RSS

Archives de Tag: finance

Abolition de l’argent liquide,en Inde….!

Un secret de polichinelle bien gardé

Washington est derrière la brutale expérience indienne d’abolition de l’argent liquide.

Par Norbert Häring – Le 1er janvier 2017 – Source norberthaering.de

Des Indiens faisant la queue devant une banque

 

Début novembre, sans préavis, le gouvernement indien a déclaré invalides les deux billets de banque de plus grande valeur, abolissant plus de 80 % de la valeur d’argent en circulation. Malgré toute l’agitation et l’indignation qui en ont résulté, personne ne semble avoir pris conscience du rôle décisif qu’a joué Washington dans cette décision. C’est surprenant, car ce rôle a été à peine dissimulé.

Le président américain Barack Obama a déclaré que le partenariat stratégique avec l’Inde était une priorité de sa politique étrangère. La Chine doit être maîtrisée. Dans le cadre de ce partenariat, l’agence américaine de développement USAID a négocié des accords de coopération avec le ministère indien des Finances. L’un d’eux a pour objectif déclaré de repousser l’utilisation de l’argent liquide en faveur des paiements numériques, en Inde mais aussi dans le monde entier.

Le 8 novembre, le Premier ministre indien Narendra Modi a annoncé que les deux plus grandes coupures, en valeur, de billets de banque ne pouvaient plus être utilisées, avec un effet presque immédiat. Les propriétaires ne pouvaient récupérer leur valeur qu’en les déposant sur un compte bancaire avant la fin de la période de grâce qui expirait à la fin de l’année [2016], ce que beaucoup de gens et d’entreprises n’ont pas réussi à faire, en raison des longues files d’attente devant les banques. Le montant d’argent liquide que les banques ont été autorisées à payer aux clients individuels a été sévèrement restreint. Près de la moitié des Indiens n’ont pas de compte bancaire et beaucoup n’ont même pas de banque à proximité. L’économie est largement basée sur l’argent liquide. Du coup, une grave pénurie de liquidités s’en est suivie. Ceux qui ont souffert le plus sont les plus pauvres et les plus vulnérables. Ils ont éprouvé des difficultés supplémentaires à gagner leur maigre vie dans le secteur informel ou à payer des biens et des services essentiels comme la nourriture, la médecine ou les hôpitaux. Le chaos et la fraude ont régné en décembre.

Quatre semaines plus tôt

Moins de quatre semaines avant cette attaque contre les Indiens, l’USAID avait annoncé la création de « Catalyst : Inclusive Cashless Payment Partnership » [partenariat pour un paiement non liquide inclusif, NdT], dans le but d’effectuer un saut quantique en Inde. La déclaration de presse du 14 octobre indique que Catalyst « marque la prochaine phase du partenariat entre l’USAID et le ministère des Finances pour faciliter l’intégration financière universelle ». La déclaration ne figure pas (ou plus) dans la liste des déclarations de presse sur le site internet de l’USAID. Même une recherche avec le mot « Inde » n’a pas permis de la retrouver. Pour la trouver, vous devez déjà savoir qu’elle existe, ou tomber sur elle par hasard au cours d’une recherche internet. En effet, cette déclaration et d’autres qui semblaient plutôt ennuyeuses auparavant, sont devenues beaucoup plus intéressantes et révélatrices après le 8 novembre.

En lisant attentivement cette déclaration, il est évident que Catalyst et le partenariat de l’USAID et du ministère indien des Finances − d’où est né le projet Catalyst − ne sont que des façades qui ont servi à préparer l’assaut contre tous les Indiens utilisant de l’argent liquide sans soulever de soupçons indus. Même le nom Catalyst semble beaucoup plus sinistre une fois que vous savez ce qui s’est passé le 9 novembre.

Le directeur de projets de Catalyst est Alok Gupta, qui occupait le poste de chef d’exploitation du World Resources Institute à Washington, dont l’USAID est l’un des principaux commanditaires. Il était également un membre original de l’équipe qui a développé Aadhaar, le système d’identification biométrique à la Big Brother.

Selon un rapport de l’Indian Economic Times, l’USAID s’est engagée à financer Catalyst pendant trois ans. Les montants sont gardés secrets.

Badal Malick était vice-président du plus important marché en ligne indien, Snapdeal, avant d’être nommé directeur général de Catalyst. Il a fait ce commentaire :

 « La mission de Catalyst est de résoudre les multiples problèmes de coordination qui ont bloqué la pénétration des paiements numériques chez les commerçants et les consommateurs à faible revenu. Nous sommes impatients de créer un modèle durable et reproductible. (…) S’il y a eu (…) une pression concertée pour les paiements numériques exercé par le gouvernement, il existe encore un dernier effort à faire au niveau de son acceptation par les marchands, et des questions de coordination. Nous voulons approcher le problème de façon écosystémique et holistique. »

 

La suite ICI .

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

L’OR à 1345 $ l’once aujourd’hui

Chers Lectrices et Lecteurs, Alan Greenspan avait dit « l’or, c’est le canari dans la mine« . Eh bien là, il n’y a pas que le canari. Le perroquet, le cochon d’inde, le chat et même le chien y sont passés. Très sérieusement, la situation s’aggrave même si dehors les oiseaux gazouillent et que le soleil brille. Cette hausse ININTERROMPUE de l’or et qui s’est accéléré soudain depuis quelques jours est plus qu’inquiétante. Elle est le signe que les capitaux des « riches » se mettent aux abris (dans les métaux et les obligations) avant l’effondrement. Certains disent qu’il sera à 1500 dollars fin décembre. Techniquement, on marche sur des bombes et fatalement, quelqu’un finira par poser le pied au mauvais endroit. D’ailleurs regardez cette info totalement folle: la JP Morgan, sous la pression des clients et de la demande, a reouvert ses coffres, genre Fort Knox, dans les sous-sols de son immeuble new yorkais. Les mines sont envahies des gaz toxiques dus à l’or qui monte des sous-sols !!! « JP Morgan has reopened an underground gold vault in New York amid soaring demand and prices for gold bullion, according to a report in The Financial Times published Sunday« … Lire ici.. Sinon, vous avez la déclaration du patron de l’or chez JP Morgan Ian Henderson: « JPMorgan increased its exposure to gold as market participants have piled into the metal this year. Ian Henderson, who oversees $US 7 billion in natural-resource assets at JPMorgan Asset Management, said his fund’s gold and precious metals weighting stands at 38 per cent, up from 32% six months ago« . Ah, voici l’analyse de Zero Hedge qui vous explique pourquoi la JP Morgan se dépêche d’ouvrir des coffres aussi bien à Singapour qu’à New York. Ca sent le brûlé. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2010

 
 

Étiquettes : , ,

Comment la finance nous méne en Bateau(bientôt en radeau)

Trouvé chez Ferlin et comme il le dit trés justement, »c’est de la bombe » et à enregistrer avant censure!!!!

http://changementclimatique.over-blog.com/article-comment-la-finance-nous-mene-en-bateau-bientot-en-radeau-55549681-comments.html#comment66258020

Quand je vous répète que rien n’est dû au hasard en ce bas monde,allez vous finir par le comprendre une bonne fois pour tout,c’est tout le mal que je vous souhaite!

Nous sommes dirigé par des décérébrés sans âme qui n’ont d’intéret que le leur!!!

 
10 Commentaires

Publié par le 17 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Exclusif : La France va perdre son triple A.la zone euro va imploser.l’Europe est à la veille d’une crise économique historique

« Il y a une semaine nous voulions tout arrêter. Votre mobilisation et la qualité de vos commentaires nous ont fait changer d’avis. Il est vrai que nous éprouvons une certaine lassitude. Il est vrai que nous avons l’impression de crier dans le désert et de nous répéter. Mais il y avait également une autre raison à notre intention de tout stopper. La panique. Oui, la panique, la peur. Celle que nous avons ressenti devant les informations communiquées par notre source. Un sentiment naturel de sauve qui peut !

Qui est cette fameuse source qui alimente depuis plusieurs mois Rebelles.info pour nos informations économiques ? C’est une personne très bien placée, un fonctionnaire, proche des cercles du pouvoir. Il n’est pas possible de révéler son identité. Tout d’abord parce qu’elle ne le veut pas. Ensuite parce qu’elle subirait immédiatement des sanctions. Mais ce que nous savons c’est que cette source est crédible. Hélas ! »

La suite Ici:

http://www.rebelles.info/article-exclusif-la-france-va-perdre-son-triple-a-la-zone-euro-va-imploser-l-europe-est-a-la-veille-d-une-crise-economique-historique-51214576.html

Et toujours sur le meme site:

Notre source disait vrai, la tempête se lève

Cela ne faisait même pas 24 heures que notre article était en ligne que deux informations capitales sont venues confirmer, lundi en fin d’après-midi, les sombres pronoctics de notre souce (Exclusif : La France va perdre son triple A, la zone euro va imploser, l’Europe est à la veille d’une crise économique historique). Dans un discours prononcé à Mayence, Axel Weber, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne et président de la Bundesbank, a très vertement critiqué l’achat d’obligations publiques lancé par la BCE pour venir en aide aux pays de la zone euro en difficulté budgétaire : « La politique monétaire a pris de nouveaux chemins pour combattre la crise que je continue à considérer de façon critique étant donné les risques. Il convient à présent de réduire les risques (…) L’opération doit être mise en oeuvre de façon très ciblée et limitée (…) ».

La suite ici:

http://www.rebelles.info/article-notre-source-disait-vrai-la-tempete-se-leve-51442292.html

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Un banquier suisse annonce la fin de l’euro!

Article placé le 20 mai 2010, par Mecanopolis

Dans un incroyable entretien accordé hier au quotidien suisse La Tribune de Genève, Alexandre Wohlwend, patron d’Arabesque Wealth Management, est convaincu que l’euro ne survivra pas à la crise actuelle. Mieux que ça, il confirme nos prévisions les plus sombres sur les évènements en cours : pour que la monnaie unique se maintienne, il faudrait aligner au même niveau toutes les économies des pays de la zone euro, ce qui est exactement ce que le pouvoir autoritaire européen est en train de mettre en place avec la mise sous tutelle des Etats concernés.

S’exprimant sans langue de bois, M. Wohlwend explique également que « les États-Unis ont planifié et souhaité la création de l’euro, avec la complicité de la Communauté européenne, pour contaminer l’Europe avec leur concept de mondialisation ».

Comme cet entretien n’est pas disponible sur le site internet du quotidien, nous en plaçons ci-dessous les principaux extraits, ainsi que le fac-similé de la version imprimée.

Mecanopolis

TDG19052010

Alexandre Wohlwend à La Tribune de Genève (extraits) :

 Je considère que la constitution de l’Europe autour de la monnaie unique est un non-sens politique, économique et culturel. L’Histoire à montré que toute monnaie plurinationale est vouée a exploser s’il y a des déséquilibres dans les économies qui la partagent. (…)

L’euro n’échappera pas à la règle car les différences culturelles et économiques en Europe son énormes. La crise grecque n’est que le premier symptôme. (…)

Cela pourrait être très rapide. J’estime qu’avant cinq ans les pays européens auront largement commencé à se retirer de la zone euro. (…)

[Le plan de 750 milliards est] une fuite en avant. (…) L’Europe est euphorique car elle est droguée à la dette. Cette solution ne fait qu’augmenter la dose de la drogue en créant encore plus de dettes ! Tout cet argent sera finalement ponctionné auprès des contribuables, ce qui risque d’entrainer une crise sociale importante. (…)

Ce sont les États-Unis qui ont planifié et souhaité la création de l’euro, avec la complicité de la Communauté européenne, pour « contaminer » l’Europe avec leur concept de mondialisation et de profits maximum à court terme. Le problème, c’est qu’ils ont créé un endettement abyssal et démantelé leur industrie, rapidement imités en cela par les États européens. En outre, depuis qu’ils ont séparé le dollar de l’étalon-d’or, ils ont créé de la monnaie à tout va, jusqu’à faire baisser de 98% la valeur du billet vert par rapport à l’once d’or. Le dollar est lui aussi moribond et la disparition de l’euro lui profitera en lui permettant de rester momentanément en vie. (…)

Avec 2200 milliards de dollars que la Chine détient en bons du Trésors américains, chaque chinois possède une créance virtuelle de 15′000 dollars envers les États-Unis. Pour l’instant, il n’est pas dans l’intérêt de la Chine de voir chuter la monnaie américaine ; elle continuera donc à augmenter ses réserves en bons du Trésors, qu’elle finira par utiliser pour acheter des pans entiers de l’industrie américaine. Et fera vraisemblablement de même, dans la foulée, avec les pays occidentaux si ces derniers ne se protègent pas par un retour à leur souveraineté monétaire et territoriale, visant à la reconstruction 

d’un tissu industriel, seul gagnant d’une stabilité économique à long terme.

Propos recueillis par Emmanuel Barraud, pour la TdG

http://www.mecanopolis.org/?p=17244

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Piège à cons!

Ce qui suit est la retransmission d’une conversation avec
Ron Supinski, du Public Information Department de la San
Francisco Federal Reserve Bank:

Journaliste : – M. Supinski, mon pays contrôle-t-il le Federal
Reserve System ?
M. Supinski : – Nous sommes un bureau qui représente le
gouvernement.

J. : -Ce n’est pas ma question. Est-ce-que mon pays contrôle
ce système ?
S. : – C’est un bureau du gouvernement qui a été créé par
le Congrès.

Journaliste : – Le Federal Reserve System est-il une entreprise?
S. : – Oui.

Journaliste : – Mon gouvernement tient-il un inventaire des
actes du Federal Reserve System ?
S. : – Non, ce sont les banques associées qui le font.

J. : – Les banques associées sont-elles des sociétés
privées ?
S. : – Oui.

J. : – Les billets de la Federal Reserve Bank sont-ils nantis ?
S. : – Oui, par les biens de la Federal Reserve Bank, mais
principalement par le pouvoir du Congrès de répartir les impôts
sur les citoyens.

J. : – Vous disiez, – par le pouvoir d’encaisser les impôts .,
c’est ce qui garantit les billets de la Federal Reserve Bank ?
S. : -Oui.
J. : – À combien s’élève la totalité des biens de la Federal
Reserve Bank ?
S. : – La San Francisco Bank possède 36 milliards $ d’actifs.

J. : – En quoi consistent ces actifs ?
S. : – De l’or de la Federal Reserve Bank, et des garanties
d’État.

J. : – Quel est le taux d’une once d’or dans ses livres ?
S. : – Je n’ai pas l’information, mais la San Francisco Bank
possède 1.6 milliards $ en or.

J. : – Voulez-vous dire que la Federal Reserve Bank de San
Francisco possède 1.6 milliards $ en or, en tant que banque,
le solde de cette fortune sont les garanties d’État ?
S. : -Oui.

J. : – Où la Federal Reserve se procure-t-elle les billets ?
S. : – Ils sont autorisés par le Trésor.

J. : – Combien la Federal Reserve paie-t-elle un billet de
IO$?
S. : – De O à 70 cents.

J. : – Combien payez vous un billet de 100.000 $ ?
S. : – Le même montant, de 50 à 70 cents.

J. : – 50 cents pour 100.000 $, c’est un profit énorme.
S. : – Oui.

J. : – La Federal Reserve Bank paie 20.60 $ pour une valeur
nominative de 1.000 $, c’est-à-dire un peu plus de 2 cents
pour une facture de 100.000 $, est-ce correct ?
S. : -C’est bien cela.

J. : – La Federal reserve Bank n’utilise-t-elle pas les billets
qu’elle paie 2 cents l’unité pour racheter les obligations d’État
au gouvernement.
S. : – Oui, mais c’est aussi plus que cela

J. : – Dans l’ensemble, c’est ce qui se produit.
S. : – Oui, dans l’ensemble c’est vrai.

J. : – Combien de billets de la Federal Reserve Bank sont-ils
en circulation ?
S. : – II y en a pour 263 milliards $, mais nous ne pouvons
rendre compte que pour un faible pourcentage.

J. : – Où sont passés les autres billets ?
S. : – Enterrés sous les matelas des gens, et l’argent de
la drogue.

J. : – Depuis que les dettes sont payables en billets de la
Federal Reserve Bank, comment pourrait-on rembourser 4.000
milliards $ de dettes publiques avec la totalité des billets en
circulation ?
S. : -Je ne sais pas

J. : -Si le gouvernement fédéral récoltait chaque billet en circulation,
serait-il mathématiquement possible de rembourser
ces 4.000 milliards $ ?
S. : – Non.

J. : – Est-ce correct si je dis que pour 1 $ de dépôt dans
I une banque affiliée, 8 $ pourraient être prêtés, avec assez de
marge politique ?
S. : – À peu près 7 $.

J. : – Corrigez-moi si je me trompe, mais ce seraient 7 $ de la
Federal Resewe Bank qui n’ont jamais été mis en circulation.
Mais je dirais, par manque de vocabulaire, créés à partir de
rien, les crédits et les 2 cents de valeur numéraire n’ont jamais
été payés. En d’autres termes, les billets de la Federal Resewe
Bank n’étaient pas réellement imprimés et créés, seulement
générés comme entrée comptable et prêtés avec intérêt. Estce
correct ?
S. : – Oui.

J. : – Est-ce la raison pour laquelle il n’y a que 263 milliards
$ en circulation ?
S. : – C’est en partie la raison

J. : – Est-ce que j’interprète bien quand je dis que la loi qui a
été votée en 191 3 a transféré le pouvoir de frapper la monnaie
du Congrès à une société privée. Et mon pays emprunte
maintenant ce qui devrait être notre argent à la Federal Reserve
Bank, plus les intérêts. Est-ce correct – Les dettes ne pourront
jamais être remboursées – sous le régime monétaire que nous
avons ?
S. : – Dans le fond, oui.

J. : -Je sens là un piège, vous pas ?
S. : – Désolé, je ne peux pas répondre à cette question, je
travaille ici.

J. : – Les comptes de la Federal Reserve Bank ont-ils été
vérifiés ?
S. : – Ils sont vérifiés.

J. : – Pourquoi y a t il une résolution (No1486) pour une vérification
complète des livres par la GAO, et pourquoi la Federal
Reserve Bank fait-elle de la résistance ?
S. : -Je ne sais pas.

J. : – La Federal Reserve Bank régule-t-elle la valeur de ses
billets, et les taux d’intérêts ?
S. : – Oui.

J. : – Expliquez-nous comment le système de la Federal
Reserve Bank peut être constitutionnel, si seul le Congrès a le
pouvoir constitutionnel de frapper la monnaie, de la diffuser et
de réguler sa valeur (Article 1, section 1 et 8) ? II n’est écrit nulle
part dans la Constitution que le Congrès a le droit de transférer
un pouvoir constitutionnel à une société privée, ou bien ?
S. : – Je ne suis pas un expert en droit constitutionnel, mais
je peux vous conseiller notre département juridique.

J. : – Je peux vous le confirmer, j’ai lu la Constitution. Elle
ne permet pas le transfert d’un pouvoir à une société privée.
N’est-il pas spécifié que tous les pouvoirs appartiennent à l’État
et aux citoyens, pas à une personne privée ? Est-ce valable
pour une entreprise privée ?
S. : – Je ne pense pas, mais nous avons été créés par
l’Assemblée constituante ?

J. : – Êtes-vous d’accord avec moi si je vous dis que c’est
notre pays et que ce devrait être notre argent, comme le dit
la Constitution ?
S. : -Je comprends ce que vous dites

J. : -Pourquoi devrions-nous emprunter notre )> argent à une
société privée qui nous demande en plus des intérêts ? N’estce
pas la raison pour laquelle nous avons fait une révolution,
devenir un peuple souverain avec des droits propres ?
S. : – (ne veut pas répondre).

J. : – Est-ce-que ce sujet a été contrôlé par la Cour constitutionnelle?
S. : -Je crois qu’il y a une jurisprudence à ce sujet.

J. : – Y a-t-il eu des cas devant la Cour suprême ?
S. : -Je pense que oui, mais je ne suis pas sûr.

J. : – La Cour suprême n’a-t-elle pas confirmé à l’unanimité
dans le A.L.A. (Schlechter Poultry Corp. vs US, et Carter vs.
Carter Coal Co.) que le décret constatant corporation est
une délégation ariticoristitutionnelle du pouvoir législatif?
ec (Transférer le pouvoir est le réguler). C’est une délégation
législative sous sa forme la plus choquante ; en soi, ce n’est
pas une délégation envers un groupe, une corporation ou une
société officielle, qui régule de façon désintéressée sans doute
ce qui est commun, et de façon intéressée les affaires privées
d’une personne. (Carter vs. Carter Coal Co.)
S. : -Je ne sais pas, mais allez donc voir notre département
juridique.

J. : – Le système monétaire actuel n’est-il pas un château de
cartes qui DOIT s’écrouler, parce que les dettes ne pourront
jamais être remboursées ?
S. : – II semble que oui. Je peux vous dire que vous connaissez
bien le sujet et que vous voyez clair. Cependant, nous avons
une solution.

J. : – Quelle est cette solution ?
S. : – La carte de débit.

J. : – Parlez-vous de I’EFT Act (Electronic Funds Transfer) ?
N’est-ce pas inquiétant quand on connaît la capacité des
ordinateurs ? II donnera à l’État et à ses délégations, la Federal
1 Resenfe Bank inclue, des informations comme : vous étiez à
la pompe à essence à 2h 30, vous avez acheté pour 10 $
d’essence sans plomb à 1.41 $ le gallon. Puis vous avez
été au supermarché à 2h 58, vous avez acheté du pain, de
la viande et du lait pour 12.32 $, et à 3h 30 vous êtes allés
à la pharmacie où vous avez acheté des médicaments pour
5.62 $. En d’autres mots, vous sauriez quand et où nous allons,
combien a payé le grossiste et combien de bénéfice il a fait.
i Avec ce système EFT vous sauriez tout sur nous. N’est-ce
pas inquiétant ?
S. : -Oui, c’est surprenant.

J. : -Je sens un piège énorme qui a roulé notre Constitution
dans la farine. Ne payons-nous pas une contribution énorme
sous forme d’impôt sur le revenu à un consortium privé de
banques ?
S. : – Je n’appelle pas cela une contribution, ce sont des
intérêts.

J. : – Les banques en question ne sont-elles pas assermentées
pour défendre la Constitution vis-à-vis d’ennemis de l’intérieur
ou de l’extérieur ? La Federal Reserve Bank n’est-elle pas un
ennemi de l’intérieur dans ce cas précis ?
S. : -Je ne dirais pas cela.

J. : – Nos fonctionnaires de la Federal Reserve Bank sont
coupables de favoritisme personnel, ils détruisent notre
Constitution, ce qui est une trahison. La peine de mort n’estelle
pas le châtiment pour une trahison ?
S. : -Je pense que oui.

J. : – Merci pour les informations et le temps que vous nous
avez accordés, si je pouvais je vous dirais d’entreprendre
les démarches nécessaires pour vous protéger vous et votre
famille, et retirer votre argent des banques, avant que le système
ne s’effondre. Moi je le ferai.
S. : – La situation n’est pas bonne.

J. : – Puisse Dieu être miséricordieux pour les esprits qui sont
derrière ces actions anticonstitutionnelles et criminelles que
l’on appelle The Federal Reserve a,. Si les masses toutespuissantes
se réveillaient et comprenaient ce tour de passepasse,
elles ne le prendraient pas pour un grain de sable.
C’était un plaisir de parler avec vous et je vous remercie pour
votre disponibilité. J’espère que vous suivrez mon conseil avant
que tout ne s’effondre.
S. : – Malheureusement, cela ne se présente pas bien.

J. : – Passez une bonne journée et merci encore.
S. : – Merci pour votre appel.

 http://changementclimatique.over-blog.com/article-piege-a-cons-50501112-comments.html#anchorComment

Trouvé sur le forum de MECANOPOLIS

 

Hé oui si les masses se réveillaient!!! Et pour ceux qui ont compris l’astuce immonde de ces banksters décérébrés,dites vous que cela concerne la planéte entiére  et pas seulement les ricains!!!

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Austérité:Après la Grece l’Espagne

Le chef du gouvernement socialiste a annoncé ce mercredi une cure d’austérité radicale pour accélérer la réduction des déficits publics du pays. Les salaires des fonctionnaires vont baisser d’en moyenne 5% à partir de juin 2010

«Ce n’est pas facile pour le gouvernement d’approuver ces décisions», a reconnu José Luis Zapatero devant le Parlement espagnol, en détaillant des mesures par nature impopulaires qu’il s’était engagé à adopter dimanche au sommet de l’Eurogroupe dans le cadre du plan massif de soutien à la zone euro. «Le gouvernement a décidé de réduire les rétributions du personnel du secteur public d’en moyenne 5% à partir de juin 2010, et de les geler en 2011», a annoncé le chef du gouvernement espagnol. Les hauts salaires de la fonction publique seront plus lourdement affectés, les membres du gouvernement voyant par exemple baisser leur salaire de 15%.

L’aide de 2500 euros à la naissance, l’une des mesures phares de sa politique sociale approuvée en juillet 2007 pour relancer la natalité, va en outre être supprimée dès 2011. Le gouvernement espagnol va de plus geler la revalorisation des retraites en 2011. L’exécutif socialiste va également réduire de 600 millions d’euros l’aide au développement en 2010-2011, un domaine dans lequel il se voulait à la pointe des pays riches.

L’Espagne doit faire «un effort spécial, singulier et extraordinaire» et ces nouvelles mesures ont une «incidence sociale évidente», a reconnu le chef du gouvernement socialiste, confronté à un paysage social déjà sinistré par un taux de chômage supérieur à 20% de la population active. Ce plan d’austérité est destiné à accélérer la réduction des déficits publics du pays, qui ont explosé à 11,2% du PIB en 2009.

Le gouvernement socialiste avait annoncé en janvier des mesures d’économie de 50 milliards d’euros pour ramener ces déficits à 3% en 2013, mais il a décidé de mesures supplémentaires en raison des attaques contre l’euro la semaine dernière. Les mesures supplémentaires représenteront un total de 15 milliards d’euros sur deux ans.

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Bourses:L’Euro replonge ou « quand Moody’s s’en mêle »

L’euro rechute sous 1,27 dollar, les craintes sur zone euro persistent

Londres (awp/afp) – L’euro reculait face au dollar mardi, les craintes sur la zone euro persistant après la mise en garde de l’agence de notation Moody’s qui envisage d’abaisser les notes de la Grèce et du Portugal comme l’a fait Standard and Poor’s, malgré le colossal plan annoncé par l’Union européenne.

Vers 09H10 GMT (11H10 à Berne), l’euro valait 1,2685 dollar contre 1,2778 dollar lundi soir vers 21H00 GMT.

La monnaie unique européenne baissait également face à la devise japonaise à 117,29 yens contre 119,19 yens la veille.

Le dollar cédait aussi du terrain face au yen, à 92,46 yens contre 93,25 yens lundi soir.

L’euro avait grimpé lundi à près de 1,31 dollar, dopé par le plan de secours historique annoncé par les pays de l’Union Européenne (UE) allant jusqu’à 750 milliards d’euros pour aider les pays de la zone euro, si nécessaire, et endiguer une crise financière qui menace de gagner toute la planète

Mais « l’euphorie (…) est passée et l’euro a désormais effacé tous ses gains de la veille face au dollar », commentait Derek Halpenny, analyste de Bank of Tokyo-Mitsubishi.

« Il est devenu évident que le plan est fait pour réduire les coûts de financement pour les pays périphériques (de la zone euro, comme l’Espagne, le Portugal et l’Italie, ndlr), mais il est un fardeau pour le taux de change de l’euro », expliquaient les analystes de Commerzbank.

En effet, des risques continuent de planer sur la mise en place de ce plan, et sur la capacité de la Grèce, et d’autres pays, l’Espagne et le Portugal en particulier, a appliquer de nouvelles mesures d’austérité, notaient des analystes.

De plus, l’extension de ces mesures d’austérité devrait « forcer la Banque centrale européenne (BCE) a maintenir une politique monétaire très accommodante par rapport aux autres principales banques centrales », prévenait M. Halpenny.

Sachant que la Réserve fédérale américaine pourrait relever ses taux d’ici quelques mois, avec l’accélération de la reprise américaine, l’écart de rendement entre le dollar et l’euro devrait donc jouer en faveur du dollar.

Renforçant les craintes sur la zone euro, l’agence de notation financière Moody’s a répété lundi qu’elle allait abaisser la note de la Grèce de manière « très certainement » significative, jugeant « possible », un ajustement en catégorie spéculative. Pour le Portugal, Moody’s prévoit aussi un abaissement.

Vers 09H10 GMT, la livre britannique grimpait légèrement face à la monnaie unique européenne, à 85,92 pence pour un euro, mais reculait face au billet vert, à 1,4811 dollar. Les tractations se poursuivaient mardi au Royaume-Uni pour la formation d’une coalition gouvernementale après des élections le 6 mai n’ayant permis à aucun parti d’obtenir une majorité absolue.

La monnaie helvétique montait face à l’euro à 1,4136 franc suisse pour un euro, Face au dollar, le franc suisse lâchait un peu de terrain, à 1,1108 franc suisse.

cours de    cours de 
        mardi       lundi
        09H10 GMT   21H00 GMT

EUR/USD 1,2685      1,2778

EUR/JPY 117,29      119,19

EUR/CHF 1,4095      1,4186

EUR/GBP 0,8544      0,8603

USD/JPY 92,46       93,25

USD/CHF 1,1110      1,1099

GBP/USD 1,4844      1,4852

rq

(AWP/11 mai 2010 11h40)

//

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

T’as pas 957 milliards s’te plait ?!!!

UN HOLD-UP DE 957 MILLIARDS, LES EUROPEENS SONT RUINES !!!
du 11 au 14 mai 2010 : ALLO LA TERRE ? UN PRET DE 957 MILLIARDS pour les 500 millions d’habitants de la zone euro, cela fait exactement ?? 1,914 milliard par millions d’habitants (allez, 2 milliards avec les frais de dossier) et cela a fait peur à ma calculette tous ces zéros, au point que je me demande si je ne me suis pas trompé où s’ils ne sont pas tous ivres ces ministres des Finances… IL Y A UN SERIEUX PROBLEME. Est-ce qu’on peut m’expliquer comment c’est possible, même dilué sur 3 générations? Quelqu’un quelque part devra payer… Sans planche à billets, ce plan est un suicide pur et simple… VOUS CONSTATEZ QUE LE PEUPLE N’A PAS ETE CONSULTE… On vous le pose tel quel, et après vous devrez payer… Fillon, 3 jours avant, a décrété l’austérité… Maintenant on comprend mieux. C’est les 700 milliards pris par Obama pour sauver Wall Street… Aujourd’hui c’est nous.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2010
— Livres dédicacés via le site éditeur. — Envoyez ce lien à votre banquier et à tous vos amis..
— Mon dernier bébé: « 777, la chute de Wall Street et du Vatican »! Vos critiques sont ici, la 4e de couve ici.
— 40 pages de NOTRE-DAME DE L’APOCALYPSE (pdf). La Revue de Presse est ici.
— Rediffusion des news, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l’accord préalable de l’auteur.
— Revue de Presse sur 95,2 Mhz avec L. Fendt sur Ici & Maintenant ou dans votre PC Mercredi 14-16h30, rediffusion samedi à 23h.

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

La « Démocratie » est morte là où elle est née

Coup d’Etat parlementaire a Athènes

Désormais, toutes les mesures prises dans le cadre du plan pour la Grèce de l’UE et du FMI seront signées par le ministre grec des Finances, sans vote au Parlement.

1507943

Un « coup d’Etat », c’est ce qu’ont dénoncé, en substance, les partis de gauche (KKE et coalition Syriza). Quant à Nouvelle Démocratie (ND, droite) et à Laos (extrême-droite), ils ont dit que la procédure n’est pas légale.

Le gouvernement Pasok (social-démocrate) mené par Georges Papandreou vient de faire passer en Grèce une grave modification de loi qui remet fondamentalement en cause la démocratie : désormais, toutes les lois et tous les accords pris dans le cadre du « plan de soutien à l’économie grecque » défini par le gouvernement grec, l’UE et le FMI seront signés par le ministre des Finances, sans vote au Parlement qui ne sera plus qu’informé.

Grave pour la démocratie, cette décision l’est à plus d’un titre. Tout d’abord, elle refuse de prendre en compte les observations des députés qui, le 6 mai, s’étaient opposés au projet de loi sur « les mesures pour la mise en œuvre du mécanisme de soutien à l’économie grecque par les Etats-membres de la zone euro et le FMI ».

 En effet, seuls les députés Pasok dans leur quasi-totalité et ceux du Laos (extrême-droite) avaient approuvé, dans une alliance pour le moins douteuse, ce plan d’austérité. Quant aux trois députés Pasok qui se sont abstenus, ils ont été exclus du parti. Selon cet article, les mesures d’austérité seront désormais prises par décret

Les députés du KKE (PC grec) et de Syriza (gauche radicale dont la principale composante est Synaspismos) et ceux de ND ont dénoncé ce projet de loi. A leurs yeux, il ne s’agissait pas d’une loi classique mais bien de la ratification d’un accord international qui délègue des compétences nationales aux institutions internationales.

 De ce fait, la majorité nécessaire au Parlement n’était pas de 151 députés mais de 180. Le gouvernement leur a répondu que, non, aucune compétence étatique n’était dévolue aux institutions internationales. Pourtant, aujourd’hui, dans une assemblée vide, le ministre des Finances a introduit une modification d’un des articles de ce projet de loi, l’article 3. Selon cet article, les mesures d’austérité seront désormais prises par décret, sans consultation des élus du peuple.

Cette modification fait fi d’une règle minimale dans tout système parlementaire : le Parlement vote pour ou contre des lois que le gouvernement lui soumet ou qu’il propose au gouvernement. L’assemblée populaire, élue en octobre 2009, est ainsi niée. C’est donc désormais le ministre des Finances qui a les pleins pouvoirs sur les mesures d’austérité, sujet qui constitue aujourd’hui le principal enjeu politique du pays et qui touche à la souveraineté grecque (cf. L’Humanité du 7 mai, notamment page 5). Nombreux sont les députés, de gauche mais aussi de ND et de Laos, qui affirment que l’acte est anticonstitutionnel.

Comment le ministre s’y est-il pris ? Sans prévenir les présidents des groupes de la tenue du vote, il a fait la proposition d’une modification de l’article 3, votée par le chef du groupe Pasok. Et le vice-président du Parlement a considéré que la loi était votée, car le parti majoritaire venait d’approuver cette modification.

Nombreux sont les députés, de gauche mais aussi de ND et de Laos, qui affirment que l’acte est illégal, voire anticonstitutionnel, au regard du contexte dans lequel il a été effectué. A l’heure où ces lignes sont écrites, il semble toutefois qu’aucun recours juridique ne soit possible.

Alors que le 5 mai, des centaines de milliers de manifestants défilaient en Grèce pour dénoncer les mesures d’austérité, leurs voix sont ainsi bâillonnées, d’un seul coup. Un coup qui ressemble fort à un « coup d’Etat », selon le KKE et Syriza, terme qui n’est pas sans évoquer des heures sombres en Grèce. Un coup qui survient au moment où les Grecs songeaient à la pause du week-end.

 Quelle sera leur réaction ?

Fabien Perrier

MECANOPOLIS

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Goldman Sachs poursuivi pour fraude, la Bourse dégringole

Le gendarme de la Bourse américaine reproche à la banque la vente de titres d’investissement liés à des crédits « subprime ». Le CAC 40 perd 2%.

La prestigieuse banque américaine Goldman Sachsest accusée d’avoir trompé ses clients en leur vendant des titres adossés à des prêts à risque, les fameux « subprime » à l’origine de la crise financière, un scandale qui pourrait éclabousser d’autres banques, notamment en Europe.

Le titre Goldman Sachs (-12,02 % à 162,12 dollars vers 17h00 GMT) a immédiatement dévissé à cette annonce, entraînant dans sa chute l’ensemble des valeurs financières à Wall Street.

L’hémorragie s’est rapidement étendue à l’Europe, lorsque les autorités boursières américaines ont indiqué que leur enquête se poursuivait et ont éludé une question sur la possibilité que Deutsche Bank soit à son tour visée.

Pour l’heure, la plainte de 22 pages déposée par le gendarme de la Bourse (SEC) devant la justice civile ne vise que Goldman Sachs et l’un de ses vice-présidents, le Français Fabrice Tourre, pour une affaire évaluée à plus d’un milliard de dollars.

La suite ici:

 http://www.lexpansion.com/economie/actualite-entreprise/goldman-sachs-poursuivi-pour-fraude-la-bourse-degringole_230506.html#xtor=AL-189

 

Étiquettes : , , , , , , ,

La france est à sec !!!

SCOOP: CRISE SYSTEMIQUE EN FRANCE, VOICI LES PREUVES
du 12 au 14 avril 2010 : Notre lecteur Mr Percepied, que je connais, m’a livré un témoignage intéressant sur le profond mysticisme qui s’est emparé des banques pendant la période de Pâques:

 « Il y a peu, j’ai emménagé dans un charmant petit appartement à Alfortville et jeudi 1er avril devait être mon premier jour de paiement du loyer. Étant à la Banque Postale et connaissant leur remarquable « rapidité » je vérifiai que le virement automatique fût bien effectué. A mon grand soulagement, le virement de 650€ fût effectif au 1er avril, sans parler du 0,98 euro de frais pour virement automatique, prélevé à CHAQUE virement… Je m’en allai donc travailler l’esprit libre!
Ce fût sans compter sur la propriétaire qui, une semaine plus tard, me téléphona paniquée pour me demander pourquoi le virement n’a pas été fait. Interloqué je lui affirmai que mon compte a bien été débité. Dépités, nous vérifiâmes ensemble que je ne me trompais point de numéro de compte… Non… Elle décida d’appeler son banquier et me donna ensuite la version de son bankster… Il semblerait que, en période de Pâques, les transactions soient tout simplement stoppées pendant plusieurs jours car trop nombreuses
 » (note: le banquier prend notre lecteur pour un crétin, rappellez-vous, vers chaque 20 décembre, Carte Bleue fait un communiqué pour expliquer qu’elle a battu son Ne record de transactions lors des courses de Noël) « Mais bien sûr, suis-je bête! Pendant les périodes de Pâques, les banques sont aussi en fête ! Logique ! Maintenant j’aimerais savoir où mon loyer est passé pendant ces quelques jours ?!? Débité de mon compte, mais pas crédité sur le compte du propriétaire.« . Etant donné que le Christ est mort vendredi dernier et revenu à la vie 3 jours plus tard, par respect pour son travail, les banquiers ont parqué toutes leurs liquidités à la Banque du Saint Esprit pour la rémission de leurs péchés et sans doute de ceux du Vatican. C’est leur semaine sans. Vous avez aussi remarqué que pendant la même période, il y a eu:

    1) 400.000 chômeurs n’ont pas été virés par la BNP. Là aussi, l’argent des chômeurs a eu une extase mystique qui a duré… une semaine! Certaines infos me disent d’ailleurs qu’il s’agit de bien plus que de 400.000 personnes, et qui elles non plus n’ont pas été payés le 1er avril, ni le 6, mais bien le 7 ou le 8 avril, c’est à dire J+8 !
    2) La BNP a caché le fait que les retraités non plus n’ont pas été virés au 1 avril!. L’info a été donnée par France Info, merci à Mr Martin, puisque 1.200.000 retraités ont aussi été victimes de ce pseudo « bug ». Et il y a d’autres catégories.
    3) Admirez comment la BNP réussit à ne pas prévenir les retraités, et cela même après le coup des chômeurs!!!
    4) Ce bug n’en est pas un. IL EST IMPOSSIBLE QU’IL Y AIT AUTANT DE PANNES surtout dans l’informatique bancaire où tout fonctionne en systèmes redondants.
    5) Mais voyez ce mail d’une lectrice de Tours, et à priori elle n’a aucune raison de nous raconter des histoires: « Je suis allée à la Poste principale ce matin, et un petit panneau est posé â l’entrée indiquant qu’on ne peut retirer plus de 1.500 euros à partir de 12H00« .

La conclusion, eh bien, est très simple: les comptes de la France sont à sec (voir plus bas), mais il s’agit de cacher la vérité aux Français, et ici la BNP a accepté manifestement de servir de prétexte. D’ailleurs d’autres lecteurs, comme Mr Martin, sont arrivés à la même conclusion que moi avec l’histoire des retraités:

 « Début mars BNP n’a pas versé les allocations de 400.000 chômeurs certes, mais aussi les retraites de 1.200.000 retraités. 1.600.000 personnes x 1.000 € (moyenne minimum) = 1.600.000.000 euro minimim de liquidités disparues pendant plus d’une semaine… Ca sent la crise systêmique« .

 En effet, sachant que le montant moyen serait plus dans les 10 milliards d’euros. Pourquoi les banques de Wall Street se font elles des prêts pendant une semaine à chaque fin de mois, à votre avis ?
Tirez les conséquences. Les banques françaises jouent le même jeu que les 18 banques US, qui, en fin de mois, se font des virements massifs dans une intense charge de cavalerie.

Cavalerie = armée de banquiers sans le sou, montés à cheval qui se font des virements entre eux.

 

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2010

Un conseil,arrétez de regarder TF1 et les autres qui vous rabâchent que tout va bien et que  la reprise est là,comprenez que l’on vous cache la vérité pour ne pas créer de panique !!!

Et encore merci à Pierre pour son travail d’information.

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 avril 2010 dans La france est à sec !!!

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Faillite des états par Paul Jorion.

Paul Jorion, 9 avril 2010 :

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Usure: confession d’un assassin économique

JOHN PERKINS Confession d’un assassin économique.

Quand on regarde cette vidéo, on comprend une bonne fois pour toutes pourquoi les intérêts , l’usure est interdite en islam.

John Perkins explique tres clairement et dans le détail le processus de controle et de dominations des etats et des peuples grace à la dette.

Je vous laisse juger par vous même.

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 mars 2010 dans Assassin économique

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Revue de presse internationale de Pierre Jovanovic.

Bonjour à toutes et à tous,

Il est un fait que tout ne nous est pas dit sur TF1,France 2,etc….

Pour cette raison et pour que vous vous fassiez une petite idée de ce qui se passe au 4 coins de la planéte sur le plan politicofinancier,chaque semaine,je déposerais la revue de presse de Pierre Jovanovic,qui nous fait part des différentes dépeches et articles  parus dans la presse internationale.

On pourra s’apercevoir que bien des choses sont occultées par les médias traditionnels par peur que le quidam des rues ne s’y intéresse de trop prés et enraille la machine mondialiste car il ne faut surtout pas que le mouton ne fasse autre chose que brouter et se faire tondre!

De toutes façon ils vous disent que tout va bien,alors pourquoi ne pas les croire!

Malheureusement la réalité est toute autre,des centaines voir des milliers de chomeurs de plus chaques semaines qui passent et ce dans tous les pays du monde,les banquiers vampires qui continuent à spéculer sur notre dos en faisant gonfler la bulle de la dette,j’en passe et des meilleurs…..

radio ici et maintenant jovanovic

Voici un ridicule apperçu des morts par chaos social:

IBM: 2.500 personnes
US Postal Service 30.000 personnes
Vattenfall Suède 1.500 personnes
L’arrêt de la Navette Spatiale: 23.000 personnes
Labo Pharmaceutique Exelixis, 270 personnes
McAfee: 100 personnes
Metso Finlande 115 personnes
Jackson Health System: 4.487 personnes et 2 hopitaux fermés
Vodafone Londres 500 personnes
Bombardier Canada 140 personnes
XenoPort Inc. 111 personnes
Comanche County Memorial Hospital 56 personnes
Chaîne d’épiceries Shaw’s Grocery Stores 1.000 personnes
Kraft 150 personnes
RAMTECH Support Services facility at Letterkenny Army Depot 200 personnes
Cintas Corp. 60 personnes
Eastern Maine Medical Center 50 personnes
Kingsburg District Hospital 50 personnes
BAE Systems in Butler County 100 personnes
Eurocopter Canada 34 personnes
J.Oksam Steel Canada: 20 personnes
Fremont-Rideout Health Group 185 personnes
New Jersey Transit 200 personnes
Cummins Inc Columbus 194 personnes
Montclair School District NJ 60 personnes
AstraZeneca Wilmington 550 personnes sur 2 ans
Emerson Hartselle plant 500 personnes
Watts Bar Nuclear Plant 600 personnes
Noranda Aluminum 89 personnes
Flagstar Bank Jackson MI 50 personnes
Trucker YRC 200 personnes
Caesars Casino Canada 45 personnes
Rouses Point Pfizer facility 130 personnes
IBM Australie 800 personnes

Illinois School District: 13.000 personnes
University System of Georgia 4.000 personnes
Elk Grove Unified School District: 1.000 personnes
Los Angeles Unified School District 4700 personnes ? suite
Desert Sands Unified School District 189 personnes
Ville de Yonkers 900 personnes
North East Independent School District Texas 100 personnes
South Carolina State 295 personnes
Ville de Phoenix 520 personnes
Ville de Buena Borough 16 policiers
Walnut Valley Unified School District, 84 personnes
Perrysburg School District 50 personnes
Oceanside Unified School District 200 personnes
Ville d’Annapolis 33 personnes
Sacramento City Unified School District: 430 personnes
Vacaville Unified School District, 87 personnes
Kansas Schools District environ 5.000 personnes
Twin Rivers Unified School 400 personnes
Banning School District 55 personnes
Hemet Unified School District 145 personnes
Ville de Stafford Township 5 policiers
Ville de Monticello 8 policiers

BBC, 600 journalistes, techniciens
Gatorade, boisson, 200 personnes
Sony Alabama, 320 personnes
Jones Apparel ferme 265 boutiques !!!
Kmart ferme 13 supermarchés
Casino MonteLago de Las Vegas, 170 personnes
Air Canada: 1.090 personnes en vue
Atmel (en France) vendu aux Allemands de LFoundry avec 160 licenciements obligatoires sur 700 salariés
La poste Danoise et Novégienne: 2.000 personnes via AB Scandinavia
Chantiers Davie, Canada, 250 personnes
Bank of New York, Belgique, 199 personnes
Papetière White Birch, Canada: 1100 personnes
Hôpital d’Ottawa: 190 personnes
Shuttle Retirement: 23.000 personnes
(AIG a viré 20.000 personnes en 2009)
Go Travel Voyages Canada, Arrêt
Sony DADC, 160 personnes
Davie Yards Canada, 1.600 personnes
Union Bankshares and First Market Bank: 72 personnes
Aer Lingus, 1.100 personnes
Ford Motor Credit Business, 100 personnes
Muni May Transit, 170 personnes
Jackson Memorial Hospital, 1.000 personnes
Pratt and Whitney Connecticut, 163 personnes
Pendragon Cars 190 personnes
Monster Worldwide, 200 personnes
Boeing Puget Sound Area, 527 personnes
Goodrich 60 personnes
Bunge, 100 personnes
Continental Airlines, 600 personnes
Innovative Consultants, 287 personnes
Consol Energy, 157 personnes
Sallie Mae, 700 personnes ?
(GE a viré 19.000 personnes en 2009)
Jewel Osco Chicago Supermarket, 110 personnes
AAA ferme 10 bureaux, 100 personnes
Girard Medical Center, 100 personnes
LyondellBasell, Italie, 120 personnes
Chase Bank, 247 personnes
Blockbuster, 150 personnes
Ethan Austin Shops, 114 personnes
Norwood San Antonio, 345 personnes
Sitel Port Arthur, Call Center, 253 personnes
Everett Warehouse, 170 personnes
Hard Rock Café Sacramento, ferme
Prospect Harbor Maine Sardine, 128 personnes
Downer Grove Center, 200 personnes
Gunite Elkhart, 225 personnes
Semperian, 170 personnes
Computer Sciences, 79 personnes
Franklin Electric, 50 personnes
Walton Construction, 70 personnes
Palm Harbor Homes, 110 personnes
Diamond company Hearts, 120 personnes
Twin Rivers Foods, 485 personnes
 
Etat de Louisiane, 3.000 postes risquent d’être supprimés en 2011
New York veut fermer 100 parcs municipaux
La ville de Taylorsville, Utah, veut fermer ses tribunaux
Ville de Springfield, 100 personnes
Conté de Milwaukee, 76 personnes
Murrieta Valley School District, 175 enseignants
Chicago Public Schools, 500 personnes
La mairie de Las Vegas veut virer 171 personnes
Torrance Unified School District, 110 personnes
Chula Vista Elementary School District, 459 personnes
Le New York City Transit Agency, 1.000 personnes
Etat de Georgia, jusqu’à 5.000 personnes
Dothan City Schools, 150 personnes
San Francisco Ca School Teachers: sans doute 900 personnes
DeKalb County School System va fermer 12 écoles en Georgie
Santa Monica-Malibu Unified School, 90 personnes
Jersey City, 279 personnes
Ville de Phoenix 300 personnes dans les centres sociaux
Sacramento County, 111 personnes

– Topeka Kansas Zoo 6 personnes
– Tribunal de Los Angeles Judge 300 personnes
– Le Maire de Los Angeles demande 2000 licenciements
– Région de Birmingham, Angleterre, 2.000 personnes
– Région de l’Alberta, Canada, 800 personnes
– Ville d’Oklahoma 37 personnes
– Ville de Memphis 500 personnes
– Pannon GSM 250 personnes
– Detroit: 40 écoles ferment !!!
– Long Beach Unified School District, 754 personnes
– Lake Elsinore schools, 200 profs
– Waynesboro School, 16 personnes
– Nevada Joint Union High School 22 personnes
– Bedford County Schools, 100 personnes
– Sylvan Schools 50 personnes
– San Juan Unified School 616 personnes
– Dearborn Michigan School, 50 personnes
– Jordan School District 500 personnes
– Robbinsdale School 29 personnes
– Austin School 114 personnes
– Oswego School 80 personnes
– Louisiana Community and Technical College 100 personnes
– Syracuse School, 120 personnes
– RSU School Board, 30 personnes
– Newport-Mesa Unified School 100 personnes
– Vestas America 114 personnes
– Empire Aero Center, 209 personnes en mai
– Patriot Industries Kentucky 80 personnes
– Android Industries 138 personnes
– Boston Scientific, 1.300 personnes
– St. Alexius Hospital 268 personnes
– Ethel Austin, 469 personnes
– Textron 350 personnes
– First Community Bank 25 personnes
– AbitibiBowater UK 163 personnes
– Bank of Scotland 750 personnes
– Boston Scientific’s Ballybrit Industrial 175 personnes
– West Corporation, Omaha Nebraska, 193 personnes en mars
– Jones Apparel ferme 265 boutiques
– MDS Pharmaceutique Montréal fait faillite, 225 employés en dépression
– Imprimerie Transcontinental, Canada, 50 employés, merci à Mr Naud
– « Le nombre de demandeurs d’emploi en informatique a progressé de +58% en un an selon le Munci (l’Association professionnelle des informaticiens), pour atteindre un total d’environ 30.000 chômeurs (soit 6,5% de la profession). Cette progression est trois fois supérieure à celle constatée sur l’ensemble du marché du travail (+18,5%) sur la même période« …

– SAS compagnie scandinave, 700 personnes
– Ritz Carlton Hotel, Las Vegas Lake, 400 personnes
– Cadbury, 400 personnes
– Continental Plastics, 90 personnes
– Trans State Airlines, 150 personnes
– UPS, 300 pilotes suspendus
(- Opel, 8.000 personnes, liste finale)
– Cattles, 400 personnes
– BAE body armor, 173 personnes
– Boston Estate, 175 personnes
– Chicago Transit, 1.000 personnes et 9 liaisons de bus supprimées
– Exeltech Canada, 400 personnes en stand by: « Malgré un carnet de commandes bien rempli, l’entreprise s’est placée sous la protection de la loi sur les faillites… ExelTech est la troisième plus importante entreprise d’entretien d’aéronefs au Canada. Après leur mise à pied, la semaine dernière, les employés ont eu la surprise de constater que les institutions financières leur avaient retiré les payes qui venaient de leur être versées automatiquement. L’entreprise leur doit donc maintenant 4 semaines de salaire« . Merci à Isabelle, lire ici.
– Dartmouth College, 38 enseignants
– Mapa Spontex, 132 personnes
– Nokia Finlande, 285 personnes
– Leitch Pastoral Group, 200 travailleurs à temps partiel
– Consumers Energy, 80 personnes
– Fashion Star, 70 personnes
– Creekside Mushrooms, 300 personnes à mi-temps virées
– US Post, 550 emplois supprimés, certains transférés
– Mairie de Montréal: « La mairie de Montréal veut louer l’expertise des policiers aux autres corps de police et au privé afin de combler un déficit. Cela inclus les laboratoires, l’écoute électronique, équipement, enquêteur et escorte policière) »

– EMI Music, entre 500 et 800 personnes en mars (en plus des 3.000 de janvier 2008)
– Ville de Los Angeles, 650 personnes
– Beverly Hills Unified School, 20 profs
– Piper-Heidsieck à Reims supprime 25% de ses effectifs en raison d’une baisse de 42% de son chiffre d’affaire depuis mars 2009.
– Orange County Sheriff, 24 policiers
– Accomack County, 6 policiers
– Massachusets, service des routes, 250 morts
– Services de l’enfance de l’Indiana, 75 personnes
– Usine de Stanley-Bostitch d’East Greenwich, 165 personnes
– Usine de CBI, 250 ouvriers
– Maquillages Schoeneman, 57 personnes
– University of Westminster GB 150 enseignants
– University of Leeds GB, 700 enseignants
– University of Sheffield GB, 340 enseignants
– University of Hull GB, 300 enseignants, lire ici.
– GMC à Charlotte, 115 personnes
– DAL Global Services du Philadelphia Airport, 385 personnes
– Alvord schools, 128 profs
– Wayne County dans le Michigan, 200 morts
– Bay Shipbuilding Marine, 116 ouvriers
– Wellpoint Ashwaubenon, 111 personnes
– Les deux principales stations de ski Whistler et BlackComb dans lesquelles se dérouleront les JO de Vancouver sont en faillite, lire le Vancouver Sun, merci à Mr Corbet: « Intrawest, propriétaire des 2 stations Canadienne est en faillite. Une procédure de saisie à été entamé il y quelques jours par leur principal créanciers le fond d’investissement Fortress Investment. Selon les dires, Whistler et BlackComb pourraient être mise en vente aux enchères à New York le 19 Février, en plein milieu des Jeux! »
– 40.000 à 50.000 emplois menacés chez les équipementiers automobiles selon cet articles des Echos, signalé par Mr Ruaux.
– La Citi a pris une mesure radicale pour tenter d’arrêter la fuite du à ses activités de banque commerciale en Espagne. American Financial Group a proposé aux syndicats le licenciement de 195 des 275 employés de sa division crédit à la consommation, 70% de la population active.

– Palm Beach County, au moins 1.600 enseignants
– Republic Airways, 175 personnes
– Aetna Insurance, 625 assureurs
– Ville de Flagstaff, 20 pompiers
– Etat du Missouri, 120 personnes
– Corona-Norco School District, 400 enseignants
– Mamaroneck School District, 54 enseignants
– Versace, Italie 350 personnes
– Parquets Armstrong Hardwood, 260 personnes
– Luminaires Lithonia, 500 personnes
– Shell, 1.000 personnes de plus
– Johnson Control, automobile, 320 personnes
– Grammer Allemagne, 240 personnes
– Ecoles de Coachella, 100 profs prévus
– Orange County Transportation Authority, 130 personnes mises à pied
– Community Hospital, Monterey Peninsula, 167 personnes
– Le célèbre King’s College de Londres, 205 enseignants
– Diebold Credit Cards, 350 personnes
– Hopital Louisiana State University, 144 personnes
– GMAC Financial, 554 personnes
– Wal-Mart Bentonville, 300 personnes
– Région des Asturies, Espagne: 80,925 sans emplois
– Movie Gallery, location de dvd, en faillite et ferme 760 magasins
– Game Crazy ferme 200 boutiques de plus
– Swisscom prévoit de supprimer jusqu’à 600 emplois
– Jabil Circuit (composants pour le Blackberry), 1500 morts au Mexique
– La chaîne des Cinémas Fortune, Canada ont fait faillite
– En Belgique, 808 entereprises ont fait faillite en janvier 2010. – Les faillites au tribunal de commerce d’Angers ont explosé (+40%).

– Gov Phil Bredesen Nashville, 1.000 fonctionnaires
– DST Systems Financial, 700 personnes
– Ashtabula County Sheriff, 27 policiers
– Lincoln County Sheriff, 6 policiers et baisse des salaires pour les autres
– Maine Township Collège, 137 profs
– Riverside school, 160 profs
– Steelcase Gaines Michigan, 140 salariés
– Namco Bandai Japon, des jeux vidéà, 600 morts
– Sony Pictures Entertainment, 450 morts
– PNC Financial Cleveland, 58 morts
– Florida Centres du Sang, 42 vampires
– Sun Microsystems, 197 morts en mars
– Coca-Cola, usine de Jonesboro, 110 morts et 40 délocalisés.

    – Glaxo Smith Kline: 4.000 personnes (de plus !!!)
    – Ville de New York: 4.300 personnes à sabrer
    – Harleysville National Bank: 300 personnes virées
    – CBS news: 100 journalistes et techniciens virés
    – CompuCredit: 174 personnes
    – la U.S. Bank de l’Illinois: 261 personnes virées
    – Bank of America: 90 personnes
    – Univerisité de l’Indiana: 108 personnes
    – Cincinnati Bell: départs achetés à 900 personnes
    – Electric Boat: 434 morts
    – Barclay Card Delaware: 150 morts
    – Worldcolor, ex QuebecorWorld, licencie 200 personnes (mais ça c’est du 19 janvier, j’avais oublié, merci aux lecteurs).
    – ATK Utah 380 personnes
    – Capital Region International Airport, 4 policiers
    – Virginia State Education Group: plus de 1000 personnes à venir
    – Borders US: 124 personnes
    – des centaines de PME en France…

Et pour toutes les autres infos,voir ici:

Revue de presse écrite: http://www.jovanovic.com/blog.htm

Revue de presse vidéo du 7 Avril 2010: 

http://videos.rim952.fr/

En passant et à tous ceux qui visitent cette page du blog,si vous voulez que cette revue de presse,vu son importance quand à la qualité des infos émisent,puisse durer dans le temps,vous pouvez la soutenir en faisant un don directement sur la page de l’adresse ci-dessus,ce serait vraiment sympa pour eux,merci  🙂

 

 
4 Commentaires

Publié par le 11 février 2010 dans REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :