RSS

Pyongyang prépare un double essai missile/bombe nucléaire

08 Avr

 

La Corée du Nord semble se préparer à effectuer dans les tous prochains jours un tir d’essai de missile balistique, a indiqué Séoul lundi. Pyongyang prévoit par ailleurs un quatrième test nucléaire, deux mois après celui qui lui a valu une nouvelle série de sanctions internationales.

Le ministre sud-coréen de la Réunification Ryoo Kihl-Jae a fait état de « signes » d’une activité inhabituelle autour du principal site d’essai nucléaire nord-coréen, refusant d’en dire plus. Selon le quotidien « JoongAng Ilbo », ces mouvements sur le site de Punggye-ri sont de même nature que ceux observés avant le troisième essai atomique du 12 février dernier, sanctionné par le Conseil de sécurité des Nations unies et source des tensions actuelles.

La Corée du Nord, qui a récemment installé deux missiles de moyenne portée sur sa côte est, pourrait également effectuer un tir d’essai cette semaine dans une surenchère destinée à obtenir des concessions de Washington, par exemple sur une reprise sans condition des négociations sur le nucléaire civil.

Furieuse du nouveau train de sanctions adopté par l’ONU après son nouvel essai nucléaire début février et des manoeuvres militaires conjointes en cours entre les Etats-Unis et la Corée du Sud, la Corée du Nord a multiplié ces dernières semaines les déclarations belliqueuses.

Le Japon en alerte

Par mesure d’apaisement et afin de laisser à Pyongyang la seule responsabilité de l’escalade, Washington avait annoncé samedi le report d’un essai de Minuteman 3.Pékin, seul allié de poids du régime nord-coréen, a implicitement adressé une sévère mise en garde à son voisin dont l’économie exsangue vit sous perfusion chinoise.

Pyongyang a par ailleurs transporté en train, en début de semaine dernière, deux missiles Musudan et les a installés sur des véhicules équipés d’un dispositif de tir, selon Séoul. Le Musudan, montré publiquement pour la première fois à l’occasion d’un défilé militaire en octobre 2010, aurait une portée théorique de 3000 kilomètres, soit la capacité d’atteindre la Corée du Sud ou le Japon.

Alerté, le Japon a ordonné dimanche à ses forces armées d’abattre tout missile nord-coréen qui viserait son territoire, a annoncé lundi un porte-parole du ministère de la Défense. L’ordre va se traduire notamment par le déploiement en mer du Japon de destroyers équipés du système d’interception Aegis.

Afp

 

 

Kaesong: la Corée du Nord va retirer ses 53.000 employés
SEOUL – La Corée du Nord a annoncé lundi qu’elle allait retirer les 53.000 employés nord-coréens qui travaillent sur le complexe industriel intercoréen de Kaesong, sur son territoire, et le fermer temporairement.

Nous allons retirer tous nos employés du complexe industriel de Kaesong, a déclaré Kim Yang Gon, un haut responsable du parti, dans un communiqué transmis par l’agence officielle nord-coréenne KCNA.

Afp

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 8 avril 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Une réponse à “Pyongyang prépare un double essai missile/bombe nucléaire

  1. realinfos

    9 avril 2013 at 5 h 37 min

    Corée du Nord: le Japon déploie des missiles Patriot au coeur de Tokyo

    TOKYO – Le Japon a déployé des missiles Patriot dans le centre de Tokyo pour faire face à tout tir de la Corée du Nord qui menacerait l’archipel, a-t-on appris mardi auprès du ministère de la Défense.

    Deux lanceurs de missiles Patriot ont été installés au ministère de la Défense au coeur de la capitale nippone avant l’aube, afin d’intercepter un éventuel missile nord-coréen, a expliqué ce responsable à l’AFP.

    Selon la presse japonaise, des Patriot vont être déployés sur deux autres sites dans la région de Tokyo.

    Des batteries d’intercepteurs seront aussi installées sur l’île d’Okinawa (sud du Japon), a annoncé lundi le ministre de la Défense, Itsunori Onodera. Il a précisé à la télévision qu’Okinawa était l’endroit le plus approprié pour répondre à toute urgence, ajoutant que des Patriot pourraient désormais être déployés sur cette île de façon permanente.

    Les forces d’auto-défense (l’armée japonaise) ont été autorisées à détruire tout missile nord-coréen qui menacerait le territoire nippon, avait indiqué lundi un porte-parole du ministère de la Défense.

    Outre les batteries de Patriot, Tokyo a déployé des destroyers équipés du système d’interception Aegis en mer du Japon (appelée mer de l’Est par les Coréens).

    afp

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :