RSS

Archives de Tag: cholera

Haïti: épidémie de choléra(mise à jour)

L'épidémie de choléra en Haïti a fait 138 morts

Epidémie de choléra en Haïti: premier cas signalé en Floride

WASHINGTON – Un premier cas de choléra lié à l’épidémie qui sévit depuis la mi-octobre en Haïti a été découvert en Floride (sud-est des Etats-Unis) chez une femme qui a récemment rendu visite à de la famille dans le pays, rapportent mercredi les médias locaux.

« Elle se porte tout à fait bien », a déclaré le Dr Thomas Torok, spécialiste du choléra au département de la santé de l’Etat de Floride, interrogé par le journal Miami Herald.

« D’autres cas possibles font l’objet d’une enquête », a-t-il dit.

L’identité de la malade n’a pas été divulguée, mais le Dr Torok a précisé qu’elle n’occupait pas un emploi en contact avec le public, limitant les risques de transmission du choléra à d’autres personnes. Elle était rentrée d’Haïti il y a une semaine, montrant les symptômes de la maladie qui a ensuite été diagnostiquée par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Selon le Miami Herald, la famille de cette femme vit dans la vallée de l’Artibonite, à l’origine de l’épidémie de choléra qui a fait 1.110 morts en Haïti.

Les autorités de Floride ont été sensibilisées à la nécessité de tester rapidement les personnes montrant des symptômes du choléra. Cet Etat compte 240.000 personnes nées en Haïti, qui retournent régulièrement dans le pays.

(©AFP / 17 novembre 2010 19h18)

Haïti: les cas de choléra ont sextuplé en une semaine

Les cas de choléra à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, ont plus que sextuplé en une semaine, a indiqué mercredi Médecins sans frontières (MSF). La maladie s’est propagée hors d’Haïti, avec deux personnes touchées en Floride et en République dominicaine.

La prévention reste « bien en-deçà » des besoins réels, a dit MSF. « Les activités critiques de prévention comme la distribution d’eau potable, de sachets de réhydratation orale, le nettoyage des déchets et un enterrement sûr des victimes, tout cela reste bien en-deçà des besoins », avertit l’organisation dans un point de situation.

« Le nombre de cas augmente partout à travers le pays avec surtout des pointes dans la capitale et dans les villes de Cap Haïtien, Port de Paix et Gros Morne », a aussi précisé l’ONG. A Port-au-Prince, le nombre de décès est passé à 46 selos le bilan officiel mercredi, contre 38 dans le précédent bilan.

MSF indique que le nombre de patients avec des symptômes de choléra se présentant dans les structures médicales soutenues par l’ONG a passé de 350 à 2250 en une semaine dans la capitale Port-au-Prince. Les centres de traitement installés à Sarthe (70 lits), Tabarre (200 lits) et Carrefour (112 lits) sont pleins.

Mercredi, le bilan officiel faisait état de 1110 tués en Haïti, soit 76 de plus que précédemment, et le nombre d’hospitalisations a augmenté de 1583, atteignant 18 382 depuis le début de l’épidémie à la mi-octobre.

Le choléra en Haïti pourrait affecter 200’000 personnes et faire jusqu’à 10’000 tués au cours des six à 12 prochains mois s’il n’y a pas d’amélioration de l’intervention pour combattre l’épidémie, a dit mercredi dans un entretien à l’AFP un médecin de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), Ciro Ugarte.

Les scientifiques s’inquiètent désormais de la propagation de la maladie au-delà d’Haïti, après l’annonce mardi de la découverte d’un cas dans la République dominicaine voisine et celle mercredi d’un autre en Floride.

(ats / 17 novembre 2010 20:42) 

Haïti: les cas de choléra ont sextuplé en une semaine

Les cas de choléra à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, ont plus que sextuplé en une semaine, a indiqué mercredi Médecins sans frontières (MSF). La maladie s’est propagée hors d’Haïti, avec deux personnes touchées en Floride et en République dominicaine.

La prévention reste « bien en-deçà » des besoins réels, a dit MSF. « Les activités critiques de prévention comme la distribution d’eau potable, de sachets de réhydratation orale, le nettoyage des déchets et un enterrement sûr des victimes, tout cela reste bien en-deçà des besoins », avertit l’organisation dans un point de situation.

« Le nombre de cas augmente partout à travers le pays avec surtout des pointes dans la capitale et dans les villes de Cap Haïtien, Port de Paix et Gros Morne », a aussi précisé l’ONG. A Port-au-Prince, le nombre de décès est passé à 46 selos le bilan officiel mercredi, contre 38 dans le précédent bilan.

MSF indique que le nombre de patients avec des symptômes de choléra se présentant dans les structures médicales soutenues par l’ONG a passé de 350 à 2250 en une semaine dans la capitale Port-au-Prince. Les centres de traitement installés à Sarthe (70 lits), Tabarre (200 lits) et Carrefour (112 lits) sont pleins.

Mercredi, le bilan officiel faisait état de 1110 tués en Haïti, soit 76 de plus que précédemment, et le nombre d’hospitalisations a augmenté de 1583, atteignant 18 382 depuis le début de l’épidémie à la mi-octobre.

Le choléra en Haïti pourrait affecter 200’000 personnes et faire jusqu’à 10’000 tués au cours des six à 12 prochains mois s’il n’y a pas d’amélioration de l’intervention pour combattre l’épidémie, a dit mercredi dans un entretien à l’AFP un médecin de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), Ciro Ugarte.

Les scientifiques s’inquiètent désormais de la propagation de la maladie au-delà d’Haïti, après l’annonce mardi de la découverte d’un cas dans la République dominicaine voisine et celle mercredi d’un autre en Floride.

(ats / 17 novembre 2010 20:42)

 
7 Commentaires

Publié par le 17 novembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Nigeria: l’épidémie de choléra a tué 1.555 personnes

L’épidémie de choléra qui sévit au Nigeria a tué 1.555 personnes dans tout le pays depuis le début de l’année, a indiqué vendredi le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

« Le Nigeria enregistre son plus haut niveau de cas de choléra sur ces dernières années — 38.173 cas, dont 1.555 décès au 20 octobre », a indiqué aux journalistes une porte-parole d’Unicef, Marixie Mercado.

Le 25 août, le ministère de la Santé nigérian avait signalé qu’onze Etats faisaient « état de 6.437 cas de choléra et de 352 décès cette année, pour la plupart dans le nord-ouest et le nord-est ».

Selon Unicef, l’épidémie de choléra au Nigeria se trouve actuellement à son plus apogée.

L’épidémie a atteint « un pic », a souligné Mme Mercado. « Il semble qu’elle a été contenue mais il y a encore des nouveaux cas », notamment dans le nord-est du pays, a-t-elle toutefois nuancé.

Environ 80% des cas de choléra sont des femmes et des enfants, selon Unicef.

Une porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Fadela Chaïb, a de son côté rappelé que le choléra est « endémique » au Nigeria.

Le virus a affecté 13.691 personnes en 2009, 5.410 en 2008 et 1.661 en 2007, selon Unicef.

L’organisation onusienne précise également que le taux de létalité liés au choléra au Nigeria est actuellement de 4,5% dans l’ensemble du pays mais atteint des niveaux plus élevés dans d’autres régions (20% dans la région de Plateau, 16,9% dans celles de Sokoto et 11,1% dans celle de Gombe), des taux largement supérieurs au seuil de 1% habituellement toléré par l’OMS.

« Les facteurs saisonniers tels que la saison des pluies avec les inondations ainsi que les mauvaises conditions d’higiène et les mouvements de population dans la région contribuent certainement à cette incidence inhabituelle de cholera », a expliqué Mme Chaïb.

Le choléra est une maladie hautement contagieuse, qui peut tuer en quelques heures, dont la propagation est favorisée par les défaillances des réseaux sanitaires et l’absence d’hygiène et de soins.

Après une incubation de quelques jours, la maladie débute par de violentes diarrhées vidant littéralement l’organisme de son eau. En l’absence de réhydratation immédiate, cette déperdition de liquides est souvent mortelle.

(©AFP / 22 octobre 2010 18h04)

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 octobre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :