RSS

Archives de Tag: coulée de boue

La Hongrie craint une nouvelle coulée de boue toxique

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a dit redouter une nouvelle coulée de boue rouge toxique s’échappant du réservoir de l’usine d’aluminium d’Ajka située à quelque 160 km à l’ouest de Budapest.

Le chef du gouvernement s’est rendu samedi matin dans le village de Kolontar dont les 800 habitants ont tous été évacués par crainte d’une nouvelle catastrophe.

« La nuit dernière, le ministre de l’Intérieur nous a informés que des fissures sont apparues dans la digue nord du réservoir, dont un coin s’est affaissé, ce qui rend probable un effondrement de toute la digue », a dit Orban lors d’une conférence de presse à Ajka.

Quelque 500.000 mètres cubes de boue rouge toxique pourraient alors s’échapper du réservoir. Cette nouvelle coulée serait plus visqueuse que celle qui a englouti trois villages lundi faisant sept morts et plus de 150 blessés.

Les dégâts financiers n’ont pas encore été évalués. Une zone de 800 à 1.000 hectares a été contaminée par cette coulée d’un million de mètres cubes de boue faite de déchets provenant du traitement de la bauxite et considérés comment hautement caustiques.

La coulée a détruit toutes formes de vie dans la rivière Marcal, la première touchée par la pollution, tandis que la présence de poissons morts a été signalée dans d’autres cours d’eau.

Les autorités hongroises affirmaient vendredi avoir écarté tout risque de catastrophe biologique ou environnementale dans le Danube.

Krisztina Than; Pierre Sérisier pour le service français
Le chef du gouvernement s’est rendu samedi matin dans le village de Kolontar dont les 800 habitants ont tous été évacués par crainte d’une nouvelle catastrophe.

« La nuit dernière, le ministre de l’Intérieur nous a informés que des fissures sont apparues dans la digue nord du réservoir, dont un coin s’est affaissé, ce qui rend probable un effondrement de toute la digue », a dit Orban lors d’une conférence de presse à Ajka.

Quelque 500.000 mètres cubes de boue rouge toxique pourraient alors s’échapper du réservoir. Cette nouvelle coulée serait plus visqueuse que celle qui a englouti trois villages lundi faisant sept morts et plus de 150 blessés.

Les dégâts financiers n’ont pas encore été évalués. Une zone de 800 à 1.000 hectares a été contaminée par cette coulée d’un million de mètres cubes de boue faite de déchets provenant du traitement de la bauxite et considérés comment hautement caustiques.

La coulée a détruit toutes formes de vie dans la rivière Marcal, la première touchée par la pollution, tandis que la présence de poissons morts a été signalée dans d’autres cours d’eau.

Les autorités hongroises affirmaient vendredi avoir écarté tout risque de catastrophe biologique ou environnementale dans le Danube.

Krisztina Than; Pierre Sérisier pour le service français
Le chef du gouvernement s’est rendu samedi matin dans le village de Kolontar dont les 800 habitants ont tous été évacués par crainte d’une nouvelle catastrophe.

« La nuit dernière, le ministre de l’Intérieur nous a informés que des fissures sont apparues dans la digue nord du réservoir, dont un coin s’est affaissé, ce qui rend probable un effondrement de toute la digue », a dit Orban lors d’une conférence de presse à Ajka.

Quelque 500.000 mètres cubes de boue rouge toxique pourraient alors s’échapper du réservoir. Cette nouvelle coulée serait plus visqueuse que celle qui a englouti trois villages lundi faisant sept morts et plus de 150 blessés.

Les dégâts financiers n’ont pas encore été évalués. Une zone de 800 à 1.000 hectares a été contaminée par cette coulée d’un million de mètres cubes de boue faite de déchets provenant du traitement de la bauxite et considérés comment hautement caustiques.

La coulée a détruit toutes formes de vie dans la rivière Marcal, la première touchée par la pollution, tandis que la présence de poissons morts a été signalée dans d’autres cours d’eau.

Les autorités hongroises affirmaient vendredi avoir écarté tout risque de catastrophe biologique ou environnementale dans le Danube.

Krisztina Than; Pierre Sérisier pour le service français
Le chef du gouvernement s’est rendu samedi matin dans le village de Kolontar dont les 800 habitants ont tous été évacués par crainte d’une nouvelle catastrophe.

« La nuit dernière, le ministre de l’Intérieur nous a informés que des fissures sont apparues dans la digue nord du réservoir, dont un coin s’est affaissé, ce qui rend probable un effondrement de toute la digue », a dit Orban lors d’une conférence de presse à Ajka.

Quelque 500.000 mètres cubes de boue rouge toxique pourraient alors s’échapper du réservoir. Cette nouvelle coulée serait plus visqueuse que celle qui a englouti trois villages lundi faisant sept morts et plus de 150 blessés.

Les dégâts financiers n’ont pas encore été évalués. Une zone de 800 à 1.000 hectares a été contaminée par cette coulée d’un million de mètres cubes de boue faite de déchets provenant du traitement de la bauxite et considérés comment hautement caustiques.

La coulée a détruit toutes formes de vie dans la rivière Marcal, la première touchée par la pollution, tandis que la présence de poissons morts a été signalée dans d’autres cours d’eau.

Les autorités hongroises affirmaient vendredi avoir écarté tout risque de catastrophe biologique ou environnementale dans le Danube.

Krisztina Than; Pierre Sérisier pour le service français

http://fr.rd.yahoo.com/partner/reuters/SIG=111h93ub9/**http%3A%2F%2Ffr.reuters.com%2F

 
2 Commentaires

Publié par le 9 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Orages : une coulée de boue fait des dégâts dans le Rhône

GIVORS (Rhône) – Une coulée de boue, provoquée par la crue d’un petit cours d’eau à la suite d’un orage, a traversé un quartier de Givors (Rhône) dimanche soir, causant des dégâts dans plusieurs maisons et sur une centaine de voitures, sans faire de blessés, a-t-on appris auprès des pompiers.

« Vers 19H00, la coulée de boue a traversé un quartier d’habitations sur une pente de 200 mètres avant d’arriver devant la mairie de Givors », a expliqué à l’AFP le lieutenant-colonel Lionel Chabert, commandant des opérations de secours.

« On a évacué un grosse bâtisse d’une vingtaine de personnes, ainsi que l’appartement d’un couple et une centaine de véhicules baignent dans l’eau dans les parkings », a-t-il dit, soulignant qu’il était « tombé en 20 minutes près de 35 mm d’eau ».

Dans la rue menant à l’Hôtel de Ville, la force du courant a soulevé la chaussée sur son passage et il ne restait plus qu’un amas de boue devant la mairie, a constaté un photographe de l’AFP.

Le nombre exact d’habitations endommagées n’était pas encore connu mais la majorité des habitants ont pu regagner leur logement dans la soirée.

(©AFP / 13 juin 2010 22h54)

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Orage: Une coulée de boue traverse un village du Beaujolais faisant des dégâts

LYON – Une coulée de boue due à la crue d’une rivière lors d’un orage a traversé un petit village du Beaujolais, provoquant des dégâts dans une vingtaine d’habitations et à une dizaine de véhicules, dimanche en début d’après-midi, a-t-on appris auprès des gendarmes et des pompiers.

Trois personnes, victimes notamment de chutes, ont été légèrement blessées, a-t-on précisé.

Vers 14H30, la petite rivière Le Marverand, gonflée par l’orage, est sortie de son lit, provoquant une coulée de boue de plus d’un mètre de haut qui a traversé le village de Saint-Julien, à quelques kilomètres de Villefranche-sur-Saône (Rhône), a expliqué un gendarme.

« Elle est passée en une vingtaine de minutes, emportant le marché artisanal exposé sur la place du village et coupant l’électricité », a expliqué à l’AFP une élue municipale, Elodie Braganca, jointe par téléphone.

« Les gens étaient chez eux. La coulée a pris l’intégralité de la route principale et on ne pouvait pas traverser sans risque d’être emporté », a ajouté l’élue, elle-même « piégée » à son domicile.

« Quand l’orage s’est terminé, l’eau s’est retirée et est rentrée dans son lit », a-t-elle indiqué, reconnaissant qu’il y avait eu « plus de peur que de mal ».

Une dizaine de voitures stationnées dans la rue principale ont été endommagées, ont précisé les gendarmes.

(©AFP / 06 juin 2010 19h07)

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :