RSS

Séisme de mag 7.0 en Colombie (mise à jour)

09 Fév

Ampleur 7.0
Date-Heure
Emplacement 1143 ° N, 77.362 ° W
Profondeur 129.3 km (80,3 miles)
Région COLOMBIE
Distances 5 km (3 miles) ENE de Yacuanquer, Colombie11 km (6 miles) SW de Pasto, Colombie21 km (13 miles) au SE de Sandona, Colombie29 km (18 miles) de E Tuquerres, Colombie

Mise à jour 22h30

BOGOTA – Un puissant séisme a ébranlé samedi matin le sud-ouest de la Colombie, avec des secousses ressenties jusqu’en Equateur, faisant plusieurs blessés et plus d’une centaine d’habitations endommagées, mais pas de victime mortelle ou de dégâts majeurs.

Le tremblement de terre s’est produit à 09h16 (14h16 GMT) à plus de 500 kilomètres de Bogota, dans la province de Nariño, à une profondeur de 186 kilomètres, selon le Service de géologie colombien, qui a annoncé une magnitude de 6,8, avant de la réviser à 6,9. Un peu plus tôt, le Centre américain de géophysique (USGS) avait enregistré une magnitude de 7.

L’épicentre du séisme a été localisé à près de 3 kilomètres de la localité d’Ospina et à 43 kilomètres de Pasto, une ville de 400.000 habitants située au pied du volcan Galeras et capitale de la province de Nariño, frontalière avec l’Equateur.

Heureusement, il n’y a eu aucune victime, a annoncé le président colombien Juan Manuel Santos au cours d’un déplacement dans le nord du pays.

Au moins 8 personnes ont été blessées et 143 habitations endommagées, selon l’Agence nationale de gestion des risques (UNGRD). Un des blessés est un enfant qui a eu la jambe fracturée en tombant du deuxième
étage.

Les dégâts sont concentrées dans une vingtaine de localités des provinces du Cauca, du Valle del Cauca et de Nariño, mais le bilan n’est pas définitif car les autorités continuent d’inspecter les zones plus éloignées.

Le directeur de l’UNGRD, Carlos Ivan Marquez, a souligné qu’il n’y avait ni victime, ni disparu, ni de problème grave.

A Cali, capitale du Cauca, une clinique a été évacuée après un mouvement de panique causé par le séisme, tandis que le toit d’une église s’est effondré dans la localité de San Pedro, ont indiqué les autorités régionales de Nariño.

Il est possible qu’il n’y ait pas de répliques en raison de la grande profondeur du séisme, a observé Jaime Raigosa, coordinateur au sein de l’institut colombien de géologie et des mines (Ingemonias), lors d’une intervention à la station colombienne Blu Radio.

Il ne devrait pas y avoir non plus d’alerte au tsunami, selon les autorités colombiennes, une information confirmée par le Centre américain d’alerte au Tsunami situé à Hawaï. Un tsunami destructeur dans le Pacifique n’est pas à prévoir, a assuré l’organisme.

La secousse a toutefois été ressentie dans plusieurs régions de Colombie et d’Equateur, dont les capitales
Bogota et Quito, notamment dans les immeubles élevés que les habitants ont évacué quelques instants par précaution.

Il n’y a aucune information faisant état d’un blessé ou de dégâts dans la ville de Bogota, a déclaré son
maire Gustavo Petro, peu après le séisme.

Les pompiers de Quito ont appelé la population à garder son calme et à prendre les précautions d’usage.
Aucune victime ou dégâts importants n’ont été signalés par les autorités en Equateur.

Selon des médias locaux, le centre de la localité touristique d’Esmeraldas, dans le nord de l’Equateur, a été privé de courant, en raison de l’explosion d’un transformateur survenue après le séisme.

————————————————————————————————

 

Mise à jour 17h30

Sésime de magnitude 6,8 en Colombie, pas de victime selon premier bilan

BOGOTA – Un séisme de magnitude 6,8 a secoué samedi matin le sud-ouest de la Colombie, sans faire de victime ni d’importants dégâts matériels, selon un premier bilan diffusé par le Service de géologie colombien.
Les cellules de crise ont été activées au niveau national et il est confirmé qu’il n’y a pas eu d’impact pour l’instant, a indiqué cet organisme, révisant à la baisse l’information du Centre américain de géophysique (USGS) qui avait annoncé auparavant un tremblement de terre de magnitude 7.
Le séisme s’est produit à 9h16 (14h416 GMT) dans la province de Nariño à une profondeur de 186 km, a précisé le Service de géologie colombien. Son épicentre a été localisé à près de 3 km de la localité d’Ospina et 43 km de Pasto, la capitale de cette province, frontalière avec l’Equateur.
Il est possible qu’il n’y ait pas de répliques en raison de la grande profondeur du séisme, a déclaré Jaime Raigosa, coordinateur au sein de l’institut colombien de géologie et des mines (Ingemonias), à la station colombienne Blu Radio.
Nous sommes très attentifs au séisme qui s’est produit à Nariño, a réagi, dans un message publié sur con compte Twitter, le président colombien Juan Manuel Santos, qui effectuait un déplacement dans le nord du pays.
Il ne devrait pas y avoir d’alerte au tsunami, a indiqué le directeur de l’Agence nationale de gestion des risques, Carlos Ivan Marquez, affirmant qu’il n’y avait pas de situation mettant quiconque en danger, lors d’une déclaration à la chaîne colombienne Caracol.
Une information confirmée par le Centre américain d’alerte au Tsunami situé à Hawaï. Un tsunami destructeur dans le Pacifique n’est pas à prévoir, a assuré l’organisme.
La secousse a été ressentie jusque dans plusieurs régions de Colombie et d’Equateur, dont les capitales Bogota et Quito, où des habitants ont évacué des immeubles par précaution.
Pour le moment, il n’y a aucune information faisant état de blessé ou de dégâts dans la ville de Bogota, a déclaré son maire Gustavo Petro.
Les pompiers de Quito ont appelé la population à garde son calme et prendre les précautions d’usage. Aucun dégât n’a été signalé non plus par les autorités en Equateur.
Le sud-ouest de la Colombie a déjà été ébranlé en septembre dernier par un séisme de magnitude 7,1 qui n’avait fait ni victime ni dégâts importants. Le tremblement de terre avait été ressenti en Equateur et dans une dizaine de provinces colombiennes situées dans le sud-ouest, l’ouest et le centre du pays.
Les pays andins de l’Amérique du Sud, dont la Colombie et l’Equateur, sont situés sur la Ceinture de feu du Pacifique, une zone qui concentre environ 85% de l’activité sismique terrestre. AFP

 
Poster un commentaire

Publié par le 9 février 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :