RSS

Archives du 17 janvier 2017

Un gigantesque iceberg est en train de se former dans la péninsule de l’Antarctique….

 

© NASA
Larsen C Ice Shelf

La Nasa a dévoilé jeudi la photo d’une gigantesque crevasse dans la barrière de glace de Larsen en Antarctique. Une faille qui menace de détruire la calotte polaire du sixième continent.

90 mètres de large, 113 kilomètres de long sur un demi-kilomètre de profondeur. Ce sont les dimensions hors-normes de la faille qui pourrait désintégrer la plateforme glacière C de Larsen en Antarctique.

L’agence spatiale américaine a diffusé jeudi des images inquiétantes de la brèche qui risque de briser cette partie du glacier, en libérant un iceberg à peine plus petit que la Corse dans l’océan Austral.

En 2015 déjà, la Nasa publiait une vidéo expliquant que la dernière section de la banquise de Larsen était susceptible de se désintégrer avant la fin de la décennie. Une information inquiétante alors que cette plateforme de glace a mis entre « 11.000 et 12.000 années » à se former, selon l’organisme. En 2002 en l’espace de six semaines, deux-tiers d’une autre partie de la banquise s’étaient effondrés:

« La fissure fait toute l’épaisseur de la barrière glacière, mais elle ne la traverse pas de part et d’autre. Une fois que ce sera le cas, il y aura un iceberg de la taille du Delaware », indique l’institut dans son communiqué de presse.

En 2015 déjà, la Nasa publiait une vidéo expliquant que la dernière section de la banquise de Larsen était susceptible de se désintégrer avant la fin de la décennie. Une information inquiétante alors que cette plateforme de glace a mis entre « 11.000 et 12.000 années » à se former, selon l’organisme. En 2002 en l’espace de six semaines, deux-tiers d’une autre partie de la banquise s’étaient effondrés.

© NASA
Cette photo de la Nasa montre de 90m de large sur la banquise en Antarctique

 

Si la barrière de glace de Larsen avait commencé à se désintégrer dès les années 60, sa fonte s’est accélérée et pourrait conduire à sa disparition d’ici 2020. Le niveau global des mers pourrait alors monter de 82 cm. De quoi mettre en danger les villes côtières.

C’est le scénario du film catastrophe « Le jour d’après », avec à la clef d’importants dérèglements climatiques.

Commentaire : Le facteur manquant est peut être le réveil des volcans sous-marins dormants dans la région :

Sott.net

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 17 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Barack Obama réduit la peine du lanceur d’alerte Chelsea Manning qui sera libérée en mai….

 

Barack Obama réduit la peine du lanceur d'alerte Chelsea Manning qui sera libérée en mai

 

Le président américain a commué la peine de l’ancienne taupe de Wikileaks Chelsea Manning, qui retrouvera la liberté le 17 mai, a annoncé la Maison Blanche le 17 janvier.

le président américain sortant vient de commuer la peine de la militaire transsexuelle, qui s’appelait auparavant Bradley Manning et qui avait été condamnée en août 2013 à 35 ans de prison pour avoir transmis plus de 700 000 documents confidentiels au site WikiLeaks.

 

RT

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Victoire : le Conseil d’État pour obliger l’état à mettre à disposition du public le seul DTP !

 

vaccin-dtp-conseil-etat

Une bataille de gagnée dans cette énorme arnaque des obligations vaccinales, mise en place par Big Pharma, merci au rapporteur Rémi Decout-Paoloni. Il reste néanmoins beaucoup de batailles à mener contre la toxicité du mercure ou celle de l’aluminium ainsi que toute volonté de rendre obligatoire des vaccins – soins médicaux – qui ne devraient pas l’être. La moindre des choses, selon la loi, est de laisser le choix au patient après l’avoir informé de toutes les contre-indications et effets secondaires et ne plus pratiquer la vaccination de masse sans questionnaire, ni évaluation personnalisée. Ensuite ce sera aux parents et patients de choisir en toute connaissance de cause.

….

La suite ICI

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

Europe et banquiers associés dans la plus grande arnaque de tous les temps….

 

 

 

Perte de souveraineté des Etats : grâce à la complicité de l’Union Européenne, 90% de la monnaie est émise par les banques, sous forme de dettes et emprunts -l’argent scripturaire-, dont les intérêts engraissent comme jamais la finance mondiale. Tout aussi préoccupant, en 2014, la Commission européenne a décidé de limiter la garantie des dépôts bancaires.

Contraints d’emprunter sur le marché privé, les Etats, dépossédés de leur droit régalien de frapper monnaie, appelée la monnaie fiduciaire (pièces et billets), sont emprisonnés dans un système suicidaire, otages des agences de notation, officines au service exclusif des fonds d’investissement et autres fonds de pensions (principalement anglo-saxons), hautement spéculatifs. En favorisant le profit facile et la cupidité des banquiers, l’Europe a ouvert la boîte de Pandore.

Résultat : la croissance de l’économie réelle européenne est en berne, depuis le traité de Lisbonne, en 2007 (merci Messieurs Sarkozy et Fillon qui ont bafoué le référendum du 29 mai 2005), faute, pour les investisseurs et entrepreneurs, de pouvoir de trouver les capitaux suffisants, nécessaires au financement de leur développement.

Autre conséquence : les particuliers se retrouvent, comme les Etats, couverts de dettes, sans savoir que les banques qui leur ont prêté l’argent, n’ont en fait débloqué qu’un montant « virtuel », en quelque sorte une monnaie « fantôme », qui n’est un jeu d’écriture comptable. L’argent des épargnants n’abonde plus les crédits. Ce ne sont pas les dépôts qui font les crédits, mais l’argent scripturaire, créé d’un simple clic sur un clavier d’ordinateur.

….

La suite ICI

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 

556 entreprises ont mis la clé sous la porte en 2016….

 

 

Soit le nombre, selon des données de l’Insee et de la Banque de France, des défaillances d’entreprises dans les Pyrénées-Orientales fin novembre en cumul brut sur les douze derniers mois.

Si ce chiffre peut apparaître moribond au premier regard, c’est le meilleur résultat économique enregistré dans le département depuis septembre 2008, date du début de la crise économique.

Concernant les créations d’entreprises et donc d’emploi, la tendance semble moins avantageuse avec 1.002 entreprises créées au dernier trimestre 2016 contre 1.018 à la même période l’an dernier, 1.104en 2014, 1.180 en 2013 et 1.152 en 2012.

À noter qu’à l’occasion aujourd’hui de l’audience solennelle de rentrée du tribunal de commerce qui se tient ce mardi, L’Indépendant, publiera mercredi un bilan annuel de la situation économique du département avec les principaux acteurs concernés.

L’indépendant

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 janvier 2017 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :