RSS

Archives de Tag: états-unis

Oui il y aura une guerre mondiale voici pourquoi!

 

Oui, il y aura une guerre mondiale, voici pourquoi

Bonjour
 
Sur ce blog, pour informer et pour alerter, je me fais souvent l’écho de nouvelles alarmistes. Ma principale préoccupation est la guerre. Il ne s’agit évidemment pas de faire peur, mais d’inciter à se préparer, au moins psychologiquement, sinon matériellement. Est-elle évitable ? L’un de mes Lecteurs, Observeur (il contribue aussi à ce blog en me recommandant des articles), blogueur très bien informé, est catégorique: Il n’y aura pas de guerre, et surtout pas nucléaire. Tant mieux !

 
 
 
D’emblée, je le dis clairement: Je suis d’accord avec la plupart de ses arguments. Oui, il ne devrait pas y avoir de guerre mondiale, encore moins nucléaire. « Ils » ne sont pas fous ! L’économie mondiale friande de pétrole en pâtirait trop, et l’air deviendrait irrespirable. Et puis, Russie et Chine veillent au grain. Ou à la paix ! Nous serions tous plus ou moins condamnés, à terme, si nous faisons la folie de provoquer une guerre mondiale nucléaire.

 
Oui, mais justement, les Maîtres du monde, les Décideurs, sont « fous », ce sont des psychopathes vivant dans une bulle, complètement coupés du réel et surtout insensibles à la souffrance d’autrui. Ils ne les ont jamais expérimentées, d’ailleurs, pardi ! Et puis, il est vrai qu’il y a des Sages un peu partout, et ce fût le cas lorsque Bush, englué en Irak, envisageait déjà de s’embourber en Iran: Des généraux américains, plus réalistes, plus pragmatiques, ont dit non. Sage décision ! Sans eux, depuis deux ans le monde serait en voie de dislocation…
 
Oui, mais les Sages sont confrontés à des puissances occultes qui font peu de cas des peuples, du long terme, des générations futures, et qui sont prêtes à tout pour que leurs portefeuilles soient plus épais encore, quitte à sacrifier les citoyens du monde entier, quitte à piétiner les règles les plus élémentaires de prévoyance. A leur façon, enfermées dans un cocon, elles font preuve d’irresponsabilité. 
 
Perversité du capitalisme: Continental

 
Oui, mais le capitalisme a sa logique propre, et il se nourrit du travail et des sacrifices consentis par les citoyens. Nous en avons une illustration terrible aujourd’hui même. Pour être sûrs de conserver leur travail – le chantage à l’emploi marche toujours lorsque le volet du chômage est sciemment important -, les salariés de Continental, entreprise pourtant rentable, ont accepté l’impensable: Une diminution de salaire, des primes revues à la baisse, un intéressement moins intéressant, des heures supplémentaires… bref travailler plus, pour gagner moins, le slogan de campagne de Sarkozy à l’envers. Joyeux lendemains ! Sans parler des suppressions de postes d’intérimaires.
 
La peur est l’alliée des chefs d’entreprise sans scrupules. Et tout ça pour quoi ? Cinq ans d’emplois garantis. Garantis ? Voire… Et après ? Eh bien après, le manège recommencera, nouvelle baisse de salaires, heures supplémentaires, etc, ou délocalisation dans un Etat où l’on travaillera pour cent euros, tandis qu’au pays, la famille abandonnée se disloquera… Elle est pas belle, la vie ? Comme dit régulièrement la télé du bonheur FR2, toujours à la pointe de la désinformation et de la propagande radieuses.
 
Bref, le capitalisme n’a pas de scrupules. Les gens, saturés d’hochets divers  – renvois de Roms, interdiction de burkas, ou composition d’équipes sportives, liste non exhaustive -, oublient que le capitalisme est leur ennemi. Mais le capitalisme, lui, ne les oublie pas. Et si les « gens d’En-Bas » ne consomment plus assez, s’ils se rebellent, s’ils ne se plient pas à la dégradation constante de leur niveau de vie, s’ils osent revendiquer le maintien de protections sociales ou de services publics, paf ! Une bonne guerre et les affaires redémarrent, les industriels de la Reconstruction font de juteux profits, et tous les industriels de mort, les charognards sont là pour tirer parti du malheur des peuples. Dick Cheney en Irak, par exemple, ça vous dit quelque chose ? Même pas d’appel d’offres. L’ami de Bush a tout raflé… Elle est pas belle, l’Amérique, hein, FR2 ? Encore récemment, ils célébraient les héros revenant d’Irak, la démocratie made in USA… FR2, pour moi chaîne au service d’Israël, détient la palme de la désinformation et de la propagande ! Passons…

 
Israël a des démangeaisons…

 
Oui, mais… donc, admettons que les généraux freinent l’ardeur des Décideurs, que le capitalisme ait peur de manquer de jus, ou de pétrole, que les Maîtres du Monde retrouvent la raison, que le sens de la responsabilité devienne la chose la mieux partagée, reste Israël. Et là, ce n’est pas la grande inconnue. Comme son cousin germain, son alter-ego US qui, lui, se nourrit de l’industrie de guerre, Israël a apprivoisé le militaire. Au point, si je ne m’abuse, que ses citoyens masculins fassent trois ans de service militaire, et ses citoyennes féminines, deux ans de service, et tant pis pour la féminité. J’avais publié sur R-sistons un texte, écrit par une citoyenne juive, disant qu’elle en avait assez de voir les Israéliens mettre au monde de futurs militaires (c’est un euphémisme).
 
Israël, donc, soigne sa sécurité en semant l’insécurité, et même un peu partout, pourquoi se limiter, bref l’Etat oublie de traiter les causes en choisissant une politique juste, acceptable par tous, et il se complaît à faire des guerres. C’est presque une raison de vivre, ou de mourir, en tous cas un passe-temps. Il lui en faut  régulièrement. Et quand il n’y a pas de guerre en vue, il en invente une. C’est un don ! Chacun ses dons. Bref, Israël sans guerre n’est plus Israël. Et il se délecte à l’idée de se mesurer à l’Iran ! Tant pis pour les conséquences, on verra après, de toutes façons le peuple « Elu », si bien élu, vaincra. Allez sur les forums de ses citoyens ! Encore récemment, j’ai eu un soldat de Tsahal « aux trousses », dans un forum. Pas du tout d’accord avec moi, le bougre ! La paix, non, non, vraiment non. Et j’ai été aux prises avec les partisans d’Israël qui tous, en France ou ailleurs, vantaient les bienfaits des guerres et surtout de celle contre l’Iran. Allez sur un forum ! Et constatez vous-mêmes comme ils brûlent d’en découdre avec l’Iran, et même avec le monde entier. Ce sera pour vous une expérience mémorable, je vous le garantis.
 
Et alors, vous croyez qu’ils vont rester sans guerre, vous ? S’ils n’en ont pas, ils la trouvent, ou ils la provoquent. Ils la veulent ! Rien ne remplace le plaisir d’une guerre, pour eux, surtout si elle est gagnée. C’est un sport national ! Après tout, ils ont, prétendent-ils, la meilleure armée du monde, quel exploit – la pacifiste que je suis exulte ! -, et ils en sont si fiers, elle est si éthique, hein, puisque Tsahal le proclame partout. Les Palestiniens ne sont pas d’accord, mais tant pis, ou tant mieux. Passons. Vous croyez qu’ils ne vont pas tout faire pour l’avoir, « leur » guerre ? Et l’Iran est le dernier os à ronger pour dominer définitivement la région avec leur clone américain….
 
Est-ce que leurs dirigeants auront, eux, la sagesse d’empêcher l’irréparable ? Ceux qui ne sont pas en prison  – la corruption est l’industrie la plus répandue, là-bas – ou à l’agonie, sont au Pouvoir. Et qui sont-ils ? Diable ! Les plus extrémistes, les plus fascistes, les plus réactionnaires, les plus va-t-en guerre, les plus fanatiques de leur Histoire pourtant bien pourvue sur ce plan-là. Donc, il n’y a rien à attendre de ce côté. Et moi, mais ce n’est que moi, je dis qu’ils ne seront pas heureux tant qu’ils n’auront pas leur guerre contre l’Iran. Le Prix Nobel Obama n’est pas d’accord ? Ils partent tous seuls. Et les bons zamis américains suivront, c’est ça l’amitié. Tôt ou tard, ça arrivera, non ?

 
Y aura-t-il un Chirac pour s’interposer ? Las, on a Sarkozy, tout un programme ! Eh oui, nous avons notre Bush, l’un est parti, l’autre est arrivé. En France. En France, chez nous ! Vous ne rêvez pas ! Et à côté de l’énergumène en question, les Israéliens sont des enfants de choeur ! Et il pousse à la guerre, le bougre, il aime ça, les bastons, comme ses amis Texans… Olé ! On a notre cow-boy ! La diplomatie, non ! On ne cause pas, on dégaine le colt. C’est simple, très simple. On ramassera les cadavres après, et au passage les riches pourront se servir en organes pour leurs propres (propres ?) transplantations…
 
Tiens, à propos de Sarkozy, Fidel Castro se demande ce que va devenir la nucléaire aux mains d’un « fou » comme ça… Ce n’est pas moi qui le dit, je n’oserais pas, surtout pas ! Je respecte les Présidents, moi ! Même celui-là… comment pourrait-il en être autrement ? Au temps de Big Brother, la France frondeuse est reléguée dans les livres de Victor Hugo… Alors, je suis sage comme une image ! Ou presque…

 
Bref, il ne faut pas compter sur Sarkozy pour freiner les ardeurs de ses amis ultra-sionistes. Au contraire, il pousse à fond, le bougre ! On va l’avoir, la guerre, hein, un joli feu d’artifice ! On s’amuse comme on peut. La guerre-jeu vidéo. La guerre-drone. On n’arrête pas le progrès ! On ratisse large, maintenant…
 
Donc, Observeur pense qu’il n’y aura pas de guerre, et surtout pas nucléaire, moi je pense qu’à un moment ou un autre, Israël ne pourra plus freiner ses ardeurs, et que l’oncle Sam emboîtera le pas.
 
Alors, partiront, partiront pas ? Les paris sont ouverts…
 
Eva ne R-sistons pas au plaisir de pourfendre la guerre, hein ?

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-guerre-ou-pas-debat-les-africains-et-l-occident-le-vrai-chavez-57077928.html

 
16 Commentaires

Publié par le 18 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Un banquier suisse annonce la fin de l’euro!

Article placé le 20 mai 2010, par Mecanopolis

Dans un incroyable entretien accordé hier au quotidien suisse La Tribune de Genève, Alexandre Wohlwend, patron d’Arabesque Wealth Management, est convaincu que l’euro ne survivra pas à la crise actuelle. Mieux que ça, il confirme nos prévisions les plus sombres sur les évènements en cours : pour que la monnaie unique se maintienne, il faudrait aligner au même niveau toutes les économies des pays de la zone euro, ce qui est exactement ce que le pouvoir autoritaire européen est en train de mettre en place avec la mise sous tutelle des Etats concernés.

S’exprimant sans langue de bois, M. Wohlwend explique également que « les États-Unis ont planifié et souhaité la création de l’euro, avec la complicité de la Communauté européenne, pour contaminer l’Europe avec leur concept de mondialisation ».

Comme cet entretien n’est pas disponible sur le site internet du quotidien, nous en plaçons ci-dessous les principaux extraits, ainsi que le fac-similé de la version imprimée.

Mecanopolis

TDG19052010

Alexandre Wohlwend à La Tribune de Genève (extraits) :

 Je considère que la constitution de l’Europe autour de la monnaie unique est un non-sens politique, économique et culturel. L’Histoire à montré que toute monnaie plurinationale est vouée a exploser s’il y a des déséquilibres dans les économies qui la partagent. (…)

L’euro n’échappera pas à la règle car les différences culturelles et économiques en Europe son énormes. La crise grecque n’est que le premier symptôme. (…)

Cela pourrait être très rapide. J’estime qu’avant cinq ans les pays européens auront largement commencé à se retirer de la zone euro. (…)

[Le plan de 750 milliards est] une fuite en avant. (…) L’Europe est euphorique car elle est droguée à la dette. Cette solution ne fait qu’augmenter la dose de la drogue en créant encore plus de dettes ! Tout cet argent sera finalement ponctionné auprès des contribuables, ce qui risque d’entrainer une crise sociale importante. (…)

Ce sont les États-Unis qui ont planifié et souhaité la création de l’euro, avec la complicité de la Communauté européenne, pour « contaminer » l’Europe avec leur concept de mondialisation et de profits maximum à court terme. Le problème, c’est qu’ils ont créé un endettement abyssal et démantelé leur industrie, rapidement imités en cela par les États européens. En outre, depuis qu’ils ont séparé le dollar de l’étalon-d’or, ils ont créé de la monnaie à tout va, jusqu’à faire baisser de 98% la valeur du billet vert par rapport à l’once d’or. Le dollar est lui aussi moribond et la disparition de l’euro lui profitera en lui permettant de rester momentanément en vie. (…)

Avec 2200 milliards de dollars que la Chine détient en bons du Trésors américains, chaque chinois possède une créance virtuelle de 15′000 dollars envers les États-Unis. Pour l’instant, il n’est pas dans l’intérêt de la Chine de voir chuter la monnaie américaine ; elle continuera donc à augmenter ses réserves en bons du Trésors, qu’elle finira par utiliser pour acheter des pans entiers de l’industrie américaine. Et fera vraisemblablement de même, dans la foulée, avec les pays occidentaux si ces derniers ne se protègent pas par un retour à leur souveraineté monétaire et territoriale, visant à la reconstruction 

d’un tissu industriel, seul gagnant d’une stabilité économique à long terme.

Propos recueillis par Emmanuel Barraud, pour la TdG

http://www.mecanopolis.org/?p=17244

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Marée noire: plus de 600 espèces animales dont le pélican brun menacées

LA NOUVELLE-ORLEANS (Etats-Unis) – Plus de 600 espèces animales, en particulier le pélican brun et une tortue des mers déjà en danger, sont menacées par la nappe de pétrole qui s’étend dans le golfe du Mexique, après l’explosion d’une plateforme pétrolière exploitée par BP, ont affirmé des experts.

Les biologistes avaient des craintes particulières, à cette époque de ponte, pour le pélican brun qui risque d’ingérer des poissons contaminés par le pétrole, mais aussi pour le pluvier, le sterne royal et le bécasseau, a déclaré le biologiste Robert Lover.

134 espèces d’oiseaux au total sont menacées, de même que 445 espèces de poissons, 45 mammifères et 32 reptiles et amphibiens –alligators, grenouilles et serpents des mers–, selon les autorités du Département de la vie sauvage et des pêches de Louisiane.

La migration d’une tortue des mers, dite Kemp’Ridley –une espèce déjà très en danger–, qui avait commencé, a été stoppée par la nappe de pétrole.

Le grand dauphin, le lamantin et différentes baleines risquent aussi d’être affectés de même que les coyotes, renards et ratons laveurs dont les habitats pourraient être pollués.

Enfin, nombre d’espèces de poissons et crustacés dans cette région où l’industrie de la pêche est très développée, sont menacées.

La nappe de pétrole, qui a la taille d’un petit pays (200 km de long, 110 de large), a déjà touché jeudi la presqu’île formée par le delta du Mississippi en Louisiane et menace désormais des dizaines de km de côtes jusqu’à la Floride.

Près de 200 bateaux se trouvent aux abords de la nappe, des dizaines de kilomètres de barrages flottants ont été déployés et près de quatre millions de litres d’eau et de pétrole ont été récupérés.

(©AFP / 05 mai 2010 10h21)

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

Marée noire: le sort de dizaines d’espèces animales inquiète les écologistes

LA NOUVELLE-ORLÉANS (Etats-Unis) – Des dizaines d’espèces animales sont menacées par la marée noire qui touche depuis jeudi les côtes de Louisiane (sud des Etats-Unis), parmi lesquelles dauphins, cachalots et tortues de mer, mettent en garde des défenseurs de l’environnement.

La marée noire provoquée par l’explosion et le naufrage d’une plate-forme pétrolière dans le golfe du Mexique qui déverse quelque 800.000 litres de pétrole par jour dans l’océan, selon des estimations, –et peut-être beaucoup plus– , annonce une catastrophe écologique majeure, selon ces spécialistes.

« Cette nappe de pétrole qui arrive pourrait décimer les groupes de dauphins à gros nez, dont certains ne comptent que quelques dizaine de membres », souligne Michael Jasny, expert de l’ONG Natural Resources Defense Council, interrogé par l’AFP.

Quant aux cachalots, ils ont sans doute déjà ressenti l’impact de la nappe de pétrole, selon ce spécialiste. Les femelles cachalots utilisent en effet les eaux du golfe du Mexique situées au sud et à l’est du delta du Mississippi pour y élever leurs petits.

Des poissons pourraient aussi disparaître de la région, souligne Doug Rader, spécialiste des océans à l’Environmental Defense Fund, une autre ONG.

« Près de la surface, la mer est comme une autoroute pour les larves qui suivent le courant vers les zones de frai situées plus loin », dit-il. « C’est dans cette zone de surface que le pétrole est le plus toxique et que les animaux sont le plus sensibles, et cela pourrait balayer toute une génération de vivaneaux, mérous et d’autres poissons », selon lui.

Les tortues de mer du golfe « vont venir pondre leurs oeufs sur la terre ferme et les bébés tortues vont devoir traverser ce pétrole pour gagner la mer », note de son côté Mark Floegel, de Greenpeace.

Par ailleurs, « les zones humides du delta du Mississippi sont les plus importantes du continent et c’est là que tous les oiseaux migrateurs nidifient actuellement », insiste Dean Wilson, conservateur du bassin de l’Atchafalaya, une zone de marécages à l’ouest du delta.

L’emblème de la Louisiane, le pélican brun, vient à peine d’être retiré de la liste des espèces en danger en novembre dernier. Or il fait partie des nombreux oiseaux qui traversent le bassin à la recherche de climats plus chauds et plongent dans les marais pour se nourrir du poisson qui y vit.

Même si les pélicans ne sont pas directement atteints par la marée noire, les plantes et les poissons qu’ils ingèrent seront inévitablement pollués.

Le premier oiseau mazouté a été capturé vendredi dans la zone polluée. Il s’agit d’un fou de Bassan, soigné par un centre spécialisé payé par British Petroleum, qui exploitait la plateforme.

Des équipes se tiennent prêtes à accueillir ses congénères dès qu’ils se présenteront, assure Heidi Stout, responsable d’un programme de sauvetage des oiseaux (Tri-State Bird Rescue and Research). Une fois récupéré, « chaque animal a droit à un examen physique, à des soins, et une fois qu’ils sont médicalement stabilisés par du personnel entraîné, nous les nettoyons avec du savon liquide et de l’eau chaude, selon une technique très particulière », explique-t-elle.

« Cette région a l’une des plus grandes concentrations d’écosystèmes marins sensibles au monde, et est étroitement dépendant des sociétés et de l’économie humaine », souligne Doug Rader, pour qui « cela fait naître le spectre de l’une des plus grandes catastrophes environnementales aux Etats-Unis ».

La nappe de pétrole provoquée par la fuite d’une plateforme dans le golfe du Mexique est au moins trois fois plus vaste que ne le montraient les estimations initiales, selon un chercheur de l’université de Miami (Floride, sud-est) s’appuyant sur des images par satellite.

Ces images ont été réalisées par un centre spécialisé dépendant de l’université de Miami, a indiqué à l’AFP Hans Graber, un chercheur travaillant pour cet établissement.

« D’après les dernières images satellitaires que nous avons reçues, la taille de la nappe est plus de trois fois supérieure » aux estimations précédentes, a déclaré ce spécialiste, qui dirige le Center for Southeastern Tropical Remote Sensing (CSTARS) de l’université de Miami.

Le 26 avril, la nappe recouvrait environ 2.600 km2, et le 29 avril elle avait atteint la taille de 9.000 km2, a-t-il dit, indiquant qu’il attendait de nouvelles images d’ici dimanche.

La nappe « grandit tout le temps, donc il est probable qu’elle soit déjà plus grande que ce que nous avons calculé », a-t-il dit.

(©AFP / 01 mai 2010 21h54)

Quand vont-ils arrêter de pomper cette merde?!!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 1 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :