RSS

Archives de Tag: Aide humanitaire

Pakistan: l’aide ralentit alors que la crise ne fait que commencer

THATTA (Pakistan) – L’aide internationale pour les victimes des inondations qui continuent de noyer une partie du Pakistan ralentit alors que la crise humanitaire entre dans une phase critique et que des millions de sinistrés sont menacés de mort, a prévenu jeudi l’ONU.

Plus d’un mois après les premières pluies torrentielles de mousson qui ont inondé plus de 20% de ce pays de 170 millions d’habitants, les eaux se sont progressivement retirées du nord et du centre et commencent à refluer dans la basse vallée de l’Indus, dans le sud, la région la plus touchée.

Mais avec 18 millions de victimes, dont 8 millions ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence et 4,8 millions sont sans abri, « la crise humanitaire est loin d’être finie » et « entre dans sa phase la plus critique », a averti Tammy Hasselfeldt qui préside le Pakistan Humanitarian Forum (PHF), organe de coordination de l’aide entre les ONG intervenant dans ce pays.

« Si l’on n’agit pas assez rapidement, des enfants et d’autres populations vulnérables pourraient mourir », a-t-elle ajouté.

Or au moment où l’on découvre chaque jour un peu plus l’étendue du désastre, la mobilisation de l’aide internationale « ralentit », souligne l’ONU.

« Les fonds versés ont quasiment stagné » depuis une dizaine de jours, déplore le Bureau de coordination de l’ONU pour les affaires humanitaires (Ocha).

L’appel de fonds de 460 millions de dollars lancé le 11 août par l’ONU pour financer les seules opérations d’urgence n’a ainsi été satisfait qu’à 63,4% à ce jour, selon la même source.

Les besoins sont énormes et les opérations de secours restent extrêmement compliquées dans ce vaste pays en partie montagneux, où des milliers de routes et ponts ont été détruits par les flots qui continuent de surcroît à se déplacer, jetant chaque jour de nouvelles victimes sur les routes.

« Au regard du nombre de personnes dans le besoin, c’est une opération humanitaire d’une échelle sans précédent », explique le directeur de l’Ocha, Manuel Bessler.

Plusieurs responsables redoutent que les pénuries alimentaires et la malnutrition d’aujourd’hui ne se transforment en famine dans les prochains mois.

« Les gens ont perdu leurs semis, leurs récoltes et leurs revenus, ce qui les laisse vulnérables face à la faim », a prévenu mercredi la directrice générale du Programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU, Josette Sheeran.

Les agriculteurs pakistanais ont un « besoin urgent » de semences de blé car le pays inondé « risque de perdre la récolte de toute une année », a abondé l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Dans la province méridionale du Sind, en particulier dans la basse vallée du fleuve Indus qui a gonflé ces derniers jours jusqu’à 40 fois sa taille normale, les eaux commencent à refluer depuis deux jours, mais des millions de personnes évacuées étaient toujours abandonnées à leur sort.

Dans le district très affecté de Thatta, l’eau a pénétré dans Jati et se trouve à deux kilomètres de Choohar Jamali, deux villes quasiment vidées de leurs habitants, ont indiqué jeudi matin les autorités du district.

Mercredi, 500 sinistrés excédés avaient bloqué la route dans les faubourgs de la grande ville de Thatta, exigeant de l’aide du gouvernement.

Le bilan officiel est pour l’heure d’un peu plus de 1.640 morts, à peine révisé depuis le début des inondations, mais le gouvernement et les ONG prédisent qu’il va considérablement augmenter à mesure du reflux des eaux.

(©AFP / 02 septembre 2010 10h50)

Vous croyez vraiment qu’ils veulent les aider ?!!!
J’en doute!

 
2 Commentaires

Publié par le 2 septembre 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

L’Egypte refuse de fermer le canal de Suez à la flottille humanitaire iranienne

Selon le journal égyptien A-Dar, l’entité sioniste a demandé au Caire d’empêcher d’éventuels navires iraniens d’atteindre la bande de Gaza via le canal de Suez. Les autorités égyptiennes auraient néanmoins refusé, parce que la requête israélienne « contredit la loi ». 
 
Plus encore, le gouvernement israélien aurait demandé au Caire de bloquer toute flottille iranienne parce que « Téhéran aide le Hamas à œuvrer contre l’Egypte ».
 
Pourtant, une telle initiative serait impossible, poursuit le quotidien. Le droit international ne permet pas aux Egyptiens d’intervenir dans le canal de Suez. Les Egyptiens ne peuvent pas, par ailleurs, s’opposer aux intentions de pays arabes, du monde musulman et de la communauté internationale visant à apporter une aide humanitaire aux habitants de la bande côtière, ajoutent les journalistes.
 
Selon certaines sources au sein du Département de défense des intérêts iraniens au Caire, l’Egypte a déjà approuvé les demandes de centaines d’Iraniens qui souhaitent participer à la future expédition maritime.

Une dizaine de nouveaux convois humanitaires destinés à forcer le blocus de Gaza sont prévus jusqu’en octobre. L’entité sioniste  se prépare à les en empêcher. Depuis quelques jours, les commandos de la Shayetet 13 (une unité spéciale d’intervention de la marine israélienne) et l’unité 669 spécialisée dans les secours en mer participent à une série d’exercices intensifs organisés au large des côtés de l’entité sionsite. En fait, ils se préparent à aborder la dizaine de nouvelles « flottilles de la liberté » qui promettent de forcer le blocus de la bande de Gaza d’ici à la fin du mois d’octobre.
 
Pour l’heure, l’état-major de l’armée israélienne et l’Aman (les renseignements militaires) focalisent leur attention sur un convoi composé du Maryam et du Naji-el-Ali, deux navires affrétés par l’homme d’affaires palestino-libanais Yasser Kashak et qui appareilleront dans le courant du week-end.
Selon le cabinet du premier ministre Benyamin Netanyahou, ce convoi serait « un paravent du Hezbollah » . Mais Yasser Kashak jure que ce n’est pas le cas. Selon lui, le Maryam transportera des tonnes de médicaments alors que des parlementaires libanais, une cinquantaine de journalistes européens, des femmes libanaises ainsi qu’une délégation de Reporters sans frontières embarqueront à bord du Naji-el-Ali.
.
Pour les responsables israéliens, les flottilles libanaise et iranienne constituent les deux dangers les plus immédiats. Parce qu’ils considèrent que des miliciens du Hezbollah, voire des Gardiens de la révolution iraniens pourraient se trouver à bord.
D’autres flottilles sont également planifiées courant juillet. L’une d’entre elle est organisée par une série d’organisation pro-palestiniennes, une autre par l’organisation progressiste juive allemande Voix pour une paix juste, et une troisième par l’organisation islamiste turque IHH organisatrice de la première « Flottille de la liberté » fin mai . Enfin, un convoi est également planifié en Grande-Bretagne et au moins trois autres dans les pays arabes voisins de l’ntité sioniste.
Pour en contrer l’impact, l’entité sioniste n’entend pas seulement user de la force militaire : il lance aussi des actions diplomatiques visant notamment à convaincre les Etats-Unis et les pays de l’Union européenne d’interdire à leurs ressortissants de participer à ces convois.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=142900&language=fr http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=142900&language=fr

 
Poster un commentaire

Publié par le 20 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

Le croissant rouge iranien va envoyer 3 bateaux et un avion d’aide à Gaza

 

TEHERAN – Le croissant rouge iranien a annoncé lundi son intention d’envoyer trois bateaux et d’un avion chargés d’aide humanitaire à Gaza, alors qu’Israël a averti qu’il empêcherait tout navire de briser le blocus imposé à l’enclave palestinienne.

La décision iranienne a été annoncée une semaine après l’arraisonnement le 31 mai d’une flottille d’aide humanitaire par l’armée israélienne dans les eaux internationales au large de l’enclave palestinienne de Gaza. Neuf passagers turcs ont été tués dans le raid condamné par la communauté internationale.

« Nous sommes en train de louer deux bateaux dont l’un transportera 70 travailleurs humanitaires, infirmiers et médecins et l’autre des médicaments et de la nourriture » pour la population de Gaza, a déclaré le directeur international du croissant rouge, Abdolrauf Adibzadeh, à la télévision d’Etat.

Il a ajouté que les deux bateaux partiraient « d’ici à la fin de la semaine » et que cet envoi se fera en « coordination avec le gouvernement turc. Nous allons également envoyer un bateau hôpital vers les côtes de Gaza dans un avenir proche ».

Selon lui, le croissant rouge iranien va également « envoyer un avion chargé de 30 tonnes d’aides humanitaires à Gaza via l’Egypte ».

« Les volontaires qui veulent aller à Gaza et aider le peuple opprimé de Palestine occupée peuvent s’enregistrer sur le site du croissant rouge », a-t-il ajouté.

La décision d’envoyer ces aides a été prise après des réunions avec les Affaires étrangères et le secrétaire du « comité iranien de défense du peuple palestinien », a poursuivi le responsable iranien.

« L’envoi de tels bateaux par différends pays sera transformé en un mouvement de protestation contre le blocus de Gaza et les crimes du régime sioniste. Ce sera un des plus grands échecs de ce régime », a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes, Ramin Mehmanparast, à la télévision.

L’Iran a sévèrement critiqué l’assaut israélien du 31 mai contre la flottille internationale qui voulait briser le blocus imposé à la bande de Gaza contrôlée par les islamistes palestiniens du Hamas soutenus par Téhéran.

Samedi, les forces israéliennes ont encore arraisonné, sans violence, un cargo humanitaire pour Gaza, le Rachel Corrie, et ses occupants ont été expulsion par Israël.

En janvier 2009, l’Iran avait déjà tenté d’envoyer un bateau d’aide humanitaire à Gaza. Le navire, affrété par le croissant rouge et chargé de 2.000 tonnes de nourriture et de médicaments, avait été empêché par la marine israélienne d’accoster à Gaza et avait dû aller débarquer son chargement dans le port égyptien d’El-Arich.

L’Iran ne reconnaît par l’Etat d’Israël, son ennemi juré.

Les Gardiens de la révolution (Pasdaran), l’armée idéologique du régime iranien, ont fait savoir dimanche par la voix d’un proche du guide de la République islamique Ali Khamenei qu’il étaient prêts à escorter des flottilles d’aide destinée à Gaza.

Si les forces navales des Pasdaran en reçoivent l’ordre, » elles prendront des mesures pratiques pour escorter des flottilles vers Gaza, en faisant usage de leurs capacités et équipements », a dit Ali Shirazi, représentant du guide au sein des Pasdaran.

(©AFP / 07 juin 2010 10h30)

// <![CDATA[Cela sent le brûlé,peut-être l’étincelle qui va déclencher les hostilités?!!!
messageObj = new DHTML_modalMessage(); // We only create one object of this class
messageObj.setShadowOffset(5); // Large shadow

function displayStaticMessage(messageContent,cssClass)
{
messageObj.setHtmlContent(messageContent);
messageObj.setSize(430,400);
messageObj.setCssClassMessageBox(cssClass);
messageObj.setSource(false); // no html source since we want to use a static message here.
messageObj.setShadowDivVisible(false); // Disable shadow for these boxes
messageObj.display();

}

function closeMessage()
{
messageObj.close();
}
//
]]>

 
Poster un commentaire

Publié par le 7 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Les forces israéliennes abordent le cargo d’aide sans violence

Des forces israéliennes sont montées à bord du cargo d’aide « Rachel Corrie » qui se dirigeait vers la bande de Gaza. Les soldats ont pris le contrôle du navire sans violence, a affirmé un porte-parole militaire.

« Le bateau (irlandais) a été abordé, avec le total accord de l’équipage et des passagers à son bord », a assuré le porte-parole de Tsahal.

La marine israélienne s’était portée ce samedi au devant du « Rachel Corrie », cinq jours après l’assaut meurtrier des commandos de marine contre une flottille qui tentait aussi de forcer le blocus de l’enclave côtière palestinienne.

Tsahal avait auparavant indiqué que le cargo « Rachel Corrie » n’avait pas répondu à deux appels radio lui demandant de se dérouter vers le port israélien d’Ashdod.

Auparavant, le comité d’accueil palestinien qui attendait le navire à Gaza avait indiqué que le cargo avait été intercepté sans violences à environ 35 milles (65 km) au large de Gaza.

Transportant 15 personnes, de nationalité irlandaise et malaisienne, ainsi qu’un millier de tonnes d’aide, selon les organisateurs, le Rachel Corrie devait initialement faire partie de la flottille humanitaire internationale arraisonnée lundi.

(ats / 05 juin 2010 12:07)

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

Le cargo Rachel Corrie poursuit sa route vers Gaza

JERUSALEM – Le cargo Rachel Corrie, affrété par une organisation irlandaise pour acheminer de l’aide humanitaire à la bande de Gaza, se dirigeait vendredi vers l’enclave palestinienne, a indiqué l’Irlandaise Mairead Maguire, prix Nobel de la paix, qui est à bord.

De son côté, le ministère israélien des Affaires étrangères a réitéré sa demande au navire irlandais d’accoster dans le port israélien d’Ashdod, près de Tel Aviv (sud).

« L’un des éléments qui nous parviennent est qu’Israël pense que nous allons diriger ce navire et sa cargaison vers Ashdod. Mais nous n’avons aucune intention d’aller à Ashdod qui est en Israël », a expliqué Mme Maguire, sur les ondes de la radio publique irlandaise RTE, via un téléphone satellitaire.

« Nous sommes partis pour livrer cette cargaison à la population de Gaza et ce que nous souhaitons faire, c’est briser le siège de Gaza », a précisé le prix Nobel, affirmant: « Nous n’avons pas peur ».

« Nous ne sommes pas en contact avec les Israéliens et les Israéliens ne sont entrés en contact avec aucune des personnes à bord de ce navire, mais nous sommes totalement déterminés à mener le navire à Gaza », a-t-elle assuré.

A Chypre, une porte-parole de Free Gaza, Mary Hughes Thompson, a indiqué à l’AFP que le navire à sa vitesse actuelle serait en mesure d’atteindre Gaza dans la soirée.

« Nous nous attendons à ce qu’ils reportent leur arrivée à demain (samedi) parce qu’il serait assez dangereux de le faire de nuit », a-t-elle souligné ».

Mme Thompson a expliqué que le mouvement avait tenté en vain d’obtenir que le bateau fasse étape dans un port de la région afin d’embarquer des personnalités et des journalistes et dissuader ainsi Israël de tenter un abordage comme celui de la flottille arraisonnée lundi.

De son côté, le directeur général des Affaires étrangères israélien, Yossi Gal, a fait savoir qu’Israël n’avait « aucun désir de confrontation ».

« Nous n’avons aucun désir d’aborder le navire. Si le bateau décide d’aller jusqu’au port d’Ashdod, alors nous garantirons sa bonne arrivée et nous ne l’aborderons pas », a-t-il affirmé dans un communiqué.

« Israël est prêt à recevoir le bateau et à décharger sa cargaison. Après l’avoir inspecté, et s’être assuré qu’il ne transporte pas d’armes ou de matériel de guerre, nous sommes prêts à livrer tout le chargement à Gaza », en coopération avec l’ONU et les organisations internationales, a ajouté M. Gal.

Le prix Nobel de la paix irlandais a estimé acceptable l’éventualité que le cargo soit contrôlé par les Nations unies ou par un organisme indépendant pour vérifier qu’il ne transporte aucun matériel dangereux.

« Mais nous ne sommes pas disposés à autoriser Israël à le faire. Notre cargaison a été inspectée par des responsables du gouvernement irlandais, par des responsables syndicaux à Dundalk (un port d’Irlande du Nord) et par des responsables du parti écologiste », a relevé Mairead Maguire, 66 ans.

A Gaza, le comité populaire d’accueil du bateau a également indiqué espérer son arrivée samedi s’il n’était pas arrêté ou intercepté par les forces israéliennes.

Le Rachel Corrie, à bord duquel voyagent 15 personnes, de nationalité irlandaise et malaisienne, transporte un millier de tonnes d’aide, selon les organisateurs. Il a été affrété par l’organisation irlandaise Campagne de solidarité Irlande-Palestine (IPSC) et devait initialement faire partie de la flottille arraisonnée le 31 mai.

(©AFP / 04 juin 2010 17h25)

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

Convoi humanitaire intercepté à Gaza: des preuves datant de… 2003?

La bouffonnerie dans toute sa splendeur…!!!

Nouveau couac dans la propagande tous azimuts d’Israël après le fiasco d’avant-hier? Non content de prendre le monde entier pour une courge en affirmant que les soldats de Tsahal, lourdement armés et férocement protégés par hélicoptères et bateaux de guerre, étaient menacés par des couteaux, des billes pour enfants et des barres de fer, les impunis semblent multiplier les gaffes. Dernière en date, semble-t-il, une série de photos postées mardi et mercredi sur le site de partage Flickr. Après celles montrant que Pikachu constitue désormais une menace pour la sécurité d’Israël, les photos dateraient de… 2003 et de… 2006, preuves ultimes du caractère terroriste du bateau attaqué il y a deux jours. Ces photos ont été postées, tenez-vous bien, par le ministère des Affaires étrangères, qui, disons-le au passage, ne cesse sa propagande notamment sur Twitter depuis plusieurs jours (déjà avant l’assaut).

La copie d’écran qui suit correspond à la page Flickr dudit ministère. Plusieurs photos ont été postées ces dernières heures:

Marmara

Regardons maintenant de plus près ces clichés.

Première arme: des gilets pare-balles (ne riez pas). Porter un gilet pare-balles, même si vous savez que vous allez rencontrer des soldats qui ont la gâchette facile, fait de vous un terroriste. Si l’on regarde en bas à droite de la copie d’écran – merci Flickr -, on se rend compte que la photo date de 2006. On peut en effet lire: « prise le 7 février 2006 » (cliquez sur l’image pour l’agrandir):

Marmara

Deuxième arme: des jumelles longue portée (on ne rit toujours pas). On lit aussi: « prise le 7 février 2006 »:

Marmara

Troisième arme: des répulsifs au poivre. Photo prise le 1er janvier 2003:

Marmara

Quatrième et cinquième armes: une hache et des cutters. Photo prise le 1er janvier 2003:

Marmara

De nombreux internautes ont posté, sur Flickr, des commentaires pointant ces incohérences. Cela dit, il semblerait que la date affichée puisse ne pas correspondre au jour où la photo a été prise. Pour le coup, elle ne constitue pas une preuve irréfutable. Mais au fond, est-ce vraiment important? D’autres photos, elles datées du 31 mai et des 1er et 2 juin, montrent différents outillages, présentés aussi comme des armes de guerre. Empêtré et ne craignant pas le ridicule, Israël a décidé de faire feu de tout bois pour sauver la face. Mais il faut croire que, si le cabinet de sécurité israélien est composé de « sept idiots », comme l’écrivait hier Haaretz, ces derniers peuvent être rassurés: ils ne sont pas les seuls. Des Pieds Nickelés à l’israélienne?

 http://www.lepost.fr/article/2010/06/02/2097550_israel-et-la-flottille-des-preuves-datant-de-2003.html

(Sources: Al-Kanz, Flickr, Haaretz, Ibn Kafka)

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 juin 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , , ,

Attaque de commando Sioniste contre la flotille en route vers Gaza:19 morts, 26 blessés!!!!!

 

Quinze morts parmi les passagers de la flottille

GAZA – Au moins 19 passagers de la flottille pro-palestinienne qui faisait route vers la bande de Gaza ont été tués, pour la plupart des ressortissants turcs, a indiqué lundi à Gaza une ONG turque qui a participé à l’opération humanitaire navale.

« Dix-neuf personnes ont été tuées durant l’attaque, pour la plupart des ressortissants turcs », a affirmé Mohammed Kaya, qui dirige la branche à Gaza d’IHH, une organisation turque de défense des droits de l’Homme partie prenante de l’opération navale humanitaire.

Selon l’armée israélienne, plus de dix passagers ont été tués lundi matin lorsque des commandos israéliens ont pris d’assaut la flottille internationale.

«  » 

ATHENES – Un bateau grec de la flottille pro-palestinienne en route vers Gaza, le Sfendoni, a essuyé des tirs à « balles réelles » dans la nuit à partir d’hélicoptères et de canots gonflables israéliens, a affirmé lundi une ONG grecque engagée dans la flottille.

Cette information a été fournie par les responsables d’un autre bateau grec, le Elefthéri Mesogeio, qui a lui aussi été ultérieurement arraisonné par la marine israélienne, selon le communiqué de l’ONG « Un bateau pour Gaza ».

Selon ces Grecs, contactés à l’aube, « il y a eu une attaque à balles réelles contre le bateau grec Sfentoni et le bateau turc Mavi Marmara, (lancée) à partir d’hélicoptères et de canots gonflables » et « les bateaux ont été pris d’assaut ». L’attaque, selon ce communiqué, a eu lieu « dans les eaux internationales à 80 milles des côtes ».

L’Elefthéri Mesogeio, a lui tenté de poursuivre sa route vers Gaza, en demandant aux autorités grecques d’entrer en contact avec le commandant du bateau. Selon un des responsables grecs à bord, Takis Politis, il a ensuite été pris d’assaut par « un commando israélien » à l’aube.

Selon le communiqué, les derniers mots de Takis Politis avant la coupure de la liaison téléphonique satellitaire ont été: « Ils montent à bord avec des grappins, nous sommes en état d’arrestation ».

Selon ce communiqué, deux Grecs se trouvaient à bord du bateau turc Mavi Marmara, 12 autres et un immigré tunisien à bord du Sfentoni, et 22 Grecs, accompagnés de huit Suédois à bord du Elefthéri Mesogeio.

Selon la télévision israélienne 10, 19 passagers ont été tués lundi lorsque des commandos israéliens ont pris d’assaut la flottille acheminant des centaines de militants pro-palestiniens et de l’aide humanitaire pour Gaza à bord de six bateaux.

(©AFP / 31 mai 2010 12h17)

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 mai 2010 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :