RSS

Archives de Catégorie: Nouvelle-Zélande: séisme de magnitude 7.2

Nouvelle-Zélande: séisme de magnitude 7.2

WELLINGTON – Un séisme de magnitude 7,2 a frappé samedi matin la deuxième ville de Nouvelle-Zélande provoquant des coupures de courant dans cette ville du Sud du pays, a annoncé l’Institut américain de géophysique (USGS), les experts évoquant un risque de tsunami localisé.

Le tremblement de terre, dont l’épicentre était situé à une profondeur de 16,1 kilomètres, a atteint une zone située à 30 kilomètres de Christchurch, la plus grande ville de l’Ile du Sud (qui constitue avec l’Ile du Nord la Nouvelle-Zélande), samedi à 04h05 (vendredi 16H35 GMT), a ajouté l’USGS.

Un journal local, The Post, a rapporté que des répliques continuaient à se faire sentir et que les dégâts étaient importants, alors que Christchurch, ville située sur la côte orientale de l’Ile du Sud, qui compte environ 340.000 habitants, semblait en grande partie privée de courant.

Toujours selon ce journal, une habitante, Colleen Simpson, a raconté que de nombreuses personnes, prises de panique, étaient descendues dans les rues et que le réseau des téléphones portables était en panne.

« Oh mon Dieu, il y a toute une série de magasins qui sont complètement détruits juste devant moi », a-t-elle déclaré au journal.

Quake9

Kevin O’Hanlon, de Mairehau, un quartier de Christchurch, a déclaré: « C’est incroyable, J’étais réveillé pour aller au travail et j’ai entendu un bruit énorme et un boum, c’était comme si la maison avait été frappée. Elle a commencé à trembler. Je n’avais jamais rien ressenti de tel de ma vie », a rapporté le quotidien citant ce témoin.

Le tremblement de terre a été ressenti dans une grande partie de l’Ile du Sud, selon le Post.

t1larg.nz.damage.visionary.jpg

Il n’y a aucune menace de tsunami de grande ampleur, a affirmé le Centre d’alerte au tsunami pour le Pacifique, mais, a-t-il ajouté, un séisme de cette magnitude pourrait provoquer un tsunami local susceptible d’entraîner des destructions dans un rayon de 100 kilomètres autour de l’épicentre.

La magnitude de ce tremblement de terre a été revue à la baisse par l’USGS, qui l’avait dans un premier temps évaluée à 7,4.

Pour mesurer la puissance d’un séisme, l’USGS utilise la « magnitude de moment » (mw). Sur cette échelle, un séisme atteignant une magnitude d’au moins six est considéré comme fort.

(©AFP / 03 septembre 2010 20h07)

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :