RSS

Archives de Catégorie: TEMPETES ET CYCLONES

Inondations au Bangladesh: 42 morts et des dizaines de disparus

 

COX’S BAZAAR (Bangladesh) – Au moins quarante-deux personnes sont mortes et des dizaines d’autres sont portées disparues au Bangladesh après de fortes précipitations qui ont provoqué des inondations et des glissements de terrain dans le sud-est du pays, a annoncé mardi la police.

Un précédent bilan fourni par la police faisait état d’au moins 30 morts.

Selon le centre national de vigilance météorologique, la majeure partie du sud-est du pays a subi de fortes précipitations au cours des dernières 24 heures, avec par endroits jusqu’à 24,2 cm d’eau.

L’une des zones les plus affectées, Teknaf, est située à la frontière de la Birmanie, là où vivent des dizaines de milliers de réfugiés de la minorité ethnique birmane de confession musulmane, les Rohingyas. Au moins 25 personnes sont mortes et six sont portées disparues, selon un membre des autorités locales, A.N.M Nazim Uddin.

« Toutes les routes ont disparu sous l’eau. On ne peut pas atteindre les régions où des milliers de personnes sont bloquées »‘, a-t-il déclaré à l’AFP par téléphone.

« Des dizaines de milliers de réfugiés Rohingya qui vivents dans des camps de fortune sur les colllines autour de Teknaf ont été touchés par les inondations », a-t-il ajouté.

Au moins 13 personnes, dont six soldats, ont par ailleurs trouvé la mort à Cox’s Bazaar, une ville balnéaire dans le sud du pays, a déclaré à l’AFP le chef de la police locale, Nibhas Chandra Majhi.

« On n’a pas encore pu commencer les opérations de secours car les précipitations ont entraîné des glissements de terrain qui ont bloqué les principales routes », a-t-il indiqué, ajoutant s’attendre à un nombre de victimes plus important.

Quatre membres d’une même famille ont en outre été tués dans un glissement de terrain dans le district de Bandarban Hill, a rapporté le chef de la police locale, Kamrul Ahsan.

Les services météorologiques ont annoncé de nouvelles précipitations dans ces régions en raison d’une forte dépression située dans le golfe du Bengale.

Les glissements de terrain sont fréquents dans les régions vallonnées mais déboisées du sud-est du Bangladesh, où vivent des milliers de familles pauvres en dépit des avertissements des autorités liés au risque de catastrophes naturelles.

Le pays, qui compte plus de 200 rivières souvent victimes de crues, est l’un des plus peuplés de la planète, avec environ 1.000 habitants au km2.

(©AFP / 15 juin 2010 11h35)

 

Étiquettes : , ,

La tempête tropicale Agatha fait au moins quinze morts

 

Au moins 15 personnes sont mortes au Guatemala après le passage de la première tempête tropicale de la saison, baptisée Agatha, ont annoncé les secours. La Coordination nationale pour les désastres a fait état de plus de 3000 sinistrés.

Douze touristes autrichiens bloqués dans une zone touristique ont quant à eux pu être secourus, ont précisé les autorités du pays. Onze autres personnes sont portées disparues dans l’ouest du pays, selon le gouvernement.

Agatha, accompagnée de vents de 65 km/h a fait douze morts, dont quatre enfants, samedi soir à San José Pinula, une agglomération à 17 km à l’est de la capitale, à la suite d’un glissement de terrain provoqué par les pluies torrentielles. Trois autres personnes sont en outre décédées, dont une au Salvador voisin.

Le président du Guatemala, Alvaro Colom, a appelé ses concitoyens « à l’unité » au cours d’une réunion d’urgence du gouvernement et a annoncé qu’il annulait ses déplacements en République dominicaine et au Canada prévus la semaine prochaine.

Toujours au Guatemala, régulièrement victime de catastrophes naturelles, la puissante éruption du volcan Pacaya, qui a fait deux morts et trois disparus depuis vendredi, a conduit les autorités à fermer l’aéroport international La Aurora de la capitale. Les travaux de déblaiement des cendres du volcan sur les pistes ont été compliqués par les abondantes précipitations de la tempête tropicale.

Le trafic aérien – plus de 80 vols – est suspendu depuis jeudi, date du début de l’éruption du volcan, situé à 50 km de la capitale.

(ats / 30 mai 2010 05:42)

 

Étiquettes : , , ,

AGATHA:première tempête tropicale de la saison dans le Pacifique

 

WASHINGTON – La première tempête tropicale de la saison baptisée Agatha s’est formée dans le Pacifique avec des vents maximum de 65 km/h et se trouvait samedi à 15H00 GMT à 275 km au sud-ouest des côtes du Guatemala, a annoncé le Centre national des ouragans américain (NHC).

Selon le NHC, Agatha se déplace vers l’est, et donc vers les côtes du Guatemala, à une vitesse de 7 km/h.

L’institut annonce également qu’un avis de tempête tropicale a été publié « pour la côte Pacifique de l’extrême sud-est du Mexique, tout le Guatemala et tout le Salvador ».

Les vents produits par Agatha devraient toucher la côte guatémaltèque plus tard samedi et dimanche matin. Ils devraient s’accompagner de fortes pluies pouvant causer des glissements de terrain, avertit le NHC.

Cette semaine, les météorologues de l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) avaient prédit que la saison 2010 des ouragans pourrait être une des pires jamais enregistrées dans l’océan Atlantique.

Dans l’hémisphère nord, la saison des ouragans commence le 1er juin et se termine le 30 novembre.

(©AFP / 29 mai 2010 17h07)

 

Étiquettes : , ,

La saison 2010 des ouragans pourrait être une des pires jamais enregistrées

Ouragan Gustave,30 Aoùt 2009

WASHINGTON – La saison 2010 des ouragans dans l’Atlantique pourrait être « une des pires » jamais enregistrées et les huit à 14 cyclones prévus par les météorologistes américains pourraient aggraver la marée noire dans le golfe du Mexique et le sort des sinistrés du séisme en Haïti.

« Une saison extrêmement active en termes d’ouragans est prévue pour le bassin atlantique cette année (…) qui pourrait être une des pires jamais enregistrée », a indiqué Jane Lubchenco, sous-secrétaire au Commerce chargée de l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

Entre 14 et 23 tempêtes, d’une puissance suffisamment importante pour que leur soit donné un nom, avec des vents minimums de 62 km/h, sont prévues au cours de la saison des ouragans qui commence le 1er juin et se termine le 30 novembre.

Ces tempêtes pourraient se renforcer et donner naissance à entre huit et 14 ouragans avec des vents supérieurs à 119 km/h.

Trois à sept de ces ouragans pourraient être classés « majeurs » (catégories 3 à 5) avec des bourrasques de 178 km/h minimum. Ces prévisions ont 70% de chances de se réaliser, a indiqué Mme Lubchenco au cours d’une conférence de presse.

Dans le golfe du Mexique, où naissent souvent ces phénomènes météorologiques, un ouragan pourrait avoir un impact sur la marée noire: « du pétrole pourrait être transporté dans les terres par les lames », a redouté la responsable de la NOAA, tout en soulignant que les vents pourraient également mélanger le brut avec l’eau et accélérer sa dégradation naturelle.

Trois facteurs principaux présagent de cette activité, a expliqué la responsable de la NOAA.

Elle a cité un probable retour du phénomène climatique La Niña, apparu en 2007 (caractérisé par un abaissement de la température de l’océan Pacifique), une température des eaux de l’Atlantique plus forte que la moyenne et un cycle multi-décennal de conditions atmosphériques favorables aux ouragans.

Interrogée sur la probabilité d’ouragans en Haïti où 1,3 million de réfugiés vivent dans des camps de fortune insalubres après le tremblement de terre du 12 janvier, Mme Lubchenco a indiqué qu’il était trop tôt au début de la saison pour faire des prévisions.

« Toutefois Haïti et les autres pays des Caraïbes font partie de la région affectée par ces ouragans. Le message pour ces pays et pour le tiers est des Etats-Unis est de se tenir prêts », a-t-elle indiqué.

La saison des ouragans la plus active en Atlantique jusqu’ici remonte à 2005 avec 28 tempêtes dont 15 ouragans et sept ouragans majeurs, parmi lesquels Katrina, qui avait dévasté la Louisiane et en particulier La Nouvelle-Orléans, mais aussi Rita et Wilma.

L’agence américaine de gestion des crises (Fema), qui avait été très critiquée lors de sa gestion de Katrina, a appelé « les personnes qui vivent dans des zones d’évacuation à dresser un plan d’évacuation dès maintenant pour leurs familles et leurs animaux domestiques ».

La NOAA sera capable cette année d’émettre des avertissements d’ouragans 12 heures plus tôt que par le passé, soit 48 heures à l’avance.

(©AFP / 27 mai 2010 20h19)

 

Étiquettes : , , ,

Chine: au moins 38 morts et plus de 190 blessés dans une tornade à Chongqing

 

PEKIN –

Dans la zone frappée par la tornade, il y a eu 29 morts, plus de 190 blessés et six disparus et plus de 70.000 personnes ont dû être évacuées, a précisé le ministère des Affaires civiles.

La tornade, accompagnée d’averses de grêle, a emporté des maisons et ravagé des récoltes dans deux districts ruraux de cette immense municipalité qui compte 31 millions d’habitants, vers 02H00 (18H00 GMT mercredi), a précisé l’agence, citant les autorités locales.

« Nous n’avions jamais connu de tornade ici, c’est la première fois », a déclaré à l’AFP Liu Fang, un responsable du district de Liangping, l’un des endroits les plus touchés.

« Au moins six personnes sont mortes et 38 ont été blessées dans notre district. L’électricité a été coupée et des maisons endommagées en raison des vents violents », a-t-il dit.

Les habitants affectés ont dû être relogés dans des tentes, a expliqué M. Liu.

Les conditions météorologiques dans la zone étaient encore difficiles avec des pluies incessantes, selon un autre responsable, du district de Dianjiang, contacté par l’AFP et qui a refusé de donner son nom.

Selon le site internet du Quotidien du Peuple, un millier d’édifices dans six municipalités se sont partiellement effondrés.

Le coût des dégâts pourrait dépasser les 20 millions de yuans (plus de deux millions d’euros), a-t-il ajouté, citant de premières estimations.

La télévision nationale a diffusé des images de maisons effondrées, d’arbres déracinés et de routes inondées dans la région sinistrée.

Plus de 15 centimètres de pluie se sont abattus entre tard mercredi et jeudi après-midi sur la zone –touchée par une grave sécheresse depuis l’an dernier–, selon l’agence Nouvelles de Chine.

La tornade a été causée par la rencontre d’un front chaud venant du Sud et d’un front froid du Nord, a expliqué l’agence semi-officielle.

(©AFP / 06 mai 2010 12h15)

 

Étiquettes : , , , , , ,

Dix morts au moins lors du passage de tornades dans le Mississipi

WASHINGTON – Au moins dix personnes ont été tuées et une vingtaine d’autres blessées lors du passage samedi de plusieurs tornades et orages dans le Mississipi (sud), ont annoncé les autorités, qui s’attendent à une aggravation du bilan.

L’état d’urgence a été décrété dans 17 comtés, sévèrement touchés par ces tornades de printemps, qui ont détruit des dizaines d’habitations et bâtiments, a indiqué le gouverneur du Mississipi, Haley Barbour, dans un communiqué.

Deux enfants –un bébé de trois mois et son frère de 14 ans– ont été retrouvés parmi les cinq morts du comté de Choctaw. Les secouristes qui fouillent les décombres des habitations, souvent pulvérisées, prévoient que le bilan devrait s’aggraver.

La Garde nationale a été envoyée en renfort, ainsi que des équipes de la Croix-Rouge américaine. Quatre blessés ont dû être évacués par hélicoptère sur la ville de Jackson et 17 autres par ambulances, sur des routes souvent coupées par les arbres déracinés et les poteaux électriques renversés.

La tornade qui a frappé la ville de Yazoo était d’une largeur de 1,6 kilomètre avec des vents tournants d’une vitesse de 241 km/h, selon les météorologues.

« Cela me rappelle (l’ouragan) Katrina », a déclaré à la presse une survivante dans les décombres de sa maison de Yazoo, où trois morts ont été dénombrés.

Une église locale a été rasée au passage d’une des tornades et un peintre à l’intérieur n’a dû son salut qu’en plongeant sous l’autel, a rapporté la chaîne WAPT.

Le centre de prévisons météorologique national (NWSSPC) a prévenu pour dimanche du « développement de plusieurs tornades puissantes, à long déplacement » vers la vallée du Tennessee et le nord-est des Etats-Unis, accompagnés d’importants orages.

« C’est une situation particulièrement dangereuse », a averti le NWSSPC, tandis que de larges zones du Mississipi, de l’Alabama, de la Floride, du Tennessee, du Kentucky, de l’Illinois, de l’Indiana et du Missouri ont été placées en état d’alerte.

(©AFP / 25 avril 2010 05h25)

//

 

Étiquettes : ,

Tornade en Inde suite…

RAMPUR (Inde) – Les autorités indiennes tentaient jeudi d’organiser les secours dans les Etats de l’est frappés par une tornade qui a fait au moins 129 morts et laissé des centaines de milliers de personnes sans abri.

Des vents de plus de 120 km/h ont balayé dans la nuit de mardi à mercredi les Etats indiens du Bihar, du Bengale occidental et de l’Assam, ainsi que le nord-ouest du Bangladesh, semant la désolation dans les villages parmi les plus pauvres du sous-continent.

Au moins 127 personnes sont mortes en Inde et deux au Bangladesh voisin.

« Nous sommes confrontés à une crise des opérations de secours. Il y a une pénurie de main d’oeuvre pour distribuer du riz et des soins médicaux aux victimes », a reconnu le ministre de la Défense civile du gouvernement du Bengale occidental, Srikumar Mukherjee.

« Les équipes de secours sont dans une course contre la montre pour rejoindre les personnes sans abri, mais les routes bloquées par des arbres déracinés retardent leur progression », a-t-il ajouté.

Au Bengale occidental, 250.000 personnes ont perdu leurs maisons et 41 personnes sont mortes, selon un nouveau bilan.

La tempête, qui s’est accompagnée de pluies torrentielles sur un large périmètre, a aussi tué des milliers d’animaux et dévasté les récoltes, principales sources de subsistance pour la population, en majorité des paysans.

Dans le village de Rampur, à 320 km de Calcutta, capitale du Bengale occidental, les toits des maisons se sont effondrés ou ont été emportés. Des centaines de personnes isolées ont trouvé refuge dans des écoles et des temples.

Une journaliste locale présente sur place, Soma Chakraborty, a déclaré à l’AFP que des milliers de villageois avaient encerclé des locaux du gouvernement, en colère contre la lenteur des secours. « Il y a un manque de nourriture, d’abris et d’aide médicale ».

Les hôpitaux étaient submergés par l’arrivée de centaines de blessés. Le médecin en chef de l’hôpital du district de Raigunj, Arabinda Tantrik, a déclaré à l’AFP avoir demandé aux autorités davantage de médicaments. « Nous avons entendu que de nombreux blessés ne pouvaient être amenés à l’hôpital par manque de moyens de transport ».

Au Bihar, l’Etat le plus affecté, 81 personnes sont mortes et 40.000 maisons se sont effondrées. En Assam, 4 personnes ont péri et 500 maisons ont été détruites et dans le petit Etat du Meghalaya, un mort est à déplorer. Au Bangladesh, la tempête a endommagé 13.000 habitations.

Les services métérologiques ont été pris par surprise par cette tempête tropicale qui était en fait une énorme tornade.

« Une première analyse sur la nature de la destruction, ainsi que les images du radar doppler, suggèrent que cette tempête était une tornade », a déclaré à l’AFP le directeur du centre météorologique du Bengale occidental, Gokul Chandra Debnath.

Le radar doppler permet d’évaluer l’intensité des perturbations et la distance à laquelle elles se trouvent, ainsi que de mesurer leur vitesse et l’orientation de leur mouvement.

Une tornade se caractérise par un tourbillon de vents violents qui prennent naissance à la base d’un nuage d’orage.

Dans la tempête de mardi, un énorme nuage d’orage de 18 km s’est nourri de de vents de différents niveaux et cela a entraîné la formation d’une tornade « en forme de trompe d’éléphant », a expliqué Gokul Chandra Debnath.

(©AFP / 15 avril 2010 10h01)

 

Étiquettes : ,

Inde: une tempête tropicale dans l’est fait 116 morts

Tempête en Inde et au Bangladesh : au moins 116 morts

PATNA (Inde) – Une violente tempête tropicale qui a balayé l’est de l’Inde et le nord du Bangladesh dans la nuit de mardi à mercredi a fait au moins 116 morts, dont 72 dans l’Etat indien du Bihar, et dévasté quelque 100.000 maisons, a-t-on appris mercredi auprès des autorités locales des deux pays.

Le bilan humain et matériel risque de s’alourdir, les services de secours étant encore attendus dans des zones privées de téléphone et aux accès bloqués par des chutes d’arbres, ont prévenu les autorités.

Des vents soufflant à environ 120 km/h ont détruit des habitations, arraché des arbres et coupé le réseau électrique et téléphonique.

Selon les autorités du Bihar, du Bengale occidental et de l’Assam, 114 personnes ont été tuées par la tempête dans ces trois Etats indiens. Et deux personnes sont mortes au Bangladesh voisin, selon un responsable local.

« La tempête a provoqué la destruction partout » où elle est passée, a déclaré à l’AFP Srikumar Mukherjee, le ministre de la Défense civile du gouvernement du Bihar, précisant qu’au moins 50.000 maisons avaient été détruites. « La plupart des victimes ont été ensevelies sous les décombres de leur maison », a-t-il ajouté.

Selon les services météorologiques, cette tempête est la manifestation extrême d’épisodes climatiques classiques dans la région, qui se produisent lors des mois les plus chauds de l’année et partent du golfe du Bengale.

Les vents permettent généralement de rafraîchir un peu l’air le long de la plaine du Gange en mars et avril et d’abaisser les températures, a précisé à l’AFP le directeur des services météorologiques du Bengale occidental, Chandra Debnath.

Un villageois de Hematabad, Mohammad Ibrahim, a déclaré à l’AFP que c’était la pire tempête de sa vie. « Dieu m’a sauvé mais il a pris ma maison et tout » ce que j’avais, a-t-il dit.

Au moins 72 personnes ont été tuées dans quatre districts de l’Etat du Bihar, le plus touché, où environ 40.000 maisons ont été dévastées, a déclaré à l’AFP le responsable du département des catastrophe naturelles de l’Etat Vayas Mishra. Les familles des victimes recevront 150.000 roupies (2.400 dollars) de compensation.

Au Bengale occidental, 38 personnes sont mortes et 50.000 maisons ont été détruites et la tempête a encore fait quatre morts et dévasté 500 maisons dans l’Etat de l’Assam, selon des responsables locaux.

Au Bangladesh voisin, l’administrateur du district de Rangpur (nord), B.M. Enamul Haq, a fait état de deux personnes tuées, dont un policier, et de dizaines de blessés. « La tempête a endommagé 11.000 maisons et beaucoup d’entre elles ont été complètement démolies dans le seul district de Rangpur. C’était une tempête énorme et nous sommes toujours en train d’évaluer les dégâts », a-t-il déclaré.

(©AFP / 14 avril 2010 19h09)

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :