 5 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Hongrie: Environ 2.000 personnes évacuées à la suite d’inondations

PASZTO (Hongrie) – Environ 2.000 personnes ont été évacuées de deux communes du nord de la Hongrie, Paszto et Hasznos, en raison des inondations dues à des pluies diluviennes et la menace de la rupture d’une digue sur une des rivières de la région, a constaté un photographe de l’AFP.

Il pleut depuis pratiquement un mois en Hongrie et les régions du Nord et du Nord-Est sont inondées, pratiquement tous les cours d’eau étant sortis de leur lit. Pendant le mois de mai, il est tombé entre 210 et 220 mm de pluie par m2, soit autant que pendant une année tout entière, selon les services météorologiques. Dans le nord-est, le niveau des précipitations a même atteint le record de 273 mm par m2.

Selon le porte-parole des services de secours hongrois, György Szentes, toutes les équipes sont à pied d’oeuvre pour renforcer les digues dans la région.

« Nous avons reçu plus de 1.600 appels rien qu’au cours des dernières 24 heures pour pomper l’eau des maisons et des caves », a-t-il indiqué à la radio commerciale, Klubradio. La tâche est rendue particulièrement difficile par les incessantes chutes de pluie, selon lui.

Dans le nord-est du pays, soixante routes ont été fermées à la circulation et 18 communes se trouvent temporairement isolées du reste du pays.

Une alerte de niveau trois, le plus élevé, a été décrétée dans la région à cause du niveau particulièrement élevé des eaux.

Dans le sud, près de la frontière serbe, les arbres d’une forêt de 20 hectares ont pratiquement tous été déracinés ces derniers jours en raison des inondations, a rapporté l’agence de presse MTI.

Selon les prévisions des services météorologiques, les précipitations devraient cesser vers la fin de cette semaine et la température devrait remonter.

(©AFP / 02 juin 2010 15h49)

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :