RSS

Archives du 28 mars 2013

Par crainte, les Suisses préfèrent garder leur argent chez eux

Les Suisses ont tout compris,en plus d’être riches ils sont malins,tout le contraire des Français quoi,pas très riches et très cons…!

 

Liasses de billets de 1000 francs suisses

 

Par manque de confiance sur la solvabilité des banques et par crainte d’une contagion de la crise qui touche l’Europe, les Suisses préfèrent garder leur argent chez eux.

Ainsi à la fin décembre 2012, il y avait 37,4 millions de coupures de 1000 francs (822€) en circulation en Suisse et dans le reste du monde. Soit 37,4 milliards de francs en grosses coupures (30743 milliards d’€) ce qui représentait l’équivalent de 60% de tout l’argent liquide à ce moment-là. Jamais dans les statistiques de la Banque nationale suisse (BNS), ce chiffre n’avait été aussi haut. A la même période en 2011, il y avait 33,27 millions de billets violets à l’effigie de Jacob Burckhardt en circulation. En décembre 2010, 30,4 millions.

Une explication à ce phénomène serait donc à chercher du côté de la morosité économique, ainsi qu’aux taux d’intérêt ridiculement bas proposés par les banques. «Les coûts d’opportunités pour posséder des billets de banques sont très bas», explique Silvia Oppliger, de la BNS.

A savoir qu’en choisissant de garder son argent à la maison plutôt que de le placer sur un compte, on ne renonce pas à une somme importante qu’auraient rapportée les intérêts, et on limite également les risques.

Ce comportement s’observe également à travers une augmentation des ventes de coffres-forts.

«La clientèle a changé, confirme Pascal Page, responsable de Servicoffres. Il y a moins de banques et plus de personnes qui veulent un coffre-fort pour leur domicile.»

 

Il estime que ce changement s’explique par une perte de confiance envers les administrations bancaires mais aussi par l’attrait de pouvoir garder ses valeurs près de soi, toujours accessibles.

Le Journal du Siècle

 

 
6 Commentaires

Publié par le 28 mars 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Les eaux de la Manche plus radioactives que celles de Fukushima !

 

Lors d’un prélèvement en octobre 2012, l’Association ACRO a relevé une concentration de tritium anormalement élevée dans l’eau de mer dans la baie d’Ecalgrain, à proximité de l’usine AREVA de La Hague (Manche).

 

 

C’est l’ACRO, « l’Association pour le Contrôle de la Radioactivité de l’Ouest », un laboratoire indépendant d’analyse de la radioactivité, qui a fait cette annonce spectaculaire : Il y a plus de tritium (hydrogène radioactif) dans les eaux de la Manche que dans les eaux du Pacifique à proximité de la centrale de Fukushima.

L’ACRO effectue « une surveillance citoyenne » de la radioactivité dans l’environnement depuis de longues années. Elle effectue notamment des contrôles réguliers tout le long des côtes de la Manche afin de suivre l’impact des rejets en mer des installations nucléaires.

L’ACRO se base sur un prélèvement d’eau de mer effectué le 17 octobre 2012 dans la Baie d’Ecalgrain.
Une concentration record de tritium (isotope radioactif de l’hydrogène, qui est rejeté par les installations nucléaires) a été relevée : 110 Bq/L (becquerels par litre). Une concentration cinq fois supérieure à ce qui est relevé habituellement à cet endroit.

A titre de comparaison, à proximité de la centrale de Fukushima, on relève aujourd’hui des concentrations en tritium allant de 3 à 13 Bq/L.

Selon l’Association, on n’avait jamais vu une telle concentration dans la Manche.

« En dix ans de surveillance mensuelle à Goury, de 1998 à 2007 (ou 120 mesures), l’IRSN (l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) n’a JAMAIS mesuré de concentration supérieure à 33,3 Bq/L », explique l’association.

 

Selon l’ACRO, les relevés de l’exploitant nucléaire de la Hague ne mentionnent rien d’anormal le 17 octobre 2012. Que s’est-il passé ? L’association a posé la question aux autorités et attend des réponses.

De son côté, l’Autorité de sûreté nucléaire a demandé des explications à Areva. L’ARS qui précise qu’il n’y a pas de risque sanitaire.

Le Journal du Siècle

 

 

 
4 Commentaires

Publié par le 28 mars 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Chypre:Files d’attente et des gardes armés devant les banques pour leur ouverture….

Mercredi soir, des camions porte-conteneurs chargés d’argent liquide sont arrivés à Nicosie dans l’enceinte de la Banque centrale.

 

Des gardes de sécurité étaient postés jeudi matin devant plusieurs banques de Nicosie en prévision de leur réouverture après une fermeture de 12 jours. L’opération s’effectuera sur fond de craintes d’une fuite de capitaux de l’île.

Jusqu’à trois gardes, dont certains armés, ont été vus devant certains établissements bancaires étrangers et locaux de la capitale, un phénomène nouveau dans ce pays. Ces mesures de précaution visent à empêcher tout débordement possible à la réouverture attendue à midi locale (11h00 en Suisse) des banques fermées depuis le 16 mars.

Dès mercredi, le syndicat des employés de banques, Etyk, a appelé la population à ne pas faire retomber sa frustration sur eux, les habitants déjà mécontents des conditions du plan de sauvetage étant contraints pendant 12 jours d’effectuer des retraits limités aux distributeurs.

Restrictions financières inédites

La réouverture s’accompagne de restrictions financières inédites dans la zone euro, censées limiter les effets d’une éventuelle panique bancaire. Les paiements et virements à l’étranger sont limités à 5000 euros par mois, par personne et par banque et les voyageurs quittant l’île ne pourront porter sur eux plus de 1000 euros en espèces, selon un décret ministériel valable au moins 4 jours.

Chypre au bord de la faillite a conclu lundi avec la troïka (Union européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international) un plan prévoyant notamment une restructuration drastique du système bancaire, incluant la liquidation de la Laïki et l’absorption d’une partie de ses activités par Bank of Cyprus, les deux principales banques du pays.

Inquiétude grandissante

L’inquiétude a grandi sur l’île déjà en récession depuis deux ans et en cette fin de mois, beaucoup se demandent quand ils vont pouvoir être payés et des centaines de personnes ont manifesté tous les jours contre le plan de sauvetage.

Selon la banque centrale, les banques ouvriront jusqu’à 18h00 locales jeudi, puis devraient revenir à leurs horaires habituels.

 

Permalien de l'image intégrée

Devant Bank of Cyprus in Aglantzia

Des files d’attente commencent à se former devant les banques

Une cinquantaine de personnes attendaient devant la Bank of Cyprus dans le centre de Nicosie. Devant les autres établissements, on comptait une dizaine de clients, parfois plus, selon des correspondants de l’AFP.

Devant la Laïki Bank sur l’avenue Makarios, la principale artère de la capitale, une douzaine de personnes faisaient la queue.

Ce sera une très mauvaise journée. Beaucoup d’insultes vont fuser et les gens vont être très en colère, a dit l’un d’eux, Philippos Philippou, un électricien au chômage.

Des agents de sécurité, certains armés, ont été postés devant les banques locales et étrangères de la capitale, un phénomène nouveau dans ce pays.

La Laïki Bank et la Bank of Cyprus, les deux principales banques de l’île, ont fait les frais de la restructuration drastique du système bancaire en échange d’une aide de 10 milliards d’euros des bailleurs de fonds internationaux pour sauver le pays de la faillite.

Avec Afp

Permalien de l'image intégrée

Devant Synergatiki Aglantzias

Permalien de l'image intégrée

Devant Laiki Bank à Aglantzia

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 28 mars 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Séismes: des mesures de précaution décrétées sur l’île d’El Hierro en Espagne

El HierroMADRID – Un séisme de magnitude 4,6 a secoué mercredi l’île volcanique d’El Hierro, dans l’archipel espagnol des Canaries, théâtre depuis une dizaine de jours d’un regain d’activité sismique qui a contraint le gouvernement régional à décréter dans la soirée plusieurs mesures de précaution.

Depuis mercredi matin, une centaine de secousses ont été enregistrées dont la plus forte, de magnitude 4,6, est survenue à 15H07 GMT.

L’épicentre du séisme était situé dans l’Atlantique, à l’ouest de l’île d’El Hierro et à 19 kilomètres de profondeur, a précisé l’Institut géographique national(IGN).

C’est dans ce secteur que des centaines de secousses, associées à une activité volcanique sous-marine, ont été enregistrées depuis le 18 mars.

Face à ce regain d’activité, le gouvernement régional des Canaries a décrété mercredi soir plusieurs mesures de protection des habitants de l’ouest de l’île, la zone où la probabilité que l’activité sismique ait un impact est la plus grande, explique-t-il dans un communiqué.

Les autorités ont d’une part élevé le niveau d’alerte dans cette zone, jusqu’au niveau intermédiaire, jaune, sur une échelle de trois.

Cet échelon implique qu’il faut se préparer à une évolution défavorable du phénomène et, plus important encore, qu’il faut être attentif aux messages officiels de prévention et de prudence qui seront spécifiquement adressés aux zones à risques, explique le gouvernement.

D’autre part, les autorités ont fermé deux tronçons de route et la voie la plus proche de la paroi d’un tunnel de cette zone.

Pendant l’été et l’automne 2011, des milliers de secousses, la plupart très faibles, avaient secoué la petite île espagnole, perchée dans l’Atlantique sur un ancien volcan sous-marin et peuplée de 10.000 habitants.

Le 10 octobre 2011, une éruption volcanique sous-marine s’était produite à cinq kilomètres de ses côtes, deux jours après une secousse de magnitude 4,3.

Pendant des mois, l’île de 287 kilomètres carrés, la plus à l’ouest de l’archipel des Canaries, avait vécu au rythme de cette intense activité sismique, surveillée avec inquiétude par les équipes de vulcanologues et par les habitants dont des centaines avaient dû être évacués.

Afp

 

 

* Du 15 au 28 Mars,on note environ 1300 séismes comme le montre ce tableau:

http://www.avcan.org/index.php?m=Mapas&a=mapa&mf=5561

 

* Sur cette animation,on notera surtout le déplacement de ces secousses:

– Choisir la date de début au 18 Mars

– Et « El Hierro » pour la zone (todas las zonas)

http://www.avcan.org/?m=Animacion

 

* Sismogramme:

http://www.avcan.org/index.php?m=Catalogo&a=gramas&estacion=CHIE&fecha=28-03-2013&tipo=1

 
 
 
Poster un commentaire

Publié par le 28 mars 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :