RSS

Archives de Catégorie: SEISMES ET TREMBLEMENTS DE TERRE

Séisme de mag. 7,9 Bougainville,Papouasie NG

 

Global view

Magnitude Mw 7.9
Region BOUGAINVILLE REGION, P.N.G.
Date time 2017-01-22 04:30:23.8 UTC
Location 6.20 S ; 155.10 E
Depth 150 km
Distances 643 km NW of Honiara, Solomon Islands / pop: 56,300 / local time: 15:30:23.8 2017-01-22
375 km SE of Kokopo, Papua New Guinea / pop: 26,300 / local time: 14:30:23.8 2017-01-22
44 km W of Panguna, Papua New Guinea / pop: 3,000 / local time: 14:30:23.8 2017-01-22

 

 

 

Un séisme de magnitude 7,9 s’est produit dimanche à 47 kilomètres à l’ouest de l’île de Bougainville, dans l’archipel des Salomon en Papouasie-Nouvelle-Guinée, a annoncé l’Institut d’études géologiques des États-Unis (USGS). Le Centre d’alerte des tsunamis dans le Pacifique a prévenu de la possibilité de « larges et dangereuses vagues de tsunami » dans un délai de trois prochaines heures. Mais il a levé son alerte une heure plus tard.

« Du fait de la grande profondeur de l’épicentre du tremblement de terre (ndlr, mesurée par l’USGS à 154 km sous terre), il n’est guère probable qu’on assiste à un tsunami significatif », a par ailleurs déclaré Chris McKee, directeur adjoint de l’Observatoire de géophysique de Papouasie-Nouvelle-Guinée joint au téléphone par Reuters à Port Moresby, la capitale.

Aucun dégât n’a par ailleurs été signalé dans l’immédiat à la suite du séisme.

Le figaro

 

 
 

Étiquettes : ,

Des tremblements de terre à Yellowstone hier et avant-hier et étrangement, les données disparaissent de sur le site du USGS

 Voir un fait nouveau qui mérite qu’on s’y attarde en bas de cet article.  Je ne suis pas en mesure de valider si cette information est véritable, mais elle semble valable.

Je suis dans l’impossibilité de faire la traduction des vidéos ci-bas, mais je vous donne tout de même l’information pour ceux qui comprennent l’anglais. J’ai vérifié les données sur le site du USGS le 12 février en avant-midi et des tremblements de terre de magnitude entre 1 et 4.9 ont eu lieu.  Étrangement, dans les heures qui ont suivies, plusieurs de ces données (32 tremblements enregistrés dans les derniers jours à Yellowstone) ont été supprimées.

Voici les vidéos à partir desquels vous pourrez constater ce fait puisque certains des chercheurs ont fait des captures d’écran qui démontrent que le USGS a enlevé des points sur la carte. 

Dans les blogs américains, les analystes s’inquiètent de ce qui semble être une censure des données et certains croient que ce méga-volcan pourrait montrer des signes d’une explosion imminente, dont les conséquences seraient incroyablement désastreuses, choses que les autorités ne souhaitent pas rendre public…

URGENT Earthquakes at Yellowstone being CENSORED!

http://www.youtube.com/watch?v=eKUg9cP5vvg&feature=feedbul

Alert! Yellowstone earthquake swarm CENSORED by USGS today!http://www.youtube.com/watch?v=NTvIdAUl2yw&feature=player_embedded

*** Sur le Face Book d’un site qui suit de près le volcan, la personne qui s’en occupe nous dit que les séismes qui ont été retirés étaient des faux, des genres de bugs. Lui, il a aucun intérêt à nous mentir.
Bonsoir,

Voici son site : http://volcan-yellowstone.com/

Voici ce qu’il a écrit sur Face Book :
Volcan-Yellowstone.com : Il s’agit de bugs dus aux mauvaises conditions météorologiques. Il n’y a rien d’anormal là dedans, ces « faux » séismes viennent d’ailleurs d’être retirés de la carte de l’USGS. Bon week-end.
——————————————
Volcan-Yellowstone.com :

Pour savoir s’il s’agit d’un bug il suffit d’observer un sismogramme du parc de l’heure du report. Si aucune vibration n’est visible, il s’agit d’un bogue qui sera retiré par l’USGS.

L’enregistrement de vendredi à 20h15 UTC était la conséquence d’un séisme s’étant produit à une grande distance du parc. On appelle cela un téléséisme. En effet, les sismographes sont capables de détecter des séismes aux épicentres très éloignés du point d’observation.

Bonne soirée.  »

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=986028

 

Special Map

http://www.seis.utah.edu/req2webdir/recenteqs/Maps/Yellowstone.html

 

 
6 Commentaires

Publié par le 14 février 2011 dans SEISMES ET TREMBLEMENTS DE TERRE

 

Séisme Iran:Sept victimes et plusieurs centaines de blessés

Sept victimes et plusieurs centaines de blessés : c’est le bilan actuel du tremblement de terre, d’une magnitude de 6,5 sur l’échelle de Richter, qui s’est produit hier à 18h42 (GMT) dans la province de Kerman (sud-est de l’Iran), qui compte une trentaine de villages peu peuplés. « Il y a encore des centaines de personnes prisonnières sous les décombres. Au vu des dégâts, le bilan devrait augmenter », a déclaré Esmail Najjar, gouverneur de la province.

L’épicentre se situe près de la ville de Hosseinabad, mais la secousse a été ressentie dans de nombreuses localités, et jusqu’à la province du Sistan-Baluchestan, aux frontières avec l’Afghanistan et le Pakistan.

Le séisme a été suivi de 22 répliques, dont l’une d’une magnitude de 5. Les lignes téléphoniques ont été momentanément hors d’usage. Les séismes sont fréquents en Iran, où l’un d’eux avait tué 31.000 habitants de la ville de Bam en 2003.

http://fr.news.yahoo.com/68/20101221/tsc-sisme-en-iran-au-moins-7-morts-et-de-04aaa9b.html

 

Serbie: deux morts et une cinquantaine de bléssés dans un séisme de magnitude de 5.6

 

BELGRADE – Deux personnes sont mortes dans un séisme d’une magnitude de 5,6 qui s’est produit en Serbie centrale dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué un responsable serbe cité par l’agence Tanjug.

« Deux personnes ont perdu leurs vies à Grdica, à proximité de Kraljevo (centre) lors du séisme qui s’est produit au cours de la nuit », a indiqué le ministre de l’Intérieur, Ivica Dacic, cité par Tanjug.

Il s’agit d’un couple de cinquantenaires qui ont péri à l’intérieur de leur maison.

M. Dacic a précisé que les équipes spéciales de sauvetage étaient déployées sur le terrain, mais qu’il n’y avait pas de victimes coincées sous les décombres.

La secousse, dont l’épicentre était situé à 10 km au nord de Kraljevo, s’est produite à 01h56 (00h56 GMT), selon l’Institut sismologique serbe.

Le séisme a été fortement ressenti dans la totalité du pays, y compris dans la capitale serbe, Belgrade.

Selon la télévision B92, des dizaines de blessés ont été soignés par des services d’urgence de la ville de Kraljevo (à 150km au sud de Belgrade).

Cette ville, située à quelques kilomètres seulement de l’épicentre, a subi d’importants dégâts matériels, selon Tanjug. La ville est plongée dans l’obsurité. Il n’y a pas d’eau et les lignes téléphoniques sont interrompues.

L’hôpital de Kraljevo a également subi d’important dégâts ne disposant plus que d’une salle opératoire.

L’institut séismologique a enregistré quatre autres secousses moins puissantes d’une magnitude d’environ 3.

(©AFP / 03 novembre 2010 06h15)

Témoignages:

http://www.emsc-csem.org/Earthquake/Testimonies/comments.php?id=196649

 

Activité sismique du 30 Octobre 2010


 

 
 
 
 
 
 
 

 
 

 

 

Vous retrouverez toutes ces infos sur le site de l’EMSC.
 
 
 
 
 

 
 


 

 

 

Recent earthquakes in the Euro-Med region (during the last 2 weeks)

 

Recent earthquakes worldwide (during the last 2 weeks)

 

2010-10-30   10:39:24.8    5,2/4,9   Sud des iles Fiji

29  Oct.
29/10/2010 18:05:24.   5,1/4,5   Sud ouest de Sumatra

29/10/2010 16:30:25.9   5,1   Iles volcanique JAPON
2010-10-29   14:11:50.7    5,2   Coquimbo Chili
2010-10-29   06:19:21.0    5,2   Halmahera Indonésie 
 2010-10-29   06:13:33.5    5,0    Iles Santa Cruz
2010-10-29   02:25:01.9    5,1   Sud océan indien

2010-10-28   03:59:42.4    5,2/4,4    Région de l’Indu Afghnistan

2010-10-28   03:17:27.2    6,1    Région nouvelle irelande PNG
2010-10-28   02:22:26.5    5,1    Mer de Banda
2010-10-28   02:22:26.5    5,4    Golf de Californie
2010-10-28   00:53:28.7    5,1    Iles Salomon

 

Étiquettes : ,

Activité sismique du 14 Octobre

Recent earthquakes in the Euro-Med region (during the last 2 weeks)

Recent earthquakes worldwide (during the last 2 weeks)

http://www.emsc-csem.org/index.php?page=home

*Dans certains cas,il y a  plusieurs séismes dans la même région mais à des moments différents.

*Je n’indiquerais à présent que les séismes de 5 ou sup. sauf cas particuliers.

 

Nb de séismes en temps réel au cours des derniéres 48H

________________________________________________

 

UI / YAK , Yakoutsk , Russie

 

 
 

*Exemple de sismogramme que vous trouverez à cette adresse:

http://aslwww.cr.usgs.gov/Seismic_Data/heli2

_______________________________________________

 _______________________________________________

2010-10-14 10:03:31.9  5,2   Région des Commores

13 Oct.

 

2010-10-13 23:32:52.1   4,9   Vanuatu
2010-10-13 19:49:15.1   4,9   Sud Ouest de Sumatra

 
12 Oct.

 

2010-10-12 12:02:56.2   5,6/5,9   Tonga
 

 2010-10-12 10:21:34.6   6.0   Côte Sud Papouasie Indonésie

 

2010-10-14   19:48:24.8   5,2   java indonésie
2010-10-14 13:58:55.3   5,5   Hokkaido Japon
 
32 Commentaires

Publié par le 13 octobre 2010 dans SEISMES ET TREMBLEMENTS DE TERRE

 

Étiquettes : ,

Nette augmentation des séismes en 2010!

Source : La presse Galactique via l’Actu du web Ufoetscience

magnitude-7-to-7.9-earthquakes-4-sep-2010

 

Les tremblements de terre de magnitude 7 à 7,9  sont en hausse de 93 % jusqu’à présent en 2010
.

Le dernier tremblement de terre majeur , de magnitude 7,0 situé à seulement 5 km en dessous de l’île du Sud de la Nouvelle -Zélande , illustre la tendance continue des tremblements de terre en 2010 .

 Les statistiques USGS indiquent que nous avons déjà dépassé le nombre normal de tremblement de terre de 7 à 7,9 qui se produit en un an, et il nous reste encore trois mois pour l’augmenter.

 Comme ce graphique de démontre , 17 séisme de magnitude 7 à 7,9 ont secoué la planète en 2010 .

Normalement , rendu à la 35e semaine de l’année, seulement 9 ou 10 séismes de cette ampleur ont déjà frappé .

 __________________________________________________

Magnitude de 7 à 7,9: tremblements de terre en hausse de 93 % par rapport aux 10 dernières années
Magnitude de 7 à 7,9: tremblements de terre en hausse de 68 % par rapport aux 110 dernières années

 __________________________________________________

Magnitude de 6 à 6,9: tremblements de terre en hausse de 21 % par rapport aux 10 dernières années
Magnitude de 6 à 6,9: tremblements de terre en hausse de 31 % par rapport aux 110 années dernières

 __________________________________________________

Magnitude de 5 à 5,9: tremblements de terre en hausse de 21 % par rapport aux 10 dernières années
Magnitude de 5 à 5,9: tremblements de terre en hausse de 42 % par rapport aux 110 années dernières

 __________________________________________________

Magnitude 8 à 8,9: Les tremblements de terre ont déjà atteint la moyenne (1 par an ) , et il reste encore 3 mois à venir…

Plan séisme de magnitude 7 (1- Jan à 4 -Sep 2010)

 

http://modernsurvivalblog.com/

 

Étiquettes : , ,

Séisme en Nouvelle-Zélande: pillages et couvre-feu dans le centre de Christchurch

Un séisme de magnitude 7 a frappé dans la nuit de vendredi à samedi Christchurch, deuxième ville de Nouvelle-Zélande (340.000 habitants). Réveillés en pleine nuit, les habitants sont sortis, paniqués, quittant leurs logements et découvrant des rues bloquées par l’écroulement de façades de bâtiments, jonchées de verre brisé et de voitures écrasées, des ponts effondrés et les canalisations de gaz coupées en plusieurs endroits.

«En fait, nous sommes bénis»

La moitié de la ville était privée d’électricité à l’aube, ce samedi matin. De nombreuses façades de bâtiments se sont effondrées. Mais selon des sources hospitalières, seuls deux hommes âgés d’une cinquantaine d’années ont été grièvement blessés. D’autres hôpitaux traitaient plusieurs personnes plus légèrement touchées.

«En tant que nation, nous avons été extrêmement chanceux de ne pas déplorer de morts», a déclaré le ministre de la Sécurité civile John Carter, ajoutant: «En fait, nous sommes bénis».

Le maire «horrifié»

Si le bilan humain semble limité, les dégâts matériels sont en revanche considérables et pourraient atteindre 2 milliards de dollars néo-zélandais (environ 1,12 milliard d’euros), a estimé Ian Simpson, directeur général de la Commission des tremblements de terre.

L’état d’urgence a cependant été déclaré dans la ville, a annoncé le maire de Christchurch, Bob Parker. «Cela va rendre un peu plus facile pour nous de sortir les gens des bâtiments si nécessaire et de fermer les rues», a déclaré le maire sur la radio nationale. Bob Parker s’est dit «horrifié par l’ampleur des dégâts», beaucoup plus importants selon lui qu’à première vue.

Pillages et couvre-feu dans le centre-ville

«Il y a des fuites de gaz, des conduites d’eau endommagées, des égouts coulant dans les maisons et beaucoup de câbles et de poteaux électriques rompus. C’est très dangereux de sortir dans la rue», a-t-il ajouté. La police a bouclé le centre de Christchurch, où un couvre-feu a été imposé de 19h à 7h du matin, en raison d’informations faisant état de pillages, a indiqué l’inspecteur Mike Coleman en demandant à la population de rester chez elle.

L’aéroport international de Christchurch, principal accès au sud de l’île, a été fermé pendant plusieurs heures, forçant des avions à se poser à Auckland et à Wellington, avant de rouvrir dans l’après-midi. Par ailleurs, la circulation des trains a été suspendue en attendant de vérifier l’état du réseau.

L’un des plus puissants séismes de l’histoire de la Nouvelle-Zélande

Les responsables de la défense civile ont expliqué le faible nombre de victimes par l’heure (4h35 du matin) à laquelle la secousse s’est déclenchée. Initialement mesurée par l’Institut américain de géophysique (USGS) à 7,4 de magnitude, elle a été revue à la baisse à 7. Des répliques continuaient à se faire sentir, mais les risques de tsunami ont été écartés par le Centre d’alerte aux tsunamis pour le Pacifique.

Le tremblement de terre, dont l’épicentre était situé à une profondeur de 16,1 km, a atteint une zone située à 30 km au nord-ouest de Christchurch, selon l’USGS. Ce séisme est l’un des plus puissants de l’histoire de la Nouvelle-Zélande, située sur la ceinture de feu à la frontière des plaques australienne et pacifique, et secouée par quelque 15.000 secousses chaque année. Le séisme du 3 février 1931, qui avait fait 256 morts, dans la baie de Hawke, sur l’Ile du Nord, reste le plus meurtrier à ce jour. 

 

Étiquettes : ,

Destructions massives en Nouvelle-Zélande après le séisme

L’un des plus violents séismes de l’histoire de la Nouvelle-Zélande, de magnitude 7, a frappé dans la nuit Christchurch, deuxième ville du pays. La secousse a provoqué des destructions massives, mais n’a fait que des blessés dont deux graves.

Réveillés au petit matin, les habitants sont sortis, paniqués, de leurs logements et ont découvert des rues bloquées par l’écroulement de façades de bâtiments, jonchées de verre brisé et de voitures écrasées, des ponts effondrés et les canalisations de gaz coupées en plusieurs endroits.

La moitié de la ville environ était privée d’électricité. Deux hommes âgés d’une cinquantaine d’années ont été grièvement blessés, a indiqué l’hôpital de Christchurch. D’autres hôpitaux traitaient plusieurs personnes plus légèrement touchées.

Si le bilan humain semble limité, les dégâts matériels sont en revanche considérables et pourraient atteindre 2 milliards de dollars néo-zélandais (1,45 milliard de francs), a estimé Ian Simpson, directeur général de la Commission des tremblements de terre.

Christchurch, 340’000 habitants, est la plus grande ville de l’Ile du Sud, qui constitue avec l’Ile du Nord la Nouvelle-Zélande. L’état d’urgence a été déclaré dans la ville, a annoncé le maire de Christchurch, Bob Parker, qui s’est dit « horrifié par l’ampleur des dégâts ».

L’aéroport international de Christchurch, principal accès au sud de l’île, a été fermé et la circulation des trains arrêtée en attendant de vérifier l’état du réseau ferré. A Wellington, le ministère de la Défense civile a décrété l’état de crise nationale.

La police a bouclé le centre-ville en raison d’informations faisant état de pillages, a indiqué l’inspecteur Mike Coleman en demandant à la population de rester chez elle.

Le tremblement de terre, dont l’épicentre était situé à une profondeur de 16,1 km, a atteint une zone située à 30 km au nord-ouest de Christchurch, selon l’USGS.

(ats / 04 septembre 2010 09:41) 

Destructions massives en Nouvelle-Zélande après un séisme

L’un des plus violents séismes de l’histoire de la Nouvelle-Zélande, de magnitude 7, a frappé dans la nuit Christchurch, deuxième ville du pays. La secousse a provoqué des destructions massives, mais n’a fait que des blessés dont deux graves.

Réveillés au petit matin, les habitants sont sortis, paniqués, de leurs logements et ont découvert des rues bloquées par l’écroulement de façades de bâtiments, jonchées de verre brisé et de voitures écrasées, des ponts effondrés et les canalisations de gaz coupées en plusieurs endroits.

La moitié de la ville environ était privée d’électricité. Deux hommes âgés d’une cinquantaine d’années ont été grièvement blessés, a indiqué l’hôpital de Christchurch. D’autres hôpitaux traitaient plusieurs personnes plus légèrement touchées.

Si le bilan humain semble limité, les dégâts matériels sont en revanche considérables et pourraient atteindre 2 milliards de dollars néo-zélandais (1,45 milliard de francs), a estimé Ian Simpson, directeur général de la Commission des tremblements de terre.

Christchurch, 340’000 habitants, est la plus grande ville de l’Ile du Sud, qui constitue avec l’Ile du Nord la Nouvelle-Zélande. L’état d’urgence a été déclaré dans la ville, a annoncé le maire de Christchurch, Bob Parker, qui s’est dit « horrifié par l’ampleur des dégâts ».

L’aéroport international de Christchurch, principal accès au sud de l’île, a été fermé et la circulation des trains arrêtée en attendant de vérifier l’état du réseau ferré. A Wellington, le ministère de la Défense civile a décrété l’état de crise nationale.

La police a bouclé le centre-ville en raison d’informations faisant état de pillages, a indiqué l’inspecteur Mike Coleman en demandant à la population de rester chez elle.

Le tremblement de terre, dont l’épicentre était situé à une profondeur de 16,1 km, a atteint une zone située à 30 km au nord-ouest de Christchurch, selon l’USGS.

(ats / 04 septembre 2010 09:41)

 

Étiquettes : ,

Nouvelle-Zélande: séisme de magnitude 7.2

WELLINGTON – Un séisme de magnitude 7,2 a frappé samedi matin la deuxième ville de Nouvelle-Zélande provoquant des coupures de courant dans cette ville du Sud du pays, a annoncé l’Institut américain de géophysique (USGS), les experts évoquant un risque de tsunami localisé.

Le tremblement de terre, dont l’épicentre était situé à une profondeur de 16,1 kilomètres, a atteint une zone située à 30 kilomètres de Christchurch, la plus grande ville de l’Ile du Sud (qui constitue avec l’Ile du Nord la Nouvelle-Zélande), samedi à 04h05 (vendredi 16H35 GMT), a ajouté l’USGS.

Un journal local, The Post, a rapporté que des répliques continuaient à se faire sentir et que les dégâts étaient importants, alors que Christchurch, ville située sur la côte orientale de l’Ile du Sud, qui compte environ 340.000 habitants, semblait en grande partie privée de courant.

Toujours selon ce journal, une habitante, Colleen Simpson, a raconté que de nombreuses personnes, prises de panique, étaient descendues dans les rues et que le réseau des téléphones portables était en panne.

« Oh mon Dieu, il y a toute une série de magasins qui sont complètement détruits juste devant moi », a-t-elle déclaré au journal.

Quake9

Kevin O’Hanlon, de Mairehau, un quartier de Christchurch, a déclaré: « C’est incroyable, J’étais réveillé pour aller au travail et j’ai entendu un bruit énorme et un boum, c’était comme si la maison avait été frappée. Elle a commencé à trembler. Je n’avais jamais rien ressenti de tel de ma vie », a rapporté le quotidien citant ce témoin.

Le tremblement de terre a été ressenti dans une grande partie de l’Ile du Sud, selon le Post.

t1larg.nz.damage.visionary.jpg

Il n’y a aucune menace de tsunami de grande ampleur, a affirmé le Centre d’alerte au tsunami pour le Pacifique, mais, a-t-il ajouté, un séisme de cette magnitude pourrait provoquer un tsunami local susceptible d’entraîner des destructions dans un rayon de 100 kilomètres autour de l’épicentre.

La magnitude de ce tremblement de terre a été revue à la baisse par l’USGS, qui l’avait dans un premier temps évaluée à 7,4.

Pour mesurer la puissance d’un séisme, l’USGS utilise la « magnitude de moment » (mw). Sur cette échelle, un séisme atteignant une magnitude d’au moins six est considéré comme fort.

(©AFP / 03 septembre 2010 20h07)

 

Étiquettes : ,

La terre a tremblé en Vendée

« J’ai d’abord entendu une explosion, comme un bruit sourd puis quelques secondes après j’ai ressenti les vibrations« , rapporte Pierre Bertrand le maire de Maillé, petite commune de 850 âmes du sud de la Vendée. « J’ai tout de suite pensé à un tremblement de terre car il y en a déjà eu dans la région » précise-t-il.  « J’ai été  réveillé par une secousse ce matin qui a duré une vingtaine de secondes« , témoigne de son côté Pierre, un autre habitant.

Le réseau national de surveillance sismique contacté par TF1 News a confirmé qu’effectivement une secousse sismique d’une magnitude de 4,0 sur l’échelle de Richter a bien été enregistrée dans le secteur de Maillé et Fontenay-le-Compte ce mercredi à 9H15. La secousse qui a duré une vingtaine de secondes n’a fait ni blessés, ni dégâts. 

Cette zone géographique a déjà subi des tremblements de terre par le passé, en raison d’une faille située près de l’ïle de Ré dans l’Atlantique.  Il y a plus de vingt ans un tremblement avait provoqué des dégâts superficiels autour de la zone de Maillé. Pour écouter les explications de Sophie Lanbotte, responsable du Réseau national de surveillance sismique à Strasbourg, cliquez ci-dessous.

Vidéo ici:  http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/la-terre-a-tremble-dans-le-sud-de-la-vendee-5901970.html

 

Étiquettes : , , ,

Séisme Mag 6.2 Oaxaca Mexique

10-degree map showing recent earthquakes

globe showing location of 10-degree map

Détails du séisme

Ampleur 6,2
Date-Time
Emplacement 16.527 ° N, 97.760 ° W
Profondeur 20 km (12,4 miles ), institué par le programme de localisation
Région Oaxaca, Mexique
Distances 125 km ( 80 miles) WSW de Oaxaca , Oaxaca , Mexique
145 km ( 90 miles) de S Huajuapan de Leon , Oaxaca , Mexique
160 km (100 miles ) du nord-ouest Angel Puerto , Oaxaca , Mexique
355 km (220 miles ) de la SSE MEXICO , D.F. , le Mexique
Incertitude Lieu + horizontal / – 4.6 km (2,9 miles ) , la profondeur fixée par programme de localisation
Paramètres NST = 268 , NPH = 268 , Dmin = > 999 km, SGD = 0,86 sec , Gp = 155 ° ,
M- type = magnitude de moment télésismiques (Mw ) , Version = 7
Source
  • USGS NEIC ( WDCS -D )
L’ID d’événement us2010yday

 

MEXICO – Un puissant séisme qui a été fortement ressenti jusque dans la capitale Mexico a frappé tôt mercredi la côte mexicaine du Pacifique dans le sud, sans provoquer de dégâts importants, selon les autorités locales.

L’épicentre du séisme d’une magnitude de 6,5 et enregistré à 02H22 locales (07H22 GMT) était situé à l’intérieur des terres dans la région d’Oaxaca (sud du Mexique) à une profondeur de 10 km, ont indiqué l’Institut sismologique mexicain (SSN) et l’Institut de géophysique américain (USGS).

L’USGS a ensuite révisé la magnitude à la baisse, à 6,2.

Aucun dégât important n’a été signalé pour l’heure, selon les services régionaux d’incendie et de Protection civile qui ont fait seulement état de murs fissurés dans quelques localités de la côte, proches de l’épicentre.

« On ne nous a pas signalé de dommages, nous n’avons pas d’immeubles endommagés, pas de morts et pas de blessés, mais nous procédons à des vérifications de quart d’heure en quart d’heure car la secousse a été intense et longue », a déclaré à l’AFP le directeur de la Protection de la Ville de Mexico, Elias Moreno.

Le tremblement de terre, d’une trentaine de secondes, a été fortement ressenti à Mexico, ont constaté des journalistes de l’AFP.

« J’étais endormi et j’ai été réveillé en croyant que quelqu’un secouait mon lit », a témoigné l’un d’eux.

Des télévisions et radios ont initialement donné des versions confuses sur la localisation du séisme, plusieurs stations ayant fait état d’un « séisme dans la ville de Mexico ».

La station de radio Formato 21 a signalé des scènes de panique dans la capitale où le plus grand séisme de l’histoire moderne du Mexique, de magnitude 8,1 le 19 septembre 1985, avait fait entre 10.000 et 30.000 morts, selon les différentes estimations de l’époque.

Les secousses telluriques sont quasi-quotidiennes dans certaines régions du Mexique, même si elles ne sont généralement pas ressenties par la population. C’est le cas par exemple dans la péninsule de la Californie mexicaine et la mer de Cortez qui la sépare du continent.

(©AFP / 30 juin 2010 12h30)

 

Étiquettes : , , ,

Séisme Mag 6.3 Sud des Iles Fiji

10-degree map showing recent earthquakes

globe showing location of 10-degree map

Détails du séisme

Ampleur 6,3
Date-Time
Emplacement 23,200 ° S, 179,165 ° E
Profondeur 536.3 km (333,3 miles )
Région Sud des îles Fidji
Distances 360 km (220 miles ) au sud ouest de la Île Ndoi , Fidji
500 km ( 310 miles) de l’ ESE Ceva – I- Ra , Fidji
565 km (350 miles ) de S SUVA , Viti Levu , Fidji
1575 km (980 miles ) de NNE Auckland , Nouvelle-Zélande
Incertitude Lieu + horizontal / – 8.2 km (5,1 miles ) ; + profondeur / – 14.2 km (8,8 miles )
Paramètres NST = 151 , NPH = 151 , Dmin = 615.6 km , SGD = 0,84 sec , Gp = 65 ° ,
M- type = magnitude de moment télésismiques (Mw ) , Version = 6
Source
  • USGS NEIC ( WDCS -D )
L’ID d’événement us2010ydan
 

Étiquettes : , ,

Séisme Mag 6.7 Iles Salomon

10-degree map showing recent earthquakes

globe showing location of 10-degree map

Détails du séisme

Ampleur 6,7
Date-Time
Emplacement 10,636 ° S, 161,443 ° E
Profondeur 35 km (21,7 miles ), institué par le programme de localisation
Région ILES SALOMON
Distances 55 km ( 35 miles) WSW de Kira Kira , San Cristobal , Isl Salomon.
210 km (130 miles ) de la SE Honiara, Guadalcanal , îles Salomon
220 km (140 miles ) de la SSE Auki , Malaita , îles Salomon
2070 km (1280 miles ) de NNE Brisbane, Queensland , Australie
Incertitude Lieu horizontale + / – 4,8 km (3,0 miles ) , la profondeur de l’emplacement fixé par le programme
Paramètres NST = 302 , NPH = 302 , Dmin = 211.2 km , SGD = 1,14 sec , Gp = 18 ° ,
M- type = magnitude de moment télésismiques (Mw ) , Version = 8
Source
  • USGS NEIC ( WDCS -D )
L’ID d’événement us2010xzal
 

Étiquettes : ,

Séisme Mag 6.1 Région New Britain(Papouasie Nouvelle Guinée)

10-degree map showing recent earthquakes

globe showing location of 10-degree map

Détails du séisme

Ampleur 6,1
Date-Time
Emplacement 5,531 ° S, 151,157 ° E
Profondeur 42 km (26,1 miles ) fixé par programme de localisation
Région REGION New Britain, PAPOUASIE -NOUVELLE-GUINÉE
Distances 110 km ( 70 miles) de E Kimbe , à New Britain , PNG
185 km (115 miles ) au sud ouest de la Rabaul , Nouvelle-Bretagne , PNG
615 km (385 miles ) au nord de Port Moresby, Papouasie -Nouvelle-Guinée
2430 km (1510 miles ) de N Brisbane, Queensland , Australie
Incertitude Lieu + horizontal / – 4,3 km (2,7 miles ) , la profondeur fixée par programme de localisation
Paramètres NST = 269 , NPH = 269 , Dmin = 615.2 km , SGD = 0,95 sec , Gp = 18 ° ,
M- type = magnitude de moment télésismiques (Mw ) , Version = 8
Source
  • USGS NEIC ( WDCS -D )
L’ID d’événement us2010xxam
 

Étiquettes : , ,

Indonésie: séisme de magnitude 7.1 en Papouasie alerte au tsunami levée

 

10-degree map showing recent earthquakes

Répliques :  6,4 / 6,2 / 5,1

globe showing location of 10-degree map

MANOKWARI (Indonésie) – Un séisme de magnitude 7,1 a endommagé quelques habitations mais sans faire de victime dans la province indonésienne de Papouasie (est), où une alerte au tsunami a été brièvement lancée, ont annoncé les autorités.

La secousse a provoqué des scènes de panique dans plusieurs petites îles tropicales, où des habitations et au moins une église ont été endommagées. Aucune victime n’a été signalée, selon les premières informations.

Survenu à 12H16 locale (03H16 GMT), le tremblement de terre a été localisé à une profondeur de 10 km, à 123 km au sud-est de l’île de Biak, au large de la Papouasie occidentale, selon l’agence. Sa magnitude a été évaluée à 7 par l’Institut de géophysique américain (USGS), qui a fait état de plusieurs répliques de magnitude supérieure à 6.

L’île de Biak et celles qui l’entourent, au milieu de récifs coralliens, sont isolées et relativement peu peuplées.

« Je conduisais ma voiture lorsque le premier tremblement de terre s’est produit. J’ai ressenti une très forte secousse et la voiture a semblé perdre sa direction », a témoigné un fonctionnaire de la ville de Biak, Osibyo Wakum. « Je n’ai pas vu de bâtiments endommagés », a-t-il indiqué, en précisant que les habitants préféraient rester à l’extérieur des habitations par crainte d’une réplique.

Mais dans la localité de Serui, sur l’île Yapen, une église s’est effondrée et environ 150 habitations ont été endommagées, selon le chef de la police Deny Siregard.

La secousse a été ressentie également dans la capitale de la Papouasie occidentale, Manokwari, située à 250 km de l’île de Biak. « Ca a tremblé pendant environ 40 secondes. Les habitants sont sortis précipitamment de chez eux », a témoigné le correspondant de l’AFP.

L’Indonésie est située sur le « cercle de feu » du Pacifique, où l’activité volcanique et sismique est très forte.

Plus de 1.000 personnes avaient été tuées par un séisme d’une magnitude de 7,6 ayant secoué l’ouest de l’île de Sumatra en septembre 2009.

(©AFP / 16 juin 2010 06h51)

 

Étiquettes : , , ,

Séisme mag 7.7 Iles Nicobar

Détails du séisme

Ampleur 7,7
Date-Time
Emplacement 7,702 ° N, 91.975 ° E
Profondeur 35 km (21,7 miles), institué par le programme de localisation
Région Nicobar, Inde Région
Distances 150 km (95 miles) de W Mohean, les îles Nicobar, Inde
440 km (275 miles) WNW de Banda Aceh, à Sumatra, en Indonésie
1155 km (710 miles) au sud ouest de la BANGKOK, Thaïlande
2790 km (1730 miles) de la SE New Delhi, Delhi, Inde
Incertitude Lieu + Horizontal / – 7,7 km (4.8 miles); profondeur fixée par programme de localisation
Paramètres NST= 52, Nph= 52, Dmin=614.3 km, Rmss=1.23 sec, Gp= 65°,
M-type = magnitude de moment télésismiques (Mw), Version = 7
Source
  • USGS NEIC (WDCS-D)
L’ID d’événement us2010xkbv

 

Une alerte au tsunami est en vigueur pour

 INDE / Indonésie / Sri Lanka / Myanmar / Thaïlande / MALAISIE

13 Juin

NI VICTIMES NI DÉGÂTS

A Port Blair, capitale des îles Andaman et Nicobar, les habitants ont quitté leurs maisons dès que la secousse a été ressentie. « Il y a eu une coupure de courant totale et la ville entière a été plongée dans le noir pendant quelques temps, alors que tout le monde courait dans les rues en craignant pour sa vie », a témoigné un habitant. Aucune victime ni dégât n’ont été signalés dans l’immédiat mais les autorités insulaires vérifient encore plusieurs zones isolées.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/06/13/puissant-seisme-dans-l-ocean-indien-l-alerte-au-tsunami-levee_1372033_3244.html

 

Étiquettes : , , , ,

Séisme mag 7.4 au Nord de Sumatra

Détails du séisme

Ampleur 7,2
Date-Time
Emplacement 3,775 ° N, 96.055 ° E
Profondeur 45 km (28,0 miles), institué par le programme de localisation
Région Nord de Sumatra, Indonésie
Distances 195 km (120 miles) au sud ouest de la Lhokseumawe, à Sumatra, en Indonésie
215 km (130 miles) de la SSE Banda Aceh, à Sumatra, en Indonésie
630 km (390 miles) de W Kuala Lumpur, Malaisie
1620 km (1010 miles) du nord-ouest JAKARTA, Java, en Indonésie
Incertitude Lieu + Horizontal / – 4,5 km (2,8 miles), la profondeur fixée par programme de localisation
Paramètres NST = 290, NPH = 290, Dmin = 321.3 km, SGD = 0,95 sec, Gp = 29 °,
M-type = magnitude de moment télésismiques (Mw), Version = 8
Source
  • USGS NEIC (WDCS-D)
L’ID d’événement us2010wbaq

 

JAKARTA – Un puissant séisme de magnitude 7,2 a secoué dimanche la province indonésienne d’Aceh, entraînant une alerte locale au tsunami, a annoncé l’agence locale de météorologie et de géophysique.

Le séisme s’est produit à 12H59 locales (05H59 GMT) à une profondeur de 30 kilomètres et à 66 kilomètres au sud-ouest de Meulaboh, sur la côte d’Aceh, a indiqué l’agence.

L’Institut de géophysique américain (USGS) a évalué à 7,4 la magnitude du séisme qui s’est produit, selon lui, à une profondeur de 61 kilomètres.

Il n’a pas été immédiatement possible de déterminer si le tremblement de terre avait causé des victimes ou des dégâts. Certains médias ont signalé des scènes de panique.

La population d’Aceh est encore traumatisée par le séisme meurtrier d’une magnitude de 9,3, suivi d’un tsunami, qui avait ravagé le 26 décembre 2004 la région et une dizaine de pays de l’océan Indien.

L’Indonésie avait été le pays le plus affecté par ce séisme (168.000 morts sur les 220.000 personnes qui avaient alors péri).

En Malaisie, le département météorologique a déclaré qu’il n’y avait aucune menace de tsunami après le séisme de dimanche en Indonésie, même si des secousses ont été ressenties dans certains secteurs de la Malaisie.

(©AFP / 09 mai 2010 09h44)

//

 

Étiquettes : , , , ,

Séisme Mag 6,2 dans le sud du Pérou

Détails du séisme

Ampleur 6,2
Date-Time
Emplacement 18,023 ° S, 70.533 ° W
Profondeur 35 km (21,7 miles), institué par le programme de localisation
Région Le sud du Pérou
Distances 30 km (20 miles) de W Tacna, au Pérou
55 km (35 miles) NNW de Arica, Tarapaca, Chili
100 km (65 miles) de la SSE Moquegua, Pérou
960 km (600 miles) de la SE LIMA, Pérou
Incertitude Lieu + Horizontal / – 4,9 km (3,0 miles), la profondeur fixée par programme de localisation
Paramètres NST = 340, NPH = 340, Dmin = 535.7 km, SGD = 0,87 sec, Gp = 14 °,
M-type = magnitude de moment télésismiques (Mw), Version = 8
Source
  • USGS NEIC (WDCS-D)
L’ID d’événement us2010vyad
 

Étiquettes : , ,

Séisme mag 6.3 au sud de Sumatra indonésie

Détails du séisme

Ampleur 6,3
Date-Time
Emplacement 4,081 ° S, 101,069 ° E
Profondeur 18.1 km (11,2 miles) (mal contrainte)
Région SUMATRA SUD, l’INDONESIE
Distances 135 km (85 miles) WSW de Bengkulu, Sumatra, en Indonésie
215 km (135 miles) WSW de Lubuklinggau, Sumatra, en Indonésie
355 km (220 miles) de la SSE Padang, à Sumatra, en Indonésie
680 km (420 miles) WNW de JAKARTA, Java, en Indonésie
Incertitude Lieu + Horizontal / – 9 km (5,6 miles); + profondeur / – 30.6 km (19,0 miles)
Paramètres NST = 77, NPH = 77, Dmin = 211.8 km, SGD = 1,26 sec, Gp = 50 °,
M-type = magnitude de moment télésismiques (Mw), Version = 6
Source
  • USGS NEIC (WDCS-D)
L’ID d’événement us2010vxbk
 
 
%d blogueurs aiment cette page :