RSS

Archives du 15 mars 2013

Pesticides: les abeilles restent sans protection dans l’UE

Une coalition d’intérêts divergents au sein de l’Union européenne a empêché vendredi la constitution d’une majorité pour interdire pendant deux ans plusieurs pesticides mortels pour les abeilles, a-t-on appris de sources européennes.

La Commission européenne a expliqué dans un communiqué que le vote organisé au sein d’un comité d’experts n’a pas permis de dégager une majorité qualifiée en faveur ou contre sa proposition.

Selon un décompte obtenu par l’AFP, 13 Etats ont voté pour l’interdiction de ces pesticides, dont la France, l’Italie, l’Espagne et la Pologne, 9 ont voté contre (République Tchèque, Slovaquie, Roumanie, Irlande, Grèce, Lituanie, Autriche, Portugal et
Hongrie) et 5 se sont abstenus, dont l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Les abstentions de ces deux pays qui comptent chacun 29 voix ont empêché que la majorité penche dans un sens ou l’autre.

La Commission a indiqué qu’elle maintenait sa proposition, car elle n’a pas été rejetée. Elle lui a apporté quelques modifications pour tenir compte de plusieurs demandes et elle peut la soumettre une nouvelle fois au comité d’experts, avec l’espoir que les pressions
de l’opinion publique incitent les abstentionnistes à adopter une position plus tranchée.

Tous les Etats jurent leur attachement à la protection des abeilles, mais dès qu’il s’agit d’agir ils trouvent toujours des objections, a
déploré une source proche du dossier.

La Commission européenne propose de suspendre pendant deux ans l’utilisation de trois néonicotinoïdes présents dans
des pesticides pour quatre types de cultures: le maïs, le colza, le tournesol et le coton.

La Commission s’est fondée sur un avis très négatif rendu par l’Autorité européenne pour la sécurité des aliments (EFSA).

Les trois néonicotinoïdes incriminés – clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxame – sont présents dans des pesticides produits par les groupes allemand Bayer et suisse Syngenta, notamment le Cruiser OSR.

Afp

 
2 Commentaires

Publié par le 15 mars 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

La Russie s’organise pour intercepter des météorites avec des armes nucléaires….

 

Un programme de lutte contre les menaces spatiales verra le jour en Russie vers la fin de cette année. La nouvelle a été annoncée par le chef de l’agence Roskosmos, Vladimir Popovkine. Prenant la parole à la chambre haute du parlement russe, il a évoqué la mise en place d’un centre d’alerte et de défense contre les menaces spatiales.

Ces derniers jours l’humanité a été vivement sensibilisée par de telles menaces. Le 15 février le monde entier a été bouleversé par l’information sur le météorite de Tcheliabinsk.

A l’heure actuelle les spécialistes russes proposent de mettre au point un système mondial de surveillance des corps célestes et, le cas échéant, de destruction d’astéroïdes dangereux, dit Vladimir Popovkine.

Les spécialistes russes proposent de mettre au point un système de surveillance des astéroïdes près de la Lune. Ils veulent notamment lancer trois observatoires pour suivre le déplacement de gros objets célestes, explique le président du groupe spatial Energuia Vitali Lapota.

Pour neutraliser les objets célestes il faut trois types d’appareils spatiaux : des satellites d’observation, des satellites de reconnaissance et des satellites d’interception, estime le directeur du Centre de la défense planétaire Anatoli Zaïtsev.

Il est prévu d’utiliser des missiles balistiques intercontinentaux pour acheminer les appareils de destruction, note Oleg Choubine, directeur adjoint du département s’occupant du développement et des essais des munitions nucléaires et des dispositifs énergétiques militaires au sein de l’agence Rosatom.

 

http://lejournaldusiecle.com/

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 15 mars 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Votre maire est-il dépensier ?

 

La dépense publique explose, mais savez-vous ce qu’il en est chez vous, dans VOTRE commune ?
Votre maire se comporte-t-il en gestionnaire averti ou dilapide-t-il sans compter l’argent de vos impôts locaux ?
Dépense-t-il plus que les autres maires ?

Pour bien voter aux élections municipales de 2014, l’Argus des Communes de Contribuables Associés est à votre disposition !
Alors découvrez vite la note de dépenses de votre commune, et de toutes les autres villes de votre choix.

http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le 15 mars 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Madrid: des milliers d’étudiants manifestent contre l’austérité

Des milliers d’étudiants espagnols ont manifesté jeudi à Madrid contre les coupes budgétaires qui frappent les écoles et les universités, défilant derrière une grande banderole où était écrit: « Notre éducation ne paiera pas votre dette ».

 

Photo Par Dominique Faget - Des milliers d'étudiants espagnols ont manifesté jeudi à Madrid contre les coupes budgétaires qui frappent les écoles et les universités, défilant derrière une grande banderole où était écrit: "Notre éducation ne paiera pas votre dette"

 

« Ils privatisent l’éducation, ils augmentent les frais universitaires, ils coupent dans les budgets de la recherche et il y a de plus en plus d’étudiants par classe », lançait Jorge Barrio, un étudiant ingénieur de 20 ans, dans le défilé qui a traversé le centre de Madrid jusque devant le ministère de l’Education.

« C’est une honte. La seule solution que je voie, c’est de partir étudier et travailler à l’étranger », ajoutait le manifestant, prêt à rejoindre les milliers de jeunes Espagnols qui partent chercher du travail à l’étranger, alors que le taux de chômage chez les 16-24 ans dépasse les 55%.

Le gouvernement de droite de Mariano Rajoy avait annoncé il y a un an son intention d’économiser trois milliards d’euros par an dans le secteur de l’éducation, dans le cadre de sa politique de rigueur visant à assainir les finances publiques.

Les régions, qui gèrent ce budget comme celui de la santé, ont ainsi été autorisées à augmenter les frais d’inscription à l’université de 50%, passés en moyenne de 1.000 à 1.500 euros, et à accroître de 20% le nombre d’étudiants par classe.

Mais selon le Syndicat des étudiants, qui appelait à manifester « pour la défense de l’université publique » et « contre le chômage des jeunes », cinq milliards d’euros ont déjà été économisés sur le budget de l’éducation et 80.000 postes supprimés chez les enseignants.

http://fr.news.yahoo.com/madrid-milliers-d%C3%A9tudiants-manifestent-contre-laust%C3%A9rit%C3%A9-202118041.html

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 15 mars 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Faillite des retraites du privé : les coupables sont État et les partenaires sociaux

 

Les régimes de retraite des salariés du privé (Agirc et Arrco) sont au bord de la faillite.
Un peu normal quand on sait que l’État a commis un véritable hold-up en piquant 6 milliards d’euros dans les caisses de l’Agirc et de l’Arrco pour les filer aux fonctionnaires.
Quant à la gestion de ces retraites du privé, elle est aux mains de complices de l’État n’ayant aucune légitimité : les syndicats et le Medef.
Le système français est vérolé et à la limite de la corruption généralisée.
Il existe une solution évidente pour sauver les retraites complémentaires : retirer aux partenaires sociaux la gestion des caisses de retraite des privés et couper les subventions publiques aux syndicats et au Medef.
Mais bon, rappelons-nous que le rapport Perruchot a été censuré.
On vous l’a quand même trouvé :
http://www.contrepoints.org/2012/02/1…

Crédit vidéo : Sylvie Collet – La Voie de la Russie – 11 mars 2013 :
http://www.prorussia.tv/Journal-hebdo…

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 mars 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Inculture(s) 5 : « Travailler moins pour Gagner plus » ou l’impensé inouï du salaire….

Conférence gesticulée par Franck Lepage et Gaël Tanguy de la Scop « Le Pavé » (Coopérative d’éducation populaire). Petits contes politiques et autres récits non autorisés.

 

 

Les autres conférences inculture(s) ici

 
1 commentaire

Publié par le 15 mars 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :