RSS

En Angleterre, les pierres de Stonehenge menacées par la construction d’un tunnel….

 

La construction du site aurait débuté en 3100 av.J.-C.

 

Célèbre pour son alignement parfait avec le soleil lors du solstice d’hiver, le site archéologique serait menacé par une percée souterraine. Alors que les travaux doivent débuter en 2020, l’historien britannique Tom Holland évoque «une atteinte aux origines de l’Angleterre». Une crainte partagée par les druides du Royaume-Uni.

Avec son spectaculaire cercle de mégalithes vieux de 4000 ans, Stonehenge est sans conteste l’un des sites archéologiques les plus célèbres au monde. Une notoriété qui lui vaut d’attirer en moyenne chaque année 1,3 million de spectateurs. Conséquence: la route accédant au site est très fréquemment inondée de trafic. Pour y remédier, le gouvernement britannique déclare investir 2,4 milliards de livres dans la construction d’un tunnel qui devrait circuler sous le site archéologique. D’une longueur estimée à 2,9 km, il remplacerait l’autoroute A303 actuellement située à proximité immédiate du site.

Bien que le plan soit soutenu par English Heritage, l’organisme en charge de la gestion du patrimoine historique d’Angleterre, ainsi que par l’UNESCO, il scandalise déjà de nombreux archéologues qui redoutent que la construction de cet ouvrage d’art cause d’irréversibles dommages au site de Stonehenge. Pour Andy Rhind, directeur de la chambre de commerce locale interviewé par CNN, «ce tunnel destructeur» serait ainsi une véritable «bombe à retardement».

L’historien Tom Holland tire également la sonnette d’alarme. «De récentes études ont prouvé que Stonhenge est le berceau de l’Angleterre. Ses origines remontent à la reformation de l’île, après l’Âge de glace, a-t-il expliqué à CNN. On a peine à croire que le gouvernement britannique soit prêt à détruire un site pluri-millénaire pour construire un tunnel qui durera au mieux une centaine d’années.»

La suite ICI .

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , ,

Abolition de l’argent liquide,en Inde….!

Un secret de polichinelle bien gardé

Washington est derrière la brutale expérience indienne d’abolition de l’argent liquide.

Par Norbert Häring – Le 1er janvier 2017 – Source norberthaering.de

Des Indiens faisant la queue devant une banque

 

Début novembre, sans préavis, le gouvernement indien a déclaré invalides les deux billets de banque de plus grande valeur, abolissant plus de 80 % de la valeur d’argent en circulation. Malgré toute l’agitation et l’indignation qui en ont résulté, personne ne semble avoir pris conscience du rôle décisif qu’a joué Washington dans cette décision. C’est surprenant, car ce rôle a été à peine dissimulé.

Le président américain Barack Obama a déclaré que le partenariat stratégique avec l’Inde était une priorité de sa politique étrangère. La Chine doit être maîtrisée. Dans le cadre de ce partenariat, l’agence américaine de développement USAID a négocié des accords de coopération avec le ministère indien des Finances. L’un d’eux a pour objectif déclaré de repousser l’utilisation de l’argent liquide en faveur des paiements numériques, en Inde mais aussi dans le monde entier.

Le 8 novembre, le Premier ministre indien Narendra Modi a annoncé que les deux plus grandes coupures, en valeur, de billets de banque ne pouvaient plus être utilisées, avec un effet presque immédiat. Les propriétaires ne pouvaient récupérer leur valeur qu’en les déposant sur un compte bancaire avant la fin de la période de grâce qui expirait à la fin de l’année [2016], ce que beaucoup de gens et d’entreprises n’ont pas réussi à faire, en raison des longues files d’attente devant les banques. Le montant d’argent liquide que les banques ont été autorisées à payer aux clients individuels a été sévèrement restreint. Près de la moitié des Indiens n’ont pas de compte bancaire et beaucoup n’ont même pas de banque à proximité. L’économie est largement basée sur l’argent liquide. Du coup, une grave pénurie de liquidités s’en est suivie. Ceux qui ont souffert le plus sont les plus pauvres et les plus vulnérables. Ils ont éprouvé des difficultés supplémentaires à gagner leur maigre vie dans le secteur informel ou à payer des biens et des services essentiels comme la nourriture, la médecine ou les hôpitaux. Le chaos et la fraude ont régné en décembre.

Quatre semaines plus tôt

Moins de quatre semaines avant cette attaque contre les Indiens, l’USAID avait annoncé la création de « Catalyst : Inclusive Cashless Payment Partnership » [partenariat pour un paiement non liquide inclusif, NdT], dans le but d’effectuer un saut quantique en Inde. La déclaration de presse du 14 octobre indique que Catalyst « marque la prochaine phase du partenariat entre l’USAID et le ministère des Finances pour faciliter l’intégration financière universelle ». La déclaration ne figure pas (ou plus) dans la liste des déclarations de presse sur le site internet de l’USAID. Même une recherche avec le mot « Inde » n’a pas permis de la retrouver. Pour la trouver, vous devez déjà savoir qu’elle existe, ou tomber sur elle par hasard au cours d’une recherche internet. En effet, cette déclaration et d’autres qui semblaient plutôt ennuyeuses auparavant, sont devenues beaucoup plus intéressantes et révélatrices après le 8 novembre.

En lisant attentivement cette déclaration, il est évident que Catalyst et le partenariat de l’USAID et du ministère indien des Finances − d’où est né le projet Catalyst − ne sont que des façades qui ont servi à préparer l’assaut contre tous les Indiens utilisant de l’argent liquide sans soulever de soupçons indus. Même le nom Catalyst semble beaucoup plus sinistre une fois que vous savez ce qui s’est passé le 9 novembre.

Le directeur de projets de Catalyst est Alok Gupta, qui occupait le poste de chef d’exploitation du World Resources Institute à Washington, dont l’USAID est l’un des principaux commanditaires. Il était également un membre original de l’équipe qui a développé Aadhaar, le système d’identification biométrique à la Big Brother.

Selon un rapport de l’Indian Economic Times, l’USAID s’est engagée à financer Catalyst pendant trois ans. Les montants sont gardés secrets.

Badal Malick était vice-président du plus important marché en ligne indien, Snapdeal, avant d’être nommé directeur général de Catalyst. Il a fait ce commentaire :

 « La mission de Catalyst est de résoudre les multiples problèmes de coordination qui ont bloqué la pénétration des paiements numériques chez les commerçants et les consommateurs à faible revenu. Nous sommes impatients de créer un modèle durable et reproductible. (…) S’il y a eu (…) une pression concertée pour les paiements numériques exercé par le gouvernement, il existe encore un dernier effort à faire au niveau de son acceptation par les marchands, et des questions de coordination. Nous voulons approcher le problème de façon écosystémique et holistique. »

 

La suite ICI .

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , , ,

P. Jovanovic – Revue de presse spéciale licenciements (Novembre 2016)

 

 

Revue de presse spéciale licenciements (Novembre 2016)
Pour retrouver l’ensemble des actualités de la Revue de Presse, rendez-vous sur : http://www.quotidien.com

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes :

Le Pr Gervais conteste les « vérités » du réchauffement climatique….

François Gervais, professeur émérite de l’université François Rabelais, de Tours (France), où il enseigne la physique et la science des matériaux ,remet en question dans cet entretien accordé à « Liberté », les différentes « théories » sur le réchauffement climatique.

Il est l’auteur de « L’Innocence du carbone: L’effet de serre remis en question », un livre publié en 2013 dans lequel il dénonce les rapports officiels qui « nourrissent l’alarmisme ».

 

Interview réalisée par Imène AMOKRANE

Liberté : Existe-t-il un lien entre le réchauffement climatique et les émissions de CO2 ?

François Gervais : Ma réponse est fondée sur deux articles,(1),(2) développés dans deux livres,(3),(4) s’ajoutant à près de 2000 autres articles,(5) qualifiés de « sceptiques » mais néanmoins publiés, non sans mérite, dans des revues internationales à comité de lecture, montrant tout l’amplitude de la controverse scientifique. Ignorant ces travaux lors des COP successives, l’ONU et les délégations des États focalisaient sur un prétendu réchauffement climatique en réalité en panne sèche depuis une vingtaine d’années (Fig. 1) ? La sensibilité climatique est définie comme l’échauffement de la Terre en cas de doublement de la concentration de CO2 dans l’air. Selon le rapport AR5 du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) dont j’ai été « expert reviewer », l’incertitude reste de 4,5°C/1,5°C = 300 %. Que signifie la polarisation sur un seuil factice de 2°C lorsque l’incertitude lui est supérieure de pas moins de 4,5° – 1,5° = 3°C ? Comment le GIEC a-t-il pu se déclarer sûr à 95 % ? Ne convient-il pas lui rappeler qu’en Sciences, les incertitudes s’ajoutent ?

Fig. 1 – Évolution de la température moyenne de la Terre selon le Hadley Center complétée par les mesures satellitaires de l’Université d’Alabama à Huntsville (UAH). Un cycle de 60 ans ajouté à une droite de pente 0,006°C par an reproduit l’évolution mieux que les modèles de climat repris par le GIEC. Les émissions de CO2 ne se corrèlent évidemment pas à l’oscillation observée pas plus qu’elles n’expliquent la droite qui s’y ajoute, vu la rupture de pente à partir de 1945.

 

La suite ICI

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes :

L’Islande envoie ses banquiers en prison et fait un bras d’honneur à la finance….

Contrairement à l’incroyable servilité des peuples et des gouvernants d’Europe, face à la dictature de la finance, un pays a repris fermement son destin en main : l’Islande. Il a refusé de payer sa dette et renoncé à l’Europe. Aujourd’hui, les Islandais ne s’en portent que mieux. Quel pays, quel dirigeant, montrera la même volonté que les Viking ?

 

Alors que l’Europe corrompue continue de protéger ses banquiers véreux, un pays a pris son destin en main, et décider de s’attaquer aux racines du mal : la finance. Ce petit pays, qui s’est fait remarquer par l’enthousiasme de ses supporters vikings, pendant l’Euro de foot 2016, en France, et la bravoure de son équipe nationale, fait aujourd’hui figure de modèle, pour ne pas dire figure de proue, dans la lutte contre le mondialisme étouffant, imposé par les capitalistes ultra-libéraux, favorables à une loi de la jungle sans merci entre les êtres humains. Au passage, un modèle socio-économique, ardemment préconisé par Fillon, le candidat chrétien de droite extrême à la présidentielle de 2017.

Que s’est-il passé dans cette île septentrionale, perdue dans l’Atlantique Nord, entre la Norvège et le Groenland ? Qu’est-ce qui a fait se révolter ses 330 000 habitants, au point de faire vaciller les politiciens en place, et, fait rare et peut-être unique au sein du monde occidental, d’envoyer les neufs principaux banquiers du pays en prison ? La crise des subprimes de 2007 et le tsunami financier qui a suivi en 2008 ! Là où, partout ailleurs, en Europe et dans le monde, politiciens corrompus et banquiers se sont entendus pour faire payer les centaines de milliards de pertes aux citoyens des pays, comme ce fut le cas en France, avec Sarkozy, l’Islande, elle, a tout bonnement refusé de faire payer les victimes et, à l’inverse, a choisi de s’en prendre aux responsables indélicats : ses propres banquiers.

La suite ICI .

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Vaccin contre les papillomavirus : les autorités européennes dans la tourmente….

 

cervarix_0

 

Ce ne sont plus des « conspis » qui crient au scandale sanitaire mais bien des médecins et autres professionnels de santé et institutions médicales. Les effets secondaires sont nombreux et très lourds : épuisement tenace, vertiges, douleurs musculaires ou articulaires persistantes, nausées et migraines, troubles de l’attention et de la mémoire,… L’extraordinaire Pr Gotzsche est à l’initiative de cette mobilisation qui, nous l’espérons, donnera des résultats satisfaisants prochainement.


Cette fois, ce ne sont pas des associations de malades qui se plaignent, mais des institutions médicales au-dessus de tout soupçon de croisade anti-vaccins.

Lundi 5 décembre, les services de la médiatrice européenne ont déclaré recevable les aspects majeurs d’une plainte déposée contre l’Agence européenne des médicaments (EMA) par le Nordic Cochrane Centre, ainsi que d’autres institutions, médecins ou chercheurs.

Les plaignants accusent l’agence européenne d’« incurie » dans le traitement d’une alerte de médecins danois suspectant des effets indésirables – rares mais sérieux – consécutifs à la vaccination contre le papillomavirus (HPV), virus à l’origine de cancers du col de l’utérus.

La plainte, détaillée sur plus de cinquante pages, jette une lumière crue sur les procédures de l’agence chargée des autorisations de mise sur le marché des médicaments dans l’Union européenne (UE).

L’affaire commence à l’été 2015. Louise Brinth, médecin à l’hôpital Frederiksberg de Copenhague, signale aux autorités sanitaires danoises plusieurs dizaines de cas de jeunes filles ayant été vaccinées contre le HPV et ayant présenté, dans les mois suivants, des troubles peu spécifiques, rassemblés sous diverses appellations : « syndrome de fatigue chronique », « syndrome douloureux régional complexe », « syndrome de tachycardie orthostatique posturale »…

Épuisement tenace, vertiges, douleurs musculaires ou articulaires persistantes, nausées et migraines, troubles de l’attention et de la mémoire : les effets peuvent être très invalidants. En 2013, au Japon, une alerte semblable a conduit les autorités locales à retirer leur recommandation aux vaccins anti-HPV.

….

La suite sur LLP .

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Les huit hommes les plus riches du monde possèdent autant que 50% des habitants de la planète….

 

Les huit hommes les plus riches du monde possèdent autant que 50% des habitants de la planète

 

Un chiffre «au-delà du grotesque» annonce l’ONG Oxfam, qui publie un rapport alarmant sur la progression des disparités dans le monde alors que s’ouvre le Forum économique mondial de Davos.

C’est un rapport sans appel que vient de publier l’association Oxfam alors que s’ouvre ce 15 janvier le Forum économique mondial à Davos, en Suisse : les huit personnes les plus riches du monde possèdent autant à elles seules que les 50% les plus pauvres des habitants de la planète (soit 3,6 milliards de personnes).

 

Un chiffre «au-delà du grotesque» selon l’ONG qui dénonce une «concentration injuste et surtout dangereuse» des richesses mondiales. A titre d’exemple, le fondateur de Microsoft Bill Gates, l’homme le plus riche du monde, détient près de 400 milliards de dollars, soit le PIB annuel de pays comme la Belgique, la Suède ou l’Autriche.

De telles disparités, d’après les conclusions d’Oxfam, sont la cause directe d’événements comme le Brexit ou la victoire de Donald Trump aux Etats-Unis, car elles témoignent d’un «modèle économique essentiellement fondé sur l’inégalité». Un constat ironiquement partagé par les conclusions du Forum économique mondial, qui constate que «les inégalités croissantes et la polarisation sociale entre très pauvres et très riches constituent les deux risques majeurs pour l’économie en 2017», s’inquiétant de ce qu’il pourrait en résulter «un recul de la mondialisation».

Appelant à la «refonte des mécanismes économiques mondiaux», Oxfam cible plusieurs politiques qu’elle juge responsables de l’accroissement des inégalités. Parmi elles, les restrictions salariales, l’évasion fiscale et la recherche de la rémunération actionnariale avant celle du développement des entreprises.

Outre Bill Gates, on retrouve parmi les huit personnes les plus riches du monde Amancio Ortega, fondateur de Zara, Warren Buffett, investisseur américain, Carlos Slim Helú, magnat de la téléphonie mexicain, Jeff Bezos, créateur d’Amazon, Mark Zuckerberg, patron de Facebook, Larry Ellison, PDG de l’entreprise américaine Oracle, et Michael Bloomberg, l’ancien maire de New-York.

 

 

Par RT France

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Or, cuivre ou gaz de schiste : la France sera-t-elle livrée aux convoitises des compagnies minières ?

 

par Nolwenn Weiler 16 janvier 2017.

La réforme du code minier sera discutée cette semaine à l’Assemblée nationale. Elle concerne autant les industriels que les simples citoyens : ce code minier est censé encadrer l’extraction d’or, de cuivre ou de gaz de schiste sur tout le territoire, du Limousin à la Guyane. Jusqu’à présent, les compagnies minières n’avaient quasiment aucun compte à rendre en matière environnementale et sanitaire. La grande opacité des conditions d’octroi des permis de recherche est également pointée du doigt. De leur côté, les industriels sont sur la brèche pour demander une réécriture simplifiée du code, facilitant l’exploitation des produits du sous-sol. Les députés sauront-ils trancher dans le sens de l’intérêt commun ?

Pour l’instant, c’est une immense excavation – 2,5 km de long, 700 mètres de largeur, 250 mètres de profondeur – en plein cœur de la forêt tropicale guyanaise. La première mine d’or de type industriel de ce département français d’outre mer pourrait ouvrir dès 2020. La société canadienne Colombus Gold assure qu’un magot de plus de 150 tonnes de métal jaune est caché sous ce que l’on appelle la « montagne d’or ». Il s’agit « d’un gisement de dimension mondiale », se réjouit le gouvernement français, qui a délivré les autorisations de prospection. « Pour récupérer les onces, il faudra raser la forêt, dynamiter la montagne et broyer plusieurs centaines de millions de tonnes de roche, avertit Patrick Monier, de l’association guyanaise Maïouri nature [1]. Car il n’y a que 1,5 grammes d’or par tonne, et encore. Les besoins en énergie seront astronomiques : environ 20 mégawatts par an, soit autant que la consommation de Cayenne, la capitale (60 000 habitants) [2]. »

19 000 hectares de forêt tropicale menacés

Le 1er décembre dernier, la sénatrice Marie-Christine Blandin (EELV) a interrogé le gouvernement sur l’avancement du projet. Elle a fait part de son inquiétude face à la destruction de 19 000 hectares de forêt tropicale – deux fois la surface de Paris – et au risque de pollutions. À la menace de contamination par le cyanure, utilisé pour extraire l’or de la roche, s’ajoutent les dangers dus à l’excavation des « matériaux connexes » : cadmium, arsenic ou mercure seront également libérés de leur prison minérale. Il existe également des risques de rupture des digues qui retiendront les terrils excavés. « Je sais quelles sont les conséquences de l’industrie minière », a répondu Christian Eckert, secrétaire d’État en charge du budget ; avant de promettre « l’attention vigilante du gouvernement sur ces questions ». Mais les récentes propositions de réforme du code minier permettent de douter de cette « attention vigilante » [3].

….

La suite ici .

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes : , , ,

Un rapport français nuance la destruction d’emploi causée par la robotisation….

 

Le Conseil d’orientation pour l’emploi s’est penché sur la question de l’automatisation dans l’économie. Il ressort de son étude que la destruction d’emploi causée par la robotisation ne sera peut-être pas si étendue que cela.

Les robots vont-ils prendre nos emplois dans un avenir proche ? À cette question un tantinet alarmiste, le Conseil d’orientation pour l’emploi apporte une réponse pour le moins rassurante : l’automatisation va certes remplacer des salariés dans un certain nombre de secteurs, essentiellement ceux ayant besoin d’une main d’œuvre peu qualifiée, mais de nombreux métiers seront épargnés.

Dans son rapport, l’instance dépendant du premier ministre explique que « moins de 10 % des emplois cumulent des vulnérabilités qui pourraient en menacer l’existence dans un contexte d’automatisation ». Les agents d’entretien sont clairement les plus menacés : ils représentent à eux seuls 21 % de l’ensemble des métiers exposés à la robotisation de l’économie.

 

 

Viennent ensuite les ouvriers qualifiés des industries de process et ceux, non qualifiés, de la manutention (6 % chacun), puis les ouvriers non qualifiés aux industries de process, les aides à domicile, les aides ménagères et les cuisiniers (5 % à chaque fois). Treize autres catégories de métiers sont mentionnées, toutes situées entre 2 et 4 %. Une bonne partie de ces emplois nécessitent des compétences manuelles.

 

La suite sur Numerama .

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 15 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes :

Jean-Marc Jancovici : « les risques du nucléaire sont considérablement plus faibles que ceux liés au changement climatique »

 

Jean-Marc Jancovici, « expert » souvent cité à la défenses du nucléaire était invité par Jean-Jacques Bourdin à l’occasion de la COP21.

 

Il dit voir un lien entre le réchauffement climatique et les « évenements de Paris » (en parlant sans aucun doute des attentats de Paris).

Mais surtout il affirme « les risques du nucléaire sont considérablement plus faibles que ceux liés au changement climatique ». Il oublie de dire que les risques du nucléaires sont certains à 100%, nous avons tous assisté à Three Mile Islands, Tchernobyl, Fukushima (sans parler de nombreux incidents passés sous silence), alors que personne n’a jamais vu le réchauffement de la planète ! Jancovici étant d’ailleurs souvent décrit comme quelqu’un de très pointu scientifiquement, on aurait bien envie de lui demander « considérablement plus faible » ça fait combien exactement ? D’après quelle étude ? Réalisée par qui ?

Par ailleurs on lira utilement cet article sur l’implication du lobby nucléaire dans la préparation de la COP21
http://multinationales.org/Le-lobby-nucleaire-au-coeur-de-la

Il y a longtemps que le lobby nucléaire profite du thème du réchauffement climatique pour proposer ses services, mais on était encore jamais allé aussi loin dans les comparaisons biaisées à ma connaissance !

Un autre lien utile : la liste des passages médiatiques de Jean-Marc Jancovici : plutôt bien fourni pour l’écolo intelligent qu’il pense être ! Ca ressemble plutôt au palmarès d’un « bon soldat » médiatique du système ! C’est d’ailleurs la 3ème fois qu’il passe chez Bourdin, l’expression consacrée est « il a les clés du studio ».

https://www.onair-alert.com/jean-marc-jancovici

Le 30 novembre 2015 à 19H08 dans Le Club de la Presse Europe 1

Le 30 novembre 2015 à 07H40 dans Bourdin Direct

Le 16 novembre 2015 à 19H30 sur Europe 1

Le 10 novembre 2015 à 17H30 dans C à dire France 5

Le 2 novembre 2015 à 22H00 dans Europe Nuit sur Europe 1

Le 10 septembre 2015 à 07H45 dans Good Morning Business BFM Business

Gen42.fr

 

 
3 Commentaires

Publié par le 15 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes :

Ce qu’il faut savoir sur la vague de froid qui va frapper la France à partir de mardi….

« De nombreuses régions, à l’exception des littoraux atlantiques et méditerranéens, connaîtront des journées sans dégel dès mardi », prévient Météo France.

 

Le Bas-Rhin est touché par la neige et le verglas, le 8 janvier 2017.

 

Un froid glacial va faire frissonner la France métropolitaine dès mardi 17 janvier. Après le départ de la tempête Egon, qui a privé jusqu’à 330 000 foyers d’électricité dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 janvier, la France va connaître une vague de froid particulièrement intense la semaine prochaine. Voici ce qu’il faut savoir.

>> Suivez notre direct sur les intempéries

A quoi faut-il s’attendre ?

Les températures vont progressivement diminuer dans le week-end pour descendre en dessous de 0°C à partir de mardi, selon Météo France. De fortes gelées sont à prévoir. « De nombreuses régions, à l’exception des littoraux atlantiques et méditerranéens, connaîtront des journées sans dégel dès mardi », préviennent les prévisionnistes.

Le thermomètre devrait dégringoler jusqu’à -10°C à Strasbourg, -11°C à Mulhouse, -10°C à Dijon, -6°C à Toulouse, -4°C à Marseille. Des températures inférieures en moyenne de « quatre à huit degrés » aux normales saisonnières, selon Météo-France, qui ne s’attend toutefois pas à des records de froid. « On n’est pas dans des températures exceptionnelles, souligne Patrick Galois, prévisionniste. On peut parler de vague de froid d’intensité modérée, d’un bon coup de froid. »

En cause : un anticyclone qui fait descendre de l’air froid du nord-est de l’Europe vers la France. « Comme on va gagner des vents d’est, les perturbations océaniques qui généralement nous apportent de la douceur vont rester sur l’océan et ne vont pas rentrer sur le continent », précise Patrick Galois.

La suite ici .

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Étiquettes :

Smart Dust: Self-Assembling Within the Human Body

Harald Kautz-Vella describes Morgellon’s as fungi that are “able to assimilate higher DNA, multiply it and build up a DNA cluster that creates a morphogenic field…The fungus is using a multilayered hexagonal structure to protect and cover the spore. These hexagons…are part of synthetic biology research, called self-assembling large area photonic plasmonic crystals. …within the human body are hollow fibers that accumulate nanodyes within the fiber and those hexagonal self-assembling large area photonic-plasmonic crystals…both are self-assembling nano-bots. They [the intelligence community] spray them in components, separated into bioform and nano-dye, call this mixture smart-dust, and expect the smart dust to bio-accumulate and self-assemble itself into working units in the body.”

I know this is not easy to grasp at first. I have to read it over and over. To continue, “the fibers and crystals form a read/write unit. The fibers collect DNA light communication, i.e. the bi-directional single photon emissions interchanged by any DNA cluster, and turn it into radio signals.” I feel that Harald Kautz-Vella is describing the nightmare scenario of AI science implementing a ‘mechanical’ black-magic technology, meaning melding the darkside occult that exists in the astral planes into a technology that utilizes, assimilates and lives within our human body: AI as a high-tech parasite and the ultimate solidification of black magic into matter.

http://www.wakingtimes.com/2015/12/16/researcher-links-ai-geoengineering-smart-dust-morgellons-to-ets/

 
1 commentaire

Publié par le 18 décembre 2015 dans BILLET D'HUMEUR

 

La ville américaine de Detroit se déclare en faillite….

 

Et pendant ce temps là,le Dow Jones bat des reccords et Moody’s reléve la perspective de la note US en maintenant son triple A….! Foutaises…!!!

 

 

La ville de Detroit, très endettée, s’est déclarée jeudi en état de faillite, la plus importante banqueroute d’une ville dans l’histoire des Etats-Unis.

En juin, cette ville du Michigan avait déjà dû faire défaut pour une partie de sa dette.

http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/la-ville-americaine-de-detroit-se-declare-en-faillite-859920

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le 18 juillet 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Scan de l’iris dans de nombreuses écoles primaires, secondaires et collèges américains dès septembre….

* En 2014-2015, tous les citoyens de la planète auront une identification biométrique et ceux qui refuseront de se soumettre à ces mesures de contrôle devront renoncer à envoyer leurs enfants dans les garderies, écoles, ils devront même vivre en totale autarcie puisque l’accès aux marchés d’alimentation et aux services publics exigeront l’identification biométrique.  Tout cela sera considéré comme le « meilleur des mondes » puisqu’il n’y aura plus de vol d’identité, plus de fraudes, il n’y aura plus de kidnapping, les voleurs et les violeurs seront arrêtés, les crimes seront en nette diminution, etc.  Les gouvernements clameront avoir réussi à construire une société globale fondée sur la « paix » et la « sécurité » et que cette victoire sur l’ancien monde, dicté par la peur et la guerre, sera le résultat d’un engagement de toutes les nations et de tous les peuples. 

Jusqu’à ce que cette dictature technologique devienne un cauchemar où l’homme ne sera qu’un exécutant de l’État privé de sa capacité de penser par lui-même et d’agir selon sa conscience.  L’Homme sera contraint de vendre son âme au diable pour un peu de sécurité ou bien, il devra se tenir debout avec espérance puisque sa foi sera sa seule force de vivre….

 

 

Un nombre croissant d’écoles remplacent les cartes d’identité traditionnelles par des scanners de l’iris.  À l’automne, plusieurs écoles se tourneront vers de nouvelles méthodes de sécurité où tous les étudiants devront passer par une lecture de leur globe oculaire.

L’Université Winthrop en Caroline du Sud expérimente la technologie de l’iris cet été sur ses élèves de première année.  Le collège va déployer la technologie de balayage de l’iris de la société Iris ID.
La compagnie Blinkspot du Dakota du Sud fabrique des lecteurs de l’iris spécifiquement pour une utilisation dans les autobus scolaires.  Lorsque les élèves des écoles élémentaires entrent dans l’autobus, ils regardent le lecteur (qui ressemble à une paire de jumelles) et le lecteur émet un signal sonore si l’enfant est se trouve dans le mauvais autobus.
Les scanners de Blinkspot incluent une application mobile que les parents peuvent utiliser pour voir où sont leurs enfants.  Chaque fois que l’enfant embarque ou débarque de l’autobus, le parent reçoit un e-mail ou un texte avec la photo de l’enfant, son emplacement sur une carte Google, ainsi que la date et l’heure des déplacements.
L’analyse de l’iris fait partie d’une tendance croissante appelée « biométrie », un type de sécurité qui reconnaît les caractéristiques physiques pour identifier une personne.  Comme la technologie se développe très rapidement, elle est moins chère à construire.  Plusieurs fabricants d’équipements de sécurité sont à la recherche de méthodes biométriques parce qu’elles seront la nouvelle façon d’identifier les citoyens.
Les initiés de l’industrie disent que la technologie sera disponible partout, des banques jusqu’aux aéroports, dès l’année prochaine.  Cela signifie que plutôt que d’entrer votre code PIN, vous pourrez accéder à un guichet automatique en un clin d’œil   Dans les aéroports, le système va analyser votre iris quand vous passerez la sécurité et l’identification faite, vous serez accueilli par votre nom.
La technologie Eyelock enregistre la vidéo de votre globe oculaire et utilise un algorithme pour trouver la meilleure image de chaque œil   Ce système est entré dans les écoles et dans les autobus scolaires à travers le pays.
« Imaginez un monde où vous n’êtes plus tributaires de noms d’utilisateur et de mots de passe », a dit un des responsables de la technologie Eyelock.  Il poursuit en expliquant que bientôt, avec ce système, si vous passez par un tourniquet et que vous avez l’autorisation de passer suite à votre identification, le système va ouvrir le tourniquet et il déverrouillera votre téléphone ou votre tablette pour vous identifier automatiquement dans votre compte de messagerie sans devoir entrer un mot de passe.
Source:
 
1 commentaire

Publié par le 18 juillet 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Monsanto retire ses demandes de culture d’OGM dans l’Union européenne….

 

Juste une question de temps,les dés sont pipés, avec le futur marché transatlantique, ce sera porte ouverte à toutes leurs merdes…!!!

Le groupe agrochimique américain Monsanto a annoncé jeudi qu’il renonçait à cultiver de nouveaux OGM en Europe. Il continuera toutefois à en importer.

Le groupe agrochimique américain Monsanto a décidé de retirer ses demandes d’autorisation de culture d’OGM dans l’Union européenne, a annoncé jeudi Brandon Mitchener, son porte-parole en Europe, précisant que Monsanto allait « se concentrer sur sa capacité à importer des OGM dans l’UE ».

La Commission européenne a dit « prendre note de cette décision ». Le groupe maintient toutefois sa demande de renouvellement de l’autorisation pour le maïs MON810, seul OGM actuellement cultivé dans l’UE.

ONG pas dupes

Monsanto, qui avait présenté une demi-douzaine de demandes d’autorisation de culture pour d’autres OGM, avait déjà fait part fin mai de son intention de les retirer en raison de l’opposition croissante de l’opinion publique.

Les organisations écologistes Greenpeace et Friends of the Earth ont salué cette « retraite » de Monsanto mais laissé entendre qu’ils n’étaient pas dupes des intentions du groupe américain de continuer à commercialiser ses OGM en Europe.

ats/ptur

 

 
2 Commentaires

Publié par le 18 juillet 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Fukushima : De la vapeur a été vue jeudi matin s’échappant du bâtiment du réacteur n° 3 de la centrale

 

De la vapeur a été vue jeudi matin s’échappant du bâtiment du réacteur numéro 3 de la centrale atomique ravagée de Fukushima. «C’est un mince filet qui s’échappe, ce n’est pas un nuage», a expliqué un porte-parole de Tepco, l’opérateur du site, qui ignorait toujours plusieurs heures plus tard l’origine de ce nouvel incident.


Cette vapeur a été aperçue à 8h20 locales (jeudi à 1h20 heure de Paris), apparemment en provenance d’une piscine de stockage de matériel au 5e et dernier niveau du bâtiment du réacteur numéro 3, a précisé Tokyo Electric Power, sans plus de détails. Le dégagement a été repéré via une caméra par du personnel d’une entreprise tierce. Les instruments de mesure de radioactivité alentour n’ont pas montré de changement significatif.

«Ni la température du réacteur, ni les mesures des systèmes de contrôle de radioactivité ne se sont élevées. Nous ne pensons pas qu’il s’agisse d’une situation d’urgence, mais nous continuons d’enquêter», a précisé le porte-parole. «Nous avons l’intention d’effectuer des mesures de radioactivité au-dessus du bâtiment du réacteur ainsi que des prélèvements de poussière à proximité», a ajouté Tepco dans un deuxième courriel.

Le réacteur 3 de la centrale est l’un des plus endommagé

Le refroidissement du réacteur et de la piscine attenante de désactivation du combustible usé se poursuit normalement, assure la compagnie. Le réacteur 3 est un des trois de la centrale (sur six) dans lesquels le combustible nucléaire a fondu après le séisme et le tsunami dévastateurs du 11 mars 2011. C’est sans doute le plus endommagé de l’ensemble, car il a aussi subi une explosion d’hydrogène qui a soufflé le toit du bâtiment mi-mars 2011, laissant une partie des installations à l’air et des monceaux de détritus au-dessus. Il règne en outre à proximité de ce réacteur, qui fonctionnait au MOX (mélange d’oxydes d’uranium et plutonium), un très haut niveau de radioactivité qui ne facilite pas les interventions.

L’incident encore inexpliqué de jeudi rappelle une fois de plus que la situation reste instable dans cette centrale en péril, même si elle est considérée comme étant sous contrôle depuis décembre 2011, lorsque les autorités ont décrété que les six réacteurs étaient en état dit «d’arrêt à froid».

Depuis, quelque 3 000 travailleurs continuent chaque jour de préparer le démantèlement, un chantier de 40 ans, tout en se démenant face aux multiples avaries qui se déclenchent presque quotidiennement, tant est vulnérable le site qui continue de dégager des éléments radioactifs sous plusieurs formes.

L’eau radioactive continue de s’écouler

Tepco et les entreprises impliquées dans cette crise font notamment face à de très gros problèmes d’eau contaminée, d’une part celle issue de l’arrosage continu qu’il faut stocker dans des citernes et décontaminer, et d’autre part celle qui s’est accumulée en sous-sol et est soupçonnée de s’écouler dans l’océan Pacifique voisin.

Depuis des mois, des experts demandent que soient prises des mesures pour fiabiliser les équipements vitaux qui ont été mis en place dans l’urgence dans les premiers mois de crise. Des transformateurs et distributeurs électriques sont encore dans des camions à proximité des bâtiments, à la merci de nouveaux caprices de la nature ou de l’appétit des rats qui ont envahi le site.

Mi-mars, un de ces rongeurs avait causé un court-circuit et entraîné une panne qui avait paralysé durant près de 30 heures une partie des systèmes de refroidissement des piscines de désactivation du combustible usé, provoquant le plus grave incident recensé depuis fin 2011.

http://www.leparisien.fr/tsunami-pacifique/fukushima-nouvel-incident-sur-le-reacteur-3-18-07-2013-2990545.php

 

 
5 Commentaires

Publié par le 18 juillet 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Séisme de mag. 7.3 au Sud des Iles Sandwich

Global view

 

Magnitude Mw 7.3
Region SOUTH SANDWICH ISLANDS REGION
Date time 2013-07-15   14:03:41.0 UTC
Location 60.94 S ; 25.11 W
Depth 24 km
3647 km SE of Montevideo, Uruguay / pop: 1,270,737 / local time: 11:03:41.0 2013-07-15

3764 km SE of Buenos Aires, Argentina / pop: 13,076,300 / local time: 11:03:41.0 2013-07-15

4457 km SE of Santiago, Chile / pop: 4,837,295 / local time: 10:03:41.0 2013-07-15

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 juillet 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Un père de famille s’immole par le feu à Rue….

L’employé communal a tenté de se suicider à son domicile, dans la commune de Rue, devant sa fille et son fils. Brûlé à 80 %, son pronostic vital est engagé.

 

Le drame s’est joué mercredi soir dans cette maison de la rue du Bastion. L’homme a été décrit par son entourage comme « en souffrance depuis plusieurs jours. »

 

Après un jeune Abbevillois de 19 ans lundi et un Amiénois il y a deux semaines, un autre picard a tenté de mettre fin à se jours en s’immolant par le feu.

Ce nouveau drame s’est joué mercredi soir vers 21 heures, à l’intérieur d’une petite maison de la rue du Bastion, à Rue, en Picardie maritime.

La victime est un père de famille de 45 ans. Il s’était assis dans sa salle de bain, pour commettre son geste.

Présente dans l’habitation, sa fille de 19 ans a tenté d’éteindre le feu et a elle-même été brûlée aux mains.

Les pompiers de Rue sont ensuite intervenus pour éteindre le feu. Le quadragénaire serait brûlé à 80 %.

Il a été transféré à Lille, au service des grands brûlés et son pronostic vital est engagé. Son fils de 14 ans a été également témoin de la scène mais le plus jeune des trois enfants habitant la maison se trouvait, semble-t-il, chez des voisins.

Logé par la ville, le quadragénaire est un employé de la commune de Rue, aux services techniques depuis une dizaine d’années. Et un passionné de chasse. « C’est une forte personnalité », reconnaît le maire de Rue, Philippe Mas.

Mais, dépendant à l’alcool, « il était en souffrance depuis un certain nombre de jours ».

Il avait même dû être hospitalisé une nouvelle fois aux Urgences d’Abbeville, dimanche. Il n’avait pas repris le travail mercredi matin, comme prévu, et devait rencontrer hier le médecin du travail.

« C’est un garçon qui a des mains en or, on a l’impression d’un immense gâchis », conclut l’édile.

Ci-dessous un commentaire qui a son importance pour en partie expliquer le geste de ce Monsieur,vu le piètre travail des journaleux du C.P n’ayant pas été voir plus loin que le bout de leur nez…!

 

l.p33 . le 12/07/2013 à 09h30

  Je souhaite  réagir à votre article et notamment les propos de Monsieur le Maire de Rue qui m’interpelle. Cet employé municipal qui était en son temps chef des cantonniers à la ville de Rue a été dégradé par la secrétaire génrérale Mme Becquet pour ne pas la nommer pour une raison que j’ignore pour redevenir simple employé municipal. Cette dame impose son autorité d’une main de fer même vis à vis des élus pour vous dire. Il me semble avoir eu connaissance d’une perte de salaire de 300 euros mensuel ce qui n’est pas négligeable lorsqu’il faut élever une famille de 3 enfants en bas âge. A cela s’ajoute le regard des employés municipaux que vous dirigiez dans une commune de 3000 habitants la suite est entendu; psychologiquement affaibli, l’alcool aidant la rumination etc  pour terminer par l’immolation. Je trouve les propos du Maire de Rue indignes qui ne voit qu’être réélu et évidemment il faut taire les choses ; Monsieur le journaliste votre impartiliaté ne vous empêche pas de chercher des explications à ce drame. Je suis couvert par l’anonymat car je crains des représailles; je suis aussi  l’un des administrés de Monsieur le maire. Je pense aux enfants et le petit dernier Franck il a 7 ans c’est moche … tout ça non  ! ! LP  

http://www.courrier-picard.fr/region/un-pere-de-famille-s-immole-par-le-feu-ia0b0n133764

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 juillet 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Une nouvelle étude démontre que les « conspirationnistes » sont sains d’esprit et que les partisans de la VO sont des fous hostiles….

De récentes études de la part de psychologues et sociologues aux USA et au Royaume-Uni suggèrent qu’à l’inverse des stéréotypes des médias mainstream, ceux qui sont étiquetés « conspirationnistes » apparaissent plus sains que ceux qui acceptent les versions officielles des événements.

L’étude la plus récente a été publiée le 8 juillet par les psychologues Michael J. Wood et Karen M. Douglas de l’Université de Kent (Royaume-Uni). Intitulée « What about Building 7? A social psychological study of online discussion of 9/11 conspiracy theories » (Et pour le Bâtiment 7? Une étude socio-psychologique de discussions en ligne sur les théories de la conspiration autour des attentats du 11 septembre 2001, ndt), l’étude faisait la comparaison entre les commentaires « conspirationnistes » (pro-théorie de la conspiration) et « conventionnalistes » (anti-conspiration) sur des sites web d’information.

Les auteurs ont été surpris de découvrir qu’il est maintenant plus conventionnel de laisser des commentaires soi-disant conspirationnistes que conventionnalistes: « Sur les 2174 commentaires recueillis, 1459 furent définis comme conspirationnistes et 715 comme conventionnalistes. » En d’autres termes, parmi les gens qui commentent les articles d’information, ceux qui ne croient pas aux explications gouvernementales d’événements tels que le 11 septembre ou l’assassinat de JFK dépassent en nombre ceux qui y croient par un facteur de plus de deux contre un. Ceci veut dire que ce sont les commentateurs pro-théorie de la conspiration qui expriment ce qui est reconnu comme la sagesse populaire conventionnelle, tandis que les commentateurs anti-conspiration deviennent une minorité isolée.

Peut-être parce que leurs opinions soi-disant mainstream ne représentent plus la majorité, les commentateurs anti-conspiration ont souvent témoigné de la colère et de l’hostilité: « L’étude… a démontré que les gens qui favorisaient la version officielle du 11 septembre étaient en général plus hostiles quand ils essayaient de convaincre leurs opposants. »

De plus, il s’est avéré que les gens anti-conspiration étaient non seulement plus hostiles, mais fanatiquement attachés à leurs propres théories de la conspiration. Selon eux, leur propre théorie pour le 11 septembre – une théorie de la conspiration affirmant que 19 Arabes, aucun d’entre eux ne sachant piloter un avion efficacement, ont perpétré le crime du siècle sous la direction d’un mec sous dialyse dans une caverne en Afghanistan – était indiscutablement vraie.
Les soi-disants conspirationnistes, par contre, ne prétendaient pas avoir de théorie expliquant complètement les événements du 11 septembre: « Pour ceux qui pensent que le 11 septembre était une conspiration du gouvernement, l’attention ne se porte pas sur la promotion d’une théorie en particulier, mais sur le démontage de la version officielle. »

Bref, cette nouvelle étude par Wood et Douglas suggère que le stéréotype négatif du conspirationniste – un fanatique hostile scotché à la vérité de sa propre théorie personnelle marginale – décrit avec précision les gens qui défendent la version officielle du 11 septembre, pas ceux qui la contestent.

De plus, l’étude a démontré que les soi-disants conspirationnistes discutent du contexte historique (tel que voir l’assassinat de JFK comme précurseur du 11 septembre) plus que les conventionnalistes. Elle a également découvert que les soi-disants conspirationnistes n’aiment pas se faire appeler ainsi, ou « théoriciens de la conspiration ».

Ces deux découvertes sont amplifiées par le nouveau livre « Conspiracy Theory in America » (La Théorie de la Conspiration aux USA, ndt) écrit par le politologue Lance DeHaven-Smith, publié plus tôt cette année par University of Texas Press. Le Professeur DeHaven-Smith explique pourquoi les gens n’aiment pas se faire traiter de « conspirationnistes »: le terme fut inventé et fait circuler par la CIA pour critiquer et railler les gens qui demandaient des comptes sur l’assassinat de J.F. Kennedy! « La campagne de la CIA pour rendre populaire le terme « théorie de la conspiration » et l’adhésion à de telles théories la cible de railleries et d’hostilité doit, hélas, recevoir le crédit d’avoir été l’une des initiatives de propagande les plus réussies de tous les temps. »

En d’autres mots, les gens qui se servent des termes « théorie de la conspiration » et « conspirationniste » comme insulte le font comme résultante d’une conspiration réelle, largement documentée et incontestée par la CIA pour étouffer l’enquête sur l’assassinat de JFK. Cette campagne, au fait, était totalement illégale, et les agents de la CIA impliqués sont des criminels; la CIA n’a pas le droit de mener des opérations domestiques, mais enfreint régulièrement la loi pour ce faire dans des opérations domestiques allant de la propagande aux assassinats.

DeHaven-Smith explique aussi pourquoi ceux qui doutent des explications officielles de « crimes importants » sont enthousiastes pour discuter du contexte historique. Il souligne qu’un grand nombre d’affirmations de conspirations se sont avérées être fondées, et qu’il semble y avoir des liens forts entre beaucoup de « crimes de l’état contre la démocratie » encore irrésolus. Un exemple évident est le lien entre les assassinats de John F. Kennedy et son frère Robert F. Kennedy, qui ont toutes deux pavé le chemin de présidences qui ont continué la guerre du Vietnam. Selon DeHaven-Smith, nous devrions toujours discuter des « assassinats Kennedy » au pluriel, parce que les deux meurtres semblent être des aspects du même crime plus large.

La psychologue Laurie Manwell de l’Université de Guelph est d’accord pour dire que l’étiquette « théorie de la conspiration » conçue par la CIA dérange les fonctions cognitives. Elle souligne, dans un article publié dans American Behavioral Scientist (2010) que les gens qui sont anti-conspiration ne peuvent pas penser clairement à propos de tels crimes apparents contre la démocratie que le 11 septembre à cause de leur incapacité à gérer des informations en conflit avec une croyance pré-établie.

Dans le même numéro de ABS, le Professeur de l’Université de Buffalo Steven Hoffman ajoute que les gens anti-conspiration sont typiquement la proie d’une « forte tendance à la confirmation » – c’est-à-dire, ils recherchent des informations qui confirment leurs croyances pré-établies, tout en se servant de mécanismes irrationnels (tel le label « théorie de la conspiration ») pour éviter des informations conflictuelles.

Dangerous Machinery: ‘Conspiracy Theorist’ as a Transpersonal Strategy of Exclusion  » (Machinerie Dangereuse: ‘Conspirationniste’ comme Stratégie Transpersonnelle d’Exclusion, ndt), ils ont écrit:

« Si je vous appelle conspirationniste, cela importe peu que vous ayez réellement affirmé qu’une conspiration existe ou que vous ayez simplement soulevé un sujet que je préfèrerais éviter… En vous étiquetant ainsi, je vous exclus stratégiquement de la sphère où la parole, le débat et les conflits publics prennent place. »
Mais maintenant, grâce à l’Internet, les gens qui doutent des histoires officielles ne sont plus exclus de la conversation publique; la campagne de la CIA vieille de 44 ans pour étouffer le débat en utilisant la raillerie « conspirationniste » est usée jusqu’à la corde. Dans les études académiques, comme dans les commentaires des articles d’informations, les voix pro-théorie de la conspiration sont désormais plus nombreuses – et plus rationnelles – que celles qui sont anti-conspiration.
Pas étonnant que les gens anti-conspiration ressemblent de plus en plus à des cinglés hostiles et paranoïaques.

http://globalepresse.com/2013/07/12/nouvelle-etude-les-conspirationnistes-sont-sains-les-suiveurs-des-gouvernements
http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/07/une-nouvelle-etude-demontre-que-les.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

 
2 Commentaires

Publié par le 13 juillet 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

La France perd son triple A auprès de l’agence Fitch….

 

 

PARIS (France) – La France a perdu son triple A auprès de l’agence de notation financière Fitch Ratings, la seule des trois grandes qui lui accordait encore ce sésame attribué aux premiers de la classe, selon un communiqué publié vendredi.

La France est désormais rétrogradée à AA+, soit la deuxième meilleure note dans l’échelle d’évaluation de la troisième agence de notation mondiale.

A cette note est assortie une perspective stable, indiquant que Fitch n’envisage pas de la toucher dans les deux années à venir, est-il précisé dans le texte.

Le ministre français de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a pris acte vendredi soir de cette décision et a réaffirmé que la stratégie du gouvernement est la bonne.

La dette française est parmi les plus sûres et les plus liquides au sein de la zone euro, bénéficiant de taux historiquement bas, preuve de la confiance réaffirmée des investisseurs. Cette confiance renforce la conviction du gouvernement que sa stratégie est la bonne, a indiqué M. Moscovici dans un communiqué.

L’agence Fitch explique sa décision par les incertitudes qui planent sur les perspectives de croissance du pays, ce qui ne donne pas beaucoup de marges de manoeuvre au gouvernement pour atteindre ses objectifs de consolidation budgétaire.

Elle cite les interrogations persistantes à court et moyen termes sur l’évolution de la production, du chômage et du déficit de l’État. D’autant plus que l’agence souligne avoir des divergences avec le gouvernement sur les prévisions de croissance.

Fitch dit prévoir une contraction de l’économie française de 0,3% en 2013 puis une croissance de 0,7% en 2014 et de 1,2% en 2015, alors que le gouvernement français s’attend lui à une croissance de 0,1% en 2013, 1,2% en 2014 et 2% en 2015 et 2016.

Cette divergence dans les prévisions explique la différence entre l’estimation du ratio de dette sur PIB réalisée par l’agence et les chiffres officiels, souligne Fitch.

Fitch souligne aussi ses différences avec le gouvernement français sur les prévisions de déficit budgétaire. Elle prévoit un déficit au-dessus de 3% du PIB jusqu’en 2014, avant de diminuer à 1% du PIB en 2017, à la fin du mandat du président François Hollande. Le gouvernement prévoit, lui, un déficit de 2,9% du PIB diminuant à 0,7% à ces mêmes dates.

AFP

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 juillet 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :