RSS

Séoul évoque une action militaire pour protéger ses citoyens en Corée du Nord ….

03 Avr

 

 

 

Le ministre sud-coréen de la Défense a annoncé disposer d’un plan d’urgence pour garantir la sécurité de ses citoyens travaillant dans le complexe industriel de Kaesong, en territoire nord-coréen, fermé par Pyongyang. Il n’exclut pas un recours à la force.

Pyongyang avait fermé un peu plus tôt l’accès de cette zone industrielle conjointe, située près de la frontière, ajoutant aux tensions qui affectent la péninsule. Plus de 800 Sud-Coréens se trouvent toujours sur ce site, symbole de la coopération entre les deux pays.

« Nous devons tenter d’empêcher la situation d’empirer », a déclaré le ministre sud-coréen de la défense, Kim Kwan-Jin, lors d’une réunion de députés du parti conservateur majoritaire au parlement. « Nous avons préparé un plan d’urgence, y compris une possible action militaire, en cas de situation grave », a-t-il ajouté.

Volontaires pour rester

La Corée du Nord a empêché mercredi matin les employés sud-coréens d’entrer au sein de Kaesong, symbole de la coopération entre les deux pays, mais avait indiqué que les Sud-Coréens se trouvant à l’intérieur pourraient le quitter. Pyongyang n’a pas précisé combien de temps la suspension des entrées resterait en vigueur.

Selon Séoul, seuls neuf Sud-Coréens avaient pu repartir en début d’après-midi, heure locale. Plusieurs ont choisi de rester au sein du complexe pour s’assurer du bon fonctionnement des sociétés pour lesquelles ils travaillent, a précisé le ministère sud-coréen de l’Unification, en charge des relations entre les deux pays.

La zone industrielle implantée à 10 km à l’intérieur de la Corée du Nord a été inaugurée en 2004 dans une volonté symbolique d’établir une coopération entre les deux Corées.

Plus de 50’000 Nord-Coréens

Précieuse source de devises étrangères dont Pyongyang a grand besoin, ce complexe industriel qui emploie 50’000 Nord-Coréens est toujours resté ouvert malgré les crises répétées sur la péninsule, à l’exception d’une seule journée, en 2009. Pyongyang en avait bloqué l’accès pour protester contre des manoeuvres militaires conjointes américano-sud-coréennes.

Afp

 

Voir aussi:

Pékin appelle à la retenue et la Russie juge explosive la situation

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 3 avril 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

2 réponses à “Séoul évoque une action militaire pour protéger ses citoyens en Corée du Nord ….

  1. Realinfos

    3 avril 2013 at 20 h 18 min

    L’armée nord-coréenne dit avoir le feu vert pour des frappes nucléaires contre les Etats-Unis !

    SEOUL – L’armée nord-coréenne a annoncé jeudi qu’elle avait reçu l’approbation finale pour déclencher des opérations militaires contre les Etats-Unis, y compris d’éventuelle frappes nucléaires.

    Dans un communiqué cité par l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA, l’état-major général de l’armée déclare informer officiellement Washington que les menaces américaines seront écrasées par des moyens de frappe nucléaire. L’opération impitoyable des forces nord-coréennes a été définitivement examinée et ratifiée, affirme le communiqué.

    Afp

     
    • realinfos

      3 avril 2013 at 20 h 21 min

      USA: les menaces nord-coréennes posent un grave et réel danger

      WASHINGTON – Les menaces nucléaires proférées par la Corée du Nord posent un grave et réel danger pour le Japon, la Corée du Sud ainsi que les Etats-Unis, a estimé mercredi le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel.

      Les Nord-Coréens disposent maintenant d’une capacité nucléaire et balistique et ils augmentent leur dangereuse rhétorique belliqueuse (…), cela pose un grave et réel danger, et cela constitue une menace pour les intérêts des alliés de Washington dans la région, a affirmé M. Hagel, en marge d’un discours à l’Université de défense nationale (NDU).

      Rappelant que Pyongyang avait également menacé de s’en prendre aux bases américaines de Guam et d’Hawaii ainsi qu’à la côte Ouest américaine, le chef du Pentagone a considéré qu’il fallait prendre ces menaces au sérieux.

      Face à la multiplication des provocations nord-coréennes, les Etats-Unis ont eu une réponse mesurée, responsable et sérieuse, a-t-il estimé. Washington a fait savoir ces derniers jours qu’il avait déployé des moyens militaires dans la région, notamment pour intercepter des missiles lancés depuis le Nord, et qu’il défendrait ses alliés sud-coréen et japonais en cas d’attaque nord-coréenne.

      Dans la matinée, le secrétaire à la Défense s’est entretenu au Pentagone avec le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Yun Byung-se, et lui a réaffirmé le soutien des Etats-Unis, a fait savoir le Pentagone.

      Chuck Hagel a par ailleurs indiqué que les Etat-Unis travaillent avec les Chinois et d’autres pour dénouer la situation dans la péninsule coréenne.

      Le ministre américain s’est ainsi entretenu mardi soir par téléphone avec son nouvel homologue chinois, le général Chang Wanquan, et confirmé que le plus haut gradé américain, le général Martin Dempsey, se rendrait avant la fin du mois à Pékin.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :