RSS

DOSSIER:BIOCARBURANT ET AGRO-TERRORISME (1°partie)

Dossier Réalisé par RAHAN un Ami Suisse d’Afrique  qui a vu clair sur le jeu et les enjeux morbident de ce mirage que sont les biocarburants.

 

Avant-propos

Avant 2010, je l’avoue, je n’avais qu’une opinion mal informée.  Je ne me la posais pas vraiment, cette question, elle ne m’avait pas encore sauté aux yeux. J’ignorais à quel point cette ressources agro-industrielle était un enjeu planétaire déjà depuis plusieurs années et comment elle était l’objet d’un lobbying et d’une désinformation dangereuse qui égare tant de gens pourtant bien intentionnés.

 

C’est en explorant les opportunités et mécanismes des « crédit-carbone » et du changement climatique que mes recherches m’ont amené sur la question des agro-carburants.  J’ai trouvé des sites, des documents, des chercheurs, je suis allé sur leurs blogs, souvent,   j’ai commandé leurs livres…. J’ai échangé avec eux……

Et puis j’ai découvert que bien d’autres se soucient de cette grave mystification, bien d’autre, même ici en Afrique, essaient d’alerter sur ce danger…

Alors je me suis attelé à ce travail sans prétention, pour permettre de s’informer avec une lecture facile.

A propos de facilité, je me suis aussi rendu compte que lorsqu’on parle de grandes surfaces de « bio-carburants »,  du genre 30 000 hectares de Jatropha, ou 100 000…   c’est facile de se positionner CONTRE.  Accaparement des terres, etc….  injustice….qui dans les ONGs pourrait défendre cela ?  (oui, je sais il y en a … !).

 

Mais dès qu’on parle de haie vive, de surface « improductives », de revenus pour les femmes (elles servent toujours d’alibi), d’indépendance pour les petits exploitant, etc……  c’est plus difficile.

 

C’est plus difficile parce qu’on utilise la fibre sensible des écologistes, on fait appel aux bons sentiments des gens des ONGs, de ceux qui « luttent » pour l’égalité entre les hommes et bla, bla,  bla…….tout le monde s’y retrouve embrouillé.  Les lobbyistes des grandes industries sont passés maître dans cet art, c’est leur métier, de nous faire accepter des choses au demeurant absurdes sans se montrer à visage découvert.

C’est difficile d’expliquer comment, au final tout cela se retourne contre ceux qu’on voulait appuyer. Comment expliquer que ces petites actions ciblées, sont les rouages d’un plan plus vaste et à long terme qui vise à assurer l’approvisionnement des pays du Nord et leur main mise sur une ressource énergétique.  Il faut lire le chapitre concernant le Mali pour trouver des éléments de réponse à cette question. Page 33.

Si je dis que tout cela est aussi un stratagème, un « cheval de Troie » pour faire accepter les OGMs en masse…on dira sans doute que je vais trop loin ?

 

J’encourage tout le monde à  lire le livre de Fabrice Nicolino… la faim, la Bagnole, le Blé et nous……..une dénonciation des agro-carburants, ou tout au moins à visiter les nombreux liens de sites qui se trouvent dans ce documents et qui vous enverront ailleurs encore….. vous aider à vous forger une opinion au-delà des voies toutes tracées par l’agro-alimentaire et l’industrie pétrochimique.

 

Et ceux qui suivront ce chemin seront peut-être d’accord avec l’idée que le défi n’est pas tant de trouver d’autres carburants par tout les moyens, de chercher envers et contre tout à perpétuer un modèle de développement que l’on sait sans issue ;  mais qu’il faudrait sans doute chercher à consommer moins d’énergie et à bon escient, en partageant les ressources rares équitablement. Je parle des matières premières, des minerais, du pétrole, du gaz, de la terre cultivable….

Et retirer ces ressources qui appartiennent à l’humanité entière, des mains des commerciaux et des banquiers qui les dilapident de manière stupide.

De se rappeler qu’il n’y a pas cette dualité de  « la nature et nous » mais une seule écosphère dont nous faisons partie intégrante, de toutes nos cellules.

 

Se renseigner sur les idées qui émergent chez les « objecteurs de croissance », avant de jeter leurs idées sans les explorer.

 

 Là se trouvent  les vrais débats de l’avenir.

Là se trouvent peut-être les nouvelles voies pour l’aide au développement, et non pas dans l’accompagnement des stratégies banquières et des grosses entreprises privées.

Ce n’est que mon avis… !

___________________________________________________________

___________________________________________________________

Table des matières

1.           Introduction. 5

1.1.        A propos d’un VRAI  problème…… mais  de fausses solutions ! 8

1.2.        « Bio » ou « Agro » carburants ?. 10

1.2.1.         « Bio »,  en fait c’est quoi ?. 10

1.2.2.         De la valeur des mots….. 13

2.           Les agrocarburants sur le continent      Africain. Situation actuelle. 15

2.1.        Une ruée sur les terres à grande échelle. 15

2.2.        « L’exemple » du Brésil. 20

2.3.        Les pays les « plus avancés » en Afrique. 22

2.3.1.      Le Cameroun……………………………………………………………………………………………………………23

2.3.2.        Mozambique. 25

2.3.3.        Kenya. 26

   2.3.4.      Madagascar……………………………………………………………………………………………………………..27

   2.3.5.      Bénin……………………………………………………………..…………………………………………………………29

2.3.6.         Le Ghana. 29

2.3.7.         Au Mali 31

2.3.8.         Et au Burkina- Faso alors ?. 36

3.           Round Table…les machines à verdir….. 43

3.1.       RTSB, des belles intentions au greenwashing. 43

3.2.       La réalité des Round Table… 44

WWF : serviteur de l’agrobusiness et de la mondialisation. 45

4.           En conclusion…….. 47

___________________________________________________________

 Introduction

 

BIOCARBURANTS

Le mot évoque l’image flatteuse d’une énergie renouvelable propre et inépuisable, une confiance dans la technologie et la puissance d’un progrès compatible avec la protection durable de l’environnement. Il permet à l’industrie, aux hommes et femmes politiques, à la Banque mondiale, au GIEC, de présenter les carburants fabriqués à partir du maïs, de la canne à sucre, du soja et d’autres cultures comme la prochaine étape d’une transition douce, du pic de la production pétrolière à une économie énergétique issue de ressources renouvelables, qui reste encore à définir.

Un constat écologique planétaire sans précédent dans l’histoire de l’humanité mais que tout le monde connait désormais ;  nos émissions de carbone, principalement sous forme de dioxyde de carbone, seraient responsables d’un réchauffement du climat.   En clair, avec notre civilisation industrielle, nous sommes en train de libérer dans l’atmosphère le carbone qui était piégé depuis des millions d’années  dans les sous sols sous forme d’hydrocarbures ou dans les forêts. Cela représente des millions de tonnes, des quantités énormes, à l’échelle quasiment géologique,  qui sont ainsi dilués dans notre atmosphère. Et ce déséquilibre engendrerait des réactions en chaîne qui bouleversent les mécanismes climatiques et menacent la vie sur terre.  Ainsi, notre atmosphère redeviendrait saturée en carbone et en méthane, comme à des époques très anciennes et la vie sous sa forme actuelle ne pourrait donc pas s’y maintenir si la tendance se poursuit.  Ce phénomène est tellement rapide et massif qu’on commence à en parler comme d’une nouvelle période géologique, l’Anthropocène,  c’est-à-dire la période géologique où l’homme aura été un acteur déterminant depuis environ l’année 1800, soit depuis la révolution industrielle.

Cette période fait suite à l’Holocène, entamée il y a 10 000 ans avec  la fin de la dernière grande période glacière[1].

On assiste aussi, il faut le signaler, à la sixième grande extinction massive des espèces depuis les débuts de la Vie.  Mais c’est la première qui soit due, non à un cataclysme majeur, météorite, volcanisme, éruptions solaires, mais à la domination d’une espèce qui pullule au détriment des autres par son comportement dévastateur.

 

Cette libération de carbone, revenons-y, se ferait essentiellement par la combustion des gaz, du charbon et des dérivés du pétrole, c’est-à-dire par l’utilisation d’essence et de gas-oil par l’industrie et les transports.  Pensez aux avions, aux gigantesques cargos qui encombrent les mers, aux marées noires, aux centaines de centrales électriques à charbon qui sont encore en construction et en projet, aux milliers qui existent déjà, et surtout,  à la sacro-sainte  voiture, symbole et pivot de toute la société moderne depuis à peine 5 décennies.

 

 

Nous n’allons pas ici rentrer dans le débat de savoir si oui ou non, les émissions de carbone sont responsables du réchauffement climatique, et même s’il y a un réchauffement climatique ou pas. Oui, il y a un impact désastreux de la civilisation commerciale et productiviste, oui nous allons vers une catastrophe, mais  c’est plus complexe qu’on veut bien nous le résumer dans les médias et dans les sphères politiques. Ceux qui veulent rentrer dans cette immense question et essayer de se faire une opinion sérieuse sur des bases scientifiques peuvent toujours retrousser leurs manches et se lancer sur le net… plusieurs dizaines d’articles contradictoires paraissent chaque jour rien qu’en français sur la question.  Dans tous les cas, la réduction de nos émissions de carbone ne peut pas faire de mal,  si ce n’est à propos du réchauffement, au moins pour plein d’autres raisons écologiquement sérieuses et graves. Le débat, que dis-je… le combat écologiste existe depuis longtemps,  avant que ça ne devienne un simple business ou une posture politicienne centrée sur la seule question du carbone (et du virtuel mais  lucratif  commerce de ses droits d’émission).

 

Ce qui concerne ici notre débat, c’est que grâce à un fort lobbying des mouvements écologistes, de scientifiques dévoués et honnêtes et de quelques opportunistes en mal de célébrité[2], ou de célébrités en mal d’opportunisme,  une conscience semble avoir émergé au niveau planétaire,  tout d’abord dans le public, mais aussi dans les gouvernements etmême chez les industriels…  en tout cas chez ceux qui voient des occasions de profit avec les nouvelles technologies qui vont fatalement se développer autour de ce nouveau paradigme. Les états se sont donc engagés à réduire leurs émissions de carbone, selon des plans toujours changeants, dans des pourcentages toujours revus et discutés,  même si certains grands pays sont à la traîne.  


 

Très bien, bonnes intentions.  Mais comme dit le proverbe, l’enfer est pavé de bonnes intentions, si on m’excuse ce parallèle entre l’enfer et la description apocalyptique que certains lobbys simplificateurs[1] veulent bien faire du seul réchauffement climatique.

 

Mais comment faire ? 

 

 

La solution la plus sage consisterait à revoir complètement nos modèles civilisationnels avec courage et lucidité.  On pourrait ainsi  regarder en face d’autres aspects du même problème ;  injustice sociale mondiale, exploitations minières catastrophiques de l’uranium, de l’or et d’autres matières premières, guerres pour les ressources, exploitation pétrolière dans les mains de commerciaux et de managers irresponsables[2],  système bancaire mondial absurde fondé sur de l’argent-dette « virtuel » et une croissance exponentielle irréaliste,  gaspillage des ressources dans les transports de marchandises, perte de qualité alimentaire due à l’agro-alimentaire triomphant, mort lente de la biosphère sous les polluants divers, disparition irrémédiables d’espèces animales et végétales par milliers, disparition sans précédent de la biodiversité dans l’histoire de la vie depuis 75 millions d’années, nouvelles maladies dues aux polluants divers dans notre air, notre eau, notre alimentation, etc…. et j’en passe, bref,  tout ce qui fait la mort lente de notre biosphère,  dont l’espèce humaine fait partie.

 

En s’attaquant sérieusement à tout cela, on verrait peut-être émerger des formes de pouvoirs nouvelles, en lieu et place de l’incompétence et de l’ignorance des gouvernants de ce monde sur les questions qui déterminent ni plus ni moins que la survie à moyen terme de l’humanité.

Publicités
 

31 réponses à “DOSSIER:BIOCARBURANT ET AGRO-TERRORISME (1°partie)

  1. chapes

    24 mai 2011 at 9 h 53 min

    Lu en trop en diagonal, mais sur ce que j’ai saisi, comment ne pas être d’accord avec le document qui précède. La société cotemporaine doit être changée et fissa. Nous ne partons pas de rien loin de là, mais nous devons nous rendre compte que les tenants du système dominant, enfonce le clou de leurs horreurs, pour eux la meilleure défense c’est l’attaque, et ils attaquent les salops, en Afghanistan, en Syrie, Libye, CIV…. et avec les Pire moyens et les Pires armes ( Droites et gauchistes main dans la main sur le fond : résultat l’extrême droite exulte et progresse !), dans nos pays dits riches ils accélèrent et aggravent leurs aggressions-expoitations contre les populations. Il y a un travail exaltant, difficile mais qui ne peut être éludé et il y a urgence mes frères et soeurs…J’allais oublier l’horreur de Fukushima que ces salops occultent un maxi, dont ils sont eux et leur système totalement responsables…J’aime la vie et l’humanité, j’ai en conséquence horreur ce système terroriste, totalitaire,criminel,menteur, faux machiavélique, dangereux : anachronique, finissant, sénescent, obsolète ! Je pense vraiment que notre espèce vaut mieux que ce qu’ils ont réussi à nous imposer et elle va le monter et le démonter dans la pratique !

    J'aime

     
    • chapes

      24 mai 2011 at 10 h 06 min

      Je n’approuve pas par contre dans la formule finale du document l’expression, évoquant : « …l’incompétence et l’ignorance des gouvernants du monde… ». Non ! nous n’avons nullment à faire à des ignorants. J’ai fait qq fautes dans mon commentaire qui précède, facilement rectifiable à la lecture.

      J'aime

       
  2. chapes

    24 mai 2011 at 11 h 25 min

    J’aimerais savoir si ce qui termine l’article qui précède et qui est écrit en rouge, est de l’auteur de l’article ou de Realinfos ? Je suis bien sûr d’accord sur la nécessité de nous attaquer sérieusement et de suite à tout ça, mais je persiste à ne pas prendre les tenants du capitalisme pour des ignorants de ce qu’ils font en connaissance évidente des conséquences de leurs actes, quant à leur incompétence, s’il s’agit de leur incapacité et donc incompétence à répondre positivement aux besoins de notre société humaine : Soit que l’air, les terres, les eaux, la santé, l’activité humaine,la vie…soient de qualité, je les déclare effectivement totalement anachroniques, soit incompétents pour ça.

    J'aime

     
    • realinfos

      24 mai 2011 at 12 h 29 min

      le doc que je retranscris a été fait par Rahan….
      Et non ce ne sont pas des ignorants et des incompétents,tout est fait sciemment et intelligement à nos dépends par ces apatrides dégénérés,c’est tellement évident!!!!

      J'aime

       
  3. chapes

    24 mai 2011 at 11 h 34 min

    Merci pour ton excellent document Rahan ami suisse d’Afrique !

    J'aime

     
  4. Christine Wagner

    8 juin 2011 at 9 h 47 min

    C’est vraiment excellent , merci, merci, merci ! Bravo à Realinfos , très bon !

    J'aime

     
  5. Rahan

    10 juin 2011 at 10 h 34 min

    content que ça vous plaise……. merci des encouragements.

    il nous faut informer, parler, crére les débats….. partout, sans relâche. ce que comme ça que nous arriverons à maintenir un niveau de conscinence critique et éviter de nosu faire lobotomiser

    Salut à tous et… indignez-vous sérieusement !

    J'aime

     
  6. jenny

    30 juin 2011 at 13 h 40 min

    bonjour,
    VU sur un article sur le net aujourdh’ui : E. coli : des graines importées d’Egypte mises en cause
    ET SI C ETAIT UN MOYEN PARTI DES PAYS ARABES POUR TUER UN MAXIMUM D « INFIDELES » , NI VU NI CONNU ?
    On le sait que certains musulmans souhaitent la mort des occidentaux. Qui, à part les occidentaux achètent des graines germées? (au lieu de se les germer soi-même?)
    Bien sûr, ce n’est qu’une supposition qui est venue dans ma tête spontanément comme ça, à force de voir des trucs comme ça dans les films, mais
    ça n’est pas si bête que ça. Dans certains films on a vu pire avec empoisonnement de l’eau, virus dans les vaccins et j’en passe.. etc. mais là, ça serait vraiment un coup de maître, si on sait que cette E. coli mise en cause, a été « travaillée » en laboratoire pour être aussi résistance à autant d’antibiotiques..comme un article récent de Realinfos le prouve.
    Merci de votre attention.

    Bien cordialement

    J'aime

     
    • realinfos

      30 juin 2011 at 15 h 55 min

      Ou alors est-ce que certaines personnes mals pensantes voudraient nous faire croire que c’est un coup des musulmans,là ce serait plus sensé dans ma tête du moins,un peu comme lors du 911….!
      Ne pas oublier que les films catastrophes son réalisés en quasi totalité par les ricains,ils ont beaucoup d’imagination de ce côté et malheuresement de nos jours la réalité dépasse parfois la fiction….voir dans certains cas prémonitoires….!

      J'aime

       
      • sempre0allegra

        24 mai 2012 at 8 h 13 min

        je surenchéris, sur les américains:
        ils font un complexe et sont paranoïas, ils veulent la suprématie sur le monde par tous les moyens et surtout par ceux illégaux.
        ils frappent partout où il y a risque de s’élever car ils ont peur pour leur suprématie.

        Les films nous montrent la partie visible de l’iceberg. DONC conserver en tête qu’il reste toujours une partie invisible beaucoup plus important et dangereuse. D’ailleurs il faut appliquer ce principe à tout groupe dominateur et dominant. Nos gouvernements européens en font partie. Tout homme qui détient un pouvoir agit de la sorte, par peur de perdre ce pouvoir. Regardez vos chefs, vos Maires, vos profs. C’est humains. donc la vigilance et fini la naïveté. Nul n’est censé ignorer les lois, surtout celles de la nature.

        J'aime

         
  7. Fabricegab

    3 juillet 2011 at 18 h 02 min

    Bonjour,

    J'aime

     
  8. Oliver

    2 octobre 2011 at 22 h 43 min

    Lu en trop en diagonal, mais sur ce que j’ai saisi, comment ne pas être d’accord avec le document qui précède. La société cotemporaine doit être changée et fissa. Nous ne partons pas de rien loin de là, mais nous devons nous rendre compte que les tenants du système dominant, enfonce le clou de leurs horreurs, pour eux la meilleure défense c’est l’attaque, et ils attaquent les salops, en Afghanistan, en Syrie, Libye, CIV…. et avec les Pire moyens et les Pires armes ( Droites et gauchistes main dans la main sur le fond : résultat l’extrême droite exulte et progresse !), dans nos pays dits riches ils accélèrent et aggravent leurs aggressions-expoitations contre les populations. Il y a un travail exaltant, difficile mais qui ne peut être éludé et il y a urgence mes frères et soeurs…J’allais oublier l’horreur de Fukushima que ces salops occultent un maxi, dont ils sont eux et leur système totalement responsables…J’aime la vie et l’humanité, j’ai en conséquence horreur ce système terroriste, totalitaire,criminel,menteur, faux machiavélique, dangereux : anachronique, finissant, sénescent, obsolète ! Je pense vraiment que notre espèce vaut mieux que ce qu’ils ont réussi à nous imposer et elle va le monter et le démonter dans la pratique !
    +1

    J'aime

     
  9. Hécate Olympe

    7 décembre 2011 at 11 h 14 min

    UN CRIME CONTRE L’HUMANITE EN VUE CAR LES TERRES DES PAYS PAUVRES VONT ETRE UTILISER POUR FAIRE DES AGRO CARBURANTS ET NON DES CULTURES VIVRIERES POUR LES NOURRIR ! N ACCEPTONS PAS CES CARBURANTS VERTS QUI CONDUISENT A LA FAMINE DES PEUPLES ET CONTINENTS ENTIERS §

    J'aime

     
  10. Anastasia

    16 décembre 2011 at 22 h 37 min

    IL va exister le carburant aux algues qui sera produit sur très peu de surface et sera extrêmement rentable et non polluant.De plus ces algues absorbent le dioxide de carbonne, le dioxyde d’azote et d’autres polluants industriels. Lire les documents sur ce sujet. Ce futur carburant est à l’étude en Espagne et en France (assez peu)
    . http://terresacree.org/algues.htm

    J'aime

     
    • realinfos

      17 décembre 2011 at 9 h 31 min

      « Ce futur carburant est à l’étude en Espagne et en France (assez peu) »

      On se demande bien pourquoi…?! 🙂

      J'aime

       
      • sempre0allegra

        24 mai 2012 at 8 h 32 min

        Un autre problème lié à l’utilisation d’huile carburant est la production de composés organiques nocifs lors de sa combustion, en particulier l’acroléine. Néanmoins, l’HVC ne produit que du CO2 d’origine naturelle (qui fait partie d’un cycle naturel, contrairement aux carburants fossiles par exemple), ne contient pas de soufre (principal élément polluant du gazole) et semble produire beaucoup moins de particules cancérigènes.

        L’ADEME déconseille vivement (communication du 15 septembre 2005) l’utilisation des HVB comme carburant pour les véhicules diesel. Dans une étude menée conjointement avec l’Institut français du pétrole, l’ADEME remarque que les propriétés de l’HVB ont des effets néfastes pour le fonctionnement d’un moteur car elles conduisent à une modification profonde des systèmes de combustion due :

        à la formation de dépôts (masse moléculaire très élevée pour les huiles, caractéristiques de distillation, indice de cétane faible : 30 à 35),
        à une forte dégradation des performances (viscosité trois fois supérieure pour les huiles, tenue à froid limitée avec figeage de l’huile rendant impossible le fonctionnement du moteur),
        à une résistance à l’oxydation : destruction avant 300°C et formation de résidus charbonneux).
        Enfin, la même étude souligne que les HVB ne répondent pas aux spécifications qui permettent aux moteurs diesels de respecter les très bas niveaux d’émissions polluantes imposées par la réglementation. Bien qu’elle permette de réduire énormément les émissions de CO2, l’utilisation d’HVB provoque, par rapport à l’utilisation du gazole :

        niveau de CO : multiplié par 2,
        niveau de HC : multiplié par 4,
        particules : augmentation de 90 à 140%,
        aldéhydes et cétones : augmentation de 30 à 330 %,
        HAP : augmentation de l’ordre de 20%.
        Il convient de noter que cette étude va à l’encontre de toutes celles qui ont été menées dans d’autres pays frontaliers. Et qu’il convient de vérifier aussi les sources de cet article. En effet l’ADEME avait publié un rapport montrant l’effet bénéfique des HVB au niveau de la pollution et des solutions après pétrole.

        Ici une analyse comparative faite entre l’huile de tournesol et le gasoil :

        niveau de CO : identique 0.07,
        niveau de CO2 : 163.25 gasoil , 165.50 HVB (attention les huiles rejetent le CO2 assimilé l’année précédente durant la croissance des plantes qui en sont à l’origine, donc impact nul, contrairement au gasoil).
        niveau de HC : 0.03 gasoil, 0.04 HVB,
        particules : 0.037 gasoil, 0.029 HVB,
        NOX : 0.51 gasoil et 0.57 HVB
        HC + NOX 0.54 gasoil et 0.61 HVB
        On ne retrouve pas les augmentations décrites plus haut.

        Et pour finir un autre document de l’ADEME :

        http://www.ademe.fr/paysdelaloire/inf/BP_PDF/149.pdf

        Selon une information de l’ADIT (Agence pour la Diffusion de l´Information Technologique en Allemagne) datant du 11/07/2004, les moteurs diesel connaissent des problèmes avec un carburant à base de colza : Des 110 tracteurs expérimentaux mis en circulation par le ministère de l’environnement fédéral allemand depuis 2002, huit ne marchent plus en raison de sévères pannes de moteur. 71 tracteurs ont du subir de petites ou grosses réparations, et seulement 31 ont fonctionné sans aucun problèmes. Les raisons des avaries viennent de la mauvaise préparation de l’huile, qui obstrue le filtre et endommage les pompes à injection.

        Cette étude de 2004 impliquait une utilisation direct de l’huile sur moteur « froid » en effet au delà de 30% il est important de démarrer sur gasoil et d’attendre que le moteur soit chaud. Les allemand ont largement passé cette étape étant donné que chez eux on peut se fournir en HVB directement à la pompe.

        Compte-rendu de l’utilisation d’HVB dans les camions poubelle de la communauté de commune de villeneuve sur lot

        Les résultats d’une année d’expérimentation des Huiles Végétales Pures sur les dix bennes de collecte, démontrent tout l’intérêt de ce type de filière pour les flottes captives des collectivités soucieuses de leur parc de véhicules et de la protection de la qualité de l’air sur leur territoire._

        Les résultats parlent d’eux-même avec : __Une distance moyenne parcourue par les 10 bennes de 21 400 km (entre 3 500 et 28 000 km suivant les véhicules). __Aucune panne liée à l’utilisation d’HVP n’a été enregistrée. Aucun problème mécanique. Pas de détérioration des moteurs. __Une réduction de la pollution manifeste_Les analyses des gaz d’échappement montrent :_-une réduction des émissions de monoxyde de carbone, de gaz carbonique et de l’hydrogène carboné,_-des mesures d’opacimétrie en baisse et inférieures à la norme NFR 10-025 __Des moteurs en pleine forme_Un système d’injection des moteurs bien réglé et un comportement rigoureusement conforme à celui constaté lors d’une utilisation exclusive de gazole.

        juste comme ça je pense que c’est pas encore au point!!!

        J'aime

         
  11. Anastasia

    16 décembre 2011 at 22 h 43 min

    De plus, ces algues peuvent être cultivées dans de grands tubes, en hauteur, et donc n’utiliser pratiquement aucune surface au sol. C’est tout de même important de le savoir!

    J'aime

     
  12. EVEIL

    15 janvier 2012 at 0 h 51 min

    Bonsoir à tous ,

    Trés bon article , je préçise …

    La plus grande économie mondiale , c’ est le pétrole et personne vous dira que nous prennons la direction de son épuisement en 200 ans d’ exploitations .

    En faire du bio carburant , c’ est un crime contre l’ humanité .

    Et pour répondre à ANASTASIA effectivement ils auraient trouver un moyen grace aux algues , mais je doute fort de son exploitation par rapport à la forte demande , donc je pense que l’ exploitation sera maigre aux besoins de leurs lois des marchés .
    C’ est exactement de ce qu’ il se passe concernant les panneaux solaires et les éoliennes à grande échelle planétaire ou de nouvelle voitures éléctrique brancher à nos centrales nucléaire , c’ est du pur foutage .

    En attendant….

    5.000 brevets d’ ENERGIE LIBRE planqués dans des tiroirs et des milliers autres brevets classés secret-defense…

    http://rcdnm.discutforum.com/t2084-5000-brevets-d-energie-libre-planques-dans-des-tiroirs-et-des-milliers-autres-brevets-classes-secret-defense

    Celà irra vous éveiller vos consciences que les looby Pétrolifére nous prennent pour des ignards moutons .

    Bonne soirée à tous.

    EVEIL du forum RC DNM

    J'aime

     
  13. CORBAZ Pierre

    6 février 2012 at 19 h 33 min

    En réponse à EVEIL, il est faux de prétendre que les voitures électriques « branchées aux centrales nucléaires »,
    sont du pur foutage.
    La question n’est pas de savoir d’où vient l’énergie, mais de la quantité consommée. De plus, il nous faudra remplacer ces centrales homicides, pour ne pas dire plus, mais qui amènent un argent fou, au péril des populations. Mais de ça, nos gouvernements n’y avaient pas pensé avant la catastrophe du Japon. Il faut aussi dire que les directives des grandes puissances financières les font marcher au pas cadencé.
    En Suisse, par votation populaire du 05 février, les citoyens de la commune de Sainte-Croix, ont accepté un parc d’éoliennes. Vrai que pour remplacer le pétrole et les centrales il ne faudra pas qu’une solution, il en faudra de nombreuses. Et aucune ne doit être écartée. P. CORBAZ

    J'aime

     
  14. PALEB

    27 mars 2012 at 18 h 44 min

    Très interessant

    J'aime

     
  15. code de la route

    24 juin 2012 at 15 h 47 min

    Les bio-carburants s’ils se développent conduiront à une vandalisation de la terre qui sera utilisé pour nourrir les véhicules aux lieux de nourrir les hommes puisque c’est plus rentable.

    J'aime

     
    • Anonyme

      5 février 2013 at 21 h 20 min

      C est vrai!!!!

      J'aime

       
  16. Claude Côté

    13 février 2013 at 4 h 13 min

    Je viens de lire les trois dossiers et je les trouve super intéressants.Je me demande comment lire le reste des dossiers ?Est-ce un livre ?

    J'aime

     
    • realinfos

      13 février 2013 at 10 h 15 min

      C’est un doc Html que je retranscris sous forme de parties,le reste sera mis en ligne sous peu 🙂

      J'aime

       
  17. Claude Côté

    13 février 2013 at 4 h 16 min

    On est dans la merde.Ils ont deux longueur d’avance.

    J'aime

     
  18. RACHELRUN

    25 juin 2013 at 15 h 10 min

    A lire aussi : le nouvel ordre mondial NOM

    J'aime

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :