RSS

États-Unis : une bactérie cauchemardesque envahit les hôpitaux….

12 Mar

 

Une bactérie résistante aux plus puissants antibiotiques et tuant la moitié de ceux qu’elle infecte est apparue dans les hôpitaux américains et près de 200 dispensaires, ont rapporté mardi dernier les autorités sanitaires fédérales.

Le CDC (US Center for Disease Control and Prevention) a déclaré que 4 pour cent des hôpitaux américains et 18 pour cent des dispensaires ont traité au moins un patient atteint de la bactérie, appelée entérobactérie carbapénème résistante (CRE), au cours des six premiers mois de 2012.

 

« La CRE est une bactérie de cauchemar, nos principaux antibiotiques ne fonctionnent pas et les patients se retrouvent avec des infections potentiellement impossibles à traiter », affirme la directrice du CDC, le Dr Thomas Frieden dans un communiqué.

 

Les médecins, les dirigeants d’hôpitaux et les autorités de santé publique doivent maintenant travailler ensemble pour mettre en oeuvre la stratégie « detect and protect » du CDC et mettre fin à la propagation de ces infections.

 

« La bonne nouvelle », selon Luc Frieden « est que nous avons maintenant la possibilité de prévenir sa propagation. Mais», a-t-il poursuivi, « Nous avons seulement une fenêtre d’opportunité limitée pour empêcher cette infection de se propager dans la population et d’infecter d’autres organismes »

 

La CRE appartient à une famille de plus de 70 bactéries appelées entérobactéries, comprenant Klebsiella pneumoniae et E. coli, et qui vivent normalement dans le système digestif.

 

Ces dernières années, certaines de ces bactéries sont devenues résistantes aux antibiotiques de dernier recours appelés carbapénèmes. Bien que les bactéries CRE n’ont pas étés retrouvées à l’échelle du pays, leur nombre de cas a quadruplé aux États-Unis durant la dernière décennie, la plupart d’entre eux étant signalés dans le Nord-Est. Les autorités sanitaires ont déclaré qu’elles sont préoccupées par la propagation rapide des bactéries, ce qui peut mettre en danger la vie des patients et des personnes en bonne santé. Par exemple, au cours des 10 dernières années, le CDC a suivi la trace d’une souche partant d’un établissement de soins à des installations similaires dans 42 autres états.

Un type de la CRE, une forme résistante de Klebsiella pneumoniae, a été multiplié par sept au cours des dix dernières années, selon un rapport du CDC.

 

« Observer ces bactéries devenir aussi résistantes est inquiétant, car ce groupe de bactéries est très commun », a déclaré le Dr Marc Siegel, professeur agrégé de clinique de médecine au NYU Langone Medical Center de New York.

Toujours selon ce rapport, à ce jour la plupart des infections à la CRE sont survenues chez des patients qui avaient effectué des séjours prolongés dans des hôpitaux, des établissements de soins de longue durée et des dispensaires. Les bactéries tuent jusqu’à la moitié des patients dont le sang est infecté et se transmettent facilement par le biais des mains des travailleurs de santé.

 

« En outre, les bactéries CRE peuvent transférer leur résistance aux antibiotiques à d’autres bactéries du même type. Ce problème est le résultat de la sur-utilisation des antibiotiques », a déclaré M. Siegel. « Plus vous utilisez un antibiotique, plus la résistance va naître », a t-il ajouté. « la sur-utilisation de cette classe d’antibiotique doit être dénoncée. De nouveaux antibiotiques sont nécessaires », affirme Siegel, ajoutant que les compagnies pharmaceutiques n’ont pas la motivation financière pour les développer en ce moment.

« En fin de compte, quand il y aura assez de résistance pour que les entreprises pharmaceutiques soient financièrement incitées, des vies auront étés perdues », a t-il déclaré

 

Le Veilleur

http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-etats-unis-une-bacterie-cauchemardesque-envahit-les-hopitaux-116106700.html#.UT8OBpw67c4.facebook

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 12 mars 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Une réponse à “États-Unis : une bactérie cauchemardesque envahit les hôpitaux….

  1. Bluezy

    12 mars 2013 at 17 h 07 min

    ben oui ! on n’est pas au pays des Bisounours : pour que les labos bougent, il faut qu’il y ait des bénéfices à faire … sinon, ben on peut crever la gueule ouverte, ça fera des retraites en moins à payer ! En 2011, des scientifiques canadiens ont traité avec succès certains cancers avec une molécule banale, courante, pas chère à fabriquer … mais libre de droits, c’est à dire qu’aucun labo n’aurait touché de royalties sur un potentiel médicament basé sur ce principe actif. Vous devinez la suite … personne ou presque n’en entendu parler, et ils continuent à fourguer leurs chimios, leurs rayons …
    http://french-revolution-2.blog.fr/2011/07/06/decouverte-d-un-traitement-anticancer-simple-mais-qui-n-interesse-pas-les-lobbies-pharmaceutiques-11426072/

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :