RSS

Archives de Tag: corée du sud

Un bateau de pêche sud-coréen capturé par la Corée du Nord

Un bateau de pêche sud-coréen a été capturé par la Corée du Nord en mer du Japon, à l’est de la péninsule coréenne, dans un climat de tension alors que le sud mène des manoeuvres navales près de la zone frontalière, ont indiqué dimanche les garde-côtes sud-coréens.

Le bateau de pêche, le Daeseung 55, avec sept marins à bord – quatre Sud-Coréens et trois Chinois-, a été saisi par les autorités nord-coréennes alors qu’il naviguait apparemment près de la zone économique exclusive nord-coréenne, ont indiqué les garde-côtes dans un communiqué.

Le bateau était remorqué dimanche vers le port de Songjin en Corée du Nord.

« Nous demandons instamment aux autorités nord-coréennes de traiter cette affaire dans le respect des règles et des usages internationaux et de rendre le bateau et l’équipage au plus tôt », selon le communiqué des garde-côtes.

Il n’a pas été précisé si le bateau pratiquait une pêche illégale.

Selon la chaîne de télévision YTN, le bateau a envoyé un message dimanche à 11h00 locales (02h00 GMT), indiquant qu’il faisait route vers le port de Songjin.

Selon un responsable sud-coréen cité par la chaîne de télévision, le bateau pêchait dans ou près d’une zone maritime partagée par la Russie et la Corée du nord, à 270 km à l’est de la région de Musudan, en Corée du Nord.

Le port d’attache du bateau est Pohang, situé sur la côte est de la Corée du Sud.

La capture du bateau intervient alors que la Corée du Sud poursuivait dimanche les plus vastes manoeuvres de défense anti-sous-marine de son histoire, près de la zone frontalière avec la Corée du Nord, en dépit des menaces de représailles agitées par Pyongyang.

Le gouvernement de Séoul avait averti mercredi qu’il ne « tolèrerait aucune provocation » durant les cinq jours de manoeuvres. La Corée du Nord avait assimilé la veille ces exercices à une « invasion directe » et agité la menace d’une « riposte physique vigoureuse ».

L’exercice est conçu comme un avertissement au voisin du Nord, après le torpillage, le 26 mars attribué à un sous-marin nord-coréen, de la corvette sud-coréenne Cheonan, qui a tué 46 marins sud-coréens.

AFP

 
Poster un commentaire

Publié par le 8 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

La Corée du Nord déploie des missiles anti-aériens à la frontiére entre Nord et Sud

http://www.spacedaily.com/reports/NKorea_deploys_anti-aircraft_missiles_as_wargame_tensions_mount_999.html

 
1 commentaire

Publié par le 5 août 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Pyongyang menace d’une « puissante dissuation nucléaire »

La Corée du Nord a menacé Séoul de recourir à une « puissante dissuasion nucléaire ». Pyongyang se dit menacée par les maneuvres militaires prévues à partir de dimanche entre les Etats-Unis et la Corée du Sud.

La Corée du Nord est prête à une « guerre sacrée de représailles », a déclaré dans la nuit de vendredi à samedi l’agence officielle nord-coréenne KCNA, citant la Commission de la défense nationale nord-coréenne.

« Toutes ces manoeuvres guerrières ne sont rien d’autre que de pures provocations destinées à étouffer quasiment la République populaire démocratique de Corée par la force des armes », a ajouté KCNA.

« L’armée et le peuple de la RPDC vont s’opposer d’une manière légitime avec leur puissante dissuasion nucléaire aux exercices de guerre nucléaire les plus importants jamais organisés par les Etats-Unis et les forces de la marionnette sud-coréenne », affirme l’agence officielle.

(ats / 24 juillet 2010 00:50)

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 juillet 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Corée:la tension monte….!

Séoul doit arrêter sa campagne de « calomnie » sous peine de « sévère punition »

SEOUL – La Corée du Nord a menacé dimanche d’infliger une « sévère punition » à la Corée du Sud si celle-ci poursuit sa campagne « intolérable » de « calomnie », 48 heures après la saisine par Séoul du Conseil de sécurité de l’ONU pour le torpillage d’un de ses navires de guerre.

L’avertissement du régime communiste de Pyongyang est intervenu alors que le secrétaire américain à la Défense Robert Gates n’excluait pas de « nouvelles provocations » suite au torpillage fin mars de la corvette sud-coréenne Cheonan (46 morts).

Vendredi, la Corée du Sud a saisi formellement le Conseil de sécurité au sujet de cette « attaque » qui « constitue une violation flagrante » de la Charte de l’ONU, de l’armistice de 1953 ayant mis fin à la guerre de Corée et d’un accord bilatéral datant de 1992.

Le Nord a très mal réagi. Dimanche, la Commission pour la réunification pacifique de la mère patrie a promis à Séoul une « punition sévère » pour l’action diplomatique déclenchée contre Pyongyang aux Nations unies.

« C’est pour nous une autre provocation intolérable et sérieuse », a estimé cette commission chargée des relations avec la Corée du Sud.

« Les marionnettes sud-coréennes n’éviteront jamais une punition sévère de la part de notre armée et de notre peuple, ainsi que de vives protestations des gens du Sud si elles poursuivent leur campagne de calomnie » contre la Corée du Nord, ajoute la déclaration de Pyongyang.

Robert Gates, qui s’est entretenu avec ses homologues de Corée du Sud et du Japon en marge d’une conférence sur la sécurité asiatique ayant pris fin dimanche à Singapour, a appelé à un front uni face à la Corée du Nord, tout en admettant que les options étaient limitées pour Washington et ses alliés.

« Tant que le régime (nord-coréen) ne se préoccupe pas de ce que pense de lui le reste du monde, tant qu’il ne se préoccupe pas du bien-être de son peuple, franchement, il n’y a pas grand chose à faire, à moins d’être prêt à un moment à utiliser la force militaire », a dit M. Gates à la BBC. « Et personne ne veut cela », a-t-il ajouté.

Selon le responsable américain, l’attitude provocatrice de la Corée du Nord pose un « dilemme » aux pays qui cherchent des mesures efficaces contre Pyongyang en dehors de l’action militaire.

Il a également reconnu que les motivations du torpillage de la corvette Cheonan restaient floues.

« Il faut se demander à quoi ils pensent et s’il y aura de nouvelles provocations », a-t-il dit, en rappelant le caractère imprévisible du régime de Pyongyang.

(©AFP / 06 juin 2010 15h27)

//

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

Torpillage: Séoul saisit le Conseil de Sécurité de l’ONU

SINGAPOUR – La Corée du Sud a saisi vendredi le Conseil de Sécurité de l’ONU du torpillage présumé d’un de ses navires par la Corée du Nord, a annoncé le président sud-coréen Lee Myung-Bak.

« Aujourd’hui, le gouvernement de la République de Corée a renvoyé l’affaire de l’attaque du Cheonan (une corvette sud-coréenne, ndlr) par la Corée du Nord devant le Conseil de Sécurité de l’ONU », a déclaré M. Lee dans un discours à une conférence annuelle sur la sécurité à Singapour.

La Corée du Nord « a violé notre souveraineté et attaqué nos forces armées, ce qui fait clairement de ceci une provocation militaire », a-t-il poursuivi.

« La Corée du Nord doit reconnaître son méfait; elle doit promettre de ne jamais plus s’engager dans une action aussi répréhensible. C’est dans l’intérêt de la paix. C’est dans l’intérêt de la Corée du Nord », a ajouté le chef de l’Etat.

« Si on pensait qu’après un certain temps, on fermerait les yeux sur l’action de la Corée du Nord et que la stabilité dans la péninsule coréenne serait (ainsi) d’une manière ou d’une autre maintenue, alors on se duperait parce que la Corée du Nord en viendrait une fois de plus à attaquer les autres », a encore dit M. Lee

Une enquête internationale sur la cause du naufrage qui a entraîné la mort de 46 marins sud-coréens, le 26 mars au large de l’île de Baengnyeong, près de la ligne de démarcation maritime avec la Corée du Nord, a conclu à un tir de torpille par un sous-marin nord-coréen.

La Corée du Nord pour sa part a accusé la Corée du Sud d’avoir « fabriqué » des preuves et affirmé que les deux pays étaient désormais « proches de la guerre ».

Elle a de nouveau brandi, vendredi, la menace de représailles en cas de saisine et de condamnation à l’ONU après le naufrage du navire de guerre sud-coréen.

(©AFP / 04 juin 2010 15h12)

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

Corée : « Une guerre peut éclater à tout moment »

GENÈVE – « La situation actuelle est si grave dans la péninsule coréenne qu’une guerre peut éclater à tout moment », a déclaré jeudi un diplomate nord-coréen devant la Conférence du désarmement de l’ONU à Genève.

La tension est à son comble entre les deux Corées depuis le torpillage, attribué au régime de Pyongyang, le 26 mars d’une corvette sud-coréenne.

Dans un discours devant la Conférence du désarmement, l’ambassadeur adjoint nord-coréen auprès de l’ONU à Genève Ri Jang Gon a rejeté la responsabilité de la « grave situation » sur « le régime sud-coréen en collaboration avec son allié, les Etats-Unis d’Amérique à propos du naufrage du navire de guerre sud-coréen  »Cheonan » ».

La Corée du Nord « n’a rien à voir avec le naufrage », a déclaré le représentant de la Corée du Nord en dénonçant des « résultats d’enquête » fondés « sur des présomptions et des suppositions ».

« Les autorités sud-coréennes, avec le plein soutien des Etats-Unis, (…) ont finalement annoncé arbitrairement les  »résultats d’une enquête » assurant que la navire de guerre avait été coulé par une torpille tirée par un sous-marin nord-coréen », a poursuivi le diplomate.

« En même temps, elles manoeuvrent stupidement pour  »punir » et imposer des  »représailles » et même pour faire adopter des  »sanctions » supplémentaires contre la République populaire démocratique de Corée par le Conseil de sécurité de l’ONU », a-t-il ajouté.

Selon les conclusions d’une enquête internationale, le naufrage du Cheonan, une corvette de 1.200 tonnes, a été provoqué par son torpillage par un sous-marin nord-coréen, provoquant la mort des 46 marins sud-coréens.

Pyongyang a démenti toute responsabilité dans l’incident, l’un des plus graves depuis l’armistice dans la guerre de Corée en 1953.

La Corée du Sud a annoncé des représailles contre le Nord, qui a promis de répliquer en déclenchant « une guerre généralisée » en cas de nouvelles sanctions.

(©AFP / 03 juin 2010 17h12)

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

La Corée du Nord rompt toutes ses relations avec le Sud

SEOUL – La Corée du Nord a décidé mardi de rompre toutes ses relations et les communications avec la Corée du Sud et d’abroger un accord de non-agression pour protester contre les accusations de torpillage d’un navire de guerre sud-coréen, selon un communiqué diffusé par l’agence officielle KCNA.

Dans le communiqué, le Comité d’Etat pour la réunification pacifique de la Corée fait en outre savoir que les Nord-Coréens expulseront le personnel sud-coréen travaillant dans le complexe industriel de Kaesong, situé au nord de la ligne de démarcation, mais financé par Séoul.

Tous les navires et avions sud-coréens se verront en outre interdire l’accès aux eaux maritimes et à l’espace aérien nord-coréen, toujours selon KCNA reçue à Séoul.

La Corée du Nord affirme que les accusations faites par la Corée du Sud à la suite du naufrage le 26 mars de la corvette Cheonan, qui a fait 46 morts parmi les marins sud-coréens, équivalent à une déclaration de guerre.

Séoul a promis lundi de « faire payer » à Pyongyang « le prix » du torpillage de ce bâtiment, en demandant de nouvelles sanctions à l’ONU et en suspendant les échanges commerciaux avec son voisin.

La Corée du Nord a été rendue responsable la semaine dernière par des enquêteurs internationaux du naufrage de la corvette Cheonan.

Mardi, l’armée nord-coréenne a accusé la marine sud-coréenne d’avoir pénétré dans ses eaux territoriales, menaçant de nouveau le Sud d’une réponse militaire, a écrit KCNA.

En dix jours, affirme le Nord, des dizaines de navires sud-coréens ont franchi la ligne de démarcation, selon l’agence officielle, « une provocation délibérée visant à provoquer un autre conflit militaire en mer Jaune et ainsi pousser vers une phase de guerre ».

Si ces intrusions se poursuivent, le Nord « mettra en oeuvre des mesures militaires pour défendre ses eaux territoriales et le Sud sera tenu pour responsable des conséquences ».

Séoul a, de son côté, démenti toute intrusion sur le territoire nord-coréen.

Un peu plus tôt, Pyongyang avait de nouveau menacé d’une « guerre totale » si de nouvelles sanctions lui étaient imposées.

Le numéro un nord-coréen Kim Jong-Il a placé son armée en état d’alerte, avaient, pour leur part, annoncé des transfuges nord-coréens.

Les services secrets sud-coréens ont simplement déclaré qu’ils vérifiaient l’information.

(©AFP / 25 mai 2010 17h19)

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

La corvette sud-coréenne Cheonan coulée par Pyongyang

Le naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan fin mars a été provoqué par une torpille nord-coréenne, a conclu jeudi une commission d’enquête internationale, une « agression » fermement condamnée par Washington mais aussitôt démentie par Pyongyang qui menace d’une « guerre généralisée » en cas de sanctions.

« Les preuves amènent de manière accablante à la conclusion que la torpille a été tirée par un sous-marin nord-coréen », indiquent les enquêteurs dans un rapport sur le naufrage au cours duquel 46 marins ont été tués.

« Il n’y aucune autre explication possible », estiment-ils, précisant que l’explosion qui a brisé le navire de guerre en deux a été provoquée par une torpille nord-coréenne de 250 kg.

La Corée du Nord a vivement réagi, qualifiant ces accusations « d’affabulations », selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

« Nous prendrons des mesures énergiques, parmi lesquelles une guerre généralisée, si des sanctions sont imposées à la Corée du Nord », a mis en garde la Commission de la Défense nationale (NDC), le plus puissant organe du régime communiste, cité par Yonhap.

Le communiqué radio-diffusé précise que Pyongyang va envoyer ses propres enquêteurs en Corée du Sud pour vérifier les preuves avancées.

La Chine a appelé « toutes les parties à la retenue », ajoutant qu’elle ferait « sa propre évaluation » de cette enquête

Les Etats-Unis condamnent « fermement l’acte d’agression » de la Corée du Nord, a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche, Robert Gibbs, estimant que le rapport de la commission d’enquête se fondait sur « un examen objectif et scientifique des preuves ».

Le président Barack Obama a exprimé « sa profonde compassion » à son homologue sud-coréen Lee Myung-Bak et au peuple sud-coréen.

Le secrétaire-général des Nations unies, Ban Ki-moon, a jugé « profondément inquiétantes » les conclusions de l’enquête internationale mettant en cause Pyongyang.

Londres a dénoncé « le mépris flagrant de ses devoirs internationaux » par Pyongyang. « Cette attaque démontre une insensibilité totale pour la vie humaine et un mépris flagrant des devoirs internationaux », a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, dans un communiqué.

Le Premier ministre japonais, Yukio Hatoyama, a pour sa part jugé « impardonnable » l’acte de la Corée du Nord.

Le président sud-coréen, Lee Myung-Bak, a promis « des mesures énergiques » contre le Nord. La Corée du Sud, grâce à une forte coopération internationale, « devra faire en sorte que la Corée du Nord admette son méfait et redevienne un membre responsable de la communauté internationale », a-t-il indiqué.

De forts soupçons pesaient sur la Corée du Nord depuis le naufrage du Cheonan, corvette de 1.200 tonnes, le 26 mars, au large de l’île de Baengnyeong, près de la frontière maritime avec la Corée du Nord, après une mystérieuse explosion.

Pyongyang a toujours démenti toute implication dans l’une des pires attaques contre la Corée du Sud depuis la mort en 1987 de 115 personnes, après un attentat contre un Boeing de la Korean Airlines, attribué à des agents nord-coréens. Selon les conclusions de l’enquête, l’attaque contre la corvette a probablement été menée par un sous-marin de poche. « Plusieurs petits sous-marins soutenus par un navire d’assistance ont quitté une base navale nord-coréenne située en Mer jaune deux à trois jours avant l’attaque et ont regagné la base deux ou trois jours après », selon le rapport.

Le naufrage a provoqué un grand émoi en Corée du Sud où cinq jours de deuil avaient été décrétés.

Si Séoul semble avoir écarté toute riposte militaire, de peur de déclencher un conflit majeur, il devrait en revanche saisir le Conseil de sécurité de l’ONU afin de demander de nouvelles sanctions contre le Nord. La Chine, proche allié de Pyongyang et qui dispose d’un droit de véto au Conseil de sécurité, pourrait s’opposer à cette demande, à moins qu’elle accepte les preuves fournies par Séoul.

Séoul pourrait également encore réduire les échanges commerciaux avec son voisin.

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2010-05-20/la-corvette-sud-coreenne-cheonan-coulee-par-pyongyang-condamnatio/924/0/456829

Je me disais bien que ça sentait l’atome ce matin!!!

 
Poster un commentaire

Publié par le 20 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :